(navigation image)
Home American Libraries | Canadian Libraries | Universal Library | Community Texts | Project Gutenberg | Children's Library | Biodiversity Heritage Library | Additional Collections
Search: Advanced Search
Anonymous User (login or join us)
Upload
See other formats

Full text of "Dictionnaire universel de la langue française, avec le latin: manuel de ..."

This is a digital copy of a book that was preserved for générations on library shelves before it was carefully scanned by Google as part of a project 
to make the world's books discoverable online. 

It bas survived long enough for the copyright to expire and the book to enter the public domain. A public domain book is one that was never subject 
to copyright or whose légal copyright term has expired. Whether a book is in the public domain may vary country to country. Public domain books 
are our gateways to the past, representing a wealth of history, culture and knowledge that 's often difficult to discover. 

Marks, notations and other marginalia présent in the original volume will appear in this file - a reminder of this book' s long journey from the 
publisher to a library and finally to y ou. 

Usage guidelines 

Google is proud to partner with libraries to digitize public domain materials and make them widely accessible. Public domain books belong to the 
public and we are merely their custodians. Nevertheless, this work is expensive, so in order to keep providing this resource, we hâve taken steps to 
prevent abuse by commercial parties, including placing technical restrictions on automated querying. 

We also ask that y ou: 

+ Make non-commercial use of the files We designed Google Book Search for use by individuals, and we request that you use thèse files for 
Personal, non-commercial purposes. 

+ Refrain from automated querying Do not send automated queries of any sort to Google's System: If you are conducting research on machine 
translation, optical character récognition or other areas where access to a large amount of text is helpful, please contact us. We encourage the 
use of public domain materials for thèse purposes and may be able to help. 

+ Maintain attribution The Google "watermark" you see on each file is essential for informing people about this project and helping them find 
additional materials through Google Book Search. Please do not remove it. 

+ Keep it légal Whatever your use, remember that you are responsible for ensuring that what you are doing is légal. Do not assume that just 
because we believe a book is in the public domain for users in the United States, that the work is also in the public domain for users in other 
countries. Whether a book is still in copyright varies from country to country, and we can't offer guidance on whether any spécifie use of 
any spécifie book is allowed. Please do not assume that a book's appearance in Google Book Search means it can be used in any manner 
any where in the world. Copyright infringement liability can be quite severe. 

About Google Book Search 

Google's mission is to organize the world's information and to make it universally accessible and useful. Google Book Search helps readers 
discover the world's books while helping authors and publishers reach new audiences. You can search through the full text of this book on the web 

at http : //books . google . com/| 



Digitized by 



Google 



•j 



/^ 



Digitized by 



Google 



.HiUcc^, Pcn.iM 



Digitized by 



Google 



Digitized by 



Google 



DICTIONNAIRE UNIVERSEL 



DE LA LANGUE FRANÇOISE, AVEC LE LATIN,' 

E T 

MANUEL D'ORTHOGRAPHE ET DE NÉOLOGIE. 



Digitized by 



Google 




LIVRES QUI SE TROUVBNT CHEZ LE MÊME LIBRAiREe \ 

OISEAUX DORÉS ou HISTOIRE NATURELLE ET GÉNÉRALE MAISON (Ii nouvelle) rustique, ou économie rural , pntiqne ^ 

DES COLIBRIS , OISEAUX-MOUCHE^ , JACAMARS , PRO- géoérale de tous les biens de U campagne : nour^lle é4ittcion » 

MEROPS ET GRIMPLREAUX; suivie DES OISEAUX D£ revue , corrigée et considérablement angmeotée par J. F. BastieD^ 

PARADIS) par I. B. Audebert et L. P. Vieillot. Ouvrage orné de ouvrage orné de 4o pUncbes, dont 31 doubles, cl qui équivaut 

Figures nouvellement dessinées d'après nature , imprimées en i 91 planches , 5 gros voL sis-^** d'environ 1000 fagea chacun, 

couleur , et imitant ( par le moyen des nouveaux procédés in- brochés , )o fr. et rel. .•.••••••*«•• 45 fr« 

▼entés par Audebert) les reflets métalliques qui brillent sur le SOCQUET. £>sai sur le Calorique « i vol. àa-8\ fig. b. • • $ (r. 

plumage de ces belles Familles. Grand irt'JoL Jésus vélin superfin ARlOdTE ( 1' )• Roland turieux , poème traduit par Dussieux , oa"^ 

satiné, la letce en or au bas des figures» chaque livraison com- vrage orné de 95 6gures de Moreau, Cochin, Bartolozi, Ponce» 

posée de six planches et du texte , a )6 fr.^ et l'Ouvrage entier Cypriani, Matuni, Delaunay, Eisen, fiquet et Dtghent, 4 voU 

formant trente-deux livraisons , 115a fr. in -4*. brochés 72 £r. 

/</<«>, gr.xA-4«. Jésus vélin, les livraisons composées cemme ci-dessus j —Le même ouvraf^, 55 figures, 4 vol iA-4^ br. • • • 48 fr. 

à 11 fr. , et les 32 livraisons, 672 fr. ARISTOPHANE (Théâtre d' ) , traduit par Poistnet de Sivry , 4 

HISTOIRE NATURELLE DES SINGES , DES MAKIS ET DES vol. *«.«•. br. 12 fr. 

GALEOPITHÉ(^UES, par J. B. Audebert • membre de la Société BOCACE. Contes et Nouvelles , ornés de m figures» 10 vol. xn-i8 , 

d'Histoire Naturelle de Paris ; ouvrage orné de Figures nouvelle- ^i":^^."^» . t^ ,t_ • • • •..• *. r • • . .• ' • .". 1 .• J® i^* 

, et imprimées en couleurs. (J. Aude- '" - - - - 
(ssins et de laGravure). Grand in-folio 
itiné , chaque livraison composée du 

, , _ j6 fr. , et l'Ouvrage entier, en tout _ . . , _ 

dix livraisons, 360 fr. CREVIER. Histoire des Empereurs romains , 12 vol.i«-i», br. 30 fr. 

A PExposition des produits de l'Industrie française en l'an X, DUBO^. Réflexions sur U poésie et la peinture , septième édiuoD , 

h Jury a décerné une médaille d* argent à P Editeur, $ vol. x«-ii, br. •..,•.•...•• 7 ^* S^ ^« 

HISTOIRE NATURELLE DE BUf FON , contenant les Animaux FALCONNET ( (Euvres de ) , contenant plusieurs -îCriis relatif aux 

Quadrupèdes, 362 planches coloriées, formant un Atlas en deux beaux arts , 6 vol. ia-S^. br. . . . , 12 fr. 

volumes /a- 4«. servant à toutes les Editions des (Euvres de cet FOURCRoY. Système des connoissances chimiques; avec la uble 

âtMtae 'émtmtK Cfi AtlartR ytémàé île deox t«bl«r» l'une ptr «^ matiètes« 6 vol iji^«. hu en canon» . . » . ». 7^^« 

Oidres. (enaM et «spèces, suivant lorére dans lequel font classéft — ^ même ouvrage avec la table , 11 vol. «n-8». br. . . 50 fir. 

. JttL aifiéttBnCM <aani;eis iea Quadrupèdes ;^ra«itre , ^r ordre «!«» — Elémeos d'hiâ.toiK naturelle et de chimie , cinquième édition , % 

phabétique , à l'aide de laquelle on trouve à l'instant la figure de vol, ia.J». br •.;•.••• 10 fr« 

ranimai que l'on veut étudier , ainsi que sa description dans toutes GRÉCOURT ( (Euvres de )* 8 vol. ia-iS , br. . • • . • ^ f r. 

les éditions des (Euvres de Buffon et de Linnaus. Les 562 figures LA BK U i ERE ( Caractères de) et de Théophraste, t vol. «-X2 , o. 

coloriées, a voh ia-4^ reL en dos de maroquin rouge , 2to fr. p.brochés, • •.• • J ■'• 

et broché! , ; ^. *. » • ^ .......... 200 fr. X-AFOKTAiNE. Contes et Nouvelles en vers , ornés de «4 jolies 

BUFFOir . Oaftei , Pettrin , Bloeh . Sonnbn , ZatreUU. de Tègny , figuras , bonues épreuves , d'après les dessins d'Eisen, sur l'édition 

^/•OB^wr, fiojc, Itfauirc* et Afii-W. Cours complet d'Histoire dite oes Fermiers^énéraux , 2 vol. wi-8«. cart. . . . x8 fr. 

naturelle, contenant les trois règnes de la nature, édition de LELONG et FONTETTE. Bibliolèque historique de la France, 5 

Deterville , imprimées par Crapelec sur papier fin d'AngouIême » ^ vol. wi-/o/.br. . . . . . . . . . . . . . • . 7* fr. 

80 vol. grand în-iS. de %6q pages chacun, ornés d'environ 000 MABLY. (Euvres Philosophiques , Politiques et AfJorales, dégagées d« 

planches , représentant plus de 4000 sujets les plus intéressans lians ««« ouvrages hUtoriques , 1 1 vol. i« 12 , broches , . . • le fr. 

les trois règnes de la nature , dessinés par Desève, et gravés par PIECES (Recueil de) intéressantes sur l'Antiquité, la Mythologie, 

les plus habiles grayeurs de la capitale, les 80 volumes , figures ^ Peinture, U Musique, le Geste et l'action théâtrale, les Belles- 

«oî>es , ei brocher en cartoir, éoquec inp 217 fr. Lettres , la Philosophie , etc. traduites de différentes laiigUes , e( 

T- La mène collection, 80 volumes. figures coloriées avec soin et o'^é de 42 plauches en taille-douce, dont 68 âgures repiésencent 

brochés en carton , étiquet. imp 35» fr. les costumes et la pantomime théâtrale , 6 vol. *«-«•. bro. jo fr. 

CRÉBILLON ( (Euvres de ) , nouvelle édition , ornée de figures nou- PERNETTI.^ Fables égyptiennes , et Dictionnaire mitho-hermétique, 

tellement dessinées par Peyron, et gravées sous »a direction par 3 ▼^^^ mi-8'. b .•«•••• ^ fr» 

les plus habiles graveurs de la capitale . de l'imprimerie de Didot , RA YNAL. Histoire Philosoph. et Pohtique des établissemens et du 

2 vol. /«.g», papier ordinaire, br. en carton, .... 15 fr. commerce des Européens dans les li.des, 12 vol.iiii8,br. 15 ,>. 

— Les mêmes , carré vélin , brochés en carton , .... 90 fr. ROLLIN. Histoire Ancienne , 14 vol. i«-i a brochés , . . jj fc 

— hts mêmes carré vélin, figures avant la lettre, br. en cart. 48 fr. ROLLIN. Histoire Romaine , \6 voi. rnii brochés , . . 40 fr. 
DES HOULliXF^ ( (Euvres de Madame et de Mademoiselle) , non- ROUSTAN. Abrégé de l'Histoire universelle , ancienne , moyenne 

velle édition : de l'iinprimcrie de Craptlet , sur ses nouveaux ca- « moderne, jusqu'à la paix de Versailles, ^ vgl. m-ii , br. 18 fr. 
ractères, orné* du portrait de Mad. Dti Houlîères , gravé par STERNE ((Euvres de) , contenans la Vie ti les Opinions de Tris- 
Alex. Tardieu , 2 vol. ii-8«. sur carré fin , bro. en cart. 3^ fr. tram^handy , Voyage sentimental , Lettres sentimentales et celles 
DIDEROT (Œuvres de ) , publiées sur les manuscrits de l'Auteur , d'Yorick à Elira , ses Sermons, ecc 7 vol. irf\%, fig. br. 14 fr. 
parNaigeon.de l'imprimerie de Crapelet , sur carré fin d'Auvergne , TABLEAU de l'Univers, ou Géographie univ«rselK , contenant U 
15 gros vol. M-g». fig. br 84 fr. desciiption de chaque pays, ses mœurs, usages, coutumes , re* 

— Les mêmes, ij gros vol. XA- 12. br 3 tf fr. ligion, gouvernement, productions, commerce , raonnoies évaluée» 

FLORIAN ( (Euvres de ) , édition originale , imprimée par Didot * 5«l'c« ^^ France ; ouvrage orné de 18 figures et canes géogra- 

aîné , et ornée de 74 fig. 14 vol. i«.i8 , sur carré fin, br. 42 fr. ^P****l"'i.» 4 vol. i«- 12, brochés, 8 fr. 

— Les mêmes , 14 vol. in-i8, papier vélin, br. .... 84 fr. THAILLÊ. Abrégé de THiscoire Ancienne de RoHin , 5 vol. in-\y. > 
HUME ( David ). Histoire d'Angleterre , contenant les Maisons de brochés, • • 11 fr. ^c c« 

Plantagenet. Tu<^or et Stuart. trad. de f Angl. 18 vol i«.i2, br. 45 fr. — Abrégé de l'Histoire Romaine de Rollin , 5 vol. rn-i a , br. 1 1 fr. y d c. 
LEVAILLANT.Voyagedansl'intérieurderAfrique,nouvelleédition, VADE. (Euvres complètes, nouv. édit. , tf vol. <Vi a , p. p br. ^ fr. 

corrigée et consiriérableroent augmentée par l'Auteur, ornée de VALEAE- MAXIME, nouvellement traduit par Binet, ancien Recteur 

20 planches en taille - douce , dont huit sont nouvelles et ne se <*« l'université de Paris , a vol, in - S», br 6 ir. 

trouvent que dans cette édition, de l'Imprimerie de Crapelet, VALOIS (Marguerite de). Contes et Nouvelles, ornés de 71 

sur ses nouveaux caractères , 2 vol. i/2-8«. br. .... 18 fr. planches , 8 vol. «i - 8». br 48 fr, 

LE VAILLANT. Second voyage dans l'intérieur de l'Afrique, seconde — Les mêmes ornés de 73 planches , 8 vol. ifl-i8 , br. . 24 fr. 

édition , augmentée d'une table générale des matières , servant aux VIRGILE ( (Euvres de ) , traduction des quatre professeurs , 4 voî. 

deux voyages , de l'imprimerie de Crapelet , Paris , an 11 1801; «1-12 , p. ç. brochés, . . . 6 fr. 

ornée de 12 planches 5 3 vol. wi-8% br . ai tr. VOYAGES historiques et géographiques des pays situés entre la rocr 

LE VAILLANT. La carte d'Afrique, destinée à servir à ses deux Noire et la mer Caspienne, ouvrage orné de deux grandes cartes 
^ Voyflge$.(Cettecarteaétépubliéepourlecomptedel'Auteur.)6 fr. <>« 1* mer Noire, i vol. riï-4». gr, papier, br. . . , 12 fr. 

A^. B. Le C. Boiste, auteur et imprimeur de ce Dictionnaire, se charge particulièrement de ^impression des tableaux et des ouvrages 
dits è filets, dans lesquels il imite la précision et la régularité de la gravure : il offre pour modèles le Ubleauqui termine ce Dictionnaire , 
les belles Tables de Blair, suivies des grandes Cartes de Priestley , imprimées d'après les deux textes gravés en Angleterre (chez Agasse, 
libraire ) ^ les tableaux de l'Histoire des Crimes de la Révolution. Le| çonDoiaseurs ont placé ces diyers ouvragci aux premterf rangs 
parmi les chefs-d'oeuvres de la typographie françoise. 



Digitized by 



Google 



TIONNAIRE ÙNIVÈRV 



i'' 



>E LA LANGUE FRANÇOISE, AVEC LE LATIN, 

IB T 

Manuel d^orthographe et de néologie; 

EXTRAIT œMPARATIF DES DICTIONNAIRES PUBLIÉS JUSQU'A CE JOUR, 

CONTENANT 

1^. Les Nomenclatures , POrtliograplie , PAnalyse et la Comparaison des dëfinitions des Dictionnaires do PACA- 
DEMIE FRANÇOISE, ëdition de 1778 , sans citetion \ de 1798 (an 6) } de i8o3 (an 11) s des Diction- 
naires de TRÉVOUX , RICHELET , FERRAUD , RESTAUT , ancienne et nouvelle édition ç GATTEL 
CORMONT ; WAILLY , Dictionnaire des Rîmes et Dictionnaire abrégé de l'Académie ; CATINEAU ' 
première et deuxième édition , pour l'orthographe de Voltaire ; avec la citation de leurs noms à chaque mot * 

a®. La Nomenclature et PAnalyse des définitions des Dictionnaires du VIEUX LANGAGE , du MANUEL 
LEXIQUE , des Dictionnaires de NÉOLOGIE , des Dictionnaires François et étrangers (BOYER , ALBERTI 
COTGRAVE, SCHWAN, etc. ), des ENCYCLOPÉDIES Alphabétique et Méthodique 5 des DICTION- 
NAIRES particuliers et TRAITÉS élémentaires d'Agriculture , d'Anatomie ^ d'Antiquité , d'Architecture 
d'Art Militaire , d'Art Véténnaire ^ d'Astronomie et d'Astrologie , des Beaux-Arts , de Blason ^ de Botanique 
avec les propriétés des plantes ^ etc. ; de Chasse \ ( de Chimie , Chirurgie , Histoire Naturelle • Médecine 
Philosophie, àndennes et nouvelles y tt leur Synonymie); de Commerce, avec les monnoies, les poids et 
mesures étrangères et leur valeur ; de Coutumes , des Eaux et Forêts , de Finance , d'Horlogerie , de Jeux • 
de Jurisprudence^ de Manéfie , de Marine , de Mathématique, de Mécanique, de Musique, de Pèche, ds 
Pharmacie , de Physique , cfe Théologie , etc. ; des Dictionnaires des Arts ^ Métiers et Manufactures : la 
prononciation pour les cas difficiles ; 

3**. Des Dictionnaires particuliers des RIMES , des SYNONYMES ou Acceptions , et des HOMONYMES « 
de MYTHOLOGIE universelle \ des HOMMES CÉLÈBRES jusqu'à nos jours j de GÉOGRAPHIE , avec 
^ancienne et la nouvelle division de PEurope \ 

4"*. Des Traités particuliers de VERSIFICATION , de PONCTUATION et de CONJUGAISON DES VERBES 
et leur régime 5 les PRINCIPALES DIFFICULTÉS DE LA LANGUE FRANÇOISE, etc. i un ABRÉGÉ 
DE GRAMMAIRE en Tableau. ^ * 

OUYRAGE CLASSIQUE, POUVANT TENIR LIEU, POUR l'uSAGB HABITUEL, DE TOUS LES DICTIONNAIRES* 

Par p. C. V. BOISTE, Homme de lettres, Imprimeur, 



Le premier livre d'une nation est le Dictionnaiae de sa langue. Volkjsy. 



DEUXIÈME ÉDITION. 
A PARIS, 

■^DHEZ DESRAY, LIBRAIRE -ÉDITEUR DES OUVRAGES D'AUDEBERT ET VIEILLOT, 

RUE HAUTEFEUILLE, W. 36, 

Air 3u. •— ï8o3. 

Digitized by CjOOQ IC 



OPINIONS DES JOURNALISTES 

SUR LA PREMIÈRE ÉDITION, 



'Année Htdfaire \ riàifèt par Geoffroy, n^.S. Il suffit de lire le titre de cet ouvrage pour aroir une {titte idfo de§ aran» 
faces qu*il présente : ce titre seal vaut un extrait Peu de gens jouissent d*une ibrtune assez considérable pour surcbager leur bi-> 
bliothéque de ces Dictionnaires volumineux , de ces lastueux in-^folio où la science est logée iort au large. Ceux qui ont 1» 
plus besoin de connoissances , ne sont pas toujours ceux qui ont le moyen de les aller chercher dans ces immenses répertoires* 
Mendre les lumières accessibles à tout le monde , et donner la science au meilleur marché possible , c^eat ce qu'on s*est proposa 
dans cet Abréeé. On. y trouvera rassemblées , pour ainsi dire sous la, main > toutes les notions jnécessaires sur la Langue Irançoise 
et ïk GéograoluB , etc. apfés lesquelles il iallolt .courir dans une fouie de gros Yticabiilaires d'une acquisition très (Hspendieuse. C^ 
livre , rare dans son espèce , ne contient pas un seul mot inutile ; c*est peut-être le plus substantiel qui existe , et on peut ict 
r^tfder coiqme la solution d'un problème où Ton auroit proposé d*iudiquer les moyens- de resserrer les icicnces dans le plus- 
court espaces et de mettre le plus de choses dans le moins ^ mot» qo'^u eér passible. 

SiiliàM fie française, . rêiigêe par Ch. PoogefU , membre de fitudiut, f^. 3 , on À Ce Manuel m^a paru d'un tiers au moln» 
plus considérable que les autres Dictionnaires publiés jusqu'à ce jour^^ Je ne connois aucun Dictionnaire portail , ni en françoîs , 
ni dans les autres ian|ues-. aussi complet ^ |^lssi commode que celui-ci. Noi^seulement il doit se trouver dans toutes les impri-- 
sneries , mais tnéme (hms le cabinet de tous ^>«%mc qui ^, désuimt lire rarec intelligence et écrire avec eorrectioii , ont besoin d^ 
l'entourer de notions claires et. précises sur la vériuble st{)«M%atioïi des mots. 

Moniteur , du 8 vendémiaire an 9. il parott depuis quelque temps un ouvrage ezceffem pMi^^<«#i^ toutes les mcertîiudee' 
•ur un objet au^ important ( Torthographe ) ; c'est le Dictionnaire universel de la Langue trançoise. On y trouve les mose 
écrits suivanl rancienae et la nouvelle orthofprapbe-^ avee k citation des auteurs qui peuvent kiré autorité. 

Ancienne^ "Pedus^AjJîcheM , du 3o metndor , an 8; L'annonce de cet ouvrage dans notre kuille du 26 messidor est accom<* 
pagnée d*une courte notice qui porte principalement sur V Abrégé de grammaire ^ exposé dans une seule carte pkcée en tête ^ 
abrégé ({ue l'on peut considérer comme une miniature littéraire et tjrpographique. 

Relativement au Dictionnaire , dire qu*il remplit exactement son dtre dans toutes ses parties • c^est en faire le plus bel éloge ^ 

mais c'est dire k vérité > et nous devons cette justice â l'auteur ». Les dillérens systèmes d'ordiographe qui y sont exposée 

dispensent d'ouvrir plusieurs volumes , et le iormat de celui-ci permet de le tenir sans cesse ouvert sans y porter la main. 

Petites^Affiches des citoyens Auhert et Ducraj^Duminil ^ du !iB messidor an 8. Nous ne eonnoissens point de Dictionnaire 

s lee 
[que 




Journal des Débats , du i3 thermidor an 8. L'auteur de ce Dictionnaire a parkîtement renplt le but qu'il s*est proposé. 
L'exécution typographique de cet ouvrage , k modicité de son prix 9 k commocuté du lorma: y ajoutent encore k son utilité.. 
C'^t un véritable service rendu à k Langue Irançoke. 

- Journal du Commerce ,duaZ thermidor an 8. Après k quantité que nous avons de Dictfannaîres de k Langue Irançoise , et 
dont la plupart sont revêtus de noms investis d'une juste répuution 9 tels que ceux de V Académie , Âichelet , Restaut , Wailly^ etc. ^ 
il étoit cependant possible d'en faire encore un très-bon , trèsH^ommode , très-utile ; c'eit U tâche que l'auteur de celui que 
nous annonçons s est imposée.-^. Plus cet ouvrage devoit être utile 9 et plus il demandoit de travail et d'exactitude ; Fauteur 
paroit y avoir employé des soins et une patience dienes d'éloges \ aussi son Dictionnaire nous parott-il mériter la prélérence 
•ur tous les autres».^ Nous ne doutons pas que ses oUlérens genres d'utilité ne le kssent accueillir avec empressement par le 
public j et surtout par les instituteurs et leurs élèves. 

Courrier dta Spectacles , du \o thermidor an 8. Ce nouveau Dictionnaire réunit touL^^ On peut Ta voir devant sol... Il met 
aous les yeux cent-vingt mots environ sans qu'on ait besoin de tourner le kuillet: il doane, avec l'orthographe ^ une définitiou 
toujours concise...... La partie littéraire est traitée de manière a mériter l'approbation des gma de lettres..... 

iV. B^ Le citoyen Champagne y membre de flnstimt national et directeur du Pattami lAlKSOif | a foigneusemeiK examiné 
cet ouvrage ^ et k regarde comme tsèa-uiik pour l'iostnictioa de le jje^uieH!^ 



Digitized by 



Google 



AVERTISSEMENT 

SUR L'USAGE ET L'UTILITÉ DE CE DICTIONNAIRE. 




objets principaux et également impor tans sont i®. d^ajouter 

L.' ACADÉMIE FRANÇOISE | édition de 17781 tonales mots admis par les autres Dictionnaires anciens 
et modernes , avec Pindication de leurs auteurs | et les termes particuliers aux sciences | arts | manufactures et 
métiers 9 etc. 

a^« De donner succintenent la signification des mots ^ leurs acceptions différentes et leurs équivalens on syno* 
nymee yen indiquant les différences souvent très-grandes dans la signification | et quelquefois ipéme les sens dia* 
mëtralement opposés que leur donnent les autres dictionnaires ; 

3^. De présenter avec clarté le rapprochement et la comparaison des systèmes d^orthographe | c'est-j^dire , les 
différentes manières d*écrire les mots , lorsqu'ils sont susceptibles de variantes ^ ce qui est très»fréqûent } et toujours' 
arec Pattention de citer les auteurs de ces systèmes. 
k 4^. Enfin , de séparer le Néologisme de la Néologie | c'est-à-dire de désigner par des indications précises les mots 
sioareaux , adoptés depuis PACADÉMIE ^ et qui font aujourd'hui partie de la langue \ ceux qui ne peuvent étr^ 
employés qu'avec circonspection ^ même dans le style familier y et ceux qui doivent être rejetés* 

Ce travail présente la langue françoise dans ses quatre grands âges les plus remarquables : le premier | lors- 
qu'elle fat employée par les miteurs qui essayèrent de la polir en l'enrichissant de tout ce que leur offroient les 
langues mortes ^ les idiomes et les langues étrangères ; le second, lorsque » sous le règne de Louis XIV , elle servit 
aux hommes de génie qui firent admirer sa richesse , son étendue y sa douceur y sa souplesse et sa majesté ; le troi- 
sième , lorsque plus abondante encore , quoiqu'aussi pure, elle fut l'instrument des écrivains qui y aans le railieii 
du dix-huitiéme siècle y luttèrest de talens avec ces grands modèles \ le quatrième | enfin y telle qu'elle est au* 
jourd'hui y misérablement affoibUe par lé Néologisme* 

Mon but est de lever les difficultés sans nombre qui naissent de la confusion des différens Systèmes d'ortho« 
graphe y du renouvellement ou de l'oubli d'anciens mots y de l'emploi de mots nouveaux dont les François même y 
et à plus forte raison les étrangers , ne connoissent pas la signification \ et par- là de contribuer à ce que 
la langue françoise« conservée dans sa pureté « ne puisse pas cesser d'être , en Europe , LA LANGUE 
UNIVERSELLE. Sous ce point de vue, me sera-t-il permis de dire qu'il devient UN OUVRAGE 
NATIONAL? . ^ . 

J'ai pris pour base le DICTIONNAIRE DE L'ACADÉMIE y édition de 1778 , parce qu'il est l'ou- 
vrage des meilleurs, écrivains françob : sa nomenclature ^ ses définitions seront aisément distinguées des autres f 
puisqu'elles ne sont accompagnées ni de f ^ ni de * , ni de petites capitales y telles que a. c. 9 etc. 

Pai conféré sur ce Dictionnaire y l'un après l'autre , et mot par mot | tous les autres Dictionnaires \ j'ai fait le 
relevé des mots qui ne s'y trouvoient pas , et rétabli ceux qu'il avoit omis ) noté toutes les différences dans 
l'orthographe et les définitions ; puis , comparant ces Dictionnaires entre eux, j'ai fait le rapprochement des au* 
tontes y soit pour l'adoption d'un mot, soit |K>ur la manière de l'écrire 9 et pour sa définition. 

Ce travail m'a procuré nne nomenclature infiniment plus abondante que celle de chaque Dictioimaire en par* 
ticnlier ^ dont il est l'extrait et qu'il supplée y sans que cette extrême (abondance puisse occasionner aucune con-* 
fusion 9 puisque la nomenclature de l'ACADÉMIE n'a pas de ciutions , et que les mots ajoutés à cette nomen- 
datoie sont accompagnés de la lettre initiale du non| des auteurs qui les ont admis t il en résulte évidemment 
l'avantage d'avoir tous les Dictionnaires en un seul. 

Ces citations » tant pour les mots que pour l'orthographe , étoient d'abord très-nombreuses ; mais les nouveaux 
IMctionnaires ayant été faits sur les anciens y j'iU réduit ces autorités aux noms des Lexicographes les plu» 
cornus* 

hd^ premiers Dictionnaires que j'ai conférés sur celui de l'ACADEMIE ^ ont été et dévoient être les deux Nov« 
imixxs iDiTiOHS de ce Dictionnaire. 
Comme ces Dictionnaires ne sont pas le testamiéht de l'Académie françoke , toutes les fois que des mots ne 
laont trouvés que dans leur nomenclature y je les ai fait suivre de la lettre a» édition de 1798 ( an 6 ) ; ai., édi- 
ter de i8o3(an i& }, pour que l'on recoonât que ces mots, quoique pouvant presque toujours être adoptés f 

lu tous les Dictionnaures 9 )• u*en ai pae trouTé de 



soient aux nouveaux éditeurs. Je dois dire qu^ayant j 
que cette deuxième édition y publiée par le citoyen Laveaux» 



Digitizedjp) 



LGoogk^ 



i:: 



AVERTISSEMENT. 

Après ce Dictionnaire , j*ai employé le DICTIONNAIRE PORTATIF de Gattei. y désigné par uno. Cet ou« 
«rrage y d'ane réputation justement méritée y m'a fourni une très-abondante récolte de mots nouTeause II faut ob* 
server en passant que ce lexicographe fait des adjecii/s de tous les participes, 

Pai cité après lui le Dictionnaire de TaiTOuz ; son nom seul mUmposoit ^obligation de le prendre pour autorité^ 
surtout pour les expressions surannées. Un t. Pindique* 

RESTAUT I qui a fait son trarail sur tous les Dictionnaires ezistans arant lui y m'a fourni une très-grando 

' quantité de mots omis par les autres Dicttonnaires , et son système d^orthographe est adopté par beaucoup d'écri- 

Tains et d^imprimeurs. La lettre a. l'indique. La deuxième édition qui renferme beaucoup de termes nouveaux f 

est désignée par rr. ; et j'observe que ces deux ouvrages ne donnant que peu de définitions , ceiui*ci leur sert d^ 

complément , parce que je les ai très-souvent ajoutées. 

' FëRRAUD ayant été analysé par Gattbi. , aevenoit inutile pour les citations , ainsi que le DICTIONNAIRE 
franjois de l'Encyclopédie méthodique , qui lui servit également de base » et je n'ai en effet trouvé dans ces deux 
ouvrages que très-peu de mots omis par lui. 

WAILLY s'est fait une obligation, dans son DICTIONNAIRE DES RIMES y de rassembler la plus grand» 
quantité possible de mots ; la nature de son travail l'exîgeoit^ on doit par conséquent être très-circonspect dans 
remploi de ceu^ qui sont suivis d'un y. Quant à l'orthographe, il ne peut faire autorité « puisque son système 
devoit être de n'en point avoir y et d'adopter toutes les manières d'écrire un mot «de le resserr<*r ou de l'étendre y 
|>our fournir à la meeure et à la rime. Cet ouvrage et, son excellent ABRÉGÉ DE L'ACADÉMIE aont désignée 
par un v. 

RICHELET y ancienne édition y désigné par rich. y n^est cité que par respect pour un auteur qui a le plus 
travaillé à simplifier et éclaircir l'orthographe francise. La nouvelle édition est la base du Dictionnaire des 
llimes. 

J'ai puisé l'étimologie latine dans Boudot 5 j'ai cru ne devoir citer que les mots qui sont équivalons du fran- 

Snuy sans employer les circonlocutions | encore moins me suis-je permis d'adopter ces mots latins qui n'ont jamais 
té prononcés par une bouche romaine y et qui appartiennent à la basse latinité. J'en excepte toute fois les termes 
d'histoire naturelle , dont il étoit indispensable ae donner la synonymie latine. 

Je finis I attendu la petitesse du format, par le DICTIONNAIRE DE POCHE de Catineau qui a donni 
l'orthographe de Voltaire, et par cela même m'a fourni beaucoup de variantes. Sa nomenclature est à-peu<* 
près la même que celle de Gattel \ et lorsque tous deux ont y avec les nouvelles AcADii&iEs | adopté un mot y 
4in peut l'adopter aussi. La lettre c. désigne les deux éditions. 

Outre ces Lexicographes^ j'ai souvent cité des auteurs célèbres y tels que Lafontaine, Sévigné , Fontenelle y 
Voltaire ) J.-J. Rousseau, La liarpe ,. Buffou y etc. 

Ce travail terminé , j'ai compuUé les Dictionnaires particuliers y tels que ceux du VIEUX LANGAGE y le 
MANUEL LEXIQUE ,1e GLOSSAIRE FRANÇOIS, les DICTIONNAIRES FRANÇOIS ET ETilANGERS , 
les DICTIONNAIRES NEOLOGIQUES: jai surtout admis des mou précieux par leur énergie , ceux qui évitent 
des circonlocutions y tels que les mots accrédité y frissemtnt^ hidtur et une multitude innombrable d'autres qui 
^aont des richesses inconnues de notre langue. 

Ce travail offre les pertes que notre langue a faites et ses nouvelles acquisitions. 

Après Avoir fait le rapprochement y la comparaison des systèmes d'orthographe , et présenté tontes les variantr^ 
qu'ifs fournissent y je me suis occupé des définitions y acceptions y synonymes ou équivalens : je les ai fidelle- 
ment extraites des deux AcAoiBiiEs j de Gattel , et des autres Dictionnaires \ j'ai tâché de les analyser j 
de les resserrer sans les obscurcir | pour ne pas dépasser les limites prescrites par le format; et ce fut y il faut 
l'avouer y la partie y sinom la plus pénible y du moins la plus délicate de mon travail. 

Certainement il arrivera plusieurs fois au lecteur ^ comme il m'est très-souvent arrivé à moi-même, de n^étrtf 
pas d'accord avec le Dictionnaire sur le sens de certains mots , et de s'étonner de celui qu'il leur trouvera f 
mais j'ai dû suivre mes guides | et ne pas mettre ma façon d'entendre à la place de celles généralement 
adoptées par eux { je ne citerai pour exemple que le mot irascible. Si le lecteur t toujours donné à ce 
mot un autre sens y A doit te rectifier. Cependant y j'ai cm devoir pour la commodité du lecteur , ajouter ces 
acceptions avec une * et un b. ( voyes ce mot et beaucoup d'autres )• Quelquefois je me suis permis de donner 
des définitions telles que celles de génie y animal y végétal y etc. Je n'ai moz-méme créé qu'un seul mQt que je- 
crois utile y celai de eonuénient. 

Je me suis ensuite occupé des termes de Sciences* Je les ai cherchés dans les deux ENCYCLOPEDIES y 
dans les DICTIONNAIRES et les TRAITÉS particuliers des auteurs les plus estimés ; tant de personnes s'en 
•ccupent aujourd'hui| qu'il est difficile de trouver un livre | une feuille périodique qui n'en renferme quelques-uns 
4ont la signification arrête le lecteur. 

li' Académie en avoit donné beaucoup : j'ai suivi sa marche , en tâchant de les donner tous . 

Passant ensuite aux termes d'Arts y Manufactures et Métiers , je les ai de même recueillis des livres classiques 
en ce genre* Plus les hommes sont ignorans , plus ils sont enclins à la raillerie : personne ne pousse plus loin le 
|>édantisme que les artisans et les culttvateurs lorsqu'ils parlent de leur état y et l'homme le plus instruit d'ail- 
leurs est exposé de ieur par( à ds9 OQrtificatmii » s'il hét it9 lor un n&ot | ou si la taraa qu'il emploie est im- 

propra 



Digitized by 



Google 



AVERTISSEMENT. 

propre » et ta proncmciaiàoB vicieuse: d'un autre cAté ces marnes artisans n'obéissent jamais mieux , ne vous trompent 
jamais moins que f lorsque dans les relations dUntérét , on se sert de leurs expressions : parler comme eux y les 
comprendrei c'est les surveiller ) il est donc trôs-utile , même pour les personnes qui vivent dans les rangs supérieurs 
de la société, d'avoir soDs la main un Dictionnaire qui leur indique l'orthographe et la signification des mots usitée 
par les Cultivateurs • les Artistes j les Artisans ^ les Ouvriers | qui , eux-mêmes , ne donneront pas une mauvaise 
opinion de leurs talent | s'il veulent recourir à cet ouvrage pour savoir comment s'écrivent les termes qu'ils 
emploient dans leurs ménoires. 

Cet ouvrage n'eAt pas offert le corps complet de là langue^ si )e ne Tavois pas fait suivre de DIC- 
TIONNAIRES DES SYNONYMES ou Acceptions de la langue , des RIMES , de MYTHOLOGIE , des 
PERSONNAGES CÉLÈBRES , de GÉOGRAPHIE UNIVERSELLE , que j'ai analysés des irutres Dictionnaires, 
et des TRAITÉS particuliers de VERSinCATlON , de PONCTUATION, de CONJUGAISON DES 
V£RB£S y des PRINCIPALES DIFFICULTÉS DE LA LANGUE FRANÇOISE , et d'un ABRÉGÉ DE 
GRAMMAIRE en Tableau. 

La langue francise a dts termes propres à elle seule pour désigner les êtres dont ils renferment la nomencla* 
tore. Les mots Jupiter | Pompée ^ Londres | ne s*écrivent pas de même dans les autres langues. Leur orthographe 
même peut embarasser. Bailleurs j'avois l'exemple d'anciens Dictionnaires trôs-estimés , qui ont incorporé ces 
aosenclatures dana le corps même de l'ouvrage 9 ce que l'ordre et l'économie m'ont défendu de faire. 

En un mot 9 je me suis Hi, si les Anciens avoient eu des Dictionnaires rédigés sur le planque j'ai suivi , et 
qu'un seul eût échappé à la jalousie des fanatiques barbares nui brûlèrent les bibliothèques pour qu'on ne lût 
que leurs livres religieux 9 ce Dictionnaire nous ofFriroit l'état aes conuoissances humaines à son époque : je sup* 
pose que 9 dans l'avenir , d'autres fanatiques brûlent encore la plupart detf livres | et qu'un exemplaire de mon 
Dictionnaire leur échappe , il faut que la postérité puisse j retrouTer l'état des oonnoissances humaines dans 
le siècle où je le rédige. 

Et dusé^je encourir le reproche d'être enthousiaste des Dictionnaires ^ parce que j'en ai fait un , j'ose dire 
qoe celui qui se feroit une loi de lire chaque matin une page d'un bon Dictionnaire ^ acquéreroit une grande faci« 
lité pour rendre ses pensées et des conuoissances très-étendues : quelqu'instruit qu'il pût être f cette lecture lui 
seroit encore très-utile , car la mémoire est une trésorière infidelle qui dissipe promptement les trésors qu'xm lui a 
confiés f si chaque jour on ne lui en fait pas rendre compte. 

J*ai exposé mon but | mes moyens pour y parvenir et les objets principaux de mon travail \ il faut , pour 
que l'on en connoisse mieux INitilité , faire quelques applications» 

Si f l'orsqu'on veut écrire un mot qyelconque 9 on hésite sur son orthographe | ce qui arrive très-souvent 9 
parce qu'en effet il y a plusieurs manières de l'écrire f par exemple les mots 



Clpre, #• m. navire de corseire» * Câpre. A4C. 

Coiffe , 1./. Cspitis t€gm€B, couverUire de téic ; 
menbrant ; t. de bot. calice % filet évase , en^ 
manche , 4 jurandes mailles. * Coèft. a. 
Coêfle.e. Coiffe, g. Coiffe o« Coeffe.a« 



Coefficient , f . m, quantité connue qui multi- 
plie. * Cochent. R* Coefficient, a. 6. c. v. 

Ermhe» s, m, qui vit dans un désert ; aolicatre. 
* ( tîhuêi¥tm€nt ) Hennke. Enmus» 



Exempt, exente. ddj. Immunité qui n*est point 
sujet i. */. Exempte, a. c. g. a. v. co. 

Foerre , Foarre , Feurre , s,m,{ vimx ) longue^ 
paille du blé. * Foere ok Foare. G. aa. 



on voit I pour le mot edpre ^ qu'il ae faut pae OKttre vn df pour le mot coiffe y que cette manière est pré* 
férsbley puisqu'il y a deux autorités; pour le mot coefficient^ que IV est inutile; pour le mot ermite'^ qu'il 
ne faut point d'£ y etc. Les autorités ordinaires qui ne sont pas citées sont d'accord avec 1' Académie ; aiusi| 
au mot foerre ^ l'AcADiMxs , nouvelle édition , est seule d'avis différent* 
Lorsque les auteurs sont partagés d'opinion, l'origine servira de guide. 

Avoiae, M,f.Aptmû» sorte defrahi* -blanche^] Hippogriffe » i. «1. Hyppofryphaf. t. d'aatiq.|Prosta^hérèse • #. f. Brostkaphmrtsis.ué^satr^ 
-noire. 9/. avoinai sur ferre» * Aveios. o. v. } cneval ailé. * Hippogripne. a. I nomie , différence entre le lieu moyen et le 

#8 Avctne. me | I vrai. * Prostliaphérese. tu 

Ces différences souvent très - grandea dans la manière d'écrire sont embarrassantes pour un étranger qui 
s'étant aperçu que le changement d'une seule lettre dans un mot^ lui donne souvent un sens tout diffiêrenf ^ 
et venant à trouver des mots écrits d'une manière autre que celle qu'il connoit , se trouve arrêté , ne sup- 
poaant pas que ce soit le même : ici ces difficultés disparoissent $ les mots anégyraphcy anépigrapke^ beloeder^ 
èehédère ^ heheder § heril^ hérylUi moelle y moelle y m/ouelle , sont les mêmes ^ écrite différemment. 

Le poëte ^ embarrassé pour la rime ou la mesure , trouve des ressources dans ces différentes manières ; un mot 
y a plus ou moins de pieds > et la rime y est tour-à'-tour masculine et féminine. Les autres objets d'utilité 
relati& à la poésie sont exposés à l'article Waizxt. J'ai rejeté le Néographisme inutile et bizarre de plusieurs 
lexioograpliea qui prétendent écrire comme on prononce | système qui nous rendroit illisibles tous les auteurs. 

Après ce premier aperçu y je suppose que^ sentant toute l'importance d'une orthographe régulière >| basée sur 
les vrais principes | on désire s'en faire une « pour n'être pas en contradiction avec soi-même ; on en trouve 
an moyen facae dans ce Dictionnaire* On, de?ra prendre | comme je Tâi fait | l'AcADiMin y ancienne 



Digitized by 



Google, 



(*) 

■ . ■ ' -' ' ,....-, ^ ^ '• '\ im 

AVERTISSEMENT. 

ëdition, pour base^ avec les restrictions indiquées par la citation de tous les auteurs; restrictions qui sont 
très-faciles à reconnoître» par exemple : 

Anégyraphe , aJJ, ^ g, s, m. $ans ticre. ^ Anépi- 1 d'un théâtre ; vaste enceinte pour les fècesi Archaïsme , /. m. mot antique , tour de phrase 
graphe. A. a. ce, al. ^ | publiques ; lieu garni de gradins. * Amphi-I Suranné. * Archaïsme. A. R. G. c. prononcti 

Amphithéâtre , i. m. Amphitheatrum, portion | théâtre. A. r. G. c. AL. { arkaisme. 

On voit que j'ai opposé toutes les autorités à celle de TAcAD^iMiE , et qu'il faut la rectifier. Si on veut 
suivre les origines, Restaut les indique très-souvent j si l'on préfère la prononciation, I'Académtb, nouvelle 
édition I ce même Restaut , Gattel et Catineau la suivent 'ordjnairemefnt. Le choix entre les systèmes 
devient facile; avec un peu d'attention, on reconnoitra ces nuances et l'on ne variera plàs dai^s l'or togra plie. 
(i)£n général , quelqu'assuré que l'on puisse être de l'ekactitudë de'son ortographe et du sens dés. mots , il faut^ 
au moindre doute ^ consulter le Dictionnaire ; on s'étonnera souvent de se trouver dans l'efjreu'r. 

Des François , et à plus forte raison les étrangers , sont souvent arrêtés dans la lecture de nos anciens 
auteurs par les mot» suran;nés ; cette nomenclature présente tous ces mots : c^ef^ax^c^ i déduit j engeîgncr , gor^ 
gerin , hoc ^ pantois \ plé\fir, pourchas , proufasse^ etc. employés paV eui | 8*y trouvent avec leurs explications^ 

Les diiHcultés augmentent pour une quantité innombrable de mots nouveaux ^ composés' ou rarement employés ; 
les plud instruits y éprouvent de l^embarras: ces mots s^ trouvent avec leurs explications. 

Il y a plusieurs expressions très-usitées qui ont été omises par tous les Dictionnaires, tels que graduelle^ 
ment y insurrection^ répression^ rocailleux y sentimental^ surveillance^ etc.'; }e les rapporte ^ en les accom- 
pagnant d'une observation à cet égard. 

Enfin \ comme ^e l'ai observé , lorsque les définitions présentoient dés' significations différentes ou contraires 
dans différeuis auteurs» ce qui est très-fréquent, j'ai noté ces diiférences avec les autorités } ainsi les mots 



Continence, i. f. Continemtia^vtxxa^t s'abstenir 
du plaisir delà chair. * capacité ; étenduè.A.v.' 

Décapitation , s, /. action de décaper. G, * de dé- 
capiter. A. Toy. Décoîlation. 

Empiéter, v, a. té. e«p. usurper; entreprendre 
sur. * arrêter avec les serres. A. v. poser u^e 
base k» G. 



A^étaphr^ste, 5. m. qui traduit tittératcmenr. G. 

é. v. ** qui ne traduit pas littéralement, r • 
Porte» s.f, i'orrtf.ouverture pourentrer ou sortir, 
. assemblage de bois , etc. qui la ferme ; défilé, 
* moyen oarriver; la cour de Constantinople. 

* cour orientale, voltaire. 
Ruche y s. /. Atv<us. panier où Ton met des 



abeilles ; t. (fanatomie , cavité. * habitations 
des insectes, des vers qui vivent en société, a. 
— marine , ou aquatique, éponge habitée pas 
des animaux aquatiques. B. 
Stratografie ,i./. gouvernement mitit. c. * -phie. 
T. G» par erreur; le vrai sens est : description 
d'une armée^de tout ce qui la compose. a.Ii.C(K 



et une foul6 d'autres , qui se présenteront en parcourant ce Dictionnaire. 

Nous arrivons à la partie la plus intéressante, à la Néologie ^ ou l'art de créer ou d^emptoyer des mots- nou- 
Teaux 9 et au Néologisme y qui est l'abus de cet art , ou une affectation vrcieiise et fréquente de se servir do 
mots nouveaux et de donner aux mots anciens des significations autres que celles qui sont reçues. 

Les expressions créées par la Néologie sont indiquées par un grand nombre d*autorités, et par celles de l'A* 
CADÉMiB 9 nouvelles éditions; ainsi les mots activer ^ agglutiner ^ argutie ^ Constructeur^ impénétrabilité^ in^ 
session f posé f postdate , réélection ^ scintiller y scruter peuvent être employés. 

Les expressions forgées par le Néologisme sont ordinairement accompagwés d'une seule autorité { quelque* 
fois deux et même trois de ces autorités sont réunies j mais sans la citation des Académies y nouvelles éditions; 
ainsi les mots déconjiancer ^ privilégier , décrochement , déconcert , disceptdtion pour discussion 9 ingénérahle ^ 
innovateur pour novateur y ne doivent pas être employés; mais beaucoup d'écrivains en ayant fait usage ^ il 
étoit indispensable ^en èLonntt le sens aux lecteurs. 

On peut en général adopter tous les mots nouveaux recueillis dans ce DktioDnaire ^ lorsqu'ils ont un rapport « 
une ressemblance marqués avec des substantiis ^ des adjectifs , des verbes ou des adverbes reçus , ou bien lors- 
qu'ils tiennent d'un mot latin , pourvu qu'ils n'aient point un air étrange et une prononciation difficile. Ainsi 
les mQ\& astuciéu»y i^ as tuée ^ indicateur; d^ indication ; insurrection y è! insurger i répression , de réprimer ^ in'- 
demne y ê^ indemniser y ont à cAté d'eux des mots connus, leur pronoiuiati#a est facile | et l'on croiroit qu'ils 
ont toujours été françois. 

Au contraire , les mots forgés par le N^ologisma ont quelque cbose d'étrange \ leur prononciation est dure 
leur origine aouvent peu connue ^ et leurs équivalens sont toujours i^téiétà\A»%i amadùuement ^ annexion poux 

(1) Cet ouvrage est particulièrement utile aux imprimeurs sur lescpiels les écrrvaîns se reposent trop souvent du soin de rectifier leut 
srthograpKe. Us peuvent, en pâtissant sur une épreuve, éviter les fautes ordinaires, d»s on n'obtiendra pas encore la correction , parce 
que les systèmes d'orthographe se trouveront confondus pêle^èle et les mou écrits toar-4»tour conformément à chacun d'eux, et dans ce 
sens rigoureux, il n'y a que très-peu d'édition» correctes. 

Les systèmes d'orthographe étant réunis et comparés dans cet ouvrage , il est le MANUEL d'ua correcteur d*épreuves qui doit 
aon-seulement le consulter, mais îe lirej bien plus, qui doit l'étudier. Jl en retirera i:n très-grand avantage, celui de pouvoir, sans perte 
de temps , suivre au gré des auteurs, le système de Restoût , ceux de V Académie , et Gattel, avec ou sans restriction ; et si, lorsqu'il 
aura saisi les nuances principales >'il se présente à' lui quelques difficiiltés, il pourra recourir à son MANUEL. £n outre, l'immense quantité 
de mots ajoutés, les nooienclatures particulières de sciences ,\etc. lui sont absoluiient nécessaires. 

Mais ea parlant de correctioft, J'ai-)e obtenue? certes, je n'offrirai point une priifie aux lecteurs qut trouveront des fautes dans ce 
Manuel, encore moins me pcrmetrai-^e de présenter le relevé de celles que j'ai pu rencontrer dans les pictiotinaires; je dirai que toof les 
soins sot été gris pour obtenir ^ du nwius dons la NgoaencUtBie^ cecto cofrfccieniidtâiçile; le dirai ni^me presque impossible. 



Digitized by 



Google 



c^n 



AVERTISSEMENT. 



muon^ impeccancey ingénéraUe^ inno9ateur fout novateur^ rtbaptUation ^ onl ces âé&ut;» ; par conséquent on 
ne doit pas les employer. 

Il faut surtout écarter ces mots qu'il est si facile de forger en ajoutant à un mot anti^ des ^ in. />) re 
tels que antimonarehiquc y 4uUinational\ désassocier^ dévouloir ^ déverser^ décesser ; inaecordable ^ incontra- 
diction^ irramenable ^ irrassasiable ) réinfecter ^ remmaillotter. On yoit que ces moU, qui fourmillent dans le» 
auteurs modernes » ont plus que tous les autres les caractères de proscription. Ces observations ' s'appliquen 
même aux mots surannés | tels que colliger pour recueillir. Ceux qui écrivent de nos jours sont réduite à étn 
imitateurs ou bixarres , et trop souvent leur vanité les force à préférer le deuxième r61e 



t 
étr« 




pu augmenter considérablement le nombre des moto forgés par le Néologisme , en les cher- 
cliant dans les ouvrages de plusieurs auteurs modernes \ mais j'ai cru qu'il suffisoit de recueillir ceux déjà 
trop nombreux qu'ont admis les nouveaux Dictionnaires : il ne peut être permis de créer des mois nouveaux 
que pour énoncer de nouveaux rapports entre les choses ^ ou des découvertes nouvelles : et la punition de l'é- 
crivain qui en emploie trop doit être de rester inintelligible* ' . 

D'ailleurs , ces mots nouveaux ou surannés proscrits par l'usage , arbitre suprême ^ne nous paroissènt avoir plus de 
force que parce que l'habitude ne les a pas afibiblis pour nous \ mais à peine aiiroient-ils été employés quelque» 
fois, qu'ils perdroient cette force apparente et n'auroient plus que leur biaarrerie ^ leur inutilité. Les mots 
saUimeniai^ romantique , pris de l'angloîs y ont d'abord paru très-énergiques ; m|ds on les a tant employés ' 
qu'aujourd'hui l'œilles lit sans que l'esprit soit arrêté, sans que. Tame soit émue. C'est par la même raison 

3ue les langues étrangères paroissènt quelquefois préférables à la nôtre} leur nouveauté y pour celui qui vient 
e les apprendre ^ rend en apparence leurs expressions plus énergiques. 

Tout l'art de l'écrivain se réduit à cet écard à ne se servir jamais que de termes propres à l'idée qu'il 
veut exprimer. Il accoutume son lecteur à la modération de style et retrouve toute la force de la langue 
lorsqu'il en a besoin. Les beaux tableaux tracés par les grands écrivains nous étonnent | nous émeuvent , quoi- 
qu'écrits avec des mots très- usités $ et. si le lecteur s'avisoit de les parsemer de ces mots abandonnés par 
l'usage y ou forgés par le Néologisme * ils perdroient toute leur beauté. - 

Je n'ai indiqué la prononciation que dans les cas difficiles , parce que Tusage seul l'enseigne y et qu'aucun 
assemblage de voyelles et de consonnes ne peut la rendre^ ainsi é-gri^gli^oar pour égrilloir y Boa^me peur 
Bohême y font rire les François | et l'étranger le prononce comme un mot de sa langue.. ' 

J'espère que ces différens genres d'utilité feront accueillir cet ouvrage | surtout par }es instituteurs et leur» 
élèves. 

Je crois devoir répéter que mon plan est de présenter la Langue françoise y non^^aenlement avec tous le» 
nota, toutes les expressions et les locutions dont elle se sert pour rendib toutes les pensées y exprimer tous 
les sentimens > peindre toutes les images | mais encore avec tous les termes qu'elle emploie pour désigner les 
êtres physiques et métaphvsiques en général ; que je n'ai rien négligé jdoub que ce Dictionnaire pût être con^ 
sidéré comme renfermant le CORPS COMPLET DE LA LANGUjB FRANÇOISE • et comme imc ENCY- 
CLOPEDIE PORTATIVE. ^ • . 



\ 



Digitized by 



Google 



ADDITIONS ET CORRECTIONS. 



Accinîte , s. f. iUti Axinite. 
tAquarelle, s.f. peinture en couleurs à leau 
tBaritone . *. » f . espèce àt «^nore. 
Dérerscr. 9. a. é.e, f. voyez les DtfficulUs 
de U Langiu fiéMfoist» 



tDîiphorie , /. /. anxiété. 
tHivernade . s, f. action de passer l'hiver, 
flmpressionné. c , ^j. qui a reçu une impres- 
sion ( sens • organe , ame ). 
fPélagoscope , «.m. instrument d'optique pour 



voir au fond de l'eau. 

tPréayis , s, m. note , ayertissement » signa! qui 
précède Pavis. 

fRacheteur , 1. m. ouvrier qui termine l'ou- 
vrage des Pondeurs. 



lBRéviations les plus usitées. 



émoll. Imm* 

4pingl.t<r. 

«scr.ijR«. 

<xci4U».mtioa« 

cx.emplc. 

««/r.«fsioii. 

fsmU.l€v. 

/.éminin. 
€éoà.éUiti. 

généal.tfflf. 

f.csrt. 

géogr.«A£«. 

gBOni.onifiM« 
gram.nM(ir«* 

horUogtrit. 
hjdt9m.iqut, 

Impir.tiàù 

imper.»onn9l. 

lmprie,Miou, 

isBprifli.«ri«. 

iMdiclin,9bi; 

iMdif.UA. 

iujurÀtvx* 

iiM<r;*cctioft. 
intêrroi*9Ûon* 
inutAxi. 
irMjque. 

|acd.latff«« 



lêxnJvt. 
littér.«(iir«. 
Ut.urgU. 
logJfM» 



iacis.prKiMC<. pciat.vr*. 
lapld.«ir«. /«ri. ona«L 

pkarm. «ci«« 

philos, o^ Aie» 

pby».ffiM. 

p/.uriel. 

poës.if. 

poèc.i(r»<« 

poIit.ifii«. 

popuLtâre, 

^i.teuif. 

prat.if»*. 

/rip.oiidoa. 

fr/i.ent. 

pron. om. 

prûv.9rhiML 



mwm.ige. 



iuf._ 

m9T.ifU, 

aiarit.£m«. 
m.ucttUa. 
m9.th.imatifÊUi 

méd,*ciH€, 

3»r.b. 

métior,olop€* 

met. Ur s. 

mUit.«ir«. 

Biner, tfiof M. 

monast.ifB«. 

mon.iio<«. 

nuf.if««. 

■lyst.Mf/. 

aythoLo^* 

Higat,br90 

ntg.oce, 

a/o/.ogiqne. 

fi.entre. 

ji««v.«au* 

AJMMr.aL 
Opt.lfM. 

f«rf.lcîpe. 
/M.iif. 



r^LprooM. 

rtUi.it 

rdit.itfff. 

r«»««v.elé. 

rhét.tff'jfM. 

«iaf.ttUcr. 

torM. 

«.nbttiatif. 



tbéol.orM« 
lriv.ial. 

yén.€rU, 

v.erbe. 

vcr.r«rtf« 

vétér.fiiairr. 

W.euz. 



Abréviations du Dictionnaire de 
Mythologie, 



AîAcMnê. 
▲rab.#. 

Celc.ifiM. 
Egyp.tiOTM. 

IC0B0L«ffM« 



Ind.lniR'. Pers.Mjtf. 

7«p.«Rnol/«. PéniT.imitf. 

Lip.oM- Scand./fftfvc. 

Msh.omiMM SlaT.0Bji«» 

Més.<c«ia<. Tan.««. 



Abréviation» du Dictionnmif dies 
Personnages célèbres^ 



allem.Mj. 

aiiic.oiiii«M. 

angtoû. 

ir.«à«. 

avehJMcM, 

art.i«M. 

astrolofm. 

ucron.oiM. 

iQt.ciir. 

bîbliot.iyr«lr*. 

biogTtffJkc. 

coméd.iVn. 

commeoc.tfMMr, 

coinpil.«M«r. 

cl«n.ol4. 

écos.<«i<. 



4ait.«icr. 

Ctp.tffAO/. 

flam.flMiuf. 

Gr.Mfoli. 

g<n.«r«/. 

géogr.«^U. 

craT.cvr. 

bol. landoUm 

irl.MiiMf. 

ital.JM. 

1'ailfC.OIM«lM. 
at.Mr. 

Iczic.op'MAf. 
, libr.«lre. 
■iarécb.a/. 
mé<i.<#lA. 
Binér.tflofiiM., 



aiit.lciM. 

nvtMralistêm 

orat.«av. 

peint. r«. 

pollt.ifM* 

port.Kftfjf. 

prédic.«Mtfr. 

prof.cM€air« 

propb./^«. 

rom.«Ja. 
•atir.ifnr. 

MV.Mf. 

tcnlpt.ctfr. 

tbéol.«finr. 

trad.Mccicr. 



Abréviations du Dictionnaire de 
Géographie, 



Atriqui, 

Alltm.«|n«« 

Am.ériqut. 

An$l,4ttrrt» 

Antr.kA«. 

baUl.tffc. 

h,ourf» 

chkt.tMt. 

contT.ie. 

dncJU. 

Dmtmuurek, 

dépuuttWÊmu 



Etp.«fff«. 

Enr.flftf. 

fort. «r«<i«. 

Fr.tfjiM. 

p. and, 

h.aut€. 

btnr.««i«. 

HoIl.Mi<. 

Irl.tfnitf. 

ItaIJ«. 

Méditerr.tfn&« 

aUr.MtoM/. 



mont.«fii«. 
Port.iif«/^ 
prov.ûiM. 
répttU,jfK4w 
r.iviirc. 
roy éuuntm 
. (SoinO 
fcptcnt.fieiMl«, 
vU.I«f«. 

Toy^. 



DRE DES MATIÈRES. 

Langue Françoise. 

) Synonymes ; a^. Principales Difficultés de la Langue françoîse* 

s Rimes ; 0?. Traité de Vecsification \ 3^. Traité de Ponctuation ; 4^ 
Lettres capitales } 5^» Dictionnaire des Homonymes. 

sons des Verbes. 

Mythologie } 2^. Dictionnaire des Personnagee célèbces. 

tgraphie. 

Bmaire firtn{oi$o* 



Essai 



DICTIONNAIRE 



Digitized by 



Google 



DICTIONNAIRE UNIVERSEL 

DE LA LANGUE FRANÇOISE, AVEC LE LATIN , 

£ T 

MANUEL D^ORTHOGRAPHE ET DE NÉOLOGIE) 

EXTRAIT COMPARATIF DES DICTIONNAIRES PUBLIÉS JUSQU'A CE JOUR. 



A B AN 

<0. , f . w. indéeL première lettre de falphabet. 
^sixième son de la gamme diatoni({ue et na 
torelle. b. 

A • troisilmtftTsoniu du sing, tkt prés, d'ayoïr. 

Jl f prép, art, après , avec , dans , sur , pour , par , 
sek>D« suivant, vers, encre ou environ • marque 
le 6eit, I» situation , la posture , la qualité, la 
^janttté , le prix, la cause , l'état, l'usage, in , 
éul,ab, 

f Aatsier, ». a, sié. e, f, mettre quelqu'un à 

^ son abe. (vieux), 

f Aam ou Ham , /• m. mefure de liquides en 
Perse ; ce nt soixante pintes de Pâriç. 

Abaca , s, m, platane des Indes. * sorte de chan- 
vre, c de lin des îles Manilles. R. 

Abaco ou abacot , /. m. cable , buffet, t. d'archxt. 
cearonnemcm du chapiteau d'ttive colonne . 
G, c. • ou abaque. G, « * 

iy«ieoc , s» m. table de nombres , table de Pytha- 
thagor». G. c. * ornement de tète des rois en 
Angleterre, t. d'amiq. *oa abaque o. 

•f" Abaiser y v. a. té.e,^, apaiser ( vimx\ 

Jl^oisse , s. f, c. de pâ.is. pâte de dessous. *de 
dessus. B. ' 

Abaissement, /.m. diminution de hauteur. * état 
de c« qui est abaissé. R. humiliation volontaire 
ou forcée, a. diminution de crédit , d'hon- 
neur, cdeprash. 

Abaisser, f.«. se. e, p, mettre pluf bas; faire 
aller en bas, plus bas; dimbuer de hauteur , 
déprimer, ravaler, humilier, avilir, (s') , y, r. 
d^rimerc, 

Abaisséur , s, 01. muscle qul^serc à abaisser Toeil , 
etc. deprestor, 

Abalourdir , %, a, dî. e, ^. rendrelourd , balourd, 
stupîde. {familier), G. v, * 

Abaxsdon , s, m, délaissement $' néglieence ai- 
■ttble; oubli de s#h rési^atîon; état de ce 
qui est abandonné, derclictio. 

Abandon ( à T ) , adv, * à-l'abavdon. c. * 

Abandonné, e, adj, inhabité, détruit, désert, 

' déidissé désertas, suhst, perdu de débauche; 
fivré à une passion avec excès, perditus» 
*abandoné. R. 

^ Aban4>nnée , «•/ prostituée, prostituta» 

Ab^ndonnemenc , 1. m. abandon , délaissement 

. ' en t i er de la penonne , de la chose, derelictio, 
dérèglement excessif, prostitution. effrAnatio, 
* abandonement. R. 

Abandonner , r. a. né* e , p. quitter, délaisser , 
titrera, relinquere, (s*) , p, r, se livrer , se lais- 
ser filera; sepfostituer. *abandoner. R» 

âbaonntion , s. /. exil d'un an. c 
" Partie L Dictionn, Uniy, 



ABAT 

Abaque, /. m. table couverte de sable pour tra 
cer des plans ; espace de buffet, de tuile de 
bronze i partie supérieure d'un chapiteau, 
ahacus. voy. abaco. G, ou nllloir. a. 

J Abarrer, v. d. ré. e, p, s'opposer à quelque 
chose commencée {vieux), 

f Abarticulation , s,f, diarthrose. 

Abas , s, m* poids de Perse pour les perles. C.R.v. 

t Abashée , s,f, monnoie de Perse , 1 liv. 12 s. 

Abasourdir, di. e , p, élburdirt consterner , ac- 
'cabler. perturhare, 

Abassi , s, m. sorte de monnoie orientale. G. c« v. 

Abatage , x, m. coupe des arbres ; peine et frais 
pour abattre les arbres, arborum dej têtus, * et 
abattage. R. 

Abaunt, s, m, dessus de table mobile. * t. de mé< 
tiers , pièce qui descend les pIa(ine%voy. abat 
tant. B. *t. dé commerce, g. 

Abâtardir, r, a, di. e , p. faire dégénérer ; cor« 
rompre , altérer le naturel , la nature de. * li- 
mer avec la bâurde , t. de coutel. B. (s*) , s*, r. 
déprava rem 

Abâtardissement , /. m, altération de nature ; dé- 
chet , diminution, dépravation 

Abat-chauvée , s,f, laine inférieure. C. 

Abatée , s,f, ^ de mar. mouvenent du vaisseau 
en panne. F. c. c. v. *de rotation, al. 

AbatcUement, s, m, sentence des consuls du Le- 
vant. * sdiatélement. R. G. 

Abat- faim , s, m, grosse pièce de viande* (fami' 
lier ). R. 0. V. 

f Abat-foin , s, m* ouverture au-dessus du râte- 
lier pour y mettre le foin. 

Abatis , s, ««choses abattues ; la tète , les pieds , 
le cou, les ailerons de volailles, ^oetit che- 
min des ieunes loups ; les bêtes tuées par les 
vieux loup$ ; le cuir , la graisse , etc. de bêtes 
tuées ; pierres détachées des carrières, o. 
échaudoir. a. *t. millr. retranchemens avec 
des arbres abattus, b. * abattis, r. strages. 

Abat-jour , s, m, fenêtre en soupirail, ealigans 
fenestra» 



A B E E 

*perdrejcourage. G. * abatte, r. evertere, 
Abattures, j./ />/. broussailles que le cerf abat 

ivec son ventre; ou foulures. ^abatures.B» 

virgultorum dejectus, ^ * 

Abat-vent , s, m« sorte de toit en saillie qui ga-* 

rancit du vent; paillasson, tcctoriolum. testu" 

dineatum^ * 

Abat-voix , s, m, le dessus d'une chaire, r. v. 
•f Abayer , v, a, yé. e , p, écouter bouehe béantâr 

{vieux). 
Abbatial, e, adJ, ({ui appartient à l*abbé| ou k 

l'abbesse. ahbati attributus, 
f Abbatte , s, m» lieu inaccessible (vieux) 
Abbaye, j./: monastère gouverné oar un abbé ; 

les bâtimens de ce monastère, abbtitla. 
Abbé. Sie, t, chef d'une abbaye ecclésiastique j 

celui qui porte l'habit ecclésiastique, abbas» 

abbatista, 
A b c , j. w. pérît livret qui contient l'alphaber; 

les premiers élémens ; le commencement d'une 

affaire. * abécé. c. abc. G. elementa, 
Abcéder, v.n.se tourner en abcès. *abscéder.R. 
Abcès , s, m, tumeur pleine d'humeur , apostème* 

^abscès. B. abcès, y. abscessus, 
Abcisse , s, f, partie de l'axe ou du diamètre entre 

le sommet de la côucbe et l'ordonnée* voy* 

abscisse. 
Abdalas , s, m, moine persan. 
Abdication , s,f, renoncement volontaire à uns 

dignité ; chose 9h6\f{uée<abdicatio, 
Abdiquer , v. a, que. e, p. se dépouiller d'une di« 

gnité* abdieare. 
Abdomen, s, m, bas-ve'htre» * abdomen, r. ab» 

domen. 
Abdominal, e, adj, du bas-ventre, abéomtnalif^ 
Abdominaux , s, m, pi, pohsons à squelette os- 
seux, qui ont des nageoires sous l'abdomen^ 

en arrière des pectorales, l. 
Abducteur, adj, s, m, çu dédaigneux, (muscle) 

qui meut l'oeil en dehors. 
Abduction , s, f, mouvement en dehors; objec^ 

tion , manière d'argumenter* 
Abe , /• m, habit des Orientaux, v. 



f Abattant , s. m, châssis qui se lève et s'attache 
au plancher* . . 1" ^^ > *' ^ amorce , appât {vieux). 

Abattement,/. m. accablement, langueur; dirai- Abécédaire, s, m, livre d'à b c. * adj^ 
nution de force , de courage (dtt^^.)* * abate- 
ment.R. defectio, 

Abatteur , s, m. qui abat, eversor, oui fait beau- 
coup de besogne, laboriosus, * aoateur. k. 

Abattre , v, a, tu. e , p, adj, jeter par terre, ren- 
verser ; alfoiblir ; vaincre. * v,%, t. de mar. 
s'écaner de l'aire du vent, obéir au vent. g. 
(^> f y\ T^ s'abaisser, tomber , s'apaiser , cesser. 



n'est qu'à l'abc, (/nv^û^. Mohtaxgme. g* 

(ordre) alphabétique, v. eUmentarlus» 
t Abécédaires , s, m, pL secte d'anabatistes qui se 

vouent à la plus profonde ignorance. 
•\ Abéchement , s, m, action de donner la becquée* 

{vieux) 
Abée , s,f, ouverture de Teau qui fait tourner ah 

moulin* 



Digitized by 



Google 



co 



A B L £ 



abécbir ( rituM ) C« * âbec({uer. C« arUuU 

ucam ingtrir€, 
f Abeillage , «. »• droit sd^eurîal sur les abeilles. 
Abeille, /./.mouche k miel, insecte ailé.*cons- 

teUadon près du caméléon, b. apis» 

ÎAbeillon , s, m. essaûm de mouches à mieL 
Abélir , v. rdcip, plaire y être agréable à quel- 
qu'un, (vieux) 
j-Abéliser, v^a, se. e, p* charmer» enchanter. 

MAROT. \ 

ÎAbeUmosc , s, m, ambrette. 
Abéionites » /. m. dL sectaires qui permettoient 
le mariage et proniboîent ses droits. 
Abénévis» /• m. concession des eaux , des ruis- 
seaux , etc. G. V. 
Abéône et adéône » #• m. divinité des Toya 

geurs. R. 
Abéquer (un oiseau) , v, a» aué. t , p, donner la 
^ becquée. A« o. r. v. abécner {inusité), r, 

ÎAbéquitcr, r. a, s'enfuir à chevaL {nioL) 
Aber , /. m. chute d'un ruisseau, {vieux) 
Abéréme» s. m, arbre de kâuiane. abtremoa* 
Abtrration, /./. mouvement apparent dans les 
étoiles fixes.* dispersion desrayons) t. de chir. 

^ dépbcement des parties solides, b. * u d'opt. 

iris. A. erreur. (jiéolJ) c. 
Abêtir , 9, tf . ti. e , p, ôter l'esprit , fendre stupide, 
bête, (s') , devenir bête» stupide. * abêtir. R. 
hehenm rtdderc. 
Ab hoc et ab hac y adv» fans ordre , sans raison ; 
confusément; à tort et i travers, {familier) 
"^ ih'hoC'tt'Zb-hic» c» confuse. 

Abhorrer, v, a, ré. e, p, avoir en horreur, en 
aversion, (s') , v* récip. ahhorrere» 

f Ablanneur, «. m. commissaire séquestre d'un 
immeuble. 

Abipeat, s, m, vol d'un troupeau, ^abigéac a. 

Ab intestai^ifJi'. mort sans tester. *al^-intestat. 
A. G. I^adj* G. suhs, T. 

Ab irato, adv, (tesument) fait jpar un homme 
Irrité, a'. ô« r. 

X Abiss, j. m, monnoi« d'Arabie ;iLiis.5dc 

Abject, e , tf<(/. vil , bas , méprisable , dont on ne 
fait nulle estime , (homme , emploi ) . abjectus, 

Abieciion , *./. (état d*) , de mépris , humilia- 
non (abaissement , rebut, dbjcctio, 

Ablhration , /./li%noncement à une fausse reli- 
gion , acte qui la certifier cjuratio» 

Ab)ur«', V. a, ré, c, p. renoncer i une erreur , à 
une mauvaise doctrine ; faire abjuration ; quit- 
ter , laisser, renoncer à. ejurare, 

Ablactatîon , s.f, action de sevrer des enfans. v. 

Ablais, s, m, dépouillée de blé. r. G. blés coupés 
encore sur le sol. r. 

t Ablanier, s. m» arbre de la Guiane , à baies 
rouges. ^ • 

Ablaque , ad}, (soie) de Perse, voyez ardas 
sines. r. 

î^blaquéaiîon, /./.ouverture autour des racines 
pour les exposer à fair. al. 

Ablatif, /. m. sixième cas dans le latin, ab/ativus, 

f Ablation , *,/. enlèvement, action d'emporter; 
t. de méd. ablatio, 

Ablativo , adv, (mis) ablativo, tout en un tas. 

Able , /.m. ablette , poisson de rivière , petit , 
plat et mince ; la pellicule de ses écailles sert à 
faire des fausses perles. * âble ou iblete. R. al- 
burnus, ^ 

•f Ablecres , s, m, pL soldat romain d'élite, (r/.) 

Ablégat , /. m. vicaire du légai. r. g, c. v. 

Ablégatîpn , /. /I bannissement prononcé par te 
père de famille, v. * 

Ableret , s. m, filet de pêche pour prendre des 
abtes, etc. ♦âbleret. R. 

^blette , /./. able , poisson de mer , du genre du 



A B O U 

t Abluant. e, adj, s, délayant i t. de médecine* 

abluans, 
Abhier, r. a, blué. e» p, faire revivre récriture 

avec une liqueur de noix de fjk\U ; laver.^ 
Ablution, /./. action de laver, de blanchir , de 



nettoyer; la liqueur qui sert à laver, abludo. 
Abnégation , #./. renoncement i soi. * mépris de 
sot-même. R. renondatton à ses privilèges, g. 
abncgatiom 
Aboi , aboiement , s, m, Toix» cris du chien. 

* aboiment. R. latratus. 
Abois (aux) , /. m, pU se dit du cerf réduit , près 
de la mort; dernière extrémité, ultimancccs- 
sitas» 
Abolir, y, a,ll, e, p, casser » annuller; mettre 
hors d'usage, au néant, (s*), r,r, * e&cer, ôter 
entièrement, g. abolere» 
Abolissement, /. m. anéantissement. * abroga- 
tion. R. exrinction, action d'abolir, a. ex' 
tinctio, 
abolition , s,f. anéantissement ; pardon ; extino 
tion d'une loi. * anéantissement d'un impôt, g, 
abolitio, 
t Abolla » #. m. t. d'antiq. casaque militaire pour 

l'hiver. 
Abomasus, t,m» Tun des estomacs des animaux 

ruminans. g. * abomâsus ou abomisum. R. 
Abominable , adj.2g, exécrable; horrible; dé- 
testable ; très- mauvais, abominandus» 
Abominablement , adv, d'une manière abomi- 
nable » très-mal. abominandum. 
Abomination, /./. horreur, détestation, exé- 
cration ; chose , actioa abominable; objet de 
l'abomination, abominatio. 
Abominer , v, a, né. e, p, {vieux) détester, 

avoir en horreur. A. G. 
Abondamment 9 adv. en abondance.' *^ abonda- 

mént. R. abundanter. 
Abondance g #./! grande quandté de. abundantia, 
Abondant, e , adj, qui abonde, abundans. 
Abondant ^') , adv, de plus , outre cela, insuper. 
^bonder , v, n, être ou avoir en abondance ; ve- 
nir en foule, abundare. 
Abonnement , #. m, marché i prix fixe pour un 

temps. ? abonement. R. venditio. 
Abonner , r. tf . né. e , f . (s*) , r . r. faire un abon- 
nement, né. e , subs, qui a bSx un abonnement 
^aboner. R. vendirê. 
Abonnir , y. tf . ni. e , p. améliorer. *t. de potier , 
sécher à d«»mi.B,(s'), v, r, ^abonir.R. ineliorare, 
t Abonnissement , «. m» amélioration. 
Abord , /. m. accès, accessus. ^affluence de 

monde , de marchandises, concursus, 
Abord (d', tout d', de crime-) , adv, dès le pre- 
mier însta 
Abordable , 



mier instant , sur le champ, a. K.primh, 
lordable, adj.ig, accessible, aditufacilis. 

Abordage, /.m. choc* heurt de v^sseaux. na» 
vium ton flic tio* 

Aborder, v,a, dé. e, p, accoster, prendre terre, 
aller à bord, accedere, 

fAbordeur, s,m. t. de mar. qui fait un abordage. 

Aborigène , s, m, premier habitant. *pl. abori- 
gènes. A. aborigènes. R. G. aborigènes, 

Abornement, /. m, limite; action d'aborner , son 
effet. 

Aborner, v, a, né. e, p, limiter, donner des 

' bornes, terminos pangcre, 

Abortif. ve, adj. avorté. v.*qui fait avorter. At. 

Abouchement , /. m, entrevue , conférence » en* 
tretien. coUoquium, t. d'anat. rencontre. 

Aboucher , v. a, ché. e , p, rappr^her pour par- 
ler, ad coUoquium eongrtgare, (s') , v,r, in 
coUoquium venire, 

Aboucoucha#, /. m. so. de drap de France, r.g 

Abouement , /. m, assemblage de menuiserie. 



A B R O 

t AboufTer , v» a, et pers, ôter ou perdre la respi- 
ration, {vieux) 

Abougri. e , adj, trapu. C. * rabougri. R. 

Abouquement , /. m. addition de set; r. c. c. t. 

Abouquer , v, a. que. t,p, ajouter du wl sur dis 
vieux. R. G. c. T. 

About , /• m. extrémité du bois. 

Abouté. e , adj, U de blas. se répondant pa^ les 
pointes. 

fAbouter, 9, a, té. e, p. Joindre, totfcher , 
mettre bouta bout, (vieux) (s*), v. r. t. (de mar, 
se joindre par les bouts. * ou abuter. al. 

Aboutir , ir. tf . ri. e , p, toucher d'un bout ; tendrt 
à; crever, suppurer, boutonner, s'épaneuir. 

* raccorder, t. de plomb, al. terminari. 
Aboutissant, e , adj, qui abomit. * /. m, pU les 

tenans et aboutissansde. b. vicinitates. 
Aboutissement, s,m,tt dît d'un abcès qui aboutît» 

suppuratio, * t. de tailleur , alonge. al. 
Ab ovo, adverbiaL dès Torigine. A.r. 
Aboyant, e , adj, qui aboie. 
Aboyer , r. n. yé. e , p, japper ; médire ; pesttr* 

latrare, * aspirer avidement î. v. inkiare, 
Aboyeur, s, m, médisant ; avide ; brilÉird ; chie^ 

qui aboie sans approclier du gibier, lauator, 

* satirique ; qui aspire 4. v. 
f Abra , /. monnoie polonoise ; | s. 6 d. 
Abracadabra , /. m. t. de magie , mot magtque.A«' 
Abrahanûtes , #. m, pi, martyrs du culte des 

images. V. , ^ 

Abraquer , r. tf. é. e , p. hller sur un cordage. AU 

tAbrasin , s, m, arbre du Japon, 
brasion , t, f, rasement , irritation ..t. de taé^rt 
t Abrass , 1. m, monnoie de Brandebourg, is. 4d« 
Abraxas, s, m, amulette , mot mystérieux. 
Abrégé , /. m. précis ; sommaire ; raccourci ; 

abréviation, epitome. 
Abrègement, /. m. {vieux) raccourcissement; 

accourcissem^r. y,compM<{£ii}n. 
Abréger, v, tf. ge. e , p, actourcir , rendre courw 

contrahere^ 
Abreuver, y. a, vé. e, p, faire boire, humea^ 

profondément, (s') , v, r, adaquare^ ' 
Abreuvoir, e, m, lieu où Ton abreuve, aquarium^ 

* creux intérieur dans un arbre, al. 
fAbréveter, v, a, té. e, p, tromper, amuser | 

guetter, épier pour surprendre, {vieux) 
Abréviateur , /• m, oui abrège un ouvrage, ^ah* 

bréviateur. r. rédacteur des bulles, al, <pi* 

tomit scriptor, 
Abréviarion, /./ retranchement de lettres ; signt 

qui Findique.*abbréviation. r. aretatio. 
Abri , /. m, couvert. * ou abrit. v. suffitgium. 
Abri (à P) , adv, i couvert. * i-rabri. c. 
Abricot, s,m, fruit à noyau, armeniacum malumi 



pcrségue , du salmone , du cyprin, ♦ I^Ute. R. j * aboument ou boomcnt, a, boucment, co. 



Abricoté , s,rû^ dragée. *ou abricotié. 6. 
Abricotier , /. m, aibre qui porte les abricots, a^ 

mtniaca malus, 
Abrié. e, adj.\vieux) mis à l'abri. R. o. c. 
t Abrier, v, a, rié. e, ^. protéger; dire, apprendre 

à Quelqu'un; t» de jard.-foy. abriter, {vieux) 

*abreyer. At. 
Abriter, V. a, ré.^, p. mettre à l'abri. * abrier* T* 

abreyer. B. defendere, 
Abrivent, /. m. ce qui garanrit du vent, ^abil* 

yent. r. 
Abriver , v. « . vé. e , p. aborder au rivage^ c. • 
Abrogation , /./. t. de prat. suppression* cessa* 

tion. voy. abolition, abrogatio. 
Abroger, v, a, gé. e, p, détruire , snnutler, 

mettre hors d'usage. * (s*) , v. r. s'abolir, C. 

abrogare, 
Abrohani , /. ar. ou mallemolle , mousseline des 

Indes. R. 
j-Abrolhos ^ abroUcs» s. m. p/« écueils» t» oc 
j marine* 



Digitized by 



Google 



(3) 



A B S T 

\ Abroaaoide, i. «• couil perfora , ou intdr^* 
•ore gris<)aunâtre« ahrotamoîda» 

ÎAbrocone roâlt » «• m. aurooe. 
J^bcotooc femelle, 1./. santoBoe, petit cyprès, 
bfoati. e , adj, bob brouté par les bètct. 
ÎAbrupc , édj. (style) ex abrupto. diojBAOT. 
Abr option , #•/• fracture, ahiuptio, 
iUwipto (ei>« «ir. tout d'un coup. * ex-ab. c. 
Almitir , r. «• tî. e , v. rendre stupide , hébéter. 
Atf^cJCK rtddifê, (s') y y. r. devenir stupide , hé- 
bété. Mruuscêrt» 
Abffodssementy #.m. ttupidicé grossière, stupor, 
*fAbratisseur,^.iR* (en parlant des Turcs) qui 

ibcatit. yOLT^iRE. 
f Abscâsioni s.f. t, de médec« retrinchement. 

Abscisse, #./. portion de Taxe d*une courbe entre 

joo jonmet et l'ordonnée. 
Absence , s.f, éloignement. ûhstntU, distraction. 

€w^Atio» manqjue , privation, priva tio. 
Absence, «4;.^. éloigné, non présent. tf^^nx. 
Abcencer (sO , n r. té« e , p» s'éloigner d'un lieu. 

Ahmèt, «.ipÉ. d'acchit* de llthur« de géom. R. c« 

v«j*apn3e. 
Abrfntbe , t,f, plante vivace . d'une odeur forte , 
cordiale , stomacbique , fébrifiiçe , emména- 
fKae. *absynthe. R. c. tf^^ÎAMfum. 
Abywi, e , sdj, souverain; indépendant; impé- 
s; opposé de relatif, absolutus, 
neat, 4i<r. sans restriction I impérieuse- 
t ; tout-&4iit. ahsoùuè, 

i^t.f, rémission , jugement , acte qui 

A h B hw oire , mdj, s ;. qui absout, ahsolutorius, 
Afcoibaiit. •, ai), qui absorbe. «. m* substance 
jfàfvsàtvax acides. 

, n tf • bé« e , /y. engloutir ; occuper for* 
If; T. decbîffl. neutraliser, (s') , v, r. s'en- 
^. w wrt , se perdre, absorberez 
AAMffnoo , s.f. action d'absorber. 

» n «• sont, e, ^. déchal^r du crime I 
t les péchés. * absoûdre^R« absohere. 
fS.f, absolution publique. * absoute, r. 
^adù, 

. aéj, a ^. #• qui ne boit pas devin. 
^ AttêsDe. R. abstemius. 



(0 » y« r. se priver, s'empêcher de. 

f Abnemion , s^f, action d'un juge qui se récuse 
«pJlMiiièM. *abstensioo. au 
ABMgent e , adj. s, émollient. voy. absTersif.G. 
A lpftar , r . «• gé. e , f • nettoyer une plaie , t. 

^cfir * abstergjere. 
^MMtsiive, adj, propre à nettoyer, à abster- 

AImhP I s.f* action d'absterger , t. de méd. 
AbAiilce, s.f. privation , action de s'abste- 
^J'f* ••• eflêts. *Yerttt. c. abstinentla. 
AMmoc. e, e^T*. sobre, tempérant a. abstinens. 
^mmH^mm , s. m. qui déduit quelcpie chose 
«tee autre. 

. v« y adj, qui eniime les aJ>strac* 



. >,'./. séparation en idée, pracisio, 
f attraction, evagatio. 

ivement, adr, par abstraction. A. c. y. 
. t,p.a. traice, p, séparer par la pen- 
m j é Ês ^ hùa àere, 
. Jtainci peer abstrait, v. 
4^ÊUri^m,mdf. Tague; (fistrait; métaphysique. 

adr. d'une manière abatraite , 

»G.C.CO. 

, a, Mr/«. difficile 4 entendre^ à pénétrer. 



A C A R 

Abfurdo, adj. 2 g, ridicule , déraisonnable; im- 
pertinent, absurdus, * s».m. absurdité, al. 

Àbsurdement , adv. d'une manière absurde , im- 
peninente. absurde. 

Absurdité i^ s.f.Ao§e absurde ; défaut de ce qui 
est absurde. 'iiUK/iiitff. 

t Abuissonner , v, a. né. e , p. abuser • tromper, 
séduire, (yieojt) 

t AbuUerer , r. a, té. e , p, donner ou recevoir 
un bulletin. (yUust) 

Abus, /• m, mauvais usage ; erreur ; tromperie 

I désordre, abusas. 

Abuser, v.a. se. e, p. tromper; faire mauvais 
usage, abuti. (s') , r. r. se tromper. e/Ttfrtf. 

Abuseur, s, m, {familier) vieux routier 3 troA- 
peu* ; fourbe achevé. 

Âbuitf. ve , adJ. contraire aux règles, A l'usage 
abusu admissus. 

Abusivement , adr, d'une manière abusive ; à 
tort e( sans cause, abusive. 

Abuter , r. tf . té. e ^ p . jeter au but , tirer au but< 
G. V. * toucher par le bout. t. de mar. f . 

Abutilon , s. m. plante de la frimilie des mauves. 

Abyme, s. m, profondeur sans fin ; r. de blason, 
le milieu de l'écu. *cuve pour le suif fondu, b. 
* abîme, a. c. R. abystus. 

Abymer, y. a. mé. e, p. tomber dans l'abyme « 
périr ; faire périr, (s') ^v.r.* abîmer. R. abî- 
mer, c. V. irt. voragirum demergere. 

Acabit , /. JR. qualité Donne ou mauvaise, natura. 

Acacia, s, m, ou acacie.p/. acacias, arbre, plantes 
à fleurs légumineuses , de la famille des sensi 
rives. * suc gommeux du Levant. 9, acacia. 

Académicien, j. m. philosophe sectateur de Pla- 
ton; membre d'une académie, academicus. 

Académie , s.f. lieulS'assemblée de savans ; secte 
de savans , leur réunion , son local; école d'é- 
quitation , d'eKrime ; figure dessinée sur un 
modèle vivant; maison de jeu. academia. 

Académique , adj. a g. qui tient de l'académie, 
acaigmicus. * 

Académiquement, adv. {ironique) d'une manière 
académique, ^cademicorumritu, 

fAcadéttiser , r. tf . se. e, p. t. de peint, travail* 
1er d'après le modèle. 

Académiste ,s,m. qui apprend les armes , etc 
ephebii alumnus, 

Acagnarder (sf) , v, r. s'accoutumer 4 l'obiveté. 
ùUo tabescere, 

fAcaja, s, m, arbre de Ceylan, à bots rouge et 
léger. 

Acajou, s. m, arbre d'Amérique dont le boiftest 

^ très-employé dans la marqueterie. 

t Acalat , /. m, espèce de courlis. 

Acalifourchonné. e, adj, à cheval sur. (fam,) c 

f Acampte , adj. s ^., corps poli qui ne réfléchit 
pas la lumière. 

f Acamusé; e, adj, (pieux) trompé par des 
flatteries. 

Acanacé. e , a^, ( plante) épineuse, ^acantha- 
cé. e.G.R.v. 

ÎAcange , * m. volontaire turc qui vit de butin. 
Acanor , s. m, fourneau de chimie, 
cantabole, s, m, pince pour enlever tes esquilles, 
les échardes. ^acanthabole. c. 
Acanthe ,s. f. branche-unine, plante émolliente; 

ornement qui imite ses feuilles, acanthus, 
f Acanthies . /• /. pi, insectes hémiptères, très- 

Xlats , de l'espèce des punaises, 
cantophage , adj. a g, qui ne vit que d^char- 
dons. • 

f A carde, s.f. mollusque acéphale, ft coquilk^ 

bivalve, acardo, 
Acare , /. m. dron. c. acarus. 
Acariâtre , adj. a g. d'une humeur Qlcheusc*, 
aigre, morosus. 



A C C E 

1 Acariàtreté , s.f. caractère de racariâtre* 
Acarnar , /. m. étoile de la première grandeur. 
Acarne , acarnan , #• m. poisson du genre dm 

rouget; chardpn à fleurs jaunes, 
t Acarona , s. m. poisson du genre du chétodon , 

dont la moitié du corps et la queue sont blancs, 

et le reste du corps brun. 
Acarus , s, m. ver qui vit dans le fromage. 9. 
Acaulecte. rique, adj. a g. t. de poésie larine. 
Acataleprie , s. f, impossibilité de savoir un« 

chose. * maladie qui prive de l'inteUigencc. v. 
Acatalepdque, adj, a g. philosophe scepiique, 

A. c. 

t Acatechilf , s, m, tarin du Bengale. 

Acaule . adj, 2 g. ou intigée. (plante) sans rige; 

à feuilles contre la terre, al. 
Al cause de, conj. * à-cause-de. c. ob, quia. 
t Acazement , /. m. t. de coutume, 
f Acazer , r. a, té. e,^. donner en fief. 
Accablant, e, adj. qui accable, peut accableri 

incommode, importun. * accablant, r. ac»* 

blant. RICH. intoUrabilis. 
Accablement fs, m, état de ceft! qui est accablé; 

surcharge d'a£Erires. *accâb. r. acab. Ritfir. 

OpDJtSSlO, 

Accabler, r. a, blé. e , p. abattre , faire soccom^ 
ber sous le poids; surcharger. * accabler, r* 
acabler. righ. opprimere. 

t Accalmie, 1./. calmie, calme d*ua instant, t« 
de mallne. • 

Accaparement, s. m, monopole sur les denrées. 

* acaparement. r. et accararion. ■• ' 
Accaparer, y,a. ré. e , p. faire ua accapatemeni^ 

* acaparer. R. 

Accapareur, s. m, celui qui accapare, monopo* 

leur. *acapareur. R. 
t Accaration , *./..< vieux ) confrontation de 

témoins. *accariation. al. ' 
Accarement , /. m. conftontadon desliccusés. c. 

^acarement. R. 
Accarer , v, a^ ré. e , p. confronter/c. v. ♦ aca«» 

rer. r. 
Accastillage, s. m, château d'avant et d'anièfe 

d'un vaisseai». ©. c. v. co. ♦ acastillage. r. 
Accastiller, v.a. lé. e,p. garnir d'un accastiN 

lage. G, c. V. co. *acasriller. r. 
Accéder , v. n. entrer dans un uatté ; accéder à » 

V, auxil, avoir, acccdâre. 
Accélérateur , s,m. (muscle) qui occélère. 
Accélération , s.f. prompte expédiUon f{ de vî* 

tesse) , mouvetient pms rapide. aceeleratio„ 
Accélérer, v, a, ré. e, p. augmenter la vitesse y 

hâter, presser, accelerare. 
Accens , s. m. pi. sons , chants. G.v. tonus. 
AccenSe , s,f. dépendance d'un bien. a. v. 
Accenser, v.a. sé.e, p. joindre un bien, un 

objet d'admlnistrarion à UR autre ; réunir sou» 

la même division, a. v. 
Accenses , #. n. officiers publks à Rome G. rr. 
Accent, #. m. ton , marque , prononciation , mo* 

dification de la voix parlante; agrément du 

chan^; marque qui indique l'accent, p/ar. 

plaintes, accentus. 
Accentuation , /• /. manière d'accentuer. A. R.c. 
Accentuer^, v. a. tué. e , p. marquer l'accent. 

aocentu notare. 
Acceptable, adj, t g, qu'on peut accepter, acci* 

piendus. 
Acceptant. e,j. qui accepte, reçoit, agrée, g» 

accipiens. 
Acceptation, s.f, actk>n de recevoir ; promess* 

de payer une lettre de change, acceptatio. 
Accepter , v. a. té. e , p. recevoir , agréer» 

suscipere. acctpere, 
accepteur , s. m, t. de baïKji celui qui accepte* 
Acceptilatign , s.f. quiuaucc feinu» 



Digitized by 



Google 



(4) 



A ce O 

^, M il ■■■■■I ■»II M - ■ I. I ■ ■ ■ I 111 II ■ 

Acce]Kion, /./I égard, préférence, distinction; 

sens d*un mot, raUp*ce que le corps reçoit. al« 
Accès, i. m. abord ; émotion ; retour périodiaue 

de la fièrre. * mouvement fassager qui toit 

agir. Acctssus, 
Accessible, adj» s g, abordable, dont on peut 

approcher, aditu facilis» 
Accession , v. /. action d'approcher ; consente- 
ment i accroissement\ accessio. 
Accessit , s, m. t. de col. récompense de celui 

qui approche d'un prix. 
Accessoire , s. m, dépendance du principal. a€^ 

cessio, aij, 2 g, qui accompagne, adscitus, 
t Accessoire , s, m, péril, marot. 
Accessoirement , adv» d'une manière accessoire , 

par suite, al. 
Accessoires , s, m, pi, nerfs qui naissent de la 

moelle du cou. ' 
t Accidence , s,f. qualité ,itar, possibilité d'être 

• de l'fccident. Kant. 
A^cidens, s^m.pL figure, couleur , saveur. 
Accident , s, m. malheur , événement imprévu ; 

syraptâine ; effet de lumière, çatus, *pl, b, 

Aftidcnt (par) , ady, par hasard, 'par-acci- 
dent, c» forte. 

Accidentel. le, dd/, qui arrive par accident; t. de 

. mus. ^accidentel, tele. r. fortuitus» 

Accidentellement, tf^fv. par accident. A. v.^ac- 

. cidentélement. R./br<ui/^. 

•[• Accinite ,%. /. ou yanolite , schorl viotet. 

Accipens^, #. mt poisson ; reptile. 

Acciper , v. «. pé. e , p, prendre, v. 

4^ Accipitre, s, m. ordre des oiseaux de proie. 

Accise, j./I taxe sur les boissons en Angleterre. 

Accisme , s. m, refus simulé, v. 

Acclamateur , s. m, qui fait des acclamations, c. 

V.G.CO. . . 

Acclamation ,'j./. cri de )oie , approbation; no- 
. minatioÉ i l'unanimité, acclamation 
Accltittper , v. tf . pé. e , f • fortifier un mit, t. de 
-« mar. * aetamper. r . 

Acclimater , v. «. té. e , p. ad)* accoutumer i un 
•• ODBveau climat, a. (s*) ^, r. *aclimatér. r. 
"X Accoinçons , y. m. pL charpentes ajoutées à un 

• toit pour le rendre égal des deux bouts. 
Accûintable , adj, a g, avec qui on peut se lier.v. 
Accointance , $»f, {vieux) habi(ude<| familiarité. 

*^acointance. r. 
Accointer (s') , v. r. (v£.) hanter, fréquenter, c. 
Accobtffnent , /. m. t. de méd. calme. * acois. R. 
AccoFser; v» a, se. 'e ,-*/». ca^er les humeurs. 

* rendre coi. b. *acober. R* 
Accolade , i. /. embrassement ; signe d'union ; 

cérémonie pour la réception d'un chevalier ; 

trait qui embrasse plu&ieiirs articles. ^acol.R- 
« amplexus, 
Af colaee , #• m, action d'accolef la vigne aux 

échafas. c. 
Accolé, e , adj. t. de blason. * acolé. R. 
•f Accotement , *. w. espace «ntre le pavé et les 

fosses d'un chemin. 
Accoler, V. a. lé. e, p. embrasser, lier eMemkle; 

unir par un trait. * acoler. R . circumpîicare, 
Acêolure, X. /• s. d'agr. lie* de paille.G.c. ♦assem- 
blage des preroi^i^ puises des bûcher du train. 

B. ♦acolure. R, 
t Accommettre , y. « . mîs. e , p» exciter les 

chiens les uns contre les autres, \vieux) 
Accommod^ble, n^. t'g* (différent) qui se peut 

accommoder, placabilis, 
Accommodage , #. m* apprêt de mets ; coiffure. 

apparatus, 
j^ccommodant. e , adj* coinplaisant , facile , trai- 

table, commodus. 
Accommodation; *./. t.3eprat. accord. c. r. 
A^coAimodé^ ç , adj» ajusté; propre « en ordre, l Mggredî, 



A C C O 

orAtff Kl. terminé, compotitus. * riche» G. divu> 

Accommodement, «.m. ajustement, accammo» 
datio, accord , moyen de conciliation ; récon- 
ciliation, composition 

Accommoder , v, «. dé. e ,p. ajuster , arranger ; 
rendre propre ; procurer de la commodité ; 
convenir à; mener avec soi; rétablir; conci- 
lier, traiter favorablement; maltraiter, iz-o- 
ntquc ; apprêter, componcre, accommodarc» 
apparare, (s') , r. r. se conformer ; se servir 
de ; user; prendre ses aises, ad se convertere» 
s'accorder , se réconcilier, traruigere. 

Accompagnateur, /. m, qui accompagne avec un 
instrument. *acompagnateur. r. 

Accompagnement, «.m. action d'accompagner; 
exécution d'une harmonie ; ce qui est^oint i 
quelque chose , ce qui accoropagn^. * acompa* 
gnement. r. comitatus, \ 

Accompagner, v.a. ^né. e , p» aller avet ; suivre ; 
joindre ; assortir; ajouter à ; convenir; jouer les 

,^ parties de l'accompagnement, comitari» se dit 
du cerf qui en met un autre à sa place pour 
donner le change, (s') , v. r. *acompagner. R. 

fAccomparager, y, a. gé. o, f . ( vieux style) 
comparer. 

Accompli, e , adj, achevé , parfait. * acompli. R. 
perfectust 

Accomplir, v.ir. pH e, p. achever tout-à-faît , 
effectuer , exécuter, pirficere, ($') , r. r, s'ef- 
fectuer. *acomplir. R. 

Accomplissement ,tf. m, exécution entière, achè- 
vement parfait. * acomplissement. R,perfectio, 

Accon , Sn m, petit bateau plat sur mer. G. v. 

* acon. R. * chalan. B. 
Accord , s. m, consentement ; union ; conven- 
tion, consensus, concordiû, union de plusieurs 
sons entendus à-la-fois et formant une harmo- 
nie, commodulatio,* zcoré, R. 

Accord (d*) , int. j'y consens. * d'acord. R» 

Accordable , adj, x g, oui se peut , se doit accor- 
der, ce o.v. *acordable. * * 

Accordailles ,1./. pi, (/^o/^u/.) articles de fiia«- 
riage. *acordailles. r. sponsalia. 

Accordant, e,, adj, t. de mus. qui s'accorde biefi. 

* acordant. r. consonans, 
t Accorde , s, f, commandement aux rameurs 

pour aller d'accord. * acorde. r. 

Accordé, e, adj, s, accommodé, pacifié, pactus, 
engagés l'un à l'autre pour le mariage. * acor- 
de. r. sponsus. 

Accorder, v, a. dé. e , p. concéder , donner, con- 
CÊdere, concilier , mettre d'accord, conciliare, 
reconnoître pour vrai , convenir, annuer^ 
(s*) , V, r. être d'accord , s'entendre avec, con- 
veaïV*. * acorder. r. 

Î Accordeur , s, m, qui accorde les clavecins , etc. 
Accor^o f s,m, amphicordum ou lyre barbe- 
rine , instrument à quinze cordes , éa genre des 
basses ; espèce de basse italienne. ^ 
Accordoir , s, m, instrument de luthier pour ac- 
corder. * acordoir. r. 
j" Accore , adj, f, ( côte ) escarpé6##. m. étaie. 
Accorer , v, «. ré. e, t. de marine , appuyer, c. 

* acorer. r. * 
Accorn^ e , ddf, t. de blas. qui a des cornes d'une 

couleur différente de celle du corps. *t. de for- 
tification , qui a des cornes, v. * acomé. r. 

Accon. e, adj, complaisant; adroit. T.'^acort.R. 

•f Accortes^e , s.f, circonspection. 

Accœtise , s,f, {vieux) douceur. A. c. y. 

Accostable, adj. i g* fa^e à aborder. co^^Us, 
♦acostable. &. 

Accostement , adv, commodément. ▼. 

Accoster ,v,a,té.Q,p, aborder , approcher pour 
parler, (s*) , y. p, fréquenter, ♦ acoster. r. 



A C C R 

Accotur, iwm. t. de mar. pièce du bordage. a^ 

* acotar. R. accotur. c. 
'f'Accottement,<..in. frottement , t.d*horl.es« 

pace entre le ruisseau et la maik>n , ou bwme, 

t. de paveur. 
Accotter , v, a, té, e , p. appuyer de côté, (s*) ; 

V, r, * acoter. R. v. accoter, cfulcirê. 
Accottoir , 1. m. appui. * acotoir. R. accotoir. c« 

T. voy. accoudoir. /tt/crem. 
Accouchée, s,f, femme qui vient d'accoucher; 

*acouchée. R. puerpera. 
Accouchement , s, m, enfantemeitt. * acouche« 

ment. R. puerperium* 
Accoucher, v,n, mettre au monde, enfianter; 

mettre au jour, parère* v. â. aider à accou<^ 

chef, partu levare, * acoucher. R. 
Accoucheur, se , s* qui accouche une femme, mi 

partûs adjutor, sage- femme. /l ohsutrix» 

* acoucheur. r. 

Accouder (s*) , y. r. s'appuyer du coude. * acou* 

der.R. 
Accoudoir, s* m, appui pour s'accouder. ^ acoiH 

doir. R. voy. accottoir. G. cubitale* 
Accouer, v. a, coué. e , p. blesser liteerf i l'é- 

paule , lui couper le jarret, v. G. go. * aco-.^i. 
f Accoulins , s, m, pi, atterrisscmens de rivièret 

pour faire la brique. 
Accouple , Snf, mieux couple , t. de chasse , liens 

pour les chiens. * acouple. r. 
AceouplemeAt , ^. m. assemblage par couple ; 

coït, copulatio, * support dupalonnxerdublu-^ 

teau. B. * acouplement. R. 
Accoupler,!^, a. plé. e , p. joindre par couple^ 

apparier pour la génération, copulart» (s'}, 

9é r. co'ire* * acoupler. R. 
Accourcir , v. a, ci. e , p. rendre pli* court, rese» 

care» (s') , v. r. devenir plus court, decrescere. 

* acourcir. Rt 

Accourcissement , #. m. diminution des joun ; 
^'un chemin, de longueur. *acourctssement.B« 

decreseentia» 
Accourir, y. a, n. ru. e , p. venir à la hfttt pour ^ 

aller promptement vers. *acourir.R. f^currere, 
t Accourres, s\m,pl, plaines entre deux bob. 
Accourse , s, fi t. de mar. c. Raccourcie , passage 

à fond de cale. B. 
Accoutrement , i. m, vêtement ; parure ridicufe. 

acoutrement. R. 
Accoutrer, v, a, tré. e , p, ajust^; parer d'une 
(s') , V. r. ^acouirer. R. 



manière ridicule. 
Accoutumance , s,f, habitude, coutume. * acou^ 

tumance. r. consuetudo. 
Accoutumé, e • adj, habitué, ordinaire, assuctusm 

( être , avoir accoutumé ) , avoir coutume. 

solere, (àT) , adv, à l'ordinaire, de more, 

* acoutumé. #. à-l'accoutumée. c. 
Accoutumer, y. a. roé. e,p. donner une habi- 
tude , habituer à. assuefacere ad, (s*) , r. r« 
prendre l'habitude, assneferi, * acoutumer. K. 

Accouvé. e, adj, qui garde le coin du feu. G. ▼• 

fAccouver, y. a. se dit d'un oiseau qui €om« 
mence i couver ses oeufs. 

Accravanter, y. «.té. e, p. {vieux) accabler, 
écraser. 

t Accrédité, e ,' adj, qui a du crédit , du pouvoir! 
(ambassadeur) reconnu, conspicuus. 

Accréditer , y. a. té. e , p. donner du crédit i 
mettre en crédit, commendare. (s') ,. y. r, s'ac- 
quérir du crédit. G. C. sibi laudes comparare» 

* acréditer. R. 
Accrétion , s,f, t. de méd. accroissement, c. nn» 
Accroc , s, m, déchirure, laceratio, obsucle. 

mora, * acroc. r. 
Accroche, s.f, difficulté, embarras, obstacle. 

co. G. *acroche. R. impedimentum, 
^Accrochement 9 1. tn. action d'accrocher, ^acjto- 

chemeuf 



Digitized by 



Google 



(5) 



AGEE 

chein«DC, R« tmci Immissio, * vice de f échap- 
pement, t. d*horl.B. 
AÔ:tocher , v. a, cbé. e , p» atttcher , suspendre 

à uo crochet, tuieinojitspendere, joindre k IV 

bordage* karpagoncm iajicere ta, retarder, ar 

tèttr^oram affetre, ($*) , 9» r. proti, s'atta* 

cher i g, ûdhéwere ai, * acrocher. r. 
Accroire ( dire ) , v. n. faire croire ce qui n'est 

pas. rtrhA darc, (en faire) , tromper, fingere. 

(s'en filtre) , v. r. s*enor^eiHir. «Ai arrmgart. 

• aooire. r. 
Accroissement , s, «u au|;mentat?on. accntio* 
t Accroît y j. m. tugmenution d'un troupeau* 
Accroître , v. a, cnu e , /»• augmenter , rendre 

plas grand. tfS^^rf. «^.a, (s*), r. r./^ro. devenir 

plus grand, aceresctrc. 
Accroupir (s*) , r. r. pi. e, p, te baisser sur le 

tierriere. * acroupir. r. auisideu» 
Accroii]ûssement , s. m. (état d'une personne ac 

croupie. * acroupissemenc. R. ineuhitio, 
I Accrue , f./I terre sur laquelle un bois limitrophe 

/est étendu. *nuille ajoutée i un rang de 

«aiei.* 
^ t Actebiteur » j, m. qui couche auprès du prince 
AccHiS (f roaojif . aqueil ) , s, m, réception* étc- 

^tto.'acueiJ. R. 
AccôdSr I y. «• li. e , ^ recevoir quelqu'un qui 

viesc à nous, rtdperê» (s*) , v, r. * acueillir. r 
Accal, #. «. lieu étroit , sans issue ; piquet poui 

idovs *Me. mmgiporemj. *le fond des terriers 
' deticnatds. b. ♦ acul. R. 
A^Uevent , i. n. t. de mar. C courbure des ya- 

nwts. AL. * aonlement. r . 
Accuter.r. tf. lé. e, p, pousser dans un coin. 

^l^èpruÊfre. (s*) , 9, r. se ranger dans un coin. 

il émputam se rtdiert, * aculer. R. 
AccoBubteur , s, m. qui accumule, v. 
AccuBolidon , *,/. amas de choses, réunion. 

NOiUiUo. 
««■■rier, 9, tf • lé. e , r. mettre en monceau , 
^ Ottfc ^ ummmiaM. (s') , v. r. s'augmenter. 
J*>rti^ire ,«.«■• sorte de ver. v. 
AcetuMI, ifiÇ. 1^. (p*« iw/r^) qu'on peut ac- 

OiiifcC.c. A. T. accusabOis, 
««tttoire, «y/, 2 ^, qui acAise. c. -toire. r. 
• tricOy s, qui accuse quelqu'un, ac» 



^t f* m» t. de gram. quatrième cas. ac' 

^ ?— U oB, /. f, plainte en justice; reproche , 

■■^biadon. accusât io. 
AoevRie, aéj. s. traduit en justice , inculpé. 



», 9.Û. se. e , p. découvrir le crime ; char- 
gjfane accusation ; annonQ|r ; t. de peint. 
■Mfilidr les formes recouvenes. accusare» 

. Wê *•*■• confesser , avouer, confttrh 

y qjfcfo y» accul. al. ^ ^ 

tAcWtes, s,nupL reUgienx quî ne dormoient 

**•* j #,/. ferme tenjoe à cens et ren^e. rr. 

,f*Bt|«. A. A. T. voy. accense. mancipaeum» 

t,»,m»u de prat. don à cens. 

1^1 «.4. se. e, /• donner ou prendre à 

;» MOV. condaccn. 

. >r-7*%i. ^« 2 §• sans tète ; qur méconnolt 

JjjWédesoR SMérieur , t. dethéol. anciens 

*WfM. â,mépi,* mollusques i tête cachée 

^yft iwiil i».!» ♦acép-, A.v.o c.rr. acepha- 

Jjjjgp •*. (fer) qui tient de l'acier, c. [lus, 

i2î**y»»r***"» ^P'*» ^"''* *^«iH«u eirtre 

JB^ racîdt et l'amer, au accrhus, 

^**MfV '•/ «mité de ce qui est acerbe, a. c. 

j9l^#^ '*o^ tranchant ; astringent, 
^•5»#«.rl.t, f. mettre de l'àcier après 
W* £ Dhtiomn. Univ. 



A C H I 

le fer pour le faire mieux couper, ferrum in- 

ditrare» 
Acérides , /. m, pi. emplâtre sans cîre.R. * sing.r, 
fAcerra, s,f, cassolette antique pour les parfums, 
f Acersocome , adj, 2 g. à longue chevelure. 
Acertener , v,a, né. e , p, affirmer, v. * aceif- 

tainer. rr. 
Acérure , /. /. morceau d'acier pour acérer le 

fer. c. 
^ Acescense , *. f, dîsposkion à l'acide. 
Acescent, adj. s, t. de méd. qui tend à Tacldité.v. 
^Acesmé. e, adj, embelli. 
^ Acesmer , r. a, mé. e , p. (vieajr) habiller; em 

belUr. 
f Acesmeresse , /. / coiffeuse. {9uux) • 
f Acesmes ou achesmes , s, m, pi, (yieuM) atours 

de femme. 
Acéubule , s, m. Aole de vinai|;re ; androstce de 

mer, espèce de polypier; cavité des os; mesure 

de capacité ; petit vase, acetabulum^ 
Acétates, s, m, pi, sels formés, par l'union de 

i*acide acétite avec différentes bases, acztas, 
Acété. e , adj, aigrelet , acide, c. 
Acéteux. st,adj.i{vÀ z le goût du vinaigre, ac» 

tosus, 
Acétiaue, s, m. acide concentré de vinaigre. 

*ad/.tg,y, 
Acétite , /. m. sel formé par l'union de l'acide acé* 

tenx avec différentes bases; sel de vinaigre. 
Acétum, «.m. vinaigre. R. « • ■ [acetis. 
Achaisonner » v. a, né. e , p, exiger, r* 
Achalander, y. tf.fron. récip, dé.e, p. donner 

des pratiques, a. co. adtahsmam aliictre, 
Achaler , 9, a, lé. e ,p, ennuyer, r. 
Acharnement, s,m. nireur, animosité; poursuite 

opiniâtre. sst9a libido, tffranus impetus. 
Acharner , 9,^, né. e, f. exciter , animer , irri- 
ter, irritan, donner le goût de la chair, (sf) , 

9, r. s'atucher à nuire avec excès. 9exarim 
Achat |ir. m. empAstte , acquisition à pf(x d'ar- 

S?nt, chose achetée, emptio, 
9 ,s,m, ache d'eau» berle; ache de mon- 
tante fltvèche. * sorte de persil, r. c. apium, 

Achee, s. m, vers de terre pour pécher. G. lum- 
hricuj .*s,f, pi, ou laiehes. c. r. 

Achcmens « /• m* pL lambrequins découpés. 
*achements. v. 

Acheminé, e , tf i/. t. de man. pres<pie dressé. G. 
▼. ferè domittts. 

Acheminement , /. m. disposition , moyen pour 
arriver, préparation, prtparatio , via, * 

i)^heminer, 9, a, né. e , )>. mettre en état de 
réussir , en train , en bon train, perducerc ad. 
(s*) , 9, r, se mettre en chemin. itSfacerc, 

Achéron , 1. m, un des fleuves des enfers ; l'enfer. 
acheron, 

t Achérontique, adj. t g, éê TAchéron. ac&e- 
rondcusé 

Acheter , 9, a, té. e , p. acquérir â |>rix d'argent , 
etc. se procurer , obtenir avec peine, emcrt, 

t Achètes ,«• m.*p/. insectes orthopihères de 
l'espèce des locustes. 

A chete JK se , s, qui achète, emptor, •tri», 

f* Achevé, t^adj, accoutumé aa travail ; partit, 
accompli. jfiiirttS. * (cheval) b. 

Achèvement , /. m. fin , exécution entière ; évé- 
nement; perfection ; l'action d'achever. * achè- 
vement. A. V. achèvement, cptrfutjo. 

Achever 9 9,a% vé e, p. finir, tcniMûer;pc^- 
c#(. porter le coup^iniortel. occidtrê, ruiner, 
enivrer complétement-(V)-^ ♦. r. . 

Achevoir . s, m, lieu où l'on achève, v. 

Achille (tendon d') , s, wi, formé ^ar l'union des 
tendons des quatre muscles extenseurs du pied; 

Achiltée, s, f. plante radiée lies montagnes. * pi, 
fêtes €0 rhonneur d'Achilk, B« 



A C I D 

Achiltéide , s, m, poème de Stace. r. 

t Achiote , s, nu arbre. 

t Achire, x.m.>oisson d'Amérique, du genre 
du çleuronectc. 

t Achit. ûu achith , s, m, vigne de Madagascar. 
achissus, 

tAchnide, 1./. genre de plantes 4e la famille 
des arroches. tfrAfftiftf. 

t Achorser , 9, a, se. e , p. (vieitx)-apdser , tran^ 
quilHser. 

Achoppement , *. m, écueîl , obstacle. * achope^ 
ment, r, offtndiculumm 

Achorts, s. m, pi, petits ulcères à la tètei aux 
joues, ackor. 

Achromatique , s, m, (verre) sans iris. G. * acro- 
ma:ique. r. 

Achroniqne, adj, 1 g, opposé au solcil.G. *acbro- 
nyque» R.C. • • 

t Achronyches f i./n.p/. adj, temps 011 le%quatr« 
planètes supérieures se trouvent ^ins le méc|* 
dîen â minuit. 

Achthéo^phle ^ s,f, descrîprion des poids, r. 

t Aciculaire, «<//. i g, (cristal) semblable à ^f 
aiguilles, acicularis, 

kcMe, s, m, sel primitif, combinaison deTair 
vital avec un combusrible ; substance d'une sa- 
peur aiere. -acéteux, du vinaigre. -acétique^ 
de vinaigre oxigéné. -aérien , carbonique, 
•bentclque, de benjoin, -bombiqii^ , du ver â 
soie, -boracin ou boratîque. -concret^u borax, 
-camphorique, du campnre combiné avec l'oxi* 
gène, -carbonique , du carbone combiné avec 
roxigène. -chromique , qui a pour 1>ase le 
chrome, -citrique, du citron, -crayeux oucar^ 
bonique. -fluoricfue , tiré du spath fluor, 
-formicin ou tormique, de fourmi. -galactique» 
de petit lait, -{rallique, de la noix de galle, 
lactique, de petit lait, -lîgnique, pytiB^ligneux. 
-lithiasiqueou lithique , extraitde Tarine et du 
calcul, -malique ou malusien , de fruits à pe« 
pins, -marin ou muriatiqife. -molybdique , du 
molyodène. -muriatique , qui , combiné aveC la 
soude , forme le sel marin, -nitrioue ou nitreux, 
tiré du nitrate de soude ou du salpêtre, -nitro* 
muriarique , eau régale. -oUférique , tiré de 
l'urine, -ocalin ou oxalique , obtenu de l'o* 
seille. -phosphoreux , de phosphore oxi- 
géné. «phosphorique, de phosphore oxigéné 
jusqu'à saturait^, -prussique , composé de 
carbone et d'aeSe. -pyro-ligneux , obtenu pat 
la distillation du bois à feu nu. -pyro-muqueux, 
des corps sucrés disrillés à feu nu. -pyro-iar- 
tareux, au tartre purifié par distillation, -réga- 
lin , nitrOHAuriatiquf. -saccarin , du sucre, 
-saccharin ou oxalique, -saclactique du sucre ' 
et du lair. -sacchia- ou saccfaolacdque, du sucre, 
du lait, -sébacé ou sébacique» tire du suif, -si- 
déricique^ de pyrite phosphorique. -spathique 
ou âuorique. -succinique , du succin. sulfu- 
rique , foittté parla combinasSondu soufre avec 
l'oxiflÉpe jusqu'à Saturation, -tartireux ou na-- 
toreldti tartre. -tun«tique ou tunstique , mn 
a pour base le tunstele. -vîtriolique ou sumi- 
rioue. -tffique ou lithique. ^iâeonique > ticé des 
suytances animales. 

t Acide' pnéum» s, m« adde nouvellement dé- 
couvert. 

Acide , adj. x^. 1. saveur "âiglfto-; liaae«r qui rou« 
Çit le bleu végétal. G. acidus, 

AcKKe, s. m. , vers moMesque acéphale, l. 

t Acidifère, tfiéj. a^. (substance) composée d'un 
acide uni à une terre, à un alcali. 

Acidifiable , adj. a r. dbposé à l'acide, ir» 

Acidité ,x./C qualité de l*mcide. aear, 

Addule, adj. a g, tenant de l'acide , de si na» 
ture. acidëlusi 

2 



Digitized by 



Google 



(6) 



A C Q U 

Aciduler, v. «• lé, t,p, (vUiut) rtndre acide. 
c. co. V. # 

Acier, i.j». fer raffiné, très- pur, très-caisant, 
naturel oa «rtiâciel ; combinaisoti du fer avec 
le charbon pur ou carbone, chalyhs. 

Aciérie , fifé manufaaure d'acier, a. * aciérie. C 

t Acinésie , #« /. repos du pools. acintsU, 

t Aciiiiforme , adj. 2 g. en grappe (l'uvée), aci* 
niformis» . 

fAcinteli, s. m. espèce de poule sulune d'A- 
mérique. 

t Acipe , i..m poisson de l'ordre des cartîlagi 
neujT, 6«. genre» l'S classe, deux nageoires 
sous le ventre , gueule sans dents placée en 
dessous , à barbillons. 

t Acipencère , ^.nt. ^*. genre des poissons. 

t Aclaste , adj. 1 ^ qui l^se passer la lumière 

. sans réÂexion. 

ÎAcmî, s, qf. le fort d'une mlladie. 
cmelle, /./. plante annuelle du genre des bi 
dens , pour la pleurésie, U colite , la néphré- 
tique , la pierre et les fièvres, g. c. v. 

t Acocats , 1. m,pL t de manuf. liteaux, al. 

Acoemète, #. m, (religieux) qui psalmodie nuit 
et )our. *qui ne se coudie pas.&. ^acémètes 

Acoint , s, m, ami familier» v. [b, 

t Acolin , s» m. caille aquatioue. 

Acoly tat , ji, m. le plus haut des quatre Ordres mi- 
neurs , t. de lith. *acplythat. r. g. v« 

Acolyte,'/, tir. ministre ecclésiastique. *acoIythe. 
RR. acolytuf, 

Acomxs , t, m, arbre des Antilles , à bois îaunâtre 
et propre à la construction. 

Acon , s, m. t. de roai^ c. R. voj. accon. 

Aconit , /. m. plante vénéneuse à ûeurs bleuet ; 
napel, aconitttm. 

t Açopis , s. m. pierre précieuse , transparente , 

à tachée d'or* 
•/copum, j« m, fomentation <)e droguea émoi- 

^ lientes. r. « 

Aeoquinant* e, adj. (pcët,) qui auire/^acco- 
quinant. C. y* aurahtns» 

Acoquiner, v.tf. né. e, p. accoutumer à te pa- 
resse , au repos, otio traétn, attirer, atta- 
cher. ûllUert. (s*) , V. r. s'abandonner i Toi- 
siveré» dêsidiét se dcderc, * accoquiner. c. v. 

t Acofdement , #. m. t. de coutume. rr« 

Acorer , y. a, ré. e ,p. appuyer, v. 

Acorus , acore , «• jw. plântj^ aouatique , alexi- 
pbarmaque , hystérique , cordiale ; de beaU' 
coup d'espèces, g. c. v. 

t Acotay , *. j». pied de chèvre, t. de papetier. 

.t Acottoir , /. m. é^outtoir , t. de^apetier. ' 
.t Acotvlédone, ûdj.f. (plante) dont le germe n'a 
pas de lobes. * 

t Acoucbi , ^. m, quadrupède de U Guiane, oli 
vâtre , qui ressemble à l'agouti. , 

A coupie , «. /. cocue, v . 

Acousmate , a. m. hruit imaginaire de voîx et 
d'iostrumens dans les airs. ^ 

Acoustique, 4. Jr. théorie de l'ouïe , des sont et 
de leurs propri«tés. mdi» % g. qui concerne 
l'ouïe , qui Tay^mente. * 

Acouti. voy. agouti. ^ 

t Acoutreur, #.fli.pifTderqui anaoge les trous 
des filières. 

tAcquerauz, /.«a. nachifie pour kncer des 
pierres. 

Acquéreur , a. ai. ^i acquien , qui a acquis. 
êmptor, f 

Acquérir, y, a. quîs. e, p. acheter ; se procurer. 
ac^uirere. (s') , y. r. mériter, te concilier, siki 
concUlau, 

Acquêt , s, m, gain ; bien acquu en commu- 
nauté, hçnti pana, 

Aci|uitcr ^ r« «• té. e , p. t. de prat« acquérir un 



A C T I 

immeuble. G. v. hona parare. 
Acquiescement, #• m, consentement, adhésion. 

assensus. 
Acquiescer , v. tt, consentir à ; déférer; se sou< 

mettre i adhérer, asstnsu tuo ccmprobare. 
Acquis , s, m, savoir , connoissances , talens. G. 
Acquisition, s,f, action d'acquérir ^ chose ac 

quise. adcptio. 
Acquit ,s,m, quitunce , décharge, solutic. 
Ac^uit-à- caution , s, m. billet qui exempte de 

visite pendant la route, ^aquit-à-caution. R. 

a pocha. 
Acquit-patent , s, m, patent. '^ aquit- patent. R. 
t Acquit (par manière d') , adv> nonchalamment. 

neg/igtneer. 
Acquittement, s, m. acdon d'acquitter, c. G. 
Acquitter , v. a. té. e , p, payer , rendre quitte, 

litérer. libéra re, (s') , v. r. * remplir son de- 
voir, payer ses dettes, expltrt. B. * aquiter. R, 
fAcratie , s* /*. impossibilité de se mouvoir. 

acratia. 
Acre , «. m. mesure de terre , un arpent et demi. 

acra. 
Acre, adj. 2 g, piquant, mordicant, corrosif, 
^ acer, 4LC€fhusp 

Àcrement , /. m. sorte de peaux de Turquie, c. 
Acrecé , /./. qualité de ce qui est acre, acritmdo. 
Acridophage , adj» 1 g, mangeur de saute 

relies, c. r. 
Acrimonie 1 « ./ iereté. acrimonia. 
Acrimonieux, se , adj, quia de l'acrimonie. A. c. 
Acrisie , #. /. crudué des humeurs, al. * fin 

d'une maladie sans crise. B. acriùa* 
t Acriti(^ue, adj, a g, qui i^est pas criti<|ue. 
t Acroatique, «4/* ^ f* (ouvrage) qui ne peut 

être entendu qu'avec des expli^iions. 
Acrobate , #.as. c. d'antiq. danseur de corde. G. 

co. V. 
t Acrobatique , adj. premîei^eiire des machines 

à monter des fardeaux. 
Acrocbordon, », ai. verrue, c. 
Acrocome, s, 2 g. chevelu, qui a les cheveux 

longs. R. c. 
t Acrocorde , /. m. serpent noir vêtu il'une peau 

tuberoileose. 
Acromatique, adU > g* '» voy. achromatique. 
Acromion , /. m. le haut de l'épaule, c. * tubéro- 

site à laquelle s'attache la clavicule, b. 
t Acronique , adj, 2 g, t. d'astron. l'oppojé de 

cosmique, ^acronyque. co. voy. acbronique. 
Acrostiche , adj, 2 g. /• m, mot dont chaoue 

lettre commence ou finit un vers ; l'ensemme 

de ces v€rs. acrottUhis. * t. de prat. cens. 0. 
fAcrostique, #./. genre de plantes de l'ordre 

des criptogames. aerosticum, 
Acrotères , /. m. pi. piédestaux dans la balus- 
trade.* promontoire (riattjr). B. * acrotères. R. 

a€r0Una, 
Acrouptons, adj. {famU.) sur la croupe. 
Acte , /« m, action , opération, f^tum, thèse , 

décision. publUét tabulm. partie d'une pièce 

dramatique, «cnri. ■ 

t Actée , s,f, genre de plantes de le famille des 

pavots, aetta.. 
Actéon , s, m, insecte, l. être fabuleui. R« 
Acteur, trice, /. qui joue un rôle ^ qui a part i 

une action, actor. m. mima, f. 
Actiaque, adj, 2 g d'Actium. G.v. * actiacique.y. 
t Actif , s, n. cloporte d«%ier « insecte aquatique 

très-vorace et t r è s • gi le. 
Actif. rive, adj, qui agit, a la vertu d'agir, vif. 

actitùsus. aênr. 
Acrinie , /. /. insecte. L. * ieoph3rte coriace , 

adhérent aux ro^ers ; anémone , onie dtt ^ 

mer. actinia, Rw 
t Actinotei a« fls« pierre priaitive | dure | ei\, 



A D D U 

prismes, fmible , divisible transversalement. 

Action , s. f, mouvement; fait; geste ; manière 
de se mouvoir; maintien , contenance ; événê» 
ment , sujet principal, actio, demande en jus- 
tice ; droit ce la faire, lit. combat. prgUiuau 
somme ; effet de commerce, ratio, véhémence. 
crdor, -de grâces , remercîment. gratiarum 
aciio. 

Actionnaire , i.m. porteur d'actions, ^actîonaire. 
1R. rationnm posstisor. 

Actionner . t. a, né. e , 0. intenter une action en 
justice contre quelquun. * acrioner. r. littm 
intendtre. 

Activement ^adv, d'une manière active, activl^ 

Acriver, v. â. vé. e ,/», accélérer, c metue en 
activité; al. 

Activité, s,f, force, diligence; action » venu 
d'agir, vis agendi. ceUritas, 

Actrice, *./. comédienne, mima, 

t Actricisme, «. m, art de jouer sur la scène. 

t Actuaire , s, m. bâtiment ancien , t. de mar. 

Actuel, le , adj, effectif; réel ; présent. * actuel, 
e\e. n, exisuns. préU€ttf, 

Actuellement , adr, à présent. * actuélement. r 
actuelement. rr. rtapsi, 

t Acubitoire, s, m, {vuux) salle k manger des 
anciens. 

t Acudia, cucuju ou cocojus , s, m, insecte vo- 
lant et lumineux des Indes occidentales. 

fAculs, s, m, pointe au btmt des forêts, t. de 
citasse. 

t Acuminé. e , adj, qui se rétrécit tout-à-cottp 
en pointe , t. de botao. al 

t Acupuncture, j./. piqûre avec ^s aiguilleii 
t. de chir. acupunctura, 

t Acurnier , «. m* cornouiller, r^. ^ 

Acut. e , adj» aigu ; t. de géom. c. 

Acutangle , adj, ig.i angle aigu. t. €0. G. C. 

Acuungulaire , adj. (figure) i angles aigus, t, 

f Acutangulé. e . adj, k angles aigus , t. de bOf 
tanique. al. 

t Acute , adj, f, (vue) perçante. • ^ 

Adage , s, m. proverbe , maxime, adagium. 

Adagio , adv, t. de mus. lentement. * #• M. air 
lent. A. V. 

tAdaigner, y. a. {vieux) aimer, complaire , 

X révenir, 
daimonie , s, f, anxiété , Mquiétude » an- 
goisse. 

tAdamagier, y. a, gié. e, p, nuire « endom- 

r mager. 

t Adambé , s, m. arbrisseau du Malabar , à feuilles 
terminées par despanicules de fleurs pourpres. 
adambea, 

Adamique, s.jf, alluvion formée par le reflux, v. 

AdamiieSy s, m, ^/.sectaires qui étoient nus. G. 
r. co. 

t Adane , /. m* estureeon. 

t Adani^e , /. m. poids de l'Amérique espagnole; 
un demi-gros. 

Adaptation , /•/ {imut,) action d'adapter. 

Adapter , v. a. té, e , p, appliquer , approprier* 
accommodare ad. 

Adarca , s, /. écume salée 9 ou coton des ro- 
seaux. B. 

Adaub , s, m. toile de cotoh des Indes. * adatîs.A« 

Addition , s, f, augmenution ; t. d'impr. Kgne 
marginale, adjeetio^ opération de calcul, ai- 
ditio. 

Additionnel, le » tU^, qui est ou doit être ajouté. 

A.CV. 

Additionner , 9. a. né. e t p* calculer , ajouter des 
noml)res l'un à l'auue. * additioner. R. /«m* 

, mamfaeere» 

Adducuur , #• m. adj, (muscle) de Ml qui K 
couroe te» le ne? j fû ncut en dedans* 



Digitized by 



Google 



(7) 



A D J E 

A^<kKtîoo,#./. action des miades adducteurs. 

C.V. 
t AdéUe • /./. genre de plantes de la Camille des 

euphorbes. addiAm 
Ademption, j./. révocation d'un legs; retran- 

cfaeiDeni. t. y. 
tAdèoe , #• m. arbrisseau d'Arabie, grimpant , 

Wnéneux) son antidote est le câprier épineux. 

diMÛ. 

fAdéiiographie, #•/ adénolo^e ; description 

des glandes. 4L. adtnographui. 
t Adéfioîdes , adj,/, pU (prostates) , corps glan- 

diileux» gûndiformes. al« adcnoÙu. 
Adénctog^ 9 #• /. traité des gUndes. adtmo' 

t Aoeno-méningée , *i)'f. (fièvre) muqueuse. 

t Adéoo-ocrveuse , «^/./ (fièvre) peste. 

f Adeoos, #. OT. coton d*Alep ou de marine. 

*adénos.R« 
t A^énotomie , j./. dissection des glandes, al. 

èMsXt '••• u de menuis* entaille en dent. r. 

G. C V. 

Ad^âne et abédne, s.f. divinités des voyageurs.R, 
tAdéphagie, #./. appétit voract i boulimie.» 

Adepte » t. m. initié aux mystères d'une setfte , 

etc. êiepms. 
Adéfut. e, ^dj, entier, pkin, partit, total 

»faùnct\ adécouat. 
fAdès, air. aussitôt. Alain chartieb. 
t Adenre , ûdj. s g, (pteus) adroit , habile. 
Adeitré. e, adj. u de blas. 4 droite d'un autre. 



t Adbaler, g, «f. lé. e , p. pousser son haleine sur 

quelque cDo se i ahaler. DOMSfiGUE. 
AdDérence,f./. union intime, attachement à. 

êdkétrentU 
Adhérait, e , a^f • fortement attaché i. adhmrtns, 
Adliércr, v.a. tenir fortement A i acquiescer. 

édUrtrt^ 
AAétîon, «./. union /jonction; consentement. 

êdk^tio. 
Ad hetores , éUw. honorifique, v. co. * ad-ho 

BOftS. G. 

Afoce , /• m. capillaire, ûdianthum^ 

Adiaphore , s, m. esprit de tartre. R. G. c 

Adi^K>riste .«<(;• i^. luthérien mitigé, r.g.cv. 

t A4lpDeustiR , s, /• défaut de transpiration. 
édUpntitstia, 

tAdiârrfaée, #./. suppression de toutes les éva- 
cuations, adiarrhéta, 

AêeB, Mc salut en se quittant, vali. *c'en esc 
tntde. v. 

Aâeu, s, m, congé. 

t AdMMoat ts.m.u de tireur d*or pour foire 
weher le moulinet, al. 

tAte-va, M, m. avis à l'équipage de se tenir 
pÇti virer, al. 

Awia^i.m. brebis d'Afrique, grande , à poils 
ndç, cornes courtes, oreil&s pendantes; 



, v« «• ré. • ,^. hypothéquer sur l'ainv, 
se, sdj. (vaisseaux et veines) gras. 
\t9f s,f, substance grasse tirée des sub 
^^-J animales par macération. 
A^^ « V. #• ré. e, p, perdre , égarer. *ou 

^yia»a./. acceptation d'un héritage. 
Mbtj #. «• adil, adirés, loup-doré, animal 
^ «MMiierqui se prive aisément ; chacal privé. 
• tfëdj, proche» contigu, situé auprès. 



■Viit#*. fv« cpû indique le mode,' la quantité 
i^riuJ) r./ îonctton dTiui corps à uo autre. 



A D O N 

Adjectivement , adv. en manière d'adjectif. 
Adjoindre , v.4. joint, e , p. jOÎAidre à, avec, (s*), 

f . pers, adjungcre. 
Adjoint, /.m. associé è un zutrt,u>cius,* pi. 

t. de réthor. circonstances. G. v. 
Adjonction, f.yl jonction de juges; addition. 

adjuMctiom 
Adjudant , s, m. t. milit. qui aide. Adjutor» 
Adjudicataire , #• ai. à qui Ton a adjugé, cni res 

adjudUata est, 
Adjudicatif. ve , adj, qui adjuge, trév. r. a . v« 
Adjudication , i./ acte qui adiuge. adjudicatio. 
Adjuger , v, a» gé. e , p. vendre en adjugeant , 

attribuer, adjadicare. 
Adjuration , /. /. t. de litur. fornaule <f ^otcisme. 

'action d'adjurer. B. Mdjuraiio. 
Admrer , y. «. ré. e , f. commander au nom de 

Dieu ; sommer de dire. Md/urare, 
t Adjuutoire , s. m. {vieux) aide, secours. 
Adjutoir , s. m. secours, v. 
Admettre , v, a, mis. e,p. recevoir; reconooltre 

pour vrai. * admette, r. admitttre. 
Adminicule ,s,m qui aide à prouver; t. deméd 

qui facilite un eStt» 
Administrateur, vice , t, qui administre , régit. 

adminUtratQr, m. mdminisira. f. 
t Administratif, vc , adj» (acte) de celui qui ad< 

ministre. 
Administration, #./. direction, gouvernement ; 

les administrateurs ; lieu de leur assemblée 

administratio, 
Adnûnistrer, v. tf. tré. e, p. gouverner, régir. 

(la justice), la rendre, (les sacremens), le& 

conférer. Adminmtrarc. 
Admirable , adj, a g, beau , bon , qui se fait ad- 
mirer, mirabilis, 
t Admirable (1') , /. as. le merveilleux des choses 

adffiirabi/itas, 
Admigtblement , aép, d'une manière admirable 

admirahilitcr^ 
Admirateur, trice, #«qui admire, a coutume d'ad- 

miref. admirator. 
Admirât if. ve, adj. qui marque l'admiration, mi- 

rationem sonans. 
Admiration , /./I sentiment de celui qui admire ; 

objet de Tadmiration. admiratio» 
Admirer , v. a, ré. e, p. considérer avec étonne- 

ment , surprise ; trouver admirable ; trouver 

étrange (irom) être surpris, mirari, (s') , v. r. 
t Admiromane , adj, s, i g* qui a la mani# de 

l'admiration, rétif. 
Admissible, adj, a g, recevable, valable, idoneus 
Admission,/. /.action d'admettre, par liquelle 

on est admis; réception 4es preuves, admissio. 
Admitratur , *,m, t. de litur. biUet ppur faire re 

cevoir. 
t Admonestement , », m. avis , avertissement. 
Admonété , i. m, t. de litur. réprimandé. * action 

d'admonéter. v. admonitus, 
Admonéter y^ V. a, té. e, p. faire une répri- 
mande en ]ustice. * -nêter. R. v. admonere, * 
Admonilfur. trice , /. qui avertit , surveillant. T. 

V. admonitor. 
Admonition , s, f. avertissement , action d'admo- 
néter. admoaitio» 
t Adné. e, adj. immédiatement attaché ; paiob- 

sant faire corps. 
tAdole, «./. genre de plantes de la famille des 

nerpnms. adolia, * 
t Adoler , v, a. lé. e, p,{¥itux) chagriner, aflBi- 

ger quelqu'un ; se plaindre. 
AdoleKence , s, /, àg« depuis quatorze ans 

jusqu'à ving(-cinqan$ a. g. adoltàcentia, 
At'olescent, x, m. {badin) jeune garçon, ado- 

Uscens,*adj, (vigne) jeune, y. 
AdoRide, /./ pliRtc anAuelle ^ vivaçe » d'oiAC*, 



A D R O 

ment, adonis. 

t Adonien , s, m. vers grec ou latin.composé d'un 
dactyle et d'un spondé. * -nique, g. -nioa. c 

Adonies , #./. pi, fêtes d'Adonu. v. 

Adonion. c. adontque. G. c. voy. adonien. 

Adonis , s, m, plante de la famille de;i rtnOncuIes, 
polypéulée ; très-beau garçon, adonis» 

Adoniser, v. a. se. e , p. (famil,) parer, ajuster 
avec affecution. (^) , r, r, 

Adoaiseur , a. m. qui pare , qui ajuste, c. 

Adonner, v. a, t, de mar, devenir foyorable , en 
narlant du vent. 

Adonner (s'), v. r. né^ e , j^. s'atucher â ; s'app!i« 
quer avec passion à ; voir souvent. #« dedcu. 

Adopter , y. a. té. e , p. preç^^re pour fils ou pour 
sien, adopure, * s'approprier, c. préférer, v. 

Adoptifl ve , adj, qui est adapté, adoptivus. 

Adoption , /. /. action d'adopter. * pré^reucc. 
V. choix. AL. adoDtio, 

Adoiable , ai; . %g. digne d'être adoré, adarau' 
dus, ventrtUilis» 

Adorateur, trice, s, adj, poii. qui adore, aime 
avec passion, ca/jor. 'ttix, 

Adoratif. ve , adj, i adorer, v. 

Adoration , /./. action d'adorer; estime, amout 
extrême ; cérémonie religieuse, adoratio. 

Adorer, v. a. ré. e , p. rendre un culte; se pros- 
terner devant avec respect; aimer passionné- 
ment, adorare, 

Ados,#. m, t. d'agric. terre en talus contre un 
mur ; ou cdtière , terrain en pente au midi. 

Adosser , v. a. se. e , p. placer conttfe , dos à dos. 
applUaru (s') , v, r. 

Adouber , v, a, bé. e , p. t. de jeu d'échecs , etc. 
toucher sans jouer, voy. radouber, a. 

t Adoucer , y, a. ce. e , p. {yitu%) pacifier , tran- 
quilliser, [taux. AL. 

t Adouci, s, m, poliment d'une glace, des mé- 

Âdoucir, v,a, ci. e , p. rendre plus doux , apa^ 
ser, soulager. /eatVe. tcmperare, ($'), r, r. de^ 
venir plus doux , s'apaiser. 'iii/r<icer^, 

Adoucissage , s, m. action d*adpûcir une couleuf. 
G. c. v. * eau de savon , t. de téîat. e. 

Adoucissant, e , a^/» -f* remèd«rqui adoucit. ço« 
V. mitigans. 

Adoucissement, s, m, correctif, action d'adoucir ; 
ce qui adoucit, lenimentum, * t. d'archit. liai* 
son par un congé, a. 

Adoucisseur, i, m t. d'arts et met. qui polît let 
glaces. G. V. 

A doué, e, adj, t. de vén. accoupla, apparia 

f Adouloir> v. pers, {vieux) st <liagfiner. ' 

f Adoux , s, m, pastel qui commence à jeter un« 
fleur bleue dans-la cuve , t. de teint. 

Ad patres (allét) . vers ses pères; mourir. .A. 

f Adrachne , s,f, plahte dont on hk du papier à 
la Chine. 

Adraeant , s, m, gomme de la barbe de renard da 
Crète, humectante, rafraîchissante, agglntt- 
nant% , calme la colique .^a toux , l'ardeur d'u- 
rine; elle sertàlustrer.— astragale, plante, 
crafacaacAa. *adraglnth«4l.adraganthe. rr. 

t Ad rem ^'adv, ( répondre ) cCthégoriquement» 
B. * convenablemenr. al. 

Adressant. e, adj. t. de prat.qui s^dresse,est 
adressé, g. missus ad. 

Adresse,/./, indication du domicile, indîciam. 
lettre à un supérieur ; mémoire, libellus, dex* 
térité, ruse, dêsturitas, attutia. 

Adresser , v. a, se. e , p. envoyer directement à. 
mittere ad, dédier, dedicare, v, n, toucher au 
but. attingcre, (s') , y, r. parler i , attaquer de 
paroles, ajfari, avoir recours i. eonfugere ad» 

Adriatique , adj, (mer). R. 

t Adrogation, /./.ad<^Uon à l'égard d*unboinmt 
]ihze,adoptio^ ' 



Digitized by 



Google 



(S) 



A E R O 

A<iroic. e, aJj, habile, fin, ru&é, qui a de l'adresse. 

indusirlus. 
Adroitement, adv^ avec adresse, industrie. 
t Adulaire , s, /. feld-spath nacré , pierre de 

lune, argenâne. adularta. 
Adulateur, trice , s. qui flatte bassement, par 

intérêt, adulator, 'trix, 
Adulatif. ve , s, flatteur, v. 
Adulation , s,^, flatterie basse et lâche , Intéres- 
sée, adulctio* 
Aduler, v. a, lé. e , p, ( neolog, ) flatter basse- 
ment. DIDEROT, adùlari» . 
Adulte, aàj, s, 2 e, oui a Tige de raison, adultus. 
Adultération , s,j, altération des monnoies* A.v. 

^sophistication. B. 
Adultère , adj, % f,^, commerce ilîégîtîtne entre 

personnes mariées et non mariées; celui ou 

celle qui l'a eu ; viol^ion de la foie conjugale. 
■ * mélange vicieux, b. * adultere.R . adulurium. 
Adultérer, v.-v.ré. e,p. commettre un adultère. 

R.* falsifier. À. 
Adultérin, e 9 dd), né d'un adultère, adulfcrio 

natus» 
t Adurent. e , adj, brûlant , caustique. 
Aduste, adj.%g» (sang) brûlé, t. de médecine. 

adustus, 
Adustion , 1. /. état de ce qui est brûlé, adustio, 
t Adveniice, adj, i r. t. de jard. qui croît par 

hasard dans un enoroU. * t. de prat. voy. ad 

ventif. 
Adventif. te , ad), de succession collatérale. 
t Adventureur. se , /. (Robinson) , homme sujet 

aux aventures, mercier. 
t Adverbe , /. m. t. de gram. partie indéclinable 
' du discours* adv^rbium. 
Adverbial, e, adj, qui tiçnc de l'adverbe, ad' 

verhialis. 
Adverbialement, «ir/d'une m^ni^re adverbiale, 

advtrbialiur, 
Adverbialitéf^./. qualité d'un mot, forme ad- 
verbiale. A. c V. 
Adversaire , '• 9 ^> opposé à pn autre, adver* 
* . sarias, *rla, 

Adversatlf. va > adj* U de gram. qui marque Top- 
position. 
Aoverce, adj, %g. contraire, (partie) contre qui 

l'on plaide* çdvertut. 
Adversité , s. /. mauvaise fortune ; accident 11- 

ch9\iXpa4vtrsitas. ^ 

*f Advertance , s,f, attention â. "^(^vieux) avertls- 

ment. B. réflexion sur. c. G. 
t Adynamie , «./• foiblesse c^uséç par maladie. 

adynamia* 
t A dynamique , adj, (ijèvre) putride, 
t iCdoeagraphie , s. f, description de$ parties de 

la génération, adaagraphi^, 
t iEdœatogîe , s,f, traite sur l'usage des parties 

de la génération, adaalogia, 
^doeatomîe , s.f, dissection des parties, -miâ. 
j* i£dosophie , #./ ^mpanite passaeère^-pAio. 
4î|ilops , /. m. tumeur à l'angle de FœilrR. voy 

Igilops, agUops, 
^gyptiac , /. m. onguent détersif. R. voy. égyp-. 
Aérer , f^ tf. ré. è , p* ^Sonner de Tair ; mettre en 

bel air ; chasser le mauvais air. perjlaUbus 

aperire, 
j^énen. ne^ d^/. d'air, qui tient je l'air, qui lui 
" appartttnt. #(;r««f. 
t Aérier ou airier. voy. aérer, 
t Aérification , #. /. action de convertir f n air. 

aerifcatio, 
Aériforme, adj, ig, conime Pair. v. 
t Aëriser, v. a. se. e,p. rendre subtil comme Valr. 
Aérographie*, s,f, description de l'air. A. R. c. 

G.CO.RR. 

t Afrole , s. f, t. de méd. petite pus:u1e pleine 



A F F E 

d*air. * fîole transparente, mercier. 

Aérologie , s,f, traité sur l'air, a. v. 

Aéromancie , s,f, divination par l'air. T. 

Aéromètre , /• m, instrument pour mesurer la 
densité de l'air. * aérometre. r. atrometrum, 

t Aérométrie , s,L art de mesurer l'air ; science , 
connoissance de l'air, aerometria, 

Aéronaute, sun, qui voyage dans les aérostats. 
co. c. V. * dans les airs. b. * aëronaute. rr. 

Aérophobe , adj, s, ^ g, qui craint l'eau. * l'air. 
b *aërophobe. rr. âero^Âo^oi. 

t Aërophooie, s.f, crainte de l'air, aerophobia. 

Aérostat , s, m, machine ou ballon plein de fluide 
plus léger que Tair. * 

Aérostateur , *. m, (inus.) aéronaute. C 

f Aërostathonîon , /. m, espèce de baromètre. 
aërosiathonio. 

Aérostatique , adj. i g. des aérostats. * aer-. rr. 

Aérostiers (les) , s, m, pi, compagnie militaire 
d'aéronaiites. 

t Acrter, f. a, té. e , p, arrêter un cheval par le 
frein, (vieux) 

y£rugineux. se , adj. qui tient de la rouille, r. 

i£schyéromène ,s.f. plante. 

iËthiologie , s, /. traité des causes des mala- 
dies. R. 

ittite , /, /. concrétion. ♦ aétîtè , pierre pré- 
cieuse. V. 

Affabilité, .r./. manières douces; honnêteté du 
parler, affahi/itas. 

Affable , jidj î ?. doux ; prévenant; qui a de l'af- 
fabilité, tfjfà toi/. * affable. R. 

Affablement , adv, {inus.) avec affabilité, ♦ alfâ- 
blement. r blandi. 

Afifabulation , s.f, morale d'une fable, v. A. 

Affadir, y, a. di. e,p. rendre fade; causer une 
sensation désagréble par sa fadeur. * afadir.R. 
êaporem infuscare, 

AfTaais^^meni , i. m. effet désagréable de la fa- 
deur. * afadissement. R. ' 

Affaire. s,f^ choseji faire, à achever; querelle; 
hesoin; convention; empêchement ; procès; 
soin, peine, embarras; marche; combat; ce 
qui regarde les intérêts. * nécessités naturelles 
G. * afaire. R. negoÙHm, res civitis , milita^ 
ris , forensis , &c. 

Affairé, t, adj. qui a beaucoup d'affaires.* afai- 
re. R. negotiis pUnus. 

Affaissement, s, m. abaissement par pesanteur; 
accablement , foiblesse. ^afaissement. R. dcr 
pressio, labes. 

Affaisser, y. a. se. e , p. abaisser dessous ; acça« 
hier sou$ le poids ; affoiblir. dcprimtrt. (s') , 
V. r. s'abaisser sous , s'affaiblir, daidere. sub' 
side7(. * afaisser. r . 

Affaitaçe , /.m. éducation d'un oiseau de proie. 

* afaitage. R. 
Af^itemenr, s, m. manière d'affaîter.G. ♦ afalt-.R. 
Affaiter , v. a, té. e , p, dresser , élever un oiseau 

de proie. * afaiter. R, accipitrem ciçurare. 
•yvAffaiteur, s, m, qui dresse un oiseau de proie. 
c. G. v.*afaîteur. R. 
Affaler , v. a. lé. e , ^. t. de mar. faire baisser. 

* (s*) , f. r. s'approcher trop de la côte. al. 
♦afalcr. R. 

t Affamé, e , adj. pressé de la faim. * (écriture) 
déliée ; (habit) trop étroit, b. 

Af&mer , y . «^ ft^é, e , p, causer la faim ; ôter les 
vivres , la nourriture. * âTamér. R. famé ne- 
car e, consumere. 

Affaneures , s, f. pi. salaire de ceux qui font la 
récolte. *affanures. R. co. 

Afféagcment , s. m, action d'afféager. * aféa-. R, 

Afféafrer, v. a. gé. e ,p. donner iréage , en fief. 

* aféager. R. 
Affectation , s, /. manière singulière dans le par< 



A F F I 

1er , les actions ; prétention, affectatio. * hy- 
pothèque. V. 

Affecter , f . d. té. e , ^ . prétendre i; faire osten- 
tation ; marquer de la prédileaion pour ; re- 
chercher avec ambition, affutare, attacher, 
destiner à ; hypothéquer , obliger , engager. 
assienare, toucner , faire impression, movere, 
*t. de méd. faire une impression (Icheuse. v. 
(s*) , V. r, être sensible à. 

Affectif, ve , adj, qui affecte ^touche , émeut. 

Affection, s.f, amour, attachement, amor. ardeur 
i faire ou dire, studium. t. de méd. état de mé- 
lancolie, commotion goûts., propensio. t. de 
mathém. propriété ; de philos, qualités, affec» 
tio, * impression flcheuse. v. 

Affectionément , adv, avec affection. R.'^'affec- 
tionnement. RR. 

Affectionné, e , adj, attaché à. ♦ affeaioné. r; 
deditus, studiosus. 

Affectionner, v, a, né. e , p. aimer , avoir de Taf- 
fectîon pour, diligcre. ($•) , v. r. s'attacher à. 
studio ardere. ♦affectioner. fcR. 

Affectueusemenr , adv, d'une mahière affec« 
rueuse. ardtnter. 

Affectueux, se, adj, qui marque beaucoup d'af- 
fection. * ne se dit que des choses, c. amantis" 
simus, 

f Afférence , s,f. (vieux) rapport, produit. 

AflFérent. e , adj. (part) qui revient é. a. r. 

Affermer, v.a. mé, e,p. donnerou prendre à 
ferme un bien rural, g. c. t. * afermcr. r. /o- 
care agros, * appuyer, consolider, (^vieux)2. 

Affermir, v.a, mi. e , p, rendre ferme , assuré » 
stable , inébranlable, consolidare, (s*) , v. r. 
devenir plus ferme, solidescere. 

Affermissement, s. m. action d'affermir, ses effets ; 
état d'une chose affermie. io//^r/o.— appui , 
sûreté, {fguri) frmitudo, 

t Afféron , s, m, morceau de fer blanc au bout 
d'un lacet. 

Affété. e , adj, rro|) recherché , qui a de l'afié- 
terie. nimts exquisitus. 

Afféterie , s, f, excès d'art , manière affectée*' 
ajfectaUo, 

Affetto , adv, t. de musique, c. G. ^affectuoso^ 
adv, avec grâce et tendresse. G. c. A. v. 

Affeurage, s, m, prix des denrées, c. * afeu%8« 

Âffèurer , v, a, ré. e , p, priser les denrées, c 
♦afeir^r.R. 

Affiche, s,f, placard pour être affiché, libelli* 
♦ t. d'épingl. broche. B. 

Afficher, v. a, ché. e , p, attacher une ou plu* 
sleuf s affiches, parieti ajfigere, montrer publ?- 
quement. ostendere, * t, de cord. couper sur la 
torme les bouts du cuir. B.l[s') , v, r, se don- 
ner, se faire passer pour, sejàctare. 

Afficheur, s, m, aui met les affiches, qui affigii» 

Affidé. e , adj. s, à qui on se fie, fidus, 

t Affides , s, m, pi, académiciens de Pavie. 

t Affier , y, a. fié. e , p, confier. j.-8. rousse Atr.* 

t Affile , s. m, lard ou graisse dans un nouet pour 
jraisser le fil de fer. 

Affilé, e , adj. grêle , sans consistance. 

t Affilée ou fil& , s,f. maladie des agneaux après 
le prenfiier lait. 

Affiler, V, «s. lé. e, p, aiguiser , donner le BU 
acùere. 

Affiliation , s, f. espèce d'adoption, adoftatiû. 

Affilier, v,a.\\é.e,p. adopter, associer d'une 
communauté à l'autre, assoeiare. ($*) , v.r, 

Affiloir , *. m, t. de parchemînier , pince. * pîcrrei 
pour donner le fil & un outil, b. 

t Affiloire, *./. aflfiloîr, /. m. pinces ; assonîmeût 
de pierres à aiguiser fixées dans du bois. B. 

Affinage, s. m. art d'affiner, de puijfier. *afi- 
Aiee. R. metaUorum purgatio, 

-^ AffiûWicnt 



Digitized by 



Google 



(9) 



A F F O 

AfinemeM , #• r. O» t* t* * «finement. %. TOy* 
affinage. 

Affiner , t. «. fié. e, ^. rendre plus fin , plus pur; 
donner Uperfection. txpurfark, * {marottquc) 
•urprendf e par finesse, os iubliniru * assurer > 
soutenir , «ffinner. ablancourt. * {'viêux) 
blesser, r.u^uét mar. devenir plus serein , 
s'édatrcir. *.r,pet*> devenir plus subtil , plus 
an. MONTAIGNE. * afiner. r. 

Affinerie , /./. lieu où l'on affine. ^ forge pour 
filer le fer; fier affina en rouleau, i. * afinerie.R. 

Affineur , *. «• qui affine. *afineur« B^auri ex* 
coctor, 4 .. • . 

Affinité , /. / alliance ; rapport ; liaison ; ten- 
duce à se léuair ; contormité. * afinité. k 

AfMoir. /. m* instrument pour passer le chanvre, 
pour affiner, t« de met. * afinoir. r, 

Affiquet , «• ai. bâton creux pour tricoter.^/, pa- 
rures, ^ts aîuscemens de femme. * afiq-. r. 

Affinnatif. ve , adj» qui affirme une chose comme 

ttùe. tfjJSmtfflj. 
Affirmation , s, f, expression qui affirme } assu 

noce avec sermcnL a^inmdiio* 
Affirmative , i./. proposition qui , ou par laquelle 

on affirme, ssstrtio» 
Affinnativemeiit, <fir. d'une manière affirmative. 

ASmtt,9, û, mé. t , p. assurer qu'une chose est 
vrnc ; assurer avec serment, affirmare, 

Affize, a^. a ^. t. de gramm. attaché i la fin. 
c. c. r. 

tAffiaqoir, v.a. qui.e, p. {vL) devenir fluque. 

Afflemge , s, m, bonne mouture, c. co« * action 
de débyer la pâte du papier, b. 

t Affleurant, e, adj, (pile à maillet ou» cy 
findre),t.depap. 

t Affleurée, #./• pâte fournie par la pile affleu< 
rante. 

tAffleuremeot , #• jb« extrémité d'une veine de 
houille. 

Affleurer, v. «• ré. e, fr« toucher; mettre.de ni- 
veau deux choses contiguës. * conduire le tra- 
vail de la pile affleurante. B. * afleurer. b. 

Aflicâi ve, aéj, (peine) corporelle* xxi^p/<c/aai. 

Affliction, /./. douleur, malheur, déplaisir. «/- 
Pfôo, ûffictatio» 

Affligeant, e, adj, qui afflige, cause de la pebe. 
moi$tau, 

Afflieer, v. n. gé. e , p. causer de la douleur ; dé- 
lier , tourmenter ; mortifier, affiigtre, (s*) , 
V. r. avoir du chagrin , s'attrister. affUciari, 

ASuence, s,f. concours; abondance oe choses, 
de personnes. aJpaeniU» 

Hwnt. 9, ûdj, (rivière) qui tombe dans une 
antre. T. * (électricité) communiquée. AC 

Afflaer, V* a. se rendre au même canal; abonder. 



«Aura. 



, ir. «« bli . e, p. dter la force, la vivacité ; 

dâffîter. dtbi/ieare, (s*) , v. r. diminuer de 

force, tires amittirc^ * affaiblir, cafoiblir. r. 
AMissant. e, at^. qm aifoiblit. * a^aiblissant. 

CafoîbUssant. R. dcHlUans.^ 
Aioibfissement , /« m. diminution de force , de 

^'''■civ^.^^e vigueur; d^bilitation. </<A<7âA<io. 

^dSûblissement. c. afoiblissement. R. 
A&ler, v.ii. lé. e, /»» r^dre fou, passionné; 
• aiasw tftmrhare, {%*) , v, r. devenir fou* men- 
- tm maure. * afoler. r. ^ 
tAffBfir(s^, t,ptru devenir plus fou. charon. 

ti mmUm tntiderc, 
tModtt, v« 4. dé. e,p. {yltu») enfoncerdans 

Affijogi» #• m, t. de féod. droit pour la vente du 
▼«■ 
T^iniê L DIcttonn. l/nîv^ 



A F F U 

AflForer , v. «. ré. e, f . {vieux) afeurer, appré 

cier. T. 
Affouage , s, m. droit de coupe, c. * afouage. R. 
AfFouagement , s, m. dénombrement des feux, c 

* afouagement. r. 
Affourche , /. (ancre d') , t. de mar. c. * afo- R. 
Aflfourcher , v. a» ché. e , p. t. de mar. disposer 

les ancres en croix, alteram anchoram deeus^ 
satim jacere. * t. de charp. joindre par un 
double assemblage, b. ^afourcher. r. 

Affiranchi. e, ad3, s, délivré de quelque chose. 
solutus. tiré de l'esclavage, manumissus, U- 
herbus, liberta. ^afranchi. R. 

Afifranchir, v. 4. chi. e ^f, délivrer ; libérer ; dé- 
charger; exempter. Uheréire, solwere, rendre 
libres des esclaves, manumittere, (s') , v. r, 
secouer le îoug, s'exempter, ^afranchir. r. 

Affiranchissement , s,m, attion d'affi^uchir , son 
eflRet ; exemption, décharge. *afranchi$$e- 
ment. R. immunitas. manumissio, 

Affre , s,f. grande peur , frayeur extrême, urror, 
pf» {plus usité) (de la mort).^«i'or<i. * âfre.R. 
â&e. c. 

Affrètement , /. m. prix convenu du louage d'un 
navire sur l'Océan. *aftétement. b. afrète- 
ment. rr. 

Affréter , v, a. té. e , p. prendre à louage un 
vaisseau. * a&éter. R. nttvtm conducere* 

Affréteur , s, m. qui prend à louage un vaisseau 

* afréteur. r. navis eonductor, 
A&eusement , adv, d'une manière affireuse , hor- 
rible. * afreusement. R. horridè, 

Affireux. se , adj» qui donne de Teffiroi. ^afreux. 
R« horrendus» 

Affiriander , v. tf. dé. e , p, (famii,) rendre 
friand. euUm subtiliorem facert, attirer par 
l'agréable ou l'utile, allectare* * (s'), v. r. s'ac< 
coutumer à la friandise, b. ^afriander* r. 

t Affricher , v. «. ché. e , p. laisser en friche, (s'), 
devenir en friche. 

Affrioler, v. a, lé. e , p. (famii,) poarafTriander ; 
attirer. * (vieux) accoutumer à la friandise; 
rendre délicat, mouère, * afrioler. R. 

f AffHter » v. a, té. e • ^. ( une poêle), y fondre 
du beurre avant de frire dedans. * afriter. r. 

Affront , /. m. injure , outrage, injuria, honte. 
dedeeus, * afront. R. 

t Affrontailles,/./.p/. (famiL) limites. *afron- 
tailles. R. 

t Affrontation , /./. confrontation des accusés. 

Affronté, e , adj» t«;de blas. en regard. * afr-. R. 

Affronter, v. « . té. e , p. attaquer avec hardiesse ; 
braver, pericula audere, tromper par hypocri- 
sie, ^a/^f are. doiis luderek * afronter. r. 

t Affronterie , s,f. tromperie. * afronterie. r. 

Affronteur , 5. m, (vieux) trompeur. * afronteur. 
R. fraudator, aftrontcuse , s, f.fraudulenta. 

Affublement, /. m. habillement, ce qui couvre la 
tête, le corps»-* ffublement. r. 

Affubler, v. a, blé. e, p. vêtir, couvrir, enve- 
lopper, velare» involvere. (s*) , v. r. * afub-.R. 

fAftusipn, s, f, action de verser une liqueur 
chaude sur un médicament. 

t Aflfustage , s, m, façon pour rendre le lustre aux 
vieux chapeaux. 

Affût, s, m. t. de yen. Heu où Ton se cache, insi- 
diét, t. mitit. machine pour soutenir le canon. 
bellici tQirmenti copipages» * afût. R. 

Affiltage, /. m, out'.ls de menuisier, etc. aftis ins- 
trumenta, aiguisement ; peine , soin sour affû- 
ter, instrumentorum apparatio, *atutfige*R. 

Affûter , V. 41. té. e , p. aiguiser , donner le tran- 
chant, aciem exacuere. metrre un canon sur 
son affût , en mire* tormeatum bellicum dispo^ 
nerc^afÇuer. R. 

t A^utH^Ui #•«• {yi€ux\ bagatelle, brimborion» 



A G E N 

affiquet.^tous les outils, etc.B. 

Afrlager , ». m. qui pré$i<!e aux ventes & Amster- 
dam, c o. V. * afflagers. r. 

Afin de , eonj, ou afin que , ut, 

ÎAHourme , s, «. lin d'Egypte. * afîourme. At. 
Afistoler , v. «. lé. e , p. (vieux) orner , em- 
bellir , parer. 

Afouguer , v. tf. qui exprime les effets de la 
fougue. R. 

Afburagement , i. m. action d'afourager. r. 

Afourager, r,a, gé. e,p. donner du fourrage 
aux bestiaux, r. * ou affourager, b. 

Africain, e , adj. qui est d'Afrique, r. africanusi 

Aga , ^. m. officier , commandant turc. 

Agaçant, e, adj, qui agace, cxdte. se dit des 
choses. 

Agace , *./ une çîe. *aga$$c. A. 

Agacement, x. m. irritation ; impression d'un fhut 
acide sur les dents, dcntium stupor. 

Agacer, v. «^ ce. e, p. irriter les nerfs, causer 
un aeacement. dentés hebetart, picoter, exciter 
par des regards, des gestes ; animer, provo- 
quer; attaquer, irritare, lacescere, * tirailler, 
pincer, jouer, mouèri. 

A^cerie, #./ gestes, discours séducteurs. 

t Agacin , s, m, cor aux pieds. 

t Agaillardir (s*) , v. r. devenir plus gaillard* 

MERCIER. 

t Agalactie , s,f, défrut de lait, agalaxis. 

t Agalloche , s, /. plante de la famille des eu« 

Îmorbes. exacaria, *agallochum , bois d'a- 
ocs. RR. 
Agama , /. m. agame , lézard d'Amérique , du 4V 

genre , à écailles pointues sur la queue, 
t Agamaltolithe ,/. m. talc glaphiaue, compacte , 

onctueux , translucide ; pierre de lard, 
t Aproi, X. m. oiseau d'Amérique, de rivage, noi- 
râtre, long de deux pieds, psovhia erepitmns, ' 
t Agamis , s, m, pL 54*. genre des oiseaux aqua* 

tiques i bec voûté , narines ovales, 
t Açanter ou enganter , r, a, té. e , p. t. de mar. 

joindre de vitesse. 
Agapes, 1./. p/. repas que faisoient les premiers 

chrétiens dans les églises, pia charistia, 
Agapètes , /./. p/. t. aantiq. vierges qui vivoient 

en conununauté. * agapètes* R. o. v. aga<* 

pétes. RR. 
Agaric , s, m, plante parasite qui s'attache laté* 

ralement aux arbres, vénéneuse , purzative ; 

excellent astringei^. ^ amadouvier , dont on 

fait l'amadou. •— genre de champignon i cha* 

piteau doublé de lames, chaux. L. agaricum, 
t Agarice , #./. polypier i rayons pierreux, aga* 

ricia, 
Agasillis , /. nu arbrisseau qui donne la gomme 

ammoniaque. A. 
Agate , s,f, pierre précieuse demi-transparente} 

cristal de stalactites quartzeuses; ouvrage en 

agate, aehates, * outil de tireur d'or. b. * -tne.R« 
t Agathifiéà e » ad), converti. en agate, 
t Agathine , /. /. perdrix ; mollusque céphalé y 

gastéropode, à coquille ovale» oblongue. aga* 

thina» 
Aeatis ,s,m.t, de prui» donimage causé par. les 

oktes, G. v. . V 

Agaty , s, ntm srand arhce du Malabar. C r* 
t A gaves , s,f, pi. plantes liliacées. à^ave. 
Âge , s, m. durée de la vie ; temps ; siècle ; vieil* 

lesse. «etf#* 
Âgé. e, ad)^ -de^quia tel âge. atfrtrf. vieux. 

t^nosuM, 
Âge-d'or , d'argent , d'airain , de fer. R* 
t Agémoglans. voy. agiamoylans. 
Agence, s,f, charge , tonaion d'agent ; son bu- 
reau. 
Agencfinent # #. ei, iwien combinée de parties; 

3 



Digitized by 



Google 



(10 y 



AGIT 

manière d'arrangar. compositio, 
Agiencer, v, a. U. c , p, arranger; parer; appro- 
prier; ajuster, {famil,) compontrt, (s'> , v»r. 
Agenda , s. m. notes de choses à faire; petit livret 

de ces notes. memoriaUs iihtr, 
AgenQuîHer (s*) , v* r. se mettre à genoux* gtnuû 
submiturc, 

Agenouilloir, «• nu prié-dieu ; ce sur quoi on s'a- 
genouille. T. 

Agent ,/•!». qui a|it , qui opère ; puissance ac- 
tive; celui qui fait les affaires d'un corps , etc 
procurator. 

Agent de change , s» m« entremetteur entre les 
oanquiersetles négociant. *agent-dt-ch« c. 

t Agéométrîe ou agioniétrésie , s, /. ignorance 
des élémens de la géométrie, al. 

t Agérasie , #./. verte vieillesse, agerasia, 

Ageraty #. m. plante composée y ftesculeuse. 
^agerate. B. Mgeraeum* 

Ageustie • s, f, défaut de goût y maladie, l 
^agneustîe. agneustia, b. 

Agglomération». ^./* réunion en masse de parties 
isolées, G. c T. ^aglomération. a. 

Agglomérer , v* n, s'assembler , se réuftir en 
masse. o« c. v* *aglomérer. a* 

Agglomérés, édj.pI,9tiionQtlé$t réunis. g, cv. 
* aglomérés. A« 

Agglutinant, e, adj, s. t. de méd. qui agglutifte. 
A. c. V. 

Aggluttnatif , a^, m. t* de méd. qui réunit, coUe 
les chairs, c. t. 

Agglutination,, «. / réunion des chairs. A. c. v. 

Agglutiner , v. a. né. e , ^. réunir les chairs , les 
peaux. A. c V. ûggluetnare* 

Aggravant, e, adj. qui rend plus grief* 

t Aggravamer , r. a. té. e , p. aggraver, oppri- 
mer. MAROT. 

Aggrave, s, m, t, de Unir, seconde fttlmtnatix>n 

- solennelle d'un monitoire. comminatio. 
Aggraver , v. « . vé. e , p, rendre plus grief, plus 

- mwe.xulpam augtrt. (s') , ». r. * agraver. a. 
\ A^iamoglans , #. m. jeunes esclaves que les 

ITurcs enlèvent à la guerre et qu'ils adoptent. 

Agiau , f* m. pupitre , t. de doreur, c. 

Agile, ûdj. 2 g, souple , léger, dispos. agUU» 

t Agile , «• m. serpent du 3*. genre , à bandes 
brunes et blanches. 

Agilement, «Jv. avec agilité, ctlerinr. 

Agilité, «•/. souplesse , légèreté, agilitas, 

Agio, «.n. intérêt d'argent; excédent d'une somme 
pour se dédommager.*spéculations sur la hausse 
et la baisse des enets publics. *agiot. t. c. 

Agîographe, méj, s, m. qui écrit sur lt$ saîntSi 
c. V* * hagiographe. G. rr. 

f Agiograplue , s, m. traité des choses saintes. 

Agiolo^que, «J/. a^ographe. c. 

t Aebsimandre , s» m, instrument de bois qui sup- 
plée aux cloches. 

A^tage , s, m. commerce osurah«. * action d'a- 
gioter* A. c. G» T* r* * trafic sur les effets pu- 
blics. AL. 

Agioter, v. «. té. e, p. fsSre Taslotaçe. *vendre, 
achètera profit, de l'argent, des billets. G.c.v. 

A^oteur , s.pi. qui liit l'agîMage. 

Agir, V, If. faire, opérer,* produire une impression, 
un changement; iiégocier,attaqaer en justice. 
— en , se conduire. * en agir* (hûrharisme) 
agere, (s') , r, r. 

Agissant, e, adj» qui se donne beaucoup de 
peine 5 qui agk , qui opère > actif, attuosus. 

Agitateur, /. m, qui cherche à soulever le peun4e. 
c. co. 

Agitation, k.f, mouvement, trouble, ébrSttle- 
ment, agita tio, 

Apter, V. a. té. e, p» mouvoir, ébranler, se- 
«iwerj uoubleri soal«vfr. it^iWf, discuter. 



A G O G 

aiiquid disputart, (s'} , y* r* se tourmenter , 

s'inquiéter, se cruciare, 
-f Agnans , s, m. pi, fer pour river les doux des 
• bateaux fooccts. 
"I* Agnanthe, s,f. genre de plantes de la&miHe des 

verveines, dont les ûeurs ressemblent à celles 

de l'agnus-castus. cornutia, ^ agnante, 1. m, b. 
Agnat,x.i». t. de droit, collatéraux pa^ mâles. 

prononce^ aguenat. 
t Agnathes , s, m, pi. insectes névroptères , à 

mâchoires pourvues de palpes articulées , sans 

mandibule. 
Agnation , #• / parehtée d'une même souche, 

agnatio, 1 

Agnatique, adj. a g, qui appartient aux agnats. 
Agneau , s, m. petit d'une brebis ; penonne 

douce, agntss, 
Agneler , v* n. mettre bas, en parlant des brebis. 

agnum procreare. 
Agnelet, s, m, {vieux) petit agneau* agntUus, 

* monnoie d'or. B. 
Agneline • adj,f» (laine) des agneaux. G. c. ▼. 
Agnelins , /* m* pi, peaux , laines des agneaux. 

G. c. r* 

Agnel», s, m, ancienne monnoie d'or de France. 

Agnès , s,f, jeune fille très-innocente. * âgnès* r 

f Ajgnoétes ou agnoïtes , s^m, pi. secte d'héré- 
tiques qui nient la science de Dieu. 

Agnus fS,m,u de litur* agneau de cire ; figure 
d'un agneau sur la cire, etc. * âgnus. R. 

A|;nus<astusoirvitea, s, m. arbuste d'ornement ; 
sa çraine calme les maladies hystériques ; ra- 
fraîchissante. * vitex. V. G. co. R. vireiT* 

AgnusnJei , s. m. cire bénite par le pape, sur la- 
quelle est imprimée la figure d'un agneau. 
agnus €M cerd sacré, 

f Aguge, s, m. conduite; subdivision de l'an- 
cienne Mélopée. 

Ag6n , s, m. t* d'antiq. combat, jeu public. G< 

Agonales , s.f. pi. fêtes de Janus* R. 

Agone , /• m, tacrificiteur. r. 

Agonie , j./. lutte contre le mort; vite angoisse. 
extrcma cum mont luctatlo^ 

fAgoniolytes , s.nupU hérériques qui défen 
doient de se prosterner* 

Agonisant, e , adj. qui est ft Kagiraic* aniwtam 
tfflans, s, m. pi. 

Agoniser , v. n. être à l'agonie, cummortt luetari, 

Agooistarque , s. m, t. d*antiq. président des com- 
bats , des gymnases, g. c. 

f Agonistique , #. m, t* de théol* nûssionnaire 
des donatistcs. 

Agonostique , adj. t.f. t. d'antiq. gymnastique. 

* agonistique. o. agonisticus» 
Agonothete, s, m. t. d'antiq. président des jeux 

sacrés. * agonothete. a. c. g. v. co. 

Agonyclite, adj. a g* qui ne fléchit pas le ge- 
nou, r. 

f Agoranomie , #./. justke des juges entre mar- 
chands. 

f Agouti , /.m. quadn^ède de l'Amérique mé- 
ridionale; il ressemble un peu au lapin. 

Agrafe , /./. crochet , crampon; osier tonillé en 
attache, fihula. * t. d'archtt» de jard. ornemens 
qui unissent les parties entre elles ; t. de botan. 
poils^ rudes en hameçon, al. 

Agrafer , v. a. fé. e , p. attacher avec une agrafe. 
fhulart rtsHm. * ($0 » v» r- (Wéh*) ^atra- 
chttk. g. 

Agraire, adj.f. (loi) pour te partage des terrés. 
legéMàgrarim. ^* 

Agrandir , v. a, du e, p^. faire , rendre plus grand. 
augere, (s*) , r. r. étendre son k>gêment, sa 
fortune, crtscere. àscendere. 

Agrandissement , s. m. accroissement ; augmen 
titioii d'^ttAdiTOi de fonuoe* ùurmtntuau 



A G R O 

f Agrané. e , adj, (chien) dont les pieds £arigués 

sont douloureux, 
t Agréable /s, m, qui aflEecte de beUes manières. 
Agréable , adj. i ;. qui plait, agrée, graius. 
Agréablement , adv* d'une manière agréable* 

jucundè. 
Agréer, r. a, gréé, e, o. accudlUr* trouver bon* 

probare. t. & mar* fournir d'agrès* navem ar^ 

mare, v. n. plaire k,placere, 
Âgréeur , s. m. qui fournit les agrès d'un vaisseau* 

* courtier pour le commerce d'eaunle-vie ; ou- 
vrier qui fait passer le fil de fer par la filière. B, 
Agrégat, s, m, i. didactique , assemblage* 
Agrégation , s.f, association i un corps ; assem* 

bla^e de parties homogènes ; union* * aggré- 

gation. R. adjunctio. 
Agrégé , s. m, amns et choses* t. d'école , -en 

droit, -en médecine; suppléant du professeur. 

*adj, t. de botan. fleurs qui naissent d'un même 

point de la tige, b* 
Agréger, v.a,gé.e, p. usocier; recevoir. n^^ 

gregart.{%*),v,r. 
Agrément • s, m. grâces. Itpor. avantage , plai- 
sir, voluptat. ornement, ornatus, cadence, na- 

m^ruf, approbation • consentement, atsensus^ 

approbatio. 
Agrès , s. m. pi. t. de mar* voiles , cordages , etc. 

^etagrêts. R*a«vûnM armamenta. 
Agresseur, s. m. qui attaque le premier* * aggre^ 

seur* R* aggressor. 
Agression, s.f. action de Tagresseu^* *aggres- 

sion. R. aggrusio. 
Agreste, adj. 2 g. champêtre , sauvage ^rusr 

tique , impoli, aggrutis, 
t Agreste , s. m, papillon de jour , brun-clafr* 
t Agréver , v,a, vé. e , p, (vioup), feuler, vexer, 

ahanre* 
t Açreyeur , s. w. ouvrier qui fait le fil de fer. 
Agncole , adj, a g, s, tt* adonné à ragriculturej 

G. c. agricola. 
Agriculteur, s, m. cultivateur. A. c. o* co* * nlo* 

logiaue et barbare ; dites agricole. B. 
Agriculture , /*/. an de cultiver la terre* agrietU* 

tura^ 
Agrie ,1./. dartre corrosive* 
Agrier* ère , s, t. de prat* redevance foncière ; 

terrage , champart. G. c. 
Agriffer (s*) , v.r. îé. e, p. s'attacher avec les 

grififes à. * agrifer. R* uaguibus ttringere, 
t Agrimensation , s.f. arpentage des terres. 
f Agriministe , s. m. ouvrier qui fsit les agrémens 

Xour robes , meubles , etc. b. 
. grion , s, m, insecte névroptère du genre des 

demoiselles. 
Agrionies , s.f, pi. fêtes de Bacchus. v* 
t Agriophage, s, m, qui mange des bêtes féroces*^ 
t Apriote , /./. espèce de cerise sauvage* ^ 
Agnpaume ou cardiaque , s. m. plante qui vient 
dans les décombres , les lieux incultes ; elle 

{çuérit la cardîalgîe , tue les vers plats et lel 
ombrics. cardiaca, 
Agripenne , x. m. ortolan de riz* 
Ampnocome , s, m, coma- vigil. agripnoeoma» 
Agftpper, v,a, pé. e, p. (familier) prendre, 

satnr avidement* *agnper. r. harpagare. 
Agronome , #. m. qui écrit sur ragriculture. 

A. c. G. 
Agronomie , s.f. tbéorSe dé l'agriculture, a* 
Agronomique , adj, m, (auteur), voy. agronow*» 
Agropyle , .r, w. béxoard des chamois » e^c. 
*afgropile. AL. 

ÎAgrostis , s, m. genre de plantes unilobées* 
Agrouelles on écrouelles, s.f. pi, oetits verl 
aquatiques, courts , qui causent des ulcertf 
dans la bouche. 
Agrouper f y. tf» pé. e, f * voy* grouper, ç* 



Digitized by 



Google 



A I 6B. 

AftTpoîc » ^/. insomnie. L. 

AfOOTir , y. tf. ri. e, p, accoutumer à la guerre, 

à la Catigue* AumtfAurt armis , «c. (s*) , v. r. 
igneti » 4. m. f /• (être aux) , épier foccastoo. 
' ituidUri et ohstryarc, 
lAgio'gner, p, a, gné. e » p. {vica») îàn signe 

&/euz. 
AgoiUes , /• /. ^A toiles et coton d'AIep. B. 
f Aguillôt y #. n. cheville pour êpisser deux 

cordes* voy. éptssotr* 
Açiimper , r« «• pé. e , f • Toy. guimpe, v. 
t igiuane, #./. terr^ non soluble qui forme arec 

^es acides 6é$ sels sans saveur. 
[ Ah! ifi^y.qui marque la )oie, l'amour » l'admi- 
j ration , la douleur, ah ! heu ! proh l 

Abao, #. m. effort , peine de corps. 
I Abantr , v, a. {txpr, kasse) haleter en travail- 

hm ; travailler avec peine , £atigue. 
Aheartimnt y s. m* obstination , opiniâtreté, pcr- 

dtucUauimL 
Ahcurter (s*) , r, r. té. e , p, s^obstiner , s'opiniâ- 

trcr. morduùj unere. 
Ahi 1 iattrj, cri de douleur. * aî. r • ^ 
t Ahooa, #• ai. (graisse d*) qui vient d^orient 

et sert pour les couleurs. 
I tAhooai, s, m» genre de plantes de la £unille 

des apodns. cerhtrm 
I t Abu , #. «. grande espèce de patelle. caprU. 
■ Ahori. e , édj, interdit^ stupëlait ; brouillon.c.c. 
Ahurir, V. «. rt e , f • {popul*) étourdir , éton- 
ner, interdire. 
I Ai , s, a. animal, ou hay , unau » paresseux, l« 
Ajaodes , ''f^pl* fêtes d'Ajax. v. 
Aidant, e , tf^. f • cet. qui aide , ^i assbte. 
Aide, * /• secours , assistance* adjutorium, * suc- 

cunale. v. 
Aide (à 1') , Mdr. au secours ; an moyen de ; i la 

Cl? eu de. * à-l'aide. c. G. 
èiét, s» m, celui qui aide à un autre, adjuton 
Aiderâ, 1. ai. outil de charretier. R. ^ 
Aider . ? • «« dé. e 9 f • secourir , servir , assister. 

tijware, (s*) ^r.r.vt servir, faire usage, uti, 
Jû^ft.f,pl, impositions , sidmdes. vectigml. 

t. de aan. ce dont le cavalier s'aide, ûdjum^' 

M. * t d'archir. pièce de décharge. al« 
Aidoialoçe , #•/. traité 61$ parties de la généra- 

tieo.*aîdoïalogîe. al. 
Aïe ! Uurj. ex cl a m a t ion de douleur , ou pour 

Cure mardier» 
Aïeul, c, #. aïeux, pi, yhtt du père , de la mère 

*ayeuL r. ûvmm, ayta, 
iipil 1 1. n. t. de vénerie | rosée sur l'herbe. 

Aip^er , v. e. yé. e , p. laver, baigner dans Teau 

/«guayer. A. 
Aii^e , A «. oiseau de proie ; on en compte jus- 

fi'à II espèces s homme supérieur; sorte de 

papier* s, /. t. de blas. étendard , enseigne. 

ifac/^i. celui qui la portoit. aquilifcr, cons- 

tubtion composée de trois étoiles en ligne 

droite, ^ai/tf. * pupitre d'église. * s.nu et/.R. 
Aicbo, «. m. ou aiglette , #./; petit at^le ; t. de 

fti i on . * aiglete. rr. ^glat. v. ûquUm pullus, 
Aigjàfe , 1./. (. de fauc nches rousses sur le dos. 

6.C0. ^aiglure.R. 
Aijse ^ «ij. s ^. j. SB. pi(piant , mordant , acide ; 

Odieux , â€trhua, pettt lait aigri, (fer) dont 

les parties sont mal liées, asptr, 
Aigrtvée^dre, «. ai. jus de citron ou de cédrat 

*vec dq sucre ^ liqueur. * aigre-de-cèdrc. A. G. 

..^▼* 

Aigm^doiix. ce,tf4^*. saveur, ton composé d'aigre 
^de doux, duleedùie tepiperoêus^ 
Aipcfin , f. ai. escroc ; poisson marin. * aigre- 
fin, c 
Aiffilp. tCf adj, iBi peu aigre. * aigrelet^ lete.R* 



C") 

A I G O 

Aigrement , adv» d'une manièreaigre. A€crhl 

Aigremoine , /./. plante médicinale, détersive , 
apéritive , rafraîchissante et vulnéraire, inguv 
naria, 

Aieremore » #« «i. charbon pulvérisé pour Tarti- 
nce. 

Aigret. te » adj, aigrelet, un peu aigre, acidulus 
* aigret. ete. r. 

Aierette , s*f, oiseau blanc , du genre du héron , 
à aigrette blanche , A plumage très-estimé, sr 
dca, ornement, cris ta, espèce de coquillage 
t. de botan. brosse en couronne au haut des 
^ines des acanthacées; panache | pièce d'ar< 
tifice. ^aigrete. R. 

t Aigrette, e , adj, t. de botan. terminé par une 
aigrette* 

Aiereur, s,f, qualité aigre ; haine, amertume; 
disposition à piquer, asperitat. s.f. pL rap- 
ports d'indigestion. *t. de graveur à feau fone, 
uilles trop profondes. ■• 

Aigrir , y. tf . gri. e , p. rendre aigre, aeorem 
ajferre, irriter contre, irritart. ($') • i». r. s'ir- 
riter ; se giter. coacacere. 

Aigu, ë , adj» aigre , piquant , perçant , terminé 
en pointe, acutus, 

Aiguade , #./ eau douce et fraîche pour les vais- 
seaux ; lieu où on la piùse. * distribution des 
pacages. B. * aipde.R. aquatio. 

t Aiguaille , i./. aieuail , s. m. rosée, voy . aigail. 

Aigue-marine , j./. ou béril , pierre précieuse , 
polygone, transparente, éclatante, bleue « mê- 
lée de vert; cristal quanzeux. gemma, 

Aieuière, /./. vase fort ouvert où l'on met de 
feau. * aiguière, r. aqualis, 

Aiguiérée 9 #. /• plein une aiguière* aqualis 
pltnus, 

Ai»iillade , 1./. gaule pour piquer les boeufs. A.r 

f Aiguillât, t,m, poisson de la section des chiens 
de mer ; il a deux aiguillons sur le àot,gaitus 
acanthiast 

Aiguille, #•/. outil d*acier long et pointu ; clO' 
cher, obélisque ; hâriment pour la pêche; t 
d'arts et met. aiguille d'essai , ou touchatu , 
alliage d'or et d'argent; poisson de mer, du 
genre du trompette , de résoce , du cheval ma- 
rin, allongé, se termine en pointe; pistil, -d'en' 
subie , pointes d'aiguilles cassées, acms. 

Aiguille (de fil en) , adv, d'un bout à l'autre, par 
suite* 

Aiguille-de-berger, $,f. plante^ peigne de Vé< 
nus. c 

lAiçiillé* e> ûdj^ t. de botan* en forme d'ai- 
guille. 

Aiguillée , t,f, longueur de fil > de soie pour l'ai 
guille, ticacia. 

Aiguiller , n «« lé. e» p* ôter la cataracte de 
Pœil. c. 

Aiguillette , s,f, tresse , ruban ferré par le bout ; 
long morceau de chair* * aiguillete. R. aiguil- 
lette. V. ligula. 

Aiffuilletter, v.tf. té.t,^. {vUum) attacher avec 
des aiguillettes, tigulu wincire, * joindre , lier 
bout à bout , t. de mar. B. * aiguilleter. r. y. 

Aiguillettier , «.ai. qui ferre les aiguillettes , le 
lacets. * aiguilletier. R. ligutarius, 

Aiguinier , s, m, petit étui* acuum vagina, celui 
qui fait des aiguilles. B. ' 

f Aiguillière» «•/• filet que Ton tend entre deux 
eaux. 

Aiguillon , s. m, bâton pointu ; dard des abeilles 
et de plusieurs insectes; piquans des hérissons. 
des oursins , des poissons , de Técorce des 
clames, acultus, ce qui excite, stimulus, 
iguillonné. e , aé^, t. de vén. (fumée) de cerf 
terminée par un aiguillon et en noeuds. 

Aigi^illonncr , v. a.uLt, p. piquer avec Taiguil- 



ph 
tAif 



tÀi 



AIR 

Ion; exdter, animer. * aiguilloner. r. #r/jnj[<* 
lare, excétare. 

Aiguisement , s, m, action d'aiguiser. ]t. t. exa- 
cutio. 

Aiguiser, v.a, se. e, p. rendre pointu, tran- 
chant .plus pénétrant, plus subtU, plus aigu , 
plus vif. tfcu^re. * 

Aiguiseur , s, m, qui aiguise, v. 

Aigument , adp, rudement, r. 

t Aiguyer. voy. aigayer. 

Ail , #. m, aux , pi, sorte d'oignon A aeurs A bou- 
quets , spécifique contre le mauvais air , les 
tranchées , les vents. alUum, *pl, ou aus. g. 

Aile ,#./. membre des oiseaux , des animaux , 
des insectes , garni de plumes ou de mem- 
branes pour voler; pâmes des fleurs légumi- 
neuses ; panie de l'oreille ; dents d'un pignon ; 
protection ; côté, ala, penna. bière &ite sans 
houblon. 

Ailé, e , adj, qui a des ailes, alatut, ♦ et ailité. v. 

t Aile-de-mouche , #./. sorte de clou A latte. 

Î Aile-de-papillon , /./. cornet univalve. 
Aile-marine, s,f, zoophvte A tête semblable 
an prépuce , A queue en deux ailes , lumineux 
la nuit. 

Aileron , #. m, extrémité de l'aile ; napoire. 
pinnula, planche de la roue-d^m moulin. 

fÀilete, #./ c de cordon, cuirs cousus latéra- 
lement A rempeigne. ♦ ou alette. 

Aillade , s. /. uuce A Tail. alliatum. 

Ailleurs, ad», en un autre lieu , d'un autre c&tè* 
alihi, d'ailleurs, tf if i'. d'un autre lieu, de plus; 
'>our un autre sujet, prmtereà, 
ilure , 1./. solive qui entre dans la charpente 
d'un vaisseau. 

t Allures, s,f,pl,yoy, hîloîres* 

Aimable , adj, a g, digne d'être aimé, amahilisé 

Aimant, j.jn. pierre , minéral ferrugineux, élec- 
trique , qui a subi l'action du feu , qui attire le 
fer* magnes. 

Aimant* e, adj, (jenouv^ porté A aimer» qui 
aime. atnans,G, 

Aimanter, r. a, té. «, p. frotter avec Taimant. 
vi magnetieâ imhmere. 

Ainuntin. e, adj, {inus.) qui rient de raîmamc* 
ou magnétique* c. 

Aimer , r* a, mé. e , p, avoir de l'affection , de 
l'amour, amare, (s^) ^v.r^i» plaire» se chérit 
soi-même, sibif avère, 

t Aimoscopie » x./. inspection du sang* 

t Ainard , #. at. gance pour attacher U filet A la 
corde. 

Aine, s,f, parde du corps entre le haut de la 
cuisse et le bas-ventre* iaguen. * brochette 
pour fumer k hareng, g. 

Aîné, e » adj, s* premier né » né avant Fautre. 
primogenitus. 

Aînesse » /./. primogéniture » priorité dige. an^ 
tecessio sttatis» 

Ains , conj, (vieux) mais. prononce\ ainse* 

Ainsi, adv, de la sorte , de cette façon, ita, c'est 
pourquoi sr«f aie. 

Ainsi que » adv. de même que. * ainsi-que* C* C» 
ita ut. 

Ainri soit-il ! aâ¥, )t le souhaite* *aînsi-soit-iU 
c« o. amem» 

t Aiolé fë,m, poisson du genre de l'able. 

Air » s, m, l'un des quatre élemens ; fiuide ino* 
dore» bleu, transparent , pesant, élastique. Tua 
des principaux agens de la nature; vent, aer, 
manière » façon, mçdus, urhanitat, ressee^- 
blance. similitudo, taille , mine , port . (elle a 
l'air méchant, bon» noble, etc.); allure dis 
cheval, conformatio, faciès, vulius, chant et 
paroles, mcdulatio, t. de mar. aire , erre, vSi- 
tcsse» vtlQcitûs,fig. CA rair^ ady, sans effets 



Digitizedby 



Google 



(lO 



A J U s 

Airain , s, m. métal composé de cuivre et de ca- 
lamine ou d'étain. as, * dur , impitoyable, g. 

Aire , «•/. place pour battre le blé. area. t. de 
géom. place unie , capacité , étendue , espace 
termines par des lignes, arca, nid des oiseaux 
de proie, nidus aquita , ctc, * t. de salines , 
petit bassin , œillettes, b* 

Aire de vent, s,f, t. de mar. espace dans la bous- 
sole pour chaque vent. * aire-de-vent, c, 

Airée , «./. t. d'agr. gerbes dans l'aire. 

Airelle ou mirttlle, j.^. arbrisseau , raisin des 
bois ; on en rire une liqueur fort agréable. vitLs 
ûf«eaw ^airele. R. ^ / 

ASrer, y. a. t. de fauc. faire son nid. G. nidifcarc. 

ÎAirier , v, a, rié. e » /»• voy. aérer, r r. 
Airure . /«/. de veine méullique , sa fin. 
Ais , s, m, établi de boucher ; planche, assis, 
Aisade ou aissade , s, /• t. de mar. l'endroit où 

sont les radières.K. 
Aisance , /. /. fiicilité. facilitas» aise ; biens. 

divitiét» opts. 
Aisance • /./. (lieux d') , latrines. * pL A. G. c. 
"f Aisceau , #.m. outil courbé de tonnellter pour 

polir. 
Aise, s,f, contentement, \oit» l^titia, commo- 
dité, commodum. adj, 2 ^. qui a de la joie , qui 

est content. Utus, 
Aise (i 1*), ady, sans peines commodément. /«- 

ci/^.*i-raise. o. c. 
Aisé, e , adj, facile, facilis, libre , comniode. 

commodus, nche. fortunatus. 
Aisément , s, m. lieu de commodité ; aisance. 

* aisément. Ril. 
Aisément , adv, facilement , commodément , 

d'une manière met, fa(ilè,faci/limè. 
"f Aissant^s, aissis ou bardeaux« #• m. pi, planches 

pour couvrir les chaumières. 
Aisselier , #. m, t. de charp. pièce de bois pour 

cintrer, c. c. v. *bras saillant d'une roue. b. 
+ Aissélière , s,f, pièce du fond d'une fuuille. 
Aisselle , /./. creux sous le bras ; angle formé 

par U que^e d'une feuille avec la tige, axilla, 
Aîssette ^ s,f,ou aisceau, petite hache de ton- 
nelier. G. c. y. * aissete. R. 
^ Aisson , /. m, petite ancre à quatre brat. 
7 Aistetère , /• m, point auquel se rapportent 

toutes les sensations, sensorium communs, 
Aitiologie , uf, traité des causes des maladies. 

-^aïtiologie. ji, 
f Aitone , s,f, genre d^ plantes de la famille des 

joubarbes, aytonia. 
t Âitres , s, m, pi, coins et recoins d'une maison. 

voy. êtres. 
t Ajo, *. w. espèce de narcisse, rr* 
f Ajonc, 4. m. genêt épineux; Jonc marin, ar- 
brisseau toujours vert, à longues épines, 
ajouré, e, fldj, t. de bUs. percé à jour. G. 
Ajourné, e, adj. assigné ou remis à jour Hxe, 

citatus» rocatus hftc dis. 
Ajournement, s, m, assignation 9 remise ^ un 

autre jour, padimonium. 
Ajourner , v, a. né. e , p, assigner , renvoyer à 

jour fixe; différer, citars, vadari» 
Ajoutage, s, m. t, de fondeur ; chose ajoutée. 

^adjonction. T. 
Ajoutée , #./. t. de géom. ligne prolongée* 6. 
Ajouter, tj.a. té. e, 9. joindre i ; amplifier ; fjaire 

une addition, adderSf 
f Ajoutoir , s, JB. pièce ajoutée au jet d'eap. 

^ajutage, 
f Ajouve, s,f. genre déplantes de laGuiane. 

ajpuvea» * ajouvée. 
f Ajoux , /• m. pL lames de fer qui retiennent les 

filières. 

ÎAjust , s. m, t. de mar. action d'ajuster. ^ .. 
justage^ s, m. action d'ajttiter les moonotes ; 



A L B E 

* ajoutoir. b, 
f Ajuste, /./. t. de mar. noeud de deux cordes 

atuchées ensemble, rr. 

Ajustement , s, m, action d'ajuster un poids , etc* 
compositio, parure, ornatus. * tempérament , 
accommodement, temptramtntum, b. 

Ajuster , y. a, té. e , p. rendre ]\xite,pfobar€ ad 
moJii2iim. accommoder, rendre propre à. «p- 
tars ad, concilier, conciliars, jparer. concin- 
nars, yiser^fsrirc ctrto ictu, ($) , v, r. se pré- 
parer à ; convenir ; concerter, accommodari 
ad, se parer, corpus coUre, cadrer. 

Ajusteur , s, m. qui ajuste les fiancs des monnoiei . 

Ajustoir , s. m, balance où l'on pèse les mon- 
noies. trutina. 

Ajutage , s, m. sorte de tuyau à l'ouverture d'un 
jet d'eau. * ajoutoir. G. ajutoir. R. v. 

-I" Akamicône , akanticonite , s,m,f, épidote; 
schorl vert. 

fAlabandine. almandine, s, f. quartz-hyalin; 
rouge- noirâtre , entre le rubis et Taméthiste. 

f Alabastrite , s.f, faux-albâtre, pierre gypseuse» 
blanche , transparente comme la cire ; on en 
fait des vases, pseudo'aiahastrum, 

f Alactaga, s, m, petit quadrupède deTartarie. 
mus jaculus, 

Alais, alèthe , s, m, oiseau de proie du Pérou 
pour la perdrix, c. r. 

t Alaise , s» f, allonge d'osier pour fixer une 
branche ; planche ajoutée. voy.alèze. 

t Alaizer , y. a, zé. e , p. t. de tourneur , polir. 

* ou aléser. 
Alambic, s, m, vaisseau pour d briller • cucumslla 

stillatoria, 
fAlambiqué. e, adj, trop subtil , trop raffiné 



Àlambiquer , v, a, que. t , p, fatiguer l'esprit. 
animum contendere, (s*) , v. r, s'épuiser l'es- 
prit , se tourmenter, metitem torqusrs. 

Alan , s, m, espèce de dogue pour 1» chasse du 
sanglier, molossfu, 

ÎAlangouri , adj» (vUux) aflToibli, défiJUant. 
Àlanguir (s*), r, pers» perdre $on énergie. 

I.-J. ROUSSEAU. 

t Alanguissement , s, m, action d'aUnguir, ses 
effets. 

tAlapi, s, m, espèce de fourmlUier- rossignol, 
laque , s. t. d'archît. ce qui porte la base. c. 

t Alaquéca, 1./. pierre ces Indes qui arrête le 
sang. RR* 

Alarguer , v, n, t. de mar. se mettre au large ; s'é- 
loigner de la côte, littus fugcre. 

Alarme, #./! cri, signal pour faire courir aux 
armes, conclamatto, émotion causée par l'ap- 
proche de l'ennemi ; frayeur subite, inquié 
tude; crainte , souci, pavor, consternatio. 

Alarmer , v. tf. mé. e , p. donner l'alarme ; causer 
de l'inquiétude , de l'épouvante, terrortm in- 
jictrc, (s*) , V, r, s'épouvanter , prendre l'a- 
larme , être ému. animo consternari. 

Alarmiste , s, m, (nouveau) qui répand de mau- 
vaises nouvelles, c. * allarmiste. rr. 

tAlas,#. m, t. de pêche « partie des ailes du 
boulier* 

Alaterne* s, m, arbrisseau à feuilles alternées, 
astringentes , rafraîchissantes, alternus, 

t Alatli , /. m. grande espèce de martin -pêcheur 
du Mexique. 

t Atb , #. m. monnoie de Mayeace. i s. et plus. 

jAlbation. voy. déalbation. 

Albâtre , s, m. espèce de marbre ; substance gyp- 
%t\3^t^ espèce de pUrre très» dur et très-blanc, 
blanc pur. alabastrius, * (fig») grande blan* 
cheur. * boite à parfum , t. d'antiq. T. 

f Albatros , s, m, le plus gros des oiseaux palmi- 
pèdes ; mouton du Cap. albatrus, 

Albe ou albete | s, m. poisson de rivière, a* 



A L C H 

Alberge , s,f, sorte de pêche jaune précoce, ptr* 

sicum daraeinum, 
Albergeage, albergement , s, m. bail erophytéo* 

tique. G. co. 
t Albergie , s,f, ou éber^ement, #. m. logement. 
Albergier , /. m. arbre qui porte les alberges. ma- 

lus persica duracina, 
t Albergume de mer, s, m, zoophite de mer avec 

des apparences de feuilles ou plumes, sem- 
blable aux pommes d'amour , en œuf. mabm 

insanum, 
Albemus , s, m, camelot du Levant. RR . 
f Albenus, s, m, monnoie d'or flamande* 
Alberzarin, s, laine d'Espagne. R. 
Albicante, #./ espèce d'anémone. RIU 
Albicore, /. m. poisson de l'Océan, 
f Albification, s,f, voy. déalbation* 
Albigeois , s, m, pi, sectaires. G. 
Albique, s.f, craie , terre blanche, o* 
Albora ou albaras, /./ espèce de lèpre, rr; 
Albornoz , s,m, manteau de poil de chèvre. R.' 

*albornos. G. 
Albran , s, m, canard sauvage, anaticula, * petit 

du canard, g. c. * halbran. A. R. v. 
Albrené , adj. déplumé* voy. halbrené. A.G.Ror. 
Albrener , v, n, chasser aux albrans. * halbre- 

ner. a. g. 
Albuginé. e, adj, (membrane) , blanche. s,f, 

membrane de l'œil qui tapisse l'intérieur des 



paupières, 
Albu 



ugo, s.f, tache blanche sur l'œil, à la cornée. 

t Albugue , /•/. instrument moresque de cuivre, 
voy. zil. 

Albula , albule , /./. poisson du genre du mugile. 

Album , /. m. cahier de papier bunc ; tablettes de 
voyageur. 

Albumine , /• f, subsunce concrescible par le 
feu. V. 

t Albumineuz. se , adj, qui ressemble tu blanc 
d'œuf. albuminosus, 

t Albunée , s,f, espèce de cancre* alhuaea» 

A Ica , s, /. famille des pîngoins. L* 

Alcade , s, m. juge en Espagne. 

Alcahest, s, m, t. d'alcb. dissolvant universel. 
G. ♦alcaest, v. 

Alcàique , adj, tg, (vers) grec ou latin* 

tAlcalescence,#./.éutdes alcalescens. aléa' 
Icseentia» 

t Alcalescent* e, ûdj, qui contient ou tient de 
l'alcali* 

Alcali, /. m, sel tiré de la soude ; sel fossile , mi- 
néral , caustique , fétide , faisant effervcKence 
avec les acides, ^alkali. c g. r. 

t Alcalicité , s.f, naissance de la propriété alca- 
line. * ou alcalinité. B. 

Alcaligène , s, m, principe des alcalis, y* 

Alcalin. t,adj, (substance) , qui a des propriétés 
de l'alcali* * alkalin. c R« 

t Alcalisation , s,f, opération qui développe, 
extrait l'alcali. * alkalisation. c. 

Alcaliser, v.a, se. e, p. tirer l'alcali d'un sel 
neutre. * alkaliser. c. 

t Alcana , /./ racine de buglose pour teindre es 
rouge. 

Alcancali , /« m* antidote. RR. 

Alcantara , s, m, ordre militaire d'Espaene* 

Alce ou alcée , s,f, animal sauvage , éhin. T. 

Alcée , s.f, plante , mauve sauvage. 

t Alchéron , s, m. pierre dans la vésicule du iîel 
de bœuf^ 

Alchimie, /./philosophie hermétique ; art chi- 
mérique de U transmuution des métaux, ehy 
mia, ars ehymica, 

Alchimille, i,f, plante, voy. pied de lion, al» 
chimiUa. 

Alchimique , adj . 1 g. d'alchimie, R. «• ^ . 

Alcniimstf 



Digitized by 



Google 



(I-) 



A L £ s 

Alefainûite, s, m, qui exerça i'alchîinîc. chymUus, 

Akofaol, s, m, poudre très-fine^ esprit de vin 
pur, 

t Akobotisatfon , #• /. action de pulvériser. 

A1coho!iser , v. tf . té. e , p. réduire en poudre 
impalpable. * réduire à rétac d'alcohoU v. 

Alcoran , s,m* lÎTre de U loi de Mahomet. «/• 
coranum, 

1 Alcoranîste , adj. i g. qui suit FAlcoran. 

Akove , s, /. enfonceraent dans une chambre 
pour placée un lic^ ce qui la forme, [ua^ * al- 
côve. A. T. 

f Alcyon , t, m. f>olypier ; substance marine 
creuse et spongieuse ; ruche^ de polypes de 
forme et de substance très- variéet ; i y, genre 
des zoophytes. 

AkyoD , s,m, oiseau de mer qui ressemble à Thi- 
rondeile; son nid est un mets délicat , très- re- 
cherché, «/^ib. 

Alcyonien. ne, Mdj, d'Alcyon, alcyonhts, pi, 
{\oûT%) , les sept jours avant et après le sol - 
tice driver. alcyonUes dits, * -nien. ene. r. 

t Alcyontte» s. m. alcyon fossile. 

AUâiaram, aldâ>aran , s, m. étoile fixe de la pre- 
nière grandeur, près des byides, dans rceil du 
taoreau. * ahieharam. «.• 

tAldée,#./.Tniage arabe. 

AUcmao , #. m. officier municipal en Angle- 
terre. * officier de police. 6. y. 

Aie, «.ai.i>ière forte. Toy. aile. c. r« 

Aléatoire , ûdj. % g. (convention) qui repose 
s« un événement incertain, al. 

ÎAlectoire, «•/. pierre aléaorienne. aUetorU. 
lectqriesne, i./. pienc de coq. g. c. y. Sec- 
torielle. R. ^ 
Akctoromancîe , i»f, divination par le coq. ce. 

*0H dectry omancie. K. 
tAkctotopbomène » /. i». chant du coq* 
f Alégate , #•/• pince d'émaiUeur. 
fAlégSy s» m, petit mur d'appui sous une fe- 

oêoe. voy. allège. 
Alégre , ëdj. ^ f • gû , vif , dSspoi , agile. a/«c«r. 

*a)egre. lu alègre. a. c. G. v, 
Alégremcnc» étdv, av€c agilité» tf/^^rim;* aie - 

seeient. o. c. r. 
Ak^passe, 9,f. joie qui éclate au dehors, joie 

pièfique , gaieté. * allégresse, a. y. alacraas, 
fAkiron ou aleron, «. m, pièce du métier d'é- 

tofieensoie. 
A rencontre , «ir. contre. G. * &- rencontre, c. 
t Aléné. e , mdj. t. de bot. terminé en pointe» 
ÏMa/tfStf, outil de cordonnier, suhu/a, 
Alènier, s, m, qui fait et vend des alênes. * sorte 

de CT^le. c. * alénier. c. y. 
Aléooîs , adj. s. m. (cresson) » planta. * alenois. 

&. CD. luutmrtiwn. 
Alcstîr • V. « , tj. e , ^. retarder » adoucir, a. y. 
Alteour, ûd^, aux environs» circà^ * à-Pen- 

toiif;c. alentour, r. v. 
Akatoues , #• «t. pL les environs, c. y. campi cif 

twmjactnttf. * ceux qui vivent habituellement 

evac quelqu'un, b. 
A^Eftvi , ad9. c. * à-Venvi. c. voy. envi. 
Alt|Rme» , #./. pL voy. noix déballe d'Alep. c. 
Atérion ^ #. m. t» de blas. petit aiglon sans bec ni 

piidfl. 
ilm, d^. 1 g, vigilant , vif. gaL aUcer, 
Alerte, #./. alarme subite, pa^or» 
âittte! murj, ou adv. debout ! sur vos gardes 
AléNr,r. a, se. e , ^ . t« de mon. redresser les 

bocds s.poUr , limer. 6. y. 
«léipfr , s, ae. t. dliorl. foret, broche ;, machine 

MU forer les canons. R. 
f tinter (f^ , V. r. t. de mar. se disposer à. 
.T^^ms,#«/.^/. méul décaché par l'alésolr. 

«Wwre.iû^. 
«rtw L Dictîonn. Uniy. 



A J- G U 

* 
Alèthe, 4. ai. oiseau de proie pour la perdrix. 

voy. alais. T. * alethe. R. | 

'l'Âléthides, /. m. pU sacrifices des Athéniens 

aux mânes d'Erjgone. ' 

ÎAléthologte , i. /. discours sur la vérité. ^ 1 

Alétres, t,m»pL genre de plantes exotiques , 
unilobées , qui ont beaucoup de rapport avec 
les aloès et le> jacinthes. 
Alette, «./. t. d'arch. petite aile, c6té , jambage. 

* alete. r. I 
Aleuromancie, s,f, divination par la farine, t. | 
Alevin, s, m. menu poisson pour peupler les 

étang, piscis soboltsccn*, i 

Alevinage , s, m, petits poissons , fretin. G. { 

Aleviner, v,a. nt,e,p. repeupler un éung avec 
Taie vin. puctfrm/<.r« ^tagnum instruire. 

f Alévrit • /. m, arbre des iles du sud. aUvrius, 

-alexandrin, tf^/. (vers) françois de douze syl- 
labes. 

I Alexien , #• m. ou cellite, religieux de Saint- 
Augustin. 

Alexipharmaque ou alexitère» ad}, i g, #. m. re- 
mède contre le venin, ^alexitere. R. alcxi* 
pharmmeum* aUmiterUu. 

tAlexipyrétique, stdj. a g* fébrifuge. ûUxi' 
pyreticus^ 

f Aieyrode , s, m, insecte hémiptère » phalène de 
la chélidoine. aUyrodts^ 

Alezan, e. alzan , aij. », m. (cheval) bai , tirant 
sur le roux, t. de man. rufus, 

Alèze , #./. petit drap pour les malades. Z/nrotai. 

* perite planche. * aleze. b . alaise, rr. 
Alezé. e , adj. t. de blas. accourci à Texuémité. 
Alfane , «./. cavale , jument. G. v. 

Alfan^e , #•/. sorte de laitue. G. v. 

Alfénic , «. m» sucre tors. c. y. ^ou alphénic. g; 

Alfiet , s, m. porte -enseigne, c o. v. ♦ alfière.T. 

Alfonsin, s, m» instrument de chirur. G. * alphon- 
sin. G. oualfontin. y. 

Alfos, /.m. t. de méd. tache de la peau. c. y. 
*ouaIphos. G. 

Algalie , *./. sorte de sonde, voy. cathéter, g. y, 

Alganon , #. m. petite chaîne pour les forçats. 

Algarade , s.f, sottie brusque i insulte avec bra- 
vade. * ou mépris. T. procaciias, 

Algarot, #.«. poudre émétique; régule d'anti- 
moine* g. r. y. 

ÎAlgarrobale, s, m. haricot résineux du Pérou. 
Algatrane, #•/. poix pour calfater les vais- 
seaux. 

Algazel, «./ gazelle d'Arabie, ^algazelle. y. 

Algèbre ,V. /. science du calcul des grandeurs re- 
présentées par des lettres ; chose incompré- 
nensible. * aleebre. r. a/gthra. 

Algébrique ,adj,ig.àe l'algèbre. 

Algébriser, y. a. (/amil.) étudier l'algèbre, en 
parler , l'employer. T. V, 

Algébriste , s, m. qui sait l'algèbre , qui s'en ien, 
aiphrét peritus, 

Algedo, s.f, t. de méd. accident dans la gonor- 
rhée. G. y. R. 

Algénir, s, m, étoile fixe de Persée. g. y.* alge- 
neb ou algenib. al. 

Algérien, ne , adj. d'Alj^er. G. y. * algérien, al 
gëriene. r. aigeritnsu, 

Algéroth, /.m. antimoine et mercure subliiDé. 
G. y. 

Alges , s,m*plm t. de botanique, l. 

Algete , s,f. plante qui ressemble à l'ail, rr. 

Î Algie , s.f. t.'de méd. douleur. 
Algire , s', m, lézard du. i*. genre , k 4 lignes 
jaunes sur le corps , queue étagée. algiras. 
Algonquin, e , s, sauvage du Canada, g. y. 
Algorithme , s, m, science du calcul. G. v. 
Alguazil , #, m» archer , sergent , exempt es 
pagnoÛ 



A L I T 

Algue, «./. plante marine, incorruptible, élas- 
tique, vulnéraire, dessiccaiive } sert à enve- 
lopper les bouteilles et à garnir les digues i de 
beaucoup d'espèces, d/ga, 

t Aleuette ou zànnichelle, /. f. plante aquatique 
à fleurs sans pétales, lannichellia, 

ÎAleutrane , s,f. pois de la baie de Saint-Hélène. 
Alnagie, s.f plante. 
Aliaire, X / herbe de. auU, plante, espèce dt 

julienne j en cataplasme contre U gangrène. 

ai/iarid, * alliai re. a. v. rr, 
Alibanies, s,fpUto\\e de coton, r. c. c.y. 
Alibi, s, m. sans pl.t. de prat. absence d'un lieu.' 
Alibiforain , s, m, vaine défaite. G. y. * alibi- 
forain. R. Urgiversatio. 
Aliboron , s, m. ignorant qui se mêle de tout ; 

fertile en alibi^rains. *aliborum. T. 
t Aliboufier , s, m, arbre qui ressemble au coi* 

pnassier. styrax» 
Alica , s, m, sorte de froment. R, G. y. 
j* Alicate, /./. pinces d'émailleur, ou bruxelles. 
Alichon , s, m. t. de meunier , planche qui re- 
çoit l'eau. G. y. ♦ voy. aluchon. r. 
t Aliconde , i. ot. atbre de Nigritie dont 00 file 

l'écorce. 
Alidade , s,f règle mobile placée sur un centre. 

dioptra, * aigmlle du tadran à canneler. b. 
f Alidre , #. m* serp^t blanc du a*, genre, 

ûlidrasm 
AUénable, adj» ^f»i{^ peut être aliéné. a^4/iV- 

nationi obnoxius. 
Aliénation, x./. vente, alttnatio, -de Tesprit , 

folie, insanitas, -des esprits , haine, dissidium. 
Aliéner, y. tf, né. e, p. vendre, alienart, -les 

coeurs, donner de l'aversion, disjungert. -l'es- 
prit, rendre fou. d^ mente dtturbarê* *(s*)» 

V. r. quitter le pa.rti. G. aiiendti ah. 
Alignement , s» m. ligne droite ; action d'aligner. 

amussis appiicatio, description 
Aligner, y. a. gné. e, p. ranger sur une même 

hgne droite, adamussim dirigere, ajuster ; 

polira rendre régulier. *t. de vén. couvrir 

une femelle. G. y. 
Alignoir ou alignonet , s. m. petit coin. co. y. 
t Alignolo, s.f filet en nasse lestée et flottée; 

filet pour le gros poisson. * alignosle. 
f Alimello , s. m, testicule d'agneiu. 
Aliment, s, m, ce qui nourrit, entretient; tout 

ce qu'il faut pour la nourriture, l'entretien. 

sUimentum, 
Alimentaire , adj.i g, destiné pour les alimens. 

alimentarius. 
Alimenter , v. a. té. e, p. nourrir; fournir i. nw 

trire. aleri. 
Alimenteux. se , adj» t. de méd. qui nourrit. a/s« 

hilis, 
Alimua, #.m. sorte d'arbrisseau, v. 
Alinéa , x. m, commencement d'une suite dt 

phrases , d'un article, adv, interj, à la ligne. 

* alinéa. R. ce. 
Alinger, v,a. eé. e, p, donner du linge (s*)» 

se fournir de Unge. c, G . 1 r. v, 
j" Alîptes , s, m. pi. ceux qui frottoîent d'huile les 

athlètes ; ceux qui pansent les chevaux, 
f Aliptique, j./. pansement des chevaux; ma* 

nière d'oindre , de frotter le corps, a Up tice, 
Aliquante , tf <(/./. t. de mathém. (partie) qui n'est 

pas exactement contenue dans un tout. 
Aliquier , s, m, mesure, v. 
Aliquote , adj. s.f, t. de mathém. (partie) coo* ^ 

tenue dans un tout. 
Alisma , s, m, pL plantes , doronic à doubles 

feuilles, 
t Alite, s. m, oiseau qui indiquoît l'avenir par sa 

façon de manger. 
Aliter y n «. té, e , p. réduire i garder le lie, a^- 

4 



Digitized by 



Google 



(U) 



ALLE 

gère Ucto, ($') , v. r. garder le lit , se mettre au 1 

lit. in ucto jacere, tomber malade, morhuml 

eontrahere, \ 

/livrer , v. a, vré. e , ^ mettre far livres ; t. de ; 

cirier. v. 
Alizé , 8,f. petit fruit aigret et rouge de l'alizîer, 
Alizé, <id>'.«i. (vent), etesias. * pL alizés (vems) 

réguliers, c. cetesia, 
Atiiier ou alisier , s, m, arbre de forêt , à fleurs 

en rpses» en bpucjuetsj fruit astringent, lotos. 
jjMkekenge , alkekengi , coqueret , s, m. coque- 

relie , herbe à cloches, s. f, plante à graine 

antinéphrétiaue » aniihydropique , diurétique ^ 

sert à Jaunir le beurre. * alkékengi. r. 
t A tkekengère , s, f, plante du Pérou doncle fruii 
. est un poison, l. 2^0. mtrop^, 
Alkermès , 5. n. confection de kermès , d'aloès , 

de perle « d'or , de pomme, de santal, d'a- 
zur , etc. 
t Allâcher , r. Ji. (vieux) devenir llche. 
t Allaises, s»f»pl, barres placées en travers des 

rivières, 
t Allaite ou brane, s,f, tette de la louve. 
Allaitement , /. m. action d'allaiter. * alaitement, 

G. C.V. lactatus, 
Altaker , v. tf. té. e, p. nourrir de son lait, lac' 

/tfre. *alaiter. ce. v. 
t Altangourir (s*) , v. r. être langubsanC , triste , 

amoureux. 
t Allangaissement » t, m» eut de langueur. j.-T, 
Allant , s, m, qui va » ()ui vient, pi. les allans et 

venans , qui vont , qui viennent, préetereuntes. 
Allant, e, ûàj^ qui aime à ^Uer, à courir; alerte. 
AUan oïde , #•/. t. d'anat. (membrane) ; (sac) 

de l'urine. * (sac) du fae;us. v. allantois, 
t AUayer , v, a, yé. e , f . fondre l*or , l'argent 

avec (i'autres métaux, voy. aloyer. 
\:f Altebate ou vergeron , s, m. sorte de fauvette. 
Alléchement , s, m. {vieux) attrait , amorce, ille- 

cebra» *allèchement. A. v. 
Allécher .i^. a, ché. e, r. attirer par le plaisir, 

J>ar la douceur , la séouciion. oUicere, 
et, s,f» passage entre deux murs. mesauU» 

passade entre deux rangs d'arbres. ambuUtio» 

ealerte. portUus, action d'aller, itus. 
Allées et venues, s.f, pi, démarches. ohamhuU^ 

tio, * allées-et-venues. c. 
t Allégance, /./. (vi.) allégation pour prouver. 
Allégateur, /. m. qui allègue, g. co. v. 
Allégation , 1. /. citation, appellatio, proposi- 
tion mise en avant. 
Allégé, s. m, t. de mar. petit bateau h. la suite 

d'un plus gnnà. subsidiaria linur. * partie de 

croisée. G. * allège, r. allège, v. 
t Allégeance , x./. adoucissement, soulagement; 

(idélicé , obéissance ; t. d'hist. 
t Allégeas ou allégias , », m. étoffe des Indes. 
Allégement, s, m. soulagement. * allégement, v 

co. levamentum. 
Alléger, ». a. eé. e, p, décharger; soulager; 

adoucir le mal; soulever, levare, t. de man. 
Altégerir , y. a, ri. e , ^ . t de ntan. rendre plus 

léger. R.*alîégérir. rr. ou allégir. al. 
AHégir ,r,a. gi. e ,p, diminuer en tous sens.G.c. 
Aitégoiie, «./.figure, tableau qui exprime ou 

réprésente une chose et en foie entendre une 

autre. alUgoria, 
Allégorique, adj, 1 /f, dMlégorie. allegorieuu 
Allégoriquemcnt , adw^ d'une manière allégo 

rique. per Ml/egorias, 
Alléèorîser , v. m, se. e , p, expliquer selon le sens 

allégorique ; donner un sens allégorique. *se 

servir d'allégories, r. allegoriis uti, 
Allégoriseur , s, m, {en mauvûitê part) qui allé 

gorîse, 
Allégotiste, f. n. qui expUque dans le sens allé 



ALLO 

gorique. qui alle^rias adhibet» *qui explique 
les allégories. R. 

t Allègre , adj, 1 g, qui a le visage riant. 

Allegro, s, m, r. de mus. air vif ei gai^ adv, gaie- 
ment. * allégro, c. g. r. y. co« 

Alléguer , r. n. gué. e , p, citer , avancer . mettre 
en avant, afferre auto rem , eautam , etc. 

Alléluia , i. m, louez le seigneur, ^surelle, 

filante, petalée , excellente £as les roaladie^ 
iiflammatoites. o^ryx. 'alléluia. R.G.C allé- 

luya. v. 
Allemand, e , sdj, «. né en Allemagne, aile- 

mannus, germanus. 
Allemande , s. / pièce de musique à 4 temps , 

danse à a temps, 
t Allemanderie, s,f, attelier où l'on prépare te 

fer pour la filière. * ou alemandries, s.f.pL al. 
t Allemazarron , s,m, terre rouge que lesEspa- 

Î^nols mêlent au tabac, 
er , V. n. marcher, ire, se mouvoir, moweri 
iVMictT. progredi, convenir à. eonvenire ad. 
passer de Tun à l'autre , d'un lieu a l'autre ; s'é- 
vaporer, profcisei, chier. cacare, vomir, vo- 
mere, (s'en) , v. pron. quitter, partir, abire. 
couler par dessus, effluere. 

Aller (au pis) , adv, au plus grand mal. l'Aller et 
le venir , s, m. chemin en allant et revenant. 

Alleser, v. «. se. e, p, t, d artil. agrandir le ca 
libre. * nettoyer, r. alléser. c. g. r. v. al 
lezer. v. 

Altesoir. #.in. t. d'artil. châssis de charpente , 
outil. * allésoir. c. G. R. v. * allezoir. v. 

Allesure , s.f. t. d'artil. paitie de métal enlevée 
en allesant. * allesure. c. g. R. v. *allezure. v. 

Alleu, #. m. t. de féod. < franc) , bien franc de 
tous droits. * aleu. r. a vectigali immuaitas» 

t Allevurc , *. /. denier de Suède. 

t Alliacé, e , adj. (odeur) de l'ail. 

Alliage , i. m. mélange , union de métaux , de 
matières, metallorum eoncretio. 

t Alliaire , /•/. herbe des aulx ; plante de la fa- 
mille des juliennes , qui a une odeur d'ail, al' 
liaria. 

Alliance, /./• union ; confédération, fadus. affi- 
nité, affinitas. bague. 

.\llié, f. I». joint par affinité, ajpnis, confédéré. 
faderatus, 

t Alliement, 4. m. nœud de la corde tl'une grue. 

Allier, v. ii. lié. e, p. mêler, incorporer en- 
semble; joindre, tociare, cônjungere, ($*)« v. r. 
s'unir, se liguer ; se combiner, fadus inire. 

Allier , /. m. t. de vén. filet pour les oiseaux. 
* aller. R. 

Alliés , #. m. pL (peuples) confédérés. soeiL 

t Alligator , s, m. crocodile. 

fAllingue , «. m. pieu pour l'assemblage des 
trains de bois. 

t Alllone, #./l genre de plantes dipsacées, «/- 
lionia^ 

t AHiothi #• m. t. d'astron. étoile de la grande 
ourse. 

Allitération, /•/. figure ; consonnance de roots. 
G. c. V. 

AUobroge, #•«. de la Savoie; grossier, rustre. 
allobrox. 

Allocation y #./. acnon de passer en compte un 
article. 

Allocution, «./. harangue; r. d'antîq. médaille 
qui représente un général qui harangue, allo^ 
cutio^ 

Allodial. e, «<//. se dit d'une terre en franc-al- 
leu, immunis, 

Allodialité , s,f, t. de droit , qualité de ce qmi est 
franc , libre de droits. 

t Allonyme . adj^ #. 1 g, auteur qui prend le nom 
d'un autre. 



A L O R 

t Allophtle » #• m, arbdsseau de Ceilan. allo^ 

phiius, 
Allouablc, adj, 2 g, qui se peut allouer. G. v. 
Alloué, «.m. juge; compagnon ouvrier qui oe 

peut devenir maicre. 
Allouer, v. a, loué, e , p, accorder, approuver ; 

passer en dépense, ratum habere. 
Alluchon , /. m. t. de mécan. pointe ou dent qui 

fait tourner la roue. 
^ Allume ou flambarc , #• m, morceau de bois 

allumé. 
Allume, c , adj. t. de blas. d'uo émail diflféreot; 

flambant. * alumé. R. 
fAllumelle,!./. fourneau commencé de char* 

bounier. 
Allumer , v, tf . mé. e , p, mettre le feu à ; exciter. 

accendere. (s*) , v. r. prendre feu. infiammari» 

* alumer. r. 

Allumette , s, /.brin de bois soufré. * alumete. i* 
sulpkuratumm 

Allumeur , #. m. qui allume, c ^alumeur. R. 

Allure , /./. démarche , manière d'agir , de mar- 
cher, incessus, t. de manège. 

Allusion , s,fé figure de rhétor. indication durap» 
port , delà convenance, annominaiio. 

Alluvion , «•/. accroissement du sol parle dépôt 
des eaux, alluvio» 

Almadie , /./. barque des nègres, des sauvages « 
des Indiens. 

Almageste , s, m, recueil d'observations astro- 
nomiques. 

Almanach, s,m, calendrier, ealendarium, *ou 
almana , au pL c. au sing, avant un mot, O. 

Almandine ou alabandine, mieux albandioe , «. /• 
sorte de rubis, albandina, 

t Almargen , *. 1». corail ; t. d*alchimie. 

Almélanchier, /. m. c. * vOy. amélanchîer. ».^ 

Almicantarat ou almucantarai , s, m. cercle pa- 
rallèle à l'horizon. G. v. ♦ou aln»icantarath. 

Aimonde , almude , s, /. mesure d'huile en Por- 
tugal, c.^almoude. o. v. 

Almoradin , s, m, faction chez les Maures. C 

t Almugie , /./ état de deux planètes qui se re- 
gardent du même aspect que leurs maisons. 

Aloès , *. m. arbre , plante , véeétal vhrace ; 
exotique ; il y en a de beaucoup d'espèces ; son 
suc est vermifuge , purgatif , vulnéraire; on 
tire de la soie de ses feuilles. * aloé. R. v. alce. 

f Aloëtique , adj, a g, de Taloès , qui en est com- 
posé. 

t Ak)ge$ o«r alogîens ;s, m. »/. secte d'hérétiques 
qui nioient l'fierrité du Verbe. 

Alogne , #./. bonneau ou bouée , cordage. 6.r, 

* aloigne. ^ 

t Alogotrophie , /. /. nutrition inégale ; t. de 
méd, allogotrophia, 

Aloi, s, m, valeur, qualité d'une drogue, etc. 
titre des métaux, probitat metallorum , tte* 

t Aloide, *./. plante à feuilles d'aloès , à Beurs 
blanches , vulnéraire, aloe palus tris» 

t Alomancie , s.f. divination par le sel. 

Alonge , *./. morceau , bout poiir afooger. ae» 
crementum. nerf pour suspendre la viande j t» 
de chim. tuyau entre le récipient et le chapi- 
teau, ♦allonge, a. v. 

Aloneement , «. m, augmentation de longueur; 
action d'étendre, d'alonger. extensio. lenteur 
affectée. ♦ allongement. A. r. 

Alonger , v. « . gé. e , p, rendre ou faire paroitre 
plus grand, trahere, extendere* ($*) » •'• ''• «*^ 
tendre, exereseen in longitudinem. -comme 
pour dormir, pandieulari, * allonger. A. c J^ 

Alopécie , /./. pelade , maladie qui fait tomber 
le poil, alopeeia,, • alopécie. C. G. R. v. Ai. 

t Alopécure , /. /. queue de renard, rr. 

Alors, édv. en ce temps-là , ca ce cas-lii !*■• 



Digitized by 



Google 



C i5) 



A L T E 

Alose, «./• poisson <le mer, du genre du dupe i 
très*bon à manger; il remonte les rivières. 
*alôse. Ca/oitf. 

Alouate , «• m, sapajou 4 ({ueue prenante ; hur- 
leur roux. 

Alouchi y s» m. gomme du canoelier ; substance 
résineuse , aromati(|ue, qui découle d'un arbre 
à Madagascar. 

Alouette , s. /. oiseau pulvéraceur , (pii chante 
nés-bien ; de plusieurs espèces, atauda, -de 
mer, oiseau du eenre du bécasseau, schét' 
mi€Uê,''de mer on baveuse, poisson. * alouete. 
m. ou alouète. a* 

fAlourder , y. «. dé* e» p, importuner i assom- 
mer. K.ÉGMIER. 

Alourdir y 9, «• di. e , p. rendre lourd ; appestn- 
tir. (s*) , y. r. devenir lourd. 

AkmHi e , ad), insatiable , affamé. R. G. c* 

Atojage , A«s. mélange des métaux, r. o. c. v. 

Aloyau, s, m. pièce Te long du dos du boruf. 
hmèulûccsta, 

AWjer, »• a, yé. e,p. t. d'orf. donner Faloi. B. 

G.C. A. 

t Alpagas, s, m, grosse étoffe de laine. 

ASpagne, «. a. animal , esnèce de vigogne, o. v. 

Alpam, #. ai. plante à feuille odorante, inodore. 
tlpams. 

Alpes, alpage, i. as. (vûiur) terre non labou- 
rée. G. 

i* Alpes, S'f-pi- montagnes intérieures qui cou 
pcac les cor.tinens. 
' 'f Al^stre , âdj. 2 g, {nouv,) des Alpes , de leur 



Alffca.'.ar. première leure de Talphabet grec ; 

pvtflner ; commencement. 
AU«btt , s. m, ensemble des letues ; livret qui 

Ittxofiiitnt; élémeos j commencement, «/e- 



Jlph^/nniir. aéj, X g. de Palphabet. 
' * *» ■ ' -Hiquement , ad^, d'une manière alpbabé- 
. c. K.litterarum ordine, 
e, #• Ni. oiseau de proie, ^allanet. g 
■•s tttcipiur. 

acte , ^ /*. espèce de faucon d'Afrique 
r h perdrix. * ou tunisien, v. 
Mttnce ou aleutomance, $,/• divination 
_j la €arine. r. 
t JtlpfcVi MJ ■ » /• ». sucre d*orge blanc ou tors* 
f AMoSy #. n. tache de la peau, vitiligo, 
AiMa»#.ai. t. de jeu de bassette , (taire un) , 
éuMtt sa mise après Pavoir gagnée. * al- 

pi0».T.T. 

A lijWf I , A at. graine de Canarie ; sorte de chien- 

Aw. pAaUris. 
t Al^«t #. HT. oiseau palmipède, de rivage, à 

kcc comprimé en lame , ailes uès* courtes. 



tfttpitr. #.Ni. mesure portugaise; 19 Mptiers. 
Alamais» «• ». plomb minéral, ou galène, g. v. 
f Anses 9 X. as. p/. pénates des Gerii»aias. 
-f Als«bran, t. m. électuaire purgatif d'ésule. 
f khttmi » #. «. arbrisseau d'Amérique, élttonia, 
AIie(<Mre). voy. halte. 
" ^ '*e, «4$. a f . qui pest être altéré, qui 



. e , é^. 4* m, qui cause la soif; t. de méd. 
«^ change t«i humeurs, les^sprits. 
AlimwÊiL ve, ^. qyi altère, v. peut altérer, r. 
~ ly #, /. changement en mal; émotion ; 
Mif , éilsilication de métal nduturûtiù, 
I » #. ai. ifmrL) altercadon. v. c. * alttr- 

, ê^f, débat 9 dispute, contestarion. 



» r. «. ré. e» p. changer en mal ; troubler; 
k icos^ causer une grande loif ^ fal- 



A L V E 

sifier. adulurmre. (s*) , y. r. se corrompre, rî- 

tûirL 
Altères, s, m.pi, passions véhémentes; inquié- 
tudes. R. 
t Alternante^./, plante de la famille des ama* 

ranthes. éÊÊti^nura, 
Alternat , «. m^M^ùoa , liberté d'akemer. voy. 

alterner, c.^ 
Alternatif, ve , adj. se dit de choses agissantes 

Tune après l'autre, altiraus, 
t Aliernation, «./. changement opéré en alter- 
nant. AL. 
Alternative , s, /. initiative ; chois i option. 

optio. 
Alternativement, adv. tour à tour, l'un après 

Tautre. Mlttrtutim, 
Alterne ,adj,t g. t. de géom. (angle) formé par 

une ligne qui coupe deux parallèles, aiurnui» 
Alterné, e, adj, t. de blas. oui se correspond. 
Alterner, v.tf. né. e, p, taire à deux, tour à 

tour; placer l'un après l'autie ; t. d'agric* va- 
rier la culture. 
Altesse, #./! tiue d'honneur des princes, cc/ti- 

eudo» 
A!th«a.iroy guimauve. A. * althéa. r. v. 
Alihéa fruiex , s, m. arbrissjeau. 
Allier, ère , adj, fier , superbe, orgueilleux. ««- 

perbtts» * altier. ère. r. 
Altièreroent, ûdv, avec iiené. c* 
t Altimètre , /. m. instrument pour mesurer la 

hauteur des objets sur l'horizon. 
Altimétrie , x. / mesure de ligne. G. t. * de 

hauteur, r. co. 
t Altio , /• m, monnoie russe ; ) s. 2 d. |-. 
t AUlngat, #. OT, vert-de-gris , t. d'alchimie, 
t Altise ou sauteur , #• m. insecte , scarabée. 

a/ifVtf. 
fAhbes , s.f, pL puces de terre ; insectes co- 
léoptères , de l'espèce des chrysomèles et qui 

font beaucoup de dégât. altUca^ 

Alto , 1. m. ou quinte , gros violon, 
t Alto-)>asso , #. M. instrument à cordes , carré , 

que l'on frappe avec des baguettes. 
A4uchon , #• j». partie d'un moulin ; pointe » che- 
ville, c. 
Alucites , /• OT. pi. insectes ; teignes à deux 

palpes. L. 
Aluco, /• m. espèce de hibou. 
Alude , #./. basane colorée. 
Aludel , /. m, t. de chim. chapiteau sans fond. 
Aluine , «./. voy. absinthe. A. 
f Alume , /. / petit hois pour allumer la forge. 
Alumelle, *./. {vieux) lame de couteau. *alu- 

mêle. r. souttne sans manches. G. * fourneau 

commencé , t. de charb. B. 
Alumine, «é/. Tune des sept terres primitives | 

argile pure ; base de l'alun. 
Alumineuses , 1. /. pL ardoises. L. v. 
AUimineux. se, adj> qui est d'alun , de sa nature. 

aliwiinosus* 
Alun, 4. m. sel neutre composé d'acide vitrio- 

lique et de terre argileuse ; sulfate acide d'ahi- 

mine; minéral. tf/«ni«n. 
t Alunage , s, m. action d'aluner , set effets, co. 
Aluner, r. tf . né. e , p. tremper dans l'eau d'alun. 

aqni ûlumimosâ imhuerc, 
Ahuiière, #./. oi^ l'on travaille Talun.G. *alu- 

niere. R. ou alumière. c. T. 
t Alvarde , 1./. genre de plantes graminées, /y- 

geum. 
Alvéolaire , a^» 1 g, des alvéoles, ûiptolarts. 
Alvéole , s.f, cavité où est la dent ; creux inté< 

rieur de l'oreille ; cellule de l'abeille, aheolus 
t Alvéolé, e , adj. qui ressemble à une alvéole ; 

t. de botan. 
t Alvéolite , «. m. polypier pierreux » à rayons , 



A M A R 

cellule prismatique, alrêolius. 
fAlver, y. a. vé. e, p. (vi<«jr) commencer » 

établir; imputer une faute, 
t Alviet , s, m. espèce de pin« 
t Alvin , 1, m. voy. alevin, 
t Alype , /. /. turbiih blanc. 
Aly pum , «. m. plante très«purgative. a 
t Alysmon , s, m. anxiété , adaimonie. 
Alysson , s, m, plante des montagnes deSuisseor. 
t Alyurqne , /. m. qui commande le» archers. 
Amabilité , #./. qualité de et qui est aimable.'* 

amabUitas, 
Amadéiste , i. j». religieux francbcaic. b. 
Amades , «. m. pL t. de blas. listes plates. G. v. 
Amadis , /. m. bout de manche ; cornet ou co* 

quille univalve des Indes. 
Amadote . s,f, poire ; poirier. G.r. 

Amadou •#./• mèche d^agaric de chêne séché. 

igniarium, 
Amadouement , #• m. acdon d'amadouer , fes 

effets, c. 
Amadouer, v, û, doué, e , p. ûatter , caresser 

pour attirer à sol ddinin, 
Amadoueur , s, m, fabricant d'amadoiL c. 
t Amadouri ou amandouri , s, at. coton d'A* 

lexandrie. RR. 
fAmadouvier, s.m, agaric de chêne, de bou- 
leau ; on en fait l'amadoue. ' 
Amaigrir, r.d.'jgri. e, p. rendre maigre, mact* 

rare, v. n. devenir maigre, macie extahescere* 

* (»')» ». r. en parlant <Pune figure de terre qtii 

se sèche, o. 
Amaigrissement y #. m. diminution d'embonpoint» 

maeeratio, 
t Anoairade ou armaillade , s,f. filet en tramail. 
Amalgamation , s, /. union de métaux avec le 

mercure, c. v. * et amalgame. G . co. 
Amalgame , t,f. union d'un métal avec le mer* 

cure, amalguma. 
Amalgamer, v. a, mé. e, p. mêler du mercure 

avec des mécaux fondus ; mélanger, (s*) , r. r. 

s'unir, 
t Amanbhicée , /./. toile de coton d'Alep. 
Amande , *,f. fruit de l'amandier; dédans , chair 

du noyau ; dragée; partie de la garde d'une 

épée. amygdala. 
Amande , #. m, boisson ; lait avec des amandes» . 

amygdalatumm 
Amandier , /. m. arbre qui donne les amandes* 

amygdalus^ 
t Aman^lucée, s,f, toile de coron du Levant, 
t Amanite , $. /. plante cryptogame de la famill» 

des chairpignôns. amanita, 
t Amanoyer , s. m, arbre de la Guianne. amanoa^ 
Amant, e , #. qui aimé avec passion, f/. unis par 

l'amour, amator, amatrix, 
Atnaramhe, s.f, plante très-belle de parterre} 

.sa fleur; d'automne, i.n. bois violet, ama* 

ranthus, adj, a g, couleur d*. amaranthinusm 

^amarante. A. R. V. 
Amaranthine , s, f, espèce d'amaranthe ; ané« 

mqne. * amarantine. a. r. v. gomphreria» 
Amaranthoide , #./. fleur. 
A mariner , v. «. né. e , p. faire passer une partie 

de son équipage sur un vaisseau pris. * accou* 

tumer à la mer, aux manœuvres. B (s') , v. r, 
Amarque , #. /. baU;>e , bouée , tonneau àot- 

unt. G. V. 
Amarrage , t. m. ancrage , attache des agrès aux 

cordages. navaU, 
Amarre , s,f, cordage pour attacher le vaisseau^ 

ttcfunis naueicus. 
Amarrer , r. a, ré. e , p. atuchar, lier avec una 

amarre, navale rennen. 
Amarvllis , s ./. plante de ta famille des narcisiet 9 

la fleur; îoli papillon de jour* 



Digitized by 



Google 



Ci6) 



A MB I 

Amas , s. m, assemblage de choses, -de personnes 
. {inusiêé), * amis. R. cumulus, 
t Amasemens , #• m. pL manoirs, 
t Amasonie , «• /r plante herbacée de Surinam. 

amasonU, * 

Amasser, v, a, se. t^p, faîreuo amas; assembler 

du monde; accumuler. colUgerc, relever de 

terre. {vUux) (s*) , y. r. s^ccumuler ; s'assem- 
• bler. conftucn, * amasser, a. 
. Amasteie • «. / 1. de peintre , pajette, lame pour 
. anfksser les couleurs. raduUj:^,* amâssete. fu 

amassene et amassète. v, 
A masseur , «. m. qui amasse, t. 
t Amastîner, v, a, né. e^ p. faire couvrir une 

chienne par un loup. 
Amateloter, v. a* té^e, p. mettre lel matelots 
' deux à deux. G. v« 
Amateur, #. m. <^ui a. beaucoup de goût pour, 

tf iRtf lor. ^ tmacnce , i./. {jiouv,) amatrix, 7.-j. 
. c. A.v.co. 

t Amâtiner (s*), ^. r, se prostituer à tous venans. 

. Amatir, v. ««ti. e , pm ôter le poli. a. c. v. co. 

t Amatote , s, m. genre de venniculalre ou de 

tubulaire. amatotus. 
Amaurose , #•/. cécité par obstruction des nerfs. 

* amaurése. R. v. amauroce. co. voy. goutte 

sereine. 
Amazone, s,f, femme guerrière, courageuse. 

mmoion» espèce de bruant, de perroquet de la 

rivière dies Aouzonti, psiteaeus amaionieus, 
Ambact, tf. m. territoire a*un haut et bat justicier. 
Ambages , «./• pL\vuu») circuit , amas confus 

de paroles obscures , entortillées *, circonlocu< 

tions. ambages, prononcei ambages. 
j* Ambare , #.m. grand et gros arbre des Indes ; 

poisson. 
Ambarvalesy A././/, fkes de Cérès. v. 
Ambassade , s.f, mission auprès d'un coureme 

menti charge» fonction d'ambassadeur; mes- 
sage, legatto. 
Ambassadeur , s. m» emroyé d*une puissance au- 
près d'une autre ; messager. Ugatus, 
Ambassadrice, /«/• femme d'ambassadeur; en< 

voyée. legata* 
Ambe , s, m. t.. de loterie p deux numéros pris 

et sortans. A. v. 
.fAmbélanier , s, m, petit arbre laiteux delà 

Guiane ; son fruit se mange, ambêlania^ 
Jkmbesas , *s, m* u de Jeu de trictrac , deux as. 

*be$et. y.canis, 
Ambi , s, m, instrument de chirurgie pour réduire 

la luxa^on* g. v« 
Ambiant. t,adj, (fluide), t. de phys. qui en- 
toure , qui environne. 
Ambidextre , «4^. 2 ^. qui se* sert de u$ deux 

mains, utrâque manu utens pariter, 
t Ambigène , adj.f, (hyperbole) qui a l'une des 

branches infinies inscrite et l'autre circons< 
. crite i son asymptote. 
Ambigu, s, m, repas de viandes et de fruits; 

service de mets froids, epui^t carne et hellariis 

distinctet^méUnv!, 
Ambigu, ë , adj, i double sens , douteux, ambi- 

guus. 
Ambiguïté , #./. déCiut d'un discours jéquîvoque. 

ambiguitas, 
Ambigument , adv. d'une manière ambiguë, am^ 

biguè, * amhiguëment. R. ambigûm. c. rr. v. 
fAmbité. e t^adf, (verre) mou par défaut de 

sable ou qui a perdu sa transparence. 
Ambitieusement , adw. avec ambition , avec 
' pompe, ambitiosk. 
Ambitieux, se , a^, «. qui a de Parobition ; qui 

Tannonce. ambitiosus. 
Ambition « s.f» 4ésir immodéré de gloiie, etc 

ambition 



A M E L 



Ambitionner, v. a. né. e, f . désirer avec ambi- 
; tion ; rechercher avec ardeur, appetere, * am- 
! bicioner. R. 

t Ambiant, e , adJ, t. de maiu qui va famble. 
Amble , s, m, t. de man. allure du ||Mval entre le 



ble. tolutim 



pas et Ip trot, tolutaris ince^miT^ 
Ambler , v. n. (vieuat) aller ^kfflbl 

tquitare, V 

AmDleur,#.m. officier dé la petite écurie, adj, 

(cerf) dont le pied de derrière surpasse la 

trarce du pied de devant, r. G. c. 
t Ambloste , *./, ayortement. 
t Amblorique , adj, 2 g, (remède) qui (ait arorter. 
Amblygone, s, m, angle obtus. G. adj» obtus- 
angle. G. V. ♦amblygone. R. 
Amblyopie , s, f, affoiblissement de la vue ; 

éblouissement continuel. G. r . * amblyopie. a. 
Ambon , s, m, )ubé , tribune d'église ; arbre des 

Indes, 
t Ambouchoirs ou embouchoirs , j. m,pL moule 

des bottes. 
Aroboutir, y.«. ti. e, p. faire bomber, c. R, 

G. V. co. 
Amboutissoir» s. m. outil d'orfèvre, d'artisans. 

R. G. V. 

t Ambracan , s, m, poisson de mer. rr 
Ambre, s, m. substance résineuse, odorante. 

eUctrum, 
Ambréade , s»f. ambre jaune , faux, r • 
t Ambre gris , s, m, bitume imprégné des parties 

odorantes des résines , aromatique , déposé 

par la mer , très- recherché par les animaux. 

-jaune ou sucdn. succinum. 
Ambrer ,'y. a. bré. e , p, parfumer avec de Tam- 

bre. ambaro pcrfundere» 
Ambresin , adj, d'ambre, v. 
Ambrette , s,f, graine de musc ; petite fleur ; elle 

sent le musc. * ambrete. R. ambreta. 
Ambroisie , #. /I mets des dieux ; mets exauis ; 

plante , espèce d'armoise maritime, ♦amoro- 

sie. A. R. amhrosia* 
f Ambrome , s, f, plante de la lamille des ca- 
caoyers, ambroma, 
t Ambrosiaque , adj, s ^. qui répand une odeur 

d'ambre. 
tAmbrosinie, s, f. plante de la £imiUt des 

gouets. ambrosinia, 
t Ambubage , /. m, flûte des Syriens. 
t Ambulacre , /• m. membrane qui sert aux zoo- 

phytes pour marcher. 
Ambulance» s.f, t.milit hôpitaux ambulans. c. 
Ambulant, e, adj, non fixé, jsois addutus» ^(com< 

• mis) i cheval, r. 
Ambulatoire , adj, % g, changeant, qui va et 

vient ; ()urisdiction). voy. ambulant. 
tAmbulie,#./. plante aromatique du Malabar. 

ambulia, 
t Ambulon , «. m. arbre ; espèce de café, 
t Ambutbales» s. f, pi, processions autour dé la 

ville. 
Ame, s,f, principe de k vie ; çerar ; conscience ; 

sens ; sentiment ; base^ noyau ; principe d'acti- 
vité ; mobile principal ; milieu ; soupape. pL 

individus. * âme. r. anima» 
Amé. t^adj, {vieux) aimé ; t. de chancellerie. 

dilectus. 
t Amebée , adj. (pocme) où l'on introduit deux 

interlocuteurs, 
t Ameiva , #• m. lézard ^u x*. genre , marbré de 

blanc, vert, bleu et noir, à queue éugée. 
t Amelanche, /./. fruit de Famelanchrer. rr. 
Améhinchier , s, m. arbrisseau. * amelanchier. r, 
Améléon , s, m, cidre de Normandie, b. 
Amefete , *./. voy omelete. r. 
Amélioration , s./, action d'améliorer, sts effets. 
> melÎQr sutus» 



A M E U 

Améliorer, v. «• ré. e , p, rendre meilleur, mt* 

liutfacere, 
Améliorissement , /• m. se dit pour amélioration 

à Malte, y. ' 

t Amélie, #• m. genre de plantes composées. 

amelius, 
t Amélotte , s,f, trou en pyramide, t. de mar« s. 
Amen , mot hébreu, ainsi soit-il. 
Aménage ,s, m. t. de voit, voiture. R. C. c. v. 
Aménagement» s, n. t. d'eaux et forêts, action 

d'aménager, rr. al. 
Aménager , y, a, gé.e,^. débiter le bois pour 

le chauffage , etc. al. 
Amendable , adj, qui a encouru l'amende ; qui 

peut s'amender. 
Amende , s. f, peine pécuniaire, muleta, (ho« 

notable) , aveu public d'un crime. 
Amendement, s, m, changement en mieux; en* 

grais. *modificarion à une loi. co. Ah, cor' 

rectio. 
Amender, r. a, dé. e,p. rendre meilleur; corri- 

riger. V, n, devenir meilleur ; payer l'amende; 

baisser de prix. ($') ,r,r, se corriger, meiuts 

reddere , vivere. 
Amené , #, m. ordre d'amener , t. de juridic* 

thon ecclésiastique. 
Amener, v. «. né. e , ^. faire venir au lieu où l'on 

est ; tirer i soi ; introduire. * v, n, baisser pa« 

villon , se rendre ; t. de jeu. adducere. 
Aménité , s» f, agrément d'un lieu , de l'air; 

douceur d'une personne, des mceurs, du style. 

amctnitas, 
t Aménorrhée, /./. diminution , suppression de 

l'écoulera^t périodtuue. amenorrhka, 
t Amenucées , s.f, pi. plantes dont les fleurs 

portant sur des chatons. 
Amenuiser, v. «. se. e,p. rendre plus menu, 

moins épais, minuere. 
Amer, s.f» le fiel d'une carpe, etc.; remèdf 

amer. fsU 
Amer, ère , adj, qui a une saveur désagréable. 

{figuré) triste , douloureux ; dur , piquant. 

*amer. ttt»K,amarus» 
Amèrement , adv. ( figuré ) avec amertumei 

* amèrement. R. amèrement, rr. amarè» 
Américain, e , adj, s» d'Amérique. * et améii* 

quatn. R. amertcanus» 
t Amers , s» m» pi» t» de marine , indices d'ua 

écueil. 
Amertume , /./ uveuramère; peine , affliction. 

amaritudo» 
Amestrer , v» a» tré. e ^ r. t. de teinturier, c. R« 
Amesurement , /. m. c de coutume, rr. 
Amesur^, v.a»té»t,p. réduire à sa juste va- 
leur. R. 
t Amete , s, f. (vieux) ame foible , petite. 
Amété , pour aboné. r. t. 
Améthyste, s.f. pierre précieuse , pourpre-vîo- 

let ; cristal de roche teint de violet ou de 

pourpre; otseau-mouche. ^ améthyste. G. amf 

thystus. 
t Améthystée s.f» genre de plaates labiées, amf 

thystea. 
Ameublement , «• ai. «isortiment de meubles, /a* 

pellex» , 

Ameubler , v» a» blé. e, p. {inusité) fournir de 

meubles, c. R. voy. meubler. 
Ameublir , v. a, bli. e , p. rendre une terre meu- 
ble; rendre meuble. 
Ameublissement » s, m, action d'ameublir , t^ 

effets ; ce qui est ameubli. 
Ameuloner ou amuloner , v. a» né. e , p* {inus.) 

mettre en meule, c. G. v. 
Ameutement , s. m, action d'ameuter. R. 
Ameuter , r. a, té, e , p* mettre en meute ; soûle • 

ver , attrouper le peuple, concitare. (Ô i *'• ''* 



Digitized by 



Google 



( '7 ) 



^ A M M O 

Mréamrséditieusement. c t. de vén. marcher 
eosemble* 

Am5goarî , /• jn. phrase , discours sans ordre, 
^amphigouri. A. r. roy. amphigourique. 

Aoi. e , s, avec qui on esc lié d'une affecuon mu- 
tuelle; amanï; correspondant, d^). propice, 

. (avorable. ^mieas^ amtca. 

A mi, ddr, à moitié ; au milieu. ** à-mt «G. c« 

Amiable , a^» i g. doux , gracieux (vieux), 
{nombre), comme 184 et aïo. (-compositeur), 
celui qui accommode un différend. 

Amiable (à V) , adv» par la douceur ; sans procès. 
*à-raimable. c. placatè, 

Amiablement, adv, avec douceur, d^loe manière 
amiable, ^^tctii. 

Amiante , /. au matière minérale incombustible ; 
modification du mica, amiamus, 

tAmiancboïde» x, m, asbestoïde byssolîte; mi- 
néral par roufiies de filamens , vert d*olive. 
•manthoîdes, 

Amial. « , adj. qui parc de ramitié, {se dit des 
I choses) amùus. 

Amicalement, adr, d'une manière amicale , avec 
! aimtié. amicè^ 

Aima, s, m t. de litur, linge bénit mis sur les 
épaules, dmicalum. 

Amidon , /. m. pite de fleur de blé dont on hk la 
poadre. am^ium, 

Amidonier, #• «• marchand , fabricant d'amidon. 
*amydonier. r. y. ou amidonnîer. A. 

Amie, s,f, poisson du genre du scombre , à tête 
dore, osseuse et nue ; ou boniton du a*, genre 
de la 5*. classej; il ressemble au saumon. L. 

Mertes, s,f,fL toiles de colon des Indes, R. 

t A)^^^ f '•/- toil^ ^^ cocon des Indes. 

î^mifliàSkt, t. /• pierre qui ressemble i une 



r, -r , tf . dé. e , p, caresser, c. r. 
^ocer , f». a, té. e , p. flatter, c. R. 
A*vi-la, «• m, note qui donne le ton k tous les 

Ibitnimens, branche d*acîer qui le sonnent. 
tAmilacée, ssdj^f. (matière}, d'amidon , de sa 

nature. 
Amincir , y. a. d. e , p. rendre plus mince* 
Aameor , f. n. t. de gabelle , mesureur de sel. 

C..K. G. 

Astral, «• m. commandant d*une flotte ; le vais- 
seau qu'il commande, maris prafectus» * cor 
aet, coquille unrvalve ; beau papillon de jour, 
amiral e , atQ. R. 

Aimrale, x./ ^lère de l'amiral, co. * femme de 
Tainiral. G. V. 

Anirante , /. «• (Kgnlté en Espagne. 0. ▼. 

Amirauté , /./*• omce d'amiral \ son tribunal, «tf- 
ris urm/ectura» 

Aimré^oannet , t. m. poirier. 

Afflissibi&é , /• /*• qualité ^e ce qui est amis- 
sible. c. R. 

AoDssible , adj, 1 f. qu'on peut perdre, c. R. 

Aflîdé , s.f, aéection mutuelle ; grâce , faveur ; 
fbisir; moiteur du grain, p/. caresses , paroles 
#anidé ; amîs ; t. de peint, accord 1 1. de mé- 
tallur^e , état du métal maniable, amieitia, 

Anaaa , s, m, dignité suisse 3 d^ef de canton. 

tAmmane, *,f, genre de plantes exotiques de la 
iudlle des salicaîres. ammatUa» 

Ammeistre , /. m. échevin de Strasbourg. 

Amnâ, «. m., plante aonuclle, ombeUifère; sa 

t£ttngnoner (s") , y. per», devenir gentil, 
n^Bon. 

t Aemdte ou ammonite , s, m. petits grains pier- 
reux) stalactite globuliforme. 

t Ammocbosie , «./. voy. insolation. 

t Ammochryse , #./. pie^e précieuse 9 mica bril- 
liet , îauBe ; or de char. 
Partie L Dktionn, Univ. 



A M O U 

t Ammodyte, s. m. poisson du genre des apodes , 
du <;*. genre ; anguille de sable ; serpent à ver- 
rue sur le nez, ou 3*. genre, ^ammodice. rr. 
ammodius, 

Ammon ( corne d'} , #• /. coquille en spirale , 
fossile. 

Ammoniac, que fadj, (sel) blanc , presque trans- 
parent, composé de l'acide matin et de l'al- 
cali volatil i (gonune) qui découle d'une plante 
de Lybie} puissant hystérique, apéritif dans 
l'asthme , résolutif pour les loupes. Combi- 
naison d'oxigène et a'azote. ammoniacum. 

Ammonites , /. m. pi» cornes d'Ammon ; vers 
pétrifiés. L. 

t Ammorosite , adj, 1 g, (rieux) qui a les yeux 
toujours chassieux. 

t Amnastomatique , x. m. médicament qui dilate 
les vaisseaux du sang. 

t Amnésie , s,f, perte de la mémoire. 

t Amniomancie , s,f, divination par l'amnios. 

Amnion ou amnios , s, m, membrane de la ma- 
trice qui enveloppe le fétus. 

Amnisrie, s,f, pardon général aux rebelles ou 
déserteurs, awolitio. 

Amodiaceur , #. m, qui prend à ferme. 

A modtation , s, /. bail à ferme. 

Amodier , v. «« dié. e , p. aflermer en grain ou en 
argent. 

t Amogabare « s, f, milice espagnole renommée 
par sa bravoure. 

Amoindrir, v. a, dri. e, p. diminuer» rendre 
moindre, iminuere, v, n, devenir moindre. 

Amoindrissement, x.m. diminution, imminutio, 

À moins de , que , conj. * i-moins-de. c. 

Amoises , s»f,pL pièces de bois qui ennbrassent 
les sous-faices. o. y. *siffg, rr. 

Amolettes , s, f, pi, t, de mar. trous pour les 
barres. G. r. 

Amollir, y, a, li. e , p. rendre mou, adoucir. 
moUire, (s*) , v. r. s'affoiblir, devenir plus 
mou. molleseere, * amolir. R. 

Amollissement, «. m. acrion d'amollir; ses effets. 
* amotissement. R. moliitudo. ' 

Amome , s, m, fruit d'une plante du genre des ba- 
lisiers , qui entre dans la thériaque. c. drogue. 
G. R. amomum. 

Amonii , s,m. poivre de la Jamaïque. R. o. v. 

Amonceler , v, a, lé. e , p. mettre en monceaux , 
entasser, coacervare, 

Amonêcer. voy. admonèter. r. 

Amont , adv,. t. de batel. en remontant \ d'orient. 
sursiun rersàs, 

t Amonter, v. a» té. e, p. (vi.) parvenir à un but. 

Amorce, x./. poudre dans le oassinet du fusil; 
appât, ce qui attire, iliicium, illecehra. ^mêche 

1>our faire partir plusieurs coups de canons à- 
a-fois. AL. 

Amorcer , v. tf. ce. e, p. garnir d'amorce; attirer 
avec Tamorce. illicere, * préparer pour sou- 
der ; percer , commencer un trou. 

Amorçoir , s, m, t. de charp. tarière , trépan à vb. 
tereèeiia, 

t Amorphe , adj. (polype) irréguHer , sans bras 
rayonnans, sans roues, microscopique , ou 
des infusions, (substance) qui oitre le dernier 
degré de la crîsvallisacion. 

Amortir, v. tf. ti. e , p. rendre moins violent , 
moins ardent , moins fort , moiiu acre; payer 
l'amorrissement ,* permettre de posséder en 
fief; éteindre en remboursant, ajrun^tfcre. (s*) , 
r* r. s*éteindre. . * 

Amortissable , adj, 2 g, qui peut être amofri. 
c. co. ' 

Amortissement , #. m, rachat d'une rente , d'un 
droit ; t. d'archit. ce qui termine, extinctio, 

It AmouiUaatei adj, (vache) quia, ou qui vayèler. 



A M F U 

t Amouille , s,f, premier lait de la vache qui a 

vêlé. 
Amour, s, m, passion d'un sexe pour l'autre; 

vif atuchement ,son objet ; divinité; t. d'arts, 

désir et satisfaction du succès, amor. 
Amour (m') , s,f, (famiL) t. de caresse. 
Amours , s.f, pi, objets aimés avec passion. 
* Tnouracher Ç%') , y,pron, ché. e, p. s'engager 

dans de folles amours ; aimer un objet qui né 



le mérite pas. insanire amore. 

Amourette, s, f. attachement passager; mor« 
ceau délicat ; plante du genre des solanums i 
bois étranger , dur et pesant , rougeâtrc , vein* 
de brun. * amourete. r. amatio. 

Amoureusement, adv, avec amour, amanur. 

Amoureux, se , adj, qui aime d'amour , ench'n i 
aimer; qui marque l'amour ; amant, amans, 

t Amour-propre , /. m, sentiment de préférence 
pour SOI ; trop grand attachement â ses inté- 
rêts ; opinion trop avantageuse de soi-même. 
V. G. A. co. amor suL y 

t Amovibilité , s.f, propriété d'être amovible. 

Amovible, adj, a g, qui peut être changé , des-* 
titué. rerocahilu, 

t Ampac , «. m. gomme de plantes des Indes. 
ampaeut, 

Amçasteler, y.tf. lé. e, p. donner le bleu aus 
laines, c. 

t Ampechoné , s, m, t. d'anttq. manteau léger. 

Ampelis , s, m, oiseau. L. 

Ampelite , adj. a g. t. de teint, crayon noir ou 
terre de vigne ; concrérion areileu^e formée 
dans la glaise ; sa poudre avec de Thuile pré- 
serve la vigne des insectes. * ampelite. G. 
pharmacitis, 

An^hiartrose , './. t. d'anat. articulation mixte. 
G. y. * amphîarthrôse. r. amphiarthrose. al. 

Amphibie , adj, i g, s, m, qui vit sur terre et dans 
reau. * qui a des professions , des mœurs dis- 
parates. V. amphiiùts, 

Amphibiolites , x. m. pi. amphibie ou partie d'am- 
phibie pétrifié. L. * ampbibiolilhe, sing, al. 

tAmphibiologie,x./I partie de la zoologie qui 
traite des amphibies, amphibioiogia, 

Amphiblesthro'ide, /. /. tunique de l'oeil, o.c. 
* amphiblescrôide. y.-troïde. al. 

t Amphibole , s,m, scborl opaque, rhomboïdal. 

t Amphtbolie , s,f, erreur aansle rapport d'une 
représentation à la faculté de l'ame & laquelle 
elle appartient. R. 

Amphibologie , s,f, ambiguïté d'une phrase, an* 
pnibologia, 

Amphibolo^que , adj. tg.k. double sens , ambi- 
gu, ambiguus, 

Amphibolopiquement , adv. d'une manière am« 
phibologioue. amhigui, 

Amphibrancnies , /./ pi. t. d'anat. espaces au* 
tour des glandes, ^amphibrancies. v. 

Amphibraaue , '• m. t. de poiisie latine , pied 
simple d'une longue entre deux brèves, r. 

t Amphicordum , s. m.voy. accordo. 

Amphictyons, s. m. pi, t. d'antiq. députés des 
villes grecques au conseil général. 

Amphidromie , s, f. fêtes pour la luiissance des 
enfins. R. 

t Amphigène, x./ ou leucite , grenat blanc. 

Amphigourique , adj. t g, obscur , burlesque. A. 

t Amphihexaèdre , adj. 1 g, hexaèdre dans deujc 
sens. 

Amphimacre , /. m. t. de poésie lad ne. R. 

t Amphimelle , s. m, habit d'hiver des Romnfni. 

fAmphimérine) »./! fièvre Quotidienne, conti- 
nue , putride , maligne , hémitritée. 

t Amphinomes, s, m. pi, vers à deux rangées de 
soies, terehella, ^ 

Amphipole « «• m, archonte A Syracuse, o • y* 



Digitized by 



Google 



(x8) 



A M U R 

Amphiptcre , /• m «serpent à deux ailes, r^ 
Amphisbene, s. m, double marcheur j serpenta 

deux têtes. R. ♦iimphisbène. v. 
Amphîsciens , s, m, pi, habiuns de la zooe tor- 

ride. ^aropbicîens. R. 
Amphismèle , /./*. instrument pour disséquer les 

0$. G. c. r. 
Amphithéâtre, /. m. portion d'un théâtre; vaste 

enceicte pour les tètes publiques j Heu garni 

de gradins. *amphithéâire. a. R. c. c» au 

ûmphithtatrum, 

ÎAmphiihéltrique, adj, (papier) d'Egypte, 
mphiihete, i. m. grand vase à^oire. a. ^am< 
pnitete. RR. 

t Àmphitrites, t. m, fL vers qui ont deux ran- 
gées de houpes de soie , à panaches grands et 
composés, amphiirites. 
Amphore, «./vase antique j mesure italienne 
4es Uquides , a^i pintes, amphora» 

t Amphotides , s.f.pl, large calotte pour le pu- 
gilat, t. d'amiq. 

Amphyprostyle , s, m. temple qui avoit quatre 
colonnes à la façade et quatre à l'autre bout. 
*amphiprostyle. c. al. g« v, co. 

Ample , adj, 2 g, long , large , étendu ; hors de la 
mesure commune, amp/us. 

Amplement , adv» dTune manière ample , abonda- 
ment. ampli. 

Ampleur, *,/. étendue d'étoffe , d'un habit, 

Xlitudo. 
, roplcxicaule, t.f. feuille, pétiole ou mem- 
brane qui embrasse le tour de la tige par la 

base. 
Ampliatif; ve , adj, qui étend , ajoute , augmente. 
Ampliation , *. /. extension ; augmentation j 

double dun acte. amplUtio. 
Amplier , y, a, olié. e^ p, t. de prat. différer, (un 

prbonnier) , le tenir moins resserré ; t. de mar. 

occuper beaucoup de place, r. g. c. ♦ augmen- 
ter. AL. 
Amplificateur , #. ». qui amplifie, exagère, am- 

pliûcator. 
Amplification, /./l extension oiseuse d'un dis- 
cour» ; exa|^ération ; discours sur un sujet don- 

n^J propriété d'amplifier, t. d'opt. -ficatio. 
Amplifier » n a, fié. e , p. augmenter , étendre 

par le discours, ampltficart, 
Amplissimc , tfi//. très-ample; titre dTioivneur, 
Amphtude,/./.t. d'astr. arc de l'horizon entre 

le point du lever et dn coucher de deux astres; 

t. d'artil. cercle que décrit lal)ombe. 
Ampoulé , #./, enflure sur la peau j fiole ; (bulle). 

ampulla. 
Ampoulé, e, a^. (style, dîtcouri) enflé. #«r- 

gesctns. 
Ampoulette , s^f, u de mar. horloge de sabîe^ t. 

tfartiU cheville sur la lumière d'une bombe. 

^ampoulete. r, hûroJogium arenarium, 
tAmpullaire,. *./: idole, moUiisq«e céphalé, 

gastéropode , fiuviaiile , k coquille giobukuae. 

ampuliarta^ 
t Ampusser ou empufser, r. n.. m. e« p^ faire 

venrr à suppuration. 
Amputation, s^f. retranchement d'iiD membre. 

amputatiù» 
Amputer, v.a. té. e» p. recfaockcr, ceuper on 

membre. Amptare, 
t Amsterdam , s. m. papier de Hollande. *stfa- 

dam. 
Amu*Btte, «. m. re»èd« , piétenda préfetvatif , 
figure gravée ou sculptée que Von porte sui- 
"^' amnleutn^ 



""Il I 



A N A D 



A N A B 



Araurerott^amuler » n^r. é. e, ^ t. demar.ban. 

cer les cord;*ges. c. 6. 
Amures ^ / /. p/. trous'pour amurer» 
t Amurgue , 4./. marc d'olitc. al* 



Amusant, e , adj, qui amuse , qui divertit, ju 

cuadus, 
Amusable , adj, 1 g, (nouveau) qui peut être 

amusé, c. g. v. 
Amusement, #. m, ce qui amuse; tromperies. 

nuga. 
Amuser , v. a. se. e , /r, faire perdre le temps ; 

donner de fausses espérances ; divertir , dis- 
traire ; tromper. dcUctare, (s') , y. r« perdre 

son temps ; se divertir. dtUctari, 
Amusette , /. /, bagatelle; petit amusement, 

amusete. r. pi. g. crcpundia. 
Amuseur , «• m. qui trompe , qui amuse ; étalon. 

T.v. 
Arousoire , s, m. (popuL) ce qui amuse. R. c. c 

* moyen d'arrêter , de distraire. 
Amygdales , #./. pi. glandes près la racine de la 

tïingue. *amigdales.c rich. tonsill^ 
Amygdaloide,^./. pierre figurée comme une 

amande , qui renferme des noyaux. G. v. 
t Amymone , *./. crustacé sessiliocle; monocle. 

amymona. 
An , s, m. période du cours du soleil dans le zo 

diaque ; douze mois, annus» 
Ana , «. m. recueil, de traits d'histmre , d'esprit ; 

de pensées ; monnoie des Indes , i s s. 
Anabaptisme, *, m. hérésie, r.c.c. ♦et ana 

batisme. v. 
Anabaptistes , *. m, pi, sectaires qui ne baptisent 

qu'à l'âge de raison, 
t Anabase, /. m, plante de la famille des arrochcs; 

couverture fabriquée à Rouen, anabasis, 
t Anablépes , #. m, pi, 51*. genre des poissons à 

coros cylindrique, bouche munie de dents, 
t Anabrochisme , s, m, opération du poO des pau- 
pière» qui offense les yeux, rr, 
t Anabrose , s, /. corrosion des solides par une 

humeur kre. aêahrosis, 
Anabrôsis » #. m. t. de chirurg^. r. 
fAnaca. X.01. péricbe 4 queue longue et égale 

t Anacalife, s, m. millepied , insecte de Mada- 

gascar ; sa piqûre est monelle. 
fAnacamptique, ad;, 2 g, (corps) qui réfléchit 

les sons. voy. catoptrique. 
t Anacandef A s, m. ou le fiU petit serpent de la 

grosseur d'un tuyau de plume, 
t Anacara, s, m.umbour en forme de tymbale. 
Anacarde , t, m, fève des Molu^ues i noix de 

marais; fruit de l'anacudier , grand arbre des 

Indes, anacardium, 
t Anacatharse , s»f, expectoratioo delà lymphe. 

aaacatkarsis, 
t Anacatharsie , s,f, purg^cton par les crachats^ 
Anacatbartique» adj, 1^, qui produit Tej^pecto- 

ration. r. 
t Anacau , «. m, cyprès de Madagascar, 
Anacépbaléose, j./. récapitulation, r. ^anagé-. 
(Anachorète , t. m, promcatei -ko-, qui vit £ns 

Uiï désert. * et anacorète. v* anachorète- r. 

sing. -chorette. pi, -cborètes^G. anachortta, 
t Ai^achoçte ,1./ étoffe de laine crobée. rr. 
Afiachronbme , t, m, promonte^ anakro-. erreur 

de dare^ «iMwArosMniM. 
t Anaclastique, j . m, dfoptrique. itdj, (point) ou 

le rayon se réfracte» 
Anacréontique , tfi(^. 1 g. dn genre d'Anacréon. 
t AnacoUéinates , «»m» f /. temèdca aggiutinans. 

ànatoll^mata, 
t AnacoUème , #. m, topique sur te front, amt- 

€QlUma, 
t Anacycle , #, m, plante composée , fiosculeuse 

anacyduM^ 
t Anadrome , *. w. transoort des matières morbî* 
fiquies au)^ parties supérieures, adj, i g, (pois- 
son), ^i temome les fleuves» 



Anagaîlis , s. m, t. de botan. mouron, r. g. 

t Anagéphaléose , /. m, sommaire des piincipales 
parties du discours ;' épilo^. * anacé-. r. 

Anajiris , s, m, bois puant ; )oU petit arbrisseau , 
efncace contre les vapeurs , étant pris comme 
le café. * anagyris. R. G. 

t Anagnoste , 1. m, esclave qui lisoic pendant les 
repas. 

Anagogie, r./. t. de théol. élévltton de l'esprit 
atix choses célestes, c. rr. 

Anagogîque » adj, 1 g. mystique. 

Anagrammatiser, v, a, se. e, p, Caire des ana- 
grammes. T. V. RR. * ou anagrammer. r. v. 

Anagrammatiste , /. m, qui fait des anagrammes. 

T. V. G. RR. 

Anagramme , s, f, sens offert par la transposition 

' des lettres d'un mot. anagfamma. 
t Anagrammer» v, a, mé. e , p, iùtt fanagramme 

d'un nom. 
t Anagros ou anagras » «• m. mesure de grains es- 
pagnole ; demî-septîer, 
t Analabe, t. m, étole. 
Analectes , m, m. pi, fragmens choisis d'un sutear . 

anaUcta, 
t Analecteur ,1. m. qui fait un recueil d^aoalectes. 
t Analcime, /« m. zéolithe dure , cubique. 
Analême , s, m, projection orthographique de 

la sphère sur les colures des solstices, 
t Analepsie , /./ emploi des restaurans. 
Analeptique, adj, 1 g, restauratif , qui fortifie, c 

G. y,* s,/, partie de l'hygiène. G. 
Analoeie , «./. conformité; rapport; proportion» 

analogia. 
Analogique , adj, 2 g, qui a du rapport, (ceni^ 

tude) appuyée sur les faits, affinu. 
Analogiquement , ady, d'une manière ainlogîque» 

per analogiam, 
Analogtsme , s, m, areument de la cause à Ykfkt ; 

comparaison d'analogie, r. g. e. y. RR. co. 
Analogue , adj, 2 ^. qui a de l'analogie avec, coff 

venuns, *s,m, AL. 
Anatyse.i./ réduction, résolution d'un corps; 

d'une chose dans ses principes,, t. de chlmte^ 

art de résoudre les problêmes par l'algèbre. 

*analise. a. y. analysis. 
Analyser, f. a, se. e,^. faire l'analyse. *ani- 

User. A. y. 
Analyste » #• m. versé dans l'analyse. * ana- 

liste. A. y. 
Analytique , adj^ 2 g» de Vanalyse. *»na- 

litique. A. y. 
Analytiquement , adv, par analyse. ♦anaUu- 

tiquement. a. v. ' . . 

t Anamnétique,./. m. remède qui fortifie la mé- 
moire, 
t Ananorphique , adj, 2 /• (cristal) à forme ttih 

versée. 
Anamorphose, s,f. tableau changeant suivant 

les points de vuej artde les &ire. * anamos- 

phôse. a. 
Ananas , s, m. fruit des Indes ; plante qui le ptO' 

duit. 
t Aoaochite . <• m« rad^e échînide , irr^ber. 

aaanckius. 
Anapeste , /. «. t. de poésie latine , pîcd de deux 

brèves et d'une longue, anapattus, 
Anapestique, adj, a g, (vers) de deux brèves ft 

d'une longue , t. de poésie latine, 
t A napétie ,. s, /. dilatation des viscères. 
Anaphore , s,f, répétition de motc^, t. de rhelor. 

anaphora,. 
t Anapborèse , r,f. exercice du chant. 
Anaplérétique , adj^ a g, t. de méd. remède ex- 
urne, g. g. *anapIérotique. R. al. 
Anaplérose , s,f, t. de chir. art de reproduitt 

les parties qui peuvcAt renaître, au 



Digitized by 



Google 



(19) 



A N C H 

AnircbicM, t.m,pL poissoot qui ont des éênts 

iaàntti » airondjes. L. 
/Uarchie , #./. désordre , confunon de pouvoirs ; 

éta: sios cbef, sans f ouTememem. ànartkU, 
Aoarchique , ë^. » g. sii» chef , qui tient dt 

t^otrdûea 
Aoarchisce , s. m. partisaii de ranarcbie. A. 

*sdj.y. 
Antsrre , s. m. sans trgent. R. 
tAoanfaiques,<.iM.p/: poissons à coqis roitd, 

dM ronde , dents cosses et nombreuses* 
Abu, t. >!. pigeon fuyard, c. ..... 

Aoasuqitc , s. /. espèce dliydropHie do tissu 

ceCulaire. anmsmrca* 
fAnaspe, s. m. genre d*insectes qu'on tronre 

dans les âeurs. anatpiu 
t Aiastaldqoe» adj. % g. stypdque. 
Anastoinatique, éàj, flâédicament contre la mp- 

ture, Tengorgement des reines. R. #• ffi.ana$' 

toBBodque. RR. aMMstomatUd. RR. ▼. G* 
Aoastomose. *./• t. d'anal, confinent des veines. 

•anastotnose. B. . , 

Aotstomoser (s*) , y. r. iTemboucber , se |oindrc 

par les bouts. * anastomoser. R. cûpuUrL 
t Anitase , s. «. schorl octaèdre j octaédritei oi- 

tanite. amatatm, ^^ 

Anaie, s, f, ceinrure rouge de Tanate , aibru- 

seau des Indes. R. C * ou attole. 6. r. 
ADitbémaiiser. y. «. si. e . p. frapper d^na- 

ibème ; excommunier, éiris dt¥o vert, 
AnaihéBBtisnie, «. m, canon portant anathème.R. 
Aoatbème, #. m. excommunication ; ezcommu- 

Dîl^anatbeine. R» anathima, 
Atad^èxt , âdj. tg.uàt conchiologîe fabuleuse , 

qui porte 'an canard. G* c. r. 
t Amtifes, 1. m. pi. !«•. genre des moUusqucs 

Képhales, ou pousse-pieds, anatifa. 

\ Aaaône , #./. (claudication) , dandinement. 

knatodsme , x. m. retenue de l'intéxêc de l'thtt 



A N D R 



tAaaône 
Anatodsme 

rét. ûiutocisfntis,. 
Aflatomîe , s.f. dissection du corps; art de dis 

i^qoer ; dÎKUssion esacte a paniculière ; 

analyse. ënstomU* 
Anatonique , ëéj, 2 g» de fanatonde. 'tomicus 
Aoatoadquement » adv. d'une manière anato- 

mique. anatomieè^ 
Anatomber, ^. a.ié.ttp. faire Tanatomie , dis- 

séquer; examiner en ctcuil » voir avec soin. 

iisttu^i, perscruearL 
AoatooisteyX. v. savant dans l'anatomie. eada^ 

fwm secion 
Autron , *, n. soude blanche ; sel volatil ; sel 

oitreax; nioe -, écume du verrez natron. voy 

natroo. 
tAoatrope,!./. inappétence; vombsement et 

asosées. 
t Anavingoe » s, m. genre de plantes à fleurs tn* 

coaipl^es. 
t Aiitsé, /. m. arbre de Madagascar dont le tronc 

estcscdoe. 
UnceBe , #. /. petite servante, aneilla. 
Aacèttes , j. m.pf, ceux de qui l'on descend; 

aïeux. p4ira. 
t Ancette , #./. bout de corde terminé par un cwl. 
tAacBarer» ». tf. ré. e, p. (y if»») mettre les 

fers aux pieds. 
tAncbau, um. vase pour détfkmper la chaux 

t. de métiers. 
Anche» #./. u de hith. petit tuyau de cuîvrc on 

de beb pour l'air ; t. de meun. conduit pour la 

fanse dans la huche ; gouttière d<9 archures. 

VtM^ds eanaiiculiu. 
Anche »«^*. t. de blas. (cimeterre) recourbé. 
Aftcher , r. «• ché. e , p^ g>mir de hanches. R» 

G. cco, 



t Anchilopie , s.f. abcès près de l'ceil. 
AnchiIops,#. M. tumeur dans l'angle interne de 

l'odU 
Anchois, #. m. petit poisson de mer, du eenre 

du cUipe, très-bon A manger. emcratUhoîus, 
Anchue , #./. trame de l'étom. v. 
Anchylose, «•/. relâchement des«rticulacions.L. 
Ancien, ne , tulj, qui est depuis long-temps , 

qui a été reçu avant ; qui a occupé une place , 

etc. subs, personnaffe de l*umquité; s. m, pi. 

ceux qui vivoient long - temps avsait nous. 

* ancien, ciene. R. antiquus. 
Anciennement, ad9, autrefois, dans les siècles 

passés. * anciéncment. R. MMtiquitùs. 
Ancienneté, x;/. antiquité) priorité de récep< 
tion ; qualité de ce qui est ancien, amii^uitus 

* anciéneté. R« 
t Ancierre , #./• cofde pour le barrage des bs^ 

teaux. AL. 
Andles, x. m. pL t» d'antiq. boucliers sacrés , à 

Rome. 
t Anciilaire , adj. a g. des serviteurs. 
Ancillariole , #. m, amoureux des servantes.!. ▼ 
t Ancille , s.f, mollusque céphalé à coquille ob- 

longue. ûHcUla» 
t AnciDÎté, adj. u de botah. comprimé par deux 

boros opposés et tranchans. 
t Ancbtre , «.m. plante qui a du rapport avec la 

pimprene!le. aneisirum, 
Ancolie, s.f, plante vivace , très-belle. * ou co- 

lorobine. R. é^uilegU, 
Ançon , s. m. armure ancienne. R* 
Ancone , s. m. muscle du coude, g. c« t. *anco- 

né, édj. du coude. R. al. winsloit. ancomeus. 
Ancrage , /, m. lieu où Ton peut }eter l'ancre. 
Ancre, #./• instrument de 1er pour arrêter les 

vaisseaux ; t. dTarchit. fer pour consolider les 

murs; t. de métiers, ûnchora, * recours; re- 
fuge , asile. T. mesure hollandoise, 40 pintes. 
Ancrer , v. n. cré. e , p. «dt/. jeter Tancre , mteuar 

mouiller, anchoramjaccre. (s*) , f • r. sTétablir 

avec ténacité, 
t Ancroisinal* a4j. m, (bandage) , espèce de 

brayère. 
Ancrure, s. f, petit plis à Tétoflfe tondue. R. c 

c. V. CD. 
fAncvIe, x.OT. espèce de lépas fluviatile. 
Ancyfoblépharon , «. m. maladie des yeux. r. 
Ancyloroêle , «. m. sonde courbe , t. de chir. r. 

^ancycomèle. al. 
Ancylotome , s. m. t. de chir. bistouri courb^. R 

♦ancydotome. al. 
Ancyroides, adj, s.f. d'anal, en forme d'ancre.R 
Andabate, s. m. t. d'anciq. gladiateur qui combat- 

toit les yeux fermés. 
Andaillou*s. as. p/. anneaux pour amarrer la 

voile. 
Andain, s, m. ce nue Ton Eiuche d'un seul coup. 
Andaote , adf, t. ae mus. du lent au vif; air dans 

ce mouvement. * andanté. a. rk . v. 
f Andarèse , s.f. genre de plantes persoDnées 

exotiques , médicinales, pntma, 
t Andanni , s, m. pke de vermichd en grains , 

comme Panis. 
t Andelle , s^f, voy. bois de hêtre. A. 
± Anders , s. m. pi. dartre laiteuse des veaux. 
Andouille^ s.f. boyau de cochon fard* * pitons 

adhérens au papier. B. killa, 
AndpuiHer ou cors , s. m. petite corne du bots 

dii' cerf, certini cornu. 
AndouiUene , #•/. chair de veau hachée et roulée 

en andouille. * andouillete. R. 
Andrafomie , s. f. dissection èa corps deDiom- 

me. * androtomîe. al. 
t Andrachné , s. m. genre de plantes de la famille 



tAitfhiûure,j./.«ottdfvfrdM«uftC douve. 1 deieuph»ibc$.4ai^flcA«s. 



A NE V 

t Andrimes , #• as. insecte hyménoptère; petites 
abeilles qui vivent sur les Aenrt« 

fAndréoUte, #./• byaciathe blanthe, cruci- 
forme. 

Andriaghe , /. m, animal fabuleux. R« 

fAndriale, s.f, genre de plantes chicoracées. 
andrimU, 

Andrienne, #./. robe de femme abattue, avec 
^t% peremens. c, g. * andriene. r, 

t Androciniens , s, m. pi, sectaires qui croient 
que la nartie supérieure des femmes est l'ou- 
vrage ae IXeu , et la partie inférieure celui du 
DuSle. 

Androgéntes, s,f.pL fêtes d'Androgée; succes- 
sion de mlUe en mile, r, 

Androgyne, s, m, des deux sexes» hermaphro- 
dite. *#./. T. 

Androide , #• ai. automate à figure humaine qui 
parle et açît. ,^ 

t Andromanie, s.f, amour insensé des hommes. 

Andromède, s, f. constellation septentrionale,» 
composée de trois étoiles de la seconde gran- 
deur , en ligne droite ; genre d'arbrisseaux, 
^andromede. r. 

t Andron^ides, /. m. pi, appartemens des hom- 
mes chez les Grecs. 

Andropodocapèle , s. m, trafiquant, v. 

Androsacé , s.m, plante de la famille des lysima^ 
chies ; monopétale » puissant ^péritî^ * andro- 
sacé. c. G. v. co. 

t Androtomie , s.f, dissection du corpsliumaîn» 
androtomia. 

Âne. nesse , s. quadrupède plus petit que le che- 
val , A longues oreilles , gris ae sonris , brun » 
roux ou noir, -ra^é, voy. zèbre, -sauvage., 
onagre, stupide , ignorant, asinus, i, de mé- 
tiers, * coffre de relieur. 6.^ 

Anéantir, v. a, tî. e ,p. réduire au néant «dé- 
truire entièrement, dehre, (s') , v, r, se dbsi- 
per • se détruire . in nihilum in ter ire. 

Anéantissement , s, m. privation de l'être ; ren- 
versement; réduction an néant ; hintiiltté mér 
prb de soi-même, txtinctio. 

Anecdote , s.f. adj, particularité historique , se- 
crète, ûnecdota^ 
Anecdotier, s, m, mti fait des anecdotes, a. ▼« 
Anée , s,f. charge d'un âne ; mesure de grains. 
Anegyraphe , a^, 1 g, s, m, sans titre. * anépy- 

nhe. A. R. G. c. AL. 
ectrimie, adj. % g. qui ne peut être élec- 
trbé par frottement. 

t Anémase ,«./. défaut de sang, anamasis, 

t Anémie, *. /. privation de sang après l'hé- 
morragie. 

fAnémomérographe» x. m. anémomètre adapté 
A une pendule. 

Anémomètre , s, m, machine qui mesure Te vent. 
* anémomètre. A. c. G. v. anémomètre. R. 

Anémométrie , s.f. art de mesurer le vent. c. ^ 

Anémone , s, f. plante d'agrément » de la famille 
des renoncules , A fleurs en rose-, d'une très- 
grande variété, -de mer , animal marin , nu » 
membraneux , charnu, A base cbcuTaire , res- 
semble A l'anémone , ades couleurs très-belles ; 
espèce de zoophyte. * anémone. A» C. G. v. 
anémone. R. anémone^ 

Anémoscope , #• m, machine qui mdique le poids 
de Tair. R. 

t Anépithymie, ««f*. perte de l'appétit sensitîE 

Ânerie^ 4./. grande ignorance; faute grossière. 
asintna stupiditas, 

t Anesthésie , s,f, privation du taet. antsthesia. 

Anet, s, m, plante à fetiilles résolutives, graine 
carminative. * anech. R. anethum. 



t Anétiques , s. m, 0/. t. de ihéd. caïmans» 
.Aftévrismal , adj, oc l'anévrismet 



Digitized by 



Google 



(^o) 



A N G L 

Anérrisme, /.m. tumeur sanguine contre na- 
ture, ^anerfisme. y. aneurisme. r. 

t Anfardéler» v»a, lé. e, p, {vitus) lier» ga- 
rotter. 

Anfractueux. se » tfd/. plein d'inégalités » de dé- 
tours, tinuotus. 

Anfractuosité, /./. détours et inégalités. pL t. 
d'anat. inégalités sur les os. 

t Angaha , /. m. serpent du genre des cécilies, â 
ventre garni de bandes écailleuses. 

t Angala-dian « #. m. grimpereau d'un très^beau 
plumage. 

Angar , s, m. toit sur des piliers, voy. hangar. A. 

t Angarie , s, /• obligation d*un navire , même 
neutre , de charger pour le gouvernement. 

t Angarter, v. n. persécuter , oppresser. 

Ange, s, m, espnt céleste; homme très-pieux; 
(emme qui réunit toutes les Qualités ; enfant 
très-sage ; boulet ramé, ange/us, pobson de 

**taier cartilagineux qui. tient le milieu entre 
les chiens de mer et tes raies, squalus» 

t Angéiographie , t, f, description des poids et 
mesures, des instrumens aratoires. 

t Angéiondrozraçhie , s,f, description des vais- 
seaux lymphatiques. 

t Angéiondrotomie , /. /. dissection des vais- 
seaux lymphatiques. 

t An^éiotomie« s,f, t. de méd. dissection des 
vaisseaux. 

t Angel, /. m. oiseau de la grosseur de la per- 
drix en Languedoc. 

t Angelîn à grappes ou andira, s, m. grand arbre 
du Brésil, i bois noir, rougeâ:re , feuilles de 
laurier , fleurs en grappes , fruit noir de la 
grosseur d'un œuf. 

Angélique , adj, i g* de Vange ; excellent, -cki. 

Aneélique, s. /. plante ombellifère , stoma- 
chi<pe , cordiale , sudorifîque , vulnéraire, 
alexipharmaque , contre la peste, angclica. 
* instrument i seize cordes en guitarre. b. 

Angéliquement , adw, (inus.) d'une manière an- 
gélicrue. 6 . co. rr. 

ÎAngélite * s, m, sectaire adorateur des anges, 
ngeiolatrie , #./. culte des anges. R. v. 

Angelot , /. m fromage de Normandie ; monnoie 
anglobe , ^6 grains. 

Angélus* s.m, prière , heure de la réciter.* an- 
gélus. 

Angême , aneène , angeoin , /• »f. t. de blas. fleur 
à six feuilles. <ï. 

t Angevin, e , adf, s, de TAnjou ; monnoie d'ar- 
gent, andegavemis. 

Angine , «./. esquinancie, maladie de la gorge. 

t Anginenx. se , adj. de l'angine. 

t Angiographie ^i, f^ u d*anat. description des 
vaisseaux. 

Angiologie , i. /. traité des vaisseaux du corps 
humain. * angéologie. v. angéiologie. R. 

t Angioscopc , s. m, microscope, angioscopium. 

Angiosperme , adj, % g, plante à semence dans 
une capsule, angiospermes, 

Angiospermie, j./l 2*. ordre de la 14*. classe 
oes végétaux (semences cachées), l. 

t Angioténique ,adj,f. (fièvre) inflammatoire. 

Angiotome, s,f» t. d'anat. dissection des vais- 
seaux du corps. * angiotomie. a.r. G. c v. co. 
ÎAngirolle , s,f, t. de mar. palan de galère. 
Angiscope ou engiscope , /. m. espèce de mi- 
croscope. 

Angle , s, m. espace entre deux lignes qui se 
coupent» se joignent ; leur rencontre; cpin. 
anguitis. 

Angle, e , adf, t. de blas. (croix) en sautoir avec 
ngures aux angles. 

Anglet, s, m, t. d'archir. cavité entre les bossages^ 

An^euz.fe, adj^ {txo'vf) q^i adhère à sa coque, 



A N H I 

Anglican, e , adj, s, de la religion angficane« 

Anglicisme , s, m, locution angloise. 

Angloir, /. m. instrument pour prendre toutes 
sortes d'angles, al. 

Anglois. se , adj. d'Angleterre, an f lus. ;. m. lan- 
gage anglois. s,f, danse , son air. * anglais, c 

t Angioiser , v. d. se. e , ^. couper la queue d'ui 
cheval à l'angloise. * anglaiser. 

Anglomane, at^^ s, 2 g, imitateur , admirateur 
des An^ois. G. c. v. co. RR. 

Anglomaniaque , adp «• 2 ^. qui a l'angl 
nie. LXMGUET. 

Ân|;lomanie » s.f, affecution à imiter , à admirer 
les Anglob. G. rr. c. t. co. 

t Anglomaniser , y. a. se. e , p» imiter les 
Anglois. 

t Angnel , s, m. monnoie de Thor. 

Angoisse , /•/. douleur amère , grande affliction. 
ançor, (poire) d'angoissé , espèce de bâillon ; 
poire âpre.' 

Angoisser, r. d . se. e , p, aflfliger , pénétrer vi- 
vement. MONTAIGNE. V. 

Angoisseux , s, m. dur; fâcheux. V. 

t Angola, voy. angora. 

t Angolan , x. m, arbre toujours vert du Malabar ; 
sa racine en poudre contre le poison. aUn 
gium dicapitatum, 

t Angoli , s, m, espèce de poule sultane de 
Madras. 

Angon , #. m. t. d'antiq. Javelot des Francs ; cro- 
chet pour pêcher les crustacés. 

t Angora, «4/. s» (chat, lapin, etc.) blanc, à 
longs poils. 

Angouria , 4, m. sotte de melon d'eau ; angourie. 

t Angrec • s, m, ^enre de plantes de la famille des 
orchides ; vanille, epidendrum, 

Angrois , /• m. petit coin pour fixer le manche 
d'un marteau, al. 

Anguichure , s,f, baudrier pour porter le cor. 

Anguillade, #./• coup de peau d'anguille, de 
fouer. 

t Anguillard, s, m, espèce de goujon de la Chine, 
du genre du gobie. 

Anguille , s. /. poisson d'eau douce , alongé 
comme le serpent» du jgenre des murènes, an- 
guiila, -de sable , petit poisson long de dix 
pouces , bleu, à ventre argenté. ^r^AOUce^ an- 
guille. * coites , t. de marine. 

Anguillers , s,f. pU canaux à fond de cale pour 
les eaux. R. * anguilliers. G. v. et -lées. c. co. 

Anguilleuse, /./. larronesse. v. 

Anguillière , s,f. lieu où l'on met les anguilles ; 
t. de mar. entaillet aux varangues. G. c. v. 

t Anpuillifotme , adj. 2 g. qui ressemble à l'an- 
guille. 

t Anguillomcux. se, adj* {yUux) d'un caractère 
fln, rusé. 

t Anguine , /•/. genre de plantes cucurbitacées. 
trichosantoïs. 

Ançuinée, adj. f. (ligne), hyperbole du troi- 
sième ordre, al. 

Angulaire , adj. 2 g, i angles. angularU* s.f» ar- 
tère , vâne de 1 oeil. 

Angulairement, adv. avec des angles. c« 

Anguleux, se , adj. â plusieurs angles. *. «. ser- 
pent du troisième f^nre , brun-clair , i bandes 
noires. 

Anpsticlave , s. m. t. d'antiq. bande de pourpre 
&$ chevaliers romains. 

t Angustie, /./ inquiétude des malades; resser- 
rement des vaisseaux, angustia. 

Angustie. e , adj, (chemin) étroit, serré. ^ 

t Anhélation , /./ t. de méd, courre -haleine. 

Anheller , v. n. entretenir le feu de verrerie dans 
une chaleur convenable, al. 

AiUiima , s, m, ou c&mtchi. voy. kamithi, oiseau 



ANNA 

de proie aquatique, à corne sur U tète, da 
Brésil. 

t Anhinga , «on. oiseau aquatique qui ressemble 
par la tète à un serpent. 

t Aniceron , s, m. emplâtre pour les achores. 

Anicroche , s, f, obstacle ; raine défaite ; em* 
barras, impedisftemtusum 

fAnienter, y. a. té. e, p, (vUux). anéantir, 
détruire. 

A.nier. ère » s, qui conduit les ânes, asinarius* 
* ânier. niere. R. 

Anil , X. m. plante du Brésil dont on £ait de lin* 
digo. 

AnilTe , /./. t. de blas. fer de moulin. 

t Anilles , s.f.pL béquilles de vieilles femmes. 

Animadversion , s.f. improbation, censure , cor- 
rection en paroles. * notes critiques* g. c. v. 
animadvtrsio» 

Animal , i. m. être organisé et sensible , doué 
d'instinct , qui a des viscères , se meut sponta- 
nément de lui-même, choisit sa nourriture et 
le sol qui lui conviennent , n'est pas essentiel- 
lement adhérent au sol et n'en tire pas sa sub- 
stance. * stupide , grossier. G. animal. 

Animal, e , adj. purement matériel , sensuel , qui 
appartient i l'animal, animal. 

Animalcule, «• m. animal microscopique d'es- 
pèces et de formes très- variées , nombreux i 
l'infini , vivant dans les fluides, ovipare , vivi- 
pare , ou se propageant par division , dont les 
germes répandus par tout sont indestructibles, 
même par le feu. animalcuUim. 

t Animalisation , s.f, changement des alimens en 
la substance de l'animal, animalisatiom 

fAniroaliser, y. a. se, t^p» («ovr. ) rabaisser 
au rang des animaux. 

Animalité , /. f, état de l'animal C ♦ce qui 
constitue l'animaL al. 

t Animateur , #• «b. adj, qui donne l'ame , la vie , 
l'existence. 

Animauoo , s.f. moment de l'union de l'ame au 
corps, animatio. 

t Anîmelles, *,/. pL testicules du bélier; t. de 
cuisine. 

Animer, y. n. mé. e,p. donner la vie, l'ame, 
la force, l'action, anitnare, exciter, encou- 
rager, irriter, (s*), v. r. s'encourager ; prendre 
de l'éclat, ssse adhortari. 

fAnîmo-corde , s, m. instrument i vent et a 
cordes. 

Animosité , s.f, haine , aversion , ressentiment. 
ojffcsuio, 

Ams, s.m, plante annuelle, à semences cor- 
diales , stomachiques, digestives, propres à 
chasser les vents , à guérir la toux ; dragée dt 
cette graine, anisum. 

Anis ou anil , s. m, bois étranger , grisâtre. G. ^ 

Aniser , v. a. se. e , p, mettre de l'an» , couvnr 
d'anis. 

Anisette, s.f, liqueur faite avec de Tanîs. v. 

t Anisocycle, s. m. machine en spirale pour lan- 
cer des flèches. 

t Ankiloblépharon, s, m, maladie des paupières 
adhérentes à la cornée. 

AnkJloglosse, «.m. vice dans le ligament ou filet 
trop court de la lan^e. 

Ankilose , s.f. privation du mouvement des ar- 
ticulations. * ankilose. a . 

t Annabasse, i./. couverture de laine de Hol- 
lande. 

Annal, e , adj^ qui ne dure qu'un an. annuus. ^ 

Annales , s. f, pi, histoire d'une année ; 1*1"*- 
toire ; récit d'événemens année par année. 
annales. 

Annaliste , s, m, qui écrit des annales, annalium 

fcripior. 

Annate 



Digitized by 



Google 



c^o 



A N N U 

Afloate , i.f, droit du pape sur les bulles des bé< 
oéâcien. 

Anneau , i, "t. cercle de matière ; bague ; boucle 
de cheveux ; mesure de bois de chauffage, -de 
Sanirne, bande solide , lumineuse , fort mince 
autour de Saturne, annulas, 

année t t,f. temps du cours apparent du soleil 
dans leiodiaque; revenu d'^ne année, annus, 

fAnnelé, f.m. serpent du |*. eente, à bandes 
noires «t transversales sur le dos. 

Anneler, v. a, lé. e, p, boucler les cheveux. * en- 
tretenir la chaleur d'un four de verrerie. B. 

Aonelet , s. m. t. de blas. petit anneau, pi, t. d'ar- 
chitecture» j>etits listels, annulus, 

Annelure, i./. frisure -en boucles , en anneaux.^ 

Annese»!./. bien uni i un autre, dépendant 
d'an autre ; église qui dépend d'une cure, ap- 
finilx, * prénom des mesures, ex, kilo, etc. al. 

Anneier, v. «. xé. e, p. joindre, attacher, unir, 
êutuctere» 

Annexion , i./. t. de Kthac union, c. C. 

Annihilation , s,f. (ptéanusque) anéantissement. 

Annihiler, v, a, lé. e , p, {pédantesquê) anéan- 
tir, êinihilum redigere, 

Annilie, «./. t. de blason, rr. * voy. anille. B. 

Annion , t, m, délai d*un an accorde par la chan- 
cellerie à un débiteur, rr. 

Anmrersaire, adj. 2 g, jours correspondans d'une' 
année à l'autre i c^ui se Cait le même )our chaque 
année. «. m, service annuel pour un mort, an- 

Annoise , s.f. herbe de ta St-Jean. [nuarlus. 

Annonaire, adj, if. (ville., pays) qm étoieot 
obligés de fournir des vivres à Rome« * t. de" 
géographie, y. 

Annonce, t, /. avis au publie , verbal ou écrit ;, 
ban de mariage, denuntiatio, 

Annoncer, v. a. ce. e , p, faire savoir , prédire ; 
avertir de. annuntiare. 

Annonceur., j« m. comédien qui annonce les, 

pièces, c. 
Annoociade « «• /• ordre mîHtaire , ordre reli- 
gieux. G. 

Annonciateur « s, m, qui annonce les fêtes, v. 

AanondatioD , /./ fête des catholiques en Thon- 

Dfur delà Vierge; message de l'ange Gabriel 

i la Vierge ; sa représentation* * mystère, r. 

êJonntUtio. 

Annone, «./. provision derivres pour un an.R.v. 

Aimoiateur, s. m. qui fait des notes , des re- 

narques* 
Annotation, #./! remarque, note sur un livrer 

état des haens saisis, annotatio, 

AnDoter, v, «. té. e, p. prendre note, prendre 
date ; décrire les biens saisis. 

AfiDodne, ««/. (Piques) , anniversaire. 

tAnouaire.a^'. i^. qui se fait annucHement. 
I. ai. livre publié tous les ans. 

tAnoualîtéyi./.quaHté de ce qui est annuel. 

MUAIIAV, 

AnaiMi le, ai/, d'un an , qtR revient tous les 

ans s, m. impôt. ^annueL nuele. r, aanuus, 
Anodleaieat^ adv, par chaque année. * annué 

leiMDt. R. annuaiim, 
tAoatur, v. «. {pieux) consentir, accéder. 
Aannité, s,/, remboursement annuel ajouté aux 

iaiérêrs} rente annuelle ; t. de commerce. 
Anmilaire , aéj, 1 g, en forme d'anneau. # . m. 4* 

doigL ûMttMlaris, «./lou Hvrée, chenille dont 

1i pM imite on ruban de livrée, annula ria» 
AaauluiC. ve , a^, qui annule, c. v. 
AattMén , «./.«cnon d'annuler, a. ♦ anula-.R. 
t AaiMilé. e , aij, qui a un anneau. 
AaaiAer^ v. a, le. e , p, rendre nul ; casser; abo- 

Br. *aimul1er. c co. voy. antiler» tu rcs' 

tvUtre. 
Aaaos , #. m, racine du Pérou* rr. 
BmU L DUtionn^ Univ^ 



A N S P 

Anoblir , v. a, bli. e , p» s, rendre noble. * en- 
noblir, ifg') G. nobUltare, 

Anoblissement , s, m, action d'anoblir, ses effets 
in nobiles cooptatio, 

Anoche, e,m, bonne- dame, plante, voy arroche. 

Anodin, e, tf^/.^^^"^^^^^'^** *^*"^^y"' ^' '^^ 

dynus, 
tAnodontites, s, m.pLiy, genre des mol- 
lusques acéphales , iluviatiles. 
fAnodynie, /./• insensibilité ; absence de la 

douleur. 
Anœsthésie , s, f, défaut de sensibilité, t. 
Anolisi 4.m. sorte de petit lézard fort vif , fort 

leste , très-privé et très-aimable, des Antilles. 
Anomal e , adj, (conjugaison, verbe) irrégulier. 

inaqua/is. 
Anomalie, *./ 1. de gram. irrégularité ; t. d'astr. 

distance angulaire d'une planète à son aphélie 

ou à son apogée j c. dlûst. nat. monstruosité ; 

t. de botan, irrégularité. 
Anomalistique , a^. a g, t. d'astron. (année) ter- 
restre ; révolution de la terre, 
t Anomalopède , adj, 1 ;. qui a cinq doigts réu 

nis par une membrane, 
t Anoméen, s, m. arien pur. 
Anomie, #./; testacéc ; €•, genre des mollusque; 

acéphales , à valves irré^ulières. anomia, l. 
Anomien. e , adj, sans lot. v. r. 
Anomies , s,f.pL coquilles fossiles sans ana 

logues vivans. 
Anomite, i./. pétrification sans analogue vi- 
^ vanl. L. 
Ànon , 1. m. petit âne i poisson du genre du 

gade. asellus, 
t Anone , s, m. genre d'arbres et d'arbrisseaux 

qui comprend les tuli^ers , cachimentiers, etc, 
Ânonnement , «. m, action d'ânonner. c. g. v. 
Ànonner, f .a. lire , parler en hésitant. * mettre 

bas un inon , en parlant de llnessse, G. * âno- 

ner. r. héuitare, asinum edcre. 
Anonyme , adj, 1 g, sans nom d'auteur, anony- 

mus, *san$ nom de baptême, al. * anonime. 

A. V. s. m, quadrupède singulier de Lybie i il 

vit sur les palmiers. 
Anordie ,1./. tempête de vent de nord, r.g.c.v. 
t Anordir, v.tf. t. de mar. approcher du nord, 

en parlant du vent. 
Anorexie , s,f, dégoût des aHmens. R. G. c 
Anormal, e, a4i» déréglé, rr. contraire aux 

règles. MAROT. 
Anosmie , s,f, défaut d'odorat, t. v. 
t Anostome, /. m. poisson du genre du salmone, 

anoiiomus, 
t Anpan , s, m. coquillage bivalve de sept pouces 

de long , très-fragile. 
fAnquitranade, s,f, prélart goudronné d'une ga- 
lère , t. de n)ar. 
t Anramatique , s,f, plante de Madagascar dont 

la feuille imite un vase avec son couvercle et 

est remplie d'eau. 
Anse , /. / ce qui sert à porter un vase , etc. 

t. de met. anta, petit golfe. * et ance* R. 
Anse-de-panier, *./. t. d'archit. courbure d'une 

arca-le. 
Anséattque , adj, (villes) unies ensemble pour le 

commerce. * voy. hanséatiaue. A. 
Anser , v, a. se. e , p. garnir d'une anse. al. 
t Aiisères , s» m, pi, ordre des oiseaux qui com- 
prend les oies , les canards , etc. 
t Anserine , s,f, genre de plantes de la famille 

des arroches. enenopodium, 
Ansette, #./. t. de mar. petite anse ; ourlet des 

voiles. G . V. * ansete. R. 
t Ansière,!./. filet que Ton tend dans les anses. 
Anspect , s, m, levier , t. de mar. G. v. 
lAasptssadef i, m. bas officier d'in£snterie. *ou 



A N T E 

ansepesade. r. 
Anu ou tapir, #.m. animal du Pafaguaiquis 

une trompe, 
t Antacées,!. m.p/. grands poissons i museau 

long , pointu , gueule ronde et placée dessous, 

de la Umille des esturgeons. 
t Antacide , ad), 1 g, t. de méd. anti-acide. 
Antagoniste , s, m, opposé à un autre dans la 

mênie carrière, la même prétention ; muscle* 

* adj, ig, G. C V. adversarius, -ria, 
t Antal, /. m. mesure allemande , 72 pintes. 
Antale » s. m, coquille en tuyau courbé et co* 

nioue. 
Antalgique, •«<//. s. anodin, c. 
Antan , s, m. {vieux) année précédant celle qui 

court, 
^ntaoaclase , s,f, répétition d'un même mot en 

sens diflférens. 
t Antanagoge , /. /. récrimination. ** 

Antanaire , adj. m. t. de fauc. qui n'a pas mué. 

G.* antannaire. y. 
f Antaphroditiqiie , #. m. anti-vénérien, 
f Antaphrosidiaque , i. m. remède qui calme 

l'amour. 
t Anupodose , *. /. première partie d'une pé- 
riode , t. de rhétor. 
Antarctique, adj, a g, (pdie) méridional, an* 

tarcticus». 
Anurès , s, es. étoile fixe 4ans le coeur dt 

scorpion, 
f Ame, i.^. pièce deheis attachée aux volant 

des moulins à vent. RR. * pilier salUant sur U 

face d'un mur. 
Antécédemment , adv, précédemment. R. G.c 
t Antécédence, s,f, état d'une planète qui parott 

se mouvoir contre l'ordre des signes. 
Antécédent, e , adj, s, m, qui précède ; premier 

terme d'un rapport i première proposition. 

antecedens^ 
Antécesseur , #. m, professeur en droit, {vieux) 

T. autecesior, 
Antéchrist , #• m. séducteur, ennemi da Christ. 

antiehristus. 
Antédiluvien, ne, a^, qui 1 précédé le dé» 

luge. G. c. V. 
t A ntémétiqve , a^. 2 g . contre le yornissemen^ 

contre Vémétique. -antemetitus, 
Antenale , «. m. oiieau de aoer. * anténâle. rr. y* 
Antenne , «. /. t. de mar. longue yergue qui sou- 
tient les voiles, antenna. 
Antennes , /• /. pL cornes , aigrettes des m* 

%QCtci, antennsu, 
t Antennîste » adj, 2g,k antennes, 
t Antenois , x. m, agneau d'un an révola. 
t Antenolle , s,f, petite antenne, t. de marineW 
fAntennulle,/./. petite antenne, antenolle. 
Antépénultième • ad^, 1 g, avant l'avant-der^ 

mer , ou le péouluème. * antépénultième, tu 

antepenultimus» 
Antépnialtique , adj, t g, contre le cauche* 

mar. G. v. 
t Antépileptique , adj, » g, contre l'épilepsie. 
Antérieur, e , adj, qui est devant , qui précèdl 

en ordre de temps, anteri^r. 
Antérieurement , adv, précédemment, prias. 
Antériorité , s,f, prionté de temps, antecessio* 
t Anternons , s, 01. pU levées qui tnverseni lés 

marais salant. 
Antes , «• m. pL pilastres au coin des murs. o. y. 
AnteKÎens, adj, s, m, espèce d'antipodes qui ont 

les ombres opposées. G.C *¥oy. asttsdens. 

R. y. 
Antesphories, ê.f,pl, fêtes de Junon et de Pro- 

serpine. v. 
Antestatûre , s, /. retranchement avec des ga- 
G.C y. ce. M. 

6 



Digitized by 



Google 



(^O 



A N T H 

t Anthélix , i. m, émineoce à\x cartilage de Vo^ 

retlle. 
j^nchelmentique , ddj, i g, #. m. remède contre 

les vers. * anthelmintk}ue» c* g. r. v. anihel- 

ininthique. RR. 
Anthera, s,f, iaune da milieu de la rose. c. t. 
Anthère , s.f. t. de botan. sommet des ëtamines , 

capsules qui constituent les organes mâles des 

fleurs. * anthère, r. amtkora, 
t Anthéric , t. m. genre de plantes de la famille 

des asphodèles, anthiricum» 
Antherine,/./. poisson quia une ligne latérale IfAntiborie', «./.cadran éqûinoxial des anciens. 

argentée. Anticabinet , s. m. pièce avanr le cabinet.c.v.R 



A N T I 



neuses. anthyllis, 

Anthynopti^e , adj, i g, s, m. remède, contre 
l'hydropisie , le sommeil involontaire. 

Anti , prép, ^opposition, avant, «nrè. 

Antia , «. m. espèce de poisson, co. 

Amiacide , aij, i g, s, m, opposé i Tacîde. c. 

Antiapoplectique » adj, i g. *, m. contre l'apo- 
plexie. G. * anthiapoplectique. R. 

Antiartbritiijue, adj, ig. s, m, contre la goutte.G. 

Antiasthmanque, adj, i g. s,m, contre Fasthme.G. 

I Antibaccbique , /. m. c. de poésie latine. R 



Amhèse» «./• temps où tous les organes d'une 

fleur ont pris leur parfait accroissement. AL. 
Anthestéries » x. /. pK fêtes de Bacchus. v. 
Ambias » s, m. poisson. * antia. c. 
t Anthocère» s, m, plante de U Camille des algues. 

anthoeeros, 
Antholiie , x./. sorte de blé des Canaries; pha 

iaris pétrifiés dans le schite. l. 
Antholyse, x./. plAite de la famille des iris, an- 

thùiysû, 
Anthora, x.m. antore, aconit salutaire , madou, 

plante à fleur en casque, bonne contre le cy- 
clamen et le venin. * antora. t. 
t Anthosperme, x. m. genre de pbmes rubiacées, 

anthospermuMm 
t Anthracite, X. m. plombagine charbonneuse, 

charbon de terre incombustible , houillite , 

amhracohte. * pierre qui a la couleur d'un 

charbon allumé, l. 
Anthracoce , x. m. ulcère dans les os ; anthrax. L. 
Amhracôse , x. /. t. d'oculiste. R. 
Anthrax , x. m, bubon enflammé , très-doulou- 
reux ; insecte diptère de la famille des mouches. 
^Anthrène, x./I petite espèce de cohéoptères 

fort jolis qui habitent les fleurs, anehrtnus, 
t AnthribeSi x. «i. pL insectes coléoptères, à 

antennes terminées paf une masse foliée, an 

thrihus, 
t Anthroroaecte, x./. divination par fapparition 

d*un homme mort. 
t Anthropcfortne , adj, x. s ^. qui a la figure hu- 
maine, 
t Anthropogénie, x«/. connotssance de la gé< 

nération de l'homme, anthropogenia, 
t Anthropographie , x. /*, descnpnon de Hiom- 

me. antkropografkia. 
Anthropologie, x. /. discourt figuré qui attribue 

i Dieu des membres , des oreanes ; t. d'anat. 

discussion sur rhqpune , t. de philos, traité 

sur la morale. 
Aathrooomantie , x. /. divination par t'inspec' 

tion des entrailles des victimes humaines. * an- 

thropomancie. rr. 
t Anthropométrie , x. /. espèce d'anatomîe. 
t Anthroponnorphisme , x. m, erreur des anthr^ 

pomorphites. 
Amhropomorphfte , x. «i. hérétiaue partisan de 

Tanthropologie , qui attribue 4 Oteu une figure 

bunaine. *p/, antropomorpbhes. ce. anthro- 

pomorpbytes. v. 
Antbropopathie , x. /. discours qui afcr&ue i 

Dieu ce qui ne convient qu'à l'homme, c. V. 
Anthropophage, x. m, adj). mangeur d'hommes , 

de cnair humaine, anthropcphagus. 
Anthropophagie » #• /. actioo de manger les 

hommes, v. 
Antbrofjosomatolope , ».fi description dki corps 

humain. At. 
t AnthropoSophie , x./. connoissancc de Vi na 

ture de l'homme, anthropotophia, 
t Anthropotomie % *• f% dissection- anatomique 
. de Hiomme. 
t AnihyOîde^ f, 9. genre ^ plantes iégm»i 



t Anticachectîque , adj, 1 g, x. remède contre la 
cachexie. 

fAnticacochimique, adj, x. remède contre la 
cacochimie. 

fAndcausotique , adj, x. remède contre le 
causus. 

Antichambre, x./. pièce avant la chambre, an* 
tithalamus^ 

t Antichore » x. m. genre de plantes d'Arabie. 
antichoruSf 

Antichrèse , x. f, convention par laquelle on 
abandonne les fruits d'un bien pour les inté- 
rêts d'un emprunt. * antichrèse. r. 

Antichrétien, ne , adj, opposé au christianisme. 

c. G. RR. V. 

Antichristianisme , x. m. religion opposée au 
christianisme, rf. 

Antichthone, x.m. antipode.R.*antichthones.v. 

Anticipant , adj, m, (paroxisme) qui vient avant 
le temps auquel a commencé le précédent, al. 

Anticipation, x./ action d'anticiper ; usurpa- 
tion i réfutation anticipée, anticipatio, * ex- 
pédient pour se procurer des fonds sur des 
rentrées, al. 

Anticiper , r. a, pé. e , p. prévenir , devancer^ 
usurper, anticipare. 

Anticoeur , x. m, maladie du cheval. G. ▼. RR. 

Anticonstitutionnaire , adj» x. opposé k la cons- 
titution uniginitus. c. G. 

Anticonstitutionnel. le, adj, contraire à ta cons- 
titution* A. c. 

Anticonstitutionneltement , adv, d'une manière 
anticonstitutionnelle. C 

Annconvulsionnaire , adj^ x. contraire aux con- 
vulsions, c. G. 

Anticour • x./. première cour. R. G. €• 

t Antidacryle , x. ito. anapeste. 

Antidate^ x./. date antérieure, d'un jour anté- 
rieur 4 celui auquel elle est apposée. ^ 

Anridater, v,.a, té. e , p, mettre une antidate. 

t Antîdesme, x. m, contre- venin , plante 4 fleurs 
en épi , baies ovales, antidtsma, 

t Aotidinique , adj, x. remède contre le vertige. 

Antidosaire , x. m, recueil de remèdes. 6. c. * an- 
tidotaire. R. v. antidotarium. 

Antidote, x. m, contrepoison» qui préserve du 
poison, antidotum» 

Anridoter, y. a, té. e , p, donner de fantidote. v. 

Antidyssentérique , adj, a g, x. m, contre la dys- 
senterie. G. c. * anridissentérioue. c&. 

t Antiennaèdre , adj,f, (tourmaline) quia neuf 
faces de deux côtés opposés. 

Anuenne , x. / t. de lithur. début du chant \ 
nouvelle. * anriene. r. andphona, 

Antiépileptique, adj, 2 g, x. m. conue fépiîep- 
sie. 6. c. 

Antiécique , adj, 2 g, x. m, contre fétnîe. G. c. 

t Anuùrcineux, adj, x. remède contre le farcin. 

Antifébrile , adj, 2 g, x. m. contre la fièvre.G.c. v. 

Antigéopétre, x. m. ▼• 

't Anti-glaucome , x. m. maladie de l'œil dansta.« 
quelle le cristallin forme une élévation. 

Antigorium^ t.m» gros^éroaildet faïenciers. «. y. [ 



ANTI 

t Antihectique , x. m, remède contre l'étisie ; 
exide d'antimoine et d'étain préparé par la 
détonation du nitre. 

t Antihydrophobique , adj, x. remède contre la 
ràee. 

Aniihydropique , adj, 2 g, x. «. contre- l'hydro- 
pisie. G. c. 

Autihypocondriaque , adj, ig, x. m. contre les 
hypocondres. G. c. 

Ancihystérique , adj, 1 g* x. m, contre les va- 
peurs. G. c. 

t Antilaiteux ou laciifuge , x. m, remède qui fiait 
évacuer le lait. 

Amillis , X. 01. plante. 

fAntîlobe, x./. panie de l'oreille opposée au 
lobe, antilobium. 

Antilogarithme, x. m, t. de mathématiques. R. 

Antilo^ie , x./. t. didacrique, contradiction dans 
un discours. 



t Antiloimique, adj. 1 £. x. antipestilentiel. 

Antilope , x./. quadrupède. 

Antimélancolique , adj, 2 g, f,m, contre la Mé- 
lancolie, c. * amimélancbolique. R. 

Antimense , x./. nappe d'autel, r. 

Antiméphytique , adi. 2 ^.x. m. centre la lua* 
vaise ocieur , le mq>hYtisme. e. 

t Antimétabole, antimccathèse , andméulepsr,^ 
x./. sorte de répétition. 

Antimoine , x. m. demi-ir.éta] composa de soufre 
et de mercure, ttihium. 

Antimooarchi<^ , adj, % g, contre le monar- 
chie, c 

Antimonial. e , «<Ç* ^^ l'antimoine, c * x. n. cv. 

t Antimonié. e , adi, n^^é , chargé (famimoinek 

t Antimorveux , adj, x. qui guérit la morve. 

Anrinales , x. m, oiseau de mer. y. 

Antinational. e,d^\ opposé au goût narionaf. 
G. c. 

Antinéphrétiqiie , adj, 2 g. s, vu contre la colique 
néphrétique» c. 

Antinomie , t,f, contradiction entre deux lois. 

t Antinomien ou anomien, x. m, ennemi de la 
loi. * antinonûen. ne, adj. e. 

fAntinoiis, x.m. constellation septentrionale ^ 
près de la voie lactée ,sur l'équateur. 

t Antioccupation , x. /. voy. prolepse. 

Antiope ,. x./. insecte, u 

t Antiorgastique»ii<f/. 2 g,. s, qui calme Teffer* 
veKence des humeurs, antiorgastica, 

AnTipape , x. m^fiux pape. psttào'pontifiM. 

Anriparatlèle ,.x./. t. de géométrie. tLR. 

Antiparalytique, adjj,2 g,t,nu contte la para- 
lysie. G. c. 

t Andparasiase , x. /. figure de rhétorique jrar la- 
quelle un accusé veut prouver qu'il mérite la 
louange plutôt c|ue le blâme. 

Antipaste ,.x. 01. pied d'un vers^ latin, v. 

t Antipate , x. m. corail noir ; S*, çenre de zoo- 
phytes 4 rige simple ,. cornée , demi- transpa- 
rente , écorce gélatineuse, antipatu» 

Anripathie , *,f, répugnance naturelle , aversion. 
antipathia. * opposition désagréable de cou- 
leurs. AU 

Antipathique ,. «4$. 2 g. opposé, eontraire. rf 
pugnans, 

Antipérisultiqiie , adj. s g, (mouyement) irré» 
gulier des intestins. 

And])éristase , x. /. action de deux qualités con- 
traires qui s'aident mutuellement. 

Anripestilentiel. le ^ adj. x. t. de méd. contre k 

' peste. G. y» * antipesulentiel. ele. r» 

Anâphate, x. m. corail' noir. c. y. 

t Antiphlogistique , adj, 2 g, s, qui calme Fardent 
de îa fièvre. 

Antiphonaire,x.aB. liyrc d'inuenau notées. C« 
C y. CQ,. 



Digitized by 



Google 



(23) 



A N T I 

t Antiphofie , i. /^ simphonic de diverses voix ou 
iosmimensà rocuve ou double octave. 

Auiphnse, j./. contre-vérité ; ironie, snti' 
pkrësis. 

t Antiphnser, v, a» Cûrc des phrases contraires 
k la graounaire* 

ADnphthisique, adj. tg. contre la phthîsîe. c. 

t Antiphysique » adj^ a ^. carminatif ; contre la 
nature. 

fAndpleurëtique , ûij, a g, contre la pleurésie. 

Andpodagrique, adj» ig» s. as. remède cooue la 
goutte, c. Y. 

Antipodal. e , adj, qui est antipode. G. c. 

Aatipode , *, m. lieux , babitans diamétralement 
opposés, antipodts, (fg,) contraire » opposé. 

jAntipraxie»/.^ variété des symptômes dans 
les hypocondriaques, antipraxia. 

Afltiprosace , /• m. t. d*anatomie. v, 

tAotipsorique, *dj. 2 g, contre les maladies de 
b peau. 

Aniiptose, s,f,u de gnmm. positioB d*uo ca: 
pour un autre, c v. * antipto^e. r. 

Aotiputride» sdjmZg, contre la putridité. c.co 

t Annpyique , mdj, 1 g, /• qui supprime la suppu- 
ration, ««c^ictf. 

Antipyrétique , adj. 1 g. contre la fièvre, r» 

Aotipyrotiques» adj, 1 g, pU contre les caus- 
tiques, c. 

Aatiqaaille,^./. chose antique, de peu deva- 
kai.vUUet autiauitau ohsoltta, 

Andquaire , s, ». <|ui connoit les antiquités, an 

ADnqoartat, #.ai. coonotssaoce de l'antiquité. 
I C.B. 

Astique, adj, a g, vieux, ancien* s, a f, monu- 
i nent, médailk, statue de l'anrîquité. anti' 

fuu, priscMs* 
Abtique (àT) , adv, d*une manière atuique. * i- 

fûdqBe. €• priscè, 
AotîqBer , 9, a* que. e , p . t. de relieur « en]o« 

Bver b tnache. a. v. 
' Aatiquité, «./• aocienneté reculée ^ les anciens 

peuples ; ce qui reste d'eux } monument an- 
tique. auii^mUa*» 
tAotirachitttpie, adj. 2 g. /• contre le rachi 

tisme. 
AnmaUe , s. /. pièce avant la salle, c. G. 
Aflêsdens, s, m, pi, donc tes ombres ont ï midi 

des érections contraires, voy. ante»ciens 

*aiitoBdeos. a. 
Andscorbutiqne , adj, 2 g. s. m. contre le scor- 

bo. G, v. RR. 

contre les 
ène.G.v. 



t Afitiscropbttleuz. se » ^dj, 

écroDcUes. 
Aflciieptique, adj, a g. contre la gangrj 
t M-s^ma , «./. deux sigma adossés. 



!,«•/• t» de méd. révulsion. G. c. v 

uùipasit. 
Awiipaimodiqiie, adj», ig*s,m, remède comre 

J(spt»e.c. G. 
t Art tptm, M. m» t. de poésie, pied de q^oatre 

t][Babtf. 
^'KBpisiique. adj. a ^. qui opère par révulsion, 

c.G.*aiictspauque. v. 
•A'tSipode» s, m, t. de chim. (aux spode -, cendre 

tfiôe plante aquatique. G. v. 
t Aatiittîepce , s, f. roulette sous les pieds d^un 

lit, dfan fauteuil. 
AatÎRtQplie , s. f. stance de poëste I/rique ; t. de 

Cnanu teaversement , 4*, le ferviteur du 

i^>^, eu le maître du serviteur. 
^"<^7Fhilttîque, adj, 2 g» contre le mal véné 

*"Wtt>n, m.pL mauvais génies, v. 

*™éiar»i. m, muscle. R. v. 

Awtkist ^4./ oppoiitioD de peoiéei> de mots. 



A P A G 

* antithèse, a. aaeithcsis. 
f A r.tithétaire, s, 'm. accusé qui se décharge d*un 

délit par récrimination. 

Antithétique » adj, 2 g. de l'antichèse. c. G. 

^ Antitrague , /. m. éminence du cartilage de l'o- 
reille, antitragus. 

Amitriniuire , s, m. contre la trinité. c. v. 

Aittitype , s, m. figure , type. c. G. 

Antivénérien, ne . adj. s,m. contre le mal véné- 
rien. * antivénérien, riene. R. 

fAntivermiculaire , adj, 2 g, s. amipéristaltique. 

Antivermineux. se , adj, contre les vers. a. v. 

Antivéro!iq^e« adj. a g. contre la petite vé- 
role. G. 

Antiversificateur, s, m, {hurlctquê), y. 

Antoiser, v, a, se. e , p, mettre en pile.R.G.c.v. 

Antoit, s. m. t. de mar. instrument. de fer pour 
plier les bordages. r . c . c. 

?Anto!fe, s. m, fruit du gérofle. "^antoflê. 
Antologe , 1. m. auteur d'une antolo^ie. 

Antologie , s,f, choix de fleurs, de poésies, d*é- 
plgrammes grecques, rr. G. * authol*. A.v.c. 

Antonin , t. m. moine de St.- Antoine, c. G. * ou 
antoniste. R. 

Antonomase , s.f, t, de rhétor. emploi de l'épi- 
thète pour le nom. ^antonomaxe. G. an- 
taaomasia. 

Antora, antore ou antitoré, s,f, plante, ♦an- 
thora. A. T. 

Antoxa , *, f, plante , contre-poison, c. 

|Antracite, *,f, charbon minéral» incombus- 
tible; espèce de houille. 

j"Antraconistte,/.w. instrument pour évaluer 
la quantité d'acide carbonique c&ntenu dans 
l'air atmosphérique. 

Anue , t. m, caverne obscure; grotte naturelle ; 
-maxillaire, cavité de l'os de la mâchoire su- 
périeure, antrum. 

'l'Antribe , s, m. insecte du genre dei,co!éoptères; 
il hache les fieurs en morceaux, antrihus. 

Antrîsqiie , s. m, plante apéritive, G. c. v. 

f Antropoglyphites , /. m. p/. corps fossiles qui 
repréienteot quelques parties du corps bu 
main. 

fAntropoIites , s,m,pl. ossemens humains, fos- 
siles, pétrifiés, minéralisés, vitriolisés. 

f Antroporoorphe , adj, xg, t. d'hist. nat. à face 

. humaine. 

fAntropomorphite , *, m, crustacée pétrifié qui 

: reptésente d'un côté la face de Thomme. 

f Anuer, 9. a, nué. e. p, chobir le mpment h 
vorable pour tirer au voU 

Anuiter (s*) , v.r, se laisser surprendre par la 
nuit, nocei se credtre. 

Anus, s,m.\e fondement; t. d'anat. ouverture 
du cerveau; t. de boian. *ânus. r. anus. 

Aiuûété , t,f. peine, travail, tourment d'esprit. 

* grand mal-aise. v. anxUtas, 

fAodon , s.m, 4*. genre de poissons i mâchoires 

sans dents. 
Aonides, s,f,pl. les Muses. ▼. 
Aorant , adj, {yUux) suppliant, r. 
Aoriste , s. m, t. de gnmm. prétérit simple, ex. 

je fus. prononce^ oriste. aoristtu. 
Aorte, i./^ t. d'anat. artère; canal qui part du 

coeur et porte le san^ dans toutes les parties 

du corps. aoTU. * vaisseau; coffre. G. 
fAourou-couraott, t. xu très-beau, perroquet de 

la Gutanne. 
Août , t, m, huitième mms de Panaée grégo- 
/ rieiÉie ; moisson, nunsis augustus, 
Aodter, 9,a,té,9f p, t. de fard, fiire mûrir w» 

soleil d*août. (U participe sttU ttt uUU ); 
Aoûteron ^ x.m. moissonneur. 
Apagogie. «. /. démonstration ah ahsurdo, par 

l'absurdUé du conuaire. cc^rr-co. v. 



A P E T 

Apaisanteur , t, m. qui apaise, v. 

Apaiser, 9. a, se. e, p. adoucir^ calmer, sedarê» 

(s*) , 9, r. miuscue. * ctappaiser. G. R. 
Apalacbine , «• / ou cassine, plante , thé des 

Apalaches. 
t A palanche , t. m. plante de la £imille.des sapo* 

tiles. prinot. 
A palath , t, m, plante médicinale, voy. aspalathe* 
tApalike, t,f. poisson du genre du dupe, apa-^ 

iika. 
Apanage , s. m. (terres en) données par un sou* 

verain à %t% puînés; suite , dépendances. /do* 

eiaria posstssio. 
Apanager , 9^ a. gé. e , p, donner un apanages 

fiduciariam possusioncm dare, 
Apanagiste, «.01. qui a un apanage. . 
Apantropie , /. / misantropie par maladies 

* apanthropie. A.C. c. r. co. y. apantropia, 
fApcr , /. m, espace deutou dont la cuirasse est 

oe trois bandes. 
tAporine , /./. famille de plantes qui comprend 

la garence, le caille- lait , txcaparina. 
A pan, adw* séparément. * à-part. c. 
Aparté , s, m. sing, et pi. paroles dites i par« 

soi. seonium. 
fApaus, *,m.pl, insectes coléoptères de Tes- 

pèce des bostriches. apatus. 
Apathie , /•/. indolence , insensibilité. ag%ctuxm 

9aeuîtas. 
Apathique, adj.xg, insensible i tout ; indolent. 
Apatbiste , s. m, partisan de l'apathie. c« 
tApatite , e.f, pierre qui contient de l'acide 

phospborique et de la chaux ; phosphate cal* 

Caire ; chrysolithe. /. «r. phosphate calcaire 

cristallisé réguKèrement. 
Apaturies, s.f,pL fêtes de Bacchus â Athèner^ 
Apéchême , *. m, fiaaure du crâne, contre* 

coup. T. 
Apedeute, t. m, ignorant. ^apédeute.R. G. c» 

apédenter v. 
Apedeutisme , /. m. ignorance par défaut dlns- 

truction. * apedeutisme. R. g. c. co. apé- 

deptisme. y. 
fApenientisme , *, m. exil ou absence d'une 

année entière. 
Apens. voy. guer-apens. * guct-appens. R. G. 
Apepsie, «. Jf, indigescion continuelle , habi^ 

tuelle , t. de médec. 
Aperception , «. /. (de soi-même) , conscience 

immédiate ; sentiment intérieur , intime de sr 

propre conscience. &. 
Apercevable, adj, 2 g* qui peut être aperçu. a<« 

peetalUis. 
Apercevance , /. /. Ciculté d'apereevoir. A. ' 
Apercevoir, 9, a, çu. e , p, commenter à voir; 

découvrir; comprendre, perspicere, (s') , v. r, 

connoitre ; renaarqiwr. animad9erure. *ap*' 

percevoir. V, - 
Apercher, 9, a, ché. e , p. remarquer l'endroit 

où un oiseau passe la nuit , t. d'oiseU al. r. v; 
t Aperçoir, /. m, pUque de la meule d'épinglitr. 
Aperçu , s, nu première vue ; exposé sommakew 

A. c. V. ^apperçu. v* oerspecttu. 
Apéréa , s, m, <{uadrupède da Brésil qui tient da 

rat erdivlapin. 
Apéritif, ve , adj, qui ouvre , facilite les sécré<«^ 

rions.. flUtf^xVfï. 
Apéritoire, /. /. t. d'épiaglier , plaque dû toor 

pour faire la pointe. 
Apertement , ad9. manifestemeiK , ouverte-^ 

ment, r, 
t Aoerttse , s,f.(/rou9,) dextérité , capacité. 
Apétale, adj, sans péule. voy. pétale, a. 
Apetisf ement , s. m. diminution , afFoiblisstmehl 

par l'éloignem^nt ; exténuation. G.^v« *É^« 

petissemenc y, imminutio^. 



Digitized by 



Google 



CM) 



A P L A 

JKpetister, p, a. $é. e,f. tendre plus petit, tm^i 
nUnutn, (O , r. r, devenir moindre , plus 
petit. imminuL \ 

X peu près , adv, environ ; pres^*entièreinent« 

* i-peu-près. c. 
^phanes , #. m, pi, plantes, u ^ 
ilphelie , /. m. le plus grand élôignement d'Ain 

corps céleste d'un autre. * aphélie* A.c. lu 

G. ▼. CO. AL, 

'f Apbellan , #• m. la plus belle étoile des gé- 
meaux, j 

Aphérèse • '. / t. de gramm. suppression de la 
première syllabe. * aphérèse, r. aphérèse, a. 
c. c. V, 

ÎAphidivore , aij, s g. qui mange les pucerons. 
Aphilanthropie, /•/. premier degré de la mé- 
lancolie.* tf/^Ai/tf nrropA/a • 

Aphis , «. }». espèce d'insecte, l. 

-î*Aphitée,/./. plante parasite qui n'a que les 
parties de la fructification, aphytcia. 

Aphonie, «./• extinaion deYoix. 

Jkphorisme , #• m. sentence , maxime générale 
en peu de mots* aphorismus» 

Aphorîstique , a(^, ^g, de l'aphorisme, c. C. 

ÎAphracte, s, m. navire à un seul rang de rames. 
Aphrizic , f . m. tourmaline, 
phrodisiaque , adj,ig,dt Vénus; de perle; 
qui excite à ra.nour. B. 

ÎAphtodisiasme , s» m. coït, aphrodisiasmus^ 
phrodisies, s.f. pL fêtes de Vénus* v. 

iiphrodite , s,f, insecte. L. * adj, plante ; animal 
<^ui se reproduit sans acte extérieur de généra- 
non. — espèce de chenille de mer , ou ver , 
loophiie en oeuf, à pointes pourpres «t poils 
jaune- verts. ( Vénus) née de l'écume. 

'j'Aphronatron , #. m. sel mural. 

Apnronille , s,f, plante , sa racine qui fait uriner. 

Aphronttre , <• m, écume subtile de nttre. c. 

-f Aphtartes , s, m. pL ou incorruptibles , héré- 
tiques du ^*. siècle. 

^phte , s.m, petit ulcère » mal dans la bouche 

* pL aphtes, a. aphthes. rr. 
-tAphteux. se , ad'j, (fièvre*) de l'exanthème. 
-^Aphye , ^. m. uès-petit poisson du genre du 

cyprin. 

Aphylle , adj, s ^. eu -infeuillé^ qui n'a pas de 
feuilles. At. 

Api , s. m. (pomme d') , rouée et blanche . pe- 
tite, malum apio/um. espèce d'ache. apium» 

A pic , adp, perpendiculaire. ** à- pic. c. 

Apiétrtr , v. a. tri. e , p. décroître » dépérir, v. 

•t A pilepsie, /./. apoplexie. 

'tApinel, ^.iil. racine d'Amérique qui fait fuir les 
serpens et les tue quand ils la mordent. 

>pic^uer,y. «• n. que. e, p, le cable d*un vaisseau 
apique quand il est au-dessus de l'ancre. <;• 

Apif , j* m. bœuf adoré car les Egyptiens* 

-^Apiter^ r. 0. té. e , p, {yUu») attendrir. 

Apitoyer , v, a, yé. e , p, affecter de pitié, exci- 
ter la pitié. A. (s*) , f. r. v. 

^Aplaigner, v. a. gné. e, p» tirer les poxls du 
orap avec les chardons. 

Apiaignenr , «• m. celui qui aplaigne. al. 

/planer , v. «. né. e , f . t. de roanuf. faire venir 
la laine. R. G^ c. r. '^applaner. v. 

Aplaneur, s, m, qiii aplane. G. C. v. *app1a' 
oeur. V. 

Aplanir , y. «. ni. e, p. mettre de niveau , unir , 
égaler; lever les obstaclet. escplanare, {$') , 
r, r. a^uari. *applanir. y, 

Aplaiiîssement, #. m, acrion d'aplanir , ses effets. 

* applanissement. v. eomplanatio. 
Aplanisseur , s, m. t. de manuf . qui aplanit, a. c. 

c. ^ applantsseur. v. 
glatir , V. 4. ti. • , p. rendre plat. compUnare, 
1/) I ^. rs ^r/toit plat* com^lanéri. ^^pla- 



A P O L 



: peu connue « 



tir. V. 

Aplatissement, j* m. action d*«platlr, set effets* 
* applatissement. t. 

Aplester, v, a, té.e,/. déployer, étendre les 
'voiles. R. G. C.V. 00. 

j'Aplestie , s,^ insatiabiUté. apUsùa, 

Aplets , /• m, pi, filets pour le hareng. G. c. v. 

Aplomb, s, m, ligne perpendiculaire a l'horizon. 
perptndicuium, 

fAplome , s,m, substance minérale 

I brune, différente du grenat. 

tAplude , s, /. genre de plantes graminées. 
apiuda, 

JApljrsies^ /./. pi, y. génie de mollusques gas- 
téropodes, apiysiét. 

Apnée « s,f» de£iut de respiration. G.co. v* RJt^ 
apaaa, 

Apobomiet 4 «././iZ. fêtes greccjues. r. 

Apocalypse , x ./. révélation ; livre du Nouveau- 
Testament ; obscurité , mystère, apoeaiypsis^ 

Apocalyptique , adj, 1 jf. de l'apocalypse. 

t Apecénose , #. /. évacuation contre nature. 
apoccnosis, 

tApocinées , /. f, ^/, famille de plantes ana- 
logues i l'apocyii* ^ ' 

Apoco^ t, m, inepte et babillard. A« v. 

A-poco , #. w. mal habillé, v. 

Apocope , j./. t. de gramm. retranchement ila 
fin du mot* * t. de chirur. fracture avec es- 
quille. G. 

Apocrisiaire , s, m. agent d'un pnnce ; trésorier 
d'un monastère. G. v. 

Apocroustique , s. m, t. de méd. qui chasse les 
humeurs malignes. G. v. RR* 

Apocryphe , adj. 2^ inconnu; caché^ supposé; 
suspect, apocryphus, 

Apocyn , «. m. plante , ouate .lierbe à la houette ; 
son fruit gros comme le poing , oblong , en 
gaine , renferme de La ouate qu'on peut nier. 
apocynum, -gobemouche ; lorsqu'une abeille 
pénètre au fond de sa fleur en cloche , les pé- 
tales se ferment et la xetiennent. ^ou apo- 
cin. A. R. 

Apodacryrique , adj» ». % g, hux critique, v. 

Apode, s, m, hirondelle de mer. *pi, poissons à 
squelette osseux , sans nageoires ventrales, du 
I*. genre, l. 

Apodictique , adj, (certitude) qui repose sur les 
raisonnemens, les principes; t. de log. démons- 
tratif , convaincant , évident; t. didactique. 

tApodioxis, s,f, tour par lequel on rejette avec 
indignation un argument comme absurde. 

fApodose, s,f, seconde partie d'une période, 

Apogée, s, m. le plus grand éloignement d'un 
astre de la terre ; le plus haut c^gré d'éléva- 
tion* apogcum, 

Apo^raphe, $, m, copie d'un livre, d'un original. 

Apointisser, v. tf. se. e , pJ {popui.) rendre 
pointu. R. 

fApojove, 1. m, point du plus grand éloigne- 
ment 'd'iin satellite de Jupiter • de cet astre. 

Apollinaire, adj» ^ g, en Vbonneur d'ApoUon 

G. V, 

Apollinaristes, 1. m, pi. sectaires qui ne croient 
pas à l'incarnation du Christ. G. C. v. 

't'Apollo , apollon, #. m, espèce de théorbe à se 
cordes. 

Apollon , s, m, dieu du Parnasse. Apoilo. *fg, 
grand poète; robe de chambre très-courte. G. 
^insecte ;^ l'un des plus grands papillons de 
îour , papillon des Alpes, a/picoia, u 

ApoUonies» s,f,pt, fêtes d'Apollon, v. 

Apologétique , adj, %g. s, qui contient uneapo- 
logie. defcnsio. 

Apologie, s.f, éloge ; justification, defensio» 

, ApAlo^i^ue ,adj,^g, qui tient de l'apologie, a. 



A p o s 

Apologiste , «. 01. qui prend la défense , qui jus* 
tifie. dcfensor. 

Apologue , s, m. fable morale «t Instructive, apo' 
iogus. 

Apoltronir, r, a* ni. e, p. t. de fauc. couper les 
serres, b. G. c. * apohronnir. v. 

fXpolytiaue , s, m. refrain qui termine des par- 
ues de l'office. 

Apomécométrie, «./I art de mesurer les objeu 
éloignés. R. 

ÎApomytose , x. m. ébrouement.^ 
Aponévrographie , s» f. description des apo- 
névroses, aponeurographia. 

fAponévroIogie , s,f, traité surles aponévroses. 

Aponévrose , s.f, expansion d'un muscle. * apo- 
névrose. A. G. V. c. aponeurôse. R. apontu" 
rosiê, 

Aponévrotique , aé^, a g, de l'aponévrose. G. c. 
*aponeurotic|ue. R. «poiteuro/tctti. 

t Aponévrotomie ^ s» f. dissection des aponé- 
¥veses. 

f Aponoget, t, m, genre de plantes de la fannllt 
aes gouets. aDonogeton. 

fApophane , adj, (cristal) dont les facettes oa 
les arêtes indiquent le noyau. 

f Apophlegmatisanre , adj, f. (plante) mastica- 
toire , évacuant le phlegme. 

Apophlegmatisflie , s. m. t. de méd. salivant. R. 

Apopfathegme , s, m. dit notable , sentence , ma- 
xime, apophthegma» 

Apophyge , s, /. t. d'arcbît* sertie de la base. 

R. G.C. 

Apophjrse , /. /. t. d*anat. saillie d'un os. apo* 

physis. 
Apoplectique , adj, s, 1 g. de fapoplexie , qui 

en est attaqué, attonito*. 
Apoplexie, s^f privation du mouvement et da 

sentiment* * apoplexie. A. R. G. c apoplexia» 
fApopsychie, #. /.opsychîe. 
Apore, s. iru probfeme difficile A résondre.R.c.r. 
tÂporie , /. fi dubiution« 

ÎAporisme. voy. fpore. 
Aposcepsie, s.f. transmigration des humeurs. 
aposcepsism 
Aposiopèse, s.f t. de rhétor. ellipse, réticence, 
omission , prétérition. * aposiop^e. R. àfo» 
siopesism 

ÎApositie , s.f. anorexie, apositia. 
Apostase, s. m. amas de pus sans inflammation* 

apostasia. , , . 

Apostasie, *./. action d'aposta«er. reitgionu 

SUA desertio, 
Apostasier, v.ii. renoncer i sa religion , a $e$ 

vœux, rcligionem suam dcserere. 
Apostat , tf 4/. «. m. qui a apostadé. niigîonis saê 

dtsertor. * apostat, e. G. 
Apostème {abusivem, aposrume) , t. m, enflure 

avec putréfaction. G. C, * apostème. R. apos- 

tume. ▼. apostema» 
Aposter , 9. a, té. e, p. mettre quelqu'un pour 

épier , observer , surprendre, tromper ou in- 
sulter. 6.C. V. adornatc, 
Apostillateur , #. m. qui apostilTe. G. c. r. ^ 
Apostille , *./. petite note, addition marginale; 

addition. * recommandation en marge 1"> 

mémoire, annotatio. ... 

Apostiller, v.a. lé.e, p. mettre une apostille. 

notas appoaere. . , . 

Apostis , s. m. t. de mar. pièces de bois sur lei 

côtés d'une galère. G.c. ^ 

Apostolat, s, m, ministère d'un apôtre, apof 

toîatut, 
Apostole , s. m, (vùnjr) apôtre, w* 
tApostolin,i. m* religieux, hr. . 

Apostolique , adj. a/.^ tie« de lapôtre, 

''^^''* ** âpoitoUquemeitf 



Digitized by 



Google 



C^5) 



A P P A 

AponoficpiefiienT, adw. k la nanîère tles apôtres. 

éfùitolontm mort, 
f AposcoUscr, f. m» prêcher pour conrertir. 
tApostoloruai, #.«• sorte <ronguenC. 
Apostrophe, *.f. indice d'éUsîon; partie de dis- 
cours adrcfsée à ouclqu'un ; reproche , réprt- 

■lande. aposirop/uis. 
Apostropher 9 y.«. phé. e , ^. se détourner de 

SOH discours pour adresser la parole à quel* 

«Tun i insulter , (aire des reproches, compel' 

Ure ûtiqu€m» ' 
Apostune. Toy. apostème. 
Apbstumer ,7.». mé. e , |»« se former en apos- 
tème. tnppurart» 
fApotactttes ou apotacttques , s, m. pL sectaires 

qni renonçoient à tous les biens. 
tApotbème , /. /*• perpendiculaire menée du 

centre d'un polygone régulier sur un de ses 

côtés. 
Apothéose, s,/i déification ; éloge outré , hon 

ncors excestib. * apothéose. m^ëpoeheosU, 
Apodiéoser » r. «. se. e , p, mettre au rang des 

dieux. V. * apotbéôser. R. 
jApotbèse , s, /I action de bien replacer un 

oeoibre rompu, apotkesis, 
Apodiiciire , s, jm. celui qui prépare et rend les 

remèdes. */. apotbicaresse. tu c. apothtcai- 

resse. tl. G. mtdkamttttmrius, «/-m. 
Apothictherte , «•/ magasin de drogues, phar* 

mécopoiiam, art de Tapothicaife. 
Apotooe , i.fli. t. d'alg. différence de quantités 

iocomottosurablcs* additionnées; t. de mus. ce 

<nt reste d'un ton ma)eur» le limma retran* 

cbé.R.c.c.v« 
Apôtre, i, m. disciple du Christ j missionnaire j 

pfédictteur zélé, apostolat, 
Apotfopéen. péene , adj^ qui détourne le raaI.R. 
Apozèoe , f. m. décoction d'herbes médicinales. 
. *ipûzême. c« apoaeme. r. apoytma, 
fAppaillarder (s*) , v. pers, devenir paillard. 
iAppatagcr (s*) , y. pcrt* {n^uv») se comparera 

qaelqaun.. 
Apparat , s, mm pompe , éclat d'un discours , 

iiue action. jappArotut^ * dictionnaire latin 

et francs-, et nançois et Ia:in. c. 
Appaïaux , i. ». piL agrès, anillerie d'un vais- 
seau. armamtniOm 
Appareil» s, m. apprêt, préptratif ; emplâtre; 

collccdoa de machines ; hauteur d'urie pierre. 

âppartiio. 
Appareillage, #• m. t. de marine. R. 
Appareillée ^t,f» roile mise au vent. al. 
AJipareiller, r. «.lé. e,f. apprêter; assortir; 

joindre ensemble, pmrtm pariJuMgtrc, * t. de 

maonC faire le mélange des lames ; égaliser. 

at. r. «. t. de mar. mettre i la voile ; t. d*arch 

{jiï • r. r. se joindre. * voy. apa^eiller. R.^ 
Apparcilleur , «. m. qui trace les pierres ; qui ap- 

piétt les bas ; outil de fabricant de peignes. 

«./. <pii débauche les ûlles. 
AppariiMkefli, Mdv, selon les apparences , vrai- 
semblablement, prohdhiliter^ 
Appaccoce , s,f, extérieur , dehors ^9% choies ; 

ptobabificé, vraisemblance, «pt^ic 
Apparence <en), «ir.au dehors. * en-apparence. 

C.âi4pecûai. 
Appwtttt. e , ûdjm visible , évident • manifeste , 

itaiiqaable , considérable ; spécieux, apértut 
Apparenté, e » sd/. allié, o. c. 
A p p atemei , v. ^ ce. e, f . donner des parens. 

A. V. (^) , r. r/c. prou, s'allier à. cognationt 

ttmjwngL *aparenter. r. 
Appartsser , r. tf. se. e , p. rendre paresseux, c 

C- (O • *"• F'^^* <^M^ paresseux. T. * apa- 

teiMr. R. 
Apfttiement , r. ai. action d'apparier « d'assordr. 
fêrtu L Dictionn^ l/niv. 



A P P E 

* apariment. R. ou appariment. a. 
Apparier, •". s, né. e , p« assortir , unir par 

paires ; accoupler, par pari juagcrc^ (s') , y, r. 

s'accoupler. eopularL *aparier. R. 
Apparieuse , s,f, qui fait des maria|es. y. 
Appariteur, t,m, sergent ecclésiastique, bedetu. 

* officier dans les fêtes publiques {noityeau). 
apparitor. 

Apparition , t„f, manifestation d'une chose invi- 
sible; d'esprit, d'une comète, risio, *séjotsr 
d'un moment. 1. 

Apparitoire , *,f, pariétaire. ▼. ^aparitoire. R. 

Apparoir, y. a. être évident, roanifestest.de 
prat. il appert, {seul usitée) 

Apparoitre, w,n, ru. e, p, devenir visible, se 
montrer , se faire voir, appartrt. (s') , v. imp. 
s'imaginer, trouver que, notifier, g. *appa 
raitre.c. 

Apparoner , v. « . né. e , p. jauger, mesurer, c. 
*aparoner. R. 

Appartement, t, m, portion de maison ; ensemble 
Je pièces ; étage. * apartement. R. ttiium pars. 

Appartenance , s,f,ct qiû appanient à , dépend 
ae. accessio. pL les droits de quelqu'un. * apar- 
tenance. r. 

Appartenant, e , adj» qui appartient de droit i. 

Appartenir , v. .A. être de droit i quelqu'un \ 
avoir une relation ; être parent, allié , domes- 
tique de. y. impert, être de droit, de devoir. 
pertinerc, 

Appas fS^m.pL charmes puissant i/Uettrét, * ce 
qui plaît , attire, co. * apas. R. 

Appât , t, m, morceau d^aliment mis dans un 
piège ; ce qui attire, engage, iiltx, -de vase , 
poisson du genre de Tammodyte. *apât. R. 

Appâteler , y. a, {yIcum) voy» appâter, o. c 
*apâteler. r. 

Appâter, V. tf. té. e, p. attirer avec rapi^^^t 
donnera manger aux animaux, à celui qui ne 
peut se servir de ses maini; * apâter. r« ûtge» 
rerc cihum, 

Appaumé. e, «iy. c de blat. (main) vue en de- 
dans. 

Appauvrir, v. a, vri. e,p. rendre pauvre, moins 
fertile , moins vigoureux, depauptrart, (s*) , 
v.r.*apauvrir.R. 

Appauvrissement , 1. m. indigence ; état progres- 
sif de pauvreté. * apauvrissement. R. bonorum 
jactura. 

Appeau , «. m. oiseau qui appelle les autres ; ce 
ut instrument pour imiter leur cri ; feuille 
mince d'étain ; petite cloche. alUctor. 

Appel , 1. m. recours k un juge supérieur ; défi ; 
cartel ; signal pour appeler ; appellation i 
haute voix, provocation * arbre du Malabar. B. 

Appelant, e , adj, #. qui appelle , qui sert d'ap- 
peau, provocatcr» 

Appeler , r, a. lé. e , p, nommer 4 haute voix ; 
faire l'appel ; mander , faire venir ; faire un 
appel; exciter; citer; destiner; faire monter 
i. appellare, v: n. interjeter un appel, (s*) , 
V. p<r#. porter un nom. 

fAppelet, #.fli. corde garnie de lignes et d'ha- 
meçons. 

Appellattf , ad}n t. de gramro. (nom) qui con- 
vient i toute une espèce. 

Appellation , «./. appel ; action d*épeler* 

Appelles , s, m. pi, t. de fleuriste, br. 

ÎAppendances, /• m. pi, héritage nouvellement 
acquis. 

Appendice, 1. m. supplément; ce qui rient à. 

* intestin, sing, m, pLf» * ou appeodix. A. ap- 

/Hudix, 
ppendicule , #. m. périt appendice. ^dUuU 
fAppendiculé , adj» (pétiole) termmé par des 
appeodicffc 



A P P O 

Appendre, v, tf. du. e , p, attacher à, suspendre 
à. appendtre. 

t Appenser , v. n. se. e , p. < iioiiv, ) méditer 
avant d'agir. 

Appentis , s, m, petit toit contre un mur. appin" 
dix éidium» 

Apperception , /./.acte de l'ame qui se consi- 
dère comme le sujet qui a telle perception, ai.. 

Appert ( il ) , f . imptrs, il est manifeste. R. 
constat. 

Appesantir, v,a,n e , p, rendre plus lourd, a g* 
gravarc, (s*), v.r. devenir moins vif; s'arrê- 
ter lonç-temps sur. lugranscerc, 

Appesantissement , s, m. eut d*une personne 
appeMntie. 

Appétence , s, f, désir violent et naturel par 
instinct. 

Appéter, y. a, té. e,p. désirer vivement par 
instinct , par besoin physique, appttere, 

Appétibilité , s,f. t. de philosophie. R. c. 

Appétible, «4/* * g' désirable, c. 

Appétis , s, m, pi. petits oignons, c. 

Appétissant, e, 44/. qui excite l'appétit , le ré- 
veille, palatum aeutnt. 

Appétit,/, m, dérir de manger; inclination de 
lame pour satisfaire les sens ; désir ardent | 
goût, appcuntia. appetitus. 

Appétit de (4 1') , adv, par envie d'épargner. 

Appéiitif. ve , ad/, concupiscible. c. R. 

Appétiiion , t,f, passion de l'ame. R. 

Appiécement, /. m, rapiécetaçe. c. 

Appiécer , v. ^ . ce. e , p. rapieceter. c. 

Appiétrir, v.Dron. perdre de sa bonté , de sm 
qualité , t. de commerce, al. 

tApplatisserie , /./ atelier oïl l'on prépare les 
barres defer. 

tApplatissoir, /, m. voy. laminoir. 

tApplattssotres,/./.p/. cylindre pour applatîr 
le fer. ^ 

Applaudir, v. a, dû e , p. battre des mains pour 
approuver ; approuver, plaudere* (s') , y. r. se 
féliciter , se glorifier, siùi plaudtrt. 

Applaudissement, /. m, grande approbation ex- 
primée hautement ; battemens de mains, «p- 
plamsut^ 

Applandisseur, s, m, qui applaudit beaucoup.v.c. 

Applicable , ^tdj, qui doit ou peut être appliqué 
4. attrihutut» 

Application , s,f, acrion d'appliquer une chose 4, 
sur une autre ; adaptation d*une maxime ; at- 
tenrion. applicatio. 

Applique , t,f, ornement de pierres précieuses % 
t. d'orf. tout ce qui s'applique, s'assemble. r« 

G. C. 

Appliquée, /./. ligne droite terminée par une 
courbe dont elle coupe le diamètre, al. 

Appliquer , v. a, que. e , p, mettre une chose sof 
une autre ; adapter ; donner ; conférer, con- 
sacrer; destiner; attacher f esprit à. applicart» 
* placer une ligne dans le périmètre d'une - 
figure. AL. (s') , f . r. s'attacher , s'approprier ( 
s'attribuer; se poser sur. sihi attrituere, 
>oiot, /. m, complément d'une somine , t. et 
nance. * apoint. R. 

Appointé, «.m. oui a plus forte paye. dupHea* 
rius, -té. e, adj, s. t. de prat. 4 juger surrap* 
poR ; t. de blas. placé pointe contre pointe» 
*apotnté. R* 

Appointement , #• m, salaire annuel, stiptndlum» 
règlement en justice sur un appointé. *apoin* 
tement. R. 

Appointer, v. a, té. e» p. accommoder 4 Pa- 

miable ; régler par un appointement. littm 

ampliaru donner desappointemens ; t. de mé» 

tiers, fouler , plier. * «pointer, r. 

Appoîouur y #• SB. juge qui &it appointer pour 

7 



Digitized by 



Google 



(1.6) 



A P P R 

pr^vartquer. 6« c, v. 
Appondure , 5. /. perché qui entre dans, la com^ 

posùion d'un train de bois. a.l. 
apport, s, m. marché^ concours de marchands» 
mereatus, 

Apportage» '.mu peine, salaire du porteur., t. 
V. circumpcctionis portorium» 
, jipporcer , -r. a» xé» e, p. poner au lieu où Ton. 
est; causer; produire^ employer; alléguer, 
annoncer, apportare, 

Apports , i, m, pL ce qu'une femme apporte en 
mariage, al. 

Apposer, y. a. se, e ^p. appliquer « mcttfe des- 
sus, apponcre. 

Apposition,'./, action d'apposer ; t. de phys, 
jonaion ; t. de gramm. et de rhétor. unioade 
deux substantifs, appositio. 

Appréhender, v. tf. dé» e^p, assurer une pré- 
bende. A, 

t Appréciables, ad), pi, (sons).dont on peut sen- 
tir l'unisson et calculer l'intervalle. 

Appréciateur^», m. (juste) , qui-appréde. Arri- 
^ mator» 

Appréciatif, ve » adj,^ t. didact. avec cboht; de 
préférence, g. *q^ marque l'appréciation., v. 

Appréciation ^s,fi estimation de la valeur, éun- 
matio. 

Apprécier^ y^tf» dé..e, ^..estîmeB la iiafeur de. 
Aftimare. 

Appréhender, v, «.dé., e, ^. prendre,, saisir. 
apprthendtrt, craindre, timcre, 

AppréhenstbilicéV* /• qualité de ce qui peut être 
stfisi. V.. 

Appréhensif. ve, 0d}^ (vUux) timide^ craintif. 

G. V. RR. CO.. 

Appréhension , t.fi crainte ; idée qu'on prend 

de. •« timor\ 
Apprendre ,«• tf.. prb. e, pk ad\\ acquérir une 

connoissance ; découvrir, pénétrer.. tffi«c«r«. 

enseigner ; confier' à la mémoire , instfuire ; 

publier, doctrt, 
Apprentii e, u qui apprend un. métier; novice 

«n quelque chose» ^apprentif.. re. i^vuux), 

ùriauultts, '^uld^ 
Apprentissage , ./. m, état , occupation de celui 

qui apprend ; dorée de cet i$zt ; épreuve , 

essai, tirocinium* 
Apprêt, s. m. préparattf; ascâisonnement; affec 

ution V manière d'apprêter,, ce que Ton y em- 
ploie ; t. d'arts', pcanture sur verre ;. t. it mé- 
tiers, apparaùcu 
Apprête, #./ {pitt afysW>tmouilIéCte^epai». 
Apprêter , t, a,xé, e , p, préparer; assaisonner ; 

oresser; mettre en état; aonner ^apprêt.^tf- 

rare» v^tu prêter i rire, riium cotuitart^ (s*) , 

f . r. se préparer, se parare, 
Apprêteur , f . m. r. d'arts , qur apprête ; qui 

donne l'ïipprêt; peintre sur verre. 
tApprêtoir, X. m,5çUt pour apprêter Fécain. 
Apprise, «./. t. de pMCv prisé,. apprécié. G;C. 
Apprivoisement , «. m, {inus.) - actioii. d'appri- 

vouer. G. c« * apcivoisementj b. 
Apprivoiser, v. a, se. e, 0. rendre^doux , moins 

farouche , plus trairable.TRtfiiAfe/^ce/K. (s') , 

se rendre plus familier, s^accoutumeftjgMnxKc- 

fierL ^^aprivotser. R. 
Approbateur, /• m, (p<«uf(VX qui approuve. 

apprabator^ ^^approbatrice , jw /î Ai^.g. r. y. 

( inusité. )> 
Approbatif. '^t^adj-, qui^marqie rapprobaribn. 
Approbation ,5./. consentement i{ }|igement, 

témoignage fivorabte* approhatia. 
Approchant, e, éu^è qui est peu différent dis^ . . 

accedkns. 
Approchant , adir, prdp, environ , à peu^rès. 



APRE 

avance vers ; t» d'impr* écart d;; deux lettres 
d'un même mot , contact de deux mou ; t. de 
métiers, approximation pU préparatifs pour 
un siège. 
Approcher , r..tf. ché. e ,p. avances vers , mettre 
proche ; t. de mon. donner le poids légakêtre 
en faveur ; atteindre, appropinquare, v, n, de- 
venir proche; avancer; avoir darapport, res- 
'sembler., accedere, <s') , v, r. s'avancer auprès. 
Approfondir , v. a, di. e p, rendre plus protond, 
creuser ; examiner à fond ; pénétrer plus avant. 
ex£ayare, * aprofondir. R. 
Approfondissement, s, m, {inus.) action d'appro- 
fondir. G..C. cxc4V4ir«o»* aprofondissement.K, 
Appcopriance ys,f»t, de prac. prise de posses- 
sion. G. 
Approoriation , s^f, action de s'approprier; t 
de cnim. union de deux corps par l'addition 
d'un troisième, rindicatia, 
approprier, y, a, prié, c ,. p. proportionner , 
conformer , ajuster , agencer ;. uire cadrer ; 
marquer la propriété, concinnare, (s*) , v. r. 
usurper la propriété ; se rendre propre, usur- 
parc, ^s'accommoderv {inus,) G» 



Approuver , v. a, vê. e , p, agréer , donner son 

consentement , son approbation à ; juger 

louable , autoriser, approbare. 
Approvisionnement ^4. m. fourniture des choses 

néçessair.es. à> une armée , etc. * aprovisione 

ment. R. rerum eomparatio» 
Approvisionner , y. a. né. e ,p. (aire , fournir un 
. approvisionnement* rcx 60ffl/>tfr4r<«^aprovi- 

sloner. r. 
Approvisionneur, !• an. qui fait réapprovisionne- 
ment, c. . *" 
■Approximatiocv, #./Lt. de roathém.xakul,. valeur 

approchée* 
Approximer , v. d. mé. e , p, être très-voisin. A 
Appui, /.m. soutien , support;, aide, secours , 

protecrion ; faveur; protecteur ; t. de manège. 
> *'apui. R./^/cruffl. 

jAppui-main, s, m. baguette de peintre. *^apui>R. 
fAppulse , <, m. proximité oe la lune à une 

étoile. 
'Appuyer , v. «i. yé. e , p, soutenir avec un appui ; 

poser sur; aider,, protéger, favoriser ^ insis- 
* ter , peser sur. fulcire. (s^) , v . r. se soutenir 

sur , se reposer sur. nitL v. n. être posé sur. 

*— * les chiéns,t. de vén. les suivre^ les diriger, 

les encourager, a» * apuier. r. 
^Appuyotr , #. m. outil oe boîs^pour souder le fer 

blanc. 
Âpre fa^,tg. rudfe au goût , au toucher ; rabo- 
' teux-; ardent ; violent ; incommode, difficile ; 
- désagréable ;,avidè. asptr* s, i»> serpent du y*. 
: gen r« , à. tache noire et fourchue sur la tête. 
Apre , «. m. périt poisson à écail^ rudes, ii^er. 
; * monnols dt Turquie. G», 
'A pfèlfe , s, f, sorte d'herbe. 
Âprement , adP, d'une manière êprt-, violence , 
f ardente , rude< aspert, 
|Après , d^. prép. d^ordte et de lieu», ensuite ; 
' sur ; contre ; à la poursuite. * après, v. post,. 
Après (ci->, aJy, ensuite, dans la suite, infrâ. 
Après coup-, adp, trop tard, après tout» adp, 

tout bien considéré. * après-coup. c. rr. 
Après-demain , aàt^. ït s^.jour après le Jour pré- 
sent, rereeiin^ i//e. 
Après^dinée ,#./; depuis le diner jusqa^au soir, 

* et après dîner ,#. IR..R, 
Après-4nidi , «• / depuis nùdi Jusqu'au soir. 
' * *. m, cch 

Après-que , eonf* àprès-quol , aiv« c. |t» 
AT^rès-soupéè, s.f.'h temps entre le souper et le 

coucher. * et après-souper, r. g 



Ajigrftrfie „ %,/• mouwciQUàt gaii le^ onJAgrè* içut^adr^ çea«ndanu.*ag^èi-tûut.x. 



A R A B 

■ ■ . . ■ ■ * 

Âpreté , a/, qualité de tout ce qui est ipre, « sr 

peritu, 
Apron , s, pu poisson d'eau douce , du genre du 

persègue , espèce de peùte perche, asper. 
Aprojiii » s»f» plante. 
tApsichet , /»i». languette saillante pour retenir 

les glaces des voitures. 
Apsides ,.i. m. fl, points de l'orbite d'un utre le 

plus près et le plus loin d'un autre» * absides, 

T.J./»RR. 

t Apsycbie , s, f, lipothymie. 

Apte, «<//. af. propre k quelque chose ; t. de 

pratique, aptus^ 
Aptères , x. in. pL insectes sans ailes. L. 
Apûtude,«»/. dbposirion naturelle pour quel- 
que chose ; t. de prat. capacité , habileté, 

droit, habilitas, 
t Aptumiste , adj, s. (» oi»'.) prppre à tout. 
Apurement , x. m. reddidon nnale et solde d'an 

compte, rationum confection 
Apurer, >• a, ré. e, p. rendre un compte ner. 

rationts conficere, lever les charges; t. de 
; doreur, affiner, purifier. 
fApus , », m. pL insectes^rustacésquin'adBèrent 

que par la patrie antérieure au bouclier. 
tAputé- )uba , s, m, 3*. espèce de perruche â " 

queue longue et in^le* 
Apyre , adj, 2 ç, qui résiste au feu, ne s'y altère 

{»as ; réfractaire., * s»f, argile , ter#e à porce- 
aine. &. 
'fApyrecuque , adjl 2 ^..sans fièvre. 
Apvrexie , s, f, intermission , cessatien dé H* 

fièvre. G.v. co.rr». 
'Aquador , s, m, poisson volent^ R. 
fAquariens ,, «» m. pL. hérétiquer oui n'en» 

ployoient que l'eau dans^ l'Eucharistie, 
t Aquart , s. m, genre de plantes de la fimilie des 

solanum. aauartia, 
Aquatile, adf, rg, qui naît et vit dans l'eau. Gi^ 

RR. aquatiUs„ 
Aauatique , adj. % g, plein d^eau ; qui habite 

l'eau, aquaticus» 
tAque ou acque, t. »• bateau du Rhin. 
Aqueduc, x.m. canal pour conduire lès eauA. 

* aqueduc. A» aquétductus. 
t Aauerester, ^ /. pi, ouvrières 4jui mettent l'ap» 

pat , réparent les lignes. 
fAquette, s,f, eau aromatique d'Italie. 
Aqueux.' se, «J/. plein d'eau, de la nature de 

l'eau , quia trop d'eau, aauotus, 
Aquila-alba, s,p t^dechim. sublimés blaocil 

mercure sublimé- doux ; muriatc de mercure 

sublimé*. 
tAquiliee ott aqualice, «..n*. sureau des^Indes^ 
= aquilicium. 

AquUin , adj. (nez.) en bec d'aigle, aquilinu». 
Aquilon, x.tt. vent du nord. *ph vents, froids. 

aqjuii^ 
Aouilonaire , adj^ t g. d'a(|iiiIon, bor^U ^aq"** 

lonnaire*. AL. tf^iii/oAirrtx. 
tA^qui ,.#.!«. grand sapajou è« barbe tort 

longue , arrangée eomme au ciseau. 
AbI^om aras, ^..m. perroquet 4 forte taillé « 

grande queue;, il y en a de bl«« t ^ "J^ 

•très.rares,.de rouges-, de verts^t defat»e«» 

voy. hara. 
t A rabara , *. m, grand sapa) on -roe^. 
Arabe. 9%; s, langue, peuple d*Arabîê, ♦^doff 

avare, arabs» 
Arabesque, adj. trg, à la- manière det»AraMii 

arabicas, ^^ 

Arabesques, ** ?iriPi. U dépeint; ornemeosse 

rinceaux et ftutlngesi ' ,g*^^ 

fArabette , #, /. genre de plantes ctfKtitttt* 

arabis, ^. 

Anbi^ue , adj: 1 g, (goaiBe 1 golfe) d'Aralne. 



r 



Digitized by 



Google 



(27) 



A R B I 



A R C H 



fAnboutan » s, m, grand arbre qui donne le bois Arbictilement , adr, par arbitref. 



de Brésil pour tendre- en rouge. 

ÎAncaris , s» m, pi. toucan de U petite espèce. 
Anchide , «• m, genre de plantes légununeusei^ 

arêckis, 
tAnch&éïdes os arachnides , s, m. pL inseaes 

crustacés , à huit pieds , sans métamorphose , 

yeux i latète immédiatement, unogata. 
fAradméoioltteSy s, m, pi, cancie ou araignée 

de mer. 
Aradinéosites , 9, m, pi, fossiles. A. y. 
Anchfloide , adj. 2 g. ( tunique } qui eaveloppe 

le cristallin , t. d'anat "deiu, r. 
Anck.#.n. tafia, liqueur laite arec du lait de 

atale ou d*ànes$e. * arac. A. ou arak. a. 
fAïadii «.«, musicien de Cayenne « oiseau qui 

approche du fourmi Hier. 
Arajtnée , s.f, insecte très-commun et d'espèces 

trèrrariées. -de mer, cmstacée; poisson ou 

lift; coquillage univalve , du. genre du mu* 

rci; t. de mine , travail par rameaux;' pUtiiie 

de Tastrolabe ; poulies, araneut. 
fAraiœs, s.f.pl. trompettes an cieniies. 



Araires , 1. «»f /. instrumeos d'agricukure ; char-> végétaux ; axe. arbon «de Judée ou gainier , 



me, etc. B 
Anlia , j, /. plante du^ Canada, pi, famille de 

pkaces. 
fArafie, «./. genre de plantes de la lamtUe des 

li^aes» araiia, 
lAtamaque , s, m» poisson do genre du pieu 

ronecte. 
fArambage ^ «» m» abordage d'un b&tknent en- 

iteim. 



Iramber , k a. bé. e » p, accrocher un vaisseau Arbuste , /. m. végétal au-dessous de l'arbris- 



pour venir A l'abordage. R, o. G. v. co« 
Arâmer, y. «. mé. e ,p. t. de manuf. mettre le 

drap sur un roulteu pour Talonger. c. G» v. 
tAraaée , s,f, minéral d'argent du Potose. 
Aranéeux» se, adj. couvert de toiles d'araign^. 

BOMia^VE. 

irang^ s.m,i. d'impr» ouvrier lent. C. €. •'ar- 



Aoseaent , /. m. se dit de pièces de niveau^ 
Araser, n<. se. e, p^ bitîr , conduire de niveau» 
Arases ti.fi pi, pierres, hors du niveau» o. 
tArate ou «robe , #, m. mesure d'Espagne ,. 

25 livres. 
Aratoire» ad^, *g,6e l'agriculture. A. 
t^rauna , /. m, poisson du genre du chétodon. 
Arbalescrille> s. ^. instrument pour mesurer la 

iuttteurdes astres. *arbalétille. r. ou arba 

lète. G. . 
Arbalète, #./: arme de trait; arc d'acter monté 

sur un fût; arbalestrille. * arbalète, r, hsIistA, 
Arbaléier » y. a. té. e , p.. t. d'archit. t. * arba- 

feer.i. 
Aèilétrier, s, nu soldat armé d'une arbalète ; t. 

^^irchit, pièce de charpente. * arbalétrier. R. 

^mthéâsuinus, 
Arbalétrière, s.f. poste d'ua soldat sur une ga 

lire. c^aibaJêtiere. R. 
tAfbelay , «, m..fcr large de 4 pouces sur 1 1 de 

long, 
fArbeime,*./. perdri» blanche des Alpes» 
Arbitrage , s, m. jugement par arbitre ; t. de 

««■•erce, comparaboo dea- changes, arhi- 

Arbitrais, ^j,tg, dépendant de la volonté. 
(owiQ i contre-sens pour former 1k même 
. yyhn'e.B; MrUuarùts, 
Anwttairement, adi^é dTone manière arbitraire. 

^*«««l.t, adf. (seatMce) drarbitre, «rlûro- 



Asbitraceur, s, m, t. de droit , qui peut s'écarter 
des lois ; amiable compositeur, g. c. 

Arbitration, «./I liquidation, estimation. v.gjcr. 

Arbitre , s. m, juge choisi par les parties ; maître 
absolu ; faculté libce de choisir et de se déter- 
miner, arhiur. 

Arbitrer , y. a, ué. t^p, juger en qualité d'or- 
bitre. arbitrari, 

Arbolade, s,f, ragoût. G. rr. v. 

t Arboradure , s, f, manœuvre pour élever tes 
chèvres } t. de mécan. 

Arborer , v, a. ré. e , p, planter haut et droit ; se 

' déclarer ouvertement pour un parti, signum 
attolUre, 

Arboribonze » s. m, honte errant, a. 

Arborisée , adj,f, (pierre) qui représente des 
feuilles, g. y. rr. * s, f, al. 

Arbouse, s. /. fruit de l'arbousier, send)labte à 
la cerise, arhutum, - 

Arbousier, s. m, arbrisseau qui croît aux lieux 
pierreux et monugneux, dans le midi, arbutus. 

Arbre , s, m. plante hoiseuse ; le plus grand des 



à fleurs légumineuses^ purpurines , gousses en 
gaines. siUquastrum, -poison, voj. bohoo- 
upas. 

Arbre de Diane , #.m. arbremétallique , phitoso^ 
phique ; mercure et argent arborisés par l'a- 
cide nitreux. 

A rbrisseau ,. /. m, végétal au-dessous de l'athre, 
frutex, 

Arbrot, /.aa. arbre garni de gruaux. RR. ^arbret 



seau. arbftstttU, 
Arc , /• 01. arme \ cintre ; portion de courbe, 

ATCUS, 

Arcade , $,f, longue voûte en arc; ouvenure en 

arc. foruix, 
Arcane,/.m. t. d'alch. opération mystérieuse, 

— corallin , préparation de mercure v cuivre 

mêlé à réta3n pour l'étamage. G. 



Araoteles „ s,/, pi, t. de vén. filandres aux pieds.. Arcane , arcanée» s, f. craie rouge. * arcanne ^ 
*araote]es.R.aranti)es.v. .-...- 



,^v,K,arcanum, 

Arcanson , s, m, ou bray sec , colophane , tété' 
benthrne.^G.c.y. 

tArcassant , s.m, drogue médicinale de la Chine. 

Àrcasse , s,f, culasse de navire ; moufle, g.v.kr 

fArcaune^f./. minéral; sorte de craie roueé. 

Arc-boutanr , /. m. pilier en demi-arc ; chefd'un 
parti; principal soutien; petit mât; t. de ca- 
rossier. anuris, 

Arc-bouter, y. 41. t^ e, p. appuyer. Soutenir. 

Arc de triomphe on arc trioniphal , s, m, cons- 
truction en arcade ornée ainscriptions , de 
bas-reliefs, rr. 

Arc-doubleau p^t^m, arcadeen satUie sur le creux 
d'une voûte. 

Arceau , s, m ..arc d'une voûte ; inse de cordage. 
arculus fomicU* 

Arc-en-ciel, s, m, arcs-en-ctel , pi» iris; mé- 
téore composé de plusieurs bandes de couleurs 
formées par la réâexion des rayons du soleil 
dans les nuages, «irciii caUstis* *pL arc^en- 
ciels. A, ir. G. R. indécL tÉRAUD* 

fArc-en-queue, /, m, obeau. 

fArc-en-terre , #. aa. iris formé sur Ik terrepar lé 
rosée, la pluieè 

Archaisme , «. m, root antique , ttmr de phrase 
suranné, * archaïsme. A. R. o. c. prononcer 
arkaïsmr. 

Archal ( fil d' ) , *. m. fil de métal. ♦ fii-d'archal; 
ms ductiUm 

Archange , s, m, ange d'un ordre supérieur, pro* 
«owc^trcange. archangflu*^ 



A R C H 

Archan^élique , adj. % g, àe l'archange, c. v. 

* s, /r plante de plusieurs espèces. 

Arche , s, f, voûte de pont. arcuM. ♦ -d'alliance, 
vaisseau de Noë ; fourneau; coflfire mystérieux. 

* coquille, l. ao«. genre des molhisques acé- 
phales. 

Atchée »*.f,u de physique générale , feu cen- 
tral ; chaleur de la terre ; principe de la vie. 
areusu 

fArchegaye , #./. ancienne machine de guerre. 

Archeîct , *. m. petit archet ; t. de métiers. G, Vr 

* branche qui fixe le verveux. s. 
Archéologie , *./. traité sur les antiquités, v* 
Archer, t, m. homme de guerre , soldat da po** 

lice, sagittarius, 

Archerot , *. m, (vieux) petit archer ; cupidon. 

Archet , /. m. arc de bois , de métal tendu par dir 
crin ou une corde ; châssis en arc ; t. de mé- 
tiers, p/ecrriua. 

Archétype, j. m. original, patron , modèle , éta* 
Ion. arcÂgtypum, 

tArcheure , #.^ courbure de l'encoulure, t. de 
manège. 

Archev£hé, /.m.furidiaion de l*arohevèquê , 
son palais, arckiepûcopatut, • archevêché, r. 

Archevêque, s.m, prélat au-dessus de l'évêqué, 
métropolitain. arehUpUcoput,- 

Archi, prip. très , fort , grand; indice de supé- 
riorité. arckL 

fArchiatre, a ai. médecin par excellence, er- 
chiter, 

Archiacolythe , t, m. Te premier acolythe. rr« 

Archibigote , #. /. très-bieote. v. 

Archtcamérîer , /. ai. digmcé 4 la cour de Rome, 

RR. 

t Archncembalo , $. m, instrument de musique» 
Archichambellan , s, m. grani chambellan. 
Archkœur, /. av. cœur généreux, v. 
Archiconfraternité , #. /, première confratet^ 

nité. R. T. 
Archidiaconat, #. at. ^de ecclésiastique , office 

d'archidiacre, arehidiacohatut, 
Archi(Uaconé , #.m. juridiction ectlétiastique , 

partie d'un diocèse soumise i farehidiacre'. 
Archidiacre ,.#, ai. officier ecclésiastique. arehU 

diaeonus, 
Archidiocésam , ûij, qui dépend d'un arche* 

vêché. RR^ 
Archiduc. hesse,#. ritre, le premier diK. «f- 

€hidttx..'du*issa. 
Archîduché ^ê,m, domaine de Tarcfaiduc. tfrdii- 

ducatui^ 
tArchie ,j, /^principe , règle fondamentale. 
Archiéchanson , t, m. dignhé , grand échanson. 
Archiépiscopal, e, tf/f/^ de l'archevêque, archi* 

epucofaiu. 
ArchiépiKopat, s, m. dignité de l'orchevéqttei 

archupiicopattu, 
Archiérarque , s.m. le pape comme chef de W 

hiécachie de l'Eglise. 
Archtfou. folle , adj, extrêmement, fou. ▼. 
Jf^WCfïpon, #. m. fripon insigne, intignis nebu/o^ 
tArchigrelin, #. m. cordage commis trois fois» 
Arclliliguear , s, m. ligueur xélé. r. 
tArchiloquicn^ii^/.i». (vers) inventé par Ar- 

chiloque. 
tArchiluth^ jt m, grand luth pour l'accompagne- 
ment. "^^ 
tArchimtçe / r/n; chef de la religion des Perses. 
Archimandritaty /. m. dienité d'archimandrite, 
Archmtandrite, #»m. chef de troupeau; supé- 

rieur ; abbé supérieur, atchimandrita, 
Afchimatéchal , /, m» dignité i grand maréchal. 

c. V. 
fArchimie , a. f, chimie appliquée aux métatui» 
Archimime , s» m, maître bouffon, r. 



Digitized by 



Google 



(^8) 



A R C T 

Arcbîpatelin « #. m» fourbe très-adroit eruès- 
exercé. v« 

ArchîpécUnt, s, m, voy. pédant, c. 

Archipel , s, m, endroit de la mer où il y a beau- 
coup dllet; ces îles, arehiptlagus* 

fArchipélage » «. m. ou archipeUgue , archipel. 

Archipoite , /. m. {terme hurletgue). v« 

1 , 1.^ c, de mar. retranchement carré 



i fond de cale pour conserver les pompes. 

ArchipresbitéraL e, adj,àt rarchipritre. * s 
chipresb^téral. e. r. c. c 

Archipresbitérat« s, m, dignité de Tarchiprêtre. 
H. G. c. 

Arcbiprètre. /. m, premier curé , premier prêtre 
archipresbiier, 

Arcbipr^ré, <• m. juridiction de farchiprètre. 

"f Archisynagogue* *,m, assesseur du patriarche 
grec. 

Architecte , s, m. qui possède et exerce l'art de 
bâtir, érêhitectuu 

Architectonique , s,f, l*art de la construction, a. 

Arolittectonograpbe « s. m. qui décrit un bâti 
ment. G. 

Archîtectonographie , /./ description d'un édi- 
fice i art de décrire les édifices, g. 

t Architectoral. e , adj» de l'ardiitecture. 

Architecture , «./I art de bâtir ; disposition , or 
donnance d*4in bâtiment, arthitectura, 

fArchitoux , #./. toux Tiolente , coqueluche. 

Architrave ,s,f.t» d'archit. principale partie de 
Tenublement ; t. de mar. base des termes. 
*s, m, epistyliums 

Architrave, e, adj, t. d'archit. sans frise, g.ct. 

.tArohitravée , /./. entablement dont oa a sup- 
primé la frise. 

Atcbitciclin , x. m. t. d'antiq. chargé de l'ordon 
nance d'un festin. 

Architrône, u m. le trône des trônes. v« 

Archives , s,f, vL anciens titres j dépôt d'actes ^ 
de lois, tabularium» 

Archi-vilain , /. m, très- avare. A. o. 

Archtviole , /. /. sorte de clavecin. G. 
, Archiviste, «• m. garde des archives. * ou arcfai 
viaire. r, chartophyiax. 

Archivolte , «./ arc couronné; orpemenc d'une 
arcade. 

Jirchontat , i^ «r« dignité d'archonte. 

Archonte , s, m. magistrat d'Athènes. 

tArchoyer* v. «. tirer de l'arc. 

Archures , *, / pL pièces d'un moulin défaut les 
. mrules. * sÎMJf. R. G. c. 

Arco , «. m. partie de métal dans les cendres, al. 

't'Arçon, «.m. panie principale de la jelle; ar- 
chet de chapelier, tphippii arcutus, 

Arçonnner , v, a, ni, 9 , p^ t. à» chapelier , 
battre la laine avec l'arçon, c. c. v. co. * ar- 
. çopcr^m» 

Arçonneur , #« m. mit prépare la laine avec l'ar- 
çon ; c. de manuL v. co. * arçoneur. r. 

Arcot , s. «!• scorie du cuivre i t. de fondeur « 
potin. 

Arc-rampant, /• m» courbe dont les impostes ne 
sont pas 4t niveau al. 

ÎArctier, s, m. fourbisseur qui £ait des arcs, 
Arçtiont , #• m, genre de plantes de la fasûlle 
des cynarocéphales. aretio, 
Arctique , sdj. (pôl^t cercle) septentrional. 

ÛTCtUuS» 

Arctitude, #./ 1. d*anatDmie. r. y^ 
Arctium , #. m» bardane , pbuite médicinale. 
't'Arf tolide , /. m, genre de plantes composées , 

exotiques. aretoTiiii, 
fArctopichèque, #. at.aa, oji grand paresseux. 

artiopithecut. 
f Arctopsis , s, m, espèce de cancre. 
ArctiuttSi tfm. cçnstefla^ça d« i^ étoiles w 



A R E O 

bout d'une traînée d'étoiles, en arc de cercle. 

— étoile fixe du bouvier. ♦ ou arcture. g. v. 
Ardasses , s.f. pL soies de Perse de qualité infé 

rieure. G. c. v, 
Ardassines , s,f»pL soies de Perse de première 

Sualité. R. c. c. V. * voy. ablaques. 
ée , x./. famille des grues , cygognes , hiron- 
delles. L. v. 
Ardélion, «. «i. (^famii. ) celui qui fait le bon 

valet. 
fArdelle, /./• (eau d'X, liqueur spiritueuse de 

giroâe. 
Ardemment, adv^ (/^«'^O «vec ardeur, «r 

denter. 
Ardent, e , *dj» en feu , de feu , allumé , qui 

brûle; actif, violent; roux {^o\\)^ ardent. 
Ardent , $, m. exhalaison enflammée , feu follet. 

malade, (fièvre des ardens). 
fArdept , /. m. mesure de grains en Egypte , 

1 septters. 
Arder , r. a, ars. arse , p* brûler. * ou ardre, g. 

A. R.V. 

Ardeur , s, /, chaleur véhémente , acre ; viva- 
cité , grande activité ; action vive, ardor, 

rArdier , t, m. ou ardière , s, f, grosse corde au- 
tour de l'ensouple. 

ArdiUon , s, m, pointe de méul d'une boucle , 
etc. elavusfbuUtf etc. 

Ardoise, /./; pierre bleuâtre et par feuilles; 
schiste fin , argile durcie , mêlée de bitume et 
de mica ; sert à couvrir les toits, ardosia. 

Ardoisé, e , adj, couleur d'ardoise. 

Ardoisière , x./. carrière d'ardoises. * ardoisière. 
R. ardoisure. v. ardosiaram UpiéUina, 

t Ardre, v,a, {vieux) brûler. 

Ardu, e , adj, {vieux) difficile , épineux , es- 
carpé. G. 

Arduosité, x. /. difficultés, choses diificiles i 
concevoir, leur qualité. K. 

Ardure, x./. fureur, désespoir d'amoor.ROMAN 
DE LA Rose. * brûlure, v. 

Are, X. 01. unité dans les nouvelles mesures de 
surface, 2 perches carrées et 9a centièmes. 

Aréa, /./. maladie qui fait tomber les chevenx.R. 

Aréage , x.m. mesure des terres par ares. al. 

Arec , X. m, fruit des Indes ; noix d'une espèce 
de palmier , grosse comme un œuf; la gomme 
extraite de cène noix, mêlée d'aromates, 
donne le cachou. 

tAréfaction , x./. exsiccarion , dessiccation, 

Aréger , y . n. gé. e , p. s'arranger, v. 

t Aréj^on » x. m. onguent pour la paralysie. 

fAreignol , x. m, espèce ae filet. 

t Arénadoo , x. f, bain de sable. 

fArendateurs , x. m, pU fermiers » cuUifatenrs 
dans les colonies. 

fArendation , x./ bail â ferme. 

Arène , x. /*. sable , gravier ; amphithéâtre , place 
où combatt oient les gladiateurs ; canal dans 
une mine pour l'écoulement des eaux, arena. 
* arène, r. 

Aréner , v. 11. t. d'archit. baisser , s'affaisser par 
le poids. R. G . c. ▼• co. 

Aréneux. se, adj» {vieux) sablonneux (poet,) 
artnosuim 

t Arénicole , x./. lombric marin, arenieola, 

Aréniforme , adj, x. en forme de sable, l. 

Aréple , x./. cercle qui entoure les mamelons ; 
petite aire; petite surface, areoia. 

Aréole, e , adj, (réceptacle) des fleurs applan! et 
marqué d'inégalités, au 

Aréomètre, x.m. pèse-liqueur, ♦aréomètre. R. 

Aréopage, x. m. tribunal d'Athènes ; réunion de 
sages, de magistrats intègres. arxo^tf^iix. 

Aréop0gîte , x. m. juge de l'aréopage. R. G, c« ▼. 
*^'aréopagiste. co. iireçpftgitit. 



A R G O 

Aréostatique , adj, 2 g. en équilibre atec Tiir. 

A . vov. aérostadque. 
Aréostyle, x. n. c d'archit. édifice â colonnci 

séparées, t. 
Aréotectonique , x. /. art des attaques et des 

combats ; partie de l'architecture miliaire qui 

regarde l'atuque et la défense, g. v, rr. 
tAréotique, adj, x. 2 g, sudorificpie, anodin^ 

qui facilite la transpiration, r. g. c. v. 
Areque, x. m. ou aréquier, espèce depalmier.R. 
Arer , v, n. chasser sur les ancres, r. g. c. v.co. 
t Arère , x. m, axe de la roue et du rouet d ua 

moulin. 
Arèstographe , x. m, compilateurs d'arrêts, tx. 
Arête , x./. toutes les panies dures et piquantes 

des poissons ; partie angulaire ; saillie ; bord , 

partie élevée, extrémité ; gale sur lesnerb; 

queue épilée ; t. de manège, spina, 
t Aréthuse , x. /. genre de plantes de la famille 

des brehides. arethuta. 
Arêtier, X. m. pièce de la charpente d'un toit, 

plomb qui la revêt. 
A têtières , s,f,pL enduits de plâtre aux angles 

d'un comble, g. c. v. 
Arétologie , j, /• partie de la philosophie qâ 

traite de la vertu, al. 
tArgagis , x. m. baffetas des Indes. 
Argali ou moufflon ; x. m. quadrupède 1 soucbs 

primitive des moutons ; il vit en Sibérie, 
t Argan , x. m. genre de plantes de la famille des 

sapottles. tideroxiion, 
Arganeau , x. m. gros anneau de fer pour atta* 

cher les cordages. * voy. organeau. a. r. v. 
Argemon , x. m. maladie de l'oeil. R. * ou arge- 

ma. AU 
Argemone, x./ espèce de pavot épineux. *ar* 

gémone. R. G. c. 
Argent , x. m, méul blanc , le plus beau , le plus 

ducrile , le plus fixe après l'or; monnoie; ri- 
chesses ; ttésor. argentum, 
tArgenté , x. m. pobson argenté du genre da 

polymène. -du chétodon. 
Argenter , v. a, té. e , p. couvrir de feuilles d'ar* 

gent. argênteâ bracteâ obducen. 
Argenterie , x. /. vaisselle et meubles d'argenK 

argentea supellex* 
Argenteur, x.m. celui qui applique fargent sut 

les autres matières, al. 
Argenteux. se , ad^, pécuoieux , qui a beaucoup 

d'argent, pecuntosuu 
Argentier, x. m. qin garde l'argenterie, qui dii* 

tribue l'argent, dispensator, 
Argentifique , adj, 2 g, t. d*«lchimie. R* 
Argentin, e , adj. qui tient de l'argent par lesoa 

ou la couleur, argenteus. 
Argenrine , x,/ plante astringente , vulnénîre , 

détersive ; son suc |>utssant lithontripcique; 

espèce d'opale. — poisson du genre du per- 

sègue , du To*. genre , 6*. classe. — espèce c% 

girasol blanc, argeutina, 
f Argentum mnsivum, x.ai, couleur argentine. 
Argenture , s,f, argent appliqué sur un ouvrage. 

A. * an, action d'argenter. y. 
Arçile , x./. terre grasse , glaise ; produit de 11 

décompoaiuon des matières vitreuses dissoutes 

par l'eau. * argille. v. argU/a, 
Argileux, se , adj, qui tient de Targile, argtHo' 

xcrx. qui est d'argile. argUlaeeus, 
Argo , X. m. insecte, u * t. d'antiq. navire; cons* 

tellation. R. 
Argon . X, m, bâton en demi-cercle pour prendre 

des oiseaux, au , 

Argonaute , x. m. coouille ; naudle papyrtcW. 

u mollusque céphalopode. 
Argonautes, x. m. pL t. d'antiq. R. , 

tArgophylle, x. m. arbrisseau de k Noufelle- 



Digitized by 



Google 



A R I S 



C^9) 



ARME 



Ï£9a9. artophyllum, I plusieurs arrêtes, al. 

Argoc, j.R.langa^ desfikmx; c. dt )ard. bois Arisôde , /. /. genre de 'fkntt» graminées, 
tordesstts de l'œiL | aristlda^ 

Aristocrate , /. m. membre ou partisan d'un gou- 
vernement aristocratique, (nouv,) 

Aristocratie, $,f, gouvernement de plusieurs 
voy. oligarchie, atistoeratla. 

Aristocratique , adj. 2 g, qui tient de l'aristocra- 
tie» qui lui appanient. 

Aristocratiquement , advm d'une manière aristo* 
cratiqae. 

Aristocratiser , y. tf. (noiir.) professer l'aristo* 
cf)itie,Texercer. c. 

Aristodémocratie , s.f, gourernement de la no- 
blesse et du peuple, c . c. v. 

Aristodémocratique , «4^. A^.de l'aristodémo- 
cratié. G* c. v. 

Aristoloche, *, f, plante très*urile, A racines 
tubéreuses» d'espèces difiérentes. pL famille 
de plantes, arittolochia, 

fAristolochique , àdj, % g, («raède) qui prO' 
voque les lochies. ^ 

Aristotélicj|n. e , adj,*» partisan de U phîloso 
phie d'Aristote. A. R. v. 

AnKOCélisme ,i, m, philosophie d'Aristot«. a.t. 

Arithmancic » /• /. divination par les nombres. 

* ou arithomiuicie. G* 
Arithméticien» ne ^ «• qui sait Parithmérique, 

urithmttUus, 
Arithmérique , 4^/. adj, 1 g, (science) des 

nombres ; art de calculer, arithmetica» 
Arithmétiquement, adv» selon l'arithmécique. 
Ariequîn , «• m. bateleur dont l'habit est bigarré 

A. mimus, 
Arlequine , s*f. bouffonnerie d'arlequin* A» r. 

^ danse propre 4 l'arlequin, al. 
Arlet» s. m, espèce de cumin, v. 
Armadille on tatou, voy^ tatou, dasypuf, * 
Armand » /. m. t. de véter. sque de bouillie, o* 
ArmandiUe • /./. t. de mar. flottille espagnole. 

* frégate légère, rr. * armadille.T. R. G. c. v. 
Armarier , #. m. officier d'abbave. v.^ 
Armarinthe ou cachris , /•/• pfcnte vivace, om- 

bellifôre* ^armacinte. R. 

Armateur, /• m, celui qui arme un vaisseau ; le 
capic^ne. * le vaisseau même. v. 

Armatflte • *,f, garniture de fer dans le moule 
d'une statue de bronze; liens de ferj croûte 
ménflque des pierres figurées» 

Arme, s.f, ce qui sert à attaouer ou à se dé 
fenjre. ulum» pi, profession de la guerre; ar- 
mure ; t, de blas. ecu. armsm 

fArmé (1') , *. m, poisson du genre du cotte; du 
genre du silure, adj, t. de blason. 

tArmech ou armet, s, m. les ancres» cibles et 
^elins , etc. 

Armée , s,f, nombre de troupes sous un général , 
de vaisseaux- sous un amiral, txcrcitus. 

Armée ( i main ) , ad¥, de vive force. R^ 

fArmejer , r. tf. je. e, f . travailler à s'amarrer 
dans un port. 

Armeline, j./l peau très- fine, uès-blanchede 
Laponie* 

Armement , #. m. équipage d'un soldat, d'un 
vaisseau ; appareil dfe guerre. helU apparatus. 

Arménien, ne ,^^4/- '• ^"' astné en Arménie, 
(pîirre) précieuse qu'on trouve dans les mines 
de cuivre. * arménien, niene. R. armenitu» 

t Arménistaire , s.f, espèce d'ortie marine. 

ArmentAx. se , adj, qui possède de nombreux 
troupeaux, domergvb. 

Armer, v. a. mé. e , f . fournir, revêtir d'armes ; 
lever des troupes ; excitera combattre ; garnir 
d'une chose qui fortifie, armare. (s') , » . r. 
prendre les armes, se munir d'armes; se pré- 
cautionaerouitre 1 se fortificx.; t. ^t flox^e , 



Argoter,r.«. té. e , p» t. de }ard. cooper les 
argots. G. c. 

fArgoadan , /. as» coton de la Chine. 

Àr^Milet , s. m. carabin ; homme de néant | an- 
cien cavalier armé. 

Ârgoasm , #. m. chef des forçats ; officier de 
galèfe. 

tArgMssîer , # • m. genre d'arbres de pleine 
terre, hippopkae. 

Arne, «./. t. de rireur d'or , son atelier ; ma- 
coine pour tirer l'or; bureau pour la percep- 
tion des droits sur Tor en lingot, g.c.v.rr.co. 
*bitimeatdemer»R. 

Ar^er , v. n. gué. e , f • accuser^ reprendre. 
* arguer. Carguere, 

Argument,/. «. raisonnement par lequel on tire 
nnc conséquence ; indice , preuve , conjec- 
ture; sujet d'an Kvre. argumtntum. * arc qui 
sert à connottre un arc propordonnel. al. 

Artoaientant , s, m» qui argumente dans une 

ArgHaenlateur , s.m.qm aime à argumenter. 

AfpiflKntation , s, f, action, manièro d'argu- 
aieotcr. argumenta tio . 

Aigameiiter, r. v. tirer des conséquences ; faire 
on argument; prouver par argument, argu' 
matari, 

Ar|iu,i.j«. homme fabuleux; espion, domes- 
ti^ne très-clairvoyant, argus* — poissons de 
Mhtni genres. — ou luen , faisan de la 
Chiae* ^ fort folis papillons qui ont la figure 
d'yeiix sur les ailes» — coquillage univalve du 
^eniedes porcelaines. ^-serpent du Brésil, du 
9*. genre , à taches formées par des cercles 
Wancs et rouges. — mollusque gastéropode. 
—faisan de Junon : homme très-clairvoyant. 

Arptie, s.f, petite subtilité d'esprit» R.is. c. 

V. XI. A. 

tAfgme, #./• genre de plantei borragîoées, 

exotiques. 
Aityraspides, s, as» pi. élite de l'armée d'A- 

bwBdre, RR«A. ♦ arg^raspydes. a. r. 
lArgjrrite, s,f marcassite d'argent. 
fArgyrocome , adj, f comète de couleur ar- 

gtotine» 
Ai^odamas, #. ns. sorte de telc blanc , apyre.c. 
Argrrogonie , 9. f. %. d'alch. pierre phiJoso- 

Ai|yr<^e , s.f, art de faire de l'argent» i^r . g. 

«|*one, s.f. Àoîle dans la couro^ine boréale. 
AnaïQSBe , s. m. secte , hérésie d'Ariiis. 
ArAf ; ,, «I, taffetas des Indes. R. 
^«^44/. 2^. sec, stérile. ariius, 

*?■*!'•/• sécheresse; stérilité; insenribilité ; 

^W^^arUàas.^ 
Andgif^/.y' maigreur, consomption. G. c.v 

fûhra; 
^'W , *. JB. pL sectaires d'Arius. 
Aj^././.air déuché , léger et vif; petit air. 

-j^««. R. 

AllBpt, #. fli, fifre. R. C.C. V. RR 

Anl^» X. n, parrie charnue d'un fruit distincte 

fnpérîcarpe» al. 
Anlj6,4^*.y; (graine) revêtue d'unarille. au 
Târiotteon , s. m. io% espèce de perruche , à 

Wbç courte. 
Tâtiner, v. «, mé, e , p, ajuster le poinçon sur 

fendnme ; t. d*éptnglier. 
*^# n «• se. e , p. t. df mar, abaisser, r. r. 
^''"s^De , s. «•. critique sévère , mais équi« 
.Me. €fùurekus. 
AoM^e. aJj,t,ét botan. garni d'une Oi) de, 

PênU L Dictionn. unir. 



A R P E 

résister au mors, armari, 
Armet , s. m, casque , armure de tête. * la tête. G. 

ga/ea, 
Armillaire, adj. ig. (sphère) vide, composée 

de cercles, spkcra artnilUris. 
Armilles , /./. pL petites moulures en anneaux. 
fArmilustre , s.f t. d'antiq. revue des troupes 

roniaines dans le champ de Mars. ** 
AniSioianisme , *. m. hérésie d'Arminius» v. 
Armistice , s, m. suspension d'armes, inducia, 
fArmites , *, m, pi. soldats armés pesamment. 
Armogan , #. m. temps propre pour la navî- 

ganon. 
Armoire, s.f. sone de meuble pour serreir des 

habits , etc. armarium. 
Armoiries, /./ pt. attributs distinctifs des fa- 
milles nobles ; livre é*zrmwnet, gentilitia. 
Armofse, s./, plante , herbe de k ^.-Jean , uté- 
rine, antthystérique,antîspasmediqtte. arte* 
misia. 
Armobin , s. m. uifetas peu lustré , ou armosîn. 
Armon, /• m. t. de charron, partie du train » 

pièces qui aboutissent au timon. , 
Armoniac. R. c. voy. ammoniac. 
Armoriai , /. m. livre d'armoiries, gemilittorum 

insifnium indsM, 
Armoriai, e, 4S4(/.dea armoiries. rciirî/frûty.T.c.c. 
Armorier , v. a. rié. e , p. peindre des armet sur. 

gtntilitium imsigns signare. 
^morique , adj, 2 g. maritime. G» 
Armoriste , s, m. qui sait le blason , reflseï gne, 
fArmoselle, x./ genre de plantes corymbifèret» 

scriphUaUm 
Armure, #./. armes défenrives; ce qui défend , 
garantit, fortifie, sourient, armatura, revête^ 
roenten fer ; enveloppe d'une rame de papier | 
plaques en fer sur l'aimant, pi. r. 
Ar.nurier, s. m, qui fiait et vend 69$ armes» ar^ 

morumfaher, 
fAmaldistes , s. m. pi. sectaires qui défendoienC 

aux moines de posséder des terres» 
t Arniuue , s.f plante , ou areica. 
t Aroïdes , /. /*. pL familles de plantes analogues 

au pied de veau. 
Aromate , s. m. drogue odoriférante , stomacale» 

^romata. 
Aromatique , adj. 2 f. de la nature des aromates^ 

qui en a l'oéeur. aromaticus, 
Aromatisarion, s,f t. de pharm. mélange avec 

des aromates. G. 
Aronnatiser, ^. a. se. e, p. mêler 4ivec des aro- 
mates. 
Aromatite , s.f. pierre précieuse d'une substance 
bitumineuse , ressemblante A la myrrhe , en 
Egypte. 
Arôme , s. tri. esprit recteur ; principe odorant 

d'une plante, v, * arôme , s.f. 
Aronde, s.f hirondelle; to*. geftre de mol- 
lusques acéphales à charnières sans dents. éwU 
rviStf. queue d'aronde, entaille en queue d'hi» 
rondelle. * ou arondelle , brigantin» v. 
Arondelat , s. m. ijetit de l'hirondelle, r . c. c T. 
Arondelle /»o«r hirondelle, s.f. v. *ou h4* 

rouelle , corde fixe garnie dliameçons. 
t Arounier , s. m. arbre de la Guiane» arouna^ 
fAroure, s.f, mesure de terre, rr. 
t Arpager , v, a. gé. e , p, faire un roulement mé* 

lodteux avec l'archet, {vitu») voy. anrpeger. 
Arpailleur , i. m. quixberche de l'or. g. c. v. •< 
Arpège , s. «. arpegemcnt , t. de musKyue. 4k, 
Arpegement , s, m. t. de musi manière de frapper 
successivement les sorts d'un accord. * arpégé 
ment. R. 6. c. c. arpegement. co. 
Arpéger , y. n, faire une suite d'arpèges. * mfé* 

ger. R. G. c. A. 
Arpent j ./. ai. mesure de terre, 100 tecdiee car» 



Digitized by 



Google 



(îo) 



A R R E 



A R R I 



ART 



rées ; 5 1 ares i^iS*, jugerum. 
Arpentage t «• m, action d'arpenter; art de me- 
surer ; mesure par arpens. agrorum measio* 
Arpenter y V. «, te. e ,p. mesurer un terrain j par- 
courir ; marcher vite, agros metirL 
Arpenteur , s, n. qui mesure les terres, mttdior, 
t Arqué (1*) , /. m, poisson des Indes du genre du 
chétodon. ti/é courbé en arc , en cintre» ^ 
Arquebusade» s,f, coup d'arquebu&e, 4ctoftti 
ictus, (eau d*) » vulnéraire pour les coups de 
feu. 
Arquebuse , /./. arme à feu et à rouec. sc/opetus, 
Arquebuser, v.a. se. e, p. tuer avec l'arquebuse. 
Arquebuserie , s, f, métier d'arquebusier. 
Arquebusier, s, m, qui tire ou hit l'arquebuse, 

les (usïls, sciopeeorum fabtr. 
Arquer, y. s. que. e , p, adj, se courber en arc 

G. co. arcuari, * v. d. courber en arc c. y, 
t Arquet , s, m» châUsii de corde » t. de pap. 
Arrachement , s, m, action d'arracher, {inusj) t, 
d'archit. commencement d'une voûte ; pierres 
en saillie au bout d'un mur. avultio. 
Arrache-pied (d*) » ady. sans discontinuer , sans 

quitter, continuât 
Arracher, y. a, ché. e, p» détacher , tirer, sé- 
parer par force ; avoir avec peine» tirer adrei* 
ument.avel/tt€* (s^) , y. r» se tirer avec effort, 
se déchirer. 
Arracheur , se , /. qui arrache les dents , les cors ; 

t. de métiers, apulsor, 
Arracbis, s, m, t. d*eauxet forêts ^ enlèvement 

fraudule.ux du plant» G. v. rr. 
tArrafler, r.a^hé, e, p. {vieux) égrattgner, 
- écorcher. 

tArragonice, #.«• spath calcaire d'Arragon. 
Arraisonner, v. a. né. r, p. {vieux) entrer en 

explication i faire entend/e eaison. a. g. ▼• 
tArramer ^ y. tf. mé. e , pé mettre une pièce de 

drap sur un rouleau. 
Arrangement , «• m» ordre , état de ce qui est ar- 
lanEé; écopomîe ^ concÛiation. ^arangiement, 
B. disposition 
Arranger , y. a. gé. e , mettre en ordre , éublkr , 
accommoder, compontrt. (s') , y, r. disposer 
9t% meubles ; disposer ses actions pour ; s'ac- 
corder» * aranger. R. 
Arrentement, /. m. baiU rente ; acdon de don- 
ner ou prendte à rente» loeatiû. * areote- 
ment. R» 
Airenter, v^a, té. e, f. donner ou prendre è 

rente, locart. ^arenter. r. prononct\ aian-. 
Arrérager ,. y. r. gé. e , p. laisser courir les arré- 
rages. A. G. ▼. * aréiager. r. 
Arrérages, s, m. pi. intérêts , aevenus arriérés 

d'une rente. 
Arrestation, t,f,tcttoa d'arrêter quelqu'un.. a. 

C y. CG. RR. 
Arrestographe, #• m, voy. arrêtîste. 6. y. 
Arrêt , X. m, jugement sans appel ; décision , ré- 
solution prise ;. saisie, decretum, action du che- 
val quîslirrête , du chien qui arrête ^ pièce qui 
arrête un ressort, etc. t. de met. gances. mora 
tArrêtanr, /.m.. pièce db bois pour arrêter , t, 

de métiers» 
Arrêté , /. m. réiK>îutk>n dephisîeurs personnes. 

statutum, (de compte) , règlement définitif. 
Arrête-boeul, «• m. plante dont les racines diffi 
ciles i rompre arrêtent la charrue, antiscorbu- 
tique, bugrande ottbugrane«,*oubugrand. v. 
onênis, anoMÙm 
Arrêter, y. a. té. e, f, empêcher d^aneer» de 
couler, de se mouvoir ; saisir ; engager pour 
servir ; retenir; fixer; conclure; saùir en jus- 
tice ; régler ; t.. de jard. briser fe bout des 
branches, (s*), y.r. cesserd'aller , démarcher; 
a'aaMStti rtster^ tacd^ j,$e cootemrj^se ûxtt i 



avoir égard , faire attention, morari, starc. I dises dans le port ; arrivée. * arivage. R. 
Arrèriste , t, m. coiftpilateur d'arrêts. * ou arre»- Arrivée,/. /. venue dans un lieu, dans un temps. 



tographe. G. c. y. 
Arrhement , s» m. action d'àrrher. A, R« * ou en- 

harrement {vitux.y 
Arrher , y. n. rhé. e , p. s'assurer par des arrhes. 

arrham dan. 
Arrhes , s,f,pL gages d'un manhé , assurances, 

arrha, arrhabo. 
Arriéré , x, «• t. de fin» paiement retardé. G. c. 
Arrière, s, m, poupe, (en) , adv, en demeuie, 

en retard» interj. loin' d'ici. * arrière. R. 
Arrîère-ban, s» m» assemblée de nobles feuda< 

taires. nobilium evoeatio, * arriere-ban. R. 
Arrière-bec , s, nu partie de la pile sous le pont , 

du cêté d'en bas. Al« 
Arrière-boutique, f./. i*. boutî(|ue derrière ta 

1'*. ^arriere-boutique. r. inecrtor officina. 
Arrière -change , s. m, intérêt des intérêts. G. y. 

RR. ^atriere-change. R. 
Arrière* corps, s, m, u d'archit. bâtiment der- 
rière un autre, ^arriere-corps. R. 
Arrière-cour, #•/• a*, cour, petite qmr* * ar- 
rière- cour, k» 
Arrière*>faix , x» m, masse spongieuse dans ta ma- 
trice , ou tunique qui enveloppoit le fcetus' 
délivre. * arriere-faix» r. sieumdM* 
Arrière-fermier , i» wip sons-fermier» G» * ar 

riere- fermier» R. 
Arrière-6ef y s, m, fief mouvant 4'un antre» * ar- 
rière- fief. R . prmdium trsnslatitium. 
Arrière-fleur, #•/. reste de la fleur des peaux; 
fleurs qui viennent hors de la saison. * ar- 
rtere-fleur» R. 
A rrière- garant , #»«»• garant du garant, y. 
Arrîère-earde , i» /. porrion d'une armée mal^ 
chant la dernièra» * arriere-garde. R^pastrc" 
ma. dtiiSp 
Arrière^oftt , t. m» goût d'une tiqueor , etc. dif- 
férent de celui qu'elle a d'abord, al. 
Arrière-ligne, #./. seconde Kgfie d'une armée 

séparée de la première, al. 
Arrière-main , /. / 1. de jeu , coup du revers de 
. la main. * arrtese-matn» r. retorta manus. 
Arrière-neveu, «^ièce , s, fils ou fille du neveu 

ou de la nièce. * arrière-. R. ntpos, 
Arrière-panage , s, m» temps après rexpfration 

du panage. voy. panage. G. * arrière-. R. 
Arrière-pensée I /./ pensée secrète qu» déter- 
. mine» y. 

Anière-pettt-fiîs. petite-filte , #. fils ou fiât du 
petit-fils ou de la perîte-filte. *arriere-.R. pro- 
ntfos, pronepeis» 
Arrière-point , s, m. rang de points sur le poignet 

de la cliemise» * arrière-point. R. 
Arrière- pointeuse, #•/. ouvrière qui fait Uar- 

rière-potnt» G. 
Arriérer < y. a, n. ré. e , p, (t*) , y. r, différer 

rester en arrière. 
Arrière- saison, /./. la fin de l'automne, sera 

wnpestasn * arrière saison, r. 
Arrière-vassat , *. m. qui relève d'un vassal; st 

eundarius cliens, *arriere-vassal. R. 
Arrière- voussure , s.f, voûte derrière uneporte» 

* arrière- voussure. R« 
Artimaçe , /. m. t. de mar. arrangement de I» 

cargaison, ^^arimage. R. et arrumage. A. 
Arrimer , y. a, n, mé. e , p, arranger la cargaison. 
' *arimer.. R. etarrumer. A. 
Arrimeur , /. m* celui qui arrange 1^ cargaison. 

* an^meur. r. et amimeiu*. A. 
t Arribller (s') , y, r» se dit de ta mer que te vent 

couvre de vagues* 
Arriser, y. «, n. se. e, ^. t. de mar. abaisser, 

descendre , amener. * ariser. R, arrisser. t. co. 
Attivage ^ i, n. aboiddu i^aisitau ^ des macchaa* 



* arivée. R. adventus» 
Arriver, y. js. impers, vé» e , p. aborder 4, ap* 

S rocher delanve; parvenir; survenir; avoir 
eu. * artver. r. advthire. 
Arrobe, »,f, ou ers , t. de mar. poids de 51 ou 

5 a livres. 
Arroche, s.f. ^ante potagère, rafraîchissante, 
émoUiente. — blanche ou bonne - dame» —« 

rouge. — puante , ou vulvaire, antihystéiique. 
atripUx. * voy. aroche. r. 
Arrogamment, adv. avec arrogance, ♦arroga- 

ment. R. arrogamur. 
Arrogance , s.f. orgueil, fierté , présomption ex* 

primée par les paroles, arrogatuia. 
Arrogant. e,adj,s. fier, superbe, vain , orgueil- 
leux, arrogant. 
Arroger (s*) , y» r. s'attribuer mal à propos. sM 

arrogare, 
Arroi , /. m. {viiux) équipage, train. 

Arrondir , y. a. di. e , p» rendre rond, rotundarêt 
donner du nombre , du relief, de la rondeur; 
t. de man. de blason. ( s* ) , y. r. augmenter 
son bien. * arondir. r. 

Arrondissement , s, m. action d'arrondir , son 
effet ; état d'une chose arrondie ; portion d'an 
pays, rotundatio. * ordre, arrangement des 
mots. G.^arondissement. R. 

tArrondisseur , s, m, couteau de tatyletier; ou- 
vrier qui arrondit. 

Arrosage, s. m, acrion d'arroser ; feau qniar* 
rose ; canal pour arroser. * arosage» R. 

Arrosement , s. m. action d'arroser, ^afoseiaenf* 
R. irrigatio. ^ * 

Arroser , y. «. se. e, p. humecter, mouiller e» 
versant dessus ; passer ou faire passer à tra- 
vers, en parUnt de l'eau; payer» *aroser •; 
irrigartm 

fArrosion , /./. action» eflEet de ce qui roage 
lesos. 

Arrosoir, s, m, vase pour arroser, vas irrigutat^ 
coquille. * arosoir. R. 

fAnoue ou aroue. voy. arrobe. 

tArrudir , y. n. devenir rude , intivS*, barbare. 

Arrugie , s.f, t. de mines , canal pour hift écou- 
ler les eaux. A. v. 

Ars , 1. m. pL membres , veines , Jambes du cbe* 
vat.*affts. R. 

fArschin , /. m. mesure d^atinage è la Chine; f 
font 40 aunes. \ ' 

fArscbihe , s.f. mesure d'aunage en Russie , 1^ 
pouces 6 lignes ^-lo*. 

f Arsée , #. /. violent accès de passion. 

Arsenal, j.fir.-magasin'd'armes. armaméntariu»» 
*voy. arcenal. R. G. 

Arsénîate , s, m. sel fbtmé^ar h combinaison de 
l'acide arséniqtie avec différentes bases. 

tArseniaté.e» adj-. cotohmé bvec Pacide arse- 
ntque» 

Arsenic , s. m. minéral , demi-métat ; sel métal- 
lique f poison violent lorsqu'il est sublimé; le 
but , l'Itoiile iont le contrepoison. arsenUum. 

Arsenical, e , adj. -eaux , pi. de l'arsemc. 

t Arsénié, e ^ adjf. { substance ) combinée avtc 
l^arsenic. 

Arsenieux^ se, adj, (oxide) d'arsenic, y. 

Arsentque , s, m. adj, acide arsenical, y. 

tAnénite, s. m. (sels) formés par Tacide arsé- 
nieux et les terres , les métaux , les akalb. 

Arsi , adj, brûlé, r. 

Arsin> ^ m. bois où lefet^-priaparacci dent.v.G. 

Arsis , s. m, t. d'agric. vin trop ardent ; t de gram. 
élévation delà voix en commençant. G. c. 

Art , s, m. méthode pour fcîre un ouvrage selon 
(trtainea règles; méthode; adresse; industsii« 



Digitized by 



Google 



(5x> 



A R T I 



ASC 



A S P E 



j^. boulier.»^, lit lettres, Uphilo«)phic,t.^mUcne, j./canoiuettoatcequîyixapparf. 

frmyttmé.U peinture , erc. j rcs tormeataria. ceux qui ï%$ dTrÎKtnt ; canon. 

tArtAbe» i. /. genre de plantes ombellifièresJArtaieut. *. m. qui sert àVou dans rtrtiîlerie. - 

««ttsies,#./.p/. fêtes de Diane. V. de poupe. drt«iioii« 

Aoénon, /.m. t. de mécan, 3% moufle de la Artisan, s. m. qui traraille dans un art méca- 



pol/paste. G.v. 
Aneooa , /./. oiseau aquatique palmipède, o. t 
Artère, *•/ vaisseau qui pone le sang du cœur 

aux veines. * artère. &. Mruria. 
fAitériaque, adj, % g, remède contre l'atonie. 

ârunacus» 
AitérieL le, aJj, qui appartient 4 rartère«»* ar- 

téfiel. riele. r« 
tAnéneoz. se , «4*. de la nature de Tartère. 
tÀitériognphie, #. /. description des artères. 

*rurU$rîtpkia» 
Anériole, 1./. petite artère. A. c. t* 
Anèiologie» #•/• traité des artères ^artëori- 

logje. co. 
Aitânotomie, s,f, outerture d*une artère. ♦ ou 

snéréocomie. 
t Anhanite , s, m. pain de pourceau » plante pour 

Icséoouellesjesquirre. . . 

tAttfarociace , *./• douleur très*aiguë â Vextré- 

ïïàBok des os longs. 
tAfthoBce M paia du diable , s, m, pierre toirée 

qoi ressemble A du pûn (Pépice ou à un pité. 
Aitfaciie, /,/. douleur externe» l. 
Arthritique, adj» ^ f. qui attaque les îointures. 

âftkridau * M,f» plante bonne pour les maux 

dejoiatere. 
Anhrodie» t.f^ articulation iâcbe des os. ^ar 

dirôifie. K. 
t Arthrod/nie » ^. /» espèce de tbumatnme. «r- 

Arthroo, s, m* jonetioii naturelle des ot.6. c. v. 
ArtiiRser, y. «. se. e , p. soumettre aux règles 

de Fait. MONTAIGNE. 

Artkhiat , M. m. plante potagère , virace , dont 
h tête est ëcailleuse.— 'Sauvage o« cardon- 
Mtte. — de terre , espèce de topinambour 
àiott, * pointes de fer sur une Mule tige. 

Anklc, #. m, t. <fanat. jointure des os s t. de 
finouu panî^'un discouraj d'un traité | d*un 
coDinc, etc. arûctdus, 

ArtickdeUmort ( à 1' ) , air. A llnstaac de la 
BMtMrtnaii im mortu 

Afticuhire, Uj. a ^. qui a rapport ata articles. 

*rtiailatieo , j./! joimure des os ; t. de gramm. 
ptoooDdation oetie ; déduction de £iits ; t. de 
*o^« îonctsoa de parties bout à bout, srti^ 



Artîcnler , r. a. lé. e , p, prononcer nettement ; 

^nuaUHm dUtrt. dëdnke pât atticle.r (s») 

^t.d'anat. te joindre. 
«*•»♦«. at étudiant en philosophie. R.6X.V 
^Z?,*'* •• •**• ^"«'«trie } ruse , fraude ; dé- 

pitaeot. mùfùum.fU machines; bàtimens 

*2je« . etc. sur l'eau, c. 
A^2* (fc»d') , 1. ai. composhbn de matières 
. '■JgwyWes. iji^nu anifciêtL 
^rtiftGid.Ie, tfdff. qui se £iii par art, avec art > 

fucoevention; t. d'astron. * artificiel, cicle. 

A'^?*""»*» ^^^^ «▼•€ art, d'une manière 
kl^^^^* * anifidélement; r. artificiogè. 
*"*aw» ^ n. qui &it des feux d'aniiîce. mû- 
, ^*yyu am artif€X. 
*WlHBiiinnl , gjy^ a^ec ruse ♦ fourberie.^a- 

^*JJ^»»«*t *rf/. plein de ruses, d'artifices ^ 
^•■■•■iM- do/osas, 

iS^^ «^.5. de mar. garni d'armes, anpé.a. 
•™««nnîUier^ #. a« ouvrier d'artillerie, 



mque } l'auteur . la cause de. opifix, 
Artuon , *. m. ver qui perce le bois. * ou artu- 

son. G. artoison ouarteson. al. hUtta, 
Artuonné. e , ëdj. rongé par les vers. * artisoné. 

A. ou arcusonné. g. 

^^^* ^7 •*•*/• qui réunit le génie au travail 

des mains; un peintre , on architecte, etc 

ûraftx pêritus, 

Artiscement , adr. avec art et hidostrie. soiertêr. 

TArtoayntes , #• ai. pi, hérétiques qui oafroient 

du fromage et du pain dans leurs mystères. 
ArtolAtre ,-r. ai. hérétique, v. 
ArtoméU , #. »r. cataplasme de.pain « de miela. 
TArtophage , ad/. ^ g. qui vit de pain; t. d*ant. 
t Arube , #. m. arbrisseau de hi Guiane. armkë. 
tArum , /. au plante. v«>y. pled-de-v*eatt. fille a 

les propriétés de la serpentine. 
Arure , «. f. mesure égyptienne, ''aifure. r. et 

aroure. g» ' 

Aruspice, #. a^ prêtre qui consultait les en- 
trailles. Mnupae. 
Aruspicine , /./. art de deviner par les entrailles. 

y. aruspicimU» 
Arvalée, adj, i g^ champêtre, r. 
Arvienne , a^. (plante) qui crok dknt les 

champs moissonneux. al. 
Arythénoépligottique , ai/, a #.^ qui a rapport 

aux arythénoïdes. s. m. muscle. -tUmt. 
Anrthénoides , *. m.pU u d'anat^ petits carti- 
i«gts du larynx, ♦aryténoïdes, ». aryté 
noide. co. 
tArythénoidîen. ne, adj. des arythénoidet. 
Arytme , *. m. défiûllance <ltt pouls.^ arythnie 

a. G. c. T. arithme. co. 
fAnegaie,^./. espèce de lance, depiqne contre 

la cavalerie. ♦ arzegaye. 
Arzel, a^'. at. t. de manège, qui a une marque 

blanche au pied de dentère* r. o. c. v. 
As , *. m. carte j face d'un dé marqué d^un seul 
point i monnoie desRoAMÎns; mesure hoUan- 
doise, 4»5*. du grain, monas, *k$, t. 
fAsangue , s, m, lyre j constellation. 
tAsapiiBt , t. m, giatelle entre cuir et chair eau 

lée par des vers. 
fAsaphie , s,f enrotiement* 
Asarme, j./. plante apérttive» 
Asarum , asaret ou cabaret, #. m. plante, ♦voy, 

azaruau g. 
Asbeste, s, m, sorte d'amiante, modification du 

mica; sorte de lin des Pyrénées. 
fAscalaphes, s.m.pL insectes névroptères , à 
grosse tète v«1ue ; ils ont l'air de papillons, 
ou hibou , espion nocturne, ascdûphus^ 
Ascalonite , s,f, sorte d'échalotte. v. 
Ascarides, *. m, pU vermines ; petits vers ronds 
courts et menus qui s'atuchent aux intestins, 
' à la matrice ; tués par les clystères mercuriels' 

Me. * ascaride, a. ogcaridtt^ 
t Asçavanter , y. a, n. té. e , /r. ( vitua ) rendte 

et devenir savant. 
Ascendance, *./. supériorité. >.-/. 
Ascendant, *.m, pouvoir , empire, autorité 
supériorité ; bonheur au Jeu ; aïeul auetorUa/, 
t. d'astr. point du ciel, signe qui monte sur 
rhonzon. f 

Ascendant, e, aiy.qui monte,. va en montant. 
Ascension ,/./ action démonter, son effet • 
- t. d'astron. élévation ; fête des cathoKques! 

[AKCAsioonal le, adj, t. ii'astron,.( différence), 



«ooek MMlcR. •we.A.ascen- 

cKes d. piété. * «nne. «. 
AKécere , *. m. monastère, k 
AK.tique, m4/^ tg.it h rie ipi/îtMDe s mi' 

tuteur, mtatittts. rw«o«ue. s. m^ 

t Awbemi». ,. «, ,«« chien de Procvon 

Asdepw», ,. «, dompte-renin. *M«Mpiat.», 

AniiSrV f^- '"• ?"* «.culape. V. 
AKOUe, */. leu qui centistoit i te tenir rsnna 

Aséik*. *./• t. de Khohstiqne. y. 
dool— f •J='«P<"»««3««i«lue, semblable a« 

Aiie! ' '"•"wgwranire sacerdotale e.. 

Asiarque , *. i» président des jeux sacrés, n». 
p«rat romain en AsU. . ' 

S?*^ •*: V<J»i«Kl'Asi.i (luxe.style. 
moeurs;. ATM //CO/. » ^ a 

Asile, A m, refuge, retraite, secours , protec- 

ra.yi5. **"*"«"?«* « «uce es insectes 

Asîne. a^r.Çête) . âne. Anesse; butor. 

wlïdV * *P^"^«r«bsrincncedes aliment. 

Asodès , s.f. fièvre continue, g. c. v, ♦ asodes. 
AL.assode.Aroi{</« ••«««»• 

^^cTu"éi '''^* '^®"»P«"« hébraïque longue d\in« 

tl'^f^t *•'"' P^"'^" ^u genre du silure, ésom. 

U famine des légumineuses ; \X ressemble iur 
genêts, aux cytues. aipaUthus. 
TAspe,#.„. poisson du genre d» cyprin, as^ 

iolage , exposition, a. r w« 

5!If!f''r ^^j" « potagère, à «cines apérî- 
pnt de sel dans le vase, asparagus. 
gouttes, aspergere. r—*^»^ 

Aspergés, #. m. t. rfelîthur. goupillon pour as*" 
perger ; moment , chant dl l'aspersion. 

J!r/F"**' '-^-.p!""'^ rafraîchissante , poiy. 

nnflammation de la gorge. *^ 

Aspérité , s./, rudesse , dureté , Apreté. 
rAspermahsme> i, m. émission difficila de la U' 

menœ. , , 

Aspersement, #.». aspersion, r; 



Digitized by 



Google 



(30 



A S S A 

Aspersoir , #• »• goupillon , «spergès. ûsper^ 
giUum, 

Aspërule , #./. plante rubîacëe, asperula» 

iUphalice , s^m, ^ *. vertèbre des lombes, p. y. 

Asphalce , *, m, bitume des Indes , liquide, gros- 
sier ; kerabé de Sodome, asphaltas, ^ 

Asphodèle y s,m, plante i fleurs en Hs* -^adj, 
{lin), — blanc. — jaune , ou verge de Jacob. 
* asphodèle. R. asphoiclus, 

A$pli3rxié ouasphyctique, aài^ s, a g* attaqué 

d'asphyxie, v. *asphixique. R . 
asphyxie » '. /• privation subite de tous les 
signes de la vie. 

Aapié» s, m. serj)ent de France sans venin , du 
I*. genre , à cou étroit, aspis. plance , espèce 
fie lavande ; homme dangereux par ses propos. 

t Aspidisque , /.m, sphincter de l'anus, 'dis fus, 

Aspinîf #• m» drogue médicinale, rr. 

Aspirant, e ,jadj, s, qui aspire, aspirans. 

Aspiration,?./, action d'aspirer j désir de par- 
venir ; élévation i Dieu ; t. de gramm. ma- 
nière de prononcer, aspiratio, 

AsptrauZi /. m. pL trous de fourneau recouverts 
d'une grille, al. 

Aspirer, y. a, ti,t^p, attirer Tair avec la bou- 
che; attirer, aspirare. (à), v.n. prétendre ij 
désirer; prononcer de la gorge , t. de gramm. 

f Aspiure , s, f, (de houille) , houille en poudre. 

fAsple , s. m. iorte de rouet à dévider* ^^u 
\ aspe. AU 

Aspre, 1. m.monnoie turque, i s. a d« i-s*. 

t Asprède , #• m. poisson du genre du silure. 
aspredo* 

Ass», #. I». sue médicinal , plante. 

t Assablement , s, m. tas de sable» 

Atsabler,f.tf.blé. e,p. ensabler, remplir de 
sable, sabulo cjomplcre, (s*) , r. r. se remplir 
<!e sable ; demeurer arrêté dans le sable, vado 
fuirere* ^ assâbler. R. G. C 

Asta foetida , i. m. espèce de gomme-résine , de 
mauvaise çdeur, excite une forte transpira- 
tion , délivre de la sufFpcation hystérique , 
t>onne pour les nerfs. * assa - fétide , merde 
du diable, assa dulcis , assa- doux , benjoin, r. 

Assaçir , y. n. {vieux) devenir sage. * v, a. gi. e , 
p. instruire, r. 

/.^saillant, e, #. i ^. qui attaque i agresseur, tfg- 
grtssor. 

Assaillir , r. tf. K. e I p, attaquer yivement. ag" 
grcdL 

Assainir , r.tf. ni.e, p» rendre sain. A. o. v. 

tAssainissemçnt , /• m, action d'assainip , ses 
effets. 

Assaisonnement , s, m, a 
diens. condimentum, 
ble. y. * assaisonement. k, 

Atsaisoniier, y. a. né. e, p. accommoder, ac- 
compagner d'ingrédiens » de choses agréables 
au goût, à Tesprit. eondire, ^assaisoner. R. 

A^saisonntur , s, m. qui assaisonne. E. y* C* 
f assaîsoneur. rr. tonditor, 

Assaki , s, f, |itre $le la sulune favoifte du 
sultan. 

fAssalimenc ,/. m. action d^assalir. ^défense de 
faire boire les bestiaux dans les marais salans» 

fAssalir , n a» li. e , p. donner un goût de sel. 

Assassin. e,i9if;./. m. qui ti^e par trahison, de 
guet-apens. sicarius. 

Assassinant. e, adj» qui assassine; ennuyeux , 
fatigant, ce. 

Assassinat p «. m. fneurtre commis en trahison* 
meditata eadis, 

Assassinemeat, /. m. assassinat, y. 

Assassiner , v, a. né. e , p» tuer par trahison , 
excéder de coups, per insidias uiùrfitcri* ou- 
Rf^er; iopocMV^t nuire» 



apprêt , mélange d'ingré- 
. *fg' ce qui rend agréa- 



A S S I 

Assation , *.f. t. de pharm. coction dans son suc,' 
sans addition. G. c. y. 

Assaut , .r.nt. attaque dç vive force ; sollicitation 
vive ; combat au fleuret, oppugnatio, 

Assazoé , /./. herbe d'Abyssinie contre le poison 
des serpens. 

t Asseau , s, m. assette ou hachette , #b/. marteau 
de couvreur pour tailler l'ardoise. 

tAssécher , v. n. se dit d'un rocher que la mer 
laisse à découvert. * v. a, ché. e , p, faire se 
cher , mettre , laisser à sec. c. 

Assécution,/./. t. de droit canon , obtention 
d'jin bénéfice* G« y.. * assecticion. y. 

t Asséieur , /. m. officier qui fait les rôles dans un 
village. * asséeur. G. et asseyeur. r« v 

Assemblage ,#. m. réunion de plusieurs choses» 
mélange; manière, action d'assembler, ses 
effets ; choses , feuilles assemblées, compages» 

Assemblée , /./. nombre de personnes réunies , 
lieu de leur réunion ; bal ; rendez-vous, con 
gregatio. batterie du tambour pour assembler. 

Assemblemént , «• jr» ( vitux ) actûm d'assem- 
bler. G. 

Assembler » r. «. blé. e , p. mettre ensemble.; 
convoquer, réunir, ramasser en un même lieu» 
un même tas ^ un même corps, congrtgare, 
(s') , V. r. se réunir dans un Lieu, eonvenirc in. 

Assembleur , s, m. celui qui assemble, y. 

Assener, v. a, né. e , p, porter un coup violent. 
ictum eerto dirigerez 

Asseoiateur, s, m» {vitux) flatteur, y. 

Assentiment , s, m. approbation , consentement 
volontaire. Am , * odeur qui frappe le nez du 
chien, b. 

Assentir à , r. n. donner son assentiment, ap- 
proqver^ A* * (la voie), t. de vén. la ^(oûter. B 

Asseoir , v, a, sis. e , p. mettre sur un siège , po- 
ser sur; fonder, établir» coliocare, (s') , v. r, 
se pose/ syr. sedere. 

Assermènter, y. a, té. e, p. adj* exiger le ser- 
ment , faire prêter serment, (s') , r. r. prêter 
serment. A. 

tAsserter , v, d, té. e ,^« défricher les bois. ^ 

Asserteur, «. m. {inusité) qui défend la vérité , 
la liberté. G. C.V. 

Assertion , i./. proposition qu'on soutient vraie; 
affirma ^ioi) en justice, «i/^emo. 

Assertivement, adv. affirmativement. c.y»T. 

Asservir, v,a, vi. e, /^.^ assujettir , rendre es- 
clave , réduire sous sa puissance, in servitutem 
adducere, (s*) , v. r* s'assujettir, se addicere. 

Asservissement , /. m. servitude, esclavage , su- 
jétion. G.'c. y. serwitus. 

Assesseur, s, m, adjoint i un juge, asiasort 

Assessorial. e, «<(;. de l'assesseur, rr. 

Assette , /./• marteau de couvreur ; petite hache 
de tourneur. * assete. s . - 

fAsseuler , v, a, lé. e , p» laisser seul , solitaire ; 
abandonner. 

Assez . tf if nattant qu'il faut , suflisamment. i«t. 

fAssident. e , adj. (symptôme) qui accompagne 
une maladie. 

Assidu, e , ad/, qui est exact â se trouver où le 
devoir l'appelle; qui a une application conti- 
nuelle ; continu, assiduus. 

Assiduité , s, f, application ; présence conti- 
nuelle, assiduitas. 



Assidûment, adr, avec assiduité. A. G, c. * assi- 
dûment. R. y. assiduement. {vieux) assiduèp 

Assie , srfl pierre qui conserve les corps, y. . 

Assiégeans,/.m.f/. les troupes qui assiégept. 
obs essores» 

Assiégeant, e , adj, qui assiège, ohessçr. 

Assiéger , v,a, ge. e , p. faire le siège ; enfer- 
mer , environner ; importuner par s^ présence 
f QO|inu«Uc* obsidaçw 



A S S O 

Assiégés , /. m. pi. ceux qui défendent une place. 
obses/i, s 

Assienne , s.f, pierre spon^euse parsemée de 
veines jaunes. * assieme. R. 

Assiente , s, f, compagnie de commerce espa- 
gnole pour la vente des nègres.^/. m. col- 
lège de marchands, y. 

Assientiste , /. m. membre de l'assiente. G. y. 

Assiette , /./. situation , disposition d'esprit , de 
corps, situs, vaisselle plate, orbit, imposition. 
tribtttorttm deseriptio, * pièce de laiton sur la 
tige d'un pignon ; t. d'horl. fonds d'une rente. 
B. *«ssiete« r. ^ v 

Assiettée , s.f. plein l'assiette. (popUl.) *cuve 
, mordant. B.* as- 



de teinturier ; t. de doreur , 
siétée. R. 

Assignable , adj. ig. t. de mathém. qui peut être 
d^erminé avec précision, a. y. ^ 

Assignat , s, m. contrat de rente ; billet hypothé- 
qué sur un bien. * pi, y. . 

Assignation, x./. destination de fonds; consti- 
tution de rente ; citation devant le juge; ren- 
dez-yous. assignation 

Assigner , v. a. gné. e, p. placer un paiement 
sur un fonds ; indiquer ; appeler devant le 
juge, assignare. 

Assimilation , s.f. t. de phys. action d'assimiler, 
de comparer , de rendre semblable. 

Assimiler , v.tf. lé. e , p. rendre semblable, com- 
parer, assimilare. (s*) , v. r. 

Asstminier , s. m, arbrisseau d'ornement, espèce 
de corossolier de l'Amérique septenttioDale« 
Km anona triloba^ 

Assimulation , s,f, t. rhétor. feinte. R. 

Assis , s. m. drogue pour rendre gai. y. 

Assise , s.f t. de nuiçon , rang de pjerres bon* 
zontales. lapidum ordo, u de bonneterie , soie 
étendue sur les aiguilles, «./.^/.juridiction, 
séances d'un juge supérieur. 7' vÎûimi coa- 
yentus» 

Assisuoce, /./. présence; aide , secours, pr^iî- 
dUtm. asseinblée de personnes , auditoire, ca* 
tus, territoire de l'assistant. 

Assistant, e , adj. qui assiste . (piî aide , personne 
ptésenct. pritsens. s.m^Me da général d'un 
ordre, adjmtor. 

Assister , v..tf. té. e, p. aider , secourir, secon- 
der, adjuvare. v. n. être présent i , specuteur 
de. adesse, 

Asso , /. m. pierre qiii consume les chairs, y. 

Association , s.f, union de plusieurs personneSi 
eonsoeiatio. 

Associé, e , adj, s, qui est en société avec quel* 
qu'un. Êonsoeiatus, 

Associer , r. tf * cié. c , p. donner , prendre pour 
compagnon, assoeiare, ($') , y, r. prencîre 
pour compagnon , faire une société f fréquen- 
ter , hanter ; se lier, sihi sociare, 

tAssode, /.m. adj, {nou¥,) (homme) rompu de 
maladies et découragé. 

Assogue » s.f, galion espagnol chargé de mer* 
cure ; vif-argent. 

t Assoler, y. tf. Ié« e,p. diviser les champs en 
soles. 

Assommer, v, tf. mé. e, p. tuer avec quelque 
chose de pesant; tuer; battre; fatiguer ; affli- 
ger ; chagriner; ennuyer à l'excès. * assomer. 
R. enecart* 

Assommeur , 1. m, qui assomme, y. 

Assommoir, s,m, piège pour assommer des bêtes. 
* bâton plombé. G. v. ^assomoir. R. 

Assomption , /• f fête des catholiques ; apo- 
théose de la Vierge , sa représentation, ds» 
fumptio. mineure ou s*, proposition d'un syl- 
logisme^ 

Assoooaoce » *. f, resiemblance imparfaite de 



Digitized by 



Google 



<33) 



A S T E 

SOQS qui termiaenc les mots. * assonance, a, 

I. T. 

Assoopant. e , ajj. ( mots ) qui ont un son final 
approchant. G. * assenant, a, 

Assorath, assonach , s. m. livre de lois turques, 
♦ sonna. A, v. as onatb. co. 

Assortiment , s, m. union de choses en rapport 
efltre elles i assemblage complet i convenance. 
ittstructms» 

Assorôr. r. a, tî. e, r. Joindre ensemble pour un 
but; (burnir de choses convenables, munire. 
r. a. convenir â. (s*) , i». r. se convenir. 

Assortissaot, e, ai), qui assortit bien , qui con- 
vient i. 

tÂssortissoir, $,m, t. de confiseur, crible pour 
les dragées. 

tAssortissoire, /,/. boîte ; caisse qui contient un 
assortiment , t. de métiers. 

Assotcr , r. R. té. e , /y adj, infatuée de. A. ($*) , 
r. r. raffoler, v. * assotter. al. (vitux) 

Assoupir, v.tf pi.e,^ endormir à demi. ^o/y/Ve. 
adoucir; empêcher Téclat, les progrès; sus- 
pendre; calmer pour un temps. (»*) , v. r. s'en- 
dormir d'un léger sommeil, soporari. 

Assoupissant, e, adj, qui assoupit, soporifer. 

Assoupissement , s. m. sommeil léger , noncha- 
lance extrême. $opor. 

Assoopfir , V. a, p!i. e , p. {propn etfig,) rendre 
souple. )ZMr<^f7ei)x rcddere, 

AvKHzidir, v. *. di. e , p. adj, rendre sourd. #*- 
nriare. diminuer la lumière ; t. de peinture, 
(s*), ». r. devenir sourd, ohurdtsctre, 

Aisooron , #. «. bois des Indes, v. 

Assouvir, v.*. vi. e, p, rassasier pleinement. 
idtUre. ($•) , ». r. de sang , etc. se saturare. 

Assouriisement , /. m, ifg.) action d'assouvir, 
ses éÊtt%. satietas. 

Assujettir, v. «.ti. e, p. soumettre, vaincre , 
astreindre à ; t. de mécan. arrêter , fixer, subi- 
ftre. (s*) , V. r. * ou assujétir. A. r. r. ' 

Assujettissant, e, adj, qui rend sujet; gênant, 
^assujétusant. A.R. 

Ass^ettissement , #. «• sujétion , soumission ; 
contrainte, gêne extrême, submissio^^ êisu- 
jétissement. a. r. v, 

AsRirance , s,f. ctrtitude ; hardiesse ; fermeté ; 
sang-froid ; forte probabilité ; sécurité; pro- 
messe; nantissement ; obligation. Jfi/ttcia. 

tAssure , /. /; fil dont on couvre la chaine de 
haute-lice. 

Assuré, e, adj, hardi , sûr , certain, certus, * s, 
t. de nar. qui a un contrat d'assurance. c« 

Assurément, adv. cénainement. ccrtè. 

Assarement , /.m. assurance, o. c. 

Assurer, v. *. ré. e , p, adj, aifirtner, attester ; 
ancrerc rendre ferme , sûr, hardi ; garantir. 
(0«v«r. se rendre sûr de; se confier; arrê- 
ter; «aprisonner. 

Assonr, s, m, qui assure un vaisseau , une 
■WQd. sponsor. 

tAsttcoSie, #./; pétrification d'écrêvisse. asta- 
(oEtu, 

tAstacopodium , s, m, bras d'écreyiste pétrifié. 

t Asonpôtts , «. m» pi, adorateurs d'Astaroth ou 

A«âs«t, s,m. t. de rhéior. ironie délicate.v.G. 

AsttBB,i./,t, de chirur. appui pour les frac- 
tores.©, v, 

tAstenaoce, /./. (vins) sensibilité , impres- 
«w»; pouvoir. 

Aoer, j. «. plante à iletir radiée, de beaucoup 
d'espèces. 

^Aséféuuiètrt , *. m* instrument pour calculer 
■^^wet le coucher des astres. 

^*^fS,f ou pierre du soleil , pierre pré- 
<K«se, chatoyante ; sorte d'opale , variété du 

F«rtfc L Dîçtionn. Univ. 



A S Y M 



A T M O 



saphir et du rubis d'orient; zoophytes échino- Asyiidéton , s, m. t. de rhétor. figure d'élocutioa 

dermes. * insecte, vers, u ) qui retranche les conjonctions, g. r, v. 

Astérisme, s, m, constellation , assemblage d'é- Atabale , /. m. sorte de tambour dont se servent 

toiles. I lesMaures. G.c. v.dr4^4/«/. 

Astérisque, /.m. étoile (*) , signe qui indique; Atabule, s.m. vent (âcheuxdans la Fouille. Rt 

plante, asteriscut, | G. v. aiabtUus, 

Astéroïde , s, /.plante à fleur radiée. Atalante , s, /. insecte. L. 

tAsterote, /./. hlet de pêche. * s. -m, fAtalenter , v, a, té. e , p, (vieux) se mettre en 

Asthénie , s,f, défaillance extrême. L. | train. 

Asthmatique , adj, /. 2 ^. qui a un asthme. <i#iA- fAtanaire , adj, 2 g, qui a le pennage d'antan. 

maticus, | Auraxie , s, f, tranquillité parfaite de Tame. 

Asthme , s, m, respiration très-pénible , courte Ataxie , s, f. irrégularité dans les crises de U 

haleine, asthma, | fièvre. ♦ défaut d'ordre, v. 



t Asthme, e , adj. t, de vén. attaqué de l'asthme. ! fAiaxique , adj.f, (fièvre) maligne. 
Astic , s, m, gros os pour lisser.c.v.co. *astie.G.'Atecnie, j./. impuissance. L. * défai 



défaut d'art. B. 



Asticoter, v.a, té. e,^. contrarier, tourmenter Atelier, 1. m. lieu où travaillent les ouvriers; 



pour des bagatelles, a 

tAstine , s,f. sotte querelle. 

Astragale, /. m. ornement d'architecture, mou- 
lure ronde ; baguette ; os du tarse; plante lé* 
gumineuse , i racine vulnéraire, astragalus» 

fAstragalée , s,f, profil d'une corniche terminée 
par un astragale. 

Astral, e , ad/, qui appartient aux astres. A. G , 
V. RR. sidereus, 

fAstrance , s, f, ^nre de plantes ombellifères. 

Astre, s, m, soleil, étoile, corps céleste, plus 
ordinairement ceux ciui sont lumineux par eux- 
mêmes, {fig') beauté éclatante. astrum,_ 

Astrée , s,f. nom poétique de la Justice; polype 
à rayons et étoiles séparées. 

Astreindre » v* a, treint. e , p. (4) , assujettir, as' 
tringere, 

Astriction , s,f, effet d'un astringent. R. T. 

tAstrild , s. m, sénégali rayé. 

Astringent, e , adj, s, (remède) qui resserre, as- 
tringens, 

Astroc, /. m. t, de mar. grosse corde; pierre.G.r, 

fAstrocynologie , i./I traité sur les jours cani- 
culaires. 

Astroïte, s,f. madrépore étoile, pétrifié. *ou 
astroïle, pierre, astroïtis, 

Astrolabe , s. m. instrument pour prendre la hau- 
teur des astres. * astrolibe. r. astrolabium 

tAstrolépas , s, m, lépas ou patelle dont la base a 
sept angles. 

Astrologie f «./. art chimérique de lire l'avenir 
dans les astres, astrologia. 

Astrologique , adj. 1 g, qui tient de l'astrologie. 

Astrologue , /. m, qui pratique l'astrologie, as- 
trologus, 

t Astromètre , s, m, voy. hélioroètre. 

Astronome , «. m. qui sait l'astronomie, astrono- 
mitt peritus. 

Astronomie , s,f. science du court, de la gran- 
deur et delà position des astres, astronomia» 

Astronomique , adj, a g, qui tient de l'astrono- 
mie, astronomicus, 

Astronomiquement , adv, d'une manière astro- 
nomique, astronomich, 

tAstropnyte, «./. étoile de mer , arborescente. 

Astropole , r . m. t. de fleuriste, r. 

Astuce, s,f, mauvaise finesse. 

fAstucier, V. n, être astucieuit* 

Astucieusement , ad¥. d'une manière astu- 
cieuse, c. 

Astucieux, se , adj. qui a de l'astuce. A.c* 

Astymonie , #./ police, y. 

Asymétrie , s, f, t. de mathém. impossibilité de 
trouver la racine carrée d'un nombre. G. v. 
* défaut de proportion entre les panies d'une 
chose. B. * asymiiiétrie . R. 

Asymptote , adj, s. f, ligne droite dont une 
courbe s'approche sans la toucher. *voy. 
asimptote. A. 

Af/mptotiqae | ûdj^ % g. dt rasyraptoct. r. 



leur réunion. * atelier, r. officina, 
Ate\\Ar.^%,s.f p/, farces romaines. *atelanes.r« 
Atemadoulet , #• m, premier ministre en Perse» 

* atemadoulet. R. v. atamadaulet ^ etmadau- 

let. T. 
Atenanche, /./ (pieux) trêve, v. 
Atermoiement , i. m, accommodement avec det 

créanciers pour les payer à termes. *ater<* 

moiment. R. ou atermoiment. a. 
Atermoyer , v. a, yé. c, p, prolonger les termes 

des paiemens. (s*) , v, r, s'arranger avec set 

créanciers, 
t Athamante , 1./. genre de plantes ombellifèref. 

athamanta, 
t Athanasie , s,f, genre de plantes corymbi(^res« 

*. fameux anudote des anciens, athanasia, 
Athanor , s, m, t. de chim. fourneau. * -ner. co* 
Athée , adj, % g. s, qui nie l'existence de Dieu* 

atheus. 
Athéisme , t, m, opinion des athées, atheismusm 
Athéistique , adj, 1 g, des athées, voltaire. 
Athénienne , s.f. espèce de cassolette , de con* 

sole , de vase à fleurs, al. 
fAthérine, s, m, poisson du 11*. genre, de II 

5*. classe , à bande argentée sur chaque côté 

du corps ; en petit, comme le hareng. 
fAthermasie , 1./. excès de chaleur ; c. de méd« 

chaleur morbifique. athermasis, 
fAthéromateux. se , adj, de l'athérome. athim 

romatodes, 
Athérome , s, 91. abcès ou apostêmç. * atherôme« 

R. atheroma, 
Athlante , s, f. t. d'archit. figure qui porte des 

fardeaux; statue qui tient lieu de colonne. '*'pl% 

athlantes. G. c. atlantes, a. t. 
Athlète , s, m, qui combattoit dans les )eot; 

homme robuste. * athlète. R. athlète. A. ce» 

V. co,athleta. 
Athlétique , /./. art des athlètes. A. * adj, s g, 

des athlètes. B. athlcticus, -tica. 
Athlotète « s, m, président des jeux gymniques* 

A.c.*athlotcte. R. 
fAthroisme , s,m. conglobaiîon. 
tAthymie, s,f, t. de méd. pusillanimité, -m/tf, 
t Atiche , /./. bandelette autour du tranchant du 

haim. 
Atinter, v.tf. té. e, p, parer avec affectation* 

(s*) , V, r. se parer, (popul,) 
Atlas, /. m, recueil ce cartes céograpbiques ; 

vertèbre du çou ; personnage fabuleux ; deux 

beaux papillons de Surinam ; étoffe des Indes. 

* insecte. L.<ir/tf#. 
fAtmidomètre , i.m t, de méd. vase pour fairt 

évaporer l'eau, armiifomerrum. 
t Atmomètre , s, m. vase pour calculer Tévapora* 

tion de l'eau. 
Atmosphère , ». f, masse d'air ou d'autre fluîdt 

léger qui entoure la terre ou d'autres corps 

célestes. * atmosphère. R. atmosphera, 
Atmosphérique» #</. 1^. qui tient , qui a rap» 

9 



Digitized by 



Google 



(30 



AT T A 

port 4 l'atmosphère, al. ' 

fAcocilc , /. m. araignée du Mexique dont la 
toile est composée de fils rouges » jaunes , 
noirs , entrelacés avec art. 
fAtocie, /./. stérilité. atoeU, 
Atole , 1./. sorte de bouillie de mats, ^atolle. v. 
Atome , 1. m, corpuscule invisible , insécable ; 
poussière. — le plus petit des animaux micros- 
copiques. * atome, v. abusiv, aa. atomus. 
o bref, 
Atomiste, s,m, panîsan des atomes, v. 
Atonie , /./. foiolesse i relâchement des fibres , 

des solides du corps. 
X tort et à travers , adv, inconsidérément* G. 
Atour » s, m, parure de femme, ornaeus» 
Atournance, s.f. t. de coutume, rr. 
Atournaresse , «./• femme de chambre, v. 
Atournement , i. m. action de parer, y. '^ t. de 

coutume. R. 
Atourner , y. «. né. t ^ p» orner , parer une 

femme. 
À-tout , 1. m, t. de jeu de triomphe, etc. * a-tout. 

C. G. RR. CO. atout. A. V. 

Atrabilaire , adj. 2 g, qu'une bile noire et aduste 
rend triste, i. m, mélancolique, atrâ bile fer^ 
cltus, 

Atrabile » s.f, bile noire , mélancolie ; t. de méd 
T. CO. * t. de phys. R. atra bilis, 

f Atrabilieux. se , adj, (consthution) que donne 
l'atrabile. 

Atramentaire , <r./. pierre de vitriol , sulfate de 
fer. 

fAti^pe , s, f, pince coudée de fondeur en 
cuivre. 

fAtraphace » s.f genre de plantes polygonées. 
atrafhaxis,, 

Àtre , s, m, foyer , lieu où l'on fait le feu* *atre, 
G. Caminus, 

t Atrice , s,f, tubercule autour de l'anus. 

Atroce , adj. x g. (crime) énorme ; excessif; in- 
humain , cruel, atrox, serpent du 3*. genre , 
blanc , à écailles relevées en arêtes. 

Atrocement 4 adv, (peu usité) d'une manière 
atroce. A. v. atroctter. 

Atrocité , /. /. énormité i cruauté ; cirtctère 
noir, atrocitas. 

Atronchement, s, m. t. de féodalité. R. 

Atrophie , s.f, consomption ; extrême maigreur ; 
dessèchement d'un membre , du corps, ^phia. 

Atrophié, e , adj. amaigri, c. r. atrophus, 

Atropos , s.f. l'une des trois parques. — serpent 
blanchâtre d'Amérique, 4 cercles bruns » du 3 
genre et très-dangereux. 

Attabler , 9*. a. blé. e , p, mettre à table, (s*) , v, r. 
se mettre 4 table» ad mensam assidere, ^ ata- 
bler. R. CO. 

Attachant, e, adj. {incorrect. A.) qui attache, 
q«i fixe Inattention; assujettissant. * qui plaît , 
touche, intéresse. G.p/^tce/ij.^atachant. R. 

Attache, /./.lien, courroie; application ; ar- 
deur; affection ; muscles qui attachent les os ; 
ce qui sert à attacher, t. de métiers. //^dmen. 
* ordonnance pour faire exécuter un ordre, b, 

t Altache-bossette , /. m, fer conique , t. d'épe- 
ron nier. 

Attachement , s. m, attache ; sentiment d'amour 
ou d*amitié. amor. grande application 4. 

Attacher , v, a, ché. e , p. joindre , lier une chose 



4 ; apoliqucr. alligare. (5') , v. r. s'appliquer ; 

prenare du goût , de l'affection pour, adhttrere, 

•atacher. R. 
t Attaj;as , s. m. espèce de francolin, 
t Attaintare , s.f. voy. tcndon-féra, t. de vétér. 
Attaquable , adj. %g. t. milic. qui peut être atta 

que. A. * a^aquable. R. 
AtUquaAt. e , adj, s, qui attaque, iusiti aâ pi,) ] 



A T TE 

Attaque , s, f, choc ; assaut ; travaux du siège ; 
action de sonder; atteinte d'une maladie; re- 
proche couvert, oppugnatio. 
Attaquer » y. a, que. e , p, assaillir ; commencer 
l'atuque; offenser* provocare, (s') , r. r. of- 
fenser » se prendre 4 quelqu'un, lacescere, 
*ataquer. R. 
Attédiet , v, a, dié. e , p. (inus,) ennuyer. G. c. 
Atteindre, y. a, n. teint, e, p. frapper; saisir; 
toucher de loin ; attraper en chemin ; parvenir 
4 ; égaler, attingere. 
Atteinte , s.f. coup qui atteint; vive impression ; 

attaque, ictus, 
Attel , «• m. partie d'un hamois. voy. attelle. v.c^ 
Attelabe , s, m, espèce d'insecte aquatique , am 
phibie , qui a la tête de la sauterelle et le corps 
de l'araignée, l. attelabus. 
Attelage , /• m. bêtes de somme attelées en- 
semble. 
Aneler, v. a, lé. e, p, attacher des bêtes de 
somme 4 une voiture, ^ateler. K*jungere bo^ 
ves , equos , &c. currui. 
Attelle , /./. instrument de potier de terre; t. de 
chirur. écorces , bandes pour maintenir les 
fractures; t. de sellier , aileron du collier; t. 
de vitrier, ♦atélée.p/. ateles. K.fcruU, 
Atteloire </ attelloire , i.f, pièces pour atteler; 
t. d'arcil. cheville; t. de met. poignée. G. c. 
*atéloir. R. 
Attenant, e , aJy. contigu, tout proche, attiri' 

gens, continens. 
Attenant , adv, j^rép, tout proche , joignant , 

contre. 
Attendant (en) , adv, cependant » jusqu^4 ce 

que. donec. 
Attendre , y. tf. du. e, p, être dans l'attente; 
espérer ; compter sur. expectarc (s'}, v, r. être 
assuré dé. i^erare. * atendre. R. 
Attendrir , v. a. dri. e , p, rendre tendre , sen- 
sible, moliire. (s*) , y. r. devenir tendre, s'é- 
mouvoir, miserescere, '^atendrir. R. 
Attendrissant, e, adj, qui attendrir. * atend-. R 
Attendrissement , /. m, sentiment de tendresse , 

de compassion, teneritas. *atend-. r. 
Attendu , conj, eu égard 4. (-que) , vu que , 

puisque. ^tttf II Jo^otVem, *'atendu. r. 
tAtténérir, y. tf. ri. e, p. {vieux) atténuer, 

rendre mince. 
Attentat , /• m. entreprise grave contre les lois. 

* crime, r. immane scelus. 
Attentatoire , adj, a g. qui attente , va contre 

l'autorité. 
Attente , s.f état de celui qui attend ; temps em- 
ployé 4 attendre ; espérance ; opinion conçue 
de. expectatio, * pistil du safran. B. *atente.R 
Attenter, y. a, té. e , p, entreprendre contre les 

lois , la vie, etc. atuntare. 
Attentif, ve , adj. qui a de l'attention , de l'appli- 
cation , des égards, attentus,.* s. m, (nanv.jB. 
Attention , s.f. application d'esprit ^soin , égard. 

attentio. 
Attentivement , adv. avec attention, attenté. 
Atténuant, e , adj. qui rend la fluidité, (circons- 
tance) qui diminue la faute, attenuans, 
Atténuatit. ve , adj, atténuant. R. v. 
Atténuation , s, f, affoiblissement , diminution. 

extenuatio. 
Atténuer , v, a. nué. e , p, affoiblir , diminuer les 
forces ; diviser , rendre fluide , t. de méd. at' 
tenuarc. 
Attérage s, us* t. de mar. où f on prend terre. 

^aterrage. R. 
Attereau , s. m. t. de traiteur, y. ^atéreau. R. 
Attérir , y. n, prendre terre. * aterrir. r. 



A T T R 

* rapprocher les meules du moulin ; prtndre 

terre. B. ou attérer. A. v. aterrer. r. ' 
Atterrissement ^s.m. dépôt de terre fait par les 

eaux sur leurs bords, * ou attérissement. a. v. 

aterrissement. r. 
Attestation , s. f. certificat , témoignage pir 

écrit, testificatio. 
Attester , v, a, té. e , p. certifier , assurer \ 

prendre 4 témoin, attestari, 
Atticisme , s, m, finesse , délicatesse de goût des 

Athéniens. 
Atticurges , s.f, pi, t. d'arch. colonnes carrées. 

R. G. c. V. 

Attiédir , v. a, di. e , p. rendre tiède ce qui étoit 1 
chaud ; rendre moins fervent , plus froid, upt' 
faure, (s') , v, r. de chaud devenir tiède, tt- 
pescere, * atiédir. R. 
Attiédissement , s. m, tiédeur ; relichement. 

* atiédissement. R. tepor. 
Attifer , v. a. fé. e , p, orner , parer avec trop de 
soin. comere. (s') ^v.r.* atiler. r. 

Attifet , s.f. {vieux) parure de tête des femmes. 
*/»/. attifets.G. 

fAttinter, v. a, té. e, /y. t. de mar. assujenir 
des futailles. 

Attîaue , 1. m. t. d'arch. petit étage sur les autres, 
adj. 1 g. qui vient des Athéniens, atticus, 

Attique-faux , s. m, piédestal , t. d'archir. 

Attiquement, adv. 4 l'attique. R. c. attich, 

Attirage, #. m. poids dans les rouets de fileuis 
d'or. 

Attirail, s, m. attirails, pi, grande quantité di 
choses. * bagage superflu, v. apparatus. 

Attirant, e, adj, qui attire; engageant; (ma- 
nières , charmes ). hUndosus. 

Attirer, v.a, ré. e, p. tirer 4 soi; gignwi;^' 
adresse, attrahêrt. (s') , y, r. gagner, obtenir, 
se causer. 

t Attise , /./. t. de brasseur , bois sous la chau- 
dière. 

Attiser , y, a, se. e , p. rapprocher les tisons ; ex- 
citer , allumer , ( la discorde ). promovert 
ifnem languidum , iras , &c, ^atiser. R. 

Attiseur , s, m. qui attise, t. r. 

t Attisoir , s. m. barre pour attiser le fieu. 

Attisonnoire , s, /. t. de fondeur , outil p«nf 
attiser. * attisonoire. v. *s,m, attisonoir. t» 
atisonnoir. v. attisonnoir. al. 

t Attitré, e , adj, ordinaire , habitué. ^^^. 

Attitrer, y. a. tré. e, p. aposter , suborner» 
charger d'un emploi, apponere. * attirer. »• 

Altitude , s,f, posture, situation, position. #*»"• 
^athude. r. 

fAttlas, s. m. satin des Indes. 

Attole , /./. anate , teinture. *ato1e. B. . 

tAttoles , /. m. pi. amas d'îles dans un aw»»»peu 

Attombisseur , /. m, t. de fauc. oiseau pour atti 
quer le héron dans son vol. •atombisseur. x. 

Attouchement, ^ «. action de toucher, tactus. 

Attoucher, y. n. {vieux) appanemr pw con 
sanguinité. R. C. 

Attractif, ve , adj. qui attire. . ^^ ^,: 

Attraction , s,f action d'attirer; puissance qui 
attire ; état de ce qui est attiré, attracuo, 

Attractionnaire, s. m, t. de phys. pa«isan « 
l'attraction de Newton. »«ttractioiiaire.B. 

A ttractrice , 1. /. force d'attraction. R. . , ^ - 

Attraire, y. a. attirer par ce qMi P»*»^ ^'^' 

y. CO. . . .--jas. 

Attrait, #. m. penchant inclination. W. »??*•' 

charmes . beautés ; ce qui attire. *''"'**^*,e; 
Attrape , s.f. tromperie , apparence tjompeu 
t. rfemétiers , pince ; t. de mar. corde retenue 
* atrape. r. decipulum. 



Atterrer, y. a. ré.e, p. abattre , renverser par f Attrape- minon,/. m. [famil») nypocr» 
terre, terrasser ; accabler ; luiner. êttmcrc\ gor, filou* 



Digitized by 



Google 



(35) 



AUBE 



A U G U 



lAttnpe-ouMche » /. m. saillie d'une croisée tAubète,^./. espèce de corps- de-garde des bas- 



pour arr^er le passage des mouches. — mus 
dpula, /• /. jolie petite plante donc U tige et 
les branches sont visqueuses. 
Attraper, r. a. pé, t , p. prendre à une trape , 
au pi^ge; surprendre , tromper. falUrt, re- 



officiers. 
Aubier» s. m. couche circulaire de bois imparfait 
entre l'écorce et le vrai bois dans tous les 
arbres, alkurnum* *voy. obier. A. v. au- 
bour, R. G. 
cerôir^ saisir les traita ^ obtenir par industrie;^Vubi foin ou Muet» i. m. plante qui vient dans 
pénétrer le sensj atteindre j exprimer, (s*) ,' les blés, cyanus, 

t.r, *atraper. a. .Aubin, s, m. t. de man. allure qui tient de Tamble 

Attrapecte , s.f, (inus.) tromperie légère. A. v. | et du galop. * blanc d'œuf. r. ce. 
Aitrapeur. se,/, qui attrape, c. *airapeur.R. jAubinet ou (St.-) , /, m, t. de roar, pont de 
Atuapoire, *./. piège pour les animaux; touri cordes. R. v. 
pour attraper, pour tromper, iecxpa/iun. * at- Aubours , #. m. arbre , ébénier des Alpes , à 



trapoir. v.atrapoire. B. 
Atttajant, e , a^j, qui attire par ses charmes. 

ilûcchrosafm 
Anrempage, /. m. chauffe réglée d*un four k 

glaces. AL. 
Attrempance , *./. modération des passions, v. 
Ajtrempé, e , aJj, t. de fauc. i\i gras ni maigre^ 
Anreinper, ?. a» pé. e , p, tremper. * (vieux) 

«owcr, se modérer ; conduire au plus fort 

^iyé de feu. a, ♦ atremper. r. v. 
Actribner, p, s. hué. e, p. annexer, attachera ; 

apportera ; accorder, attrihutn, (s') , y.r. 

» Wroprier. sibt arrogare. 
Attribut,*. m, propriéted'une chose; symbole; 

perfection de Dieu ; ce que Ton affirme ou 

nie d'un sujet, attrihuium» *pl, t. de peint, r, 
Anriborii; ye , adj. t. de prat. ^ui attribue. 
Attrèution, #./, pouvoir d'un juge; privilège. 

utrihuHo» 
Atiqstant. e, mdj, qui attriste, ^atristant. R, 
Aitnster, r.*. té. e, p. rendre triste, affliger, 

contrutart. (s»), nr. s'affliger, *atrister. R. 
^i^"àoa, #./. remords ; frottement de deux 

corps; t. de méd. atteinte. atwUio 
Attroj^ment, s. m. assemblée tumultueuse et 

luégalc. cùïtio. * atroupement. h . 
Attrouper, v. <f . pé, e , /». assembler en troupe. 

« tarhés C€>gfre. (s*) , v. r. s'assembler tumul- 

tueiwemcnt. coin, *atrouper. R. 
TAtypique, adj. i g. (maladie) à périodes irré- 

guliéres. -' ** ' ' '^ 

t^^^foscine , #./. espèce de cloche de bois 
chei les Hébreux. * atzeberoKÎm , /. m. 

aUj^^"^' signe du datif, pi. aux. 
j'T*^''/' concert sous les fenêtres, avant 
1 aube du jour, autt/ucanus concertus, insuke; 
ncanne. 

W° • '• "*• ^^^*"8«' "o** naturalisé. 
Aijbame, s.f, succession d'un «ubain ; arantage 

laattcndu. caduca Aereditas, 
Aléas, 



feuilles antiasthmatiques. *aubour. R. G. 

fAuche, /,/ cavité hémisphérique qui enchilsse 
la tête de l'épingle dans le métier, t. d'épingl 

Auctuaire , s, m. t. de biblioth. supplément, r. 

Aucun, e , adj, pas un , nuU nullus, *pL quel* 
ques-uns. b« 

Aucunement, ady, nullement, en aucune ma- 
nière, minime,* u de prat. à certains égards. B 

Audace , s» f, hardiesse excessive, audacia, 

* gance de chapeau, g . 
Aud^cieusement , adr^ avec audace, audacicr, 

* insolemment, v. 
Audacieux, se , adj, extrêmement hardi, auda». 
Au deçi, prép, en deçà, de ce côté - ci. * au- 

deçà. c. citrà. 
Au delà, prin, par delà| de l'autre côté.* tu< 

delà. c. ultra. 
Au devant, prép, à la rencontre. * au-devant, 

c. ohitiàm. 
Audience, /./. attention pour celui qui nous 

parle; séance des juges; lieu de la séance; 

auditoire, audientia, * province de l'Amé- 
rique espagnole. B. 
Audiencier , s, m, ( huissier ) qui appelle les 

causes, t. de prat. pracoforcruis. 
Auditeur, «.m. celui qui écoute; dÎKÎple; t. de 

prat. , de litur. auditor. 
Auditif, ve, adj. qui appartient ou sert à foule. 
Audition , s,f, (de témoins , de compte) , action 

d'entendre les témoins, d'examiner un compte ; 

action d'ouïr, auditio. 
Auditoire , s, m, assemblée d'auditeurs ; tribu- 

nal. concio, 
fAuffe , s.f, espèce de jonc. 
Auge, s,f, pièce de bois ou de pierre creuse; 

vase , vaisseau , huche , canal , rigole, aivcus, 

t. d'antiq. genre de supplice; t. de man. partie 

inférieure au-dessous de la ganache. 
Augée , i,f, ce que contient l'auge. 
Augelou , 5. fli. t. de vigneron. * pi, cuillers de 

Ur pour écumer le sel. 
fAuger , y. a, gé. e , p, creuser en auger. 
Au^et , *• m, petite auge ; t. d'arts , t. milît. pe 

tit canal, aheolus, 
Augite , 1. m, pierre précieuse vert- pâle. c. 
Augment, #. m. supplément au douaire. * t. de 

eramm. iiddition d'une syllabe , allongement 

d'une voyelle. G. 
Augmentaxeur ^t,m, qui augmente un livre, t. 
Augmentatif., ve« adj^ u de gramm. qui aug- 
mente. 
Augmentation, $, f, accroissement, addition. 

incT%mtntumm 
Augmenter, v,a, té. e, p. agrandir, accroître. 

augtrt, V, n» crohre. crucert, i 
A uguct , 1. m, petit creux, v. 
Augurai, ^^adj, qui appartient A Taugure. éLU' 

guralis, 
Au|^ure , m, m, qui lîsoit l'avenir dans le vol des 
Aab#r"''ir"'* '*"'"^**"''^o"'*"on» R«C.v.co. oiseaux; celui qui annonce, augur, présage; 
*"«J0nière , *. /. t. de serrurier , morailloo. G. divination ; ce qui présa^. augurium, 

\^}^^M^t9, R. ' Augurer , V. tf. ré. e, ^. tirer un présage, uo 




w«/ttqi. # palette inclinée sur la jante d'une 

a5^** *. m, droit seigneurial, o. c. 
ïïKf * "°^^* ^P*"* * ''^' aubépin , s, m, ar- 
Z^^^' très-commun , épineux , à petites 
*W5 odorantes, baies rouges.* aube- épine. 
»• *pi«a alba. 

^H • *</• * g' (cheval) couleur de la fleur du 

1^^^" * aubère, a. c. g. v. co. 

*T5'î*« «• /• maison où logent les voyageurs. 
^trtorium. habiution commune à plusieurs 

♦/5?*y*^ Malte. • espèce de pêche. 
■SST' *'^' ^^^* wélongène , plante d'A- 

Jî^Jî"*^ » '• a/. <|ui tient auberge, caupo. 
aSZ*"-*/''** ^fnvéaurooraillon. r.q.v.co. 



^^•*'****«« * *• ». laitue fon dure, rr. 



augure, une conjecture* augurart. 



A U R I 

Augustat , i, 01. dignité chez les Romains, rr. 

Auguste, adj, s g, grand , digne de vénération, 
respectable, augustui, * /• m. papier d'Egypte 
apprêté à Rome. 

Augustement, adr, (inus,) d'une manière au- 
guste. T. auguste, 

Augustin , s. m, moine. augustinUnus, (Saint-) 
caractère d'imprimerie, g. v. * format de carr 
ton. 

Augustine, s,f, religieuse. o,y. rr. 

Aupustinien ,s,m, hérétique seculre é'Augiis* 

un. G. V.RR. 

Aujourd'hui , adw, ce jour , à présent, hodiè, * 
Aulique , adj. i g, t. diplomatique , ( conseil ) , 

tribunal suprême de l'Empire. s,f, (thèse) d» 

théologie ; t. de collège. * insecte, l. 
Au-lof , s, m, t. de mar. ordre au timonier, c» 

* au lof. G. voy. lof. 
tAuloffée , s,f, action de venir au lof, 
Aumailles , adj, t, f,pl, bêtes à cornes , t. d'eaux 

et forêts. 
fAumée , «./• grande maille du ti^amail. 
Aumelette. voy. omelette, a. 
Aumône , /./. ce qu'on donne par charité ; peint 

pécuniaire ocdonnée par la justice, ileemosina 
Aumônée, s,f, pain donné aux pauvres. R. 
Auroôner, v,a, né. e, p, condamner à payer 

l'aumône ; donner par aumône. 
Aumônerie , s, f, bénéfice claustral j char)^t 

d'aumônier, munus cUtmosinarii, 
Aumônier, ère , adj: qui fait souvent l'aumôno^ 

henefcus in paupercs. * s. m, prêtre atuché à 

un corps , à une habiution. * -nier, -niere. r. 
Aumusse, /./.fourrure des chanoines, t.deli* 
, turgie. ^aumuce. A. r.t. v. rillosum ami* 

cumm» 
Aumussier , #. m. bonnetier, g. * aulmulcier. 
Aunage , s, m, ce qui est mesuré à l'aune , mesu* 

rage à l'aune, aduùtam admtntio, 
Aunaie , s.f, lieu planté d'aunes, alactum. 
Aune, /./T arbre de bois rougeâtre, tendre, â 

fleurs à chatons, —bourdaine, alnus. ^s,f. 

mesure de longueur , chose mesurée sur 

l'aune, ulna. 
Année ,1./. plante médicinale , énulecampane, 

béchique, diurétique, sudorifîque, apéritive« 

stomachique, guéiit les moutons du claveau* 

inula, enula campana, 
Auner, t'. a, né. e, p, mesurer à Taune. ulni 

metiri, 
fAunette , s,f jeune plantation d'aulnes. 
Auneur, /. m. qui mesure à l'aune, ulnâmêtisor^ 

inspecteur de l'aunage. 
Auparavant, adv. avant toutes choses, premiè* 

rement, priiks, (-lui) , avant lui. {hariar.'^ 
Au pis aller , adv. en mettant les choses au pirt 

eut. R. * au pis-ailer. G. au-pis aller c. 
Auprès, adv. tout contre. *par auprès, un peu 

à côté, (popul.) propè. prép, au prix de , en 

comparaison de» 
fAuray , s. m, bloc de pierre , pièce de bois, ou 

canon pour amarrer. 
tAureillon , /. m, partie du métier pour les 

étoffes de soie. 
tAurélie. /./ chrysalide. cAry/tf/x/, 
Auréole, s, f. r. de peint, cercle lumineux au* 

tour de la tête des saints, corolla radiosa. 

* (inus.) degré de gloire. 
Auriculaire, adj, s g, qui regarde Foreille; t« 

d'anat. ( doigt ) , le plus petit de U mkin ; t. 

de litur. (confession), auritus. 
t Auricufe , /. f . molUisque céphalé , à coquille 

ovale. auricuU, 
t Auriculée . adj f, (feuille) qui a à sa base deuR 

lobes séparés du disque. AL. 
Aitfifique, édi,2g, (vcna), puissance de Caire 



Digitlzed by 



Google 



(36) 



A U T H 

de l'or, de changer en or. c. G. v. rr, 
Auriga,j. m. bandage pour les côtés; lobe du 

foie. G. V. 
AurilUs, adj» t. de man. qui a de grandes oreilles 

mobiles. * aurillard. voy. orillard. a. oreil 

lard. co. 
fAuripeau , s, m, ou clinquant , cuivre jaune 

battu en feuilles minces. aurichaUum» 
j* Aurique , adj^ (voile) dont un côté esc attaché 

au mât. 

ÎAurisUge, #. m. droit sur les ruches à miel. 
Aurite, '. m. poisson du genre du labre, auritus, 

Aurone, s,f. plante vivace , mâle ou femelle, 
de la famille des absinthes ; elle a leurs pro- 
priétés, abrotanum» 

Aurore, s,f, lumière qui précède le lever du 
soleil i le levant ; personnage fabuleux, au- 
roM.-r beau papillon de jour —serpent du 
y, genre. — ou cardamine , plante, adj. cou- 
leur, suhflavtts. 

Aurore boréale, s, /. météore lumineux, nuée 
lumineuse qui paroic la nuit du côté du nord , 
attribuée à l'atmosphère solaire , ou à l'élec- 
tricité accumulée sur les glaciers du nord. 

^Aurum-musivum , #. m. composition d'étain et 
de soufre qui augmente la force des appareils 
électriques. 

Auschois. se, s» qui est d*Au$ch. RR. 

Auspice ,*.%g. augure par le vol des oiseaux , 
leur chant , etc. augure ; protection , présage 
aus^icium, 

Ausptcine , s,f. divination par les oiseaux. R. r. 

Aussi , conj, autant , de même , pareillement , 
encore , c'est pourquoi. G. c. * adv, K,eîiam, 

Aussi-bien-que , adv, autant que , de même que. 
* aussi bien que. G. non stcus ac, 

Aussière , s, /. t. de mar. grosse corde â trois 
tourons ; faisceaux de Bl qui bordent les filets. 

Aussi-peu-que , adv» pas plus que. * aussi peu 
que. G. 

Aussitôt , ûdv, dans le moment , sur Theure. 
-que, dans le même moment, '''aussi-tôt. R 
c. statlm, 

Auster, s, m. vent très-chaud du midi. g. 

Austère , ëdj, 2 g. rigoureux , sévère , rude , 
dure , sec et âpre. * austère. R. austerut, 

Austèrement , édv, avec austérité. * austére- 
menr. R. austère. 

Austérité , 1./. monifîcation des sens et de l'es- 
prit ; rigueur; sévérité ; âpreté. autteritas. 

Austral, e , adj, méridional , du midi, australis. 

Austregue , /. m, juge en Allemagne. RR. 

Autan fS^m» vent du midi, altanus, * pi. (poct,) 

Autant , ady* qui marque f égalité, d'autant , 
(boire) beaucoup, tantùm. 

Autant mieux, -moins, -plus (d*), adv, t. de 
comparaison. * d'autant-mieux , etc. c. 

Autant ({ue (d*) , adv, selon que , parce que. 

t Autarcie , /./. t. de méd. contentement de son 
état, autarcia. 

Autel., s. m. table pour les sacrifices ; religion 
chrétienne, ara. constellation méridionale. 

tAutelage , 1. m, droit sur les offrandes. 

Auteur , «. m. la première cause de quelque 
chose ; inventeur; écrivain qui a fait un livre; 
autorité ; vendeur ; ancêtre, aucfor. 

Authenticité , s. /. qualité de ce qui est authen- 
tique, certafdes. 

Authentiqua , adj, 1 g, qui a Pautorité et les 
les formes exigées par la loi ; célèbre , notable, 
efû\ fait preuve, authentieus, * s,f,t, de droit , 
lois romaines. 

Authentiquée,/./, femme convaincue d'adul- 
tère. R. 

Authentiquement , adf. d'une manière authen- 
tique, insignturp 



A U V E 

Authentiquer, v. a. que. e , p, rendre authen- 
tique.* déclarer convaincue d'adultère, g. 

Autocéphale, «« m. évêque grec indépendant du 
patriarche. 

Autocrate , /.m.autocrator (de Russie). G, 

f Autocrarie , s, f, gouvernement absolu d'un 
despote. 

Autocrator. trice, s, souverain absolu. A. v. 

Autocthone, «.m. aborigène. * autochtones. R. 

Auto-da-fé , «. m. acte de foi ; jugement de l'In- 
quisition \ exécution solennelle de ce juge- 
ment. 

Autographe , ad], 1 g, s, m, écrit de U main de 
l'auteur, autographus. 

Autographie , s, /• connoissance des auto- 
graphes.^ c. 

fAutoir ocTautois , s, m. voile de femme en Pi- 
cardie. 

tAutomalité, /. m. immobilité de l'automate. 

Automate , s, m, machine qui imite le mouve- 
ment des corps animés ; stupide. automata. 

tAtitomatique , adj, a g, (mouvement) auquel la 
volonté n'a point de part. 

tAutomatisme, x. m. mouvement machinal au- 

3uel famé participe sans v faire attention ; an 
es automates, r. ♦ état des bêtes, v. 

Automnal. e, adj, de l'automne, autumnalis. 

Automne , s, /. 3*. saison de l'année. * autone. 
B. autumnus. 

Autonome , adj, 1 g, (ville) qui se gouverne par 
iti propres lois. 

Autonomie, s.f, droit d'être autonome , sa jouis- 
sance. 

Autopsie, *./, (contemplation) de la divinité, 
initiation à cette contemplation. * action de 
voir une chose de %t% propres yeux. b. 

Autorisation,!./, permission, pouvoir; action 
d'autoriser, auctoritas^ • 

Autoriser, v. a, se. e, p. donner l'autorité , le 
pouvoir ; appuyer de son pouvoir, confrmare. 
(s*) , V, r, se donner le pouvoir , en acquérir. 

Autorité , s,f, puissance légitime ; crédit , con- 
sidération ; opinion citée d'un auteur. auetO" 
ritas, pondus. 

Autorité (d*) , adv, d'une manière impérieuse. 

Autothétique , adj, 1 g. (métaphysique) trans- 
cendantale ; science des apparences , du 
monde sensible ; savoir humain. R. 

Autour, adv, prip, aut environs. * tout autour. 
A. circiim. 

Autour, s, f». oiseau de proie, plus grand que 
l'épervier auquel il ressemble, astur, * écorce 
qui entre dans le carmin et semblable à la can- 
nelle. B. 

Autour série, /•/. art d'élever et de dresser les 
autours. 

Autoursier , s, m. qui élève et dresse les autours. 

Au-travers , à-travers , prip, *au travers, à 
travers. G. 

Autre , pron. adj. désigne la différence , la res' 
semblanee» meilleur; plus considérable, plus 
imporunt. alias^ alter» 

À d'autres, marque t incrédulité, * à- d'autres. C 

Autrefois, tf^r. anciennement, (d'). olim. 

Autrement , adv, d'une autre manière ; sinon ; 
sans quoi ; pas trop , guères. aliter. 

Autre-part (d*) 1 ^^àv, ailleurs , d'ailleurs , de 
plus. 

Autruche, /./.le plus grand des oiseaux ; il ne 
se sert de ses ailes que pour prendre le vent en 
courant, strutkiocamelus, -^ homme grand , 
loiurd et stupide. 

Autrui , /. m. sans pi, les autres personnes, alie- 
nus, alter. 

Auvent , /. m, petit toit «» saiUie contre un 
mur f etc. umhTa€ulum% 



A V A N 

Auvernat , j. ot • gros vin d'Orléans ; sorte de 
raisin. 

Auvesque , /. m. sorte de cidre très-estimé. C.r. 

Aux , art, signe du datif plurieL 

t A uxcse , s,f, exagération. 

fAuxi , /. m. laine filée en Picardie. 

Auxiliaire, adj, %g, qui aide, qui secoure, cw 
xi/iarius, 

fAuzomètre , 1. m. instrument pour connoitre Ii 
force des lunettes. 

Avachir (s*), », r. devenir mou, lâche, sans 
vigueur ; trop grasse , en parlant d'une femmct 

A vage , s, m. droit du bourreau sur les denrées. 

Aval, adv, t. de batelier, par en bas, en descen- 
dant, du couchant, lapsus, (vent d') , vent du 
couchant, corut. — t. de commerce , sous- 
cription d'un billet ; prome«e de le payer; 
caution. 

Avalage , /. m. {popul,) action d'avaler, dedei- 
cendre du vin à la cave. G. C. 

Avalaifon, #./. chute d'un torrent, voy, ava- 
lasse. 

Avalanche, /./. avalange, masse de neige qui 
roule des montagnes. *avalanges, pi, m, la- 
vanche. v. nivium lapsus. 

Avalant, e , adj, t. de batelier , qui descend , qin 
suit le cours de l'eau, c. ♦en avalant v. 

Avalasse,/./! torrent, chute impétueuse d'en 
de pluie. G. c. 

Avalé, e , adj, qui pend un peu en bas. 

fAvalée , /./: t. de manuf. d'étoflfc , ceque Wt 
un ouvrier à-la-fois. v. • levée. R. 

Avaler, r. a, lé. e, p. faire entrer dans l'esto- 
mac, hâurire, * couper , enlever, g. r. «. t. de 
batelier, faire descendre, descendre, suivre 
le cours, (s*) , n récipr, pendre. 

fAvalette , /./. morceau de bols du libooret. 

A valeur, se, /. qui avile. heliuv. * glouton ; fan- 
faron. G. v. RR. 

Avalies , s,f,pl, laine de^ moutons tués.«.v. 

Avaloire, /. /. grand gosier. /•««//. psrtie do 
hamois qui pose sur la croupe» * outil de chi- 
pelier. 

Avalure, /./. t. de maréchal, bourrelet; défec- 
tuosité du sabot. G. r. * maladie des oiseaux 
de volière, b. 

Avance , /./ espace de chemin <^ue Ton a devwt 
guelqu'un. antettssio, ce qiu se trouve déjà 
fait , préparé ; paiemtnt anticipé ; t. d'ardu 
saillie. 

Avance (d') , adv^ par anticipation , avant le 
temps. 

Avancement , /. m, tans pU progrès ; établisse- 
ment, progressio, ce qu'on donne par avance 
à un héririer. 

Avancer , v. a, ce. e, p, adj, pousser , porter ea 
avant; prévenir le temps de; faire aller phis 
vîre ; faire des progrès ,• expédier ; payer par 
avance ; mettre en avant ; procurer de 1 avan- 
cement, eminere, p, n, aller en avant ; antici- 
per ; sonir de l'alignement ; faire des progrès; 
croître, progredi, (s') , v. r. se mettre en avant; 
marcher à la fortune, accedere in* %• d* "'*"' 
d'or. .. . 

Avanceur , /. «u celui qui donne le quatneine »- 
rage à l'or. . ^^^^ 

Avanie,/./, aflfront ; vexation exercée par ks 
Turcs sur les chrétiens ; mauvaU trakement. 
injuria, . , 

tAvano , /. m. filet à mailles serrées en pocW. 

Avant , /. m. (du vaisseau) , la proue. 

Avant , prép. priorité de temps , de lieu, d ortfre. 
adv, marque le mouvement , les progrès, àn^^ 

Avant (en) , adv. plus loin , pluS tard} cosan* 

[Avant que, co«;. * avant-que. c. ^ ^ 

lArant (d') , prép. marque l'aniérionte. ^^ 



Digitized by 



Google 



C37) 



A V A B. 

Arantife, «. ■. ce qui est utile , profitable } su 
péâorkéi don; excédant le partage; facilité 
eccocéée pour rendre la partie égale, commo- 
éuÊ, * t. de mar. poutaîne , éperon et cap* c 
cdMoîiière, veine étrangère inclinée. 

Anaam, v. «• gé. e^f • donner des avantagea 

Annnfeiisenient » mdvm d'une manière avanta- 

Arancageiu. le, md), #. profiuble, utile; pré< 

secBpowax. fructttosms, 
Avant^èec» *. m. angle des piles d'un pont de 

pâerrc9.«at<r«f. 
ivant^bns, j. m. partie du bras du poignet au 

coude. 
Avtm-chcmîn , /• ■• chemin couvert en avant , 

t»0ltllti G.Ca 

Araor-cœur , s,m, tumeur au poitrail du cheval. 

ce y. 
Avaac-corpf , s»m, bâtiment en saillie sur la 

bce. éùmut anterior. 
A»ant-coiir,/./. la première cour d'une mal 

AvaM-coureuri #• «• qui précède quelqu'un , 
qui annonce quelque chose « une personne. 
ëtutatrscr, 

AfaoKourière , s,f» faurore , t. de poésie* 

Afaot-demier. ère , édj. avant le dernier ;pé* 
nutdème. petiè ulHmus» 

Avant-duc , X. fl». t. cfarch. pilotis pour corn- 
aaeiicer an pont. o. c. 

tAvaat-&irc-droit, #. is* t* de prat. jugement 
interlocutoire. 

Avant-fossé, «.Jt, fossé autour de la contres- 
carpe. R«6.C« 

Avant-garde,/./, première division d'une ar- 
■ée en «arche , en bataille, prima acies, 

Avant-goftt, #. m, goût qu'on a par avance. prM< 

Avant-hier , «in le Jour qui précédoic hier. 

^Uhu ttrttmt, 
Avaotin , 4. «« pent sarment; voy. crossette. 

Aw-kw , *. m» avant le lever du soleil, o. c. 
ivanioiojps , j, m, premier logis. R. c. 
Aviot-nain , #./^ le dedans de la main étendue; 
t éeman, coup du devant d'une fkquette. tui- 

AnM-Bur , s, m. mur placé devint tu autre, o 

CprtutnsBs murut^ 
Avaat-part» #./. précîpnt. G. c. 
Avam-pèche , *. /. pèche hitive. A. O. K. v. co. 
Avm-pied , #, at. partie la pfhs avancée du 

ATiat-pieu, #. m, bout de poutre; pinces de fer. 
* *J*y^ lancber , /• m. faux plancher sot la 

f ^^^T ^gaet , /. m. t. d'anatomle. &• 
^"^Toctaîl , /, m. premier poruil. G. C. 
^^•^topoe , s, w. préface , introduction pré- 

^Mfce «Pua dÎKours, sntiloqulum. 
*'JJ*3»art , ,». a», coup avant l'heure ou la 

dcifc; petite cloche qui le sonne, tignum 



AVER 

j Avaricicux. se , adj» qui donne rarement et peu. 



AVIS 



Avarie , s.f. droit de mouillage ; frais extraordi- 
naires pour la cargaison et le luivire ; dom- 
mage arrivé au vaisseau , aux aiarcbaudises. 
damnum, jactura. 

Avarié. e,adj. gâté, endommagé en voyage» 

Avaste ! interj, t. de mar. c'est assez , arrêtez- 
vous, c. c. y. * 1./. R. 

À. • vau-l'eau, tfiv. au cours de l'eau* *à vau- 
l'eau. G* 

Avé, /. m. sans fl, ou a vé- maria , salutation de 
rXnge à la Vierge; i 



Avjafr«ène , #. f* partie en avant du thé&tre et 

de ta toile où les acteurs parotssenr. A. G. y. 

AvMiPtoli, «.ae. toit avancé en saillie, com 



^*»t-«»ài9 s» m» les roues de devant et le ti- 

••• d^Mi carrosse , etc. prions rout, 
«vaat- yyjHe^ s^f^ jouj. avant la veille , surveille. 
«"J»f^?. a g* s, qui aime trop l'or et ne le dé- 

WWt pas. avarus» 
ywyt ut , adv, avec avarice, c. c t. avare» 
Avariot , â.f, $off, amour de l'or sans en jouir ; 

^ttidiemeut excessif aux richesses* ëvariiia» 

f^nU L Dictionn. Umv^ 



_ invocation à la Vierge ; 
grains de chapelet. 
Avec , prip, conj, ensemble , conjointement , 
contre. * {vieux) avecque. ipoiit,) a. a.v 
cum, anà, 
Aveindre , y. a, aveint.e , p, {famii,) tirer une 
chose d'où elle etoit serrée, promtre ex» 

Avelanède , «./. cosse de g'and , ou valanède. A. 
Aveline , «•/. gros^ noisette, avcliana. 

Avelinier, s, m. arbre qui porte les avelines, 
noisetier , coudrier. 

Avé-maria , s, m. sociité religieuse; point d'un 
serman. kr. 

Avénage, /. m, redevance d'avoine. G. c« * ave- 
nage, y. 

Avenant, e , at^. qui a bonne gjtlce , gracieux. 
concinnus. 

Avenant (à V) , adv» (famil,) à proportion. R. 
A.* à-l'avenant, c. 

Avènement , /. a», élévation i une dignité su- 
prême ; venue , arrivée. * avènement* o. c 
y. co. adrettttts, 

Avénerie , «•/• lieu semé d'avoine, rr. 

Avenir, v, n. nu, e , p, adj, arriver par accident. 
tvenirtm 

Avenir , /. m. le temps 4 venir* /irarui» umpus, 
t. de prat* assienation. 

Avtnir (kV), adv^ désormais* * à-ravenîr* c. 
dùncêps, 

A vent , j. m. t. de litur* temps avant Noël* 

Aventure, i./* accident , événement inopiné; 
leur récit ; hasard ; entreprise hasardeuse. 
tPêntum, 

Aventure ( i 1', 4 la grosse) , ëdv, k tout hasard ; 
t* de mar* sans earantic. * à-rarenture. C 

Aventure (d') , adv. par aventure, par hasard. 

Aventurer» y. «• ré. e , f • adj, hasarder, expo- 
ser au péril* coauùtttri ad. (s'), y. r, umtart 
fortunam. 

Aventnreux. se, a^. {vitux) qui hasarde ou 
aventure* 

Aventurier* ère , s, intrigant ; qui court les aven- 
tures , qui vit d'intrigues ; pirate ; soldat de 
fortune* adj. (vabseau) qui trahque sans per- 
mission. 

Aventurioe, /*/. pierre précieuse , rouge , bril- 
lante , semée de ^ailleues ; stalactite de feld- 
spath. — composition de verre ou email et lai - 
ton fondus ensemble, parsemée de points 
brillans. 

Avenue , s, /. endroit par où l'on arrive ; allée 
d'arbres, aditus» 

t Avérage , s, m, t. de comm. année moyenne. 

fAvérano,/. m. espèce de cotingà de la gros- 
seur du pigeon. 

Avérer, y. tf* ré. e , f . adj, vérifier ; prouver la 
vérité Âe,prof€rre in lucesn. 

Avariant , s. m, ivrogne. rabelA|S. 

Averne , «• m. l'enfer ; t. d'hist. nat. p'otte ou 
fosse d'où sortent des vapeurs empoisonnées. 
R. G. c y* av trams» 

Averse, s,jf» pluie abondante et subite* *voy* 
verse, y. 

A verse , 4iify. ( U pleut ) abondamment* ifamîL) 
* à-yerie* c voy. verse, a* 



Aversion, s,J, dégoût, antipathie, haine* C'a 

dit aussi de son objet), alienatio, 
Avertln , /. m. maladie de l'esprit qui rend fu* 

rieux. morositas, * celui qui a cette maladie* 
Avertineux. se , adj» attaqué de l'averûn. T. 
Avertir , v» a, ti. e, /r* adj,inU>rTa€t de, donner 

avis, admonere» 
Avertissement, s. m» espèce de préface ; avis,' 

conseil; t. de prat. écritures ou résumé des 

pièces, monitum. 
Avertisseur , s, m, officier qui avertit de l'ap- 
proche du roi. G. 
Avet , s» m. espèce de sapin. IR. 
Aveu , «. m. reconnoissance d'avoir dît ou faîr^ 

approbation ; témoignage et opinion. * pi. 

aveux. R. assensus. confessio, 
Aveuer , avuer , ». tf. ué. é , ;». t. de fauc* garder 

à vue , suivre le gibier de l'oeiT. 
Aveugle , adj. s, i g. privé de la vue* cstcus, * ou 

anvoie. voy. orvet, s. 
Aveuçle (à 1*; , adv, sans connoisMnce » sans îa* 

telligence. A. r. * 4-1'aveugle. c. 
Aveuglement , s, m, cécité ; erreur , égarement* 

eaciias» 
Aveuglément , adr. sans réflexion , sans «xa* 

men. esuo impttu. 
Aveugler , v. a, glé. e, ^. priver de la vue, èm 

la rabon ; éblouir. cm€aru (s*) » y* r* se trom- 
per soi-même. 
Aveuglette (à 1*) , etdv. 4 tâtons et sans lumière* 

* 4-raveuglette. c 4 l'aveuglete. R. 
t Avi , 1. as* ac^on de la chaleur qui saisit le four«' 
|Avicenne, s^f, genre de plantes delà famiUo 

des gattiliers* apicennia. 
Avictuaillement , a. m. provision de victuailles 

mises sur un vaisseau. G* voy. avituaillement. 
Avictuailleur •«•«■• qui fournit l'ayictuaille- 

ment. G* 
fAvicule , #• f. mollusque acéphale , bivalve. 

avicula. 
Avide , adj. i f* qui a un désir immodéré ; bté-^ 

ressé* avidus. 
Avidement , adv* avec avidité, avidi. 
Avidité, #. f, désir insatiable, immodéré, ar« 

dent, aviditas» 
t Avignon (graine d') » du nerprun dont on fatC 

ui) stil-de-^rain. 
Avilir , y. «. lu e, #. rendre vil » méprisable, im 

contempium adducere, (s*) • y. r. fiaire quelque 

chose de vil , de méprisable. * y. s. devenir 

vil , 4 bas prix. G, se abjietra. 
Avilissant, e , adj» qui avilit. G. c. ▼. 
Avilissement, #. m. état d'une personne, d'unt. 

chose avilie, eontcmptio, 
Avilisseur , s, m. qui cnerche è avilir, y. 
Avillonner , y. tf. né. e , p. t. de Cauc. donner det 

serres de derrière. G. c 
Avillons , «. m, pL t. de fauc. serres de der« 

rière. G. 
Aviner , y* a, né. e , p* adj, imbiber de vin. 
fAvir » y. a. vi. e , p. t* de chaudron, rabattre 

des bords pour assembler. 
fAviraison , /./. détour de l'eau dans les salines. 
Aviron , #« m, sone de rame de batelier, tenus, 
A virooer , y. e. né. e , p. faite avancer avec l'a* 

viron.R.c.c. 
tAvironerie, s.f, atelier où Von fiait les avirons» 
fAvironier, s» m. celui qui faitl^s avirons. 
Avis, /• m, opinion ; délibération ; conseil ; sen« 

timent ; avertisseatient. monitio. 
Avisé, e • adj» sage , prudent , circonspect* f r«« ' 

dems* eonsidetatus, 
A visement , s, m. opinion , pensée- R. y. 
Aviser, y. «. se. e,p. {vitust) donner avis , pré- 
venir ; apercevoir* deliberare* y. a. faire ré* 

fiexioni attention t prendre garde* (s'} , y. r • 



Digitized by 



Google 



(38) 



A X 1 L 



AZUR 



A Z Y M 



imaginer , penser , songer, viderc^ 
A tisse, *. /. ter, cuivre , etc. à vis. T. 
f Avisure , s,f rebord pour avir. 
A vitaillement , s, m. fourniture de vivres dans un 
camp , une place. * ou avictuaillement. r.V.o. 
Aviiaifler, v. tf. lé. e, p. faire l'aviuillementr 

^avictuailler.R. 
Avttatlleur , m, m, qui fait raviuillement. ce. 

♦ avictuaitleur. R. v, o. 
Avivage , «. m. première façon du teint des 

-glaces, o.v. 
Aviver , y. a . vé. e , p, donner de la vivacité , du 

lustre , du brillant. 
Avives , *. / pL glandes de» chevaux enflées près 

la ganache ; maladie de ces glandes, vivulit, 
Avivoir , s» m, outil de doreur pour étendre 

l'or. o. c 
A vocasser , n ff. ( ^ de mépris, ) faire le métier 

d'avocat, causas aiere, 
Avocasscrie , «./. {famiL) métier d'avocat. p4- 

trocinium. 
Avocat, e, /. qui défend en justice, défenseur. 

patronus» -Atf. 
fÂvocatier» s, m. grand et bel arbre fruitier d'A- 

mérique.pa //x/tra . 
fAvocaioire, adj.ig, (lettre) par laquelle un 
souverain revendique un sujet passé sous une 
domination étrangère. * t. de jurispr. v. 
Avocette , s.f. oiseau aquatique , gros comme le 
pigeon , plumage blanc , bec tendre et long de 
cinq doigts ; il vit de frai, avocetta. 
Avoine, /./. sorte de grain, -blanche. -noire. 
pL avoines sur terre. * aveine. G. v. ou aveine. 
R. avena, 
Avoinerie , /./. terre semée d'avoine, v, * a vé- 
nerie. RR. 
Avoir, V. a» eu. e, p. posséder, habtre» être le 
aujet de; ejr, avoir des pensées ; devoir être, 
y. impers, dustil, être. 
Avoir , s, m. sans pi, ce qu'on possède. * Top- 
posé de dette ou de doit; t, de commerce, v. 
Avoisinement, i.m, projet de réunion des ca- 
tholiques et des protestans» rr» 
Avoisiner, r, tf. né. e^p, être voisin, contin" 

^<r«. •($•), v.r, A. 
Avortement» s, m, accouchemem avant terme- 

sbortus. 
Avorter » v. a, accoucher avant terme; échouer. 

abortare. 
Avorton , i. m. né avant terme ; chose , personne 
avortée ; petit , mal fait , mal biti. * avortin.v. 
abortivus. 
Avoué I «. m. {renouvelé) défenseur , procureur. 

* {vieux) seigneur qui protège irne église , etc. 
Avouer, y.tf* oué. e ,p. confesser , reconnottre; 

approuver ; autoriser, fauri, — (un en&nt , 
un livre ) , s'en déclarer le père , Tauceur. 
(s*) ^it,r,st reconnokre ; se confesser j s'au- 
toriser de quelqu'un. 

t Avouerie , *./. profession d'avoué. 

Avoutre ou avouetre , i. m. {vieux) b&tard adul- 
térin, A. V. co. 

Avoyer, v. «. Çinus,) t. de mar. commencer à 
souffler. G. * (s'), v. r. se mettre dans le bon 
chemin, b. 

Avoyer , #. m. magistrat suisse. G. * ou avoué. 

Avril f s, m, 4*. mois de Tannée, aprilis. 

Avuste , s,f, nœud de deux cordes bout à bout. 

* voy. ajuste, o, 
Avuster , v, «• té. e,^,u de mar. nouer bout i 

bout. G. c. V, 
Alt, /.m, ligne droite qui passe par le centre 

d'un corps, axis, 
Axifuge , adj, 2 g, qui s'éloigne d'un axe centre 

du mouvement, R. v. RR. 
Axillaiie , adj, 1 g. qui appirtient à Taisicllc. 



j'Azuroux , s, m, bruant bleu dq Canada. 
tAzygos, 1. m, veine dans le côté droit de la 

poitrine. 
Azvme, adj, s, m, sans levain, a^ymus. * genre 

d'arbustes toujours verts, a^ma^ * azime. c* 

A. asime. G. 
Azymite , s, m. qui se sert de ptin azyme. R* 

*^asymîte. G« 



■fAxinite , s,f, schorl violet , pierre de thum. 
Axinomancie, s.f. divination par la hache, r. 

* axinomantie. c. 
Axiome , s. m, proposition générale , claire , 
évidente , incontestable. * axiome, R. axioma. 
Axtpète, adj,%g, qui s'approche de Taxe centre 

du mouvement. G, v, * axipete. R. 
fAxiris , s. m, genre de plantes de la famille des 

arroches. axyris, 
tAxis, /. m, animal qui a le bois du cerf, la B A C C 

taille , la forme et la légèreté du daim , le corps 
marqueté de taches blanches. — cerf du Gange, -Q 

daim de Bengale , biche de Sardaigne. X) , *, «. seconde lettre de l'alphabet. 

Axomètre ou axiomètre , s. m. machine pour Baal,f. m. dieu des Orientaux. r.v. 
connoitre la position de la barre du gouver- Baalite , s, m. adorateur de Baal. v. 
nail. c. • qui mesure Taxe, c, fBaazar , *. m. espèce de guitare d'Amérique. 

fAxones , s.f, pi. lois de Solon. iBabau , s, m. fantôme , ombre, v. 

Axonge,!./. graisse condensée dans les folli- Babel, /.m. (tour de) confusion de langues et 



cules adipeux ; écume de verre. * axunge. G 
axun^ia, 
fAxumique , adj, (alphabet) éthiopien, 
Axur ou anxur , adj. (Jupiter) sans barbe. R. 
't'Aya , /. m. poisson du genre du bodian. 
Ayant-cause, .r. m. héritier, représentant. G 
fAye-aye , s. m. anin^l grand comme un lapin , 

du genre de l'écureuil , à Madagascar. 
fAyèiie , s.f ^enre de plantes malvacées, "nia 
Aynet , s. m, instrument de pêche -, baguette 

pour enfiler le hareng, g.v. 
Ayri , j. m. arbre du Brésil. G. 
fAzala , /. m. garance de Smyrne. 
t Azalée , s,f, genre d'arbustes exotiques, de la 

famille des bruyères, a^alea, 
Azamoglan , s, m. enfant étranger , barbare ; moi 

turc. A, G.v. RR. co. 
t Azarinit , s, m, pierre médicinale de Cananor, 
Azarum , s, m, voy. asarum. G. 
Aze, f.m. âne. r. 
A zébro , s. m, cheval d'Ethiopie. RR. 
Azedarac , /. m. sorte d'arbre ou d'arbrisseau , 4 
feuilles aoéritives , brout pulpeux , tue les 
chiens et les poux ; acacia d Egypte ; faux-sy- 
comore. * azedarac. a. r, G. c. 
Azerbe , s, m, muscsde mile. RR, 
Azerole , s,f, petit fruit rouge et acide. * ase-.G. 
Azerolier, j. m. arbre qui porte Tazerote. *ase- 

rolier. G. 
Azi , s. m, présure de petit lait et de vinaigre, v. 

* asi, G. 
Azigos , s, m. y. rameau de la veine cave. y. 

* asigos. G. voy. azygor. B. 
Azimut , s, m. cercle qui coupe l'horizon, et 

le point vertical, ^asimut. G. azimuth. 
Azimutal , adj, qui représente ou mesure les azi 

muts. *asimutal. G. 
tAzolle , s.f, genre de plantes de la famille des 

nayades. aiplla» 
t A zones , s, m, pi, dieux adorés par tous les 

peuples, 

ÎAzorcUe, s,f. genre de plantes ombcllifères, 
zote, s,m. (gaz) , fluide élastique qui compose 
l'atmosphère. 
Azothyj. m, principe des métaux. G.RR.co. 

* mercure. ♦ asoth. G. 
fAzoufa , s. m, bête du Casourî qui déterre et 

dévore les morts. 
Azur, s, m, minéral, cobalt; (couleur bleue) 

t. de blason. * asur. G. cteruleum. 
fAziiré, s. m. lézard du a*, genre, 4 manteau 

bleu , queue étagée. — gobe - mouche bleu. — 

poisson du genre du cyprin. 
Azuré, e ^ adj, couleur d'azur, "^asuré. G. 
Azurer , v. a, té. e, p. mettre de Tazur. ♦asu- 

rer. g, 
Azurin , s, m, oiseau , merle de la Guyane; es 
, pèct de fousmilUcft * asuf la, ç*. 



d'opinions. Babel. 
Babeure , /. m. lait de beurre. * ba*beurte. B. ou 

babeurre. A . t. et babeûre. v. 
Babiche , s,f, petite chienne. G. C 
Babichon , s. m, chien. C. 
Babil , s. m. caquet , superfluité de paroles, d'a- 
boiement, loaaacitas. 
Babillard, e, adj, s. quia du babil. /o^««jr.* pièce 

d'un moulin. B. 
fBabillement , s. m, t. de méd. babil. 
Babiller, v. n, avoir du babil , caqueter, garriru 
Babine, s.f lèvre des animaux, labrum. 
Babiole , /./. jouet d'enfant , chose de peu i» 

valeur , puérile. * pi, C. v. crepundia, 
Babion , s, m, petit singe, simiolus, 
Babiroussa , /. m, espèce de cochon, faux saih^ 
glier des Indes orientales , de la grandeur du 
cerf auquel il ressemble, * et barbitoussa. 
Bâbord , s, m. côté gauche du navire. * bâbord^ 

vaisseau à bordage bas. g, 
fBaboncard ,/. 01. maitin* pêcheur du Sénégal. 
Babouches , s, m, pi, pantoufles de Siamois. G* 

*sing,^K. 
Babouin , s. m, famille de singes , gros, 4 queoe 
coune, face allongée , museau large et re- 
levé ; papion , mandriHe , ouanderou. *ott 
babou. G, simius. 
Babouin, e, *. enfant badin , étourdi * figure n- 

dicule dans un corps-de-earde. v. co. 
Babouiner, v. a. {famil,) faire le bouffon. R». 
Bac , /. m, sorte de bateau plat, ponto, grand bi- 
quet. * voy. traille. G, 
Bacalas, s, m. t. de mar. pièce de bois. ♦ou bf 

calab. A, G. v. 
Bacaliau , s,m, morue sèche. G. v. kR. CO. 
Bacassas , s, m, sorte de piroEue. G.v. 
Baccalauréat,*, m. premier degré dans une fa- 
culté ; titre de bachelier, baccaiaureatus. 
Bacchanale , s.f, tableau d'une danse de bac- 
chantes et de satyres; débauche bruyanicj 
tapage, jfl, fêtes de Bacchus. Bacchanalia. 
Bacchanaliser, v.n. se débaucher, boire com- 
plètement. R. v. c. 
Bacchante . *. /. prêtresse de Bacchus. iaccha, 
femme furieuse ; papillon brun qui vole par 
bonds. — genre de plantes corymbifères. 
Baccharis , /. m. plante. G. v. 
Bacchas , s. m. sorte de lie du jus de citron. G. ▼• 
Bacche , bacchique, /. m, t. de poésie ancienne, 
pifd lie vers. c.c. . . . 

Bacchionites , s, m. pi, philospphes qui mepn- 

soient les choses du monde, c. c. v. 
Bacchus , s. m, dieu du vin, des ivrognes. ^^ 

chus, liber, ^ . 

Baccifère, adj, 2^. t. de botan. qui porte ces 

haies. G, C.V. 
tBaccillaire , /. /. zoophyte; petites baguettes 
animées ^ unies ta çmi long, ivançani ptf 



Digitized by 



Google 



C39J 



B A D r 

pdre, (m comme par éToIutlon militaire, bac» 

tiUêrU, 
BiceUe , <./. jeune et jolie fille, y. * bachelette. 

(Mliur) A4 y. 
iBaceloce »#./ (pieux) Jeune fille, 
cacha, i.n. mgnité turque; pacha» 
Bacbalie»/.». goûyemement de province, y. 
Bachasion • i. s. t. de mar. c. * caisse qui donne 

Teau aux piles , t. de papeterie, b, 
Bacbar, s, m, t. de papet. cavité sous le pilon, c. 
B^diac-lon^ , 1. as. t. de papec. gouttière, c. 
Bâche, A /T grosse toile pour couvrir les mar- 
chandises ; frufc du latanier ; abri artificiel. 

* a» «.palmier de la Guiane. B. 
Bicbehrd, #. «• ami , mignon, y. 
Bachelier »/. m. promu au baccalauréat ; jeune 

homne ; t. niilit. chevalier du second ordre. 

hâtfidUurius, 
Bâcher , 9. tf . é. e , p, couvrir avec une bâche. Ce 
t^ehe-traioame, #./. filet que Ton traîne sur le 

sable. 
tBachîner, v. m. né. e, p, frapper sur un bassin 

poor annoncer quelque chose. 
BadDqoe, édj. % g, qui appartient à Bacchus. 

haeckicus, 
Badralle , /./• r. de papet. casserole, c. 
Bachot, /. m. petit bateau, cymhula. 
Bachotage, f. m. conduite d'un bachot. R. G.y. 
Bachoieur, «. ». batelier, passeur d'eau. 
Bachoue , s. f» vase de bois. c. v. ♦bachou, 

«. «. AL. 
Eadky «. n. fenouil marin , salîcot , plante. 
Bâclage , s, at. arrangement des bateaux dans le 

fort. * bâclage, al. 
Bâcler, v. *. clé. e, p. expédier; fermer avec 

oœ barre ; ranger un bateau pour le diareer 

et le décharger.^ bâcler. A. 
fBacope aouatique, s. f, herbe aux brûlures, 

plaMede fa famille des lysimachies, à Cayenne, 

Bictréole , t.f, rognure de feuilles d*or. r. 
Bacille,*./, croupière, y. 
Bicoler, r. 4, lé. e , f .bâtonner. h. y. 
tB^Cttfte, ê, f. mollusque céphalé , â coquille 

cjfiadrique. bacalites, 
BanloBiétrie , s.f. mesure avec des bâtons, r. 
tiadâl, 1, m, drague emmanchée que Ton traîne^ 

«aCsné de l'eau. / 

fBadaiBicr , #. m. badanîer , genre de plantes à 

Bcon incomplètes , de la hmille des chalefs 

Badaud, e, adf, s, oiais , qui admire tout, s'a- 

•Bse i tout, sioliduu 
Bidaiidage ,!.«■« action y discours de badaud. 

JA>fe ,r, n.nîaîser, s'amuser à tout. inepUre, 
Bi a wfciie , /.^ action, discours de badaud, 

^^ j gfa a e , #. as. déCaut du badaud, g. c. 
tln^t.ai. poisson du genre du pleuronecte. 
^Hmm\ #, vu épée courte et courbée, t. de 



ou anîs de la 



. Bf^^flu couleur jaune ou blanche dont 
^ Mieadwt les murs. 

, f . tf. né. e, p. peindre avec du ba- 
*'badiget>nner. y. 
«, cxff. #. folâtre, qui s*amuse à des ba- 

" MmgOM. 

jy i 9* m, action du badîn ; choie aisée ; 
^We ; manière agréable de faire ou de 



te^» ^/ petit cordage tressé. 
^^y #• m, ou badiane , 1. ^ ou 
Qiot» &UJI d'une plante de la Chine» de 



f tr» sumuffléraîres t de prat, (^uge) i|.6aïeite ^ /../. sorte d'étofie, g. Cry. 



BAIE 

t. de manège, (cheval). 
Badine , s» /. petite canne. *pl, pincettes lé- 

§ères. A. v. 
inement, adr» d*un air badin, c. T. nuga» 
toric. 

Badiner, v, fi» faire le badin ; folâtrer ; se jouer 
agréablement; voltiger i se mouvoir, nu^arU 

Badinerie , s.f» bagatelle , frivolité, ineotia, 

Baducka, s, m, câprier des Indes, c. * badukka. 
G. y. 

Bafetas , #. m. toile de coton blanc des Indes, v. G. 

Bafouer, v. a. foué. e ,p. traiter injurieusement 
et avec mépris, vexare» 

Bâfre, /./. {expression popul,) repas abondant, 
^action démanger, a. co. 

Bâfrer, v, n. manger extrêmement. heiluarL 

Bàfrerie , /./. bâfre, helluatio» 

Bâfreur. se , /. gourmand , goinfre , grand man- 
geur, heliuo, 

Bagace , s,f, canne à sucre passée au moulin, y. 

Bagadais, /. m, sorte de pigeon mondain, v. 

Begage, s, m» équipage cle guerre ou de voyage. 
tarcina. 

Bagarre, «./. tumulte , bruit , querelle de plu- 
sieurs personnes. ♦ bagârc. r. tumuUus. 

Bagasse , /./^ femme de mauvaise vie, 

tBagassier, /. m, genre de plantes de la famille 
des orties. — très- grand arbre de la Guianne , 
dont le fruit tu très-bon. bagassa,. 

Bagatelle «- /*/. chose de peu de prix ; minutie j 
petit ouvrage d'esprit, nugét, interj, point du 
tout. * bagatele. r. 

Bagaud , /. m. rebelle , révolté, rr, 

toaglafecht , t, m, espèce de gros-bec d'Abys 
sinie. 

fBaglama, /.m. instrument arabe â trois cordes. 

Bagne , s, «. prison des forçats , des esclaves. 
* tonneau pour la terre à pors tamisée, b. 

Baçnolet, s* m. coiffure de femme , bagno- 
lette. G. c. 

Bagnolette, /./. coiflfure de femme. A. c. v.*ba- 
gnolete. r. 

tBagre, s, m, poisson du genre du silure. 

oague , s,f, anneau de métal , etc. annulas. 

Baeuenaude, 1./. petit fruit du baguenaudier. 
nalicacabus. 

Baguenauder , v. 12. s*amuser & des frivolités. 
nugarL 

Baguenaudier , *. m, arbre à fleurs légumineuses ; 
les pousses ou vessies pressées éclatent avec 
bruit, coiuteum, celui qui baguenaude, nuga- 
tor, jeu d'enfant. 

Baguer , V. a. gué. e , p, faire tenir des plis. ♦ t. 
. de prat. donner des bagues , des joyaux à sa 
future. T. 

Baguette, j. /. bâton long et délié; moulure; 
verge; houssine. virga, -divinatoire, branche 
d'arbre avec laquelle les empiriques préten- 
dent découvrir les sources , les mines. * ba- 
guete. R. 

Baguier, 1. m, sorte d'écrin ; coffret poi^r les 
bagues. 

fBahar , s, m. poids â Sumatra , 40; livres. 

Bahut , s,m, coffre recouvert de cuir et de clous. 
riicus, 

Bahutier , s, m, faiseur de bahuts , coffrétier. ar- 
earum opifex^ 

Bai. e, adj. (cheval) rouge-brun. 5â<f/i/j. 

tBaical, s. m, poisson du genre du callionyme. 

Baie , s.f, graine., petit fruit mol , pulpeux , 
succulent , isolé, bacca, ouverture , plage , 
rade ^ bras de mer entre deux terres terminé 
par un cul-de-sac , golfe, ststuarium. épais- 



B A I S 

Baigner , v. a, gné. e , p. mettre dans le baîji- 

couler auprès ; arroser; mouiller; être plongé 

dans; tremper. Uvare, (se), v. r. prendre le 

bain , se mouiller; se plaire dans la joie, dan* 

le sang. 
Baigneur, se , #. qui se baigne j qui tient des 

bains, balneator. -trix, 
Baîgnoir, s. m. lieu où l'on va se baigner, r.t. 

lavaerum» 
Baignoire , s»f, vaisseau dans lequel 00 se baigne, 

bain d'éiuviste. /abrum, 
Baigu ou bégu , s. m. t. de manège, r. 
fBaikalite , s,f, espèce de grammatire. 
Bail , s. m. baux , pi, contrat de louage d'un im-* 

meuble ; engagement. locatio, 
Baile, s. m» dignité à Venise; ambassadeur à la 

Porte. * juge royal. V, 
Baillarge , s, w. sorte de blé. R . 
Baille , s^f. baquet fait de la moitié d'un tonneau. 
tBaille-blé , s, m» tringle qui fait tomber le grain 

sur la meule. 
Bâillement, j.as. action de bâiller; hiatus. o/<- 

citatio. 
Bâiller , l'.A. onvrir involontairement la bouche* 

osciiare» s'entrouvrir , être mal joint, hiare^ 
Bailler , v, 4, lé. e , p. donner, livrer , mettre 

en main, trâdere, 
fBailIère , s.f. genre de plantes flosculeuses , de 

la famille des corvmbifères. baiUeria, 
Baillet , s, m» cheval à poil roux , tirant sur le 

blanc, 
Bailleul , s, m. qui remet les os cassés, ossium 

restitutor. 
Bâilleur, se , *. qui bâille, sujet à bâiller, oscf 

dîne laborans» 
Bailleur, lleresse, j. qui donne â bail. 
Bailli , s. m. lis , pi, officier de justice ; dignité i 
- Malte, ballivius. 
Bailliage, *, m. tribunal , jurîsdîction, maison 

du bailli, balliyiijurisdictio, domus, 
Baillive, <•/. la femme du bailli. 
Bâillon , s, m, ce qu'on met dans laboucbe pour 

empêcher de parler , de crier ^ de mordre. 
Bâillonner, 9, a, né. e, p. adj, mettre un bâil- 
lon. *bâtlloner. r. . 
Bailloque , s,J. plume d*auuuche mêlée de bjanc 

et de brun. 
BaîIIotte, /./.baquet de bois. At. 
Bain , s, m. où l'on se baigne; baignoîr; eau de 

bain ; état de parfaite fimon du métal ; ce dans 

«fuoî on baigne ; cuve, balneum» 
Bain -marie , s, «. eau chaude dans laquelle est 

un antre vase ; le vabseau qui la contient. 
Baïonnette , *./. espèce d'épee au bout du fiisiL 

* baïonete. r, bayonnette. c. ixcd. 
Baïo^, s,f ou baroque , petite Inonnoie d'I- 
talie. 
Batram , /. m, fête turque. * ou beiram. A. c. C. r, 
fBai- rouge, s, m. serpent du 3% gç^rci, bel-' 

rouge , â taches blanches. 
Baisemain , s, m, hommage du yassal. *o^ande 

au curé en baisant la paix. t. * pi, complt« 

mens 5 recommandation. * baise- main. v. 



Baisement , /. w. {inur,) action de baiser (tt 

die de la mule du pape). 
Baiser ,v.a.%é,t, p, appliquer $ts lèvres ou se 

bouche $mr, oseuiari^ (se) , y. r, te toucher , 

se joindre , se donner un baiser. 
Baiser , s, m. action de celui qui baise, basinm^ 
Baiseur. se, /. qui baise volontiers, basiator. 
Baisotter,.y.if. t^ e^p. (famÛ,) baiser sou'* 

vent , sans cesse, a. c. * baisoten R. ou bai* 

soter. y. oscufa inweminart* 



seur du tableau d'une porte; tromperie pour Baisse, s,f. déchet , diminution, 
rire. • et baye. B. Baisser , v. ^ . se. e , p. mettre, 1 



, . . , — ,-- ^, rendre plus bas. 

l deprimert. * marcotter, b, y, e, devenir plus 



Digitized by 



Google 



r4<>> 



B A L A 

m Mil. III* 

liM f décroître, durtscere» (se) , v. r. se cour- 
licr , s'dfoiblir, diminuer. 
Beisnère , s,f, reste du TÎn près de la lie, itinum 
féeùUatum, *baissiere. r. 

ÎBatssoirSy s. m. fi. réservoirs de satines, 
aisure^ !•/• endroit des pains qui se sont tou* 

-cbés dans le four* 
Bajoire » s» /l médaille i deux têtes en profil , 

l'une sur rautre. G« c. 
Bajou , s, m. la plus haute partie des planches du 

^ouvernaH. g. *d'un bateau foncer* y.^ 
Bajoue, J./I depuis Tceil jusqu'à la mâchoire; /e 

dit du cochon : grosses joues pendlMites. * émi- 

-nence qui tient aux j umeHes d'une machine, a l. 

pL t. de vitrier» éminences au tire- plomb ; 

coussinets. 
fEbjoyères , /, iw . ^A murs latéraux d'une écluse. 
Bajule, 1. m. officier erec. v. 

ÎBajurac , s. m, éten£irt du grand seigneur, 
al , s, m, 1>als , pi, assemblée de danse -, son lo- 
cal, ceiehns cHorett* 

Balade , s,f, yoy. ballade, r. 

Baladin. e« #. fiarceur. saitator. 'trix. *voy. 
balladio. &• 

Baladînaçe • s, m, plaisanterie bou£fonne et de 
mauvais goût. al. 

B^hrdines , adj, des fêtes de paroisse, a. 

Balafre, #./. cicatrice» estafilade au visage« iu" 
cuitnut cUatrix, 

balafrer , p. a. hé. e , p. fair« des balafres, cica- 
tri^art. 

Balai , #• m. Instrument de ménage pour 6ter le» 
ordures, scopét, queue des oiseaux , des chiens. 

Bslats , n^f. m, (rubis) couleur de vin fort paiHet 
pretiûsior carhunculus, 

toalalaika « t. m, instrument de musique russe. 

Balancé i s. m. pas de danse. 

Balance , #./. Uistrument pour -peser ; incerti- 
tude , irrésolution ; solde; constellation; pa- 
rallèle. Hhra. 

Btltucement » '.m* mouvement alternatif; action 
de se balancer; t. de mus. tremblement. Zi* 
hramtn^ 

Balancer, v, tf.cé. e, f . tenir en équilibre; Étire 
mouvoir en balançant. Hbrare, examiner; 
peser le pour et le contre ; t. de peint, distri- 
fcuer élément, v. «. être en suspens^, irré- 
solu , indéterminé, j^cftftfrf in. (se) , v. r. 
pencher d'un côté et d'un tiWtrt^scUidre. 

Balancier y s» 19. pièce d'une pendule. Hhramen» 
tum. ouvrier , macMne pour battre mennoie; 
^elui qui fak et vend à^$ balances ;bltoa de 
'danseur de corde pour garder VéquiHbre. 

I^alancine , /./. corde qui va du mit à la vergue 
sa manoeuvre. *pi. r. 

B^alançoire , s, /.pièce de bots en équiKbre , ou 
' cofde pour se balancer, iihratiiis tabula. 

Balançons, i,mp pi^ bpis de sapin d^j^é en petit. 

Balandran ,balandras, s, m, {vieux) sorte de ca- 
saque de campagne, gausapa» 

Balandre^ 1../. sortç de bitiroent de mer* 

tBalanire, i./. ^nd de mer fçssile. 

tBalanites , s. m, pL 19*. ^enre des molltjis^es 
acéphales, baianus, 

Balant , /. m. t. de mar. corde non tendue: 

BalanuSi #. m» tête du membre virfl , ou gland, v. 

Bal'ou, s. m, petit poisson de la Martinique ^^ 
navire, o. v. 

fBalard, balafeu ^ balafp, t. m» espèce de claque; 
bois ; instrument des nègres garni de celle- 
basses. *ba1afa. 

ÎBalasée , s. /. to^e de coton de Surate, 
atasse, «./• couette de lit de baHe d'avolne.G. 
Balassor , #. m. beHe étoffe des Indes, e.c. ^ ou 

balaçor. 
M^, Sf m. t. de iBar* lest ov Iftst^ o. t« 



B A L L 

tBalastris , /. m. pi. draps d*or de Venise. 

Balatas ,s,m, arbre d'Amérique , de la Guyenne. 

Balauste, s,f, fruit ou fleurs doubles du grena- 
dier sauvage, baiaustus, 

Balaustier » s, m. grenadier sauvage. 

Balayer, y. a, yé. e , p. ôter les ordures avec le 
balai ; nettoyer ; chasser , purger, vcrrere. 

Balayeur, se , s, qui balaye, scopariut, 'ria» 

Balayures, s.f, ni, ordures amassées avec le ba- 
lai, sordcs, * balayure , ting. v, 

Balaiée , *./. toile de Surate. R. 

Balbusardy 1. m. ou balbuzard « oiseau de proie , 
aigle de mer , craupecherot , corbeau-pê- 
cheur ; il vit de poisson, aquiia marina. 

Balbutiement , #. m. action de balbutier. 

Balbutier, v. n. prononcer en hésiunt , sans ar- 
tictiler , sans connoissaoce. prononce^ -sier. 
*v.ii. 

Balcon, 1.». saillie d'une fenêtre, sa grille de 
fer , etc. grille d'appui à une fenêtre, podium. 

Baldaquin , /. m. sorte de dais, umbeiia» t. d'arch. 
ouvrage à colonnes au-dessus des autels, v. 

Baleine, s,f, le plus gros des poissons de mer; il 
n'a de poisson cfue l'enveloppe , tout l'inté- 
rieur est du quadrupède ; ses Unons ; constel- 
lation méridionale près les poissons, baiétna. 

Baleiné, e , adj, garni de fanons de baleine. ▼. 
baiitnatus. 

Balei. eau , baleinon , t,m, petit d*ttoe baleine. 
balicna vitulus. 

Baleinier, adp s. m, (navire) pour la pêche. C. 

Balenas , «• m, le membre de la baleine. 

tBaleston , s.m. ou livarde, s.f, perche qui tra- 
verse une voile. 

tBaleitrine, «./ instrument pour prendre les 
hauteurs. 

Balèvre, s* f, lèvre d'en bas; t. d'archit. bar- 
bures, inégalités , débord, ^balevre. R. 

Bali , /. m. bafîe, /./langue savante des Brames. 
s, m, poisson du )*. genre ; serpent du |*. 
genre , 4 quatre lignes de points bruns sous le 
corps, picatilis. 

ficli-cassio* s, m, oubalicasse, oiseau des Phi< 
Uppines. 

Balin , 1. m. t. d'agric dcap qu! reçoit le ^n 
vanné, g.v.br. 

Baline , /./. grosse éto& de laine pour embal- 
ler. G. y. rR, 

tBalisage, #. m, nettcyement d'une rivière et de 
tout ce qui peut nuire i sa navigation. 

-ffialiscorne ou bassiconde , s,f, pièce de fer sur 
U caisse d'un soufflet de forge. *basseconde. 

Balise, s,f, t. de mar. pieu , fascine ou tonneau 
pour indiquer les écueils. 

Baliser , v. « . se. e , /». mettre des balises, g. c.y 

Baliseur y s, m. inspecteur des rives. A. G. v. RR 

BaKsier, s, m, canne d*Inde; très-belle plante 
des Iodes , à racines diurétioues , détersives , 
naturalisée en France, arundo, 

BaKsiaire , i. m. t. d'anriq. qui avoît soin des 
armes, g. y* 

Baliste , s.f. t. d'antîq, machine de guerre pour 
lancer des pierres, bftlista, * 7*. genre de la 
1'*. classe des poissons cartilagineux, l. 

fBalistique , s,f, art de calculer le jet d'un pro- 
jectile. 

BaKivage , 1. m, ou baîllivage , compte , marque 
des baliveaux à conserver. 

Baliveau , s, m. ou baitliveau, jeune arbre qu'on 
laisse i la coupe; chêne au-dessous de 40 ans. 
pi, perches pour attacher les boulins. 

Bali/irerne^ s,f. sornette ; discours frivole, nugtt, 

Baliverner, y, n. if occuper de balivernes» nugas 
agere. 

Ballade , s, f, ancienne poësif firançoisf • A. R 
*baiadc.c^ 



B A L Z 

Balladoire, adj» (£êtes, danses.) R.y, 

Ballarià , #. atr. sorte de faucon. 

Balle, 1./ pelotte ronde, boule de plomb. pj/o; 

paquet de marchandises ; cof&e. sarcina, ou- 

ril dlroprimeur. t. de boun. espèce de alice 

composé de deux ou trois valvules dans les 

graminées, gluma, 
Baflér , r. R« {vieux) danser. 
Ballet , s, m. danse figurée , espèce d'opéra, eUm 

rea dramatica. 
fBallin , s, m, emballage, {gatconisme). 
Ballon y 1. m, vessie pleine d'air et couverte de 

cuir. foUism vaisseau k rames ; matras. voy. 

aérostat. 
Ballonier, /. ai. faiseur ou guide de ballon. G.c. 

RR. ^ballonnier. A.y. voy. aérostatier. 
Ballot, s,m, gros paquet de marchandises , etc. 

* balot. c. sarcina. 
Ballotarion , s.f, agitation, v. 
Ballottage , s. m. action de ballotter. * bailouge* 

R. balotage. c. 
Ballotte, s.f. bolle pour les scrurins. calculas, 

vaisseau pour les vendanges; marrabe noir et 

fiuant. * ballote. r. balote. G. c. 
_ lotter , y. a, ir. té. e , v. donner , compter des 

scrutins; discuter; se |ouer de; peloter; t. de 

métiers , mettre en paquet. * balloter. r« ba« 

loter. G. c. illudere, pilam a gitan. 
Ballottin, /.m. petit ballot ; enfant qui reçoit les 

ballottes. * balot in. G. c, 
Balnéable , adj, % g, (/ni».) propre pour les 

bains, t. y. 
Baloche , s, m, religieux qui ne prêche ni ne coa* 

fesse. 
Baloire , s, /. t. de mar. longue pièce de b<»s, 

G. y. RR. 
Balotse, s.f, tulipe rouge-colombin et blanc. 0« 
tBalon , 1. m, espèce de galère de Siam. 
Balotade, s.f, t. de man. saut les quatre pio^ 

en l'air. *ballotade. r. ballottade. K, r» 
Balotement, s, m. action de ballotter, c. 
Balorîn, /• m. sorte d'oranger. G. y. 
Balourd, t^s, butor ^ personne grossière, tta* 

λide. stupidus^ 
ourdise , s,f, caractère du balourd ; stupidité ; 
chose dite ou faite mal-à-propos et sans espriti 
stupiditas^ 

tBalsameloeon , «• m, baume par excellence } 
huile balsamique. 

tBalsamier, /.n. genre de plantes polypéules* 
amyris. 

Balsamine, #./• plante annuelle, cultivée, dooC 
les siliques s'ouvrent et lancent la graine, hal^ 
samù^a. 

Balsamique , adf. s g, qui tient du baumes 

Balsamite , s.fCroy. tanaisie. a* y. 

Balsamum , s, m. ari>re qui produit te baume. l.T. 

Baise , #•/ sorte de radeau du Péroiu R.y. 

fialtadgi , #.m. chef des bostangis. G. y. 

Baltimore . /. m, oiseau siffleur , du genre des 
troupta(es ; plante composée , voisine des mil* 
1ères. ieterus, 

Baltracan , s, m, herbe de Tartarie. G. y. 

tBaluettes, s.f, pL baguettes ajustées aux bor- 
dures d'un nlet. 

Balustrade, 1./. assemblage de balustres ; clô- 
ture basse et 4 jour, ciathri, 

Baiustre , s. m, petit pilier façonné qui sert d'ap- 
pui; petite colonne; balustrade. columntlU, 

Baiustre. e , adj, orné d'une balustrade, t. R* 

Balustrer, y. a. tré. e, /f. orner de balustrades. 
A.y, 

IfBalux , s, m, sable dans lequel on trouve de for. 
Balzan-, adj, (cheval) noir ou bai, à piedsblancs. 
Balzane , s,f, marque blanche aux pieds des che- 
\ vaux. o. y. 

Bambi&it 



Digitized by 



Google 



B A N D 



(40 
B A N Q 



cses 



B , «. au oistau de Cuba. g. t. 

Bunbin • #.m. enCtnc à la mamelle , petit enfant. 

tfiaflibla, «• m, espèce ëe grive très-petite. 

tBunbo , s,m, mesure de dimiatra , a pintes. 

fiambochade , s, m, tableau dan» le genre gro- 
tesque ou bas. 

BAmboche , »,f, marionnette ; personne de pe- 
die taille i canne i noeuds ; bob de bambou. 

Bambocbon , #. w. diminutif de bamboche, t. 

Bamboa , /. «. arbre des Indes, espèce de roseau 
dont toutes les parties sont utiles. 

Hitk, s. m, convocation de la n<^lesse ; procla- 
nation de mariage; exil , bannissement i t. de 
co«. dehors ^ public , extérieur, evocatio. 

Banal, e, adj» à l'usage duquel le seigneur as- 
servit i commun ; qvi sert à tout le monde ; 
tririaL * bannal. v. 

Bwulité, /./*. droit seigneurial * bannalîté. v. 

Banane , f ./. irait du bananier. 

Bananier, s, m, arbre des Indes, sans bois nt 
btaocbes, dont le fruit est uès-bon; figuier 
d'Adam, musom 

Bananiste, /. at.^obeau. 

tBanatte, /./.corbeille d'osier pour passer le 
smf , t. de met. 

Banc, s. m, long siège, scûmaum. ëcueil ; lits de 
mres boriaonuux ou inclinés. pL lits des 
cficns de chasse. — à-river, outil d'horloger 
pour river ; t. de métiers. 

Bttcdîe, M.f, (popui.) femme qui a les jambes 
cortoes. * bancale. &• bancal , s, m. bancroche. 

A.CY. 

tBaacasse . s, fi caisson servant de lit et de banc , 
t. 8e marine. 

foïcelle, #./. pérît banc. c. ♦ bancele. r« 

Baodie, /, /. fond de roches tendres ; pierre 
tendre et feuilletée, glaise durcie par la vis- 
cosité des eaux de la mer ; planche qui sert 
«c aKMle au pisé. 

fBanchée, «•/ ooatières employées en une fois 
danslepisé. 

Banco, a/. banque, {mot italien) al. 

Bancroche, /. tiu tortu , qui a les jambes tortues. 

•""^ie , «./. genre de plantes à fleurs agré 
gées. banksia. 

Bandage, «. m. bandes de linee , de cuir , de fer ; 
maaère de bander les plaies; assemblage de 
bandes, icligatio, 

2*»<i3giste , i. m* qui Uài des bandages. A. 

Bande,*./, long morceau d'étoffe; lien de fer. 
/«CM. ornement ; rebords du billard ; ligne ; 
tîOttpe , compagnie , ligue , parti , côté ; t. de 
nar. -blanche, s.f. espèce de tortue, -d'ar- 
gent, i./l pouson du genre du dupe, -noire , 
'./. serpent esculape , du j*. genre , i bande 
loire entre les yeux. — poids de Guinée , 
« onces. 

Bandeau , i, m. baiîde qui ceint le front , qui 
couvre les yeux, pittacium, médicament; ar* 
cbitriTe ou moulure. 

Bandée, i,/, annonce des vendanges, y. 

°*^^ , #. m, petite table à rebords , sans 
jaeds. c. v. 

Bantfeletie, i./. petite bande; ornement d'ar- 
chiiectttre. ♦ bandelete. n. faseiola. 

Bander, r. s, dé. e, p. lier avec une bande; 
t«odre avec force, fésciare, v. n. être tendu. 
(«), V. r, s'opposer, se roidlr, se soulever 
contre, ruisure, 

Bandereau,!,». sorte de cordon, ou bandou- 
lière pour pendre les trompettes, funiculi, 

Banderet , «, m, chef de troupe, v. 

Biaderole, i, /, sorte d'étendard ,' d'enseiene. 

Baadiète,/./. bannière; t. mîlît. (en front de) , 
"tfm« J. Dicrionn, Unîy. 



en ligne avec les drapeaux. * bandiere. n. 
tBandingues, /. ai. pL lignes attachées à la tête 

d'un filet. 
Bandins , #. m. pi, u de mar. appuis dans la 

poupe. R. G. c. V. 
Bandit , s» m. vagabond , banni , libertin, hooune 

sans aveu, latro, 
Bandoir , #. m. t. de mar. roue ou poulie, g. c. v. 

^ t. de passementier , bâton qui passe dans la 

noix du bandage du batunt. al. 
fBandora , t.f» luth russe. 
Bandoulier , t^m, brigand des montagnes; mau 

vais garnement ; fripon , gueux. 
Bandoulière , /./. bande de cuir , etc. espèce de 

baudrier. * bandoulière, r. kalttut» 
Bandure , «. f, plante d'Amérique ; espèce de 

gentiane. 
Baneau, «. m. vase de bots. r. 
Bang , /. m, arbre d'Afrique dont on tire du 

vin. G. y, 
Bangemer , a m, camelot façonné, c. c. y. 
fBangue, ou banque, ou chanvre des Indes, 

t, m. plante dont la graine donne une ivresse 

gaie, et les feuilles excitent l'appétit, cannapis, 
Bangue-de-Bourgogne , «•/. sorte d'étofie. G. c. 

* banee-de-Bourgogne. br. 
tBaniahbou, i. n. merle de la Qiine, d'un chant 

agréable. 
Bantans, s, m, pi, idolâtres indiens tt pythagori- 
ciens. 
tBanistère , «./. genre de plantes è fieurs poly • 

pétalées, de la nmille des malpigies. ^icria. 
Banlieue , s» /. étendue de juridiction. 
tBannasse, #./. civière, t. de salines. 
Banne , s,f, grande toile tendue pour garantir 

du soleil , etc. vélum» manne ; étofie ; voiture 

en tombereau , â fond mobile. * bane. r. 
tBanneau , t, m. tombereau que l'on traîne â bras. 
Banner, y. «. né« e, p* couvrir d'une banne. 

*baner. r. 
Banneret , adj, t. de féod. qui avoît le droit de 

bannière à la guerre. * baneret. R. 
Banneton , /. m, coffre pour garder le poisson ; 

panier d*osier. * baneton. r. 
Bannette , s.f, panier de petites branches. G. c 

*t. de comm. peaux, b. 
Banni, e , adj, s, qui est banni , en exil. eMul, 
Bannie, s,f. (vieuM») promulgation, y. 
Bannière, #•/. enseigne « drapeau. * baniere. b 

vexillum» 
Bannir , v. a, ni. e , p, chasser d'un pays ; éloi< 

gner de soi ; exclure, chuser. expellere, (se) , 

V. r. se retirer. * banir. R. 
Bannissable, adj. 2 ^. qui doit être banni. G.v.c. 

* banissable. R. 
Bannissement, f. m. jugement qui bannit, son 

effet. * banissement. r. exilium. 
Banque, *,f, commerce d'arpent , lieu où il se 

fait ; état de celui qui le faU; caisse publique ; 

paye des ouvriers ; t. de jeu , fonds ou mise. 

argentaria, * banc de tabletier. b« 
Banque , ad/, (vaisseau) qui va â la pêche de la 

morue. G. c y. 
Banquereau , s,m, petit banc de mer. y. 
Banuueroute , s, fi insolvabilité feinte ou véri- 

uble, faillite , abandon de ses biens, eredito- 

rumfraudaiio. 
Banqueroutier, ère, i. qui fait banqueroute, de^ 

coctor» 
Banquet , 1. m. festin , repas magnifique, tpulum, 

branche de la bride au-dessous de l'oeil. 
Banqueter a v. n. fûreun banquet. 
Banquette , /. f, banc rembourré ; t. de fortif, 

marche du parapet, graminea erepido» * ban- 
queté. R. 
Banquier, #• ai. qui hdt la banque» qui la tient; 



B A R B 

qui fait commerce d'argent ; t« de jeu. nummu^ 

larius, mentarius, 
fBaoquise , «./. amas de glaces en plèbe mer. 
f Banquiste , s, m, celui qui va de ville en ville 

pour vivre aux dépens du public qu'il attrape* 
Bans , s, m, pi. lits des chiens de chasse. 
Banse , «./. grande manne carrée. G. 
tBantame , s, fi poule de Java. 
tBantiale , *,fi genre de plantes parasites, •la, 
Banvin, s, m, t. de féod. droit de vente du vin 

de son crû. 
fBapaume, s, m, état d'un vaisseau ea calma 

plat ou dégréé. 
Baptême , s, m, sacrement des catholiques qui 

rend chrétien ; sa cérémonie vraie , ou feinte 

en mer. ^ batême. r. haposmus, 
Baptes, s. m,pL prêtres ae C^tyto , déesse de 

l'impureté, v. 
Baptiser , y. « . sé.t^p, donner le baptême , UR 

nom. bapti\€rê, t. de mar. arroser d'eau. * ba- 

tiser. A. 
BaptismaU e , adj. qui appartient au baptême. 

^batumal. a. kaptismalu. 
Baptistère , adj, a g. (registre ou extrait) , liste 
' des baptisés, extrait de cette liste, s. m, local 

où l'on baptise. * baptistère. R. baptistaîre ou 

batiste re. A. haftisierium. 
Baouet , a. m, peut cuvier de bou ; bourriquet 

de carrier. * etbacquet. r. 
Baqueter, r. «• té. e, p. 6ter l'eau avec une 

pelle. R. G. c. y. 
Baouetures , /. m. pi, t. de vign. vin (pii too^e 

dans le baquet en vidant. R. G. c. v. 
Baquier,.r. m, arbre à coton; coton» goupil«. 

Ion. R. y. 
fBaquois , /. m, genre de plantes qui ont du rap« 

port avec les ananas et les palmiers. /^^n^iiii^. 

ÎBar , s. m, caisse pour porter le ciment ; civière, 
Baracan , *, ai. forte étoffe de laine, yoy. bou* 
racan. 

fBaradas , i. m, œillet rouge-brun. 

Baragouin, /.m. langage corrompu, étranger 7 
inintelligible. * ou baragouinage , «. m. élocu- 
tion embrouillée. * baragoin. co. inexplicitus 
sermo, ^ 

Baragouiner, y. a. parler mal luie langue. * par- 
ler une langue étrangère. G. {ahusiv,) 

Baragouineur, se, m. qui, baragouine. * baragoui- 
neux. R. v. 

Baraltpton , s, m, t. de logique , argument y. 

tBarallots ,1. m, pi. héreti({ues d'Italie quiraet- 
toient en commun leurs biens, leurs femmes 
et leurs enfans. 

Barandage , s, m, sorte de pêche défendue. G, v. 

fBarange , /. m. officier au Bas - Empire ; mur 
du fourneau , t. de salines. 

IBarangues , 1, m. pi, gardes anglois des empe- 
reurs grecs. 

Baraque, /./ hutte des soldats; petite boutique. 
* nuiuvaise maison. <aia, 

Baraquer (se), v,r, qué.e, p, se faire des ba- 
raques, 

Baraquille,/./. pâtisserie de farce de perdrix, 
de poulardes , etc. al. 

Barat , #. m. t. de mar. malversation , larcin. G.c. 

fBaratas , 1. m. espèce de rat. 

fBarathre ,/.iKi.abyme, gouffre, 

^barate. R.c. 
Baratter , y, a, té. e , ;». ( du lait ) , l'agiter dans 

la baratte. * barater. k r. 
Baratterie , s.f. voy. barat. G. y. ^haraterie. R.r. 
Barbacane, t.fi ouverture dans le mur pour faire 

écouler l'eau, spiramentum, meurtrière. 
Barbacole , ^. m. jeu de hasard , hoca , pharaon. 
Barbagant , s, m. t. de vign. dernière façon, v. 
II 



Baraue , s, fi sorte de baril pour battre le beurre. 



Digitized by 



Google 



('40 



B AR B 

Barbare I adj.%g,s,m» cruel , inhumain, sau* 

▼âge, groeaîer» ignorant -, de grarom. impropre. 

pU ( peuples ) non civilisés ; étrangers , t. 

d'antiq. barbarus* 

Barbarement , ttdr^ d'une manière btrbare, 

cruelle, barbare, 
Barbaresque , adj. 1 g, 9, m. se dit des peuples de 

la Barbarie. 
fBarbaricaire ,-«. nu brodeur en riptsserie qui em- 
ploie du 61 d'or et de soie. 
Barbarie , «./. cruauté , inhumanité^ manque de 
politesse, de culture d'esprit; t, de gramm 
barbaria» 
fBarbarins , i. m. pL petits barbeaux , surmulets. 
Barbariser , r« n. pécher contre la langue. R. y . 
Barbarisme , s* m. faute contre la pureté de la 

langue, barb^rismut. 
tBarbaroM , t. m. raisin de Maroque. 
tSarbasUlle , /./. espèce de cbauTesouris. 
Barbe , s. /. poil du visage , du menton , des 
joues; bande d'une cornette, barba, fanons de 
baleine ; maladie des cheraux ; filets de l'épi , 
de la plume. * rayons d'une comète, pi, u de 
mar. partit du bordage. G. 
Berbe , /. m. cheval de Barbarie, e^uus punicut. 
Barbe de bouc , «• / plante , salsifis sauvage. 

* barbe-de-bouc. c. v. 
Barbe de chèvre , #• f plante à fleurs blanches , 

3ui ressemble à rulmaire» * -chèvre, a. barbe- 
e-chèvre. c. a. o. 
Barbe de Jupiter , s* /. petit arbrisseau à fleurs 

légumineuses. * barbe - de- Jupker.cv. 
Barbe de moine , «. / ou cuscute , plante pour les 

maux de rate. * barbe-de-moine, r. v, g. 
Barbe de renard , «./. plante de la famille des as- 
tragales ; gomme du Levant, tragacantha, 

* barbe-de-renard, a. o. c, v. 
tBarbe-espagnote , s, fi ou caragate muscîforme , 

espèce de gui ou de liane i fflameni* 

Barbe ( sainte- ) , «• /. t. de marine , soute aux 
poudres. 

Barbé , adj, t. de blas. barbu. 

Barbeau , x. m, ou bluet , fleur ; oubarbot, pois- 
son dp genre du cyprin, barbus, insecte*^- de 
mer , rougec 

Barbéier . mi. se dît du vent qtî rase la yoile. g. 

* barbeyer.a. co. ou barboter, a. v. fasier. co, 
Barbelé, e, adj. (flèche, trait) denté, garni de 

poils.c.y.co.RR. 
tBarbelet, /• m. outil pour faire leshameçons, 
Barbelo, «. m. divinité des Nicolaïtes, 
Barberie , /./• att de raser. * Heu où Ton rase. G. 
Barberot , s. m, mauvais barbier, y. 
Barbes , s, fi pi, ou barbillons , s. nu pi, maladie 

des chevaux» r0««. 
Barbet, te , s. chien à poil long et Crise. * barbet, 

barbete. a. canit eirratus. 
Barbets, #. m. //.brigands, habttans des Pyré- 
nées, a. 
Barbette , s, fi guimpe ; plate-forme, ^barbete.a. 
Barbichon,«.in. petit barbet; gobe-mouche de 

Cayenne. 
fBarbiconi ou barbican , s, m, oiseau qut tient du 

barbu et du toucan. 
Barbier, s, m. qui fait la barbe, tonsor» poisson 

du genre du labre, anthias, 
Barbifler » v, a, fié. e , p, raser la barbe, y. 
fBarbilIe , s,f, filament au flanc des monnoies. 
Barbillon , s, m, petit poi^^son i moustaches , ses 

moustaches* — ou dardillon ^ # • m« languette 

du hameçon. . 
Barbinade , /./.petit livre, y. 
tBarbi-roussa. voy. babiroussa 
tBarbiton , s, m, espèce de lyre inventée par 

Alcée 



B A R D 

genre de plantes unilobées , de la Emilie des 
graminées. andropoÊon, 
Barbonnage , i. m. quaUté du barbon, c, t. * bar- 

bonage. a. 
Barbonne, «• /• pobson de mer semblable à la 

perche. 
Barbote , /./. poisson d'eau douce. 
Barboter , v. n, fouiller dans Teau bourbeuse ; 
agiter l'eau avec les mains ; marcher dans la 
boue liquide. 
Barboteur , s, m, canard privé, anatm 
Barboteuse , *. /i prostituée, a. y. 
tBarbotine , s, fi pite de porcelaine délayée , 
partie fine de l'argile colorée ; remède , 
poudre pour les vêts. 
Barbouillage , i« nu peinture ou écriture mau- 
vaise; discours, récit embrouilh^, mal fiût, 
pictura rudior. 
Barbouiller, y. a, lé. e , p, salir , elter; peindre 
écrire ou imprimer mal. dcytrbare, (se) , v. r. 
manquer de mémoire, baÔ>utief $ nuire k sa 
réputation. 
Barbouilleur, se , s, peintre i la brosse ; mauvais 
peintre, rudis pictor, nuiuvais auteur. * bavard 
inintelligible, y. 
Barbouillon , ad^, t, mauvais musicien. J.-J. 
Barboute , «• fi moscouade chargée de sirop ; 

gros grains de sucre à refondre, a. 
Barbu , j. jr. genre d'oiseau i quatre doigts , deux 
i deux , bec convexe et comprimé # avec de la 
barbe i sa base. — espèce de chien de mer. 
Barbu, e , adj, qui a de la barbe, barbatus. 
Barbue , i./Tpoisson de mer du genre de la don- 
zelle. rhombus, »- marcotte ; sarment qui a sa 
racine, ^hiradi», — nielle sauvage. 
Barbuquet, s, m, maladie, gale, écorchure des 

lèvres, t. y. 
tBarbure ,#./, balèvre , inégalité ,t. de fondeur. 
Barcallao , s, m. on bacliau , morue. G. c 
Barcalon, /. m. oremier ministre i Siam. 
Barcarolle, «./. danse vénitienne» c. ^chanson 

italienne, a» 
tBarce , /./. t. de mar. espèce de canon. 
Barcel , i. m. sorte de canon. G. c. 
fBarcelonnetre , s, fi. Ut d'enfent. 
Bard , g, m, civière à bras , à coffre ; t. de blas 

poisson courbé et adossé. G. * ou bar. a. 
Bardache , s, m. sodomite qui se livre au pédé- 
raste, a. g. c y. 
fBardachiser , v. a. commettre le crime de so« 

domie. 
Bardane , s, fi. plante, glonteron , herbe aux tei- 
gneux ; sa racine est un excellent sudorifique ; 
ses feuilles sont résolutives, vulnéraires ; sa 
graine est un puissant diurétique ; elle guérit 
de la gale, lappa. 
Barde , s,f, tranche de \ixà,'klardo tegumentum, 
armure du cheval. phaUrm. s, m, poète et 
prêtre gaulois , ou celte. 
Bardeau , s, m, petit ais de couvreur, seandula, 
— mulet provenant du cheval et de Tânesse, 
♦ vielles aouves ; merrain débité en long. — 
t. d'iroprim. casseau de décharge, a 
Bardées, s, fi, pi. t. de salp. eau pour laver les 

terres. G. y. 
tBardelle, *,fi. sorte de selle de toile et de bourre. 

pL bras du banc du verrier. * bardele. a. 
Bardenoche , s,f, étoffe. G. 
Barder, v. a, tfé. e, ;x. 'couvrir un cheval de 
bardes; une viande de Urd, tegtrt, charger 
sur un bard. 
tBardesianbtes, s, m. pi, hérétiques du 2*. siècle. 
Barc^eur, /. m, porteur de bard. 
Bardis, s, m, t. de mar. bârardeau ; cloison. G. c. 
Bardir , /. m, chant de guerre des Germains. g. y. 



Bubgn » #. m .vieillard iévirc. /««« strcrhr. — JBardot , /, «, petit mul« } celui çii mppone ta 



B A R O 

charge , le travail ou les inîurcs des autr<s. 

ÎBardou , s, adj, (vieus) lourdeau. 
arer , v, n, t, de vén. balancer sur le vote. v.c. 
Baret , #. m. cri d'un éléphant ou d'un rhino* 

céros.G.y.aa.co. 
Barette , s, fi, t. d'horU pièce dans le barillet.* ba* 

rete. a. 
tBarfouls, s. m, pi, étoffe des nègres pour les 

pagnes. 
Bargache , #• i». moocheron. 6. y. 
Barge, t. fi, oiseau maririme , de ptssafe, corn*. 
mon en £gypte , semblable au courlis, eapri' 
ceps, * pile Àe foin ; monceau de menu bois.v. 
Bargelach , i. m, oiseau de Tartarie. G. y. 
Barguette , s, fi. sorte de bateau pour passer kf 

chevaux, al. 
Barguignage , s, m, irrésolution, (fiamil,) 
Barguigner , v. n. hésiter , ne pas prendre de 

parti. dubUare* 
Barguigneur. se , s, l|ui barguigne , qui hésite. 

héuitabundus, •bunda, 
Barkot, /. m. fruit et boisson de Madagsi€ar,T» 
Baricotier , s. m, arbre fruirier. G. y. 
fBariga, s, fi soie des Indes orienules. 
Bari^el , barisel ,. s, m, chef de sbires. G. C. y. 
fBangue, /./. nasse conique. 
Baril , s, m. petit tonneau; son contenu. Md^. 
Barillage , «• m. mise du vin en bouteilles. G. v.^ 
Barillari , /. m, officier de galère qui a soin du vm 

et de l'eau. 
fBaritle, #./. plante de< Indes, dont en tire II 

soude d'ÂIicante ; soude de Valence. 
Barillet , s. m, petit baril, doliolum, t. d'horion, 
tambour du grand ressort ; corps de pompe 
dans lequel joue le piston. 
fBarillon , /. «i. t. de feyencier, petit baril i ftxr 

trémité d'un bâton. 
Bariolage , s, m. réunion bizarre de couleurs. 
Bariolée, adj, bigarré. Jûco/or. 
Barioler , v. a, lé. e , p. bigarrer , peindre de pla* 

rieors couleurs, tclorum rarietats infictn, 
Bariolure , s.f, moucheture, y. 
Bariquaut , s, m, perite futaille. G. co. 
fBonte 08 baryte , s,f, ou barote , la plus pe« 
santé des bases salifiables. 

ÎBaritoner , v, «• {yiatx) danser. 
Baritoniser, v. «. chanter. 

Barieria , s, m, plante d'Amérique. G. *bar1étia.r. 

tBarlin , s, oi. nœud i l'extrémité de la soie. 

Barlong. ue , adj, d'une longueur mal propor- 
tionnée. 

tBariottère^ s,f, traverse en fer des châssis de 
verre, 

Barnabite 

Barnache , 

fBarnadeî , s. m, çenre de plantes i fleuri com- 
posées, corymbifères. barnade\ia. 

Barnage , u m, les erands. y. 

Bame , s, fi, t. de salines, aa. 

Baroco , /. m. (argument en) , t. de logique. 

fBarométoeraphe , s, m, instrument qui io<Squt 
les variations du baromètre. 

Baromètre , i. m. instrument qui marque la p«» 
sauteur de l'air. * baromètre, a. barometrum, 

fBarométrique , adj^ tg, du baromètre. 

fBarométrographe i s, m, baromètre adapté i 
une pendule. 

Baron, ne , s, titre de noblesse; quia une baron- 
nie. baro» 

Baron nage , i. m. ( burL) qualité de baron. G. V. 
* baronage. a. 

Baronnet , i. m, dignité en Angleterre. * ba- 
ronet, a. 

Baronnie , s, fi, terre d'un baron. * baronie. a» 
baronia. 

Baroque, adfi 2 g. bizarre, inégal, inégaw'* 



bite , s, m, clerc régulier de Sain^Pau^. c. 
che , s, m, sorte d'oie de mer , de passage. 



Digitized by 



Google 



(43) 



B A RT 

gmhigittu, (perle) informe, unionts rudâs» 

Birosanème , «• m^ machine pour connoîcrt la 
foret du Tent» c« t. 

Baroicope, «.jii. baromètre» r. t. hdroscopiMm, 

fBaroc ,«.«•(. de marine, voy. barou. 

Barocé. e , ddj, t. de marine* r. v« 

Baroders, s, m, Toiturier. r. 

Btfoo, », m. pi, t. de mar, pSècee de bois qui 
soadenDent les ponts. 6« r. 

Birque , s,f, petit bateau, eymha, 

9tf«|iiette cm barquerolle , s, f, petite barque ; 
petit bâtiment sans mât. * pâtisserie i armoire. 
«•C.T. E. *barqttete. barquerole. t. - 

•fBam , s» m, ardoise longue d'un pied , krge 
de sept pouces. 

Binage, /. ■• droit de p^sge. * linge ouyré 
*bmge. RR. 

Batrager, i. as. celui qui perçoit le droit de 
bamge. ^barager. R. 

Barras, «.«. ^omme. voy. galipot. R. 

Barre , «./• pièce de fer • de bois , etc. longue et 
étroite, vtctig. trait de plume. Umtû, entrée 
intérieure d'une audience, d'un tribunal, d'une 
assemblée, rtpagulû, amas de sable ; fiuz de la 
Seine lorsque la mer monte ;écueil en travers 
d'un Dort. ststuarimm, u blas. pièce honorable 
de Pecu.f/. je» de course. psUstra» t. de yé- 
térinaire , partie sur laquelle pose le mots. 
*bâreiR. 

fBarré, s, m, poisson du genre du silure, fas- 



Barreau , /. r. sorte de barre. cancêUL lieu où 

se mettent les avocats ; leur profession j leur 

ccr^ forum. *bàreau. R. 
tBirrclière , i. /I genre de plantes personnées 

oui ont du rapport avec les acanthes, har^ 

uriâ, 
Isrrcr, y, «. rê. e, p, fermer avec une barre} 

cidre i garnir d'une barre. v§cu o€cludere, ra- 

torer. txpungtre, * birer. r. 
Burétone , #. /. bonnet du grtnd maître de 

Malte. V. * barétone. R« 
Barrette, s, /.petit bonnet rouge des cardinaux , 

dn doge, htrttmm, t. de met. petite bane; t. 

dliorl. petite plaque. * barète. R. 
Barreur, s, m. mij. (chien) pour le chevreuil, c. 

c.v.*bâreur. r. 
Barricade, §.f, retranchemens avec du bob, des 

arbres , des barils , des charrettes , des chines 

tendues. * baricade. r. 
BMcader, v. tf. dé. e , ^. faire des barricades. 

fermer une porte en mettant quelque chose 

par derrière qui résiste, aiitus viarum inter' 

tlndere, (se) , f. r. s'enfermer j se garantir 

avec des barricades. * baricader. r. 
&nier, s, m. t. de monn. ouvrier qui tourne la 

Iwrre du balancier. G. v. * barier. r. 
Bmière , /./. pieux enfoncés en terre et garnis 

de traverses, ohex, lieu couvert pour les ser- 

gens. Apparitorum officina, porte de ville où 

M payent les entrées -y enceinte. J^^nm. obs- 
ède; borne. * bariere. R. 
tBarrillat, r.m. t. de mar. ouvrier qui travaille 

au futailles. 
tBarrillet , s, m. tatnbour qui renferme le ressort 

d'osé montre. 
^^<iue, s.f. sorte de gros tonneau. *berique. 

Kiolùtm. 
tBarroir,«.jR. tarière étroite de tonnelier, 
^trotemene, /.m. délai àtê procédures. {vL) 
tBarroter, r. a, ou n. té. e,p» remplir la cale de 

marchandises. 
Barmre , t./ barres du corps du luth. ♦ barure.R< 
tBamiiines , s,f, pL soies de Perse. 
«««« . *./. pL boites d'éuin à thé de la Chine. 
B"ttvflJe, #,/. grosse perdrix rpugc. *barta- 



B A S I 

vele. R. 
Barthélémite » /• m. moine» v. 
fBarul , «. m, mesure pour le poivre dans les 

Indes , 54 livres. 
fBarules, s, m,pL hérétiques qui croyoient que 

Jésus- Christ n'avoit qu'un corps fantastique. 
j-Barycoie ,«./. dureté de l'ouïe. 
fBaryphonie , /./. foiblesse de la voix» 
Baryte , i. /. Tune des sept terres primitives i 

terre pesante, v. voy. barite. 
Baryton , s, m, t. de mus. voix entre la taille ec la 

basse-taille; espèce de basse-de-viole ; t. de 

gramm. accentué. G. y. 
Bas , #• m, vêtement des jambes. tihUU, — d*é- 

tame , de laine filée non cardée» — drapé ou 

foulé. * barres de fef pour tenir les membres 

liés. B« *bis. R» 
Bas. se , mdj* sans hauteur , qui n'est pas élevé ; 

inférieur, dtprusiu» vil ; grave» i. m. la partie 

inférieure» * bis. r. 
fBas , adv, doucement » i voix basie ; par terre ; 

en bas , li bas, ici bas , i bas. * en-bas. U-bas. 

par-bas. ici^bas. c. bis. R» 
Basaal, /. m. arbre des Indes. G. 
fBtsal , «• m» genre de plantes polypétalées» ha' 

saaU 
Basalte, «.ai. sorte de marbre noir atdrableè 
. l'aimant , fusible , produit par les matières 

volcaniques en fusion et refroidies par l'eau, 

pavé des eéants. basaltu. 
Basane , /. / peau de mouton unnée» ^ basane. 

R. ûUta, 
Basané, e , aéj. hÂlé , noirâtre. * basané» R» êuh» 

niger. 
tBasbordois , #• m. celui qui sert à bas-bord» 
Basconade , i. /• langue basque. T. r. 
Bascule, #./! levier dont le point d'appui est au 

milieu; contre-poids; jeiu toUonus, 
tBas-de-casse,/.in. la partie inférieure d'une 

casse dlmprimerie. 
Base, /./• tout ce qui soutient ; principe ; fon- 
dement ; principal ingrédient; bas» *bàse« r. 

hasts, 
fBaselle , #. /. genre de niantes à fleurs incom- 

plettes , de la £amille des arroches. hase/la. 
Baser ^ v. a, se. e , p» (AOiin) appuyer sur une 

base. G» c» ▼» 
Bas-fond , s, m, t. d'agric. terrvn bas ; t» de mar. 

où il y a peu d'eau; écueil. * bas-fonds» A. 

bâs-fond, R. vadum, 
Basilaire , aij, 2 ^. ( os , artère , apophyse ) , 

de la t£ie ; t. de botan. de la base. 
fBasile à épi couronné , s, «» plante du Cap de 



B A S S 



Bonne-Espérance , du genre des fritillaires. 
hasiUéta, * s.f, inclinaison du fer d'un rabot, b. 

Basilic , /./. plante indigène aux Indes , natura- 
lisée en France , odorante , cordiale , cépha- 
lique. ocymum, serpent , lézard i crête en 
éventail de l'Amérique septentrionale. — lé- 
zard du 4*. genre t i membrane sur le dos , 
soutenue par des aiguillons. — étoile fixe, ha- 
tiliscuf, 

Basilicaire , «. n» qui tssistoit le pape ou l'é- 
vêque» c. y» 

Basiliconj #.«. onguem suppurattf. 

Basilidion , s, m. cmi pour la gale. G. t. 

Basilique, t,f, temple avec un dôme, hasiliea, 
veine du bras. 

Basinques ( les ) , «. / pi* ad), ( lois ) de l'empe- 
reur Basile. A. g. y. 

Basin , 1. m. sorte de toile de cocon très-forte. 
x^iinmm, 

Basioglosse, s, m. t. d'anat. muscle abaîsseur de la 
langue. *basigIosse. R. bâsiglosse. rr» 

tBasistan , t, m, lieu oi\ sont les boutiques des 
Turcs» 



t Bas- métier» *. w. petit métier que l'on pose 
sur les genoux. 

Basoche , <,/. juridiction , corps des clercs , t». 
de palais. * bazoche. R. 

Basocnien , i»ir. {jmuâ») de la basoche, c. 

Basque , i./I partie ou pan d'un vêtement, vatis 
lacinia, pieu de plomb, lanusure. s, nu lan-. 
gages des Basques. #. adj, né en Btscaye. 

tBasquine , s, /. robe très*ample soutenue par 
un cercle» 

Bas-relief, s, m, t. d'archit» sculpture à foible 
saillie. *bâs-rerief. R. 

fBassanello , 1. m. espèce de hautbois vénitien. 

fBasut , 1. m. t. d'ardois. sarrau a doa macelasic. 

Basse , #. /. les tons les plus bas ; instrument. gr</- 
vU sonut, musicien. * poisson du genre du 
persègue. — mesure de sel , 70 livres. * basse» 
t. de manège, r» 

Basse*contre» 1./. instrument de musique , basse 
proprement dite, gravior tonus, musicier^ 
* basse-contre, b . 

Basse-cour , 1./ endroit où est la volaille ; cour 
des écuries* chors, *bâsse-cour. r. 

Basse-de-viole , s.f, basse de la viole, au 

Basse-de-violon , /./ espèce de gros violon, al» 

Basse-fo>se , s, f, sone de cave» voy. fosse, a» 
crypta, *blsse-fcsse. R. 

Basse-lisse, s,f, sorte de tapisserie, a. * bisse* 
lice. R. 

Basse-lissier , s, m, (ouvrier) en basse-lisse, v» 
*blsse-licier. r» 

Bassement , adv, d'une minière basse , vile, ah^ 
ytcri. * bassement. R» 

Basser , r, «. se. e, p, détremper la laine df 
colle. G. V, 

Basses , i. /. pi, bancs de sable ; rochers sous 
l'eau. * basses. R. vadosum mare* 

Basses-voiles , s,f, t. de mar» la grande voile et 
celle de misaine. * bâsse-voile. r» 

Bassesse,/./ sentimens, inclinations, actions, 
manières méprisables. * bassesse. R» ignobiT 
iitas, ohseuritas. 

Basset , /• m, chien A jambes courtes et tortues» 
canis vettigator, peut homme i jambes cour- 
tes. * basset. R» 

Basse-uille , s,f t. de mus. voix entre la basse et 
la taille ordinaire; bas-relief, ^bâsse-uille.n, 

Bassette, /./I sorte de jeu de cartes. *bâssete.a» 

fBasse-tube , s, /. basse de clarinette. 

Basseqr ,s,m, bassesse, v. 

Bassi, s, m» arbre roussâtre d'Afrique. G. v. 

Bassi-colica , s, m, médicament de miet et d'aro- 
mates. G. y» 

Bassicot,/. m, t. d'ardoisière, caisse de char- 
pente. G. y. 

tSEassiers ^s,m,pL amas de sable dans les ri* 
vières, 

Bassile, #./» plante à fieuilles oomme le pour« 
pier. 

Bassin, «. m, grand plat; pierre creuse; pièc« 
d'eau ; sorte de port ; çlats des balances, pti- 
ris, ianx, iahrum, plaine entourée de mon- 
tagnes ; t. d'anat» partie inférieure du tronc ^ 
t. de métiers. 

tBassînage , /. m, droit sur le sel et autres 
denrées. 

Bassine , /./ sorte de grand bassb pour les chi- 
mistes , etc. 
Bassiner , v. a, né. e , p, chauflTer avec une bassi- 
noire ; fomenter en mouillant, fovert. 
Bassiner , s. m, panie d'un chandeUer , d'une 
arme i feu; cavité du rein, aivtoius, fleur» 
plante , renoncule, ranuniuluê, -du gland, ca* 
lieuius. 
Bassin • oculaire, /.f». instrument de chirur. a. 
Jkssinoire ^ *./. sotte de bassin pour tîiauffei les 



Digitized by 



Google 



(44) 



BATA 

lits, ignitahulttm»^ 

tBassinot^ /• m. petit bassin, 

tBassîot , 1. 01. petit baquet de bois , t. de distil. 

Bississime , adj. i g» très-profond, y. 

Basson , s, m, instrument i vent ; celui qui en 
joue. * basson. R. 

fBassove, s, m, genre de plantes monopétales. 
tassovia, 

Bastage , s, m. droit sur les bats. v. 

Bastant. e , adj, {vieux) qui suffit. {famiU) suf- 
ficUns, 

Bdste , inurj^ {vieux) soir , passe, c. * /. m. as 
de trèfle. * cylindre cerclé pour mettre le lait. 
B, s, /. étoflfe d'écorce. R. 

Baster, v,n, impers, {vieux) suffire. — b^e! 
impératif, passe pour cela. 

Basterne , s.f. char gaulois attelé de bœufs. 

tBastîan , «• m. frayon de moulin. 

Bastide , #./ maison de plaisance en Provence. 
vilU. 

Bastille, /./. chiteau fort;, flanqué de tours; pri- 
son, propttgnaeu/um. 

Bastille, e , adj, t. de blas. garni de créneaux. 

Bastinguage, i. m. t. de roar. action de bastin- 
guer ; ce qui sert i bastin^er. c. 

Bastingue , i./. t. de mar. toiles matelassées au- 
tour du plat-bord. 

Bastinguer (se) , v, r. tendreies bascîngues. 

Bastion , s, m, t. de fortif. ouvrage avancé. 

Basdonné. e » adj» qui tient du bastion , de la 
tour. G. 

Bastir , V, a, ti. e» f . former le chapeau avec des 
capades.G. V. 

Bastoner , n a, né. e , p* donner la baston- 
nade. R. 

Bastonnade, /•/. coups de b&ton. ^bast«nade. 
K* fustuûrium* 

Bastringue, 1. m. (popui,) bal de guinguette. au 

Bastude , s,f, filet de pêche dans les étangs salés. 

Bas- ventre , #• m. partie basse du ventre. *bâs 
ventre. R. 

Bat , s, !B. queue de poisson. 

Bât , s, m. sorte de selle des bêtes de somme, cil 
telU. 

tBac-à-beurre , #. m, instrument pour battre et 
préparer le beurre. 

Bâiaçe, s, m. t. de féod. droit seigneurial \ dé- 
qitipage des blés. G. * bataee. v. 

Çataille , 4. /^ combat général de deux armées. 
pugna, jeu de cartes. * bataille. R . 

Bataillé, e , adj. s. t. de blas. (cloche) avec le 
battant d'une autre couleur. 

Batailler , v. n. contester, disputer, pugnare. 
* (vieux) donner bataille. B. *" (se) , v, r. r. c. 

Batailleur, s, m. qui bataille. ▼• 

Bataîllière, #•'/. corde qui fait aller le traquet 
d'un moulin. 

Bataillon, #. m. troupe de 3 à ^00 hommes d'in- 
fanterie* agmen, 

fBatalogue , /. m, {vieux) auteur ennuyeux , in- 
sipide, ^battalogue. 

Bâta nomes , s.f, pi. toiles du Caire, o. v. 

Bâtard, e , adj, s, né hors mariage. n9thus, t. di- 
dactique y faux i sorte de papier ; sauvage (f or- 
lant des plantes)^ silvestris. 

Bâtarde tS,f» { écriture ) entre la ronde et f ita- 
lienne ; voile ; pièce d'artillerie. 

Batardeau , s, m, cloison , digue contre l^eau. 
^bâtardeau. v, pulvinus, 

Batardière, j./l plants d'arbres greffés, ^batar- 
diere. r • bâtardière. g. c. v. seminarium» 

Bâtardise, «./. état, qualité dubâurd. 

Bautafe, /./ rave d'Afrique. ▼, 

Batate , s, /. ou patate , sorte de rave , de pomme 
de terre ; racine d'un couvqI valus ^ naturalisé 
en Suèdf . 



BAT T 

tBataule , s,f, beurre de bambou. 

Batave « s, adj, a g, de Hollande, r. r. 

fBatavique , adj. %g,{ larme) de verre noir. 

Batayoles , s.f. pU x, de mar. garde-fou. r. 

tBâte,«.yC panie polie et luisante d*un corps 
d'épiée ; plaque d^étain. * grand cercle d'une 
boite de mpntre; v. 

Bâté, e, adj, lourdeau. clitellarius. 

Bateau , s, «n. barque, navicula^ corps du car 
rosse. 

tBatean-mère» /• m» bateau principal pour re- 
monter le sel. 

fBatée , $, /« quantité de terre qu'on pétrit en 
une fois. 

Batelage , s, m. singerie , badinage , tour de ba- 
teleur, histrionia, * conduite d'un bateau. 

Batelée , s.f, charge d'un bateau, navigii onus, 
multitude de gens. 

Bateler, v, a,\é, t, p, conduire un bateau. R. 

Batelet , s, m, petit bateau, narigioium. 

Bateleur, ee , s, charlatan qui amuse le peuple ; 
danseur de corde ; faiseur de tours, histrio. 

Batelier, ère , # . qui conduit les bateaux. * bate- 
lier, -teliere. r. navicularius, -taria. 

Bâter, v,a, té. e, p. mettre un bât. cliitUas im* 
ponere. 

Bâti , s, m, fil qui unit les étoffes; châssis d'une 
machine pour fendre les roues d'horloge ; t. 
de uilleur, première façon. * t. de menuisier, 
assemblage de pièces ; fond préparé pour le 
placage. G. 

Bâtier , s. m. qui fait des bâts , etc. * et battier.G. 

fBatifodage , «. m. plafond de terre grasse et de 
bourre. 

3atifo!er, v, n, badiner , jouer comme les en 
fans; joner l'un avec l'autre* 

Bâtiment, s. m, édifice. mdificium, navire en gé< 
néral. navis, 

fBatine eu tarche , s» /• torche ; selle très< 
simple en toile. 

Bâtir , r. a» ti. e , p, édifier ; construire ; établir ; 
disposer, stdificare, t. de tailleur» coudre â 
grands points, aptare* 

tBatis , s, m, plante apétale, peu connue. 

Bâtisse , s,f, entreprise d'un bâtiment quant i la 
maçonnerie. «ix/ca//o. 

Bâtisseur ,/• m. {famii.) qui aime à faire bâtir. 
étdifcator, 

tBàtissoir , s, m, cercle de fer pour réunir les 
douves. 

Batiste, s.f. toile de lin très-fine. 

Batiture d'airain , /. /. t. de forge , écaille du mé- 
tal. R. * batfiture. al. hattitura. 

Bâton , 5. m. morceau de bois lone et maniable ; 
tout ce qui en a la forme. hacuEis. t. d'archit. 
gros anneau en saillie, «royal , pâtisserie au- 
tour du bouilli. 

Bâtonnée d'eau , s,f, ce qu'en fournit un coup de 
piston. G. co. 

Bâtonner, v. a, né. e, p, donner des coups dt 
hiion, faste percutere» biffer; rayer, cancel- 
lare, * bâtoner. R. 

Bâtonnet, s, m, t. de Jeu d'enfans; petit bâton. 
* bâtonet. R. bacillum* 

Bâtonnier, s. m, porteur du bâton d'une confré- 
rie; chef des avocats* * bâtonet. b. 

fBatoumer , y. â. né. e , p. mesurer les douves , 
les comparer pour les rendre égales. 

BatracHitê , /./.pierre verte , creuse , représen- 
tant dans le milieu un cul. * batracite^ v* 

Batrachômyomachié , /, /. guerre des grenouilles 
et des rau. R. o. v. ^batrachomiomachie. v. 

BatrachuS , s, m. tumeur inflammatoire sur la 
langue. G. V. 

Batrage , s. m, action et temps de battre le blé » la 
poudre, * action de battre les laines sur une! 



B A U D 



claie. B. 



Battant, s, m. fer suspendu qui frappe la cloche. 
tudicula. l'un des ceux cétés d'une porte. /o- 
ris, t. d'arts et métiers , châsse ; qui bat. pL les 
deux valves d'une coquille. * batail. T. 

fBattant - l'œil » #• m. coiffure négligée de 
femmes. 

Batte , s,f, massue pour pulvériser le plâtre , etc. 
ou rouelle , plaque d'éuin plate pavieula» 
sabre de bois ; banc ; battoir. * bâte. R. 

Battée , s. /• t. de relieur, papier que l'on bat en 
une fois. A.* bâtée. R. 

|Battelec ou bavasser , i^^ n. parler Sans tien 
dire. 

Battellement , #• m. extrémité , égoût du toit, 
dernier rang de tuiles. * batélement. r. g. c 

Battement , /. m, action de banre ; mouvement 
précipité. *batement.R. verberatio. 

Batterie, *./. querelle avec coups, rixa. plu- 
sieurs canons réunis ; moyen de succès ; 
pièces d'un fusil, d'un moulin; ustensiles de 
cuisine ; t. de mus. arpège continué , à notes 
déucb^s ; atelier de forgeron. * baterie. r. 

Batteur, se , s, qui aime à battre , qui bat. -ea 
grange , qjui bat le blé. frumemU tritor, -Of 
pavé , oisif» vagabond, erro, *bateur. R. 

tBattin , s, m, sparte , jonc d'Espagne ; bastin. 

tBattiture ^s.f.u de pharro. partie qui se sépare 
de la substance que l'on agite, voy. batiture. 

Battoir,/. m. palette pour battre le li0ge.fi/* 
mula, pour jouer i la paume, pilaris clâvula, 
*batoire, s.f, r. 

fBattoire , /. /• vase coni^e pour battre la 
crème. 

Sattologiei s,f. r. de gramm. redondance ^ré- 
pétition inutile, hattologia» 

tBattorée • s.f. comptoir des villes anséadqnes 
chet l'étranger. 

Battre » i^* «• tu. e, ^. donner des coups, frap- 
per. pereuure, vaincre, y, n, remuer , se mou- 
voir; locher. (se), v.récipr, combattre, st 
frapper. * batre. r. 

Battu, e, adj, frappé ; frayé; dé^t; saccagé. 
percmssus, — /. -de feutre, nébulosité sur le 
papier ; qui a été battu. /. m. uait de mécal 
écaché. '^batu.e. R. 

tBattude» s.f. filet pouç les étangs salés, voy. 
bastude. 

Battue ts.f. noR^re de chasseurs qui entourent 
le gibier, qui battent les bois. * batue. R. 

Batture , s.f. sorte de dorure ; mordant composé 
d'huile , de cire et de térébenthine. *de miel 1 
d'eau , de colle et de vinaigre, g. ♦ bature. R. 

iiattures , *. /, pi. u de mar. bancs mêlés de 
sable et de roches à la surface de l'eau. 

Battus , s. Mm pL pénitens qui se frappent rude* 
ment. g. 

tBatz , s. m, monnoîe allemande. 

Bau , s. m, ou barrot , solive qui affermit le bor* 
daçe d'un navire. G. c. v. 

Baubi , s, m, chien de chasse angloîs pour It 
lièvre , le renard , etc. Q. c. v. 

tBaucbe ou bauge , #. m. enduit sur les mors. 

Bauciant , s, m. {vieux) espion, v. 

Baud , s. m. chien courant de Barbarie. 

Baudement , adv, gaiement , joliment , plaisam* 

ment. RABELAIS. 

Baudes, s.f. pi. patties attachées aux filets des 
madragues. G. v. rr. 

Baudet , /. m. petit âne. astllus. ignorant, stu- 
pide ; tréteau. 

Baudets , *. m, pi, tréteaux des scieurs de 
long. G. V. 

Baudir , v. tf . di. e , p. exciter les chiens , lei oi- 
seaux à la chasse. 

Baudose , s.f. in«trument de mus* à corder v. 
. Baudouiwg* 



Digitized by 



Google 



(45) 



BAYE 



B E C D 



BaudouifM{ie, «, m, «ccouplement des ânes.v.iL. Bayoqut » «./. nionnoie d'Italie, i s. 4 d. 4-5*. 
Bautiouiaer , 9, n. engendrer un âne, v. Bazac , s. m, sorte de toile de coton de Syrie. G. 

Baudrier , s. n. laj ge bande pour porter l'épée. Bazar , #. m, marché public ; lieu où l'on enferme 

haluus. ' ^ ^ 1 les esclaves. *bazard. R. ce. ou bazaricB. 

ffiaudroie , t. «• poisson du ^*. genre » de la i'*. fSazat , s, m, coton de Leyde. 

classe, àévent près des ouies , deux nageoires Bazzo, a. m. monnoie d'Allemagne» 1 s* 

vectraUs , et dents, /o^Aiaw. fBdelle, i./. arachnide palpiste à huit pattes 

Baudruche , /./. o. c. v, rr. voy. bodrucbe. hde/la, 

fBauffe , #./• grosse corde garnie d'hameçons. Bdellium , /• m. arbre d'Arabie , gomme qui en 
Baufrer , v. n. manger avidement, g% co. voy, découle , bonne contre la toux, ^bdeliia. 

^frtt. Béant, e , adj, qui a la bouche ouverte, hians, 

Biufreur, ê, m, qui mangt avidement, G. co. Béat, e» adj.i^ {iron,) dévot; c. de jeu , exempt 

Toy. bâfreur. | de jouer , qui ne paye pas. 

Bâuge , s,f. Geu fangeux fréquenté par les San- BéaiiHcation , «./. action de béatifier , ses e£fets 

euers, leur lit. potutabrum. sorte de monter jl * expérience d'électricité par laquelle on en- 

droguet. ( à bauge ) , tf<fv. en abondance. | toure la tête d'une auréole. b« 
Biuigue, $,f. herbe maritime» algue.* bauque.G.c. Béatifier , v. a. fié» e , p, mettre au rang des bien- 
fSauhioe , /. f» plante polvpécalée , légumi- 1 heureux. 

neuse , de douze espèces, iaukinia. jBéatifique , adj, a ^. qui rend bienheureux ; (vi* 

Baume , s, m. arbre d'où découle le baume ; herbe \ sionj. 

odorante; onguent , pâte , liqueurs qui ont les BéatiUes , 1. f. pi, petites choses délicates çt 



vertus balsamiques ; consolation ; soulage- 
ment; grone. haùamum, 
Baufflier, s, m, ou balsamier , arbre , plante exo- 

dque, dont le suc est résineux , coloré» odo» 

raot. amyrit, 
Binqoe, «./. algue à feuilles droites; on s'en 

sert |>our fiimer les terres et emballer, o. c. 
fBau^ière , s. f. bordage de tribord et babordc 
Bauquin , i. os. t. de verrerie , bout de la canne i 

souffler. A. c.y. 
tBarang^i. m. arbre des Moluques. 
Barard. e , êdj. s. ( (amil ) qui parle sans mesure 

si discrétion, insulsi loauam, 
Barardage, s, m. action de bavarder » discours 

de celui qui bavarde; propos lnstgnifians.v.G. 
Bifarder» v. n, parler beaucoup et indiKrette- 

ment, ùuuùè gsrrirt, 
Bavarderie , s./, {famit.) caractère du bavard ; 

bavardage, imiulsa farnUitas, 
Bivardin. e » s. babillard, r. 
Bavardise, s,f. (famU.) propos de bavard, c. c 
Bavaroise , s, /. infusion de thé avec do sirop de 

capillaire. 
Bare , s. f, salive ^ découle de la bouche ; 

écume; liqueur visqueuse du limaçon, salivm 

•ffiutMM, * bave. JU V. 
Bam, V. A. jeter de la bave. *ne pas couler 

droit; t. de métiers. B. salir art. 
Bavent, i./. pièce de toile sur l'estomac; bande 

de plomb sur les couvertures. *bavete. r. 
Biveur , «. m. b.bilbrd. y. 
Baveuse, perce- pierre, s, f, poisson de mer, 

enduit de bave gluante, du genre du blenne. 
Bavetuc. se , adj, qui bave ; qui bave en par- 
lât, qui bredouille. * substantif . c. 
tBavi^ , «. /. pièce de taffetas qui ornoit 

farmet. 
Bivpcbé. e , adj, u d*arts , contour , trait qui 

B'esc pas net et pur. A. co. y. RR. * bavoché , 

«<;.«» G. 
Avocher, v. a, ché,e,p, imprimer sans net* 

teté. 
^ochure , s,f, défaut de ce qui est bavQché. 
^svois , #. ai. t. de monnoie; tableau des droits 

seigneuriaux. * ou ba vouer, o. c. 
Bavolet, S0 m» coitfure pendante de paysanne. 

^'^^ure , «, f, traces des joints des pièces du 
moule. 

fBiyart, s, m, instrument pour porter des far- 
deaux. 

Bayer, y ». regarder la bouche béante. *dé- 
tirer ardemment, (famil.) béer, {witu») B. 

Bayette , s,f, sorte de flanehe. 

B*yettr. se , #. qui baye , qui regarde avec avîdîté, 

f4nie J. Diçtionn* tJmVf 



friandes ; agnus ; pelotes, cupedia 
Béatitude , s,f, bonheur ; vision de Dieu, bsa 

titudo. 
Beau. bel. belle, adj, qui a les formes et la cou* 

leur , les sons , l'état oui plaisent ; bon , favo 

rable, heureux, pulener, 'chra. 
Beau, s, m, tout ce qui est excellent dans son 

genre. 
Beau , adp0 désigne dts efforts inutiles ; «jv. il a 

beau faire. 
Beau (tout) , interj» doucement , arrêtez. * tout 

beau. c. 
Beaucoup , adr, plusieurs ; en ((uantité, en grand 

nombre ; extrêmement ; lon|(- temps., multùm, 
fBeaucrier» s, m. sorte de raisin. ^ 
Beau-fils , s, m, fils de gens remariés. 0riVi^iiB<, 

* gendte. c.y. gêner, * élégant à prétention, b, 
Beau-frère , s, m« frère du mari ou de la femme ; 

mari de la belle-soeur. * beau -frère, r. Uvir, 
fBeaumarquet , s, m, moineau de la côte d'A 

frique , dont le plumage est .de couleurs fort 

brillantes. 
Beau-père , s, m, qui a épousé notre mère , ou 

ce qui on a épousé TenCint. * beau- père* r. 

socer. 
Beaupré , s, m, mât couché sur l'éperon â la 

proue. ... 

Beau-revoir , s, m. t. de yen. se dit du limier qui 

bande sur la bête. 
Beau-)emblant , s, m, feinte, v. 
Beauté, 1,/. belle proportion dans les forme*; ; 

mélange agréable de couleurs; qualité qui rend 

une chose aimable, pulchritudo. belle femme. 

pi, réunion de belles choses, 
tf^auture, ^./. t. de mar. disposition au beau 

temps. 
Beauvaisîn, e, ird)'. #• de Beauvab. RR. 
Beau veau , s, m. ou biveau. voy. beveau. 
fBeby , s, m, toile de coton d'Alep. 
Bec , s, m, d'oiseau , composé de deux mandi- 
bules de corne; pointe ; outil ; angle saitUnt. 

rostrum. 
Bec i bec , adp, nez 4 nez. * bec-â-bec. c» 
Bec- courbé , s, m, oiseau aquatique. 
tBec-croisé , s, m, genre d'oiseaux dont les man- 
dibules du bec sont courbées , croisées.^ 

-alongé , poisson du genre du chétodon 
Bec-d'àiie , s, m. outil de menuisier pour faire 

les mortoises. 
Bec-de-canne, s, m, instrument de chirurgie; 

clou à crochet; crochet ; t. de serrurier, 
fBec-de-cieogne, voy. bec-de- grue. 
Bec-de-corbin , s,m. instrument de chirurgie; 

canne ; crochet de chapelier ; çutil de Cflfat 

esftçf de hfillfbar|lç» 



B E G U 

Bec-de-cuillter, s, m, prolongement osseux au 

fond de la caisse de l'ouïe. G c. k 1 • v. co. 
Bec-de-cygne , s, m, instrument de chirurgie 

pour dilater une plaie. G. c. v. 
Bec- de- grue , s, m. plante de beaucoup d'es- 
pèces ; géranium ; instrument de chirurgie 
pour ôter les esquilles. * bec- de- cigogne. R* 
Bec-de«hache • s. m. oiseau, voy. pied>rouge* 
Bec-de-lézard , s, m, tire-balle, g. v. 

Bec-de-iièvre , /. m. qui a les lèvres fendues. G* 
c. y. chauve-souri% i mussau fendu, garni de 
verrues, leporinus, 

fBcc d'oiseau , /. m. raisin. 

Bec- de- perroquet , /. si. tenaille de chîruf» 
gien. G. y. 

Bec-de-pigeon , /• m, espèce de géranium. rr« 

Bec-cn-ciseaux , «. m ou coupeur d'eau , ojseaa 
qui plonge son bec dans l'eau en volant 

Bec -figue , s, m» oiseau de la grosseur de la li- 
notte, à plumage sombre, *becfigue« a, fia* 
duld, melancoryp/ms, 

fBec-scie ^ s, m, oiseau aquatique de la Loui- 
siane. 

Becabunga , s, m, plante • véronique aqua- 
tique; excellent antiscorbutique très- utile aux 
tempéramens secs et chauds. * becabunga. ou 
beccabunga. A. 

Bécarde , «./. pie-^rièche de Cayenne. 

Bécarre, 1.01. t. de mus. caractère carré. *bé«^ 
câre. R. « 

Bécasse , /./• oiseau de passage, 4 long bec ob%. 
tus , à plumage roux , noir et cendré . rusticMla, 
poisson de mer, du genre ducentrisaue./ro* 
lepax, outil de vannier ; sorte de balance d« 
forge, s, m, raisin. 

Béca^^au , s. m, petite bécassine ; oiseau dilSI* 
rent de !« bécasse, tringa, * bécassau. G, 

Bécassine, s. /.oiseau de passage , gros comm« 
la caille , le dos couleur de l'alouette ,1a gorgt 
blanche ,entremêIéedenoir, pattes vert-pâles» 
gallinago, 

fBeccade , s.f, t. de fauc. action de manger. 

Beccard , s, m, femelle du saumon. *bécard« At, 
R. y. salmo ftmina, 

Bécharu , s, m. phénicoptère ; flamant, flambintu 
oiseau rouge . aquatique , à bec en manche d^ 
charrue , ailes d'un rouge très-vif > gros comn^ 
l'oie , de passage. \ 

tBec-hauchant ,s,m. oiseau aquatique aYorck* 

Bêche , /./. otitil de jardinier; cou pe -bourgeon ^ 
insecte ; beige. * bêche, v. ligo. 

Bechen ,s.m. plante, c, voy. béhen. 

Bêcher, V. a, ché. e, p, couper et retourner Ir 
terre avec la bêche, * bêcher. 6. c« ligona 
vertere. 

Bechet , s, m. sorte de chameau. * bécbet. S* 
bêchet, G. c. 

Béchique, adj, 1 g, ou pectoral , bon pour 1» 
poitrine , t. de méd. 

tBéchotter, y. a, té. e, p. donner un petit la* 
bout. 

tBecmare, s, m, insecte coléoptèrc, ressfmblanC 
au charançon, rhlnomacer. 

Becquée , s.f, ce qu'un oiseau porte à ses petlu( 
ce qu'il leur donne 4-la*fois. "^béquée. A,R,y, 
bêchée, irieux) c. esta. 

Becqueter, •'. ^. té. e , p» donner des coups de 
bec. rostro pinsere, (se) , y. r, se battre , s^ 
c^ressçr avec le bec^ * béqueter. R. et béque« 
ter. y, 

tBecquillQR , $. m, t. de fauç. bec d'an jeune OH 
seau. 

Bécu. e , ad}, C. d'oiselier. RR. 

fBécuant , s, av. t. d'ardois. délk en pente. 

tBécult ^ s.m pL t. d'ardois. pièces qui fOlH 
tiennent Péchaffud^ 



Digitized by 



Google 



(46) 



BELE 



Becune , s» /. poisson de mer. * bécune. A. g. 

c. R. V. 

Bedaine , «• f, {comique) gros venue, ahiomên. 

Bedacs » s, m. pL t. de coutume, rr. 

tSëdaude , /•/• chenille épineuse de l'orme , de 

deux couleurs. 
Bedeau , s, m, officier dans les églises, les ur.î- 

versttés. apparitor, 
Bédé^ar » s» m, plante ; éponge de Téelantier ; 
épine sauvage } gale du rosier* *bédégard. R. 
bedégard. v. 
Bédelin , /.m. coton du Levant. Ra« 
Bedier, s, m. {vieux) âne, ignorant. 
Bedon , 1. m, {inus,) homme gras ; tambour de 

basc^ue. 
Bédontque , s, m, poète, c. 
Bcdouin , bédun , s. m. Arabe sectaire d'Haly.v. 
B;ie C i gueule ) , adj. f. à gueule ouverte, 
Béenel, 1. m» arbre du Malabar, toujours vert 
tBéer , r, n. voy. bayer. 
fBéfar , «• m, plante de la famille des rosages. 

btfaria» 
Bé-^-si, f. di mus, qui distingue le ton dt si« 
BefBer, v. a, insulter, v. 
Beffroi , s, m, tour en clocher , sa cloche ; char 
pente qui porte les cloches, * bé£roi» jadis 
tcntoy, R. spécula. 
Beffroi- ae*vair . t. de bits, trqjs rangs de vair. G, 
t Béfroi , «> m, oiseau du genre des fourmiliers, 
bégaiement, «. m. vice de la parole; action de 

bégayer* * begaiment. lu ha.iutits* 
Bcgault , s, m. stupide, v. 
Bégayer , y. n, parler en hésitant involontaire- 
ment sur les syllabes, balbutire» t, de man, 
battre la main, 
f Bégone , s.f.gentt de plantes incomplètes , ir- 

regulières. bégonia, 
Bégu. ë , adj, ( cheval ^ qui marmie toujours. 
Bègue , adj» 2 g, s, qui bégaye, oalbus» * bègue 

R. bègue, co, 
t3éguettes , s,f, pi, petites pinces de serrurier. 
Bigueule, «./. femme prude, sotte, ridicule, 

impertinente. 
B .'gueulerie , /./. caractère de la bégueule, a. 
B<îguin , /• m, coiffe de toile pour les enfans. 

cal^ptra, * moine, v.. 
'Biguinage , /. m, couvent de béeuines. c. v. rr. 
Béguine, /./. bigote, fausse dévote ; religieuse 

en Flandres. 
Bigum , s, m, princesse de l*Indosun. a.g.y.rr 
B?gune , s.f, poi.son. a, 
Bchen , ou ben , ou béchen , «. m. plante du Li< 
ban , alexitère, racine cardiaque. —blanc ^ ou 
carnillet, 
tBehourder, /. m. exercice militaire avec des 

lances sans pointes, et des boucliers. 
Beige , s. /] serge de laine ; ou bêche, laine san' 

préparation. 
Beignet , s, m. pite frite i la poêle. Uganum, 
Beiram. voy, barram. a. 
Béjaune , s»m, niais \ oiseau jeune et niais ; niai< 

série ; Inierie. * bec-jaune, v. béjaùnc, rr* 
Bel. voy. beau. 

B^l et beau , ady, entièrement, rr, 
tBelame, s, m. poisson du genre du clupt, 
Bctamie , s,f, tuni(,tie de moine, rr, 
fBelande , ê, /. petit bâtiment i mâts et à voiles 
Belandre , i./. petit bâtiment de transp.ort. * bé- 

landre. v« rr. ^. m. dommage , perte, v, 
Bé'ant. e , adj, qui bêle, v. 
Belbach , «, m, dieu des Vandales, y, 
Belchite , s,f, laine tirée d'Espagne. RR. 
Beledin , $, m. cotot* du Levant. * bédelin, RR, 
tBeledsnea , #./. pi, espèce de soie. 
tBéice, 9éf, cotde lestée «garnie de hameçons, 
tfielelaci , #. m, pi, étoffes de soie du Bengale. . 



B E L O 

Bêtement , s, m, cri des moutons, balatus, 
Bélemnite, «./.pierre de lynx; corps fossile, 

dur, pierreux, calcaire , conique j coquiHage 

fossile j pierre de foudre. 
Bêler, v, n, faire un^bêlement. balare. 
Bel-esprit , s, m. qui affecte l'esprit , ou affiche 

celui qu'il a ; écrivain très- spirituel, G. 
Belette, s,f, joli petit animal sauvage et camas< 

sier, très-agile, très- vif; il vit d'oiseaux et de 

volai'iU. mustela, poisson du genre du blenne. 

* bclere. 
tBelfait , s, m, {vieux) belle action. 
fdelfroi ou bedfroi , s, m, charpente d'un moulin 

à eau. 
'Jelier, s, m, mâle de la brebis, aries, poutre 
armée de fer ou d'airain pour renverser des 
murailles , enfoncer des portes. * bélier, R. 6 

* insecte, t., 
Belière, /./anneau qui porte le battant d^une 

cloche , d'une pendeloque ou d'une lampe. 

* béliere. R, 
Béliner , v, a, se tlit de l'accouplement des bre- 
bis. B. 

Beliner , v. a, prendre son plaisir entre les bras 

d'une femme, rabelais. 
Bélisame , s.f, t. de mythologie. RR. 
iielitraille , s, /. troupe de bélîtres, t. 
Belltre , s, m, coquin , gueux , misérable , homme 

de néant, g. c y, balatro, 
Belitterie, i./I ( inus,) gueuserie. y, 
Bella-dona» s,f, plante médicinale, vénéneuse; 

belle-dame, * belladone, c* 
fBellagines , i./. pi, recueil des lois municipales 

des Goths. 
Bellâtre, adj. a g, s, m, qui a un faux air de 
• /f * 



B E jN I 

d'où l'on a une belle vue ; terrasse sur une 
maison.— plante; belle-à-volr ; elle ressemble 
ilalinaire ; elle est d'ornement, apéritive, 
détersive, atténuante, contre l'obstruction du 
foie et de la rate, chenopodium, * belvéder. r. 
G. c, CD. ou belvédère, a. y, 
Bélomancie, s,f, divination par les flèches, r. v. 
tBelone, s, f, espèce d'anguille de mer, ou or- 
phie , du genre de l'ésoce. 
Bclouse , /. /'. pièce d'étain sur le tour. *beloiize. 

y. voy. blouse. 
fBelouser (se), r, r, {famil,) se tromper, se 

méprendre, 
t Bel -outil , *. m, perite enclume d'orfèvre. 
fBelutta , s, m, arbre du Malabar, 
t^elvédère, s, m, plante. * belvéder. R. G. c. 
f ficizébut , s. m, singe de la Camille des sapajous; 

il se prive aiséihent, 
|Belzof,«.m, arbre de Siam qui donne le ben- 
join, 
fisembèces , s, m, pi, insectes hyménoptères qui 
ne différent des guêpes que par la tête. »hex. 
Bémol , s, m, caractère de musique qui abaisse la 

note d'un semi-ton mineur. 
Bémolisé. e, adj, {inus.) marqué d'un bémol, c. 
j'Bémoliser , v, a, se. e , p. marquer une note 

d'un bémol. 
Ben, «. «. ou behen , arbre d'Arabie; son fruit 

( noix de ), 
Ben-album , s, m, plante alexitère, 
tBenar ,s,m. gros charriot à quatre roues. 
Bénarde , s,f, serrure qui s'ouvre des deux côtés. 

G, y. ^besnarde. R. 
Bénari , t, ni, ortolan passager en Languedoc, 
ifBénatage , s. m, fonction des bénatiers, 
fBénate, #./. caisse d'osier pour le sel; douie 

pains de sel. 
fBénatier , s, m. qui fait des bénates. 
' Bénaton , t, m, panier d'osier, t. de salines, 
bendidies . s.f, pL fêtes de Diane, v. 
Bénédicité >#. m. prière avant le repas. 
Bénédicte, s, m, cleauaire purgatif. — l*»>OTe. 

/./. électuaire préparé. 
Bénédictin, e , s. religieux de Saint-Benoit, 
Bénédiction , s,f, action de bénir; paroles pouf 
bénir; grâce , fiiveur du ciel ; voeu pour le bon- 
heur, benedictio, 
Béiiédiciionnaire, s. m. livre d'église qui con- 
tient les bénédictions, y. * bénédictionaire. R. 
Bénéfice,/.», privilège accordé ; profit , avan- 
tage; titre avec honneur; résidence du titu- 
laire. ^««Jîcttti». * dévoiement, (/«««•)»• 
Bénéficence , /./ bienfaisance. G. c. v. ^ ' 

Bénéficiaire , adj, % g, t. de prat. (hénuer) p" 

bénéfice d'inventaire, beneficiariuu 
Bénéficiai. e,adj, qui concerne le bénéfice. 
Bénéficiature , /./. bénéfice de chantre, y. 
Bénéficier, /. m. qui a un bénéfice, . 

Bénéficier, y, a, cié. e, p. tirer profit ; t, de mmei» 

exploiter , travailler le minerai. G. c . 

Benêt, arf;. /. m. niais, badaud, sot. bardus» 
voy. fou, oiseau. ,. i i^ 

Bénévole , adj, i g, { badin ) bien disposé. **• 
nevolus, , ^j^ 

Bengali, /.m. obeau du Bengale , du genre « 
moineau , brun ^ à ventre bleu j on en appon* 
en France i plante du BrésiU . , ^. 

Béni, e, adj,hsot\U de dieu, €0^^^^,^ 
bienfaits. C. y. * bénit, e. R. c. benedum* 
Benibel , /. m. mercure hermétique. G. 
Béniçon , /. m, {rUux) bénédiction. ▼. ^^^ 
Bénignement , adp. favorablement , avec vsn. 
benif^nk. 



beauté ; beauté fade. 

Belle , adj, f, voy. beau. 

Belle , /. /• belle femme ; maîtresse ; partie du 
pont d'en haut. 

Belle-dame, /./I plante qui ressemble & la mo- 
relle des jardins ; it% baies sont un poison ; 
on en fait un fiird. — belladone , bella-donne , 
papillon d'été , remarquable par la beauté de 
ses couleurs et l'élégance de sa forme. 

Belle-de-jour , s,f, sorte de lis , ou hémérocate ; 
espèce de convolvulus à fleurs bleues. A. y. 

Belle-de-nuit, /,/. plante i racines très-purga- 
tives ; sa racine se nomme mirabilis ; jalap. 

Belle-et-bonne , /, /. espèce de poire, o, ' 

Belle-feuille ou phylis , s,f. plante. G. 

Belle-fille , /. /. fille d'homme ou de femme re- 
mariée , ou femiiTe du fils ; bru. privigna, 

Belle-mère , /. /. mère de la femme ; seconde 
femme du père* norerca^ *-mere. R. 

Belle-soeur , /./. sœur du roaci , de la femme du 
frère , du beau-frère, glos. 

Bellement, adr» {famil,) doucement, roodéré< 
ment, 

Bellerie , /• f% espèce de mirobolans. y. 

fBellicule , s, m, coquillage , ombilic marin. 

Belligérant, e , adj, qui est en guerre, qui la fait. 
betlum gerens. 

Bellique , adj, belliqueux, v. 

Belliqueux, se, adj, guerrier, martial, valeu- 
reux, bellicosus, * bel liqueur, y. 

Bellissime, /•/, poire; tulipe. G. * adj, {inus,) 
très-beau, a, g. 

Bellon, /. m, grand cuvier des pressoirs ; arbris- 
seau de Saint-Domingue, tellonia, maladie 
causée par la mine de j)loinb. 

Bellonaire , /, m, prêtre de Bellone, R, y. 

Bellone , /./. ééesst de la guerre, R. 

Bellot. te , adj, gentil ; diminutif de beau. * bel 
lot. e. R. bellulus, 

tBeInaux ,/. m. espèce de tombereau. bèhignitas', . u^atùMt 

/^t^.j.. ... k.i-..*.- . ^^ j^ darchit, lîeu.BémA.Wigne, tfifj. doux,bumain,»v»^ 



«ieloeder ou belvéder , t, m. 



Bénignué ,' /./ douceur , humanité , îndulgcpc«- 



Digitized by 



Google 



(47) 



£ E R G 

propice ; c. de méd, qui porga douctnent. 
tenigtuu, 

Bcair, v.d. ni. e. nît. e , p. consacrer au culte ; 
doooer la bénëdiction ; louer j fetncrcier ; 
rendre heureux, hcnedictre. 

Bénitier , s, m, vase i l'eau béoice. ^- coquille de 
ia famille des peîcnes. 

Benjamin , «. m, enhnt préféré. A. v. 

Ben|oin , s, m» gomme ou résine aromatique , 
sèche , dure , fraeile , inflamnuble ; elle est 
bonne pour la phthiiie, elle fond les ulcères 
du poumon; dissoute dans rev>^i^'<^c-vî.\ m 
toiUe à l'eau, elle donne le lait virginal , cos- 
métique, htn^oinum, — krançois , iropératoire* 

Bêûne, bane. /./. vase, houe pour les ven- 
danges, htmna, * espace clos pour arrêter le 
poisson G. 

fieoGiie.f./galioteourecîze, plante très-sa< 
Ittiaire dont la racine est bonne pour les obs 
tnictioos de tête i Pinfusion de cette racine 
pour les fièvres intermittentes ; tisane vulné- 
nire. 'béooice. R. benoiie. G.C* cariophyl- 
Uta, 

tBentèqœ, s, m, arbre du Malabar, henuka, 

Beuzoate, /. «. sel formé par l'union d'acide ben- 
ioî(|ueaTec différentes substances. "* pL al. 

B«nzoi<iue, adj, (acide) tiré du benjoin* 

tBeoIe, i./. plance qui se rapprocha des calcéo* 
latres. boea, 

Bé<purre , #. m. t. de mus.voy .. bécarre. 

Bé^jutnaudc , *./; injure, v. 

f Béquet, s. M, petit bec ; petite pièce ; t. de 
verrier, de cordon.; de potier, plans inclinés. 

Béqoeites , $,f, pi, t. de serrurerie , d'épioglier , 
de fondeur ; tenailles, c. co. 

KÂjoillard , *. m, qui se sert de béquilles. A..0. 
cv.co.R*. 

Béquille » i./. sorte de bâton pour les boiteux. 

Béquiiler, ir.tf. t. de jard. faire un petit labour. 
». a. se servir de béquilles. 

Bé<piillon , *, m. t. de fleuriste, petite feuille 
pMntuf ; instruinent pour sarcler. *f /. feuilles 
d'anémone ; t. de fauc. bec* • 

Béqnot , *. m, bécassine. 

Bérans, g, m, pi. grosses toiles de coton, kr. 

tBerti^, s,f. loile de coton de Surate. 

Berberis, #. m. épine-vinette. * berbéris. r. 

Bercail , s, «, bergerie. 

^fce, j.iB. petit oiseau. «./. fausse branc-ur- 
Âne,plante émolliente.//7on<fi7âim« — grande 
berce ou panacée , plante de la Grèce, «qui 
fournit l'opopanax. 

Berceau, /. m, lit d'enfant à la mamelle, cuna^ 
htU, commencement d'une chose; bas âge; 
treillage; voûte; outil de graveur pour grenej. 

otKtïln, t^ f, pi, pincettes d'émailleur. G. 

*iiMg. AL. 

Betcer, r. a. ce. e,p. mouvoir dans et avec le 

l>crceiQ; amuser par des promesses, (se), n r* 

se nourrir d'espérances vaines. 
J^cbe, *./: t. de roar. petite pièce de canon, 
tserdifldin , x. m. palan simple. 
Bc^ame, #./, espèce de tapisserie de peu de va- 

leur, dulétum lewi^nst. 
Bergamote, $,f, orange ; sorte de ^Q\st,pirum 

syrùm, 
■«ïg«i *./ bord escarpé de la rivière , d'un cbc- 

min. moles, rochers élevés à pic sur l'eau : Ici 

berges d'OIonne ; chaloupe étroite, voy. 

béron. 
Bercer, ère, #. qui garde les moutons j amant 

pattcr, * berger, çere. a. 
Bttgère, s. /, fauteuil ; coiffure de femme. * ber- 

«ere.R. 
Ber|erette , s.f. vin mêlé avec du miel, où ber- 

gtroflnette , oiaeau.* bergerete. R« 



B E R T 

Bergerie , s, f. lieu où l'on enferme les moutons, 
ovUe, * pi* poésies pastorales. 

Be1-geronnette , «./. oiseau uès )o}î; il snii les 
troupeaux, est très-^milier , habite les ri- 
vages ; petite bergère. ♦ bergeronete. a. ber- 
geronette. v. motacil/a, 

Bergerot, s, m. (inus,) petit berger. G. *«./. 
bergerote. a. bergerotte. v. 

tBergtorcUe , s.f. poisson du genre du salmone^ 

tfiergie » s, /. plante de la famille des caryo- 
phulées. htrgia, 

tBcrglax , s. m, pottson i longue queue. 

fBergot, s, ffi. espèce de nasse. 

fBer^sniltre, s,m, poisson du genre du labre. 

fBéribéri , j. m. maUdie spa^modique dans la- 
quelle les jambes s'élèvent involontairement. 

Bérichot, s, m, sorte de moineau, c. * béricot.B , 

Beril , s, m, pierre précieuse ; aigue-marine, 
berilus, * béryl, r. a. béril. c. bérylle. G. bé- 
ryl. V. 

tB<irkovitz, s, m. poids russe , pB livres. 

Bcrle , *. /. çlante ombellifère ; ache d'eau , 
plante aquatique, laver. 

Berline , «. /. espèce de carrosse, herlinensis 
thtda. 

Berlingot, «• m. berline coupée. * brelingot. G. 

Berlingue , ftquette , r. de jeu d'enfans, a. 

Berlue, s, f. éblouissemcni passager ; bluettes 
dans les yeux; méprise ; aveuglement; suffu 
sion. ealigatio, 

Berme, «./T pente , chemin au pied d'un fossé 
ou èt% remparts. 

tQermier. ère , i. ouvrier de salines qui tire la 
mu ire. 

Bermudienne , i. /. plante des Bermudes , de la 
famille des iris. * bermudiene. r. bermudiaoei 
hermudina, 

Bcrnable, adj. i ^. qui mérite d'être berné. 

Bernacle, j./. coquillage, conque anatifère ; oi- 
seau de mer , macreuse. • ou bernache , *./ 
espèce d'oie des mers du nord, èerntcla, 

Bernardière, .r./. sorte de poire, v. 

Bernardin, e , i. religieux de Saînt-Benoit » ré- 
formés. , 

Bernard l'henoite, s, m, insecte de mer, ou le 
soldat , espèce de cancre qui se retire pour un 
an dans une coquille vide, uni valve, l. can 
cellus, 

•fBernaudoir, s, m, grand panier pour laver la 
laine. 

Berne, #./. t. de mar. jeu; saut sur une cou- 
verture; tonneau des amidonniers. 

Bemement , s. m, action , manière de berner. 

Semer, v. a, né. e, p, faire sauter sur une cou- 
verture ; se moc<^uer de quelqu'un. 

Bemeur , s, m, celui qui berne. 

Bernicles , s,f,pL sornettes, adr. rien ! (popul,) 

Berniesque , adj, i g. s, m, (style) du Bcrni , qui 
approche du burlesque, c. ksl»* mieux ber- 
nesque. A. v. 

Bernique, adverbial, ne tenir rien. a. v, 

Berniquet , s, m, (être au) , 4 la besace, {popul,) 

Bemous , s, m, manteau à capuchon, y. 

fBéroé, s, m, famille de zoophytes mous , géla- 
tineux, sillonnés, phosphonques , ciliés. 

fBéron , #. m. endroit du soipmier par où le 
cidre coule. 

Berretin , s, m, religieux, v. 

tBers, s. m. électuaire narcotique, stimulant. 

Bertaud , s, m. castrat, v. 

Bertauder, v, a. dé. e , p, tondre inégalement. v. 

fBertaule , bertoulette, s,f, bcrtouleos, bertou- 
lonnet,i.m. verveux. ^ -^ 

fBertavelle , s,f, nasse de jonc. 

f Berthelot , «• m, éperon des bâtimens de la Mé- 
diterranée. 



B E T O 

fBcrtos , X. m. anse de basstcot. 

Bérubleau , #. m, cendre vene , ou vert de 
terre, g. v, 

Béruse , s,f, sone d'étoffe de Lvon, c. v. 

Berytion , #. w, collyre pour lés yeux; pastille 
contre la dyssenterie. G. 

Besace, s.f, sorte de sac à deux poches, mannes. 

Besacier, s. m, {t. de mépris) celui qui puite la 
besace. 

tBesaguë, s.f, hache à deux tranchanj, 

Besaigre , adj, 2 g. (vin) qui s'aigrit. 

Besaiguc, s.f, outil de charpentier , df vitrier. 
oipennis, 

Be«nt, bezaot , s. m, nonnoîe d'or ancienne. 

Beset , 4. m. t. de trictfac , deux as. 

Uesi , *. m, sortes de poires. 

Besicles, s.f pi. lunettes k branches; masque 
avec deux verres. eonspicUlum, 

tBeslère , s, f, genre de plantes monopétales. 
oeslerta, 

Besoche , s.f. espèce de bêche de pépiniériste | 
hoyau. r. 

Besogne, s.f ouvrage , travail; efifct du tra- 
vail; affaire embarrassante. Ubor, ♦ou bi- 
sogne , /. m. mauvais soldat, a. 

Besogner, ». n. (vieux) faire de la besogne. A.v. 

Besoin , s. m. manque de choses nécessaires ; né- 
cessité; indigence 4 nécesiité naturelle, opus» 

Besor^gner, v. n. faire le déduit; caresser une 
fenune. ce s: meille. 

fBcssi, «.«.genre de plantes qui ont du rap- 
poa avec les caneficiers. metrosideros, 

Besson. nt, adj. (vieux) jumeau. 

Besson, s. m. t. de mar. rondeur des bancs; me- 
sure allemande , 171 pintes 2 tiers. 

tBesre, bette ou cuîne, s.f vase de grès pour 
la distillation des eaux-fortes. 

Bestiace, s.f (popul.) pécore; dépourvu d'es- 
prit, c. • bestiasse. a. 

Bestiaire, s, m, qui combattoit contre les bêtes 
dans le cirque.^ 

Bestial, e , adj, qui tient de la hèze. ferinus . 

Bestialement , adv. en vraie hète. ferino mora 

Bestiahté, s.f commerce charnel avec les bêtes» 

Bestiaux , s. m. pi, ou bétail, sing. 

tBestic, /. m. monnoie turque, 6 s. 

Bestiole , s.f petite bête. 

Bastion, /. m. t. de mar. pointe de l'éperon; U- 
pisserie à figures de bêtes, o. v. 

Bestourner , v. a, né. e , p. troubler, v. 

Bêta, s. m. (famil.) bête , très-bête. 

Bctail , /, m, troupeaux de bêtes à cornes, pecns, 

bèttts.fadj, animal irraisonnable; stupide^ 
sans esprit, bestia, sotte de jeu de cartes 5 
somme perdue i ce jeu. voy. cuiae. -puante , 
s.f petit quadrupède noir qui lance en fuyant 
une urine dont l'odeur suffoque, -rouge, s.f 
très-petit insecte rouge dont la piqûre cause 
de vives démangeaisons , très-nombreux dans 
les lies du vent, 

3««1 » '•/. b^tre ou temboul , plante des Indes , 
de la famille des convolvulus ; les Indiens 
mâchent sans cesse de ses feuilles. * bétel, r. 
betela. 

Bêtement, adv. en bête, stupidement, sotte- 
ment, stolidè. 

Bethlééraite , s. m. religieux qui servent les ma- 
lades aux Canaries. v.« bethléhémites, »/.rr. 

getiUe, s.f sorte de mousseline des Indes. 

r *'j^-^',v^"*^®» «^P«<*it^, igfi*rance,dé. 

taut d uitelligence ; action , discours d'un sot, 

ttu^or mentis. 
tBetjion , s.m. bec de l'éperon. 
Bétoine, s.f plante annuelle qui fait éternuerf 

elle est apéritive , résolutive , céphalique, 

vulnéraire^ sa racine est purgative i son odeui 



Digitized by 



Google 



(48) 



B 1 A X 

enivre. betonUa, 
fBccoircs , s, m. pi» trous dans les champs pour 

absorber l'eau de pluie. 
E«îton , s, m, sorte deSnorrier qui se pétrifie en 

terre. *Iaii trouble après l'accouchement, b. 

prota^ala, 
Béronisme , *. w. r. 
Bctre , X. m. bétel, c. ♦betre. p r. 
liette, *./. plante potagère, de la famille des 

arroches ; ou poirée \ sts feuilles sont émol- 

lientes. bcta, voy. cuine. 
Bettcrav»,*./. plantes, bette à grosses racines 

de rave; Tune rouge , l'autre blancfie ; on en 

tire du sucre, -chiimpètre , racine de disette, 

htta rubra, alba, 
Bétune , #,/. carrosse à bn cheviil. R. ▼. 
Bétuses , s,f.fL tonneaux k demi-ouverts pour 

transporter le poisson. * béihuse , s, /. tonneau 

à avoine, y. 
Bétyle , /. w. pierre employée à faire des idoles. 
Beuglement, *. m. cri du bœuf, de la vache; 

mugissement ; meuglement* boatus» 
Beugler , v. n. mugir ; meugler, boare. 
Beurre, t,m, crème épaissie en Vantant, baty 

rum, combinaison chimique; muriates méul- 

Hques sublimés. * heure. R. 
Béas ré , :r. m. ( poire de ). * heure. R. 
Beurrée, *./. morcean d«pain avec du beurre 

* beurée. r. 
Beurrer, v. a, ré. e , p, mettre du beurre sur. c 

c. * ftiire tremper dans du beurre, al. *beu- 

rer. r. illincrc butyro. 
Beurrier, ère , *. qui vend du beurre. * beu- 

rier. «re. R. 
fBeuse, s.f, boite verticale pour les bandes de 

cuivre à laiton. 
tBeuvatllçr, v. a, ou beuvasser , boire avec ex- 
cès , sans discontinuer. 
Beu vante , *./. droit du tnaître de navire donné 

à frêL c. *bévante. R.v. 
fBeuvotter , r. d. boire peu et souvent avjc dé 

lectation. 
tBeuvrincs, *./.£/. grosses toiles d'étoupes de 

chanvre ou de lin. ^ 

ÎBevande , t,f, boisson , bierre. 
eveau , s, m, fausse équerre qui a une branche 
mobile i instrument de mathématiques, équerre 
stable. *béveau. R* ou biyeau* v. beuveau. 
beau veau. b. 

Bévue , t,f, méprise , erreur, erratum» 

Bey , *. m, dignité turque ; gouverneur d*une 
ville. 

tBez , #• n. stalactite salin. 

Bezans , #• m, pi, toiles de coron du Bengale, rr 

tBezeau , i. m. bois coupé obliquement. 

Bczestan, x. m. marche en Turquie, ou halles 
couvertes. * bézestan. r. betestin. t. y. 

Bczi , s, m, poirier de plusieurs espèces. 

Bc'zier , «. m. poirier sauvage. A. R. * bézîer. v. 

Bézoard , a m. ( pierre de ) , ou calcul d'animal , 
concréuon pierreuse dans le (forps de certains 
animaux ; elle eu sudorifii^ue , bonne contre le 
venin. — fossile , concrétion pierreuse autour 
d'un grain de sable , d'une coquille. * bezoar. 
A.bésoard. c.v. lapis be\ohar» 

tO-izoardique , bézoartiquç , adj, % ^. du bé- 
zoard. bc\oardicus, 

tBezoche , s. f, bêche pour couper les racines 
des arbres. 

fBiain ou Man, «. m. corvée dliommes et 4'ani- 

maux. 
.Biais, s, nu ligne oblique; travers; moyen dé- 
tourné de succès , de conciliation, çbliquitat. 

Biais (de) , adv. de travers , obliquement. * de- 
biais. c« 

Biaisemeot» r. m. détour pour tromper, simula- 



B I C O 

^ rio. marche en biaisant. 
Biaiser , v, n. être ,aller , mettre de biais; pfendre 

un biais , l'employer, en user, obliquari, 
fiiaiseur , x. m, qui biaise. 
Biambonées, x././y/. étoifesd'écorce des Indes. 

G. * biïmbionées. r. 
fiiaris , X. m, baleine qui a des dents. R. 
Biarque , s, nu intendant des vivres chez les 

empereurs çrecs. G. v. - 
Biasse, s,f, soie crue du Levant. G. v. *biasle. r. 
fBibaux , s, m, pi, ou petaux , brigands armés de 

piques. 
tBibe , i. m, poisson du genre du gade.^tfici/. 
Biberon , s. m, qui aime le vin. potator, vase ^ 

bec pour boire ou faire boire. */. biberone. r 
tBibions , s. m. pi, insectes diptères , de la fa- 

^ mille des mouches, bibio. 
Bible, s.f, livre de l'ancien et du nouveau Tes- 
tament, biblia, * sorte de carton. •. 
fBibliognosie , x./. science des livres. 
fBibliognoste , s, m, qui connoît les livres , leurs 

titre , date , édition , lieu de leur impression. 
Bibliographe, X. m. qui connoit les livres, leur 

prix et leurs éditions, biùliographus. 
Bibliographie , ê,.f. science du bibliographe ; 

description des bvres. bibliographia. 
ffiibliolathe , adj, s, qui possède beaucoup de 

livres sans les connoitre. 
fBibliolites , s, f. pL piecres qui portent Pem- 

preinte de feuilles. 
Bibliomane , s, m, fyii a la passion des livres et 

les entasse, bibliomanus, 
Bibliomanie , x. /. manie des livres , de les en- 
tasser, bibliomania» ' 
Bibliophile, s, m. celui qui aime les livres. 
tBibliopole , s, m, marchand de livres. 
Bibliotaphe , s, m, qui ne communique pas ses 

livres. A. * .... ses livres rares, v. 
Bibliothécaire , s, m. garde d'une bibliothèque. 
Biblipthèque,#.f. lieu où il y a beaucoup de 

livres ; recueil ; armoire ; amas de livras. • bi- 
bliothèque, r. ^i^/iorA^ctf. 
fBiblistes, s. m, pi. héréticrues qui n'admettent 

que le texte pur de 1# Bible. 
Bibus , t, de mépris^ riens , choses de nulle va 

leur, nikilum. 
Bica , s.f, poisson de la c6te de Biscaye. G. y. 
tBîcapsulaire , adj. s ;. è deux capsules. 
Biceps , s, m. muscle 4 deux branches , à deui 

tètes. 
tBicêtre , s, m, malheur , disgrâce , infonune. 

MOLIÈRE. 

tBicêtrcux , adj» s, ( t^iett» ) infortuné , mal- 
heureux. 
Biche , s. f,. femelle du cerf, ccrya, * 

ÎBicheries, s.f. pi, bordage de galère, 
ichet, s, m, mesure de grains, un minot de 
Paris, 

Bichètage , s. m, droit sur le grain dans un mar- 
ché. G. *bichenage. R..v. 

Bichette, s. f. traveneau monté sur deux perches 
courbes ; insecte, l. 

Bicho , blcbios , s, m, ver qui s'engendre sous la 
peau. * ou bicios. G. c R. v. 

Bichon, e, s. petit chien de Malte, à long poîl, 
à nez court. ' cheveux de derrière » courts et 
frisés. B. 

Bichot , *. m. mesure de grains.^ 

tBiconge, s, m. mesure 3e liquides. 

tBiconjuguée , adj, f, ( feuille ) dont le pétiole 
commun se divise en deux rameaux chargés de 
deux folioles. y 

Bicoq ou pied- de- chèvre, i. m. t. de charpen- 
tier , I*. pied de la chèvre. G. 

Bicoque , s.f, petite maison ; petite ville Qial for- 
ùùi9,oppidulumf, 



BIEN 

Bicomis , /. m. muscle extenseur du bras. c. v. 
tBicornu. e , adj. t. de botao. garni de deux 

cornes. 
fBicotylédone y adj. /• (plante) qui a deux 

lobes. 
tBicuspidé. e , adj, ( feuille) fendue au sommet 

et terminée par deux pointes. 
jhBidanet , s, m, suie pour la teinture. * bîdaucr. 
Bidauct ,s,k.u6e teinu suie de cheminée, ce. 

^'bidauet. y. 
Bidens , s, m. bident , plante, voy. tète-cornue. 
tBidenté , adj, m. (calice) dont le bord a deux 

dents. 
Bidet , s, m. petit cheval, mannulus, meuble pour 

la toilette ; outil de cirier. 
Bidon , ê. m. vase , broc deliois; balle alongée; 

filandre sur le fer. 
Bidons, s, m. monture des officiers d'iafaott* 

rie. y. 
fBiécharié , s, m. on bicharrière , s.f, tnnuil. 
fBief , s, m. t. d'hydraulique, voy. biez. 
t Bielle , s.f, perche de la bascule dans une forge. 
Bien , s, m. ce qui est bon , utile , avantageux, 

convenable; religion, vertu, probité; fol- 

tune, pi, meubles et immeubles, bonian. 
Bien, adj, beaucoup, extrêmement, en?iroQ, 

à-peu-près. 
Bien-aime^ , adj s. fort chéri , préféré. 
Bien- aise ,adj. s.i g, content , satisfait. 
Bien -dire , s, m. {famil.) belles paroles. /<• 

iundia, 
Bien-disant. t^adj. qui parle bien. Coppotlà 

médisanr. * bîendisaw, v, dircrtus 
Bien * être , s. m, subsbtânce , fortune aisée, coai- 

modum, 
Bienfaicteur. trice, s. qui fait du bien à quel- 
qu'un. • bienfaiteur, r. c. C. 
Bien-faire« v. a. s'acquitter de son devoir ; réus- 
sir ; foire de bonnes oeuvres ; pratiquer !i 

vertu -«bien fait, e , p, adj. beau; honn^ 

agréable. G. egregiut. 
Bienfaisance, s, f, inclination à faire du bien; 

prltioue des bienfaits. *bienfesance. c ▼. 

bentnctntia» 
Bienfaisant, e, adj. qui aime à faire , qui fût Ai 

bien ; qui soulage. * bienfesant. c bentfcus. 
Bienfait , i. w. faveur, bon office; grice ; plaisir. 

beneûciumi 
Bien -fonds , s, m, immeuble. 
Bienheureux, se, adj. fort heureux; béitid^; 

liint. beatus. 
Bien- loin , conj, au lieu de , tant s'en faut que. 
Bien Join-de , prép. autmarque l'opposition, c. 
Biennal, e , ad/, qui dure deux ar.s. * bieunial'V* 
fBienne , adj, i g, bisannuel. 
Bien -que , conj, encore que , quoique. 
Bienséamert, tf^r.avec décence. R. 
Bienséance, /./. convenance He ce qu'on dîto» 

fait par rapport aux personnes , auxtempsi 

aux lieux, deccntia. 
Bienséant, e, ad}, conforme A la bienséance; et 

3u'il sied de dire ou de faire ; ce qui convient* 
ecorus. 
Bien-tenant, e , adj. t. de prat. qui possède^ 

détempteur. 
Bien-tenue , s,f. r. de prat. rr. 
Bientôt , adv, dans peu de temps , dans peu. 
Bienvégner , v. n, féliciter ; saluf r. M a r ot. 
Bienveigner , v. a, gné. e , p, recevoir avee 

amitié, se a r on. 
Bienveillance , s,f. disposition favorable ervetf 

quelqu'un ; âfi^ction ; bonne volonté, htm* 

voUntia, 
Bienveillant, e, qui veut du bien à quelqaW 

bentvolus, 
Bicovepu* e . «if. ^H»» rc9» » regardé ^^ bon caU 

♦bicû-Tt»* 



Digitized by 



Google 



C49) 



B I G O 

*bien-veaa«R. 
Bienvenue, ««/^heureuse arrivée; entrée dans 

an corps ; arrivée dans un lieu. * bien-venue. 

K.adrenuu, 
îien voulu, e , adj» ^ul est déstré , aîmé , estimé, 

vénéré. * reconooissanc v» * bien- voulu, a. 

aceepttis. 
Bière , s, fi cercueil, sanéapila, boisson faite 

arec de l'orge , du houblon , etc. cerrisia, 

* fonds de forêt. A. * bière, r. 

Bief koe , #. m» poisson du genre du cyprin. 

fiièvre , s, m* oiseau de rivi^e palmé i qua- 
drupède , sorte de castor. * bievre. R. 

Biez» «. m, canal qui conduit Teau sur la roue du 
moulin. 

Bifère , ai], i ^. ( cristal ) dont chaque arête et 
chaque angle soÙde subit deux décroissemens. 

tBifeuille, 4. «. espèce de zoo{^iyte qui imite 
une rosette transparente , d*un beau blanc. 

tBi&ge, X. m. t. de nnance» examen d'un compte. 

• rature, v. 

Biffer, V. tf. fé. e,f, rayer , effacer l'écriture. 

itUre, * t. de finance » examiner un compte. B. 
fBifide» tf^'. 2 g, découpé profondément en deux 

parties. 
IBiflore , ai}. % g, (tige) qui porte deux fleurs. 
tBiforme , adj, t g, de deux formes. 
Bifarcation , s, fi division en deux branches. 
tBifurqué. t, adj» qui se divise en fourche. 
Bifurquer (se), y. pron. (Uus,) se diviser en 

deux. G. c. V. 
fiig^ille , /. /• les insectes volatils. G • ▼• - 
Bigame , aij, i g. s, marié à deux personnes, ou 

deux fois, bigamus» 
Bigamie» <./. mariage avec deux personnes; érat 

du bigame, itéra ta nuptim, 
Bigara£ , s, fi grosse orange aigre. 
BiprreaUf /. n. grosse censé en cœur , â chair 

fcnne , indigeste, ^bigâreau. R. arasum 

apronianum, 
fiiprreautîer, s, m, espèce de cerisier qui donne 

le bigarreau. G. c v. * bigâreautier. r. biga- 

remuer, rr. écrasas duraeina. 
Bigarrer, v, a, ré. e , 0, rassembler des couleurs 

mal assorties. *bi garer. R. variare. 
Bgarrare, s, fi variété de couleurs tranchantes , 

mal assorties. * bi^rure. R. bigarure. rr. va* 
' tietas» 

fKge, «.». t. d*antjq. char,â deux chevaux. 
tBigetrreyns, #,«• nlet de Tespèce des demi- 

foOes. 
Bi^éminé. e« ûdj, (feuille) dont le pétiole sou 

Tient deux folioles. 
tKgerique ou bigerrique, s, m. manteau de laine 

velu. 
Bîele , X. n. chien de chasse anglois. adj, a g. 

Touche, stfaho, 
Btgkr, V. n. avoir la vue de travers, toucher. 

^ oenloi distorquertm 

Bijne, 1,/. tumeur au front, {vieux) G. v. 
t%none, s,f, gerue de plantes k fleurs mono- 
pétales qui ont des rapports avec la digitale et 

la gratiole. hignonia. 
Bigorne, s,f, sorte d'enclume qui finit en pointe, 

cette pointe ; enclume à deux bouts* incus bi- 

eomis. 
Bigorneau , s» m. petite bigorne. 
Bigorner, v. a, né. e, p. arrondir sur la bi- 
gorne. G. V. 
Bigot, e , adj, hypocrite , faux dévot, dévot ou- 
tré. pi^M/ii Simulator, 
Bigot, 5.81. t. de mar. pièce de bois trouée pour 

Tes cordages. 
Kgotelle ou bigotère , s, fi pièce de cuir pour 

tedr la moustache, v. ^ bi^otele on bigotere.R. 
^goterie, s,f, dévorion outrée, fausse piété, 

Partit L Dictionn» Univ. 



BILL 

hypocrisie, pietas simulata, 

Bigodsme , s* m. caractère du bigot. 

Biçuer, n a» gué. e» p, changer, troquer tu 
]eu. R. G.C. 

Bigues , s,f,pL, t. de mar. pièces de bois pour 
soulever le vaisseau. * mât de la machine à 
mater, b. 

fBihai, s, m, plante d'Amérique, de la famille des 
bananiers. * bibui. v. hcLidonia, 

fBiboreau , 1. m. espèce de héron de moyenne 
taille , triste , erratique , dont le cri imite le 
bruit du sovMi%tmttit, pseudo^ftticora», 

Bijon , s, m, baume résineux des ptns et sapins. 

Bijou, /.m. chose jolie, p/. bijoux , petits ou- 
vrages curieux en méuux; diamans montés 
lapiUu 

Bijouterie , s,f, fabrique , commerce de bijoux. 

Bijoutier, s, m. qui fait ou vend des bijoux ; celui 
qui aime les bijoux. 

fBijugué. e , adj, ( feuille ) composée de quatre 
folioles deux à deux sur un pétiole commun. 

Bilan , s, m, compte de trois mois ; état dé l'actif 
et du passif; état du doit et avoir. 

Bilboquet, s. m. instrument de jeu; petite figure; 
ouvrage léger d'imprimerie ; t. ae dor. mor- 
ceau irécarlate pour poser Tor. — perits car- 
reaux de pierre ; outil de perruquier. 

Bile, i./. humeur du corps animal séparée dans 
le foie, {figuré) humeur , colère, bilis. 

Biliaire , adj, a f, (conduits) de la bile, biliaris. 

Bilieux, se , adj. #• qui abonde en bile ; colé- 
^ rique. biliosus» 

Bilimbi, s, 1». arbre du Aflalabar toujours chargé 
de fleurs et de fruits. 

Bill , s. m, projet de loi en Angleterre. *ou bil.G. 

Billard , s. m» jeu de billes sur une table drapée ; 
instrument pour pousser les billes ; masse de 
fer emmanchée. 

Billarder, V. n, toucher deux fois sa bille; t. de 
man. jerer ses jambes de devant en dehors.) 

Bille, 1./. boule d'ivoire, g/obulusé gros bâton 
pour serrer les ballots, elava, branche coupée ; 
tronçon de bois non travaillé ; morceau d'acier 
carré. 

Billebarrer, v. a, ré. e, p. bigarrer par un mé- 
lanjge biaarre de différentes couleurs, {famil,) 
♦billcbârer. R. 

Billebaude , i»/. {famil,) confusion , désordre. 

Billebaude ( à- la- ) , adv. sans ordre. * à la bille- 
baude. A. R. 

Biller^ y. a, lé. e , p. serrer un ballot; atteler les 
chevaux. G.v. 

Billet , «. m, petite lettre; missive, sehedula, pro- 
messe par écrit ; marque pour entrer ; rouleau 
de papier pour tirer la loterie. 

Billeter , v, a, attacher des étiquettes, -té. e ,p 
adj, t. de blas. chargé de billettes ; étiqueté.G 

fBilIeteur, «.m.t. de mar. qui reçoit la paye 
pour les autres. 

Billetier , s, m, commis qui expédie lesbillettes.R, 

Billette , s,f, t. de mar. pièce de bois ; bois pour 
le four â glaces ; ouril de rondeur de draps; t. 
de blas. ngure carrée dans l'ecu. schtda, petit 
baril en enseigne; acquit. * billete. r. 

Billevesée , j./. oalleentlée, pleine de vent; dis- 
cours frivole. 

Billion , s, m. mille millions. 

Billon , s, m, monnoie d'alliage ou défectueuse ; 
verge de vigne ; sillons en dos ; petite racine 
de garance. 

Billonnage, s, m, altération de la monnoie. * bil 
lonage. r. 

Billonnement , t, m, acrion de billonner. G. 

Billoiuier , v, n. substituer de mauvaise monnoie 
i la bonne ; l'altérer ; recueillir les billons; la- 
bouter en billons. ^billoner. a« 



B I R E 

m 
Billonneur , «. m. qui altère la monnoie et la dis« 

tribue ; qui billonne. ♦ billoneur. r. 
Billot, «. m. morceau de bois ; coin ; souricière* 

ÎBiloculaire, <!</;. ig, (fruit) à deux loges, 
imacule, /. m. insecte, l. 
Bimauve, /./. espèce de euimauve, d'Aîthéa, 
Bimbelé , s, m, ou fausse linotte , oiseau brun qui 

a le chant doux et moelleux. 
Bimbelot , s, m, jouet d'enfant, erepundia. 
Bimbeloterie , s,j, fabrique , commerce de jouets; 
Bimbelotier , s, m, qui fait des jouets d'enfant. 
tBimédial. le , adj* la première de deux ligper 

jointes , commensurables en puissance. 
Binage , «. m . labour léger. 
Bioaire , adj, 1 g, composé de deux unités, bi* 

nariusm 
Binard, s, m, gros chariot â quatre roues égales, 
fBindely , s, m. petit passement de soie et d'ar- 
gent, d'Italie. 
fBinée, adj, (feuille) divisée en deux folioles, 
Binement , s, m, seconde façon qu'on donne i la 

terre, r. g. c. repastinatio. 
Biner , v, a, né. e , p. ( une vigne ) , donner une 

seconde façon, repastinare, v. n. t. de litur. 

dire deux messes le même jour; desservir deux 

cures. 
Binet , s, m. petit chafidelier; ressort dans la 

bobèche. 
Binette , /./, instrument pour labourer légère* 

ment. G. v. 
B\M , s.m, compagnon d'un religieux qui sort.RR. 
tBinné. e , adj. ou génûné » (feuille ) i pétiole 

chargé de deux folioles. 
tBinocnon, «. m, ouril pour sarcler les oignons* 
Binocle , t, m. lunette pour Voir des deux yeux ; 

insecte aquarique qui s'attache aux poissons ; 

poux de poissons; il ressemble à une punaise 

vide et très-plate. 

Î Binoculaire , adj, 1 f, qui sert aux deux yeux. c« 
inome, s,'m, quantité algébrique composée de 

deux termes : <*. A -^ B. ♦ binôme. A. 
Bintambaru , «• m, plante du Malabar et de Cey- 

lan. V» 
Biographe, u m. auteur d'une vie particulière. 
Biographie, /./. histoire de la fie des parti» 

culien. 
Biogranhique , adj, 1 g, qui riest de la bîo» 

Çrapnie. 
fBion , «. m, ouril de yerrier pour inciser la 

bosse. 
Biothanate , adj, s, mon d'une non violente, r. 
fBipastible , adj, 1 g, (ovaire) qui peut être di« 

visé en deux parties. 
Bipedal. e , adj, long de deux pieds. * bipédal. A» 

R . G. c. V. co . bipedalis. 
Bipède , adj, t r. s, qui a deux pieds, qui marche 

sur deux pieds. * bipède, a. g. c. bipes. 
Bipenne , s, fi, t. d'antiq. double hache. R. 
fBiphores, s, m, pi, a*, genre des mollusques 

acéphales , nus , â manteau ou'ven par les deux 

bouts, salpa, 
fBipinné. e , adj, (feuille) dont le pétiole 

sourient d'autres pétioles. 
Bique , s, fi, chèvre qui allaite ; femelle du bouc» 

capfa. 
Biquet, s, m, chevreau ; trébuchet pour peser l'or. 
Biqueter , v, a, té. e , p. t. de monn. peser avec te 

biquet. V, n, mettre bas , en parlant de la 

chèvre, kétdulum parercK. G. c. v. 
fBiquinrile , adj, %e. (aspect) de deux planètei 

éloignées de 144 degrés. . -* .^ » 

Birambrot , /. m, sorte de soupe avec de la bière ^ 

du sucre , de la muscade , du beurre et du pai«. 

A. R. 6. c. y. 
Bire , s, fi. ou bure, bouteille en orier, instrument 

de pêche* 

13 



Digitized by 



Google 



(5o) 



BIS S 

Bîrème , « •/. yaisseau inden , à deux rangs de 
rames de chaque côté« *birèine. a. 

Btrctte » s, /. bonnet, c. * birete. lu 

Biribi » s. m. jeu de hasard* 

Birloir » /• m. tourniquet qui tient élevé un châs- 
sis de fenêtre. 

Birotine, t*f. sorte de soie du Levant. G. v. 

fBirouche » #• /*. ▼oîture légère pour ki chasse. 

tBinette, ^./bonnet des novices iésuîtes. 



B L A I 



B L A N 



espèce de soie brune, longs de six pouces , avec fBUirie , #. /. plante de la famille des bru^èrei, 
lesquels la pinne-marine s'attache aux corps.! blatria, * droit sur les pâturages. 
— planté , genre de cryptogames de la famille' Blairier» #. m. sorte de canard sauvage. 



des algues. 
fBisti , ». /H. monnoie de Perse, t s. a d.' »-5*t 
Bistoquet , s, m. sorte de queue <fe billard. 
Bistorte, s.f. plante médicinale dont la racine 

repliée sur elle-même, est vulnéraire, astrin- 



Blâmable , ûdj, 2 ^. qui doit être blâmé. 9mpf 
rahUis, 

Blâme , «. m. dtacoura par lequel on blâme ^ répri- 
mande infamante, vituperatio. 



Bis. e , adj» brun. Uucoph* 

Bis ! interj. encore une fois. 

Bisaco, #. m. animal du Pérou. 

Btsage , X. m. teinture d'une autre couleur que la 

première, lu g. c. y. 
Bisaïeul, e , s, père , ou mère de TaleuL proauiu. 
Bisaieue , s,f, outil de bois , dt cordonnier pour 

polir. * biseigle. o. y. 
tBisaille, s,f, U dernière des farines. 
Bisannuel, le , adL t. de boun. qui dure deux 

ans. * bisannuel, ele. R. 
tBisarmCy #./. espèce d'arme ofifensive. 
Bisbille, 1./. (/<tmi/.)querene, dissention.J«r- 

gium* dissidium» 
Bis^lanc , adj. m. (ptin) moitié blanc ; seconde 

farine. A. c. 
Biscaien , i. m. sorte de fusil. * bîscayer.. »• y. 
Biscapît ,f,m, t. de fin. double emploi. n.G.cy. 
Bisché , adj, m. («uf ) couvé. G. c. v. co. 
Biscornu, e , adj. irrégulier ^ mat bâti, mal hiu 

incomposUus» 
Biscocin , s, i«. sorte de biscuit dur et rond. 
BîKotter, V. #. baiser } chevaucher; flamber. 

rabblaU. 
Biscuit, s, m. patnxuit deux fois; sorte dt pâtis- 
serie; sorte de porcelaine; pâte de porce- 
laine ; faosse teinture. bUc9cims, 
Bise , *. f, vent sec et froid du nord. aquUo, 
poisson de mer, semblable au thon. ^ ou vise» 
poids au Pégu. 
Biseau , /. i«. extrémité , ou bois eii ulus ; bai- 
sure; outil de tourneur » de menuisier, d*impr. 
tBbée, adj^f, (étofie) reteime , t. de teint. 
Biser, v.tf. ié.t^p, t. de manuf. reteindre et 
repassef • se« à. devenir bts ; dégénérer. A. 

R.O.G. 

Bis-ergot, s, m» oiseau , espèce de francolfn du 

Sénégal , à deux ergots ou. tubercules à chaque 

pied. 
Biset», s, m, pigeon sainrage. pëiumhaâ.'^adj^ 

(caillou) noirâtre. 
Bisette , «./• sorte de dentelle. * bisete. R. 
Biscttière , «./..qui fait de la bicetterC 6. co% 
Biseur, s, m, teinturier du petit teint. R. 
tBiseaéi adj, 1 ;. t. de botan. qui a les deux 

sexes. 
Bismuth, /. lou marcatsited'éuin ; étain de glace ;. 

demi-métal uès-fusible. *ou bismut. A.bù 
' ^ muikum. 
Bisogne, s. m, (k/ots) nouveau soldat, y. 
^on , «. m^ boeuf à bosse ,.très-beau e» très-gros. 

bosjuhaius, boMif sauvage; buffle; t. de blason» 
Bîsouard ^s, m. sorte de colporteur. G. c..v. 
Bisqtudn, «• m, peau de mouton en^ laine, r. g. 

c. v. COw 

Bisque r'*/ sorte de potage; purée, unctiuscu^ 

lum. puùncntum, t. de jea^de paume , «ramage 

de^^. 
BtssacL, #. m» besace, mantiâa» 
Bif se ,.»./. serpent . ou vise. voy. bîseec bysse. 
Bissexte , #• «i. jour aîouté au. mois- de février 

tous les qpatre ans. bisstxtut, 
Bissexiii. e, mdji, (année) oii s» rencontre te 

bis<?exte. intereslArU annu»^ 
't'BifSoIite , '. fi substance minérale soyeuse. 

"* byssoliche. 



gente , alexipharmaque. bUtorta, 
Bistortier , i. ». pilon de buis. 6«>y* ^bisto- 

lier. R. 
Bistouri , u m. instrument de chirurgie pour Uut 

des incisions. scalptlUt^ 
Bistourner , y. a, né. e , p. tordre tes testicules 

d'un cbevaL * contourner , défigtirer. v. 
Bistre, s, m. suie cuite et détrempée pour laver 

des dessins. 
Bisulque , adu 2 f . ou bisutce , t. de aaturaUste , 

fendu en deux. bituUus, 
tBit, /.m. monnoie des Barbades, los. ft d. 
fBitchemare, $. m. poisson de la Cochinchine. 
tBitemé. e,ûdi,{ teuille) dont le pétiole a trois 

parties terminées par un foliole. 
tBitemée, adj^f, (éeur) dont le pétiole st^ par- 
tage en ttois rameaux portant chacun trois 

folioles. 
Biti, s, m. a^re du Matabar , toujours verc 



Blâmer , v. «. mé. e , p. condamner , désapprou* 



Bitonieres, /./• n/. t. de marine, s. 

Bitord, #• m. t. de mar. menue corde; fil retors 

en deux brins. *bitort. co* 
Bttter , V. tf. té. e , p. t. de mar. rouler le câble 

autour des bittes. G. c. v. co. * biter. R. 



Bittern , «• m. eau- mère qui a déposé du seljG.c. 
Bittes , #. m. p/. pièces de bois pour amarrer. 

*bites.R. 
Bitton , #. m. pièce de bois pour amtvrer luie ga* 

1ère. o. c. v. * biton. b . 
Bitume , 1. m. limon gras , visqueux , tdhérent ; 

huile végétale ou animait , altérée par les 

acides, bitumtn, 
fBituminer ,. v. « • né. e , p. enduire debitunie. 



ver, reprendre, vituperart, 
Blamuse ou plamuse , «. m. coup avec la main. v. 
fBlanc , ê, «r. monnoie « 3 d. — première farine 

du ^uau ; poisson du genre des quatre-dents; 

t. d'imprrm. réglette, espace entre les lignes; 

mahidie des plantes , rouille blanche. 
Blanc, he , adj, s, réunion de toutes les cou- 
leurs; contraste du noir; pur; fiud; but. albus. 
Blanc (en) , adv, sans écriture. * en-blanc c. 
Blancs-battus , «• m, pi. pénitens. y. 
Blanc-bec , s, m. jeune nomme sans expérience. 
tBlanc-bouigeob , «. m. farine du premier gruau. 
Bltnc-de>baleine , «. m. t. dt méd. cervelle de ba- 
leine , bonne pour la poitrine ; cosmétique 

pour adoucir la peau. A. R. 
fBlanc-d'Espagne , s,m. bismuth ^sont farfs* 

cine nitreux, et précipité par Uteu.— ctiie 

très-friable. 
tBlanc-en- bourre, x. m. enduî» de terre , de 

chaux , mêlé de bourre. 
fBlanc-éioc ou blanc-être , x. m. t. d'eaux ec 

forêts , action de raser un bois. 
Bbnc-être, s, m. voy. blanc-^toc. R. 
fBlanc- jaime, s, m. poissoa du genre do sal* 

mone. 
Blanc-manger, s. m. ragoût de blkncs de chapon 

avec des amandes , du lait ,. du ria , du sucte cr 

de feau rose., y. 
Blanc-manteau , s, m, moine bénédictin, y. 
fBlanc- ne£ , s, m. guenon noire-brune » & net 

blanc, ttictitams, 
f Blanc-raisin , j. m. blanc dtRhax» , onguent dt 

cire, d'huile et de céruse. 



tient, bituminosut, 
Bivalve, s,f, coquiHage à deux parties, bwal" 

viuM* *adj. 1 g» (fruit) k deux battans. G. c. 
BSveau ,. «. m. équerre stable, voy. beTeau.R.G.c 
Biventer , s, m. muscle de la mâchoire infé- 
' rieurt» a. 

Biviaire , at^, 1 g, place où deux chemins abou- 
tissent. R. G. c v. co. bivius, 
Bivie , «./ déesse des carrefours. R. 
Bivoie, «./. chemin fourchu, r. g. c y. birium. 
Bivouac t s»m. % militw garde extraordinaire de 

nuit dans un camp et en plein air. * bivac c. 

ou bivac. A.. G. v..bihouac. b'iouac. cûstrtmsu 

vigUiét, 
Bivouaquer, v. «• t. mtliL passer la nuit à Pair. 

*bivaquer. c ou bivaquer. a. 
Bizarre , adj^ i g, extraordinaire, singulier, fiin- 

tasque , capricieux., extravagant; * bizâre. R. 

morosus» 
Bizarrement , adv. d'une manière bizarre*. * bi 

zârcment. R. morose. 
Bizarrerie, «./. caprice , lhimear,.actioo bizarre; 

singularité excessive. * bizârerie.R./ff oroMMi. 
Bitart, '. m, oiseau de passage. * bisert. rr. 
tBizé , s. m. outil de huit,. de cordonniefi 
f Bizègle , s, m. voy. bisaigue. 
f Blacouel, ^ nr. nouveau genre de plantes qui a 

du rapport avec l'acomas. bUkwdlië, 
Blafard, e , adf, d'une couleur hianche-teme ; 

pâle, ptt/lidus^ 
f Biaffart , x. m. ou pbpert , naonnoie de Co 

logne,4$.3d. 
Blaireau, t»m, taisson , «animal sauvage , camas- 



f Bissas oj» poil de niae^./. »• fiUnMns d'une [^ lier ;,ii ressemble au.chien.2arieiWucaa.MJia. 



Bitumineux.se, adj^ du bitume, qui ec con- ^Unc-signé , x. m. papier siçné sur lequel on o't 
-î-„^ Li — • r pas- écrit.. G.* ou blanc-seing. V. 

Blanchaille , s, /• menu poisson , fredn. 

fBlanchards, s, m, pL toiles blanchesdeNo^ 
mandie. * toile de Kn. rr. 

Blanchâtre, adj, *g. tirant sur le blanc. olbùêBs» 
t* m. serpent du x*. genre , blanchâtre, à tacha 
brunes. 

Blanche ^«. f» note de musique qui vaut dtoi 
noires ou la moitié d'iute ronde. 

Blanchement , tfiy. en lingt blanc, propremest, 
niùdL 

Blancher , s^m* tanneur der petits cuirs. G. c. v. 

Blancberie,i./*lieu où Ton blanchit les toiles; 
où Ton blanchit le fer pour le fer blanc. c.6« 
* ou blanchisserie. G. ojpcina a/barU, 

Blanchet , s, m, camboNe ; t. dtmprim. morceto 
de drap ou de molleton ; t, de métiers. — pois- 
son du genre du silure. — du salmone. —ser- 
pent du s** genre , blanc , nué de rose. 

Blancheur ,. s,f% couleur blanche, albor. 

Blanchiment , s, m, action de blanchir ; ses effets; 
atelier où Ton blanchit ; baquet pour blanchir 
U vaisselle. * blanchiment.R. y. albarium. 

BUnchir, a. a, chî. e, p.. laver; rendre blanc. 
dtalbûrc» acquitter; taire parolirre innocent; 
donner du lustre au-métal. v. a. devenir blanc. 
aib€sc€r€, vieillir ; être inutile. 

Blanchissage , <r* m. action de blanchir ; ses effets. 
iintcorum purgniom 

Blanchissant e, ûdj* qui blanchit, qui paroit 
blanc 

f Blanchisserie, /./. lieu où l*on blanchit CO. 
RR. voy. btancherie. \ 

Blanchisscuc se ^ r. qui blanchit la toile |<le ling^* 



Digitized by 



Google 



(5x) 



B L £ N 

fKaocboyer, y.». (vUum) paroitre blanc. 
SUwHces • i./ ^/. (viour) flatteries pour gagner 

lecœur.i.cG. 
Blaodir , v. <• di. e , p, (viems), caresser, o. r. 
BlindtsMiit. e » adj, s, trompeur , flatteur, y. 
tBlanditeur , s, m, {wi€Ms) séducteur. 
BUoque, t,f, LadUra sonitio, jeu de hasard 

arec des feuillets noirs et blancs. 
Blnquette , s, f, ooirc ; petit vin de Languedoc , 

ddcassée blancne ; bière foible. * Blanquete. 

iu* soude inférieure. B. 
tBboqml, «. «• nonooîe de Maroc, d'Alger, etc. 

4 sous» 
tBlaps, #. n. pi. insectes coléoptères , du genre 

des téoâmons* 
Bbqne, s,f. vessie à tabac, lu 
Biasîer, 9. «• sé.e , p, user, brûler , émoosser 

letvens. (se) , v. n s'user les sens par des excès, 
tffiasie,/./. BImsU. pfamtc cryptogaaie , de la 

famille des algu^ 
Kasoo , 1. s. Scuùfgura» art héraldique ; ar« 

■oîrie. * description, éloge, censure, (y/.)* G- 
Bbsonn e a e nt , x. m» blason, c. 
Sasoaner, v. «i. Pip^raê tu semto pûêfert, né. e, p 

ptindre, déchirer les armoines i nédW, cti* 

tiqocr , blioier. * Blasoner. m. 
Bbsônoeor, #• ». qui peint ou eiplique les ar- 
moiries, T. c 6. * médisant. {famU,) , qui 

bUae, qui loue* G. 
Bbsphéflaateur , s» m» OhtrtetMtor. celui qui 

Uispbème. 
Bhsphêmatoîre , tf 4f • > $• Comomtliosus^ qui 

cootient des blasphèmes , des outrages. 
Basphèoe , /• m. Vtrhorum imputas, parole 

impie ; outrage à la divinité , à hi religion , 

aux srints, aux grands hommes.* Bîasphême.R. 
BUsphémSr , v. m. , y, s» mé. c , p. proférer un 



BUnonacr, r» «. né. € » /. loolf , amadouer 

HOUÈXkm 

Katier , «. «• Frumemurias, marchand de blé. 

*et Blastier. •• 
tBlâtrer, y. 41. tré. «, p, apprêter le grain par 

des préparerions dangereuses. 
]A1attaire , *, f» beriie aux mittes. 
tkmtt^'f* BUta. insecces. l. * p/. Bfates. R. 

— de Constantinople , employé comme Sttp< 

poiitoire. •• 
Blatide « ê. f, sorte de sunout.* ou Blouse. A 
tBbrir, r. «• xt. e, p. flétrir, meurtrir. 
Blé , /. «• Frmmentmm, plante de la famille des 

gmniiiées , grain. * ou Bled* v. — de mars , 

petit fromeot qui se sème au printemps ; 

— barira» dont répt carré est armé de longues 

bttbes; -« noir , rouge , vojr. Sarrazin ; — de 

Toiquie , d'Inde , voy. Mais. — de vache , 

nélampinuD , plante dont les bestiaux sont 

triées.' 
Blédie , tfif» M g* #. homme mou. riroide, fourbe. 

•Blèche-v. 
Bfêcfair, v. A. ( imu,) mollir. R. A. * Bléchîr. v. 
tBlechne, s. m. plante cryptogame,, de h fa- 

nulle des fougères» 
Bléer , r. tf. {inas,) ensemencer de blé. r. 
tBlëgjie , s, f, BUehmum, plante de la famille 

éti fougères, 
ftriac , ê,f, maladie du cheval , inflammation 

du sabot. G. ▼. 
Blène , atfj» t g. PMlidus, pâle. 
Blémîr, v. «. Pallescuc. pUir, devenir blême. 

* Blêmir. A. r. G. 
Bêaûsfemenc ,. «. im. pâleur R. 
Blémitif , «. m» qui pâUt. v. 
tSIende , s. f, GaUna. substance minérale ; 

vnie mine de rinc; sulfiire de zinc,£inc sulfuré. 
Kcxme , #. as» BUmMims. nom d'un gentt de 



B L O T 

poisson , du 5*. genre , de la 3*. classe. 

tBlennorrhagie , #. /. catharre de l'urètre. 

fBlépharique , aij. % g. Biépharicus. (collyre) 
pour les paupières. 

tBlépharoptose , s, m. BUphërcptotis, maladie 
de l'oeil ; éraillement. 

i^ésité , s. f, Blétsius, parler gras. 

Blesser , v, û, Vulaerare* se. e , p. donner un 
coup qui cause une vive douleur , qui fait une 
plue , une contusion ; incommoder ; faire du 
tort, (se) , f . r. se faire du mal j accoucher 
avant terme. 

Blessure, «./. Fa/aa^ plaie ; violente impres* 
sion ^ vive atteinte. 

j'Blestrtsme » s. m, inquiétude vague et conti- 
nuelle dans le corps. 

Blet, te, ûiH, (m. inusité)* ( fruit) trop m(kr. 

Blette , s, /, BHotm, plante très - commune , 
potagère, humecunte, émolKente, rafraî- 
chissante. * Blete. R. 

Bleu, e , tf i/. s, m. Cmruleus. couleur du ciel 
sans nuages. * pi. Bleus , tt non Bleux. G. 
-« de montagne , minéral bleuâtre , tendre , 
léger, poreux et cassant : terie colorée par 
un^ ocre cuivreux. -^ de Prusse naturel , fer 
uni avec l'alcali minéral et le principe in< 
flammable. — - de Prusse artiflciel , composi 
tion de fer dissout par un acide et l'alcali 
fixe végétal, s* n. poisson du genre des chiens 
de mer. 

fBleu de marine, t, m, terrak) gras, hleu, impé-' 
nétrableàl'eau.G. 

Bleultie, a^, 2 g, Suhcétruieus, presque bleu. 

* s, m. poisson du )*. genre , bleuâtre. 
Bleuir , y. «. i. e ,p. rendre , devenir bleu. 
tBIeuissoir,#.m. outil d'horloger. Toy. Rêve- 

noir. 
fBliaux , #. m, sorte de )uste-au*corps ancien. 
Blin, #• m. pièce de bois pour assembler les mâts, 
Blindage , x. m, t. de guerre , action de blinder. 

* les blindes, g. 
Blinder (se) , y . r. se couvrir de blindes , t. mllic. 
Blindes • s, /. pi, arbres , pièces de bois pour 

couvrir la tranchée. * stng, G. c. 
Bloc , A m. Massa, amas , assemblage ; billot de 

sculpteur. * sorte de presse de tabletier. e. 
Bloc (en) , aiw, sans compter, r. * en-bloc. C 
Blocage, s, m, Camtntum. menu moilonj t. 

dimprim. lettre retournée ou mise pour une 

autre. 
Biocaille, «• /. petit moilon * ou Blocage de 

moilon. s. 
Blochet, / m, t. de couvreur , pièce de bois sur 

les sabtures. G. v. rR. 
Blocus ,/.»>. état d'une ville cernée , action de 

la cerner , t. de guerre. * campement qui la 

cerne, s. 
Blond, e , aijj, #. m, Fiavus. entre le doré et le 

châtain cirir. * couleur blonde, b. 
Blonde, s,f. sorte de dentelle de soie. 
Blondtn, e , adù qui a les cheveux blonds; jeune 

homme qui fait le beau. 
Blondir, v. a» Flavtscsrt» dL e, p. devenir blond ; 

îaunir. 
Blondissant, e, adj, (épis) blondissans, jsunissans, 
tBIondoyement , s, m, action de devenir blond, 
fBlondoyer, v. n, blondir. 
tBlongios , 5. m. espèce de héron de Barbarie; 
Bloquer , v. d. Jnterciudere pntsidiis, que. e , p, 

t. de guerre «faire le blocus ; dimprim. mettre 

une lettre renversée pour une autre ; de billard, 

pousser de force dans la blouse ; de faucon, se 

soutenir sans battre de l'aile ; de maçon, cons* 

truire sans aligner, remplir les vides sansordre, 

voyez Blocage. 
Blot , s, wu insttument pour mesuret U marche 



B O D R 

d'un vaisseau ; t. de fauc. perchoir, r. g. c« 
Blotrir (se) , v. r. Co/urahert se, tue, p. se ra- 
masser en un tas , s'accroupir. * Blorir. tu 
Blouse, s,f, Cavus, trous du billard. 
Blouser , v. a, se. e , p, frire entrer dans la blouse. 

(se) , V. r. se tromper, se anéprendre. {famil,) 
Bleusse , a/. laine courte qu'on ne peut carder. 

R. G. c. y. co. 
Bluet ou Barbeau , s, m, Cyanms, fleur; aubifoin, 

)acée des blés, casse-lunette; plante des blés, 

i fleurs bleues ; son eau distillée , bonne pour 

les yeu». — serpent du j«. genre » à écatUèt 

miwpartie bleu et blanc. 
Bluette, s,f, Scintiiia» petite édncellc; petîr 

trait d'esprit. *Bruete.R.Bluète.o. 
Bluteau » s, m, Farinst inctmieulum, instrument 

pour passer la fuine. * ou Blutoir, s. 
Bluter , V. a, Farinam incêrmre, té. e, f . passer 

la farine au bluteau. 
Bluterie,^./. lieu où l'an blute. 
Blutoir , #. m, bluteau. 
Boa , s, m, sone de serpent aquarique, très-gros; 

du 2*. genre , à plaques sous le corps et sous 

la queue. 
fBobancé , s, m. homme vain, roman ds l4 

ROSE. 

Bobaque» s, m, Aretomys, animal qui ressemblf* 

i la marmote dans le nord. 
fBoban des Indes orientales , s, m, Bobartia* 

plante du genre des graminées, qui ressemble 

au souchct. 
Bobèche, f./^ Canddairi tuhuius, partie du 

chandelier ; cylindre creux où se met la çbau* 

délie. * Bobèche. R. 
Bobelin , s, m, sorte de chaussure, r. 
Bobelineur , #. si. faiseur de bobelins. v. 
•tBobille, #./. cylindre de bois avec un axe de 

fer; t. d'épinglier. 
Bobine , «• /. Fusus, fuseau pour dévider. 
Bobiner , v. a, né. e , p, dévider du fil, de la soie 

sur une bobine, c. c. a. v. rr. 
Bobineuse, s. f, qui dévide, v. rr. 
fBobinière , #./ partie supà-ieure du moulin i 

filer l'or. 
Bobo , s, m. (enfantin) ^f tût mal, petite douleuiw 
Bocage , s, m, Siipuia, bosquet , peut bois. 
Bocager.èrt , adj, {vieux), Sihestri», qui hante 

les bois , couvetc dé petits bois. * f, Boca- 

gère. R. 
Bocal , *. m, Lagcna» sorte de vise de verre pu 

de cristal. * embouchure d^une (lompecte, m% 
tBocambre, a m. bocard. 
Bocan , s, m, danseur, y. 
Bocane , /. jC' danse grave. R. G. C. r.do. 
Bocard , «. m, BMchine pour. écraser la mine , 1» 

de forge. 
Bocarder ( la mine ) , r. «• dé. e , jr. passer ai» 

bqcard , pulvériser. 
Bocardo, /.m. tehne de logique. y. 
Bocas, #. m. toile de coton de Surate, y. 
fBoccone , s, m.Boeeonia. arbrisseau d'Aroéruii 

qui a des mpports avec les chélidoines»- 
Bochet , s, m, Boeheom, t. de médec seconda^ 

décoction des bois sudorifiques. G.v.RR.c^i 

ÎBoddart , /. m. poisson du genre du gobie. 
Bodée, s, fi banc pour soutenis les outils du 

verrier, 
t^dians, #• m, pi, BodisnuM, poissons tho* 

racbiques-, 4 piquans ,. sans dentelures au» 

opercules». 

Bodine , /./ amlle d'un iiavire.42. 6. v. RR.. 
Bodinerie , s. f. prêt à grosse aventare. R. c y. 

* voyez Bomerie.rG. 
Bodinure , #. f, perite corde aanmr de l'urgaoeia* 

G.y.RR. 
tJBodm,^#;.ai. étoffe d'Cgypte, 



Digitized by 



Google 



(52> 



BOIS 

^Bodruche , *• m, pellicule de boyau de boeuf 
apprêtée. * Baudruche, a. c. G. R, v. 

fBpte^le , s,f» voyez Gratte-boesse. 

Boësse, s,f, instrument de sculpteur, de ciseleur, 
de monnoyeur.G.co.RR.* ou Gratte-boësse.v. 

Boësser, v««. se. e, p, ébarber les méuux, net- 
toyer la ciselure, g.co. * ou Gratte-boêsser.v, 

Bœuf, s, m. Bœufs , pL Sos» taureau châtré, sa 
chair ; gros honime stupide. * pL Beufi« G 
pron» beu. ( œil de bœuf) , lucarne ronde. 

Boffumer , y* a, se fâcher ; enûer ses joues, v. 

tBozarmites , «• m. pi, hérétiques qui se confient 
à Ta miséricorde de Dieu« 

Bogue ,«./. couverture piquante de la châtaigne, 
G, V. RR« GO. s» m. poisson de mer, du genre 
du spare. 

tBohaae,«./. droit seieneurial. rr. 

Bohé ou Bou , s, m. the de la Chine. R. 

Bohémien, ne , adj, vagabond , qui dit la bonne 

' aventure. * ou Bohème, a. g. Bohême. v< 

Bohémillon , /• m. petit bohémien. 

tBohon-upas , arbre^poison , s» m, la gomme 
de cet arbre est (dit -on) le poison le plus 
subtil. 

Boïard , s, m. civière à bras pour porter b mo 

\ me; seigneur russe. G. * et Boyard, r. 

tBoie , s, /. étoffe d'Amiens. 

^Boiga, s, m. serpent du )*. genre, vert doré , 
à écailles noires au bout. 

j'Boïquira, s» m, espèce de serpent-sonnette 
chaîne de taches noirâtres , bordées de blanc. 

Boire, V. tf. Bibere. bu. €,p, buvant, e, />. présent, 
avaler une liqueur ; s'enivrer ; souffrir sans 
murmure ; attirer ; s*imbiber; absorber. y,n 

' faire tremper. 

Boire, /. m. Potus» le breuvage. * décharge 
d'eaux* 9, 

Boirin 9 s, m, terme de marine , cordage de la 
bouée. R. 

Pois , s, m, JLifnum, subsunce dure d'un arbre ; 
lieu planté d'arbres, Silva, cornes de cerf, 
Cervicornua, t. d'arts et métiers. * ( mal de-) 
maladie des bêtes i cornes j quille , dame , t 
de jeu. 

pois canars , s. m. pi. cpl restent au fond de 
l'eau. * Bois canard , sing, a. 

^Bois de Brésil ou Brésillet , s, m, plante de la 
famille des légumineuses } son bois rouge sert 
pour la teinture. — de campêche , grand arbre 
épineux dont le bois rouge sert à teindre en 
rouge , en violet. —de fer , arbre dont le bois 
très-pesant est dur comme le fer. — marie , 
des Antilles. — de palixandre ou violet, arbre 
des Indes dont le bois odorant sert à la mar- 
queterie. — de rose , arbre de Rhodes ou de 
Chypre, dont te bois sent la rose. 

Bois de Sainte-Lucie ou Mahaleb , #. m, * Bois- 
de-Sainte-Lucie. c. 

Bois gentil , s. m. plante , espèce de lauréole. 
* Bois- gentil. C. R. v. * mézéréon. v. 

Bois marmentaux , s, m, pi, ou de touche , bois 
^ui ornent un château. * marmenteaux. A. 

Bois puant 00 Anagiris , s,m.* Bois-puant. c. R. 

Bois-punais, s, m. t. de botanique. B. 

Boisage , t, m. t. de menuis. le bois d'une boiserie. 

Boiser, y, a, Tahutis veitir€,sé. e , p. adj. 
garnir de bois. 

Boiserie , s,f, revêtîssement d'an mur en bois 
plat. 

Boiseux. se , adj, Lignosus, qui tient du bois, 
ligneux. 

Boisilier , s, m, t. de mar. coupeur de bois. R. G. 
c. V. ♦ BoisilHer. v. 

•fBoisivrant , *. m, Piscidia, arbre d'Amérique, 
i fleurs légumineuses. 

Boisseau, j.in. Afodius, mesure pour le grain 



B O M E 

ou le sel. * boîte de cuivre dans laquelle tourne 

la clef du robinet ; coussin pour les tresses ; 

cylindre de terre cuite, b. 
Boisselée, s,f, contenu d'un boisseau. 
Boisselerie» /./• métier , commerce de boisse- 

lier. A. 
Boisselier » <r. ds. f|m fait et vend des boiueaux 
Boisson , s,f, Potto. ce qu'on boit ; vin , etc. 
Boîte, #./. Pyxis, ustensile creux à couvercle 

pour serrer; son contenu ; mortier d'artillerie. 

* Bûête. c. R. 
Boite , i, f, Vini maturitast état du vin bon i 

boire. 
fBoîte-à' rappel , s,f, pièce principale de l'éubli 

allemand , t. d'ébénist. 
fBoitement, /. m. Claudicatio, ou Boiterie , s^f. 

irrégularité dans la marche d'un animal , t. de 

vétérin. 
Boiter, v. n, Claudicare, ne pas marcher droit, 

clocher. 
Boiteux, se , adj. #.^ Claudus. qui boite. 
Boîtier , s, f, terme' de chirur. coHre i onguent. 

* Boêtier. c. 
fBoitillon , «• m. panneaux , t. de meunier. 
Boitout , f. m, {famil,) verre à patte cassée.CG 
Boiture , s, /. débauche, y. 
fBojobi , s. m, Ahatulla» serpent vert , affreux, 

du 2*. genre, très- familier, mais venimeux. 
Bokas, t^f.pL toile de coton de Surate. G. RR. 
fBokking , adj, (hareng) salé et fumé, t. de com, 
Bol ou Bolus, #.i». BoUiê^ boule composée de 

drogues. 
Bol ( de ponche ) , ^. m. mesure de ponche. c, 
Bol , «• m. terre friable , grasse , miscible à l'eau. 

* concrétion grossière de la terre végétale 
réduite en limon. * Bol d'Arménie, c. 

Bolaire (terre), ad},f* Bolaris, de la nature 
du bol ; ( terre ) ou sigillée , argile poreux , 
friable , autrefois très-employée en médecine. 

Bolet, s, m, BoUtus, champignon à chapeau 
sessile ou pédicule , poreux en dessous, u 

Bolétite,'./; pierre représentant une morille 

G. V. 

fBolzas , 1. m, coutil des Indes. RR. 

tBora, j.w. ^om4. grand serpent d'Amérique. 

Bombakin , s, m. étoffe de laine et soie. v. 

Bombance, s, fi Luxu parât* epulm, {familier), 
somptuosité en bonne chère. 

Bombarde , s,f, machine de guerre ; gros canon ; 
jeu de l'orgue ; gueule d'un four à brique ; ins 
trument à vent. 

Bombardement , x. m, Tormentorum jactus, ac- 
tion de bombarder 



BONN 

Bon. ne « adj. Bonus» «{ui « de la bonté ; qui 1 

lient. 



Boirbarder, v. a. dé. e , p, jeter des bombes. 

Bombardier, *. m, qui tire ces bombes.* — ou 
Canonnier , espèce de bupreste de l'espèce 
des vers luisans , qui fait par Vanus une ex- 
plosion semblable à un coup de feu , et tire 
sur l'ennemi qui le poursuit. B. 

Bombasin, s, m, futaine à 2 envers, étoffe de soie. 

Bombax , s, m. arbrisseau. 

Bombe , #. /. t, de guerre , boule de fer creuse 
remplie de poudre , machine de guerre. 

Bombement, s, m, Convexitas, convexité. * cur- 
vité , renflement. G, 

Bomber, v. tf. In gihbum flectsre, bé. e , p. ai). 
rendre convexe, v. n. être , devenir convexe. 

Bombîare , f. m. sel formé par l'union de l'acide 
bombîque avec différentes substances. * pi, al. 

Bombique , s, m, (acide) extrait de la chrysalide 
du ver à soie. 

fBombylcs, s, m, pi. Bomhyluu insectes diptères 
à longue trompe, qui sucent le miel. 

fBome , s, f. grande voile d'un bot. 

Bomerie, s.f, prêt à la çrossç aventure, O.RR. 
T. co. voyez BodiiiCne, 



les qualités convenables à sa nature; excellent, 
exquis dans son genre ; fort; subtil ; puisant; 
utile; remarquable ; clément, indulgent, hu- 
main , simple » complaisant ; proore i. aiv» 
bien. 

Bon « t, m, sing, bonnes qualités ; garantie ; es- 
pèce de mandat ; profit , bénéfice ; principal; 
agrément, consentement. 

Bon ! int, voilà qui va bien ! c'est bien ! 

Bon (tout de), a^v.sérieusement.* tout-de-bon.c. 

Bonace, x. /.. Malacia, calme sur mer ; tran- 
quillité. { familier) , 

fBonana » s. m. espèce de pinson de la Jamaïque. 

fBonard , /. w. ouverture des arches ; t. de verr. 

Bonasse , adj, 2 g». Simplex, sans malice, simple. 

fBonbalon , X. la. trompette des nègres. 

Bonbanc , s, m. sorte de pierre fon bh^icbei 
G. y. RR. 

Bonbon , /, m, pite avec du sucre , friandise. 

Bonbonière, s/f. petite boite. * Bonbonnière. A| 

Bon-chrétien , s. m, sorte de poire. 

Boncore , x»m. sorte de narcisse. G. v. 

Bond , s, m, Saltus, rejaillissement , saut. 

Bonda , x, m. le plus gros des arbres d'Afrique.' 

Bonde , x. f, Obturamentum» ( d'étang , de bar- 
ri<^ue )• trou , ouverture » passage ; pièce de 
bois qui le ferme. 

Bondir , y, iz. Subsilire* faire un ou plusieurs 
bonds. 

Bondissant, e , adj, Subsilient, qui bondit. 

Bondissement • #• m, Siubsultus» mouvement de 
ce qui bondit. 

Bondon, s, «. Dolii obturamentum, grosse che- 
ville de bois qui ferme une futaille, etc. 

Bondonner (une futaille), v. a» Dolium obturare, 
né. e , p. boucher avec un bondon. * percet 
le trou du bondon. b. * BoiMloner. R. 

Bondonnière^.r./. outil pour percer le trou da 
bondon. c. G. v. co. * Bondonier , /. m, R. 

Bondrée , «./. Buteo, oiseau de proie qui res« 
semble beaucoup à la buse. 

Sonduc ou Chicot, s, m. Guilandlna, arbre i 
plante des Indes , de la famille des légumin. 

fBongeau, s, m. deux bottes de lin liées ensemblet 

tBongomils , s» m,pL hérétiques anii-trinîuires. 

Bon-nenri , s, m. Chenopodium. t. de botaDtq* 
plante ; épinard sauvage : ses feuilles écrasées 
cicatrisent les plaies, a. r. voy. Patte-d'oie. 

Bonheur , s, m» Félicitât, état heureux , prospé- 
rite , félicité , bonne fortune. 

Bonheur ( par-) , adv, heureusement. R.co. 

Bonhomie , *./. bonté naturelle et simplicité. 

Bon -homme , s, m, vieillard, v. * qui a de li 
bonhomie ; outil de verrier, b. 

tHonichon, s,m^ petit canal de U lunette, (• 
de verrier. 

fBonîer, t, m. mesure de terre, " 

Bonification , s,f, amélioration, A.r. 

Bonifier, y. a, ideliorare, fié. e,/>, améliorer, 
mettre en meilleur état. ^ y» n, faire bon , 
suppléer, b. 

Bonite, «./. poisson de mer de la couleur et 
de même goût que le maquereau , mais beau* 
coup plus g<os. 

f Bonjon , /. m. t, de manufacture. 

Bonjour ! s» m, saUit du matin. 

Bon mot,i. m. facétie, répartie fine.* Bon-mot C 

Bonne, s,f. gouvernante d'enfant, (famil,) 

Bonne aventure » s,f, vaine prédiction; aventure 
heureuse. * Bonne-aventure, c. v. Bonne- 
avanture. R. 

Bonne-dame, s,f, arroche , plante potagère. 

Bonne fois ( une ) , adv^ sérieusement. * une- 
bonne-fois, c. 

Bonne fortune , /./. ce qui arrive inopinément 

d'avantageux; 



Digitized by 



Google 



(53) 



BORD 

i'tnotageviz; faveurs d'une femme. * Bonne- 

fortune, c a. co. 

Bonne grâce » j, /• t. de tapissier , ornement ; 

bon air^ bonne tournure. * fionne-erâce. R. 

Bonaeau, s. m. ce qui flotte au-dessus de l'ancre, 

C.y.'Boneau. A. 
Bouneneot, adv. BonafiU, de bonne foi , sim- 
plement , naïvement i précisément. 
Bonnet, s, m. PUcus. vêtement de tète. * pot i 
laUpe \ 1*. ventricule des ruminans. G. Bonet« 
R. — de Neptune , t. m, fon^ipore arrondi -, 
espèce d*éponge qui lui ressemble, b. 
Boo&ft chinob » s, m. coquille, l. 
BoAoct • chinois , s, m. Simcnsis. «spèce de 

guenon; variété du malbrouck. 
tBoanec-<ie- prêtre , i. m. Evonimus. fusain. 
Bonnecadc , «•/. ( ironique), salut , révérence 

coup de bonnet. 
fBonoeuf^e, /. ai. papier qui couvre Tamorce 

d'un artifice. 
Booneter, v. tf. saluer bassement, r. c. y. 
rendre des respects assidus et intéressés. A. 
Booeter. lu 
fBonneter, v. û, couvrir Tamorce de bonnetage. 
Bcooeterie, i. /. fabrique , commerce de bon- 
nets. * Boneterie. r. 
Bonnoeur, /. an. filou poli avec bassesse. * Bo- 

neteur. R. 
Bonnetier, ère , *. PUcorum artifex. marchand , 
fûseur de bonnets , de bas , de chaussons , etc. 
*Boneder.ere.R. 
Bonnette, s. /• t. de forttf. ouvrage è deux faces, 

petit rave lin. pi. petites voiles.* Bon êtes. R. 
Boone voglie , s, m. t. de mar. volonuire sur une 

galère. 4. R. G. ( de bonne voelie ) , adv, 
Boose, s, m, prêtre japonois^ cninoîs* * Bonze 

c.a.A.G.co. 
Bonsoir ! int, «. m. salut du soir. 
fBoncalon , «. m, tambour des nègres. 
tBootant , s, as.'cou verture de coton deCant on. 
Bonté , s,f. Bonitas. oualité de ce qui est bon e 
simplicité ; pente i faire du bien i trop grand; 
bciiité • foiblease. 
fBon-tour , s, m, évolution d'un vatssea^ qui 

défait les tours des câbles. 
Eoope , #.M. poisson de mer du Brésil » sorte 

dedion. 
Boot , s, m, chaloupe dans la Baltique. G. v. 
Bootès, «• M. constellation près le pôle arctique. 
t3oquet , /. m. outil de saulnier , ou écope. 
M<{ueteau» a. ai. petit bois. R« 
Bo(juilIoQ ,s»m. itieux}, bûcheron. 
Boiaciqae (acide) , a. as. tiré du borai» * Boracin, 

(»*aui), 
fBorasscaa, #. aa. boite qui contient le borax. 
Borate womr Borax , s. m, sel formé par la 
cofobioaîson de Pacide boracique avec diffé- 
rentes bases. 
fBoraté. e, sdj. combiné avec Facide boracique. 
Borai , i. m, ChrysocolU. sel minéral, d'origine 
et fibrication inconnues ; il vient d'Asie , et 
Un k fondre les méuux. * combinaison de 
P^kali minéral avec le sel sédatif, très-em- 
plo/ée en médeane. s.* pierre dans la tête du 
cnpaud. r. 
tBorboBe,^./. Sor^oii/a. plante légumineuse. 
fBorborttes , s. m. pL hérétiques qui nient le ju- 

{eaeatdmier. 

^^^TS"!^» '•J"- Borhorigmus, t. de méd. vents 

dans les btestins. * ou Borbonsme. A. y. c. r. 

Bord , f. m, Ora, extrémité d'une chose , d'une 

sar£ice ; rive, rivage i vaisseau, Hayis ; ruban 

pour border. 

Bor<S i bord . « iv. qui touche les deux bords. A. 

a.*fiord-à-bord.co. 
Bordage ♦ #. m. Navium manints. revêtçm^nt 

fanit L Dictionn. UniVf 



B O S S 

d'un vaisseau en planches. 
fBordaille , s, /. planches pour les bordages, 
Bordât, s,m, étoffe d'Egypte. R. G. c. v. 
Bordayer . v. n. t. de mar. aller d'un côté , d'un 

auue , louvoyer. 
Bordé, e , «• ». «J/. lÀmlo prauxtus, galon 
d'or ou d'argent ; poisson du genre du laore. 
Bordée, #./. Omn/tf roroicj^rtf. «Sf charge de tous 
. les canons d'un bord ; t. de nur. marche en 
louvoyant. 
Bordel , s. m. lieu de débauche , de prostitution. 
fBordelage , «. m. droit seigneurial , a r. 
Bordelier , i. al. débauché, v. 
Bordelière , s. f, poisson du genre du cyprin 

* Bordelière. R. 
Bordement , «. m. t. de peinture en émail , filet 
autour de la plaque, emploi desémaux i plat.G. 
fBordeneau, #.ir. coulisse de l'écluse des salines. 
Border , r. «. dé. e, ^. Limbo pratextre, mim 
le bord ; être au bord ; suivre la côte ; c£oy er 
un vaisseau. * t. d'arts ; mettre au bord par 
ordre ou suite ; mettre le bordage ; côtoyer ; 
faire le bord , r. de métier, b. 
3ordereau , s^f, Scheda, état , mémoire en plu- 
sieurs anicles. 
Borderie , «./. petite métairie ou ferme. R. 
Bordier, adj. aj^. vaisseau à bords inéeaux.*m.c. 
Bordier. ère, *• périt fermier. c.G.V*Bordiere.R. 
fBordière, *./. champ près des villes. 
Bordigue , s, f. palissade de roseaux sur le rivage, 

pour prendre du poisson. 
Bordoyer , y. «. yé. e . p. coucher l'émail à plat. 

V. pcrs. se border de noir. c. c. v. 
Bordure « i./I Limhus, ce qui borde; cadre; or 

nement qui entoure. 
Boréal, e , adj, Boreut» septentrionaL 
Borée, a. m. Bonat, vent du nord, bise. * pa- 
pillon de jour. b. 
Borgne ,,«<//. i g, CocUt, qui a perdu un œil ; 

(lieu ) obscur. 
Borgnesse , s,f, ( popul, ) femme borgne. 
fBorigue , a. m. Susa, t. de pêche. 
fBorios , i. m. pi, ouvriers Ats mines du charbon. 
Bornage, s, m, plantation de bornes. t. de prat. 
Bornager, v. n, t. de batelier, r. 
Borne, s,f. Limes, pierre qui maroue les limites 
au pied , ou devant un mur, un éaifice ; limite, 
fin , terme. 
Borné, e, adf, Definitus, médiocre, sans lu- 
mières ; qui a des bornes. 
Borner, ¥,a.né*9,p, Terminis circumtcriherc, 
mettre des bornes; limiter; modérer, (se), 
V. r. se conten|,er de , se modérer. 
Bornoyer, v, a, aligner en regardant avec un 

seul ttiÛ c. R. c. co. y. a. 
Bornoyeur , a. m. qui bomoye. c. r. g. 
Borozail , i. m. maladie des Africains, causée par 
l'usage immodéré des femmes, r. g. c. y. co. 
fBorraginé. e, adj. Borraginea,{p\uité)6\i genre 

des bourraches* 
Borrou, s, m. arbre ét$ Indes i écorce purgative. 
fBortingle , «. m. hausse au bord d'un bateau 

trop chargé.^ 
Bosan, s. m. so de breuvage fait de millet bouilli. 
fBosé, ^. m, Bosea, genre de plantes de la famille 

des arroches ou des poivres. 
Bosel , s, 81. membre rond qui est la base des çç- 

lonnes. 
Bosphore, t. m, Bosphorus» canal qui sépare 

deux continens. 
Bosquet , s, m.Nemus. p^ite touffe de bois ; pe- 
tit boi|. 
Bossage , EmimentiéL t. d'archit. sailli^. * ^ntf e 

des Dois, G. 
Bofse, t.f, TuptDr. grpsseur au dos^ à Testo- 
fiuc^ enâure ; ^levurf ; relief d'une fig^tç; 



B O T T 

i tonneau de sel. * pi. t. de mar. bouts de cordas 

avec des nœuds aux bouts. 
Bosselage , s, m, t. d'orf. travail en bosse tur la 

vaisselle. 
Bosseler , v. tf. lé. e , f . adj, t. de bot. d'orf. tra« 

vatller en bosse. *bossuer la vaisselle, a. 
Bosselure , s.f, cbelure sur les feuilles ; t. d'orfé*- 

vre. c.R.cy.co. 
Bosseman, /. m. t. de mar. second contre- maître. 
Bosser , » . «. se. e , f . t de marine, mettre l'ancre 

sur i^s bois. c. G. R. v. co. 
Bossetier, s, m. t. de verrerie, qui souffle la- 

boule, fondeur en bosse et bossettes. r. g. 

C.V. 

Bossette , s, m, ornement du mors. * Bosscte. r. 
tBossier, x. m, t. de salines , qui fait les bosses» 

vojr. Paraisonler. 
Bossoir , a. ai. t. de mar. voy. Bossoirs. R.r. 
Bossoirs, s, m. pi. poutres qui soutiennent Fan» 

cre. V. G. * ou Bosseurs, r. c. 
tBossolant , s. m. huissier de la chambre du pape» 
Bossu, e , adj, «, Gihhus» qui a une bosse ; iné* 
gai ; montueux ; poisson du genre du salmone. 
Bossuel, s, m, tulipe, la seule qui soit odorifé- 
rante. * Bosuel. A. c. R. 
Bossuer , v. 4. sué. e, p, Ldcunas factre, £ûrf 

desboss^. 
Bossy , #• m, arbre d'Afrique. 
Bostangi , a. m. jardinier turc. 
Bosungi-bachi , s» m, intendant des )ard!nf. 
tBoston , s, m. sorte de jeu de cartet. 
fBostriche, s, m. Bostricus, insecte coléoptère à 

antennes en masse. 
Bostrychitié , 1. / pierre figurée qui imite la che* 

velure d'une femme. PronoHceiWitt. 
Bot (pied) , adj^ m, Pcs in obituum eontractns^ 

contrefait. 
Bot , s, m, chaloupe, bateau flamand , navire def 

Indes. G. v. 
Botal, adj, m, trou, canal pour le passage du sang 

dans le fœtus. G. v. rr. 
tBotane , #./. ctoflfe étrangère, rr. 
Botanique , s, f. An htrharia, science qui traite 

des plantes considérées comme êtres naturels» 
tBoUniser, v,a, chercher des plantes. 
tBotaniseur, ». a, chercheur de plantes. 
Botaniste, a. m, Htrharius. qui s'applique i la 

botanique. 
i-Bounologie, s,f,Botanologia, traité raisonna 

sur la botanique. 
fBotanomancie , s, f. art de prédire par les vé* 

géuux. 
Bochrion , s, m, sorte de petit ulcère creux dans 

la cornée, c. c. V. 
Boiiche , s,f. vase du Chili , |i pintes. G. c. r. 
Botrylles , «. m, pi. Botryllut, hydres ou polypes 

àbras,àtêtesessil9, 
Botrys, s, m. plante antihystérique , espèce df 

patte*d'oie. c. v. rr. 
Botryte , s, m» sorte de cadmie Imitant le raiûo» 

G. y. 
Botte , a. /I .Ocrea. chaussure ; faisceau ; choses 

liées ; coup ; longe ; manche; tonneau ; aman 

collier de limier; sorte de muid ; mesure <^e H* 

quide portiigaise, 468 pintes; marche-pied^ 

pi. terre , boueatuchée au soulier. * Bote. r. 
SotteUge , a. m, AUigatio, action de bocteler» 

Botebge. r. g. 
Botteler , v. a. lé. f , p, CoUigart, lier en bottes, 

* Boteler. r. y. 
Bocteleur, a. m. qui met en bottes. * Beteleur. v» 
Botter, r. ^. té. e, p. Ocnas it^utrc L\tt ou 

mettre des bottes. ( se ) , v. r. meit e ses 

bottes; amasser de la terre en marchant. * 

Botef. R. 
^ouiçr» h n* GprdopxMer qui dit dfs bpt(fl» 

H 



Digitized by 



Google 



( 54 y 



BOUC 

• Botier. R« >.' I 

Eotiinc , s, fi Ocrtét ttvicres. petite botte. ♦ Bo- 

tine. R« 
Bouard , s, m, t. de monnoyeur , marteau pour 

bouer. G.y. ft« 
Boubak , 5. m, animal quadrupède du nord. 
l.o\ibte , #• m. oiseau aquatique d'Amérique. 
j'3oabil , i. m, oiseau de la Chine , du genre du 
merle « et le seul qui chante dans ceite vaste 
contrée. 
Bouc , s. m. Hircus. m^e de la chèvre, sa peau \ 
homme très - puant. * poisson^, mâle de la 
mendole. * peau de bouc pleine de vin. B 
Boacachard * s, m, chanoine régulier réformé. R. 
Boucage, s» m. Tragoselinum, plante ombellifère 
contre la pierre. * ou Bouquetine , s, /. persil 
de bouc» apéritif, détersil, vulnéraire, su 
dorifique. B. 
Boucan , s, m. lieu où l'on fume la viande; gril 
pour boucaner ; lieu de débauche , {exprès, 
lasse.) * ( bois) , adj, vermoulu , vieux. «. 



Boucaner, v. a, né. e, p^Fumo exsUeare, faire 

fumer et griller la viande, v. a. aller à la chasse 1 

des boeuts sauvages. * répandre beaucoup de 

fumée. B* 

Boucanier, s, m. chasseur des bœu£i sauvages 

en Amérique» 
fBoucarde, *./. ou Coeur-de-boeuf, *. m, coquille 

bivalve, 
t ^oucardite , s.f^tntt de co<|uillage bivalve. 
Boucaro , s. m. sorte de terre sigillée rougeâtre. 
Boucassin, s, m. futaine, toile gommée, bougran. 
B^ucassiné. e , adj, imitant le boucassin. R. G 
Boucaut, «. m. tonneau moyen. 
t3ouchage, j. ift. terre détrempée pour la coulée, 

r. de forge. 
Boucharde, /./I ciseau de sculpteur, g. r. 
Bouche, s, /. Ôs, rictus, la partie inférieure de U 
têtei ouverture; entrée; organe du goût, 
composé des lèvres , des gencives et des 
dents, du dedans des jfoues et du palais; em- 
bouchure. 
Bouche (de) adv» de vive voix.* de-bouche, c. 
Bouchée , si f» Buccea, plein la bouche ; petit 

morceau à manger. 
Boucher , y. a, OBturare, fermer une ouverture ; 
t. d'orf. réparer, (se) , y. r, se fermer, -ché. e, 
p, adj, (esprit) sans intelligence. 
Boucher, ère , s, Lanius, qui tue et débite les 
bestiaux ; homme féroce , sanguinaire ; chi- 
rurgien maladroit. * f. Bouchère. R. 
Boucherie, t. f.LanUna. lieu où Ton tue les 
bestiaux , où l'on débite la viande ; tuerie , 
carnage , Russacre. 
Bouchet,' #• m. breuvage , hypocras d'eau , de 
sucre et de canelle. r. g. c. * corde au bord 
des dreiges. v. co. 
Bouche-trou, s, m. t. de théâtre , remplaçant, c. 
Bouchcture, s, f, barrière j fossé , t. d'agric. g. 

R, * pour arrêter les bestiaux, rr. 
Bouchin , /. m. t. de mar. endroit où se mettent 

les côtes du navire. R. G. c.v. 
Bouchoir , s, m, plaque de tôle qui ferme le four. 

G. V. KR. 

Bouchon. s.m,Obturamentttm, ce qui sert à bou- 
cher une bouteille; poignée de paillepour bou- 
chonner; cab«ret.*rameau pendu en enseigne, 
t. de caresse enfomine. b. * laine d'Anglec. G. 

Bouchonne, adj,f, chérie, v. * Bouchon, one. r* 

Bouchonner, v, a, né. e, />. Defricare, ca- 
resser; mettre en bouchon ; enfermer ; frotter 
avec delà paille; chiffonner du linge. * Bou- 
choner. R. 

Bouchot , /. m. pêcherie sur la grève. G. y. rr. 

fBouolée, s,J, Orneus, poisson du genre de la 
raie. 



B O D G 

fUouclé , «. m. espèce de chien de mer , à peau 

lisse , recouverte de tubercules. 
Ëoucle, s, f .Annulas, so. d'anneau de méul, etc. 

Boutlemenc, /. m. action de boucler, r.g.c. 
* infîbulation. v. InfibuUtiOm 

Boucler , v. d. clé. e , p, fibulare, mettre en bou- 
cle , mettre une boucle , fermer avec une bou- 
cle. * investir, {vieux). 

Bouclette , s.f, petit anneau. G. C. Y. 

itouclier, s, mX/ypeus, arme défensive ;,dé(ense, 
défenseur , protecteur. * genre de poision à 
nageoires cartilagineuses, II*. genre i*'*. d. 
Cyclopterum, — genre d'insectes coléoptères , 
qui ont la forme d'un bouclier ancien. Pettis. 

Boucon , s. m. morceau empoisonné. 

Bouder , v. 4. n. Turgere. taire la mine par hu- 
meur ou caprice. 

Bouderie, s. f, Antmi tumor, action de bouder ; 
mauvaise mine. 

Boudeur, se, adj.Tacitâ ira tumidus. qui boude. 

Boudin, s, m. Botuius, boyau rempli de sang; 



fusée ; cordon de la base d'une colonne ; t. de 
métiers. — de mer , s, m. animal du genre de; 
mollusques, très- singulier ; son enveloppe a 
la' forme et la couleur du boudin blanc. ^ 
contre •chevalet , ressort en spirale, r. 

tBoudinade , s.f, boudin d'agneau. 

Boudiné , s.f, nœud du plateau de verre.G. v. 

Boudinier , s. m. qui fait et vend des boudins, y. 

Boudinière, s.f, entonnoir pour (aire du boudin. 
G. V. * Boudinière , adj. r.' 

fBoudinure, s, f. ou Meule embougi usante, 
enveloppe de cordages , t. de mar. 

Boudoir, s, m. petit cabinet pour être seul. 

Boue , s. f. Lutum. fange des rues ; pus d'un 
abcès. 

Bouée-, #. /. chose flottante , ou petit batil au- 
dessus d'une ancre , d'un écueil , t. de mar. 

Bouement pour Bouillonnement, s. m. état d'une 
liqueur qui boue. c. {inus,). voy. Bouvement. 

Bouer , v. a. ué. e , p de mon. donner de la duc- 
tilité, v. G. 

Boueur, s, m. Qui purgat. qui ôte la boue dans 
les rues. * quitait nettoyer les ports, g. 

Boueux, se, adj. Lutosus.ylem de boue. 

Bouffant, e , adj, qui boufie , qui paroît gonflé.*^ 
Boufant. R. 

Bouffée , s, f, Inflatus. halenée ; coup de vent ; 
masse de fumée^ boutade ; accès de fièvre. * 
Boufée, R. 

Bouffement, i.m. (yùiMr),souf!le, haleine; ex- 
halaison. V. 

Bouffer , v. n. Buccas inflare, enfler les joues ; 
bomber, ». a, être enflé; soufïler ui.e bête 
morte. * {expr.popuL) manger, c. Boufer. r 

t Bouffer , v. per. être en colère , tempêter , gron- 
der secrètement. 

Bouffette , *. /. FLoccus. houppe ; sorte ^'orne- 
ment; voile du grand mât de galcre.*Boufete.R. 

Bouffir, v^ a.n, Tumidumfacere, enûçr, -fi. e, 
adj, p. enflé , ampoulé, orgueilleux ; bouffi de. 
* Boufir. R. 

Bouffissure, s.f, Tamor. enflure des chairs, du 
style. * Boufisure. r. 

Bouffoir , #. m. instrument de boucher pour bouf- 
fer la viande. G. v. * Boufoir. R. 

Bouffon, fit ^ adj, Mimus. plaisant, facétieux, s, 

personnage qui fait rire. * Boufon. one. R. 
Bouffonner, ». «. Scurrari. faire le bouffon. * 

Boufoner. R. 
Bouffonnerie , s.f. Scurrilisjoeus. ce que dit ou 
fait un bouffon pour faire rire.*Boufonetîe. b. 
Bouge, M. m. Cellula. petit réduit; logement 



B o u L 

Bougeoir , s. m. Candeiahrum humile. sone de 

chandelier sans pied. 
Bouger , v. n. gé. e , f . 5« movere. se mouvoir de 

sa place. 
Bougette , t, f, Hippopera. petit sac de voyage. 

* Sougete. R. 
Bougie , s. f, Candela cerea, chandelle de cire. r. 
de chirurde , Virga cereata, petite verge in- 
troduite dans l'urètre. 
Bougier , v. a, gié. e , p. Ceri illinere, arrêter 

les effilures avec delà cire. t. de mar. 
tBougironner , y. n. commettre le crime de so* 

domie. 
j-Bougon. ne , s. qui bougonne souvent. 
Bougonner^ v. n. {familier), murmurer entre 

ses dents. A. v. 
Bougran, s. m. Carhasus liia gummL grosse toile 

gommée. ** 

Sougranée ( toile ) , adj. f. apprêtée , mise eo 

bougran. r. G. c. 
fBouguière ou Bougîère , ou Buguière , i,/ filet 

de pêche très-délié. 
tBouillaison , s. /. fermentation du cidre. 
Bouillant, e , adj. Fervent, qui bout ; vif , afc!ent, 
prompt. * s. m. pi, petits pâtés de hachis de 
volaille. 
Bouillard , x. m. t. de mar. imaee qui donne du 

vent ou de la pluie c. * Bouillar. rr. ce. 
j'BouiUe-charmai , Bouille- cotonis, s. m, espèces 

de satins des Indes, rr. 
Bouille, s.f, t. de pêche , longue perche.* masse; 
mesure de charbon déterre; marque des laioes; 
-cotonis , -charmai, voy. Atlas. 
fBouilleau ,<r.m. gamelle pour les forçats. 
Bouillcr,^». a. lé. e, ^.troubler l'eau a?ecla 

bouille ; marquer les étofles à la ferme. G. v. 
fBouilleur ou Brûleur , s. m. qui convertit leria 

en eau- de-vie. 
Bouilli , s, m, Elixuf. viande bouillie^ 
Bouillie , s. m. Puis, lait et farine cuits ensemble. 
Bouillir , v. n. i. ie , p. adj. Bullire. se dit du 
liauide agité par le feu ; fermenter; écumer; 
faire cuire. 
Bouillitoire , *. m. t. démon. R.G.C. *op^ 
ration par laquelle on fait bouillir le métal 
avec' de l'eau , du sel et du tartre. B* ^ 
Boailloir , *. w. t. de mon, , vase de cuivre jfouf 

faire bouillir l'eau. 
Bouilloire , i,f, Cucuma, vase pour faire bouillir. 
Bouillon , #, m. Unda, se dit d'une liqueur agi- 
tée par le feu ; ardeur , impétuosité ; eaii 
d'infusion ; replis ; bulle d'air; trait de mé- 
tal ; excroissance charnue. ♦ gros plis d'une 
étoffe. B. 
Bouillon -blanc . /. m, Verhascum. plante ï nge, 
et feuilles cotonneuses , fleurs jaunes ou roses, 
adoucissante , vulnéraire , détersive. — noir, 
plante. * ou Molène. a. g. co. 
Bouillonnant, e , ad], qui bouillonne. G. 
Bouillonnement , ^. m. Undarùm glohi. état 
d'une liqueur qui bouillonne. * Bouillone- 
ment. b. 
Bouillonner, v. a, EhulUre, né.e. ;».$e!efer 
par bouillons. * mettre des bouillons a une 
étoffe ; nourrir de bouillons. G . * Bouilloner.a. 
tBouilîotte, s, f, jeu de cartes-' 
Bouin , s, m. t. de teinturier, c. , 

Bonis, #.w. ouBouisse, *./. t. de cordonnier, 
bois concave pour bomber les semelles, foy. 
Buis. . ., 

|Boui$ , s. m. façon donnée aux vieux cDi- 



peaux. 
Boujon , ^. m. t. de manuf. de laine. R. 



sale. * t. de met. oiselet ; rebord; étaniine fine; Bouîaie , s. m, lieu pîanré de bouleaint. 
partie la plus élevée du moyeu ; mi'.icu . Boulanger, v. a, gé. e, p. Panemeonjtft 
il'une feuille; renflement, adj. { bois) courbé. I faire du pain. a. g. v. RR. co* 



Digitized by 



Google 



(55) 



B O U Q 

Boulanger, ère» i,?utor, ciai fait et yend du pain. 

* Bmilangere. «• 
Boubngerie , ». /. Pistrina, an de faire du 

pain; ce ({ui concerne cet art; lieu où il se 
(ait. V. G. 

Bouldure , «. /• fosse sous la roue du moulin 
i eau. G.T. 

Boule , s.f, Globus, globe , corps rond , t. de 
tnéoiers. ' tout ce qui en a la forme. B. 

BouietQ, f. m. Bem/a. arbre à bois blanc , tronc 
nu , cime ovale , feuilles un peu triangulaires, 
fleurs en chatons. 

f'AxAét, s,f. résidu du suif fondu. 

tSoulées , s. f, f /. ratissures des caques , t. de 
cretooier. 

Bouler , v. n. enfler sa (orge , en parlant du 
pigeon ; enfler de la racine. G* Y. ^. CO« * en- 
fler en parlant du pain. B* 

fBoo'creau , *» m. espèce de goujon du genre 
(higobie. 

Boolet , 1. m, Glohut firrtus, t. de guerre , 
globe de mihal j jointure A la jambe du che- 
val * — de canon , fnût d'un arbre de la 
Guyane. B. 

BoQleté.e, aij, cberal dont le boulet est mal 
ptacé. 

Bou'ette, «./. petire boule, voyez Globulaire. 

* Boulete. r. 
Booleux , t, m. cheral trapu , fort et robuste. 
Boolerart ,- s* m. Propugnaeuium , rempart ; 

promenade plantée d'arbres autour d'une ville; 
terrain d'un bastion , d'un'e courtine. * fiou 
ierard. G. R. A. r. 

Boulercnement , /• m. Eversio , renversement 
avec désordre. 

Boalererser , r. «. Ererttre, té,t, v. ruiner ; 
abattre ; renverser entièrement ; déranger. 

Boalerue (à la) , adv, vaguement , sans atten- 
tion. V. A. 

Boali , i. m. pot è thé des Siamois, c. G. r. 

Boulicbe , i. vase de terre, t. de mar* o. c, 
♦/./. A. V. 

tBouHèche ott Trahine , s, f. grande seine. 

Boulier, s, m, filet de pèche; pot de terre, t, 
tfarchit. 

fBoufigou , s, m, filet à mailles très-étroîces. 

Boulimie , #. /• Boiimia, maladie » grande 
ntni. 

Boulin, #. m. Colambaria, trou de colom- 
bier, t. de mar. * pot à pigeon, b. 

Bouline , s» /. Vtlum ohliquk ohtentum, corde 
amarrée au milieu de la voile. 

Boufiner , y. n. prendre le vent de côté. t. de 
mar. v. 4. voler dans un camp. 

BoQHoeur,#. m, soldat qui vole dans un camp. 
*Boulineux. R. v. 

Boulingrin, x. m, tapis, pièce de gazon. 

Boilinpe , s.f, petite voile au haut du mate 

Boulinter , x. m. vaisseau qui va à boulines 
hilées. G. 

tBonlKer , t. m, Bouillère , Boulliche, Boulècbe, 
*' /. ii!et en deux bras et à manche. 

Boutoir, s, m. instrument à manche et bout ar- 
rondi pour remuer la chaux , les peaux. 

Boulon , s, m. Cnodax, cheville de fer pour ar- 
rêter une poutre , un sommier * etc. * f /. t. 
«Tarôllerie. R. 

Boulonner , r, a. né. e , f . arrêter avec un 
boulon. * Bouloner. r. 

Bouque , s. f. t. de -mar. passage étroit. * adj. 
/.chagrine, triste, v. 

Boutjuer, r. ». Vi cedcre» v, a. faire céder , faire 
baiser par force. * en parlant du singe, baiser; 
céder i la force, B. 

fBouquer, r.p, gronder, être de mauvaise hu- 
neor. 



B O U R 



Bouqnet, s.m.Stru, assemblage de fleurs ou 

de choses liées ou réunies ensemble ; petite 

touffe ; parfum du vin ; petite pièce de vers. 

* ou Noir-museau , maladie des bèies à laine. 

Bouquetter, s, m, vase a fleurs. 

Bouquetière , *, /. Coronaria. celle qui fait 

et vend des bouquets» * iiouquetiere. r. 
Bouquetin , #. 1». ihe», bouc sauvage. * bou;. 

des rochers ; U habite les Alpes , il est pm> 

grand que le bouc domestique. B. 
fBouquetine, x./. voyez Koucage. 
ptiouquetout , s. m. petit boutcux , fi.et et 

Vtche. 
ftiouquette, «./. petite bouche. (WeuO 
tiouquin, s, m. Ibcx. vieua bouc; satyre, 

maie des lièvres et des lapins; vieux livre. 

vais eodest. 
Bouquiner, v. «• en parlant des lièvres en 

coic ; chercher ou lire de vieux livres. Codicei 

icrutarL 
Bouquinerie, s. m. amas, commerce de bou 

quins. 
Bouquioeur , «• m. qui cherjche de vieux livres. 
Bouquiniste , s. t». marchand de livres vieux ou 

de hasard. 
fBour ou Bourmto, «. m. soie de Perse, a*, qua- 

lité, 
Boura « s. /. étoffe de lainA et soie* G. y. * Bou 

ras. R. 
Bouracan , s» f^ Pannus cHimtuu* étoffe , gros 

camelot. 
Boutacanier , *• m. ^ricant^e bouracan c. G 
fBouraginées , s, f, pLAsptrifoliam nom d'une 

famille de plantes qui comprend U bourache , 

la consoude, etc. 
fBoura^ue, bourache, cage, «./.^ourrague, 

panier , cazier , «. m. claie, s. fi nasse d'o-i 

zier en souricière* 
'['Bourasseau , Jt. m. boite au borax. 
Bourbe , s, f. Canum, fange , boue, terre molle. 
Bourbelier, /. m. poitrine du sanglier. R. v. 
Bourbeux.se» ûdj, Canosus. plein de bourbe. 
Bourbier , #. a. Lutum, lieu creux plein de 

bourbe ; mauvaise affaire. 
Bourbillon , s. m. Pus. t. de vétérin. pus d'un 

apostèmc. 
fBourbon , x. m. t. de salines , pièce qui sou» 

tient les poêles. 
tBourbonniste , adj. s. t g. partisan des Bour- 
bons. {yitu»\ 
Bourbotte ou Barbotte , s, fi poisson. 
Bourcer , v. tf . trousser , carguer un peu les 

voiles. G.co. v. RR. 
Bourcet , x. m. voile et nAx, de misaine. G. y. rr. 
Bourcetce, /./. plante que l'on mange en sa- 
lade.* Bourcete. r. voy. Mâche, c. 
Bourdaigné, /./• sorte de pascel bâtard, c. G. 
Bourdain , s. 1». sorte de pêche. * Bourdîn. y. 
Bourdaine , s. f. Rhamnus frangula. arbrisseau. 

Bourdaloue , s. m. pot de chambre oblong. s. fi 
tresse , étoffe , linge. * Bourdalou , «• i». R. v . 
T. G. * sorte oe laine de chapeau, co. 

3ourde , s, f. Fabula, fausse nouvelle , dé- 
faite , mensonge.* t. de mar. voile; soude de 
qualité inférieure, b.^ 

fBourdelage , s, m. droit seieneurial. rr. 

Bourdetai, x. m, gros raisin de treille, v. c G. 

Bourdelier. #• m, t. de jurisprudence, v. 

^Bourdelois. e , s. adj, Je Bourdeaux. R« * ou 
fiordelou. 

Bourder, v. n. (popul,) mentir, se moquer. G. a. 

Bourdeur. se, adj, {popuL) menteur , qui 
donne des bourdes. G. a. v. r r. 

fBourdigue , s, m. enceinte de filets , ou parc , 
ougord. / 



B O U R 

Bourdillon ou Merratn , s. m. bois refendu pour 
les futailles. 

Bourdin , s. m, espèce de pêche. R« C. y. 

^Bourdine, s, f, soupe à l'ail. 

Jourdon , s. m, Ptngrimorum kaculum. bâton 
de pèlerin ; grosse mouche , Fucus, t. de pê- 
cheur; cloche; jeu d'orgue, de musect^i 
omission , t. d'imprimerie. * fil tourné sur l'au- 
tre, t. d*épinglier. 

Bourdon (faux-) , s, m. pièce de musique dont 
les parries se dûment note contre note. 

^Bourdonnasse , 5. /. grosse lance creuse. 

Bourdonné. e,4iJ;. t. de blas. terminé en boule. 

• (papier) ridé. b. 
jSourdonnement , s. m, Bomhut, bruit sourd, 

confus ; cris des bourdons, des abeilles; brui; 

daiis les oreilles. 
Bourdonner, v. n. Bombumfiacere, bruire.faire 

un bruit sourd , confus , un bourdonnement ; 

se dit du cri des bourdons. * Bourdoner. r. 
Bourdonnet, s. m. PuhiUus, charpie en noyau, 

O. A. *Bourdonet. r. 
Bourdonnier, s. m, qui porte un bourdon, v. 

* s,f, support de la poutre d'un moulin, b. 
fBourdonnière , s, fi t. de serrurier 5 arron*-* 

dissement au haut du chardonnet. 

Bourg , s, m, Pagus, village considérable. 

Bourgade , s. fi. petit bour|. 

fBourgène, s, m. aune noir, du genre du ner- 
prun , croît dans les taillis ^-les lieux humides. 



Bourgeois, e » a Civis, habitant d'une ville ; 
roturier; dief d'atelier, adj. du bourgeois) 
s. f. tulipe ; monnoie d'argent. 

Bourgeoisement , adw, More civico, d'une ma- 
nière bourgeoise. 

Bourgeoisie , s» f. Ci¥ts. qualité , réunion des 
bourgeois. 

Bourgeon, #. m. Gemma.hovxon ouvert et dé» 
veloppé , qui renferme les branches , les 
feuilles et les fruits; jeune pousse de l'année ; 
bois tendre et jeune ; bobes au visage. Pa* 
pula. * pi. ou Escouaillcs , laines en brin. o. 

.iourgeonné. e , adj, qui a des bourgeons, o* 
(n«) 

Bourgeonner, y. «. Genunare* né. e,/r. bou- 
tonner , jeter des bourgeons. * Bourgconer. r. 

Bourgmestre , s. m. Consul, magistrat de po- 
lice en Hollande. * Bourg-mesue. k. Bout- 
gue-mestre. y. 

fBourgnt, s, fi, ottBourgnon, s. m, nasse. 

Bourgogne , /. m. ( vin de ) * #. /. sainfoin. 

dourpuepine , *, /. voy. Nerprun. * Bourg» 
épine, R. 

Bourguignon, ne, adj. #• ^duus Burgundio^ 
de Bourgogne. 

Jourguignote , s. fi casque; bonnet mîlitatm 
garni d'étoffe. * Bourguîgnotte. G. c. 

^ouriquet ,.s, m, sorte de tourniquet, g. *Bo«r<» 
ri<^uet. y. 

Bourjassotte , s. fi figue d'un violet obscur. G* 
c co. * Bourjassote. rr. y. 

fBourleur , /. m. enjôleur , séducteur. 

fBouKme, s. fi, soie inférieure de Perte, rr. 

Bourrache , s. f, Buglossus. plante potagère , 
annuelle, très- employée ; elle divise les jm- 
meurs, rétablit les sécrétions; diurétique , 
adoucissante , béchique et très-sudorifique , 
cordiale. * Bourache. r. Borago, 9ouffio« 
che. r. 

Bourrade , s.fiPulsasio, atteinte donné par le 
chien au lièvre ; coup de crosse ou du bout 
du fusil ; attaque ou répartie vive.. * Bou* 
rade. r. 

^Bourrage , s. m, ce qui sert i remplir un vide. 

Bourras , s, m, gros drap , bute* * Bouras 9 
gros plis. R. 



Digitized by 



Google 



(56) 



B O U R 

Bourrasque , t. f, ProctlU. tourbillon de vent 
impétueux ; caprice ; accès ; accident ; vexa- 
tion. * mal imprévu et passager, b. ♦ Bouras- 
que. a. 

Bourre , #. /. Tomentum. poil d'animaux qua 
drupèdes , tels que le taureau , le cheval , le 
cert, etc. — d'une arme à feu ; graine d'à- 
nemone ; bouton de la fleur ; remplissage 
dans un livre. — de soie , filoselle ou fleuret. 

• Boure. R. 

Bourre* Unisse, «./.bourre de laine. ^Bourre- 

lanise.v. Bourlanice* tontice , s,f, tontare 

de drap. b.. 

Bourreau, relie • s» Camifcx, ^ exécuteur de la 
Justice criminelle ; inhumain ; dissipateur. 

* /., femme qui maltraite ses enîins -, sac garni 
de paille , mis sur Tépaule , pour porter un 
fardeau. * Boureau. rele. R. 

Bourrée , «. /. Fascicu/ut. fagot de branchages; 
danse, son air i deux temps gais. * Bourée. r. 

Bourreler, v» a, Crociare, maltraiter, tour- 
menter, -lé. e , f . et aJj, déchiré , tourmenté 
de remords. * Bourcler. R. 

Pourrelerie» «• /• métier, commerce debour 
relier. 

Bourrelet eu Bourlet . s, m. Circulus tomento 
far tus, coussin rond ; enflure circulaire, t. de 
mar. cordes tressées ; saillie en rond. t. d'agr, 
grosseur i la greffe. * Bourelet. R. c. 

BourreUer , s. m. Htlciorum opiftx^ faiseur d'bar- 
noîs. • Bourelîer. m,. 

Bourrer , v.. a. tomento farclre. ré. e , p, mettre 
delà bourre; porter des coups ; frapper , 
quereller i réprimander; pousser vivement; 
maltraiter ; arracher du poil au gibier, d. 

• Bourer. r. 

Bourriche , s.f, sorte de panier. ♦Bourîche. r. 

Bourriers , s, m, pi, paille dans le blé battu. 6. 
V. * Bouriers. r* 

Bourrique , s, f. Minus, Inesse ; mauvais che- 
val ; tourniquet ; civière de couvreur. * Bou- 
rique. r. 

Bou:iquet » a. ». Asellus* petit Inon ; ou chat , 
t. de couvr. chevalet pour poser l'ardoise, 

* Bouriquer. rr. 

fBourir , v. n, t. de chasse, rr. ♦ Bountr, b. 
ffiourrir , y. «. se dit du bruit que fait la per- 
drix en prenant son voU 
tBourrocbe , s. f. voy. Bourrache. 
Bourru, e, aêj.Moroms,\>\tMxtt ^ capricieux; 

qui a de la bourre. * ( vin ) doux et trouble. 

B. * Bouru* R« 
t3oursal , s, m. sorte de fliet coniqire. 
Bo«»rsault , «. m. sorte de saule. * batte de plom 

hier. b. * Boursâut, y. r. 
Bourse , s, f, Crumdna. petit ttc pour mettre 

l'argent , les cheveux ; filet ; pension ; mai- 

lon de change, pi, t. d'anat. vessie, t* de 

jardin, enveloppe. * espèce de poisson, t. de 
. bot. partie membraneuse qui se déchire pour 

former un anneau. Bursa, -— t. de com. 

monnoie de compte turc , 1500 fr. B. 
Bourse â pasteur, ou Tabouret, f. m. plante 

astringente , dont le filet aplati a la forme 

d'une bourse. * Boursette b. 
Bourseau , s, m, enfaîtemement de plomb. C. 
. G. V. * outil pour arrondir le plomb, b. 
fBourxeau ,vi. m» t. de charpentier et deplotn- 

bier. »s. 
BoorHtte , s, f, bourse k pasteur. * Boursete. r. 
fâoarsette , s, f.^tûtt partie du sommier d'un 

orgue. 
Boursier, ère , s» In gymnafio aiimentarius, qui 

a une bourbe ou pension ; qui fait ou vend 

dev bourses; celui qui Cait^U dépense. * / 

M\>urUcce* r. 



:B O U T 

Boursiller, f. h. Ptennia* in communt confem, 
contribuer pour une petite dépense. 

tBoursin , #. m. voy. Bousin. 

fBoursin , s. m. t. de maçonnerie, rr. 

Bourson , s. m, Loeulus, petite bourse. * et 
Bourseron. G. 

fBoursouflade» «. /. enflure ; vanité ridicule. 

Boursouflage ,1. m. enflure, â.y. 

fBoursouflement , #. m. t. de chimie , aug- 
mentation de volume par le feu. 

Boursoufler ; v. a, flê. e , p, Tumtfacert, en- 
fler la peau. * BoursoufHer. co. 

Boursouflure , *. f, enflure, a. t. 

fBousard , #. m. fiente molle du cerf. 

Bousculer , v. tf. lé. e, p. renverser, pous< 
ser. A. y. 

Bouse ou Bouze «• /. Buhulum, fiente de vache , 
de boeuf. 

fBouser o« Bouxer , y. 4i« é. e, f . enduire d« 
bouse. 

fBousier ou Bouzier , /. m, Copris, genre d'in- 
sectes qui n'ont pas d'écusson entre les étuis 
k leur origine , vivent dans les immondices. 

Bousillage, /. m. Luua consttuetio, chaume 
et terre détrempée ; ouvrage ma' fût. 

Bousiller , v, a. Luto construire, lé. e , p. cons- 
truire avec du bousillage ; travailler mal. 

Bousilleur. se , s, Structor luteus, celui qui fait 
du bousillage ; celui qui travaille mal. 

Bousin ou Bourshi , s, m croûte tendre de la 
pierre. 

Bousquier, r, a. t. de mar. butiner. G. c.y. 

Boussoir, s. m, pièce de bois pour lever l'an- 
cre. G. y. 

Boussole, s,f. NoticA pyxiê, aiguille aimantée 
avec une rose des vents ; sa boîte ; modèle , 
guide, conducteur. 

Boustrophedon «1. m, sone d'écriture de droite 
à gauche et de gauche à droke. * Boustro- 
phedon. R. 6. c. Boustrophe. y. et Bustro- 
phe. A. G. 

fBousure , s, m. composition pour blanchir les 
pièces , t. de mon. 

Bout , #• m. Extrtmum, extrémitd d'un corps , 
d'une espace en long ; fin d'un temps ; reste 
t. de métiers. 

fBout-avant , «. m. inspecteur qui fait remplir 
lefaxel, t. de salines. 

Botit-au-vent , uév, t. de mar. contre le vent. v. 

Bout à bout , aév, les extrémités jointes. * Bout- 
à-bout, c. G. 

tBout->à-port, s. m, celui qui fiiit ranger les 
bateaux. 

Bout (i) ady, au terme , au but. * A-bout. c. 

Bout d'aile , /. m. extrémité des ailes , plume. 
* Bout-d'aile, c. R* 

fBoui-d'argent » d'or . 1. m. t. de tireur d'or ; 
bâton d'argent , d'argent doré. 

f Bout de l'an , s, m, service pour un défunt un 
an après %n mort. G. 

tBout de quièvre, s, m. grand hayeneau è 
perche< croisées, r.de pèche.'^de quèvre.G.R. 

IBout de pétun ou A ni, s, m. oiseau d'Amé- 
rique, à plumage noiraveo-des reflets violeu, 
ou vertSHiorés. 

Bout du compte ( au ) , adv, tout considéré , 
après tout. * Au-bout-du -compte, c. G. 

Bout portant (à) adv, le boiit de l'arme posé 
sur celui qu'on attaque. * À*bout-portant. c. 

Boutade , s, f, Jmpttus, caprice ; vers laits par 
caprice ; danse, petit ballet impromptu. * sail- 
lie d'esprit ou d'humeur, b. 

Boutadeux.se, adj. qui a l'esprit vif. y. c. * 
capricieux^ chagrin , morose , fantasque , bi< 
zarre et^ quinteux. B. 

fBouune I i« /. étoile de Montpellier. |li« 



BOUT 

tBouUnes, *.f,pL toiles de coton de Chypre. 

Boutant, adj, t. d'iirchit. en demi-arc. 

fBouiargne ou Poutargoe , /. /. voy. Caviar. 

Boutargue,^. /.œufs de poisson s^lés, coo&u 
dans le vinaigre ; caviar. 

fBotttasse , «• /. bordage des bacalas. 

Boute , j. /. futaille , t. de marine, r. c. g. v. 

Bouté, e, udj, cheval quia les jambes droites, 
du genou à la couronne. 

Bouteau, #./• petit filet de pèche. * eu Bout de 
quèvre. G. y. ** pi, rr. 

Boutée , s, /*. ouvrage qui soutient une pous- 
sée. G. y. RR. 

Boute-eiMrab , s, m. Jocosus, celui qui eictte 
au plaisir , etc. ; tarin , oiseau qui excite les 
autres 4 chanter. 

Boute-feu s, m. Incendiurius, querelleur, incen- 
diaire ; bâton, fourchette avec un maoche 
pour le canon ; canonnier» 

Boute-hors , s, m. sorte de jeu. * loquacité, v. 
t. de mar. petite vergue pour les bonnettes. 

* Boute-dehors, al. 

iBuure-lof, ou Boute-de-lof, /. «i. pièce U 
bois qui tient les amures de misaine. 

Boute-selle , «• m. t. milit. signal pour monter i 
chevaL 

Boute-tout- cuire , /.jw. (/bisi/Mr) dissipateurj 
goinfre. 

fBouteillage , #. m. ancien droit seigneurial. 

Bouteille , /. /. Lagena, vase de verre à gou- 
lot , son contenu ; ampoule ; vessie pleine 
d'air. pL t. de mar. saillie en charpente sur 
les côtés de l'arrière. 

fBouteiller , v. a» é. e , p, goder, former des 
ampoules. 

Bouteillier • s, m, boutillier, qui a soin des b<m- 
teilles. * pâtre qui trait les vaches, b. 

Bouter (vieux) , v. a, té. e , p, mettre ; v. «• 
pousser le yin au gras. * ôter la chair d'une 
peau , t. de met. G. ♦ (de lof) venir M 
vent , bouliner. B. 

ÎBouterfin , a m, outil d'épinglier. 
outerolle, x. /. Munimentum, outil de lapi- 
daire ; poinçon acéré ; garniture de fourreau ; 

* fente de clef , cercle de fer qui entre dans 
cette fente» B. * Bouterole. r. 

fBouterot , <r. m. burin de doutier* 

ÎBouteroue , s,f, borne , garde-fou. 
Bouteuse , s, f, ouvrière qui boute , ou place 
lesépinglei sur le papier. 

fBottteux , f. m. grande cruble â manche. * OB 
BoutMle-quèvre» Au 

fBouticlar , s, m, bateaa daas lequel on ttios- 
porte et nourrit le poisson. 

Boutillier , 1. 1». échanson , intendant du vio. 

Boutiquage, s, m. vente » cotnmerce en boutique. 
(ironique), c. 

Boutique, s,f, Taherna, lieu au rez-de-chaus» 
sée , où Ion vend , où l'on travaille. * ba* 
teau , réservoir en bois pour le poisson, f. 

Boutiquier, s. m, ( sroiiif «# ). marchand te- 
nant boutique. A. c. 

Boutis , s, m. Rostri vtstigium, lieu ou les bêtei 
noires fouillent. 

Boutisse, adj, /. /. pierre placée en long dans 
l'épaisseur d'un mur ; parpeigne , pamieres^e. 

Boutoir , s, m. Apri rostrum. outil de maié- 

, chai , de corroyeur ; grouin du sanglier ; 
couteau pour écharner. 

Bouton , s, m. Gemma, bourgeon ie% arbres; 
bube ; boule de métal ; instrument de chi- 
rurgie ; arme des Caraïbes ; t. d'arts et wét. 

* réidu après l'affinaee ; -d'argent, d'or, ptar- 
mique à fleurs doubles , plante if ornement. 
— gris , corps naria et tminal que son noa 
leul définit* 

fiûuconoer, 



Digitized by 



Google 



(57) 



B R A C 

Boutonner , ^. a, GMmlU ûstrimgere, né* t , p. 



B R À I 



BRAN 



mettre, passer les boutons, v. a. pousser qui ressemble au cotifère, et (|ui a une éciille 



des bourgeons* ( se ) , y. r. mettre ses bou< 
tMs. * f, aéj. ( homme ) caché » mystérieux. 
B. * Boutoner. r. 

Boutonnerie , x. / Êibrique • marchandise , com< 
Berce déboutons. *ooutonerîe. r. 

Boutonnicr, i, m, ^\ vend ou fabrique des 
boutons. * Boutonier. m.. 

Boytoanicre , s./. Pùsutû, entaille pour pas» 
série bouron. • Boutoniere. b. 

fSoutriot , i. m. burin de cloutier* 

tBoutrolle , t. /. extrémité arrondie de la dé' 
tente, t. d'armur. 

Boet-iaigneux , #. m, collet de Teau, de mou- 
ton, t. de boueher. 

tSoiit-salick , s, m. coucou du Bengale. 

BoBts- rimes, s, «i. pL rimes à remplir. * iing. 
sonner de bouts-rimés • b. 

Bouture, s,f. Taits. branche garnie de bou- 
tons séparée et replantée , u d'aru. t. d'orf. 
eau p<Mir blanchir^ lessive. 

Bouvard , «. f, marteau pour irapper la mon- 
noie. * Boavart. R. 

Booveau ,i. m, jeune boeuf. * et Bouvart. R. v 

Boavemenc, s. m. outil de menuisier , sorte de 
rabot. * monture en porûon de cercle inverse , 
faite par le bouvement. * ou Bouement. R. G. 

BouTerie, #./. Buhite* étable à bœufiidansun 
marché. 

l'oaveron , #. m, espèce de bouvreuil, b. 

Bouvet, s. m. sorte de rabot pour faire des 
ratnuref. 

Bobvitr. ère , s. Buhuicut» qui oirde ou con- 
duit les bœufs ; rustre , grossier {figuré) ; 
petit poisson tie mer ; constelladon septen- 
trionale, qui suit hi grande ourse. * /. Bou- 
vière, 1. 

BoariJIon , s, m» Jmveneus, jeune btmif. 

Boovreuil, «. m.PyrrkuU, Bouvret, fiouveron 
«tt Pivoine , oiseau. 

tBonian , s, «• pt, fiente ronde et molle que le 
cerf )ette au printemps* 

t^ouzin, «* m. masse de glace remplie de sable, 
d^berbcs, de terre; enveloppe tendre des 
pierres détaille. 

povello, «• m, monnoie de Perse , i^ liv. 4 t. 

fBoxer , v. «* se battre i coups de pobgs* 

IBoxcor» mdj, qui se bac souvent à coups de 
poings. 

MpD, S, m, Int:stinum, intesrio, conduit sî- 
Btttaz ; conduit de cuir ; lieu étroit et long. 

Boyaudier , <* as* qui prépare et file des cordes 
iboyau* 

B^Tao-eatier , s» as* intestin droit, r. 

Bojré , «. jiv, prêtre àts peuples de l'Amérique. 
0. • Boyer. r* v. 

''oycr, s. «. espèce de chaloupe.^8. 

tBezal, #* s. t. d'archit. rr. 

tBrabaote, s. f. toile d'étoupe de lin» fabri- 
^oéeâGand. rr. 

tBrace ou Sarabale, s, /. sorte de casaque an- 
tique. 

Bncnct, «* M* Armil/a, bijou que Ton pone 
sa htas, t. d'art et métiers. * lingot d*or 
•longé et roulé, b. * ou Brasselet. c* 

fnçbe , s, f, mesure allemande , 10 pouces 
J ï'gnes. * ou Brasse. 

Boclîer, Brasséier, v. a* t. de mar. tendre et 
détendre les branles. G. y. co. * crier de 
toutes ses forces. ▼. * Brâcher. r. 

■achet, /. m. sorte de chien de chasse* o.v 

^./Brichec b. 

«drial, e, màj, qui a rapport au bras. * s 
«. muscle. B. frononct\ ki. 

«fcWo , i. m, petit d'un ours. «. y, RR* 
Partie /* Dlçtionn, Unlv, 



Brachioni «• m^ Brachionmus, vers îofusoire jBraisière, s./) grand étoufFoir pour la braise, g.y, 



sur le dos. m* 

Brachycataleptique » tf 4f* terme de poésie an< 
cienne. y. 

Brachygraphe » i* n. qui écrit par abrévîa* 
dons. A. y. 

Brachygraphie , s* m* art d'écrire par abrévia- 
tions. 

tBrachylogie , #. f* manière de s'exprimer par 
sentence. Pronone€\ ki* 

fBrachyogle, s. m. Braehycgloùs» genre de 
plantes radiées. 

Brachypnée , s, f, respiration courte et lente. 
g. g. rr. ProHoncit ki. 

t Brachypote , s, m* frénétique* 

fBrachy stères» s, m* pL Brûckyosurum^ insectes 
coléoptères à antennes perfoUées. 

'l'Brachystochrone , *. jT* cydoïde ; courbe dé- 
nommée par Bemoulli. 

Braémane , Bramin , Bramine , s. m, prêtre ou 
philosophe indien* * Brachmanes. r. 

fBracon, #• as. appui d'une pone d'écluse. 

Braconner , v* e. chasser funivenaent. * Bra- 
coner. r* 

Braconnier, s» m, celui qui braconne ; qui tue 
beaucoup dedbier. * Braconier.R. 

f Brtctéate » s,f, médaille faite avec des feuilles 
de métal* 

tBractée , s. f» expansion qui accompagne les 
fleurs & la base des péduncules. adj, f, voyez 
Bractéïfère* 

fBractée, aàj, ou Florale, (feuille}qui naît avec 
la fleur. 

fBractéifère ou Bractété. e » adj. qui porte des 
i>ractées , t. de bot. 

Bractéole , s.f, feuille d'or ; lame d'or* 

Braiypepsie, t. m* t. de méd* digestion lente 
et imparfaite* r. g. c. 

tBrago: , s. m, pendeur de galère. 

Brague, s. /. ce qui cache lesécUssesduluth. 
g. y. RR. * cordage passé par les a£Futs du 
canon » t* de mar. b* 

Braguer, v; n, {burluaut). mener une vie 
joyeuse ; faire le fannron. c. g. y, 

Bragues, t, /. pL divertissemens en amour* 
( buriêsqut), c. 

tBraguette , s, /. cordage du mit de hune. 

Brai , /. m* sone de goudron , matière rési- 
neuse. * piège ou lacet pour les petiu oi- 
seaux. B. 

Braïe , s,f, ( vieux ) . Pamnieulus, devant de cu- 
lotte , haut de chausse ; linge. * Braie ou Bra- 
guette, y. 

Braie» «. f. t. de mar* cuir ou toile poissée 
t. d'impr. peau qu'on met sur le tympan ^ fris- 
quette qui n'est pas tnontée*f/* pièces potu 
soulaeer les meules. 

Braillard, e , x. adj, qui aime à crier sanssu* 
jet , qui parle haut , beaucoup et ntal - à 
propos. 

f Braille, #. /. pelle pour remuer les harengs. 

Brailler , v* n, CUmitare» crier , parler mal-a- 
propos. * saupoudrer le hareng • le remuer à 
la pelle. B. 

Brailleur. se , i. qui ne lait que br»iUer , qui 
braille* * adj, co. 

fBraime, s.f. femme stérile* 

Braiment, s, m. Asiôtti. cri des ânes, braire, 
Broiement, y. 

Braire» v. «. SLudirt, crier, braire en parlant 
de l'àne ( chanter . plaider en braillant. 

Braire » r* ai. cri <)• ^'âoe* c. o. 

Braise » s.f» Pruna. charbon ardent ou étefnt» 

^8raiser, v. «• é.e, p* faire cuire à la braise* 

Braisier, $, ai^bMclie «è l'an mec U biaîfe< 



fBraisine , s.J, mélange d'argile et de boue pour 

enduire les moules. 
fBrak , adj. ( hareng ) è rooidé salé , t. de ^ 

commerce. 
Bramer » y. r. le cerf brame. G. y. rr* co, 
fBramie % s. f, BramU, plante rampante des 

Indes qui tient des gradoles. 
Bramin. e, j. m, prêtre, voy. Btacmane. 
Bran , s. m. madère fécale. -« de Judas » taches 

de rousseun. 
Bran de scie » s. m» poudre de bois scié, a y* 

* Bran-de-cie. c. 
Bran de son « j* ai. le plus gros du son* * Bran* 

de-son. c. 
Brancades, Sff. pi, chaînes des forçats. O.T» 
Brancard , s. m. Arcera. ( de carrosse) ; litièrt 

i bras ; grosse ciyière. 
Brancardier » j. m. qui porte , conduit on bran* 

card. G. 
Branchage, s. m» RamaiUi, toutes les bnhches 

d'un arbre* * 

Branche, t,jf. Ramus, brin; morceau de bofs 

que pousse le tronc; t. d'arts et métiers. 

* petite veine ; rameau; l'une des deux par* 
net d'une chose en long. b. 

Branche-ursine. i. /'. plante, voy. Acanthe* 
Brancher , v. a, Arhori suspendere. ché. e»^* 

pendre à un arbre » v. n, se percher sur une 

branche. 
fBranchiale , s. m, poisson du genre de la lam* 

proie. 
Branchide » s. m. prêtre d'Apollon, r. 
Branchier , adf. jeune oiseau oui ne fait quf 

voldsçr de branche en brancne. y. G. 
Branchies , s. f. pi. ouïes de poissons* * o« 

Bronchies. a. 
ffiranchiopode »j. mmBranchiopoda* espèce dt 

cancer. 
fBranchionège , adj. f. ( membrane ) des ouïes 

éts poissons , s. m. pi. 1*. genre des pois» 

sonsi squelette cardlagineux , oranchies fixes* 
Branchu. e, adj. Ramostts, qui a des branches* 
tBrandade , s. m* ragoût provençal pour le 

merluche. 
Brande , j./. aibuste qui crott dhnc les Landes ( 

lieu où il croit. * terre de peu de- valeur. B* 
Brandebourg, s.f. Psnula, sorte d^abillement* 

s. m. boutonnière avec ornement. 
tBrandebourgeois, s. adj, de Brandebourg, r* 
Branderie ^ s. f. manufacture de brandevin. 0« 
Brandevin , 1. m, sorte d'eau-dc-vie ; eau-de-vie. 
Brandevinier* ère, <. qui fait ou vend l'eau* 

de-vie. 
Brandillement» «* as. LikrameM» mouyensent tn- 

brandillant. 
Brandiller » v* a. Jaçurs crursu lé. e » p. mon* 

voir de ci et de là. ( se ) , v. f. se ba» 

llincef. 
Brandilloire , s. f, balançoire de cordes ou dt 

branches. * pi. al. 
Brandir , v.a, Hastam €oruseare,( di. e , /. adj^ 

vUux y secouer , balancer dans sa main , t. c!f 

charp.; arrêter, affermir. 
Brandon » s. m. F^iar. Bambeauou poignée éê 

paille, tison. * paille entortillée au bout d'us 

bâton, pi. corps enBammés qui s'élèvent d'un 

incendie* b. 
Brandonner . y . tf. né. e , planter des br|t9<loaa 

dans un champ. * Brandoner. R. 
BranUnt. e » adj. qui branle , qui penche d'un 

côté , de Feutre. ^ «. m. croix sans coulant , 

terminée par une pendek>que , t. de joail.B. 
Branle, s, m. VactlUfio, agitation de ce qui 

branle ; danse gaie ; espace parcoRra en bran» 

Ur%, ^ premier mouyesM^t ^ incetâuide ^ Ut 
)3 



Digitized by 



Google 



(58) 



BRAS 

de vaUseiu. B« 
Branle-bas , s* »• t* de fnar« ordre de décendre 
les branles ou Uts suspendus. * Braolebas. a. 

Branlement , s. m. Mono, mouvement de ce 
qui branle. 

Branler, v. tf. n. Commoven, lé. e, p. agi- 
ter, mouvoir, remuer. ( se) ,v. r.sagiur, 
se remuer, v. a. être agité ; pencher de côcé 
et d'autre. 

Branleur. se , /. qui agite, c. c, t. y. 

Branloire , s. f. plahcne en bascule , t. de 
ibrge. t. de met* corde pour branler ^ chaîne 
de levier* 

Branta , /• /• softe d'oîe d'Anglecerre. 

Brsque, s, m, Canis sagax» chien de chasse, adj. 
écourdL * ou Brac. a. v. 

Braçiuemart, i. m, épée courte et Iarge« sab^e , 
cimeterre. * Braquemar. 

Bxaquement, s* m. action de braquer, ses ef- 
fets. * situation <ie ce qui est braqué, b. 

Bracpier; v. a» Lâuirim aué. < > i^* tourner , di- 
riger d'uA certain côte , en mirant « en ajus- 



tant* .. ^ 

Braques , s. f-pl» Pinces d'écrevisse. c v 

Bras , «. m. Èrachium, membre humain qui 
tient à Tépaule ; puissance ; canal, t. de met. 
outil de lapidaire. * appui du bras } vail- 
lance ; branche, b. 

Bras (i) , adv. i force de bras. * A-bras. c. 

fBras ( i plein bras ) adj, à la brassée. 

fBras ( à tour de ) adv. de toute sa force. 

Bras dessus , Bras dessous , adv* avec amitié ; 
A. * en s'embrassant. b. 

Braser, v. «. Ferrtminare. se* e,p. souder; 
t. de brasseur , travailler. 

Brasier, s* m. jirdtntu pruna, feu de char- 
bons ardens ; feu d'amour ; bassin pour la 
braise. * voy. Braisit r. o. 

Brasiller , v. tf. lé. e , ^ fiire griller promp 



-^ BREF 

cuite ou de fer pour brasser le métal en 

bain. G. v. r, 
tBrassour , j. /. petit canal , t. de salines, 
t Brasure , «• J. endroit où deux pièces de mé- 
tal sont brasées. 
Brathite , «. /. pierre qui représente des feuilles 

de Sabine. * ou Sabinite. y. G. 
tBranlts , s, m. pi» toiles rayées des Indes. &A 
Bravache , 5. m. fanfaron , faux brave. 
Sravacherie , i. f, jactance frivole. T. 
Bravade , i. /. U'umentes minm, action , parole , 

manière par laquelle on brave. 
Brave , adj. 2 g, s. Eximius, yaîUant f coura 

geux ; honnête ; bien vêtu.^ 
Bravement , adv. Fortiur. vaillamment , avec 

bravoure -, habilement , adroitement. 
Braver, v. «. Conummtre. vé. e , f. affironter, 

narguer ; regarder avec hauteur, avec morgue 

ou mépris. 
Braveric , s, /. {familier ). Nimius eultus, 

magnificence en habits» 
Bravo, adv, i. m, pi- terme pour applaudir. A. y 
Bravoure , i./. MûiMnimitas» valeur éclatante. 

pi, actions de valeur. 
Brayer , v. a, Résina inducere, yé. e. f .enduire 

die braie. 
Brayer, s» m, Sueligamen, sorte de bandage 

pour Iti hernies ; cul d'oiseau ; cordage , 

t. d'arts et met. bandage. 



tementsur la braise. *y««. sedkdelaki* Brebictte , s, /. petite brebis, y. 

mière que la mer jette la nuit. t. n.^wr, . r z^...-- e u^ j.. u.iî. 

Brasque , s.f, t. de fondeur, ou Brasse , enduii 

d'argile et charbons piles. 
tBrassade, «• /. espèce de fUet à grande 

mailles. 
Brassage, «. n. t. démon, droit de fabrication 
Brassard , j. m. Brachiale» sorte d'armure , de 

garniture pour couvrir le bras. 
Brasse , « ./. Orgia» mesure , deux bras étendus, 

5 A tf pieds, 1 mètres. 
Brassée , s, /. contenu entre les deux bras. 
Bratséier , v, a» foire la manœuvre des cor 

dages. G. voy. Bracher. c. * Brasseier. y. 
Brasser, v. a, Suhigere, se. e, p, remuer, 

mêler avec les brai; tramer, machiner, 

comploter. 
Brasserie , s, /. Ctrvitiét offieina,, lieu où l'on 

fait la bière. . 
Brasseur, se, s» Qui cervisiam eoquit» qui 

brasse , 'fait brasser la bière. 
fBrasseyage, s, m, effet d'être brassé pour la 

route du plus près , t. de mar. 
fBrassiage, s, m, quantité de brasses qui me- 
surent la profondeur de la mer. 
fBrassiage, s» si. mesurage à la brasse, y • 
Brassicaires, «• «t. pL inseaes. l. * sing» papillon 

de chou. B. 
BrasMcourt , /• m. cheval è jambes arquées, o, 

.-y.B. «i» Bracfaicourt. &r» 
Brassières , s,f,pL SuhuaUa brtvior» petite ca- 
misole. * Br<uières. m. 
Brassin , j. as. cuve de brasseur , son contenu. 

* quantité de savon fiit à-la-fois. b. 
tBrassin , s, m, t» de brasseur , la bière faite 

en une fois. 
Brassoir , s, ai. t. de mono* canne de (ene 



Brayes , s. f.pL torchons, c, 

firavette , s, f, fente du devant du haut dt 
chausse. * brayeto. b. Braiette. c. Braïette. G 

Brayon » s» m. t. de chasse , piège, o. y. rb. 

firéane , s.f, toile de lin de Normandie. c.G.y. 

Bréaot , «. m» bruant , petit oiseau de la gros- 
seur du moineau , d'un très-beau vert. 

Bréaune , s. toile, y. 

Brébiage , s, m, tribut sur les brebis. * Bre 
biage. r, 



Brebis, s, f. Ovis, femelle du bélier. * sommier 

du pressoir à cidre. ^ galeuse , personne dont 

la société est dangereuse. 
Brèche,- s.f. Ruina, ouverture faite è un mur, 

k une hue ; dommage ; diminution ; fracture 

au tranchant ; sorte de marbre. 
Brèche-dent , s, % g, Dendum paru minutus. 

qui a perdu des dents de devant. 
Bréchet, /. a. creux de l'estonuc* Bréchet, y. 
Brccin , #. si. croc de fer. r. 
fBrède, #./. espèce d'amaramhe. 
Bredi - breda , expression adverbiale , yttbiage 

précipité. G. * Bredi , Breda. A. 
Bredinoin , <. m. t. de mar. petit palant. 
tBredir , v. n. coudre ensernble aes cuirs. 
fBrédissure , s. /. impossibilité d'écarter. 
Bredouille, s» m. t. de trictrac, paniedouble, 

marquée de deux jetons. * s. p T. 
fBredouillé, adj, honteux, conhis, dupe. 
Bredouille ment, s. m, h^tsiiantia, action de bre- 
douiller. 
Bredouiller, v. n. Balhutire. lé. e , p. parler 

d'une manière peu distincte , sans articuler. 
Bredouilleur. se , i. Verios qui frangit» qui 

bredouille. 
fBrée , x. /. ( la ) o» fAbras , s, «. garniture 

en fer du manche d'un marteau de forge. 
Bref, s, m. t. de litur. lettre, rescrit du pape ; 

livre de prières ; calendrier, t. de mar. per- 
mission de navi^er. 
Bref, brève, adj. Contractus, court, de peu 

d'étendue, de durée. * /. Brève. r. 
Bref, adv. Deniquè» enfin , en un mot , en 

peu de. mon. 
Bref ( en- ) adv. {familier )• Brièvement. * en 

peu de temps. G, 



B R E T 

fBrège , i. m. sorte de tramail. 

Bregin , Bergin , Bourgin ou Bregier , s. a. fi. 

let à mailles étroites, t. de mar. 
Bréhaigne, adj. a g. s.f, Sterilis. «érile.* Brt- 

haigne. b* 
Bréhis, /. /. licotHe, quadrupède de Madani- 

car. G. 
Brelan » s, sa. Ludus, ]ea de cartes. * lieu 

d'assemblée de jeu. G. 
Brelander » v. n, jouer sans cesse. * fréquen* 

ter les brelans. G. 
Brelandier. ière , <• Aleaior, joueur de profes- 
sion. 
Brelandînier. ère, /. marchand qui éule dans 

les mes. g. y. 
Brelée, s.f» fourrage dliiyer pour les mou- 
tons, y. 
Brelic-brelo^e , adp» sans ordre, témérairemer.t« 

c. * Brelique breloque, y. 
Brelingot , i. jik c. 

BreUe , s» f. bois attachés en forme de radeau. 
Breloque , s» f» bijoux , curiosité sans valeur. 
Breloquet, s* m assemblage de petits bijooa. a. 
^reluche, s, f droguet & fil et laineé ^ oaBer- 

lucbe. B. 
Brème , s. f. Brcma. poisson du genre du cy 

prin. * Brème, r. et Brame. O. 
Brenache , s» f, conque. 
fBrenèche* «•/• poiré nouveau. 
Breneux. se , adr, sali de bran. 
fBrenne , s, f étoffe fabriquée i Lyoo. BB. 
fBrenta , /./^ mesure italienne, 5 a pintes, 
f Brentes, s» m, pi, Brentus, insectes coléoptères 

à antennes en chapelet 1 oiesure de fiqui^cs 

i Rome. rr. 
Brequin , s, m, outil de roenubier , mêcbe, R. 
tSrésicate , /. /. espèce d'éto&. RR. 
Brésil, /. iR. Brasilia, bois très-dur, rouge- 

jaui^âue pour la teinture. 
tBresillat, s» m, Basiliastrum. genre déplantes 

exoriques de la famille du balsamier. ; 

Brésiller , y. b. lé. e , p» rompre par petitf 

morceaux. * ceindre avec du brésil. T. 
Brésillet. #. m, Hamaioxilum, bois intérieur 

de Brésil. * genre de plantes légumioeoses 

exotiques. Csualpina» 
tBr.esseaux , s» m, pL petites lignes attachées i 

la maîtresse corne, t. de pêche. 
Bressin , /. m. t. de roar. cordage pour bisser. 

G. y. br. 
Breste , ^. /. chasse è la glue et è l'appât. G. v. 
Brétailler , y. n. fréquenter les salles d'armes ; 

tirer souvent l'épée. 
Brétallleur, s, m, qui ferraille, qui brétaille. 
Bretaudet , y. tf. dé. e , f, couper les oreilles 

d'un cheval ; tondre inégalement i coodrt 

trop court. 
tBreté , adj. (fer) de rabot , dentelé. 
tBrétèche , $, /. forteresse, romam de u 

ROSE. 

Bretelle , j. /. Loramentam, saogle , courroie, 

corde. * Bretele. R. 
Brctessé. e , adj» t. de blas. crénelé haut et bts. 
BretOA , s, m» adj, Brito, de Breugne; coquille 

blanche et inégale. G. y. «. 

Bretonne , s, f» capote, y. 
Bretie , s»f» Romplma. ( comique ) longue épée. 

* Brcte. R. 
Bretté. e , adj» Denticulatus» (outil) denté, c Q* 

y. * Breté. b. 
Bretteler , r. «. lé. e , p. gratter avec un outil 

dentelé, y. * Brételer ou Bréter. b. o» 

Bretter. c. 
tBretter , v. a» chercher noise ; fidre lebrctteuf. 

Hauterocue. 
Brcucsses , a. «. pi» U de blas, rang de crfoi(* 



Digitized by 



Google 



(59) 



B R 1 £ 

Bretteur, /. im Maelutrophona, ferrailleur; cehii 
oui aime k se battre , qui porte une longue 
épëe.*Bréteur.R, 

Brettore , m, / <)ents dlnstrumens pour tracer ; 
leurs traces sur le bois, etc.; dentelure. G. v 

* Bréture. ft. 

Breoil, #. m, taillis, buisson fermé de baies. 

* s. m, pL t. de mar. petits cordages pour 
carguer les voiles ; boyaux de poisson. G. 
^l^eudles, s.f.pLR, 

Breailler, y. n. carguer les voiles. R. r. 
tBreiiilles , s, m, pi, entrailles du bareng. 
Breuvage, s, m* Potio, boisson, liqueurs à boire, 

médecine. 
Brève , s, /. sjllabe , mesure de vert coune ; 

Boce €fù passe deux fois plus vite que la 

précédente. 
Brève, /./. oiseau ; r. de mon. fian. 
firerct, #. ai. DiplcmA, expédition non scellée. 

-p d'apprentissage , traité entre le maiue et 

Tapprentif. — d'invention, privilège accordé 

i uo inventeur. * acte sous seing- privé ; bain 

d^iiae cuve de teinturier, b. 
Brevetaire , #. m. Diplomau muaitui» porteur 

d*tui brevet. * Brevetaire. r. 
Breveter , r. tf . té. e , p, donner le brevet d'un 

office ; accorder un privilège. * Breveter, r 

Breveter v. 
fBreveux , t, ai> crocbet de fer pour tirer les 

homards et les crabes. 
Hrêvtatre, #. m, BrtvUrikm, livre d'office , ce 

qull condent. 
tBtévîateur , #. ai* qui écrit les brc£i du pape. 

Rt. 
tBrezole , #. /. ragoût de filets de viande et de 

volaille. 
Bribe , $,f, Fnutum. gros morceau de pain, pi, 

restes des repas ; citations sans choix. 
tBiiber , n «• manger avidement, bouffer, ra- 

BELAIS. 

t&nberesse , a. /. mendiante , ^euse. 
Bricole, j./I partie du harnois; filet; bande 

ée cuir pour poner un fardeau ; t. de jeu , 

rebond d*unc balle. *meoterie, gascon nade, 

raillerie ; puissance des poids placés au»dessus 

do métacentre du vaisseau armé. ■• 
Bricoler, v» n. lé. e , f , jouer de bricole , tergi- 
verser. * ¥, tf. manger goulûment en se bKk- 

laot; coucher avec une femme; accomoder, 

mettre en cruvre. poissoir. 
t^icoUer, «. nu cheval attelé i côcé du brancard. 
Bricoceaux , s, m» pL t. de tisserand , pièces de 

bois. G. r* 
Bride, s,f, Hahtnm, partie du harnois, rênes ; 

cordon ; anneaux ; liens; saillies; bouts pour 

maintenir , t. de met. 
tBridé ,/.«.( le ) poisson du genre du chétodon 

et du spare. 
Brider, y. «. Frttuut* dé; e , partie* mettre la 

bride; ceindre, lier, arrêter, serrer étroi- 
tement. * toucher la potence au jeu de bague.B . 
Bridoir , s. m. bande de linge d'une coiffe. G. v. 

^ mestODÎère. rr. 
tBridole, s, /. appareil pour faire plier et ran* 

|n les bordages sur les couples. 
&»on . /, m, Habinuêm, petite bride sans 

branches; petit mors biisé ; t. de litur. partie 

du voile. 
tBrie , *, f. barre de bois pour'^rier , pour 

battre la paite. 
torié. e , adj* battu avec la brie. 
Brief, ève, adj, court, de peu de durée , prompt; 

t. de prat. * f, Brieve. R. 
torier, v. «. £ e, ^. battce fortement la pâte 

de vermicbd. 
tBrieia, s, m, t. dt mar. voyez Bref* 



BRIO 

Brièvement , adv, Brtviur, d'une . manière 

Ê rompre , succinctement. * BrièveiDcnt. a. v . 
Irièvemem. c. G* R. co» 
Brièveté , s, f, Brevita$* courte durée d'une 

chose. * Brièveté. G. c. R. v. Brièveté. A. co . 
fBrifauder , v. «. donner le premier peignage 

aux laines. 
Brifaut, /. m. chien ; t. de chasse, r, 
Brife %s^f.{ popul, ) morceau de pain. A. 
Brifer , v. a. Voraru fè* e , f. ( pop. ) manger 

avidement. 
Brifeur. se, «.qui brife, grand mangeur. 
fBrifier , «. m. bande de plomb , partie de l'en 

faitement. 
Brigade , s/f, Tumut» troupe de soldats ; division 

aune armée. 
Brigadier, #. as. Agminit dmcton chef d'une 

brigade. 
Brigand , i. ai. Prœdator, voleur suc les grands 

chemins; concussionnaire. 
Brigandage , s» m. L^trocinium, vol sur les 

routes ; concussion , rapine ; exaction violente. 
Brigandeau , #. m. ( familier ) petit brigand. G. 
Brigander , y» n, Latrocinari» vivre en brigand , 

voler. 
Brigandine, s» /. cotte de mailles, htubergeon 

G. V. kR« co. * firigantine. v. 
Brigantio , s, m, Myoparo. petit vaisseau è voiles 

et k rames pour la course ; lit de campagne 

portatif. 
Bngittin , #• religieux, y. * /. ine. R( 
Brignole , s,f. prune de Bfignole en Provence. 
Brigue, #./• Ambiau* Faciio, cabale ; poursuite 

vive par le moyen d'agens; faction, parti. 
Briguer , v. tf . Ambire, gué. e , poursuivre pour 

obtenir par brigue; rechercher avec ardeur. 
Brigueur , «. m. ( iniuitt) celui qui brigue. 
Brillamment, adp* d'une manière brillante. A.v. 
Brillant, e , adj, Fulgtns* qui a de l'éclat , qui 

brille , i. as. éclat, lustre ; diamant à facettes. 
Brillanter , v. a. Lapillum scalotrt, tailler à 

facettes ; * semer de faux brilUns. té. e , p. 

adj, plein de faux éclat ( nouveau ). 
f Brillanter (se ) , r.p.se donner de l'éclat. 
Briller ^ v. n, Fiûtere, avoir de l'éclat, reluire, 

jeter une lumière étîncelante ; t. de chasse , 

quêter. 
Brimbale, t, f, Anihliét manubrium. ou Brinque- 
bale , levier d'une pompe. 
Brimbaler , r. a, Agitare^ lé. e , p. agiter , secouer 

par branle; sonner, mouvoir des cloches. 
Bnmborion , «. m, Apinét. colifichet , babiole , 

chose de néant ( famil. )•* pt,c.G. 
Brimboter, r. a, {vieux) parler entre st% dents, v. 
Brin , #. m, Ramulus, premier jet d'un végétal , 

scion , tige ; chose menue , chose longue et 

fluète, 



BROC 



Brin-à'brin,tfiK. successivement, un brinaprè: 

l'autre. 
Brin-blanc , s, m. espèce de colibri. 
Brin-bleu , s, m. espèce de colibri. 
Brin-d'estoc, a. ai. long bâton ferré. * Brin- 

d'rstoc. c. 
Brinde , s. /. toast ou santé , ce qu'on boit à la 

santé ( vieux ). 
Brindille, /./ petite branche chiffonne, c. g. 

R. y. 
fSrindones, x. m. fhiit des Indes- Orientales. 
tBûngue , s. m, cheval petit et mal- fait. 
tBrinqueballe, /. /. pièce d'une machine qui 

maintient les seaux , t. d'ardoîs. 
Brioche , s. f, Libum. sorte de gâteau de fleur 

de farine. 
Brioine, «./.plante, coulevrée. * Brycine ou 

Couleuvrée. r. 
Brion , a. m. mousse sur l'écorce des chênes , des 



arbrel, c. c. y. ♦ Bryon. r. 
fBrion , Ringo ou Ringeau , x. m, pièce de bois 

qui finit la quille, 
firiotte , a. /. anémone k peluch«. c. c . y. 
Brique , a. f.Lattr, tene argiUeuse, moulée et 

cuite ou séchée. 
tBriquaillons , s. m, pi. morceaux de brique pour 

les moules. ^ ^ 

Briquet , a. m. outil d'acier pour tirer du feu d'un 

caillou. 

Briquetage, i. m, ouvrage de briques ; briques 
imitées. > » 1 

Briqueter, v.a, té. e, p. peindre en briquet 
imiter U btiqne avec un enduit de plâtre et 
a ocre. 

Briqueterie, a./ ItfrerflTM. lieu oà se fait U 

brique. • Briqueterie, r, 
tBriqueteur, a. «. principal ouvrier briquetîcr. 
Britiuetier , a. m. Ftgului laurarius. qui fait la 

brique. ^ 

Bris, s. m. Fractura, rupture; évasion; débris 

devauseau; bande de fer; t. de blas. 
Drisable, ad), 2 #, qui peut être brisé, v. 
Bnsans, s. m, pi, Scopuli, rochers k fleur- d'eau ; 

▼agues qui heurtent la côte. * Brisants, v. 

aiii^. rejaillissement de l'eau de la mer se heur- 
tant contre un rocher, g. 
BriscambiJIe , a./, sorte de jeu de cartes, a. 
TBriKan, a. m. jeu de cartes avec le jeu de piquet. 
Bnse , a. /. petits vents frais et périodiques ,- 

t. de mar. poutre en bascule, t. de charp. 
Brise-cou , s. m, lieu , escalier dangereux , roide. 
onse-glace , a. m, pieux pour arrêter les glaçons, 

G. y» 
Brise-image, a. m. îconoclane. y. 
fBrise-mottç, a. m. gros cylindre pour briser 

les mottes. '^ 

Briie-taison , a. m, qui parle sans suite. A. y. 
Brise- scellé, a. m. voleur, a. 
Brise- vent , /. «, clôture pour carantir du 

vent. A. y. "^ 

Brisées , a. /. pi. Sparsa ramalia. t. de chasse . 

branches rompues servant d'indices; exemple! 

suite. ♦ sing. t. de me'i. rupture, b. 
Briséis, a. / papillon, t. 
Brisement, a. m. choc violent des flots contre 

la côte, etc. vif repentir, attrition. * frac- 
ture. R. 
Briser, v, a. Frangere, %é. e , p, rompre , fatiguer. 

y, n, heurter avec violence ; t. de mar. de blas. 

(se), V. r. se casser, être mis en pièces. 
Sriseur, t, m, qui brise, qui rompt. — (dimaees). 

iconoclaste. ** '* 

Briris , a. m, angle d'un comble brisé. 
Brisoir, a. m. instrument pour briser le chanvre 
Bnsou ( feu ) ,Terou ou Feu grieux , a. m. gaz 

inflammable, y. ♦ exhalaison mortelle qui son 

des mines de charbon , de métal . de sel 

p;emme. b. ' 

Bnsque , a, m. jeu de cartes, c. 
Brisse , Brissus , a. m. sorte d'oursin ; loophvte 

échmoderme. ' r j ^ 

tBrissoïdes ou BnssUes, s. m. genre d*ourrins 

fossiles. 
Brisure, a./. Fractura, parrie fracturée dctachéet 

terme de fortification , pièce d'armoiries des 

cadets. 
Britannique , ad). 2 g. BrUamnUuu d'Amde- 

terre. r. /^ 

tgritinniens , a. m, pi. hermites d'ItaKe. 

tBnze , a. /. Briia, ou Amourette , genre d« 

plante unîlobée de la fimille des graminées 

qui ciffère peu des paturins. 

tBrizomancîe ou Onirocritique , a. /. divination 

par les songes. 
Broc , a. m, (Snophorum, yase garni de corcUi 



Digitized by 



Google 



(6o) 



B R O N 



BROU 



B R U I 



pour le vin -, broche ( viens ), 
Brocanter , y, a, Negoùari, té. e , p. acheter , 

vendre , troquer des curiosités. 
Brocanteur , #. m. NtgotUtor. qui vend , achète , 

troque* 
Brocard , i. m. Cavillum. ( familier ). raillerie , 
mot piquant. * chevreuil à son premier bois. b. 
Brocarder , v. a. dé. e , ^. {^familier ) piquer 

par des railleries , des paroles piquantes. 
Brocardeur. se , *. ( fam, ) qui lance des brocards. 
Brocart , #. m. Attalicum uxtiU, étoffe brochée 

de soie , d'or ou d'argent. 
Brocatelle , *. /. Textile, étoffe qui imite le 
brocart i marbre nuancé de gris , jaune, rouge 
et babelte. 
Broceus , t, m, coquillage. G. * Broccus. r. 
Brochant, édj, indéelin. t. de blas. peint par- 
dessus. 
Brochant sur le tout, adv. par-dessus le tout; 

remarquable. * Brochant-sur-le-tout« c* 
Broche , s, /. Veru. verge de fer pointue j outil ; 

cheville, fer délié, t. de met. 
Brochée , e. f- ce que peut enfiler à-la-fois une 
broche ; mèches de chandelles sur une broche. 
Brocher, v. a. Jntexere. ché. e, p. pisser ^es 
fils de côté et d*autrej ébaucher, percer i t. 
cragric. d'ans et métiers. * mettre les tuiles 
en pile sur des lattes , c de maréch. enfoncer 
les broches : coudre un livre sans nervures; 
composer à la hite ; tricoter, b. 
Broches , #. /. pL défenses du sanglier. 
Brochet , s, m. Lueius, poisson d'eau douce trc$- 

vorace , du genre de Tésoce. 
Brocheton ,*•«». petit brochet. 
Brochette , s> /. Veruculum, petite broche j 
échelle campanairej t. d'arts et métiers , de 
cuisine ; petite brochée ; foie gras , riz de 
veau i la broche; fiches; petite spatule. * Bro 
chete. R. , , , 

Brochetter , v. a, té. e , p. mettre des brochettes ; 
meicurer les membres, les bordages d'un 
vaisseau. .... ^ . 

Brocheur, se , s. qui broche les livres, * qui 

tricote, ce. 
Brochoir , <. m, TKAX\ti\x de maréchal. 
Brochure , *. /. Libellus, livre broché ; petit 
ouvrage de peu de feuilles , broché* * action 
de brocher, a. v. son prix. b. 
tBrochurier, s. adj. qui fait des brochures. 

LINGUET* 

Brocoli , s, m. Cyma, sorte de chou qui vient 
d'Italie; chou en fleur, chou-fleur.* rejeton 
de chou. R. * tige de chou, de plante, co. 
* Broccoli. T. 

fBrocotte , #. /. partie caseuse et butireuse 
dans le petit- lait. * pL A, 

Brodequin , s. m. Cothu/nus, chaussure antique; 
demi-botte. * pi, torture ou question. 

Broder , v. <f . Acu pingere, dé. c , p. tracer des 
figures à Vaiguille ; embellir un récit , l'am- 
plifier. * coudre autour, c. 

Broderie, s, /. Acu pietum opus. ouwnge de 
celui qui brode ; orncinens , circonstances 
ajoutées au discours; serpent à taches irré- 
gulières en broderie. 

Brodeur, se , s, Acu pictor. celui ou celle qui 
brode* 

Brodoir , s, m. petit fuseau ou bobine pour broder, 

IBrome ou DroUe , *. m. Bromus, plante qui a 
des rapports avec Tavoine. voy. Broroos*^ 

•fBromographie, e, f. Bromographia, descrip- 
tion des alimens solides. 

Bromos , s. m. plante. * Bromot. v. ou Bromot. 
A.* Brome. b. 

Bronchade , *./. ProUpno, faux pas d'un cheval. 

Bf oncbemeoc , #• m. action de broncher* r* 



Broncher , y. n. Ctspiure. Cure un faux pas , de manège , se traverser ; se désunir. 

une foute ; CailUr. ^ Brouillerie , i./. Confusion querelle, dissention. 

Bronches, s, /. pi» t. d'anatom. vaisseaux du ^Brouillon, ne, ûdj, Turhaton qui brouille on 

poumon qui reçoivent l'air. | qui s'embrouille. 

Bronchial. e, «<//. qui appanient aux bronches. Brouillon , s, m. Palimpsestus, papier, re- 



Bronchique , adj, a g. t. d*ai>at 

fBronchoir , /• m. instrument sur lequel on plie 

des draps. 
Broconcele, s, m, t. de méd. t^meur du cou, 

goitre. * Broconcele. a. g . c. ou Bronchocèle. 

V. Bronchocèle. R. Bronocèle. v. 
Broncotomie ou Laryngotomie, /. /I ouverture 

£iite à la trachée artère. * Bronchotomie. R. 
Bronze , s, m, JE», mélange de cuivre , d'éuin 

et de zinc ; figure de bronze. 
Bronzer, v,a,^ris colore imbuere, ié,t ^ adj. 

p. peindre en bronze; teindre en noir. 
Broque , s. f. brocoli , pousse du brocoli, c. 

* tête d'un rejeton. R. 
Broque ou Broquedent , adj, dent courbée, y. 
tBroqueltnes, /. /.p/. bout des manoques; bottes 

de feuilles de tabac* 
Broouette , s, /. Clawulus, sorte de petit clou. 

♦ Broquete. R. 

Brossailles , s. f, pi, Vtrgulta, voyez Broussailles. 

Brosse , s, /. Scopula, planche garnie de fais- 
ceaux de crin , etc. gros pinceau. 

fdrossé , #• m. Brosséta, sous-arbrisseau exo 

tique de la famille des bruyères. 
Brosser , y. a, Deurgere. se. e, p, frotter, net 

to^er avec une brosse. * v» n* r* a, courir les 

bois. T. 
Brossier , j. m, qui fait ou vend des brosses. 
Brossures, #• f, t. de peaussier, teinture à la 

brosse, y. g. 
Brou , s, m, GuUioca, écale verte de noix* * ok 

Brout.O. Corium, 
firouailles, s, f, pU intestins de volaille i de 

poisson. G. voy. Breuilles* 
tBroualle , s,f. Browallia,, genre de plante de 

ta famille des scrofulaires* 
Brouas , 1. m. brouillard, y. 
Brouée, i. /. Nimbus, bruine , brouillard , pluie 

passagère. 
Brouet , «. m, sorte de bouillon au lait et au 

sucre ; mauvais ragoût. 
Brouette , s, /. Trusaule vehiculum, petit tom< 

bereau à une roue ; chaise à deux roues* ou 

Vinaigrette ( popul, ) * Brouete. r. 
Brouetter , r. a, te. e . p, traîner , transporter 

en brouette. * Brouéter. R. 
Brouetteur , s, m, qui traine des personnes en 

brouette. * Brouéteur. r. 
Brouettier , /. m, qui transporte des terres, etc. 

dans une brouette. * Brouétier. r. 
tBrougnée , i. /. longue nasse. 
Brouhaha , s. m. Plausus, bruit confus d'applau- 

dissemens de spectateurs. 
Brouhi , s, m, Adustus, tuyau pour souffler 

rémail. y. G. Broui. R. • Broui. al. 
Brouillamini , s. m. désordre ; obscurité ; con- 
fusion {^familier) \ emplâtre de bol d'Ar 

ménie.t. de vétér. 
Brouillard , s. m, Ntbula, vapeur dans l'air. * 

sorte de registre, c. 
Brouillard , adj, Bibula eharu, ( papier ) gris 

et qui boit. 
Brouille ,$,/. {populaire) brouillerie. G. que- 
relle. 
Brouillement, s, m, {peu usité), mélange, ac- 
tion de brouiller, G. v. rr. 
Brouiller, v. a, Confondere, lé. e, p. mettre 

pèle - mêle , mettre du désordre ; remuer ; 

causer du trouble , des brouilleries. v. n. en 

désordre. ( se ) , v. r. se troubler en parlant ; 

cesser d'être amis ; te couvrir de nuages ; t 



gistre sur lequel on écrit d'abord ; ébauche j 
celui qui sème la discorde , la confusion. 

firouir . v. «. Urere, î. e , p. t. d^gr, gâter, 
griller, brûler. 

fBrouis , adj, ( arbre ) dont les pousses sont 
frappées par le nord-est. 

Brouis ure , s, f, Adusta folia, dommage fait 
aux végétaux par la gelée. * état d'un arbre 
brouis ; effet du nord-est. b. 

tBroune , s. m, Coccinea, arbrisseau d'Ame* 
riqoe de la famille des légumineuses. 

Brounisme , s, m, secte de Brown , médecin ; 
ses opinions, y* ^ 

Broussailles , s, f, pi, ronces , épines , menus 
bois. 

Broussin ( d'érable } , s, m. touffe, excroisunct 
sur l'érable ; branches chiffonnées en tas. 

Brout , s. m. Fera pascens, pousse de taillis 
au printemps ; écale de noix. 

Brout (de noix), s. m, voy. Brou, liqueur. 

Broutant, e, adj, des bêtes fauves. A. G. a. 

Brouter ; v. a, F as ci, té.> . p. manger les ré- 
foetaux , rompre lebout des branches. * sau- 
tiller en parlant du rabot. 

Broutilles , s. f, pi. Ramusculi, menues bran- 
ches ; riens , babioles. 

Broyé, j./. Tudes, ou Maque, instrument pour 
broyer le chanvre ; t. de blas. ou Broie. G.r.T. 

Broiement, s, m, action de broyer; réduc- 
tion en poudre; t. de blas. feston, c. *B^oi^ 
ment. v. G. A. ou Broîment. A.broîment.B. 

Broyer , v. a, Terere, yé. e , p, piler , réduire en 
poudre, casser menu. 

Broyeur , s, m, Tritor, celui qui broyé les 
couleurs , le chanvre. 

Bro^on , s, m. instrument qui sert à broyer; 
piége pou? les fouines , etc. molette. 

Bru, s,f. Nurus. belle-fille, femme du fils. 

Bruant, s, w. Bréant. Authus. oiseau vert 
qui tient du pierrot. * ou Bruand. 6. ^ ^ 

fBrucé , s, m, Brucea, arbrisseau d'Aby^nnie, 
de la famille des térébinthes, antidyssenténque. 

tBrucelles , j. m, pi, petites pincettes très- 
flexibles. 

tBruches , /. m. pi. Bruchus. genre d'insectef co- 
léoptères â an&nnes filiformes ; elles atttqucot 
les collection^ d'insectes. . 

tBrucher , s, m. pi. Bruchus, insectes coléop- 
tères à antennes filiformes. ,. 

Brucolaque, s. m, cadavre d'un excommunie, 
revenant, ^ 



ou Broucholaque. »•„... 
tBruée, #./. évaporation de l'humidité de la 

pâte du pain, voyez Buée. . 

Bruesme-d'auflfe , s. m, cordage de spartene , qu» 

garnit la chute dè~ la voile* ,. 

Brugnon. *. m, Persicum daractnum. fnï«. 

sorte de pêche. * ou Brignon. ,. 

tBruTme , s. f. corde qui borde U tête du fiW. 
Bruine , i. / Pruina. petite plaie très-fine qo« 

tombe lentement. , , um^nm 

Bruiner, v. imp. né. e, p.se dit de la bnnoe 

qui tombe. , . ^xn/. 

Bruir ( une étoffe ) , v. 4. ui. e , f • w pcuc 

trer de vapeurs, c c. ^^fai. 

Bruire , v. n. Strepere, rendre un son contoi. 

• Bruir. co* , -.^i e 

t^niisiner, v. a, é.e, >. moudre en gro 

grain germé, t. de brasseur* ^ ^ 

Bruissement , *. m. Fremitus. bniit »» 

Bruit , *. ». Sonui, son ou ^*^^^l^,,\\t ; 



Digitized by 



Google 



(6i) 



BRUS 

novfelle ; renom ; querelle ; sédition ; ré- 

Dotation ; murmure. 
Bribble, adj.rg, mii peut ou doit être brûlé, v. 
Mlant, e , adj, Urtns» ({ui brûle ; (fyttré)yiî, 



Brûlé , s. /. UstMs, odeur d'un corps brûlant. 

*adj» et p. trop cuit. G. — > de colle, tache 

buileose de colle sur le papier. 
tBfûIe^oeue, x. m. fer que roo applique chaud 

sur la (jueue coupée d*up cheral. 
Brûlée , s./, coquillage de mer. O. v, 
Bfûlement, s, m, {nouveau), UitU, action de 

brûler, %t% effets. A. G. {inusité) (d'assi 

goacs } ; embriseiaent. 
Brûler y v. a, Urere, lé. e, p* consumer par le 

fea ; échauflfer vivement, v. n« être consumé 

par le feu , par un désir ; être chaud , pas- 
sionné, (se) , y,. /-. être brûlé, 
fErûlerie , s. /• atelier où Ton fait Teau-de- 

vie. 
Brûleur » u m, celui qui brûle ; incendiaire. 
Brûlot, s. n. Navis inccndiuria, navire plein 

de matières infbmmables ; morceau trop salé, 

poivré; boute-feu. * polissoir pour les glaces ; 

Mlbte,t.d'antiq. homme ardent, inquiéta. 
Brûlure , s. /• Adustio» action du feu suivie de 

déeonpofitioo. 
Bninaire , s. m. a*, mois , moitié d'octobre et 

âe novembre. 
BnmaU e, adj* qui vient llûver, lui appar- 

tient. 



Brune, f,/. Atra. nehuU, brouilhird épais. 

* neige très • fine suspendue dans l'air qu'elle 

^ibscnrcit près des pdJes. ». 
Brumeux, se. adf. couvert de brumes. A. 
tBrufflie, s.f. Brumiu» plantdqui a du rap- 
port avec les nerpruns.^ 
Brun, e , adj, s. Fuscus. tirant sur le noir, s» 

m, couleur brune. 
fBruATouge , s, m, ocre fierrugineux qui sert a 

la peinture ; ocre jaune du Berry, calciné* 
Bnoe (sur la) advm Fesper, à la chute du 

jour. {famiJ.) 
fBrune , s. /• pobson du genre du persègue. 
frsoelle, s. f BrunelU, plante à fleurs en 

gueule ; son infusion pour les maux de gorge , 

taffemit les denu ; vivace , vubéraire. 
fininet. te , adj» diminutif de bruo. * /*. Bru- 

Dete. R. 
Bronette , s, /. chanson ; coquillage de la fa- 

BtHe des rouleaux ; sorte de bécassine. * 

Bruoete, k« 
tBruni , s, m, t. d'orf. partie polie et brillante. 
Bnuîr, y. a, Polirê» ni. e, f. rendre brun; 

PoSr, lisser , éclaircir , t. de relieur, v. n. 

devenir brun. 
tBnois, s. m. brunissoir. 
Bniaiju|ge, t. m. action de brunir , ses effets. 
Bronitseur. se , Politor, qui brunit l'argent. G. 
BtQotsstnr , s. ai. Radula* instrument pour bru- 

Uff. * on Brunis. B. 
Brttnissure, sf. Poiiiura, £içon donnée aux 

étoffes. * t. de chasse, poli des bois de cerf, etc. 
tBnisc ou Bruse , s, m, espèce de bruyère, 
Bnise, s. m. Bruseusm arbrisseau. Brusc. G< 

t.CCO.T. 

Banque, adj, i g, Vehemens, vif« rude et 
prompt 

Bnisqttènbille , s, m, jei^de cartes.* ou Brus- 
csiJbille. t. g. rr, 

Bnuqnemem , adv, Prmcipitanur, d'une ma- 
nière brusque. 

Bros^oer , v. a, Offdtdere. que. e. p, agir 
vHrement ; faire une brusquerie, offenser 
P^t des paroles rudes ; emponer d'eipblée ; 
tenainer promptement. 
P(^njfi /, Diçtiqi^n, (/f^iy, 



B U C C 

tBrusquer,v. a, et, p. chauffer un bâtiment pour 

le caréner. 
Brusquerie , s.f, Incitatio, aaion de brusquer ; 

caractère d'un homme brusque; insulte. 
Brusquet , Brusquin , adv» { à brusquin brus- 

quet) paroles et réponses brusques. G. 
tBrusquiaire , s, m, cajoleur de nlles qui les 

baise brusquement 
fBrussoles , s,f. pL mets de la nature des farces 

et des ragoûts. 
Brut, e , adj, Asptr, raboteux , qui n'est pas 

pOii ou achevé. * Brute, tfdf/. m, G. 
fBrut-ingénu , s, m, diamant poli naturelle- 
ment 
Brutal, e , adj» s, Durus, qui tient de la brute ; 

farouche , rustre , féroce , impertinent. 
Brutalement, adv» More heUuino, avec bru- 
talité. 
Brutaliser , v. tf. Contumeiiosè facen injuriam 

se. e , p, traiter brutalement. 
Brutalité, s.f, Feritas, passion , action bru- 
tale; vice du brutal. 
Brutarmanna , s, f. sorte de poire. 6. y. 
Brute , s,f, Brutum anima/» animal irraison* 

nable qui n*a ni esprit , ni raison. 
Brute-bonne, s,f. poire du pape. G, t. 
Brutier, s, m. oiseau de proie. * espèce de 

butor. B. ♦ Buse. 
BrutUkation , s. /. action d*abrutir« y. 
Brutifié. e, adj. devenu brute, r. 
Brutifier, v. n fié. e, p, devenir brute, y. 
f Bruxelles, s, f. pL pince d'argenteur, d'hor- 
loger. ♦ et Brucelle. 
Bruyamment , adv, ( nouveau ) avec grand 

bruit c. G. y. 
Bruyant, e , adj, Stridtns, qui fait grand bruit. 
Bruyère- «./. Aiyrica, sorte d'arbuste k fleurs 
monopétales , feuilles très - petites ; lieu , 
landes où il croît. 
fBniyéreux. euse, adj, couvert de bruyères. 
Brye, s, f. Brium, plante cryptogame de la 

famille des mousses» l. 
Bryone ou Couleuvrée, *. f. Brionia, vigne 
blanche ; plante g^mpante , à feuilles à peu 
près comme la vigne , vrilles en spirales , 
fleurs monopétales -blanches , cfoir dans les 
haies ; ricine en navet; purgatif violent, 
donne une espèce de manioc. 
tBuade , s, f bride à longues branchesc 
Buanderie, i. f, Officina, lieu où Pon fait la 

lessive» 

Buandier, ère , s. Qui Untea mandat, qui fait la 

lessive des toiles neuves. * /. Buandiere. r. 

Bubale , s, m. Bubalus» quadrupède qui tient 

du cerf et de la vache , de la famille des an- 

tilopes en Barbarie^ * Bufle. co. 

Bube,s.^ Pustula, pustule, élevure sur la 

peau. 
fBuberon, s, m, voy. Biberon. G. 
Bubon, $, m, Tumor pestilens. tumeur ma- 
ligne. A. c. *• plante ombelHfère. Buho, b. 
* tumeur è l'aine, g. v. 
Bubonocete, s. m. tumeur à l'aine. * hernie par 
la chute de Tépiploon. b.* Bubonocèle. a.g.g. 
Bucardes, s, m» pi, i^*. genre des mollusques 

acéphales. 
fBucardite , s.f, coquille bivalve appelée cosur 

de bœuf, devenue fossile. 
Buccale, adj, f, t. d'anat. qui a rapport à la 

bouche. * Buccal, m, r. 
fBuccellaires , s. m. pi, troupes de la garde des 

empereurs grecs. 
Buccellation • s, f, division en gros mor- 
ceaux, c. y. G. 
Bucchaothe, s. f, plante. * Buccanthe. r. 



B U G R 

forme de trompettes contournées en volutes ; 
l'animal qui l'habite donne une liqueur rouge , 
ou la pourpre. * -marin ou Bouret , instrument 
i vent. b. 
Buccinateur , s. m, muscle entre les deux ma* 
choires. * quijoue de la trompette , t. d'antiq.B. 
Bucdne , s, f, { viêum ) trompette, y, r. 
fBuccinite , s, f, buccin devenu fossile. 
Buce fS^f hussard , petite barri Jue. G. 
Bucentaure, s. m. vaissseau du ooge de Ve^ 

nise. 
Bucéphale , s. ot. cheval d'Alexandre , de pa- 
rade. * rosse ( ironique) ; papillon. L. 
Bucéros, s, m, oiseau, l. 
Bûche , s, f, Truncus, morceau de bois pour 
le chaufbge ; homme stupide ; flibot ; éta- 
bli d'épinglier ; instrument k cordes. 
Bûcher , s, m, Rogus, pile de bois pour brûler 

un corps ; lieu où l'on met le bois. 
Bûcher, v. a. ché. e, p, faire des bûches, r. 
Bûcheron , s. «i. Qui lignn cmdit, qui coupe le 

botf dans les forêts. 
Bûchette , s, f, Cnmium, prtite bûche. * fith 

chete. R. 
Buchnère, s,f, Buekutra. genre d« plantes de 

la famille des personnées. 
Bucioche, s, m. drap de Provence, rr. 
tBuck-bean , /. m, trèfle aquatique ; plante qid 
pourroit remplacer le houblon pour faire la 
bière. 
fBucoliasme , /. m. ancienne chanson des ber- 
gers. 
Bucolique , adj, BucoHcus, poésie pastoral^. 

s.f, ^/. ramas de nippes, de papiers. 
fBucrane , s, m, Bueraaium, casque fait en tête 

de boeuf, 
f Budget , j. m. état de l'actif et du passif, 
iiuée , s. /. ( vieux ). lessive. * évaporation , 

t de boulanger. 
Buffet, s, m. Ahaeus» armoire pour le linge, 
l'argenterie ; menuiserie de l'orgue ; table de 
salle k manger ; vaisselle. ^ espèce de jets 
d'eaux. * Bufet. r. 
Buffet d'orgues, s. m, petit orgue « menuiserie 

d'un orgue. * Buffet-d'orgues, c. Bufet. r. 

Buifeter , y. «. té. e , ^. percer les tonneaux 

•"avec un foret pour voler le vin , boire au 

tonneau, y. G. * battre, étriller, maltrai^ 

ter. B. ♦ Bufeter. r. 

Buffeteur, s, m, qui boit au tonneau. ^ Bufe« 

teur, R. 
Buffetier , #. m. narasite , écornifleur. 
Buffetin, s, m. Buffetus, peau de buflfie. 
Buffle , s, m, l/rus, animal , son cuir ; qua* 
drupède bifulce , de la grosseur , de la forme 
et des moeurs du taureau , fiomestique en 
Europe , originaire des pavs chauds ; justau-r 
corps de son cuir ; homme . stu^ide. * 
Bufle. R. 
fiufl^etin, s. m. jeune buffle, sa peau. a. c' 
fBufone, s,f. Bufrnia, plante de la famille 

des morgelines. 
Buffonite's , s. f. pi» dents molaires pétrifiées, t* 
fBupulière , s.f. cuvier en maçonnerie pour 

faire le savon. 
fBugalet, s, m, petit bâdment pomé servant 

d'allégé. 
Bugle , s,f Bugula. Bugrande, Bucrane, Bu- 
gronde , niante de la umille des l^iées ; exr 
cellent vulnéraire astringent , bonne pour les 
maux de gorge , l'hémorragie , la dyssentcrie , 
les fleurs blanches , dissout le sang grumclé. 
Buglosse, s./. BugLossum, plante delà famille 
des boraginées ; a les vertus de la bpurracbe. 
^ Buglose.A. ou Buglose. y. 



Bpccin, #• m, genre de coquilles uni vaWes en.Bvgraae , s, f, Qnoni^» qu Arrête <p boBuf, 

|6 



Digitized by 



Google 



(60 



B U P L 

pknce delà famille des légucniDCUses. 
BuQots, f. m. pA plumes d'oie peintes. a*<3*c. y. 
Buie, j./. cruche, v. 
Buire , s»f, flacon , grand vase , pot i anse. 
Buis ou liouis, s. m. Buxtts, «rbriftseeu cou 
jours vert à petites f«uiU«s , baies à trois 
pointes ; son bots très-dur, est très -utile* 
tBuisarc ou Bustrt , s. m. oiseau de proie. 
tBuisse , s,f, instrument é« taiUeur pour con 

tenir les coutures. 
Buisserie , s, f, mcrrain pour la tonnelerte. g 
Buisson , s. m, Dumus. touffe d'arbrisaeaux , 

çeiitbois» arbre nain. 
Buisson ardent, s, m. arbre de Moyse ou Py- 

racanthe , arbuste. *' Buisson-ardenc. c O • 
Buissonnet , j. m. petit buisson. * Buissonet. R 
Buissonneux, se , adj» couvert de buisson. A. y. 
Buissonnier. ère , adj, des buissons , t. de 
chasse. */. Buissoniere. a. t. d'école * *. m. 
maître d'écriture qui n'a pas été requ maître, b. 
Buissonnier , s, m, ^de de la navigation, c. G. 
fBuissure , s./, ordures sur le meta! cuit. 
tBulafb t s. m. tuyau de bois que l'on frappe 

en mesure. 
Bulbe , s. /. Bulhus, sorte d'oignon de plante 
Bulbeux.se, adj, Bulhotus» de la nature des 

bulbes. 
fBulbifère , adj. Bulhifera, ( plante ) qui porte 
des cayeux sur ses £euilles , ses branches, etc 
tBuIbiforme, adj. 2 ;.qui a la forme d'une 

bulbe. 
Bulbo -caverneux , «. m. muscle, y. 
j'Bulbocode , s. m. Bulbocodium, çenre déplan- 
tes liliacée>, voisines des colchiques. 
Bulbonac , s, m. Luaaria. ou Lunaire , plante 
de la famille des crucifères ; semences diu- 
rétiques , amiëpîleptiques. 
tSulèje, s. m. Èudlùa^ plantes de U famille 

des gaiiliers. 
Bulgare , *. adj. 1 g. peuple de Bulgarie, rb 
tBiUimes , s, m, pL Bulimut. 7*. genre des 

mollusques gastéropodes testacées. 
fBuUthe de bœuf , s. m. égagropile qui se trouve 

dans l'estomac de cet animai. 
Bullaire, 3. m. t. de liturgie, recueil de bulles. 
-^BuUatique , s. /. grosse lettre employée dans 

les bulles. 
Bulle , s,f» Dip/oma, conMÎtution d'un empe- 
reur ; lettre du pape ; petit globule d^ 6uide j 
boule de métal. * liroace< u 7*. genre des 
mollusques gastéropodes testacées, BuUa, 
muscades; ?•. lot de chifiFpns; papier. 
Bullé. e, tfÂ'. t. de litur. en forme, muni de 
bulles, t. debotan. ( feuille ) bosselée en des- 
sus , creuse en dessous. 
tBullète , s* /. t. de coutume, rr. 
Bulletin, s. m. Scheds. petit billet, suffrage 

par écrit* 
Buliiarde , s. f. tache de la lune. T« y. 
BuDiste ,i. m. congrégation, y. 
Bultean , s* M. arbre en boule. G. y.* arbre, rr, 
fBi mal de , u m* Buma/da, arbrisseau très- 

rameux, 
tBuni , s* /• maçonnerie au-dessus du massif de 

la forge. 
Buneue , s./, fauvette d'hiver. * Buoete. r, 
Buniaf , t, m, navet sauvage qui entre dans la 

thér'taque. y. 0. 
fBunode , s, m, tuyau vermiculaire. 
ffiuonaccordo , 5. J. petite épinette iuliennei 
Buphonies, s.f. p/* fêtes à Athènes, y. 
Buphthalmum, s, m. t. de botan. genre de 
plantes voisin des verbertnet. r* a. * Buphr 
thalme. B. 
Buplèvre , s. m. bec-de-lièvre , plante ; genre 
. «e planic à fieor» polypéules , de U f amiUe 



B U S C 

des ombellifères. 
3aplevrum, s, m, plante ; oreille de lièvre. 
* Buplévrum. r. 

uprcste , s. /. Buprtstus ou Buprestis, insecte 
ailé à aiguillon ; genre de coléoptères très* 
voraces; quelques-uns sont très-bnllants, mais 
dangereux. ^ enfle - bœuf , petite araignée 
rouge qui fait aussi mourir le bœuf. b. 
f Buquet , x. m. instrument pour remuer l'herbe 

dans la cuye. 
Burail, f. m. étoffe de laine, espèce de serge 

ou de ratine. G. y. 
Buraliste , i. us. qui tient un bureau. 
3urat , i. w. bure grossière. G. * Burate,*./. RR 
tBuraté. e , adj» qui imite la burate. RR. 
Buratine , s. /. étoffe , papeline. * et Bu- 
rate. R. 
Bure , s. /. Pannus rudiore lanâ eonuxtus, 

grosse étofl^ ; puits profond des mines. 

Bureau , i. m. Abacus, bure \ table , comp' 

toir ; lieu de travail; compagnie, lieu de son 

assemblée ; le président et les secrétaires , etc 

Bureaucratie , s. /. influence illégale des gens 

de bureau, c. 
Bureaucratiaue , adj, (influence, régime) des 

gens de bureau, y. 
iurelé. e , ad), t. de bUs. composé de fasces 

d'émail difierent. G. y. 
Burèles ; s. f» pL fasces diminuées en nombre 

pair. ^ ^ * 

Buret , s, m. poisson qui donnoit la pourpre. 
Burette , s, f. Urctolus. vase à petit gouleau. 

*Burete. r. 
Burettier , s, »s. qui porte les burettes. * Bu- 

reiier. r. 
Burgalèse, x. /• labe de Burgos. * Burga- 

leses. pi» R. 
Burgande , s* 01. pobson testacée. 
tBurgandine , *. /. nacre très-brillante tirée du 

burgau et d'autres coquilles. 
Burgau, s, m. limaçon à bouche ronde, com- 
mun aux Antilles. 
^Burgeage , s. m. ébullition du verre fondu cau- 
sée par des baguettes de bois vert que l'on 
y plonge. 
fBurger , y. tf . é. e , p. occasionner le bur- 

geage. 
durgrave , s. m» seigneur d'une ville en Alle- 
magne. 
Burgraviat , s. m. dignité du burgraye. 
Burin, s, m. Céttum» pointe d'acier pour gra- 
ver. * l'art de graver. B. 
Buriner , v. a» Cttlart* né. e , p. graver , net- 
toyer au burin ; écrire. 
Burlesque , adj, a g, s, m, Jocularis, bouffon , 
facétieux ; risible , extravagant. * s, m. style 
bouffon. B. 
Burlesquement , adv. Jocosè, d'une manière bur- 
lesque. 
fBurmane , s» f, Burmannia» genre de plantes 

unilobées. 
fleuron , s. m, cabane , vacherie où l'on fait 

des fromages. 
Bursaire , s, m, ver infusoire. M. * trichocerque 

à corps en sac. B. 
Bursal, adj, PecuniatUu. (édit) pour tirer de 

l'argent, 
ciusard , s, m. Circus, oiseau de|proie , dont il 
y a plusieurs espèces ; il^asse les oiseaux 
aquatiques , et prend le poisson. * Busart. r. 
A. y. ou Buisara. G. 
Buse , s, m, Asula» biton de baleine, de bois , 
etc dans le corset. * assemblage de char 
pente aux portes d'une écluse. B. 
j-Busche, s, f, ou Base , 'bfttimeoC pour -b 
pèche du hareng* 



B U y E 

Buse, s.f, \^uieo» oiseau de proie de la gtos. 
seur du faisan va plumage mêlé de rouille et 
de noir ; vit de gibier , dévaste les nids, ou 
Beiise , coffre qui conduit l'eau sur la roue da 
moulin ; tuyau ou ventouse dans les mines • 
ignorant. * flûte en Hollande, b. ' 

tBushel , s, /. mesure anglaise de capacité, 

55 livres. 
Busquer, v, a, Teneare, que. e , chercher, ten- 
ter la fortune {bas, populaire), mettre un 
buse. 
Busquière , «./..t. de toilette , oii se met lebust; 
petit crochet ; pièce d'estomac. * Busquière. 
R. Busquière. y. 
Bussard ou Buce , s. m. ou Buse s, j, pe« 

tite barrique. 
fBusseroles , «. /. Busserolle , Bousserole ou 
Uvaurri* arbuste, rr. voyez Raisin d'oun, 
espèce d'arbousier. 
Buste , s, m. Statua, représentation d'une 

tête. 
Bustrophe , s,f, voy. Boustrophedon. G. A. t. 
Bustuaire , 1. m, gladiateur, c. G. r. y. 
But , s, m. Meta, point où Ton vise ; fin pro- 
posée. 
But en blanc ( de) , a Jv. inconsidérément , saos 

réflexion. * de But-en4>lanc. c. 
But à but, adv, également. * Bu^à•but.c» 
Butage , s, m, droit de corvée, rr. 
Bute , s,f, t. de blas. ; outil de maréchal pour 

couper la corne. 
Buté, e , adj.ÛKt, arrêté. G. * (chien) qui a uns 

buture. b. 
Bureau , s, m, grossier. R. 
Butée , s, f, massif de pierre aux deux ex- 
trémités d'un pont pour soutenir la poussée 
des arcades. G. y. 
Buter , V. n. Metam attingen, té. e , p. frapper, 
toucher au but ; broncher , trébucher ; tendre 
à une fin. ( se ) , r, r. se fixer , se détermioer; 
être contraires , opposés l'un i fautre. 
Butin , 1. m. Prétda. ce mi'on prend à l'enoeoi; 

ce que les soldats pillent. 
Butiner, v. n, PrétdarL faire du butin. 
Butireux. se, adj, Butyrosus, qui est de lanaturt 

du beurre. * Butyreux. r. y. 
tButoir , s, m, couteau de corroyeur. 
f Butome , t, m. Butomut, plante de h ivmt 

des joncs. 
tButonic, 9, m,Butonua» grand atbre des Indes, 
de la famille des myrtes , beau port , ombre 
épaisse , fleurs d'un blanc éclatant ; le fruit en 
noix pyramidale se ntange. 
Butor , *. m. A sur tas, oiseau du genre du héron , 
de marais , de proie; (fig.) sot , stupide, gto«- 
sier, mal-adroit. 
Burorde , s, f. femme stupide. 
Butte, s. f. Tummlus, tertre , motte de terrt 

élevée. ♦ Bute. R. 
Butter, V, a. té. e, p. t. de maçon, soutenir 
avec un arc-bouunti t. de jardin, garnir ce 

Buttièrê , t, /. grande arquebuse. * Bodere. 

tBut^nère,'*. /. ButtnerU. genre de plantes 

polypétalées de la famille des cacaoyets. 
Buture , s, /. grosseur à la jointure du pied dw 

Buvable*, adj. 1 g. qui peut être bu. imieus) 
potable. . ^ , ^_ - 

Buvande, s, f, Uqueur expnmée du marc. ». 
petit vin. v. j^,„«1«s, 

Buveau , *. «.instrument pour tracer des a»g««* 

voyez Biveau. o. RR.y. 
Buvetier , s, m. qui rient buvette. , -^ 

Buvette» *. /. Locus potaUont desttnêm. 0^ 



Digitized by 



Google 



(63) 



C A B A 

oùdéje&nent les (uges. * repas. G. Buvete. k.| 
B^f eur » /. m. Potator, celui qui boit ; qui boit 

beaucoup de vin. * muscle de l'œil qui le 

tourne vers le nez , abducteur. 
BuTOtter, v. u. SorbiUan ( familUr ). boire 

sourenc et à petits coups. * fiuvoter. c G. 

R. co. 
tBuxbaume , s, f. Buxhaumtu. espèce de mousse 

du nord qui sort de terre sous la forme d'un 

petit aeaî y^uà de fibres* . 
Bue , /. /. niytu d'un soufHet. a. yoy. Buscbe. 
B/, *. «1. fossé qui traverse un étang, c. v. co. 
Bjrrhus , *. «. Byrrhcs. insecte coléopière , 

vivant sous le gazon , petit , à corps oval. L, 
B/ise , s, m. soie venant de coquillages i tissu 

précieuz» t. d'antiq. 
tBjssus, s. m, plante de la famille des algues, 

espèce de mousse. 



C AB A 

L , J. «. troisième lettre de l'alphabet , lettre 

fwiiénle. 

i,êi9.d€ lUu, ici ( int. pour communier). 

à, jpro. (BoptUairê ) cela , cette cbose-là. 

i(Je), delà, de deçà, ça et là. * de-çà. b . 

a et là , sdr. de c6té «t d'autae. * Çà-e(-là c. 
^> ( or- ) y Ut, maintenant , à présent. 

à(parde), «ir.f>r^po/. * parde-çâ. a.t. 
,1 (wi) ; qui est-ce f qui là ? iiir. d'un côté * 
' de rentre. • qui-çà ? qui-Ià ? c 
Caablé» Câblé ou Chablis, adj, bots versé. G. v. 
tC^dûra y Coachira ou Couchira» #• m, plante 

qui produit l'indigo. Rit* ▼• 
Caiacet , s, m, voy. Cabasset. G. 
Cabal, Caban , #. «.'marchandise prise avec profit 

de moitié , du quart , t. de commerce. G. v. 
tCaban, #. m. manteau contre la pluie; mar- 

cloa^ prise au-dessous du prix. 
Qbahnt. e , séj, ( mouwêuu ) qui cabale. G. 
CMtti»f,CMbaU, tradition juive; commerce 

arec des êtres imaginaires ; complot ; ceux 

oui en sont. 
Cabale, e, adj, ( réputation ). ( mot hasarii),v 
Cabaler, v. a. Co/upinfrc. intriguer ; former des 

cabaics. 
Cabaleur , s, m. faetiosus, qui cabale , intripnt. 
Cabaleiet, #• m. Basilic ou Cœur de fion, 

étoile fixe, 
Cabafiste , t. m. savant dans la cabale juive. 
Cabalistique, 4itf(/. a g, (science), qui appartient 

à la cabale des Juifs. 
CibaUéros , s. m, laine d'Espasne. R. 
tCaballia , #• m. subsunce médicinale tirée de 

l'aloês vulgaire. 
Cabanage, t. m» lieu où camoent les sauvages.c.G 
Obane , s,f, CdM. petite loge , petite maison ; 

cage pour faire couver les serins. 
Cabner , v. n. faire des cabanes, v. ( se ) , v 

loger dans îles cabanes, c G. * retourner un 

blSment sens dessus dessous , t* de mar. ». 
Cabanon, #. m. petite cabane , pethe butte. 
tCabarer , r. a,é. t, p. U de brasseur , jeter 

Teso d*un vase dans autre. 
Cabaret, f • m. Caupona, taverne. Heu où se vend 

le vin ; plateau ; table. * ou Oreille d'homme, 

rondelle {Asarum ) , plante , les feuilles res- 
semblent à une oreille, les feuilles et les racines 
excitent le vomissement et les selles , la feuille 
en pondre guérit les maux de tête ; excellent 
fftrifuge , guérit le farcin. * petite linote dont 

le chant est agréable , le dessus de la tète et 

U poitrine rouge, voyez Sizerin , Picave- 
retB. 
ûbimier. ère, #• Caupo, qui tient cabaret. 



C A B R 

*/. ère. E. 

Cabarétique , adj.if, {comique) de cabaret. c.G. 

fCabaretter, v, n. tréquenter les cabareu. 

fCabarnes , *, m. pi» offrandes i noms des prêtres 
de Cérès à Samoe, 

Cabas » #. m. fùcina, petit panier de îooc; vieille 
voiture. 

fCabasser , v.a, { vieux ) machiner, v. * machi- 
ner, tromper, entasser sottise sur souise; 
tendre des embûches. Rabelais. ^ 

Cabasset • /• m. casque ancien ; motion, 

Cabassou » i. ai. animal. %oy. Atmadill«. l. 

tCabeça ou Cabesse » s, /• soies fines d'Espagne. 

tCabesas i *. «• bine d'Espagne, R, v. 

Cabestan , s. m Ergata» tourniquet pour rouler 
le câble. 

tCabesterre , #• /. partie orientale des ilts en 
Amérique, v, 

Cabiai , s. m. Capta^mtetàl, t. * porc de ri 
vière, quadrupède demi-amphibie, fissipèdc 
irrégulier , vit de poisson , de plantes aqtu- 
tiques , s'apprivoise ', dans l'Ainérique méri- 
dionale. B. 

tCabido, Cavido» s, m» mesure portugaise, 
7 font 4 aunes. 

Cabillaud , /. m, sone de petite morue fraîche 
d'un goût exquis. * Cabéhau. R« 

Cabille, «•/. tribu des Arabes, c, R, * eir Ca 
bilah. G. V. 

fCabilIet , /. m. outil de paumier pour faire , 
pour roidir les raquettes. 

Cabillots , s. m, pi, t. de mar. bouts de bois , 
chevilles. 

Cabinet, s. m. ConcUtc. lieu de travail, de 
retraite ; buffet ; conseil intime } petit réduit. 

* secrets de la cour, v.* — d'hiuoire naturelle, 
où l'on réunit et expose les diverses produc- 
tions de U nature. 

fCabires , i. m. nom donné à des dieux , des 

prèues, des mystères, en Samothrace. 
Câble , #. m. Funu» grosse corde ; mesure , lao 

brasses. 
Câblé, e , «4f. t. de blas. fait de câbles tortillés. 

Câblé, v. 
Câbleau , *, m. petit câble. €• * et Câblot. R. ou 

Cablot, AL. 
Câbler, y. «. faire des câbles, 
tCablière , i. /. pierre percée pour maintenir le 

filet au fond. 
Câblot , #. «. sorte de corde, rr. 
fCabochard on Cabocbeux , adj. entêté , fiin- 

tasque ( vieux ). 
Caboche , s, / Caput, grosse tête \ tête ; poisson 

de Siam i clou à grosse tête. 
Cabochon » #, m, petit clou i pierre précieuse 

polie sans être taillée. 
tCabombe , #. m. ÇahombM. genre de plantes de 

la famille des joncs. 
Cabosse , «, /. gousse du cacao. G, v. 
Cabotage , #• m. navigation le long des c6tes. 
Caboter, v. n. naviguer le long des côtes. 
Caboteur , $, m. navigateur côiier. c 
Cabotier ou Caboteur, «. m. bâtiment pour ca- 
boter. 
Cabotière, «•/. petit bâtiment, c. 
fCaboodière ou Cabusière , /./. sorte de tramail. 
Cabre, s,f, bouton rond , t. de mar. chèvre pour 

tirer les fardeaux. * Cabre. R, v. 
Cabré, e , ddj. t. de blas. cheval acculé. G, 

* Obré. R. 
Cabrer , r. «. bré. e , i». effaroucher. ( se ) , v. 

r. se lever sur les pieos de derrière j s'emporter 

de dépit, de colère. * Cabrer, r. 
Cabri ou Cabril, s. m, Cspreoims, chevreau mâle 

ou jeune bouc. 
tCabrillet , #. m, Chretié, genre de plantes mo- 



C A C H 

nopctalées , exotiques , fleurs en entonnoir , 
fruit beccifère. 

Cabriole , #• f, Leris tûltus, saut d'un danseur, 
saut en un temps. 

Cabrioler , v. ». Saitare» faire des cabrioles. 

Cabriolet , #. m. voiture léeère à deux roues. 

Cabrioleur, s. m. faiseur de cabrioles. 

Cabrions ^ um^pL cale pour les canons, t. de 
mar. G. ▼. rr. 

tCabris , *. m, pL petites chênes qui sou- 
tiennent la tente d\me palère. 

Cabron , t, m, peau de cabri. G. G. ▼• 

tCabrouet , t, »s. charrette pour porter les 
cannes à sucre. 

fCabure , #. m. oiseau nocturne du Brésil. 

Cabus , ûdj, m. Capitutus, ( chou ) pommé. 

tCabuser, v,«. tromper, séduire. 

Caca , *, m. ( popuL ) excrément d'enfant. 

Cacaber, r, ». crier, en parlant des perdrix. 

c. G,V. RR.CO. 

Cacade ,/./.( ^opuL ) décharge du ventre j 
mouvement d'impétuosité inutile ^ folle en- 
treprise. * ou Cagade. v. 

Cacagoehe , s, adj, m, onguent qui provoque 
les selles, c. G. 

fCacaeogne , s, ai. ou Cacagogue , onguent 
apoUqué à l'anus pour provoquer les seDes, 

Cacalia ou Cacalie , s. /. plante médicinale 
corymbifère , de la famille des flosculeuses , 
a beaucoup de rapport avec les séneçons, ou 
Pas-de-chevaL 

Cacao , s, m, amande du fruit du cacaoyer. 

Cacaoyer ou Cacao , s. m, Theobroma, atbre 
du nouveau monde , fruit de la grosseur d'un 
concombre , roussâtre ; ses semences , sem- 
blables aux amandes , font la base du chocolat, 

* Cacaoïer. r. Cacaotier, t. 
Cacaoyère, t.f. plant de cacaoyer. ♦ Cacaoïer. R« 
"fCacarder , v* a, se dit du cri de loie. 
fCacastol y s, m. espèce d'étourneau. 
Cachalot, s» m. sone de petite baleine, poisson 

cétacée. 
fCachatin , #. «n. sorte de gomme laqne. 
Cache ^ s, f, { familier ) Latebrà. lieu secret 

pour cacher.* monnoie chinoise, i den. ij-i^*. 

ou Chasse , filet tendu en palis, b. 
^Cache-entrée , s, / pièce qui couvre l'entrée 

d'une serrure. 
tCache-pIatine , #./. t. d« guerre, rr. 
Cachectique , mdjt a g, d'une* mauvaise santé. G, 
Cachement, i. m. ( inusité) manière de cacher ^ 

de se cacher. G. c. 
tCachemire , #. m. grand fichu de laine des Inde*. 
Ocher , V. a, Occuitare, ché. e , p, mettre où 

l'on ne peut voir; couvrir, celer, dissimuler. 

( se) , v,r»ie redrer , se couvrir pour n'être 

pas vu. 
fCacbère, #./• plans inclinés près du foar, t« 

de verrier. 
Cachet, s, m. Sigiltum, empreinte ; petit sceriu. 

* ( lettres de ) ordre secret du roi. b. 
Cacheter , y. a. Obsignare. té. e , p. mettre It 

cachet. 
Cacheter ( pain - à - ) , i. m. rond de pâtt 

pour cacheter. * pain à chanter. 
Cachette , s. /à Lstebra, oetite cache {famii, ), 

( en ) , adv, à la déronée, en secret. * Ca- 

chère. R, 
fCacheur, «. m. voyez Cacheux. '* 

fCacheux , *, m. outil pour raccommoder les 

formes du sucre, * Chassoir. co. 
Cachexie , /. /. effet de la dépravation des hu« 

meurs. * Cachexie. R. (pron, Cakexfe ). 
Cachicame, s, m, animal ; espèce de tatou donc 

la cuirasse a neuf bandes. 
CachiiiitM 9 #• «u frttk du^ oichiroentfer. 



Digitized by 



Google 



(64) 



C A tt A 



C A D U 



* Cadavéreux, a. G. r. v. co. 



Cachimentier , s, m, arbre, voy . Corossolier. 

tCachioura , /. m. toile de coton des Indes. | Cadavre, s, m, Cadaptr, corps d'un homme 

fCachoIong , s, m* quartz-agathe , calcédoine mort. * Cadavre* R. 

blanche, espèce d'agate bUnche de couleur Cade, ^. m. Jan/perii/. espèce de grand genévrier^ 

d opale, 4 peine demi- transparente, uès-dure,! on en retire une huile fétide ; cette huile est 

trcs-compacte, dans le Nord. | détersiye. 

fCachondé , s, m, pâte faite de cachou , de Cadeau , s, m. présent, don; repas {familitr), 

graine de bangue,calamus et de terre argileuse: * trait de plume. G. r. 

agréable au goût , elle donqe une bonne ha-^fCadélari , s, m. Achyrantkes, genre de plantes 

leine, ^ | très-nombreux. 

Cachos , fi m. plante du Pérou contre la pierre. Cadeler , v, a» faire des cadeaux. R. 
Cachot , s, m. Arca, prison souterraine ; petite Cadenas , s» m. Cattnata sera, sorte de serrure 



loge obscure. 

"f Cacbotte ou Cajotte , i. /. pipe sans talon. 

Cachotterie , «. /• manière mystérieuse i action 
de cacher. * Cachoterie. r. co* 

Cachou , s, «. arbre et son fruit. — impropre- 
ment Terre du Japon. Catechu, suc gom- 
morésineux, opaque, roux-noirâtremaxbré, 
extrait d*arec rendu solide. B. 

fCichoutchou , s, /. bitume élastique, 

Cacique , s» m. prince dans TAmérique méri- 
dionale. * espèce d'oiseaux du genre des pas- 
sereaux, vivant d'insectes et de fruits, font des 
nids suspendus, b. ' 

Cacis , s, m. sorte de groseiller à fruits noirs. 
* Câcis. * R. Cassis. G. 

Caciz , j. m. docteur de la loi mahométane. G. v. 

fCacocholie , s, /. dépravation de la bile. 

Cacochylie, s,f,CacochUia, mauvaise digestion. 
G.c.v.co. 

Cacochyme , adj. i g, d'une mauvaise coi%' 
plcxion 'j bizarre , bourru , fantasque. 

Cacochymie , s. f. Cacochymia, abondance de 
mauvabes humeurs. 

Cacodémon , s. m, démon , mauvais esprit, c. 

G. V. 

fCacocrgete ou Cacergete , adj. ( chose) mal- 
faisante. 

Cacoethe', adj, Cacoethes, ( ulcère ) malin, * Ca- 
cocthe. A. c. c. ço. V. Cacocthe. R. 

ÎCacolin , *. m. espèce de caille du Mexique, 
Cacologue , s, /. mauvais propos , médisance, 
reproches. 
fCacopathie , *. /. mauvaise affection, 
Cacophonie , s, /. Sonus asper» sons discords , 

désagréables. * voix viciée, v. 
tCacopragie , s, /. Caeopragia, dépravation 
des viscères. 

ÎÇacosiiie , s, /. Cacosigia, dégoût des alîmens, 
Cacosphixie , *. /. Caeosphixia, irrégularité 
du pouls. 

tCacothymie , *. /. disposition vicieuse de l'es- 
prit. 

Cacotrophîe; s. f, Cacotrophia. nutrition dé 
pravée. G. v. rr. co. c. . 

tOicoucier , J. m. Cacoucla, genre de plantes de 
la famille des myrthes. 

fCacozèle , s. m. zèle indiscret (vieux). 

Cacrel blanc , s. m. poisson de la Méditerranée 
G. v. 

fCacte , J. m. plante , cierge ou nopal , famille 
de plantes. 

fCacner , s. m. Cactus, genre de plante d'Amé- 
rique à fleurs polypéulées, munies d'aigul- 
lons , épabses , succulentes , dépourvues de 
feuilles. 

tCactonite , t. / Cactonites, sarde jaunâtre ou 
cornaline. 

"fCaçumine, /. /. faîte, cîme, sommet, extré- 
mité. M Aaor. 

fCadaba , s, m. plantes de la famille des câpriers. 

Cadamomî , t. m. ou Graine de perroquet , 
drogue, g. 

Cadastre, /. m. état des biens-fonds d'un pays 

Cadayecçux. se, adj, qui tiçnt du cadavre. 



mobile ; petit coffret doré. 

Cadenasser , v. a. Sera caeenare, se. e , p, fermer 
au cadenas. 

Cadence , s, /. Numéros, mouvemens , sons har- 
monieux ; passage d'un accord dissonant â un 
accord i mesure du son ; tremblement soutenu; 
terminaison ,- chute , fin , t. de man. action du 
cheval qui a les mouvemens égaux. 

fCadencé. e , adj, où la cadence est sensible. 

Cadencer , v. a. n. ce. e , p» faire des cadences; 
rendre une période nombreuse , agréable, v* 
a, mettre en vers. 

Cadène , s, /. Catena. t. de mar. chaîne de fer , 
chaîne des forçats. * tapis du Levant. G. * Ca- 
dène. R. 

Cadenette , s, f, longue tresse de cheveux 
Cadenete. r. 

Cadet, te , s, Natu minor, puîné , le plus jeune 
de deux frères , de deux personnes ; t. mi 
lit. jeune gentilhonune soldat. */• Cadete. r. 

Cadette , s, f, pierre i paver, c. G. y. * Ca- 
dete. R.. 

Cadetter , v. «. té. e , p. paver avec la cadette, 
c. G. V. co. * Cadeter. r. 

Cadi, j. m. juge turc. 

Cadilesquer ou Cadilesquier , /• m. juge mili 
taire, r. * Cadilesker. 6. 

Cadis , s, m, serge de laine."*" Câdis. r* 

Cadisé, s, m. sorte de droguet. G. v. 

|Cadites , /. f, pL vertèbres des étoiles de mer 
arbreuses , fossiles , en forme de petits barils. 

Cadmie , », f, Cadmia, minéral fossile ou natu 
turel ; caUmine pure , ou pierre calaminaire 
qui contient du zinc, du fer, etc. ; subli- 
nnation métallique ou sUie qui s'attache aux 
fourneaux dans lesquels on fond le bronze 

* ou Tutte. B. 
Cadogan , s, m, noeud qui attache les cheveux. 

A. V. * ou Catogan, v. 
Cadote, s,f, loauet d'une porte. 6. c. 
Cadran , s, m. Horologium, surface divisée par 

heures. ^ coquille du genre du limaçon , dont 

la surface offre un cadran ; maladie des 

arbres; étau de joaillier. b« 
fCadrannerie , s, f, dépôt des boussoles et 

autres instrumens marins. 
fCadrant, s, m, instrument de lapidaiTe pour 

tenir les pierres sur la roue. 
Cadrature , s, f, t. d'horlogerie , assemblage de 

pièces qui formeiu la répétition , leur place. 

R. G. c. ^ * ' 

fCadraturier , «• m. ouvrier qui fait les cadra - 

tures. 
Cadre , v. a. Tabulée margo, sorte de bordure. 

* Cadre. R. 
Cadrer , v, n, convenir , avoir du rapport , 

s'ajuster avec. r. a. dré. e, p, faire un carré 

proportionnel. G . * Cadrer. R, 
Caduc, uque, adj, Cadacus, asié , vieux, sans 

force, qui tombe avant les autres, t. de bot. 

(mal) épilepsie , se guérit par le sel mis dans 

la bouche. ( voix ) qui ne compte pas. 
Caducéateur, s. m. héraut qui annonce la paix. 
Caducée I #• m* Caduceui* verge Bccolée de deux 



C A I E 

serpens; bâton des hérauts- d'armes. 
Caducité , s, /. ImbecUlitas, vieillesse débile ; 

état de ce qui est caduc. 
Caeciiie , /• /. serpent, l. 
Cafard, e , adj, Hypocrita, bîgor, hypocrite, 

vron, cafar. •i. m. ( damas ) mêlé de fleuret,!, 
fCafarder , y. n, faire le cafard. ( vieux ). 
Cafarderie, s.f, Hypocrisis, hypocrisie, dévo- 
tion affectée. 
fCafardise ou Cafardie » '. /• hypocrisie du 

cafard. 
Café , s, m. Cafieum, fève du cafier , saliquenr, 

lieu où elle se prend. 
Caféier, ère , s, propriétaire d'une cafeîrîe. c. 
Caféine , *./. terre plantée de café. c. • Caféière 

ottCaféyère.G. 
Cafetan , s, m, robe de distinction turque. 
Cafetier, ère , /. qui tient café , qui eri vend. 
Cafetière , s» f, Cucuma, vase pour le cifé. 

* Cafetière, r. 
fCaffe , s, f, toile bigarrée du Bengale. 
Caffila , s» f, caravanne au Mogol. R. 
Caiier , #. m. arbre qui porte le café, toujours 

verr. Il croît dans les deux Indes , ressemble 
au jasmin d'Espagne , fleur monopétatée , Croit 

Sros comme le bigarreau , renfermant deux 
ei^i- fèves. * ou Cafeyer. c. 

^^%^ f '• /• Cavea. petite loge en fil de fer oa 
d'osier pour les oiseaux j les quatre inuri ; 
t. d'arts et ntétiers; prison ; maison étroite; 
treillis; boîte; filet; treillage en cage. 

Cagée * /. /. cage pleine d'oiseaux, c. c. v. 

Casier , «. «i. qui porte les oiseaux à vendre, t, 
de fauconnerie, r. G. C v. 

Cagnard. e , adj, s, peresseux, faméant; four- 
neau de cirier. 

Cagnarder , v. «. ( familier > vivre dans la pi- 
resse» dans la fainéantîie. 

Cagnardlse> s.f. {famil. ) fainéamîse , psreisr. 

Cagneux, se , aé^. Valgus, qui a les janbes et 
les genoux tournés en dedans. 

tCagnot , s. m. poisson cartilagineux , de U 
famille des chiens-de-mer. 

Cagot. e , adj. s, hypocrite , faux dévot. ^ 

Cagoterie , s. f, Fietatis simulation action i 
manière du cagot. 

Cagotisme, s. m. esprit, caractère, opimons 
du cagot. 

Cagou , s.m,{ popul, ) avare insoctable. 

Gagouille, #./. ornement de l'éperon, a. CG.v. 

Cague i s. /. sorte de navire-de Hollande. 

Cahier, s. m. Charut. feuilles de papier ou <Je 
parchemins réunies; résultat; délibératjonj 

Cahimiiier , s, m, Ckrytophyllum, arbre d'Amé- 
rique. R. * genre de plantes de la famille ocs 
sapotiliers. r. , 

Cahin-caha , adv. (famU. ) ttnt bien quemiU 

* de mauvaise grâce, g. 
tCahis, *. m. mesure espagnole, 8 boisseaux 

9 litrons. 

Cvhoane , s, f. sorte de tortue. « R. 

Cahot ,s.m, Suecutsus. saut d'une voiture « 
marche. » accident; chose imprévue; «fi- 
nement, al. \ et 

Cabotage , s. m, mouvement causé par »« ^* 
hott. , _ - 

Cahotant, e , adj, qui fait faire des cahots. B. J. 

ahoter, V. afSuccutere, té. e , f. causer des 
cahots. . . ♦.! 

Cahute , s. f, Casula, petite lop -, cabane. 
Cahutte. a. v. * Cahuette ( vuux ). ■• 

Caïc ou Caïque,*. m. esquif d'une galère; V 
titc barque ; rocher à fleur-d'eau, o. . 

tCaica , *. m. seconde espèce de perroquet ce 
la Guianne. . . . -^^i 

tC.ïe, *. m, «npt d'un* jal*«, petHMofl.»» 



Digitized by 



Google 



C A J O 

desCoMques. 
fCucbe, s. / TOj. Qu«icb«« 
Caïeo , <• «. Bubmlu*. reieton d'un oignon i 

6rar » sa fleur. 
fC^iorne, /./. ▼oy«Canorne. 
CuUe , #• /I Cùturmis* oiseau «le pat^ge , d'un 

muge agréable , semblable i la perdf it , 

mis ^IttS périr. 
Cn\]é , s. «. CoaguIntMs. laît tourné ou caHlé. 
tCoA^Uanc , «. n. préciphé de disfoKitton 

(fargent et d'acide marin. 
tCatlfebotîs , t. «.«oibeflle de cordonnier. 
CailUbotte, #. /*. masae de lait c»i4lé. * obier 

des bois. •• * Caillebote. r* 
CatIldK)Cté.e, If 4f. coagulé. c.^/^'Oineboté.R. 
C^lkbottfs , /. ai. terme de mar, treillis, c. v. 

*CailMt' «* 
OiMm , \#. m. -peât mufpief , plenre. * o« 

(yatlium , petif»n)ttgu«(. 4»' * ta racine donne 

un aussi 1>eaa rouce que la prance ; les som< 

nités fleuries caitlent le lait. B. 
Ctilletient , ^ «. état de qui se caille^ le poil» 

snioe nés f çn%<nea« 
CnUcr, r,tLDtm9£rL lé* e , /.coaguler» flger, 

épaissir. 
CiKeAge , #• m% dise — H , action g ouvctge de 

aiUette. G. 
Galleteatt , #. m* CùtumiÊcj^nUf, jeune caille. 
Caillttot , s, m» petit turbot fort oélicat. r. 
Csiitette , #. /« ifuau ièm e ventricule ; bebtJlird 

et (rïvole. * Caillete. r. 
Ckilletter, v. «. babiller. 
fCdHeutassart , #. at. poisson du genre doehipe. 
Caillot , s, m^ Sampunit gMus, masse de aang 

aillé. GrummM. 
Ciillot-rosatf #• ». poire pierreuse qui sent la 

rose. 
Caillotis, ê, m. sorte de foode ttès«dM« en 

caiQoui.«, 
Caillou , X. av. SiUm, pierre t|ài*dore qui peut 

étiaceler sons le bnquet. * ergile condensée 

qoc fair et Tenu rendent à son premier état. 

—de Médoc , du Rbin , sorte de cristal. 
— ^Egypte, sorte de jaspe aibortsé» ~ ou- 
til de fondeur. 
CaiUotttage, #. m. Scruponm agirvm^ mtê» de 

caillouz } ouvrage en cailloux. 
Caïnacan , «• ai. lieutenant du grand vlsir. ¥. 
Caïmacaoi , «. m. toile fine de Smyrne. c. G. 
Caiman «« Cayman , /. ai. espèce de crocodilêi 
Caiaaad. e, «• Meéiice/Bf. gueux; mendiant 

CaJoaiiéer , 9, n. MêméUmrt. dé. e , f . gneuser ; 

neodicr. * Toyet (Jkiémander. a. et Quéman- 

éuer, ▼. ( famUur), 
Ciinandeur.se./. qui caimande.^Quémandeur.A 
tCiintes , #. ai. ô/. secte de gnostâquet • 
îCaimitier, s.mXhrysophUUm. genre de plantes 

ootiqnes, i^euffamonopéulées , de la iaaMlle 

dessapotiUers. 
Cû^, #. m. % de mar.^aquif d'une galère. 

^ Caic.R.vovXak.0. rochers à fleurd'eatt.¥ 
Ciiae, ê, /• Csmêm, coflre ; trésor ; imI ; 

C d'anal. caTÎté du trou auditif. ^^ 



(65) 



CALA 



MMssaatt 



mstam^OB^à 



C A L B 



a» 



CMtcBn» «• ai. aorte de petite caisse, c. o« 
Cnsiier, #. ai. Meniartus, celui qui tient la 
* eeloi q u p h ir dea caisses, o. 
t, fli. Carrus. aorte de caisse sur des 

toges pour les Yivrea, les mtmitioos » t» de 

nir. coffre. 
ICi^ii , #. m^ arbre des Indes, rr. 
Clapet* «. m. huile aroowtkMw E. 
Cajoler, n «. BiamdirL lé. e,^. flatter, louer 

pour obtenir , pour séduire. * alUr centre le 

yefit. ». a, se dit du cri des geaij. o. v. 
Cajolerie , s. f. B/anditisu flatterie , louange 

Partie h D.çtipr^n, Wfliff 



intéressée. 
Ca|oleur. se ,»#• BUméiHquut. celui qoica}ole , 

qui séduit. 
fCajot • s, as. cove pour tirer Hbollo des foies 

de morue. 
CMute, «.f.nt$densnniievire«*p/.o. 
Cal , «. /. Cul/as, durillon aux maint , ai 

noux , aux pieds. 
K^taba , s, m, CaUphyUmm, genre de pbmes 
exotiques polypétalées à fruit en noix , sphé- 
rii|ue , charao , noyau glofeoleus. 
tCalabure , «. m. MuntingU. arbre exotique de 

la famille des tilleuls. 
tCalac « 1. OT. CsriiHt, genre de plantes de la 
famille des apoctna , exotique , «nonopétale , 
épineux , à fleura comme le îaamin , baie 
biloculalref. 

Cahidaris » $, /. toile de coton du Bengale. K. 

Calade , #« /. t. de manège ; terrain en pente. 

^Calais , 1. m. plaque de t61e pour fixer les 

lisses du tepiy. 
Calaison , #./. profondeur d'un naTire. •• cv. 
Calataba , 4, m. Calampart €t Calambouc , bois 
d'alocs. o. * Calambac o» A«alloclRim. co. 

Calambotir, #. m. bois des Indes, verdâtre, 
odoriférant ( sert aux tabtetiers. Bois d'aloès. 
A. R. * Cabmbac co. 

Calamédon, #./. t. de chirurcSe. r. 

Calamendrier , s. m, petit chêne, r. 

Cafamenc , s, at. CMiamimtkéi. plafte céphalique! 
à feuilles rondes , fleurs en gueule , pourpres, 
eetticillées , étanines égales » odeur aroma- 
tique , incise les humeurs visqueuses. 

Calaineme , #. /. Nêptta, plante. -^ Gaiement, c 

^ demânaire « adf. t g, CûUminmris» qui appar- 
tient à la calamine. * ( cadnrîe ) mine de xinc , 
cadroie fossile. B. 

Calamine , «./. CaimmusHs lapis, pierre bitu- 
mineuse, cadmie fossile, «amngente, des- 
siccative s oside de xinc. 

Calamistrer ,«".«. tré. e , pJMmt , poudrer. 

Cabmite, «./. pierre iraJRfci ; boussole. * po» 
lypites en groupe à tuyaux cylindriques, 
tenptnés 00 étolfo. «^ a^ea^ du storax en 
larmes. B^ 

Calamité , #• / g ei a pt st ei , malheur commun , 
eniaèse. 

Calamiaeux. se , sdj, Ttmftn mlsmmm» { ti—M ) 
malheureux, misérable ( temps ). 

Calamus, #• ai. t. d'anat. e. c. * pointe du 
4*. ventricule de la tête. r. 

Calandre 9 #•/• CmUméra^ ver o« insecte { grosse 
grive ou grosse alouette oui imke dii{é- 
jrens chiuits d'oiseaux et difltrens sons. * ou 
Aloueite, nsachiné pour lustrer les draps. 

Calandrer, v. tf« Pra/e dmsMf* dré. e, p. lustrer 
avec la calandre. 

fCalandrette , a. /. petite ^ve de vignes. 

Calandieur , #« 01» ceUii qut calandre, r. o. c. 

fCatandrone , t, /, chalumeau italien i deux 
elefs, t. de mus. 

fCalangage , j. m. < aller en ) maraudage. ( W. ) 

tCalange ,^/. amende. 

tCalanger^ v. a. faire payer faxMnde. 

"ICalangue ou Carangue . a. /• petite baie i 
l'embouchure d'une rivière. 

tCalnntique , «•/. omemeeMe tête des dames 
romaines. " 

Calao» #• m. Bauêf^s, oitfMin i bec courbé 
comme un^ifaux , dentelé le lon^ des boi% , 
très-gros, très-lourd quoi^e fotble; vit de 
fruits. L. 

tCalappe , s.f, C^lappa, espèce de caocfe< 

Calasie , #. / relâchement i^s fibres , t. d'ocu» 
liste. 

Calastique , f4i* quirei^chf • voy » Çh^laiti^p, c 



fCalasyries ou Hermotjf^ies ,#. / />/, (amiltet 

guerrières en Egypte. 
Calatreva , «. m. ordre militaire en Etpagn^ 
Calbas, s, m, t. de%iar. cordaee. o. v. * Ca« 

lebes. R. 
Calcaire adj. 1 g. (-pierre , terre ) que le feu 
change en chaux \ produit du détriment des , 
coçiuinages, madrépores, cormàx, etc. et des 
animaux qui les habhoient. 
tCakalanrile, #. f pierre mêlée de cuivre. 
Calcamar, s, m, oiseau du Brésil qui ne vole pas» 
Calcanéum , s.m,\t plus grand os du tarse. G. 
Calcanthuin , s,m. vitriol rubifié. c. * Calcanthe, 

cuivre sulfaré..B. 
tCalcarifère, ad;. 1 g. (argile) marne chargée 

de matières calcaires. 
Calcédoine , /. / Lapis ckalctdonium, agate 

blanche , ou blanc-bleuâtre , de .la nature 
d'un beau caillou ; pierrç fine demi-cranspa** 
rente. ^ Chalcédoine. r. 
Calcédoineux se , adj^ ( pierre ) qui a ét% 

taches. G.Chalcédoineux. R. 
fCalcéolatre #./ Calcêo aria, genre de plantes 

de la ûunille des scrophulaires. 
fCalcéole, s.f.CaleecU. mollusque acéphale, 

bivalve, turbiné. 
tCalcet , s. m. t. de mar. rr. ♦ assemblage de 

planches au haut d'un mât pour renfermer 

les pouKes. b. 
fCalcin , t. m, fragment de verre calciné. 
Calcioation, #./. action de calciner, ses eîfetv 
Cileiner , v. a. Torrêrt. né. e , p, rédiûre en 

chaux , en cendres par le feu ; subir ^n l%^ 

violent, c. c. v. 
Calds, s. as. sone de faucon de nuit. c. vs 
Calcite, *. m. vitriol caUîné. r,. voy. Chalcite, 
Calcegraphtl s m. voy. Chalcographe. 
Calcul, s, m. Caleulus. supputation , conTpte | 

pierre , nom générique de toutes les pierres 

^ui te trouvent dans les animaux. — concré- 
tion pierreuse , inorganique dans le corp^ 

humain -, gravelle. 
Calcula^e, adj. if. qui peut se calculer. 
Calculateur, x. m. CaUulatou qui calcule* * f^ 

Calculatrice, i^. * 

fCalculatoire , ad]. 1 ^. du calcul. 
Calculer, v. a. Com^utart. lé. e, p. compter^ 

supputer.* réfléchir; méditer ; peser ; juger» 
Calculeux. se , adj, graveleyx , pierreux, c. 
tCalculifrage , a. adj. s g, qui résout le calcul, 
tCalderon , x. m. Caldtronus. animal de nier , le 

plus gros après la baleine, de la classe de^ 

souffleurs. 
Cale, a./ lufmum uavif. le fond d^n navire ; 

abii contre des rochers , des pointes de terre ^ 

supplice ; support 1 plomb de l'hameçon ; ta- 
lus sans marcnes, * bonnet de paysanne, r.^ 
Calé, e , adj. ( popuU ) dans l'aisance, c. 
tCalea, s, m. genre de plantes qui ont du rapr 

port avec la santoline. 
Cale - bas , a. m. cordage pour amener lef 

vergues, co. é 

fCalebas, #. m. t. de mar. |IR* 
Calebasse; s.f. CecurKoi. courge vide. * prunei 

avortées, g. 
Calebasse de bois, «• m. fruit d?une espèce dt 

concombre ; bouteille faite avec ce* frui| 

sec. ^ espèce de prune, o. v^ 
Çaleh^ttier, a. m. Crtseentia» arbre qui porte U 

càllebasse de bois. * senre de plantes à fleurs 

monopétalées , de la division des personnëes . 

1 fruits charnus , k écorce dure, b. * Calle» 

bassier. o. c 
Calebotsuy i. m. fond de chapeau s panier, tf 
Calèche, s.f. Pilentum^ carrosse f coifl'f 4f 

|oilf,*Ç*^hç.|^ • 

ï7 



Digitized by 



Google 



(6G) 



C ALI 

CtieçoD » #• »• Suhli§û€Hlum* son* à% culociet 

de toile. 
Calegonnier , #• 9. ^ fait les caJeçoDf. C. G. 

* Cale^oier. a* 
Caléficcion , s» /. action dû feu qui échao0t. 
tCalefreter* y« «. prendre ». piller } empmster 

de quelqu'un. Rabelais 



C A L O 

Calife « 1. m, sourerain tnihoinéun« n* G* c» 
Califourchon , ^. m. jaiAbe d« çà , jambe de U 
* monture ordinaire ; objet d'un goût , 6'un 
travail panicttliier , d'une manie. < nouv^ ) b. 
Califourchon ( à ) , «<fv. * à-califour^bon. c. 
fCalige , /. /• chauiiiire das soldats romains 
Caltçineux. se , adj, CûUg^osut. sofnbre. c. 



Csl«-hauban , Calhauban ou Galbiuban, a m. tCafigo , #. m, ulcère très-superficiel. 



cordage qui appuyé le mk de hune.-€Oj 
Calemar « #, m. TAiica. étui d'êcntpire ( vuux ), 

voy. Calmar, r. 
Caleroart , s, /. calemar. 6 . 
Çalembourg, i. pi« ( /liOur* ) quolibet; îeuz de 

mots. AL. c. * Calambourg, G. Calesibour 

A. Q. ▼. * Calam^or de cMlamajo hurUn* b 
Calembredaine, t, f, (famU,) boutde, yaîns 

propos » (aux-fuyans. A« v. 
Çaleroent , «• m» plante aromatique. ¥0y« Ca 

lament. c» 
Calencar , ». m. toile peinte de» Indes. * Ca< 

lencas, t. 
Caleadaire , t, m. registre d'alise. R. 
Calendcr, #• ai. reJiueux persan ou turc. 
Calendes , », /. fL CattuUM^ premier jour d*un 

mois romaie; assemblée de curés. 
Calendrier , s. m. Ca/endarium* ordre des jours , 

livre ou table qui le contient. 
fCalengier , p. «. quereller. ALAIN Chartier 

louer , flatter. Roman de la Rose. 
Calenture » #• /. fièvre chaude commune sur 

mer. 
Calepin» s, m» ffecuetl de noces» de mots, 

d'extraits» 
Caler, r.tf, lé. e,^. assurer une table avec une 

cale» etc. i^.a. baisser la voile. Velatontraktre, 

* céder; se soumettre. G. v« 
tCalésan , #. m. Calajam, arbre dtié^alabar. 
Calfi», 1. «. étoupe goudronnée ; celui ^ui 

cal£ite» son outil, son ouvrace* Stipauo, 

.outil pour calfater. * oiseau de Tlle de France 

qui approche de l'ortolan, b. * Calfit. Calfâs 

c. €t Calfas. G. 
Cal&tage , j. m, calfat ; étoupes employées au 

calfK. « Calfatage, c 
Calfater • y. a, Stipart. té» e » f • houdier ayec 

le calfat. * Calfater, c. 
Çalfiteur, r. m. Stipator, quicalfiite. G. * Cal* 

fâteun c. Calfat. B, 
Calfatin , /. m. valet du calfaU G. R. T. * CaU 

fltin; c. 
Calfeutrage , a. atr« ouvrage de cehû qui cal- 
feutre. 
Calfeutrer, r. a, Stiparc, tré. e , f, boucher les 
. fentes dlyne feitètre , d'une porte , etc. avec 

d» papier, etc. 
Citîbé'. e , ûij, vôy» Chalibé. * «• m. oiseau de 

paradis vert. b. 
fCalibey , i» «t. oiseau de paradis de la Guyanne. 
Calibre , 5. ». Amplitudo, proportion ; gran- 
deur; volume; qualité; état; outil; irisera- 

ment pour fixer des dimensions. 
Calibrer , v, a. bré. e , /r/ 1. d'artil. et d'borlog. 

passer au calibre , mesurer , égaler. 
tCaIi»vatic,' », m. espèce d'écorcheur de Ma- 
dagascar. 
Calice , », «. CaHx. vase , coupe , t. de bot. 

enveloppe extérieur*; de la fleur. 
tCalicitial. e , ûdj. qui appartient au calite, 
tCaliculv , '«/ petite coupe ; gobelet. 
fCalicule , », m. double calice ; rang de petites 

écailles au calice caliculé. , 

tCaficulé. e , itd}, qui a. un petit calice , t. de Calmer 



fCaligni , #. ai. Càitianim» arbuste de Sa 

Guyanne. 
Câlin , », m. mêla) chinois composé de plomb 

et d'étain. G. 
Câlin, e , #. indcrfent , niais. (famU, ) 
Câliher, v. n. vivre dans l'inaction. ( se) » r. r. 

prendre ses aises ; être indQ4eiit. . 
Calingue , «./. t. de mar, r» 
Caliorne , »,f,t.àe mar. cordage de OHMifle. 
tCalippique« 4^'. % g, ( période ) de 76 ans 

pour corriger l'erreur du cycle lunaire , t. de 

chronologie. 
fCalissoire, «./. poêle de feu pour lustrer les 

étoffes. 
fCallapatis , », m, toile de coton des Indes. 
fCaHe , Chottcalle , /./. Calla, genre de plante 

iinilobée , qui a du rapport avec les genèu. 

* fûèce de bols qui en soutient une autre; 

machine pour tirer les vaisseaux hors de 

Veau. B. 
tCallée ( cuirs de- ) , », /. cuirs de Barbarie. 
Calleux, se , ddj.Callostu» où il y a des cals, 

dur. * Caleuz. r. 
tCallicarpe , ». m, Callicarpa, genre d'atbusies 

qui ont du rappon avec les vitcou 
fCallicte , ». m, poisson du genre ^u silure. 
fCallides, ». m, pL CaUtdium. insectes co- 



botan. 



tCal|duc,«. 81. tuyau de chaleur. *• ducs. pi!, al. 
Calleite ,- »kf. champignon du genièvre. 
CaU£ic » a» as. dignité du calife. G»ir. rr. 



léoptères qui ressemblent aux saperdea. 

fCalligan , », m, toile de coton des Indes. 

f Calligoir , #• ai. CàlUgommm, genre d'arbris- 
seaux polygones. 

Calli^raphe , », m, copiste. ; qui a «oe belle 
écntive. r, r. 

tCalligraçhie , *• .^ORiwisiance, description 
des anciens manuscrits. \ 

fCallimiis , #. m, noya» décicbé dans la pierre 
d'aigle, les géodes. , 

fCalKongb » #. m. 'soldat de mâtine turc. 

CalUon^me , », m, Caliioaymiu» genre do pois- 
son jugulaire , t««. genre , y, classe. R. 

fCallipédie , 1. )^ art de fidre de beanaenfans 

tCallise, ». f. CaUùU, genre de plantes de la 
femille des joncs. 

fCallitric, », m. Cmllitridkê. genre de plante 
aquatiqiie » d'Europe » de la division du 
nayades. 

Callitrtche, 1. m, CalIitriM, singe vert de la 
famille des guenons. 

Callosité , »,f,CsUu», petit calos ; chair durcie. 

Callyrinche, », m, poisson, t, 

Calmande, », fi étoflfe de laine lustrée. * et 
Callemandre. R. 

Calmant , s, m, remède qui calme les douleurs. 

Ollmar , », m, o« Cornet , ou Ecritoire. Lo/igo, 
poisson, animal marin du cenre#s sèches, 
dans la classe dos vers zoophytes ,^a la Ibrme 
d'tine ecritoire , et fournit une espèce d'encre 
noire. — ou Calenar , serpent d'Amérique > 
du ) *. genre , livIVe , à lignes et poiotshiuns. 
* Calemare , *. /. T. G. 

Calme , », m, MeUcU, bodace ; traoquilttté, 
^os. » 

Calme, adj, % f, Trsm^uiUu», tranouiUe. 

, r. a. Stdare, mé. e , p. renore cahne , 



apaiser. 
Calobre, », m. vêtement par-dessus un habit. 

RR, * », f, belouse de charretier, b. 
fCaloméias , », ». otélanfe noirâtre de «lercure 



C A M A 

et de soufre. 

Calomniateur, triée » »• CalumnUtor, qui ca- 
lomnie. 

Calomnie , #. /. CalumnU^ fausse imputation 
injurieuse. 

Calonmîef , f . «. Caiummiari, nié. Bip. attt^ 
mier , blesser par des calomnies* 

Calomnieusement , sdv. Ptr taùtmaiam, arec 
caloaonie. 

Calomnieux, se , mdj* CalmmtUo»u»^ qm comicai 
des calomnies. 

fCaloriniitro, »• ai. Caiorimttmm, fnsttume&t 
pour mesurer k caloâque spécifique. 

fCalorimétrie , #. m. métnode ^our se servir 
du caleeimètri» 

tCalonqtte« j. m. (eu fluide » très-subtil , très- 
rare , très^lastique , non pesant i^épandu 
dans tout l'espace; principe de la chsltur. 

* chaleur latente > fixée« ( aobt. ckimU), 
Calot ( figure à ) , grotesque» 6 « r. * », au Cile. 

R. * fond de chapeau, b. 
Calotin , », m, extravagant, c. * Calottio. o. v. 
Calotîoe » «./. vers ba£ns. c * Calottine. G. 
Calots» #• m,pL pierres d'ardoisières.* oaCal^ 

lots. R. G. T. 

Calotte , », fi PiUolu», oetit hoanet hémispbé* 

rique • sa âgure. * Calote. R» 
Calottier. ère , «• qui ^ et vend des cakttei* 

* Calotiere. R. 
Caloyet» #. as. teli^em grec de St.-Bsnle. 

* pU c. 
Calque , », m, copie sur «n traospareRt» t^ de 

dessein. 

Cal<|uer , r. a, ImitarL que. e , f . contre- 
tirer un dessein avec un transparent ; imiter. 

fCalqueroo » #. m, partie du métier des étofiies 
en soie. 

|Calquier» x. ai. salin des Indes* 

tCalquoir • », m, poinçon émoussé pour cslqucr* 

fCalumbé , ». m, racine des Indes, jaune» 
amère, sans Aeur» spécifique contre la co- 
lique » les indigestions ; racine de^ colombe. 

Calumet, », m, pipe d« sauvage i ti^ oraéî. 

* plante deSt.>Domingue • dont la tige oeuse 
sert de tuyau de pipe. b. * Chalumet. R. 

Calus» 1. m, Cûllu», neeud des os fracturés; 

endurcissement de l'esprit « du coeur. 
Calvaire» ».tm, Cûhmrùu. lieu du supplice ds 

la croix. 
Calvairieoe . #• fi religreuse. a. 
Calvanier , /. m. c d'agrîciilt. homiAe de jour* 

née. G. V, RR. 
Calville , ». fi pomme, c. * es Calleville. t« 

CalvDe. co. ^ 

Calvinisme, '• ai. secte oe Calvin > ses opi- 
nions. 
Calviniste » », m, Calvini »tcuLtor. sectateur os 

Calvin. 
Calvitie , », /. Calritit». état d'une tête chsove, 

t. de méd. c. g. 
Calybite » /. a |f. hsÉkant d*Rnc cabane. R. 
tCalycant » », m, cmfyeanthu». genre de plantes 

eBotk|es. polypâales» qui a du rapport 

avec le rosier. 
tCatyges, ». m. pL insectes cnMticés »adbéreDS 

au bouclier. 
fCalyptrée, », fi C^lyptrém^ bonnet de Nep» 

tune; moUusquecéphalé i coquiUe conoide. 
Camaieu , », m, Monockr^ma, tableau d'une 

seule couleur; pierre de deux couleurs; pierre 

figurée. * a Oimayeii. g. 
Camail , », m,Emmi».t. de litur. petit mantetur 

pi, Ômails,^^ 
Camaldules » Camaldoli » ». m. pi. religieux. R. 
Camanioc , », m, espèce -de maaioc salubre et 

doux de Cayenne» 



Digitized by 



Google 



(67) 



CAME 



CAMP 



C A N A 



* 

Gman , uf. Canutiuu la calotte du cr&M. 6«c. 
'{cnre de plante inonopétale qui a du rap- 
port avec la verveine , exotique. 

Caoande » «. a f • Socùu» coôpagoon de pro- 
fession. 

Camaradm $*•/•{ ^«r/. ) familiarité de cama* 
rades. 6. 

Canard, e» M^f. jw Simus. qui a le nés piat et 
écrasé. 

tCianrigDt on CamuMe, #• /• Emfêtrum, 
pbme qui approche de la bruyère, à bues 

^criées .agréable au goût. 

tvunarre, «• f^ cavessoo, os #• m. «avetton 
arné de pouiioa. 

Caaba^, #. m, detit sur la bî^} lien oà on 

h lut. T, c. G. 

Cuabayec, #• /, pL toilet 4o coto« du Ben- 
gale. sr« 

umbiite, #. an» qui accepte ou louiatt des 
ienres de change. 

tCanbogtf, #.«. Camb^Ui acbra qui donne la 



goniEe gutte^ 

Cambouis 9 #« ai« AsamfU^ Tieux-oing d^nne 
rooe. 

tCanbcacme , «• /I toile du Lerant. 

tCaobrannea, «• /• oL toiles fines du Cait«, 

tCiaibre , #• m. caniDrure* 

t Tu é ie aii n t , a. atu éboulemeat de terre, t. 
«Pardois. 

CaiAicr, V, a. CawutMn. bré. e , f • courber eo 

arc, voûter. 
tCaabrtsiot, a. ^ toile de Caoïbial 
tCuabrîque , u sdject, fi langue du pays de 

Gilles. 
Ciabfure , s. fi CotummtrmtU. courbure en arc. 
Came» t.f, Ckmaia, nom de coquillages bivalves, 

i deux pièces convexes , égales , sans orôlles : 

le peissoi» se sert d'une valve comme de voile ; 

dent d'un arbre tournant. * seconde feuille du 

btnKre. v* * Chame. R. ^ 

Caéade , si fi poivre sauvage. <f. 
Ornée, 4. m^ pierre composée de couches , 

scutpiée en relief 
Cuoâée , #. /. Cammlta, Garoupe , oKvîer 

oain ; arbnnean toujours vert ; purgadf 

violett» * Chamelée. a. 
Caméléon , s, m* CamêitOé reptile ^ lézard du 

3*. genre qui change de couleurs selon Tim* 

pression de la chaleur et de la I umière;^ homme 

changeant 2 plante ; coosteUatîon métidionale 

*^nél*n.R. 
îCaoéléontroide , s, /, plante dont les couleurs 

rhaMent au soleil. 
Camélâpard, t. m. Caj^O'oardalis, ou Girafe, 

anmal, Fondes plus granos, des plus doux des 

aaiâiiux terrestres , à peau tigrée , la tète 

élevée de seîxe pieds, dos incliné, croupe 

basse, vit ifherbes et rumine j constellation 

septentrionale. 
Canelbe , #« /. Camyajnum. p^ite à fleurs po- 

hpécalées , de la ^amHle d^^ucifères ; l'huile 

éi Si ginane , bonne pour la lampe , adoucit 

la ptiS. * sauce avec pain et vinawe. a. 

(«bedecaineloi.R. 
. ^^^fÊm^ u m, Cottuxmm caprinum^ sorte 

d%ii4^^ ot de laine. 
Canrioti^#ik/. nnnnais ouvrage. ♦ mauvaise 

wfMéan. n. * Camelotte. al. 
yml m L ê^i ^* onde en camelot. 6 



.monopéules, de la iMoille des tpodrts. a. 
tCamérîoes, #. /. pf. y^ genre de fbssHcs cé- 
phalopodes , lenticulaires. 
Camériste , s, fi suivante ( femme du pabis. A. R. 
CamerlingM , â^ m, dignité de camerlingue. 
Camerlinaue , #. ai. «ordinal présidant la chambre 

apostolique ; intendant dei finances en Bo 

héme. 
Cames, s, pi. t. de papeterie, c 
Camion . #, a», peth haquet, » Acicuia. petUc 

épingle j petite tête de cbardon.a. voyez Ron 

délie. O. 
Camjii , #./. vêtement des Caraïbes, c. v. 
Camisade > *, /. Antelmcûna impression t. mltit. 

attaque nocturne. 
Camisard. e, #. fanatique des Cevenoes j calti 

nisie* 
Camisole, '././aiaai/tf. petit vêtement; che 

fiiisette. 
tCamme , /. m% t. de forge , mentonnet de 

Varbroé 
Camoiard | /. m. étoffe de poil de chèvre, o. c.v 

* Camoyàrd. na» 
Camomille , ^. fi Amthemis^ planrt odoriférante , 

sa graine.* genre de plantes; infunon des fleurs 

f^ifiiges, stomachiques, anti-spasmodiques, 

anodines, hystériques, carminatives , diuré- 

rétines i plante résolutive en cataplasme ; 

son huile bleu 4e saphir a les mêmes pro- 

ptiéiés. a. '• 

Camouflet , a. ai. alfront } mortification ; bonflée 

de fumée. 
fCamourlot, #. «• espèce de vernis; mastic 

Sour enduire les navires, joindre des dalles 
e pierre. 

tCamoyard, «. ai. espèce d«étofiê. iR. 

Camp , «• 01. Ciutra, lieu oà sé)oume une ar- 
mée sous latente , cettearmée; lice des cham- 
pions. — volant , corps de troupes pour une 
expédition. 

Campagnard, e, sdj.s, RusticsnMs. qui demeure 
aux champs ; qui n'a pas 1b politesse d'usage 
dans le monde. 

Campagne , #. /. Campus, plaine , pays plat , 
champs; saison de la guerre; mouvement, 
campement, suite d'opérations de trocrpei. 

Campagnoie, #. m. Mus aptsUs» animal très- 
commun , petit, vit de grains , mange son sem- 
blable.*— volant , espèce de chauve* souris, b. 

tCampan , #. m, marbre de Tarbes. 

Gampanatre , *. / 1. de fbndeur. r. 

Campane, j. fi-Fimhria seriea. ornement de 
chapiteau ; crépine ; espèce de nardsse sau- 
vage à racine purgative j chaudière pour le 
savon. 

Campanelle, «./fleur de phsneurs variétés, g 

Campanette , /. /. fbur du narcisse, voyez But- 
bocode. G. 

tCampaniforme, adf. i g, s, /. en forme de 
cloche.' 

Campanille , #. f, partie supérieure d'un dôme ; 
tour ouverte et légère ; clocher. * *. m. et /. 
A. Campanile. K. 

Campanini , s, m, marbre de Carrare. 

Campannier , s. m. sonneur. ▼. 

Campanule , s, f. Campanule, ou Gantelée , 
plante laiteuse. * genre d^Iantes- monopé- 
tales à fleurs en cloche, a. 

tCampanulé. e , «J/. fleur motiopétale en cloche, 



Camper , v. u. Castra poutre, pé. e, dresser un 
camp. ( se ) , V. r. asseoir son camp, v, n. Ȥ 

^ placer , se mettre en garde , en ceqaioe nos« 
ture ou position ; ^ arrêter. 

Camperche, s. f. t. de manuf. perche de boîs. g^ 

Campestre -, *, m. caleçon des soldais romains^o» 

Camphorata , #. /, plante médicinale. 

fCamphorate, #. nu sel formé par l'uAioo de 
racide camphorique avec différentes bases. 

tCémphorlqué, aij. a g. ( acide ) eitrait dir 

* camphre. 

fCamphou , s. m. thé de la Oiîne. 

Camphre , s, m. Campkora. gomme Orientale ; 
résine végérate blanche .transparente, friable, 
concrète , très-volatile , brûle sur leau ; <lé^ . 
coûlc d'une espèce de laurier aux Indes ; cal- 
mant, sédatif, anti-putride; bon pour let 
nerfs. 

Camphré, e, aâj, où Ton a mîs du camphre. 

Cataphrée , *./. planté médicinale de Provence, 
delà famille des arroches; vulnéraire, apé- 



^^ — SfT.a. té. e, p. imiter le camelot. R. Campe , s, at$ espèce de droguet croisé 'et 

y «>l ode r , #. m. pépier très-commun, c.^. ' drapé du Poitou. 

C»dodna, #./. étofie oodée^omme le ca-,Campêche, s, m. Hmmatouiiou. arbre d'Amé- 

♦r^^. .. V . . . '"ï"* * ^'"" légumineuses ; bob pour la tein- 

gaMe, anÇ.a^.difcamérier. J ture Tioirc. 

^«énttr, 1. as. omcier de la chambre du pape. Camn.»ment, s, m, Castrorum muatiot action 
^Cmtraria, genre de plantes exotiques, | décamper» le camp même. 



- céphalîque , sudorifique ; excite les 

'*gl«*» bonne contre l'hydropisie. 
tCampier, v. a. mener paître les bestiaux. (vi.y 
Campine , s, fi sorte de petite poularde fine. 
Campo , i. 01. laine de Se ville, g. y. 
tCampogne, s.f flûte de Pan. 
Campôs, s, m, congé, relâche, repos, t. da 

collège. 
tCampote , #. m. drap de coton ^t% Indes. 
tCampulote , #. m. Campulotus. tuyau de mer 

en tire-bourre. 
Camus, e , ad). #. Simus. qui a le nez court et 

plat ; trompé dans son attente. * s. m. serpent 

du I». genre, à croix blanche sur la têie^ 

point noir au milieu. B. 
Omuiete , /./. petite camuse, r. 
Canabassete , s. /. sorte d'étofle. rr. 
Canabil , s. m, terre médicinale, g. v. 
Carfacopole , /. m. catéchiste des missionnaîrei. 

* Canatopoîe. a. 
tCanada, *. «i. mesure çortugaise.une pinte f-«. 
Canade , s, n. trèsbel oiseau d' Amétioue. » pois. 

son du genre du gasiré. a. » 

Canaille, /. /, Piebscula. vile populace; gens 

que Ion méprise; enfans bruynns. 
Cinal , #. m, Canalis, conduit de l'eau ; pièce 

d*eau ; mer resserrée; eotrimise ; voie longue 

et éifoite ; t. de métier , partie du chapiteau 

loniaue. 
fCanahcuîé. e , aij, t. de boian. creusé en gout- 

Canamelle , *, /. canne à sucre, r. 

tCanan , j. m. mesure de Siam , a pintes. 

f Canang , s, m. Canuvaria, genre de plantes 

exotiques , roonopétales , de la famille dcs^ 

anonnes. 

tCanap , /. «, t. de raffinerie, chevalet des bas- 
sins. 
Canapé, s. m. Bifstllium, long siège à dossier. 

• pain gnllé avec du %Qmage , des anchois ou 
des cornichons, a. 

Canapsa, s. ni, sac de cuir d'un artisan qui vovaaf - 

♦ celui qui le porte, a. , i /-» • 
CaMTd , s. m. An as, oiseau aquatique , à quatre 

doigts, trois antérieurs, bec denticulé, coiv 
vexe en dessus , plane en dessous , plus larce 
qu épais, bout de bec onguiculé, obtus. ^ 
pnd filet pour les prendre; chien barbet. 

* aij. (bois ) flotté , resté dans l'eau, s. 
Canarder, y. a. dé. e, p. tirer étant àcouyert, 

f. milit. 
fCanarderîe , i. /. où4'on élève ées canards. 
Canardière , s. fi où l'on orend ét% canards; t. 

de fortiC meurtrière. ♦Çanardiete.B. ' , 
Canan, *, m, Canarium.ttnni vaie dans lequel 



Digitized by 



Google 



(68) 



G A N £ 

on donne i boire aux oiseaux* — arbre ré 

sîneux de la famiUe des balsamîers , aux 

Indes» 
i^anarie , «./. danse ; espèce de gîçue. G. ¥« 
Onarin , s, m, passereau de Canarie. G. v« 
't'Canarine , s»f, Caaarina^ plante qui tient de 

la campanule. 
Ca nasse , s, m. tabac menu. G. * Carnasse«y. 
Cantistre , *, m. coffre, r. 
^Canatopole , s. m. mis&ionnatre catéchiste aux 

Inc^es. * Canacopole. 
'l'Cancame , s. m. espèce de ^omme ancienne. 
Cancan » /. m. ( popu/, ) plainte bruyante, c« G 

• voyci Quanquan. A, 
Cancanias , s. m, étoffe de soie des Indes. G. ▼. 

' Cancel • s, m. t. de liiur. partie du choeur i lieu 

où est le sceau. * Chancel ou Chaoceau. r. 
fCancelIaire , s. f, Cance/laria^ mollusque ce 

phalé à coquille ovale. 
Canccllatton , s, fi acte qui en annulle un autre, 

t. de jurisf ru:U c. c. v. 
Cancelle , s, m. petit cancre roux. * Cancele. r. 
Onceîler, v, a. UeUre. lé. e , p annuller, barrer, 

biffer , rayer , t. de prat. * Canceler» R. 
Cancer , /. m. Cancer, tumeur maligne qui ron^e; 

4*. signe du zodiaque ^ ; 4«. panie de l'écUp- 

lique * insecte, u 
Cancer de Galien , s, m. bandage pour la t^te. G 
fCsncéréux. ense , adj. de U nature di\ cancer. 
fCanceriile ^ s,m. garou des bois. ^ 
fCahche , s, fi Ccnchaira, ou Foin , çenre de 
' plantes graminées àe beaucoup d'espèces» 
Cancrç , /. m. Canctr, vil , avare ; écrevisse d« 

mer ; animal crusracé qui a le corps cordi- 

forme; pauvre hère. 

ÎCancrke , «./. cancre fossile ou pétrifié», 
ancrome , s, m, oiseaK i» - « 

fCandale , t. fi jupe des nègres en toile. 
Candelsbre, s. m, Candetabrum, sorte de chan 
délier; t, d'archit. balustre* * Candélabre, a. 
.•Càndellibre.R. 

Candelbéri , s. m, espèce de piment royal, rr. 
Oindelette , t,f. t. de mar. corde avec un <ram< 

pon. V. o. * Candetéte. R. Candelete. rr. 
Candeur , s.f, Jngc/fuiias. boni)|B fpi ; ûocérité; 

pureté dame. ^ 
Candi I /• m, sucre cristallisé i bateau de $eine*6< 
Candi, e, 4J/. cii tallisé. 
Candidat» *f iR« Çaadidaiuu aspirant; préteo- 
• dant. * 

Candide , adh Candiditt^ qui a de la candeur 

* 1. m* Phieoment, papillon blanc borde 
de vert avec une tache jaune. 

Candidement, adp^ Çanjidi, ('//i«#.) avec çan- 

^ deur. A. c. G. R. V. 

tCandil , 1. m. mesure au Ben^at, 14 boisseaux. 

Candiotte , «. /, anémone à peluche, o. * Can- 
diote. R. , , 

Candir , r. n. di. e , p. ( te ) , r, r. se durcir 
comme la glace. 
^ Candou , /. m. arbre des Maldives» 
^ Cane , s, fi Ana s femins^ o'itt^u aquatique, * fe- 
melle du canard. G. v. 

tCanelas , 1. m. pâtisserie de ûirtne , sucre, ci- 
tron et oeufs. 

Çanepetière, <« /. oiseau de la grosfeur du^- 
San , espèce d'ourarde. * Canepetiére. h* 

^Canéphores ou Xi&tophores, #. m, pL jeunes 
gens riches qui portoient les corbeilles sacrées. 

fCanépbories , s, fi, r/. fêtes de Diane. 

Canepin , #. m. peau Je mouton très-fine. 

Cinequin . s, m, coile de coton des Indes. G. T. 

Caner , r. m, né. e , p, chicr. ( vieux ). v. 

Caneter, y, n. marcher co^nme un canard« G. c. 

Caneton , s. m, Anaticuia, petit d'un canard. 

Ç^%\xt^ 9,f. rQseai^ pot^ pet^e cane sans 



C A N N 



C A N T 



pieds , t. de blas. * Canete. r. Cannete. ra. Cannibale , « . m. qui mange de U chair hunaiM; 
Canevas, s» m. Çammahùé groese toile claire ; homme féroce, 



projet; plan. 
Cangé , s. m, eau de riz épaisse. R. 
tCangene, j./. petite serçe de Caeiu 
fCangrène, s, fi voyez Gang:cne. 
Caniart , s, m. oiseau. R. 
tCanica, /./. canelle sauvage de Cuba. 
Caniche, s, fi chienne , femelle du barbet. G. v. 



fCannier , s. m, ouvrier qui emploie la canne 

dans la carrosserie. 
Canon , s. m, Tormentum. pièce d'artillerie; dé- 
cret ; règle ; caractères d'imprimerie; catalogue 
des livres inspirés; ubleau mobile sutriutel-, 
prière; r. d'art» ei méiiers; os du pied des 
. . ruminans ; fugue perpétuelle; cylindre; vase. 

CaniculaiR , adj» a g, CanUuiaru, ( jour) de Canoitag«\ s, m, scieiice du canon. r. 

la canicule. ^ ^ .Canoniale. e, ii^/. t. de liturgie; réglé pat les 

Canicule, *, f, CanUula. signe céleste; cons-l canons, 
tellation ; étoile de la constellation du çlûen , Canopicat. s, m. CamonUi tmunut, t»de litur|. 
la plus btillante des étoiles; temps de sont bénéfice de chanoine , emploi facile, 
influence supposée. iCanonicité, s, f» qualiic d«*«e qui est caoo- 

Canide , 1. m. perroquet des Antilles. G. ▼. nique. 

Canif, i, m. CuluUus, petite lame pour tailler Canonique, ûdj, a g, ^tooaiatf. conforme aux , 

les plumes. ^ canons. 

Canin, e , adj, Caninus. qui tient •du chien. */ Canoniquemeot , adw^ Caaonicè» selon les ca- 



( seul uiiU) G. ( dent , faim. ) 

Caninana, s, m, serpent d'Amérique trèp^privc. 

Caniram , #. m. atbce du Malabar à racine pour 
la colique. 

fCanistre, s. fi mesure de thé du poids de 75 à 
100 livres. 

fCaititie , s, fi Canitia, couleur grise ou blanche 
des cheveux, 

Caniveaux , /. m* pL gros pavés du milieu, des 
bords. G. v. c. rR. ' Caiiivaux. co. 

Canna , s» rm espèce de gazelle de TAfrique 
mérijdionale. G^ 

fCannabinc , s, fi Daiisca, genre de pbntes à 
âeurs incomplètes , qui a ou rapport avec le 
chanvre. 

Cannage , a. m. mesurage des étoffes à la canne. 

't'Cannaie , #«./^ lieu planté de cannes et de ro* 
seaux» 

tCannamelle , s, fi. voy. Canne i sucre. 

Canne, /» /. Canna* mesure; bâton; roseau; 
tnnele. — - à sucre. Arundo saceksrifiera, 
espèce de roseau articulé, dont la moelle 
succulente fournit un sel essentiel , doux , 
nommé sucre ; ses fleurs en épis , blanchâtres , 
soyeuses, sont sans péutes, 

Canneberge, «./• Vaceinionum, cousinet, plante 
de marais rampante , è tiges filiformes , 
feuilles comme le serpolet , fleurs purpurines , 
baies bonnes k manger; du genre des airelles 

Canneficter , *, m. arbi». voyez Cassicr. * Cane< 
flcier. R. 

Cannelade, *. f^x, d%leuconnerie , curée pour 
les oiseaux.. G. r 

Cannelés , #. n» dragée de cannelle. * Canelas.R. 

Caniieler , v. a. Striure, creuser des cannelures. 
* lé. e , p. adj. avec des cannelures, o, 

Cannelle , s. fi Cafia. seconde écorce dtf can- 
nellier» cordiale, stomachique ; corrige le mau- 
vais go(\t d'une médecine ; robhietg canneUire; 
cayité ; cçuteau d'épingÛtr* 

Cannellier , s, m. Cinnamomum. arbre qui donne 
la cannelle; toutes ses parties sont utiles; on en 
fait du sirop, des pastille, des essences, de 
l'huile, du camphre, des sels. *Qinnelier<r 
Canellier. g. Canellier. R. 

tCannelon, t, m, moule de fer-blanc cannelé 
pour lef glaces. 

Cannelure , /, /. âtriatura, creux le long des 
colonnes. 

tCannequins, #. «i.f/. tpiles de coton du Ben- 
fa!e. RR. V 

Canner, v. a. mesurer avec la canne, c. G, 

Cannetille , s, fi. FUum aureum*, fil d'or , d'argent 
tortillé. * Caaet. g. 

tCannettei t.f. robinet de bois. * ou Cannelle, a* 

fCannevettei #«/« mesure de liquide^ en Hol- 
lande. 



CanonisatioiiiAi/. In sMkctormmjiumirum rdatUt 

acte qui déclare snint. 
Canoniser , p. a. Imer sanctos referrt^ se» t , 7. 

metire au rang des saints. * ifguri) louer 

avec excès, r, 
Canoniste , «. m. CanonUi jurù proftaw, sa» 

va t en droit canon. 
Canonnade, s. fi. Tormento bellieitmiuio,^ 

charge de canons. * Canonade. r. 
Canonner, r. a. Belliéis torauntU fMotstt* oie, 

p, battre i coups de canon. * Csooner. a. 
Canon nier, s. m, Tormenti Ubrator, qui sert le 

canon. * Cationiar. R* , 
Canonnière, *. /. Fenestra jaculatorU, tente } 

embrasure pour le canon ; ouverture ; b&to» 

de sureau , fouet. * Canoniere. R. 
Canope, j. /étoile. " 
Onot, 1. m. CymbuU, pirogue, pedt bateau. 
fCanofhe , s, m. Canoiktis. arbrisseau du Canaai 

pour les gonocrhées. 
fCanque , t. fi toile de cocon de la Chine. 
Canqueter , v. n. se dit du cri du eanard. i* 
Canschy , s. m. arbre du Japon : on fMt da pa- 

pier avec Técorce. 
fCantaar , /. m. cpniifat en turquie, tio liv. 
fCantabilc , adL a g, propre à chanter. p/»*.»* 
Cantal , #. m. tromagc estimé. 

fèntalabre, a. m. chambranle, 
ntaloupe , s. m. petit melon de Florence. 

fCanunette , s. f. peut compartiment dans les 
chambres , t. de mar» * 

Cantanettes, #./.^^ t.de marine, ouvertitfes qui 
éclairent le gavon» o. * Cantanetes. R. Cantf 
nelies.v«- ^ 

fCantarelIe, f./I proscamée. 

Cantate, /. / sorte de poème lyrique en «»• 
sique. 

Cantatille, #./. petite cantate. 

Cantatrice, s. fi chanteuse. G. y*C. 

Canterme , #. «y ( viauM ) maléfice, r. 

Cantharide, s. fi ÇMtharidet. ( mouche) veni- 
meuse. • scarabée oblong à ailes, memws- 
neu^ dans un étui vert doré ; la poudre m 
ces scarabées séchée , est la base des véslci- 
loires; poison violent pris intérieurement; » 
camphre en est le contre- poison, s. 

Canthèi^e ; s. m. poisson „ sorte de spafe. G- c. 

Canihus , *, m. coin de l'œil. G, v. . , # 

Cantinai , *. m. t de charp. pieds de bois fendus. 
adj. défectueux d'un côté, o, v. BR. 

Cantine , *./. Areuia. coffret de voyage ; caba- 
ret , lieu où H distribue le vin. 

Cantinier, s. aff qui tient une <^ntine. 

Gf ntionnaire , t. m» livre des centiquef. T. 

Cantiv|ue. t. m. Cantiçum* chant, poe«ne t» 
gloire èc DieUf 



Digitizedby Google 



(«9) 



C A P I 

B , i« «. Rtgio, éteii4H€ iê ftjf ^ ^'espace. 
Il^bks.-cirré <laot i'écu. 

rf« » I. /*« c«in éti tbéftfre. 
^oasé; e . adf atfcompafné » fiié ; onii <Ie 
Mes aux «Rglct $ t» «ilic ce de " 
«toné. K. 

eot, «.««léiMir^crcnipef daiif un 
quertier ^ acnoa 69 les cantonner. 
*C«MQAe«eni. a. 
CiotMeer, K'a, aé. e « f. êlve, vmettrc en can- 
MQncmenr. ( se ) , v. r* te tébtpw isns «n 
csoiaii* * Caatonei:. R. 
Cuttojuiiàre • s, f, tenture , t. fie tapbs* «« Cor 
mktt (• 4*iai^art». lers «u coins du imrbre ; 
gacaitBM eo |||t» t. de bahutier. * Caoto- 

tCiMfe^ «./.dtQsaMotafif fiauMuruApUacbe. 

t*éiptîfnîer: 
^Molef /./. sone de tujftu. co« o. ▼•<:« K.^et 

Cttèule.»*. 
iCiMf M €»niidc, «• ». poissMi ^ met 4» 
* fenfe du labre. 
Cm « a. oi. CMàmtm^ «(.eau aquariqn». du 

Kefd » boo i manger* 
CiQf. «. ■. vey. cAm. e. 
tOoMM^./;vo3r. Kabouaiie» tortue 4e a»er. 
Cap , t. m, CromomfrUmt* proflMm<iire ; tète ; 

^peroa du vaisseau. 
Cip-dtHeoce, #. OT* cheval de Mil rouan, n, aJ 
CaiMBOtttoo , #. m,u de mar. billot de bois^efrë. 

• Cafs de «enton.^. 
Cipible^ tf. m. m^, % f . CapaM. qui a les qualités 

TffaiiU} %abile » ioteiligeat i prepre À i sas- 

ceftiWe^e. 
Capsctté , s, f. Capacités» habiUtd ; ^fisance ; 

iteaduc d'une cAose, d'une figuse de géomé- 
trie; inteHîgence. 
Caa ad e^ a./: t. Ae chapelier , bine de vigo^^ 

#Afiècei pour former le diafeau. co. 
^apge, *, m. capicatton. rk. 
Cipa«çoo, f . «u PkaUrm. u dt'man. couverture 

«tttttpourlecheTrtt. 
Opa i a f Onoer , r. 4. Efmkm t^fêinU ùuegrmrt. 

M* % p. mettre un caparaçon.* Capataçoner. r. 
Cipc, «»/« Bûrdo€m€mUm$. vêtement ; la grande 

▼oila4*iin «aîssaaa. 
CiMr» r. a. t. de mar. aller 4 la cape. R* o. c. 
^pehfi^ j:. ia. t. de mar. action de capeler. e. 
Caprin , s^ m, pauvre préira peu respecté ; 

•poûioa Stt ressemblant au merlan , la plus 

pecà du ^nre du gade. * Caplan o. 
C^^^ » V. a. lé. c , ». t. de mar. attacher les 

laiteis» etc.àbtètedumât. R. c. 
^^'ptSet, s» m, enflure au train da derrière du 

cheval, cdevétérln.*Caf 1er. ■. 
riftfiaa » ^. /. coil&ire \ pem chapeau. * beu- 

qostda phimei; casque, t. bandage, 
^ipclacha , #. /. di^paron. o. v. . 
^*ps»du, ê, m, pomme rouge fort douce, o. v. 
tUpide oa Capéde , «. f^ tasy antique à deui 

Cm,^ ai. portier du sérA. o.^-*-Bassi , chef 
. da»portiart du sératl. a. 

t^Mr CaptHament • 1. at. ÇapilUmen' 
' I du chevelu des plantes, o.c. 
94 ^^ Cmpil/ëttiu* capillaire. 
kf^. S f . Ç^fillaris. délié comme les 
^ ^#»#i«rOif Adianta, AUûntum, genre 
diphRu, dont les parties de la lructifi<^*on 
jM^hw la raplss dav lauilics ; astringente < 
^•^rra , aida à expectorer , détersive , etc. 
-'*'-* i^«^«2a.daiill«idiaveoxMan- 




^Hff^f a>3ll> da botaR« chevet^ 0. «v 



- > » r. f^inutum mitttlhnwwn. «one 

4!M<<> JL Ûiçtiof^n. l/nly. 



}9 



CAPO 

de ragoût ; morceaux découpés. 
Capioglan » «. m. valat do séraèl. o. 
Capioa y «• la. t. de mar. chave \ él^mbosA. m. 
Capiscol , «. m. doyen , digaité eoclésiastiquek 
tCapiattd. a , adf. attaque de 4a bredissute. 
Capitaioa, *, m. /?iuv. chef d'une compagnie; 



C A P U 

t ■ ■ r 

(être •) perdre toutes le» levées \ être honteux, 

frustré. 
Capote y s, f,tt^tée manteau , vêtement de 

famma. 
tOpotiltère, g. f. aappe da £lats i larges 

mailles. 



coawaaodant d'un navire; géaéraU* coquille. fCappe» s. m. croûte 4 U surface <1u cîdre^ 



L. Mdj^f, ( chaloupe ). «. 
Capitainerie, «./. Frmftamra, cbprtt, furidic* 

tion , logement du caaitaioe { t. S chasse. 
Capttatncssa. s,/. voy.Cspttaoe. G. 
Capital ,•«• m» Cm fut, somme constiiuéa ; 

tseU 
Capital, e , ad/. Primmrim»^ pm t ic ip aU 
Capitale , /. /• Liutréi mûjuscmU, lettre «ia}as- 

cula) ville principale» 
Capstaicment , ajv. d'une maa ièi e capitale* o. 
Capitaliste, /. ai. qta possède dascapiuux placés. 
tCapicalkév #. /T^quaiicé da ca qui est capiul 

dans une chose. 
Gepitaii, #. ar. JArafo. fuiEston , faux biava.' 
Capion-kMcha, #.«i. aansal, dignité turque. 
Captpne, «./. Véutés préUorU^ galère du com< 

mandant ; réale. 
Capitanie i s*f» gouvarnamant an Brésil. « R. 
C^itation , *, /. Cmpitmm êMottio, taxa sur 

cbamie iêta& 
Càpicel , «• as. lessive très- claire de chaux et 

cendres, o. •• v. rr« co. 
Capiteux, se, ai(r. qui porto i la^vêce (vin ) 
Capitole, f^ f. CofiioUmm* templs, forteresse 

da Rome. 
Capiton • #. m. rotoeasam h^mhycimim, soie 

grossière , coque , bourre. 
Capitaut , «. m, échevtn da Toiilouse< 
Capitoulat, #. m. dignité du capitoul. 
Capitulaire , aJjp a g, C^mûmkonm duntami 

qtii appartient au chapitre (acte). 
Capitulaire, #. as. ordonnance da nos soit. 
Capitulairmnent , âdw* Ih eanomûonfm €ougusu, 

an chapitra. 
Capitulant, e , a^*. #. Cuijus $tt sufflraifu, qiii 

a voix au chapitre. 
Capitulation , # /. Comiitioue». traité des assié- 
gés avoc les asfiégeans$ convention ; coadi 

uons proposées. 
Capitule ^ #• au t. deiitur^. petite leqoo. '^ t. de 

botan. assemblage terminal et gtobuleu9(j dsi 

fleurs , de /ruits. a. . 
tCapitulé. e » adj. ramassé en capitule. 
Caj^ttuler , v. a. Troaofifs. traitor de la raddi- 

tion d'une place ; cnccar an né]{ociattoo. 
(^pivcrd . s, m, voy. Cabiai« * (pivert. A. ou 

Cap-mora, i* m. oiseau, f.» *'troupiala du Sé- 
négal , de la grosseur âa gros-bec, à capuchoa 

m^doré.B* • • 

Capnomanca , #. m. divination par la fun^éa» c, 

c.y. ^ Capnoinan^e. a. 
Capoc , #. ai. ouafe du capoquier. o* c;y. 
C^polin , #• m. cerisier du McR>^M»>«9^^':^* 
Capon , s, m, joueur rtisé ; hypocrite. * chro- 

chec da £sr pour lever l'aacre, t. da mar. 

o. V. • {'populaire ).iicha^ 
Caponoar , v. a. user de finasse au jeu ; maftre 

un capon; {popaL) montrer de lal^ol^eté. 

* caponac a. 
Caponnièra » «. /. Crypia» logement «ot^s terre ; 

ouble chemin couvert. * Caponicre. r. 
Capoquier, s^m* aihre qui fournit la capoc, aux 

Indes. 
Caporal, a. as. -Optic. chef dHu^e escouade, 
Caposir , V. a. ^marrer le gouvernail ; mattre 

a la cape. G. 
Capot, s. m. Sarum* vêtement, grand man- 

tcatfrf* dejau » (taire-) fair^ ^ôuKS loi Ifv^es ; 
• 



#Capraire, i. f. Capria, ^«iiae de plantes de 

U fiaylle des scrophulaires. 
Cftpre, s, m. navire de corsaire. * C»pre. A.e. 
Clpre, «./. CappûrU, bouton du ciprîer. 
tCapréolé. a , aJ^, t. de bot. ( plante^ pour- 
vue de mains , de vrilles. 
Caprice , j. m, Morosieas, fantaisie ; boutade % 

saillie. * ouvraga du génie sans règles. 9. * bi* 

zarretie. r. 
Capricieusemanc , «iv. Morosh par caprice. 
CapricienR. se. uéf. Horosifâ. fantasque. "Su* 

jet au caprice, r. 
Caoncome , 1. m. Cupricomm, insecte , gefira 

de scarabée dotftjes longues antennes sont 

refatées ien aYrièrè. — bleux, verts , sentant 

la rose . noirs, veloutés , i étuis rotfces -, signe 

du todiaque. 
Canrier , s; m, CappurU* arbuste du genre 

des poUpétalées ; ses boutons donnent les 

câpres ; Técorce puissant apéritif. 
fCaprifleatton , s, /. manière de rendre les 

figues sauvages bonnes 4 manger, v. 
fCi^rifiguier , #. m. figuier sauvage dont |h 

fruits servent 4 la caprification. 
(^prlmu)gue', t. m oiseau, i. 
fC^pripèdt , adj, ^g.à pieds da cKèvre^ 
Caprtxam, adj, (t^ouis) dur et inégal. ^ Ct- 

prisant, ▲. y. 
CajxroA y a. m. grosse fraise. * vêtemeftt de no* 

vice capucin, c. o. 
tCapromer , s, m. fraisier qui porte le caprojl* 
tCapros, s, w. çcnre de poissons. 
Capsa , s, f, Pucts. boite ^e% scrutins ; molluf - 

que acéphale g«' 4 coqt^ille ira ns verse ; »oot 

phytes 4 tiçe papyracée , terminée par flei 

capsules habitas par une porine. 
Capsulaife , udj, en eajpsule , t. de botan. d'anat. 
Capsule, j.^. CapsuU, membrane, t. d'anat, 

ce qui renferme la graine, t. de botan. en- 
veloppe con^osée de panneaux élastiques, qui 

tenferme la graine. 
Captai, s. m. (vUum) Capoudai , Oaptayt , 

chef. 
Captateur , s, m, t. de pra^. qui surprend paf 

adresse, rr. v. o. 
Captation , 1 /. t. de prat. insinuation artifii 

cieuse et Intéressée ; action de capter. A. c, 
fCaptatoire , t^dj. 1 g. |^rovo(|aé par l'anifice 

d'un héritier ou légataire. 
Capter , v. a. té. e, f. Utjref , Sagnçr, ob* 

tenir par insinuatiorn. ^ » 

Captleu^emeht , ud^* Captiotè* d'i|ne njan 

ni^e captieuse. ' 

Captieux, se , à^. Capifos^, qui tend 4 trom^ 

pcr. 
Captif, ve , adj. Capùvut, esclave pris 4 la 

guerre; esclave. 
Captiver, v. a.Areu ha^erg. vé. a, p, rendr^ 

captif ; assuiettir^ s<5 rendre maître. ( ^f )', v, 

r. se gêner beaucoup.' 
Captfvené 1 î< f* prison des nègres, r. O. c. T. 
Captivité , i.jr. CafUvitau ' privation de U \\m 

berté \ suj^non. 
Capture , 1. /. Çomprgkensi^^ butio ; pris^ «(« 

CPTps ; saisie. 
Capturer, v. a. ré. a , p, prtndre au corps, 

saisir; butiner. A. t« 
Capoce , s. /• ^a Çépuchon ^ vêtement df 



fifoine. 



Digitized by 



Google 



( 70 ) 



C A R A 

Capuchon , s. m* Cucu/las, vét^mem cle tête, 
c. de botaa. allongement à la fleut de capu- 
cine, etc. 
Capuchoné, adj, m. couvert d'un capuchon^R- 

Capucin. e,j. Cgpuùauu religieux de Saint- 
François. * insecte coléoptère de respèce des 
bostrtcbe^. ■• 

Capucinade, s, f* ptat discours, de dévotion. 

Capucine, s, J, Nastunium, ifiur ; pièce de 
fu'il. * écuelle» G. insecte, l. genre de phinte 
erîmpante à fleurs poly pétales ; cr<^sson du 
Pérou ; la (leur lance^ def éçûirs sq^^s le 
coucher du soleil. 9« 

Capudnière , s,f maison de capucins , ( xVofi. ) 

tCipuk , s, m. coton très-doux , très-court* 

fCapure , s» m, arbre des Indes. B« 

f Capurion , s» ». officier de paix. 

Caput mortuuiD, s. m. résidu terreux, voyez 
Tête-morte. * Caput-mortuum. A. c o. 

Caouage , s, m. façon donnée aux harengs.* ou 
Cacage. &., 

Caque , s, f Cadus» sotte de bacS ; fourneau 
de cirier. 

Çaque-denier , s» m. avare, c, 

fCaquepire , s, m. Berkias, bel arbuste à fleur 
hermaphrodite , fruit ovoïde , charnu. 



CrquetiV. 4. que. e, p. apprêter pour mettre 
le poisson. * voy* £n- 
caqner. n. G 



en caque ; préparer le poisson. * voy. 



Caquerole, s. J. pot de cuivre, c * Caquè- 

'rolle. G. V. eu CaqueroUer. r. 
Caquesaogue ou Caque&ange t 9, £• dyssenterie 
Caquet , s, m, Loquaciuis^ babil. * fL propos 

futiles , médisance. G. t. 
Caquetage , i. m. action de caqueter, caquets. v, 
Caqueté* t^f. sorte de bac^uet pour les carpe: 

* Caqueté, a. c. G. 
Caqueter , i>. n, Glocire^ babiller. * se dît du 

cri' des poules* r. 

Caqueterie , s,f. action de caqueter. * Caqué- 
terie. r. Caqueterie. G. Caqu^tage. v. 

Caqueteur. se , s, Garrulus, qui babille beau- 
coup. 

Cr(|uetoire , s, /. bâton de la charme 
siège, c. G. RR. co. 

Caqueur^ s. im celui qui caque le hareng. r« c, 

tCaquille., s, m» Buniasm plante crucifère na- 
' niralisée en France. 

Car , conj, Nam. à cause que ; parce que. 

Carabe* , s. m. ambre jaune* succin. * insecte. L. 
Carabi. t^ 

tCarabes, s, m, pL Carahus m %tnTt d'insectes 
coléoptères, puants , habiles coureurs» vo- 
lant peu. 

Carabin , s» m, Carahiaus, fanfaron ; soldat 
armé d'une carabine ; frater, élève en chirur- 
gie. * celui oui se mêle au jeu , à la conver- 
sation , à la oispure sans se hasarder. B. 

Carabinade, s,f. .{f^fUier) tour de carabin., 

* coup de carabine, v. 
Carabine , s, /• Cdrakina., jorte d'arqtiebuse 

de cavalîets. 

Carabiner^ y. a, né. e, p, tracer des lignes 
creuses dans le canon du fusil, v. n, com- 
battre f jouer en carabin ; hasarder un coup. 

Carabinier , s. m, cavaHer armé d'une carabine. 

fCarabos , s, m, petite barque des Africains 

Caracal, a. m., animal , guide du lion , qui res- 
semble au loup cervier ; il a un pinceau de 
poils i la pointe des oreilles. 



C A K A 

Chine , gris^oux. r 

Caracol , s. m, escalier eo limaçon. 

Caracole , s, f. In gyrum pr.ocursus, t.. de ma- 
nège , nouvement en xond* 

Caracoler , v n. Equum eircuméger^ faire des 
Garac<>les. 

Caracoli,, s. mu métal d'or, d'otgent et de 
cuivre ; sone de tombac. * Caracoly. c. v. 

Caracorie , s, f. t. de mar. navire, h. * espèce 
de g^lèrl longue et étroiu des Indes. B* 

Caracouler, v. a. crier ; le pigeon Caracoule. r. 

Cataoète, a* m* ChArm€Ur. empreiou ; mar- 
que ; oualité ; signe ; lettre ; titre , mission « 
etc. * disposition habituelle de Tame. b. * Ca- 
ractère. R. 

Caractériser » v. «. Aiumhran^ se. e , f . mar- 
quer 1« caraaèce. ( se ) , v. r. montrer sa 
qualité , ce que l'on est. t. de méd. 

Caaactérisme , s, m. t. de botan. ressemblance , 
conformité des plantes , de leurs parties. G. 

Caractéristique., «d[/. 2 ^. CharactêrutUus, ~ * 
caractérise , 1. de grâm. * t. de géom. a . 

Carafe , s, f, Lag4um vase de verre o» de 
cristal 4 goulot. 

Carafon , s, m» vttsseau pour mettre rafini- 
chir l'eau. * grosse bouteille, r. 

Caragach , t, m, coton de Smyroe. G. v 

tCaragan ou Caragogoc» Km. Caraganma» genre 
de f>lantes polipécales , de la Emilie des lé- 
guimneusea^ 

fCaragate , s. /• TUUmdsU, ft^re de plante 
d'Amérique , unilobée i fleurs en épis , para- 
site comme le guL 

Caragne , s. f. Caranna, Careigne ou Résine 
aromatique, cfim vert noirâtre ; elle entre dans 
le faux vernis de la Chine , résout, déterge , 
consolide les plaies , fortifie puissanuneot le> 
nerfs. — vaisseau portugab. Or 

Carague , #« «. animal du Brésil , sembbble 
au renard , mais plus petit ; porte ses petits 
dans un sac sous le ventre ; vit d'oiseaux. * ou 
Caraque. G. voy. Sarigue. ' 

Caraïte, s, m, îuif qui rejette les traditions» 

Çarambolier , <• m. Aytrkoa. arbre des Indes ; 
genre de plantes à fleurs monopéta'.es. . 

Caramel , t» m, Saeeharum percoctum, sucre 
fondu, durci, brûlé* * 

£aramottssats , s, av. pL vaisseau turc. G. v. 
* Caramoussat , Caramoussal , Caramous 
sail. AL. 

tCarancre » 1. m* vnifoar de la Louisiane. 

Carangue , r. /• poisson blanc et plat. * Ca- 
ranque. B* 

Caranguer , v* n* gué. e , p. agir « t. A mar. G. 

Carangueur , #. m. agissant, r. g. g. 

Carapace , /• /.. écaille de tortue, r. g. c ▼. 

fCarapat , a, m. huile de la graine du palma- 
christi* 

fCarape , t. m, Carapo» peisfon du genre du 



Caracale , a. f, olant^ 
tCaracalle, s,J, vêtement romain. 
fCBtacara , i. m. très^beau faisan des Antilles. 
Carache ou Carag , s, m. tribut des chrétiens , 

des juifs au grand turc. 
tCartcOi a, agi, grand rat domesu^e» à la 



gymnote. 
fCari 



iraphyloïdé , s. jf. pierre fignrée ; r. d!hist, 

naturelle; y. 
fCarapîche , a. m. Carapiehea, arbrisseau mo- 

nopétale, exotique; 
Caraoue , t, f, navire portugais. * renard du 

Brésil* B. * ou Carague. co. 
Caraquon, s, m, vaisseau renforcé. R. 
Carat ,- s, m» In auro houitas, t* de mon. titre 

de l'or; diamant au poids. 
tCaiature, a. ». mélange d'or «.d'argent, de 

cuivre , pour les essais. 
Caravane , t, /^ Eundum €ongrcgata mmnus, 

troupe de marchands ei. voyage ; vai^eaux 

de conserve. * pL courses en mer. A. 
Caravaheur, s, «. vaisseau marseillois. 6. y. 
Caiavanitrp a. ai» ^ conduit les bètes de 



C A K D 

soroeie dans les caravanes, c. G. y* 
Caravansérail, #. m* hôtelletie des caravnnes* 

* Caravansetai. A. c. v* ou Caravansera. g. 
Caravelle , a. /. navire, rond des portugais. 
Carbaiine » #* /. peau de bête fraicberoent 

écorchée. 
Carbet , #. m* case de sauvage. G. y. 
f Carbonate, $* »* sel formé par la combtnaîson 

de l'acide caihonicjue avec différentes hases. 
Carboncle, s, m. rubis, flegmon enflammé. G. 

G* Carboucle. co. 
fCarboné. e , adj. 1 g* qui tient du can>on« 

pur en dissolution, 
t Carbone, a*«i, charbon pur , ^e Ton ne peut 

décomposer. 
fCarbonique, tf<(f. (acide) résultat de la com- 

binaisoff du carbone avec roxigène. 
fCarbonbation , f./ acrion 4e réduire en cbër^ 

bon , se» effets. 
tCarboniser , v. «i . é. e , p, réf'.iiire en charbon» 
qu» Carbonnade, a./. OfclU, viande grillée. * Cas- 

bonade. r. y. 
Carboiûllon, si jm* iroit de salines* 6* ^ <r 

Quatbouilloo. R. 
fCarbure , s» f, combinaison do caihonc non 

oxigéné avec différentes bases. * «• ai. comw 

posé chimique , dont le carbone tout entier 

fait partie. 
Carcailler , y. ji« t. de £iuc* se dit dtt cri des 

cailles, g. y. 
Carcaise , *, /. four à verrerie. * ibnmeau 

pour les frites des ghicesi a. voy. Carquèse^c. 
Carcajou , ou Qutncajou , ou Glouton* s, ». 

animal très -rusé qui se jette d*un arbre sur 

sa proie ; en Afinérique. 
Carcan , t, m. ColUrU. collier de £eff ; chaîne 

de pierreries. 
Carcasse, s, m, Larvd, ossemens dépofvullév; 

bombe; corps de bâtiment; personne très- 
maigre. 
Carcinomateiix. se , adj, Cartinodas. de la 

nature du cancer. ^ Carcioootftteiac , R. 

Carcinâmateux. RR* 
Carcinome ; a. ai. t. de méd* cancer* * Car- 
cinome. R'. « 
Cardamioe , a. /. plante, voy* Cresson» 
Cardamome , a. m, Cardamomum» graine aro- 

maûque; puissant alexmharmaque et carmin 

natif. * Cardamone. c. Cardamoine. r* 
Cardasse, a. /, plante; carde; peigne ; enc- 
rier en raquette. 
Carde, s. /. Cimara colis, côte de plante ; 

sorte de peigne pour carder. 
fCarde-potrée , s, f, variété de la i>ette cotn- 

mune. 
Cardée , «. /• morceau de laine card^ ; ce 

qu'on car^e à la fois* 
Carder , v. 4U dé* e , p. CarwUmau, peigner 

avec le carde. 
fCardère, s, /. Dipsacus, genre de plantes 

voisines des sÀbieuses. 
tCardères , #• /. pt, rige de chardon à bon* 

oetier pour carder. 
Cardeur. se, s, ()ui tarmiaat. qui<arde* 

Î Cardia , a. /. orifice d'entrée de l'estomac* 
Cardiaeraphie ,> a. /. Cardiagpaphia* descxip- 

tion du cœur. 
Cardiaire , àdj, % g. ( ver > qui naft dans le 

cœur. g. c. y* 
Car dialgie , #. /. Cardialgia. picotement dans 

l'estomac* 
Cardialogie ^ a. f. traité ie$ panies do cœtir. c* 
Cardiaque, adj.^2 g. cordial, qui fortifie le 

«»«& * a. /. agripaume , plante* 
tCar<te»nûe » a. /. Cardidi^mia^àui^cùou da 

€«Sttt* 



Digitized by 



Google 



(70 • 



CARI 

Cardicr , «. at. qui fait <lcs cardes. R. G. C v. 

Cardinal , s. «. Cardinalif. prélat <1« la cour 
de Rome; oîseau d'Amérique moins pos 
qu'an merle , d'un roux éclatant ou pourpré , 
MUant , à capuchon, bec gros et noir, 
chante et siffle très-bien ; papillon de la fa- 
mille des argentés. » petite carde de fer. B. 

Carttinal. e , aJ;. PrSuipmtit, principal. 

Cartlinalac » s. m. CArdima/ûttu, dignué éa car- 
dinal* 

Cardîoale, ê. /. Raptuttium, plante àBeurmo- 
i>opécaJe , tatlate ; insecte coléoptèr< 
beau rouge de feu , i antennes peci 
noires ainsi que les pattes. PythroA. 

Cardinalfser , v, «/se. e, p, t. de peint. o 
* faire Gtrdtaal. c v. rendre roug^. R. 

Ctfdiogme, s» m. picotement à l'estoAc. G. 

Caréiofperme » *, m. plaote. l> 

tOrditef , ». f. pL coquilles bWalf et , fos- 
siles» du genre du coeur. 

fCar«titie»"tf» /. iaAammatioD du c<mir. 

Cardon, s. m, Carinuculut. plante potagire 
vivace » SiSttt de» artichauts par les épines 
on mange les cardes ou c6res de ses feuilles. 

Cardouûle . «. /. étofle de laine. R. 

Cire, s. f. haut d*habtt. R. 

fCaretcbe, #. f, CmrtUe. genre <le plante de 
Pocdre des monogynies. 

Carême 9 s. m* ^sffagcsima. les Ui semaines 
aTMt Pâques i sermons prêches pendant ce 
temps* 

Carêaw^pmaos', #• m. les trois îoors gras; 



C A R N 



C A R P 



tCaricoidc , i. /. fossile polypier , sphérique,,+Cârnée$, #. /. pL fêtes d'Apollon i Licé- 



g««. 



Carénage., *. ai. actîoo 3e caréner, son lieu, 
sooeâet. ^ .^ . ^ . 

Catmce, *./. t. de prac ( procès-verbal de) 
qui €Onstate„qu^un défunt ne laisse aucun 
bien* 

tCarené, e , Métj. ( partie > de U plante creusée 
en gouttière. 

tCarénë, #. m. poisson du genre du sihire ; 
serpent du §•. genre à dos d'âne. 

Carèoe, s. f. C*rina. partie du raisseau qui 
plonge dans Veau. t. de botan. pétale infé- 
rieure des papillonnacées. * Carène. R. 

Careoer , v. tf . né. e . f . donner le soiC * ra- 
douber , ra ccommoder. s. Curéner. c. a, 

CiccMant. e , MÀj* BUméuiu, qui caresse , qui 
aine à catesser. ^ ^ 

Caresse, s/f. i?/«aiùi«. geste qui témoigne 
raffection» 

Caresser , v. «• BlanUri, U. t , p. faire des 
carènes à. C se ) , v. r. se baiser, c. 

Caret, #. aa. C4rêttM. sorte de tortue. * ou 
Cartac G. Càte%^ t. de mar. a. fil de trois 
lignas de toor. * nMnnoîe arabe, b. 

tCarette , «. /. cadre qui fait partie du métier 
poorlasétalfes. . • ^. 

CargnsOD » s.m»Navis oaax. chatge d un vais 



parsemé de trous ( nmase iW tnyaux cylin< 
drique. 

Carie , s» f. Caria, paofiîtiira des- os , des 
dents , des blés. 

Carier , v. a. Cé^U infuurL rîé. e, f . gâter , 
pourrir. ( se ), v. r. se glter > se pourrir, 
iarifet ou Rares» , «• a», étoffe de laine. Rt; 

tCarigue , s, m. voy. Sariçueb 

tCarillonneur, «wm^paùtoiaeau de ta Guyenne, 
du genre des fourmilliers i réunis , ils fora^nt 
un bruit semblable au carrillon de trots cloches 
de tons. difiSéreai. 

fCarinaire , t, f, CariuMrU, moUttsque céphalé 
à coquille umrake. 

fCarinde , #. m» trè»bel oîseau d'Amérique* 

î Canné. a, adj. (fauilla) creusée en gout- 
tière. 

Carine,^r. f* pleureose dans les funéreillei. r< 

fCariqueuse , odj, /• tnmeur qui a la forme 
d'une figue. 

Cartsel, ». m, grosse toile, canevas. ^oaCre 
seau. G. 

Cariitade, s, f, aum6ne^ {familim)* 

fCarla , # . m. toile peinte des Indes. 

Carlette , «. /• ardoise d'Anjou, g. v. 

Carlin , i. m, monnote. R. * petit chien , do 
guin à moseau noir, (aoai^eaii ). 

Carline , t,f, Carlind, Caméléon blanc , Char- 
donnerelle; plante très - singulière , bisan- 
nuelle , à fleurs et fleurons ; feuilles cha- 
toyantes sans tige; on mange la tèu, la racine; 
la feuille apéritive , hystérique , fébrifuge , 
contre les rontHÛons. r. c. * ou Caroline. G. 

Carlingue • i./ t. de mar. groesa pièce de bois 
le long d'an vaisseau. 

fCarloek , #. m. colle faite avec la vessie de 
l'esturgeon. 

Carmagnole, r.m. <floflrr.) vêtement; (^^iiricajr) 
soldat frmiiçois ; danse , air. c. 

fCarmaniine , s, f, JutiUU. genre de plantes 
monopétales , exotiqjies , à fleurs axiliaires 
ou terminales , fnm en capsule. 

Carme , #• m. Carmelitanus» moine* G. v. 

* vers; acier (Wa»r>. 
Carmeltne ; ad/*/, (laine) do vigogne. 
Carmélite, r./. religieuse du Mont-Camel. 

* Carmélite. R a. 
fCarmeotales, s, /. pL fêtes de Carmenu à 

Rome. 
Carmes , #• /• r. de trictsac , double • quatre. 
Carmin , s. aa. Mimium, couleur d*un rouge vif. 
Carminatif. ve , ad). #. FUius ditcutUns» t. de 

■léd. c Are Jes vents de l'estomac , des in- 

tesrins. 



Cargamon , s. m, épîce. R. 

CuoB, aw/. Fmmtf. corde pour plier, trousser les 

«SyësL. * embarcation hollandoise à fond 



plat.1. 



f^ tf* 



gué. e , f . 
• f, a. pen- 



Vtàm eq/ligire, 
les voiles. 

diar d%ià|p5cé. c. o. r. 
CargBttM i^Ctlbas , #• aie t. de mar. r. 
Cargveor» #• m^ ponKe pour guinder.3*G*c.y 
tCariaHs, #• m. crès-bean candchî d'Ame- 

tifM. 
Cntida , #• /• CarUtUiu ter* ^^ €amme 

iwitHiiMir niM^ comicbe. * W§»tides^f/. R. 
Griboa , #. m. animal taovagr,renne 4||^ 



démone. r. 
Carnèle , s,f,udt monn. bordure, g. t. * Car« 
. nefe. R. 

Carnelé. e, sdj t.deblas, bordé, entouré. G. 
Carneler, y. 4. lé. e , p. ftire la carnèle. G. v. 
tCarnéoIe, *./. ( riaut) cornaline. 
Camer , r, n. né. e , p» devenir couleur de 

chair, t. de fleuriste. G. c. 
Carnet f s. m, Adver saris, petit livre de mar- 
chand. 
tCarnier , «. m, carnassière. 
Carniflcation , s,f, changement êk$ 0$ en chair. A. 
Carnifler ( se ) , v. pron, se changer en chair, r.. 
fCarniforme , adj. qui a la forme , l'apparence» 

la nature de la chair. 
Carnivore , adj. 1 g, qui se nourrit prin- 
cipalement de chair a.c. v. 
Carnosicé, s.f, Caro cjrcrc/cMi.. excroissance 

charnue. 
fCaroche , s, f, mitrç chargée de flgures de 

diables sur la tête des victimes de linijui* 

sinon. 
Carogne {ixp» basse) ^ femme méchapte; dé<r 

bauchée. 
Caroline , 1. /. CaroUna^ plante vivace ; poîs^ 

son du genre de l'argentine , ressemble au 

hareng, i chair estimée; auxLucaies. * ou 

CarlÎHe. o. 
Catohis tt Caiolîn, s. m, monnoies d'or dt- 

France. 
Caron , 1. m. nautonier des enfers. * pièce df 

lard i larder, a. * ou Charon. G. 
Caronade , s, f. machine de guerre. * espècip 

de gros canon sans chambre sphériqpe. a.. 
Caroncules , s,f fl, Caruncnla, chairs giandu» 

leuses et spongieuses , t.d'anat. , 
fCarophilotde , s, f, pierre qui représente It 

clou de gérofle. 
Carosse, /. m. fruit du carossîer. G. * loge- 

Sement du capiuine d'une galère ; instrmneni 
e cordier. b. 
Carossîer , r. m. palmier d'Afriqae. G. v. 
Carotidal , e , adj, qui a rapport au^ caro« 

tides. c. G. V. co. 
Carotides , s, f. pL Carotides, artères du cer- 

veau. * s, adj, cO. 
varotique , adj. ig, qui a rapport au carus. s, m, 

trou de l'os temporal ; celui qui a le carui. 
Carotte , 1. f, Pastinaca, racine ; tabac ficelé. 
* e^p^ce de daucus cultivé ; on tire de sa ra- 
cine un vrai Sucre ; en cataplasme pour le can- 
cer ouvert ; plante polypéule de la famille 
des ombellifères. B. * Carote. r. 

Carotter , v. n, hasardef ^eu. t. de jeu. 

Carnage , #• m. Cmda. massacre , tBtrte; cbait Carotrier. ère. #. qui caroue, t. de jeu.* Ca* 



, #. /. cbirga en peinture. 



( vivre de ). 

fCamali, s. m, extrémité inférieure d'une an- 
tenne, s, f, palan 4 l'extrémité d'un mit. 

Carnassier , ère , adj. Camirorus. qui ne se re- 
paît que de chair crue ; calnivore. ^ f. Car- 
nassière. R. 

Carnassière, #./. sorte de sac pour kgpbier. 
* 'Carnassière, r. 

Carnation , s, f. Camis eolor, chairs peintes , 
leur coloris, t. de blas. parties du corps hu- 
main. 

Carnau , x. as. c. de mar. b. 

Carnaval , s, m. Baeeksnali^ depuis les rots 
jusqu'au carême. 

Came , s.f. Mucro, angle extëriettr d'âne pierre, 
d'une table. ' 

Camé e, adj. couleur de chair vive; t. de 
fleuriste. ^ 

tCarneau, s. m, voy. Créacau) aa^e de la 



l toile vers h ptoue. 



rotier. ère. a. 
jCaroube ^ Carouge , s, m, Siliqua. fruit du 

caroubier en gousse applatie , senience'plate , 

pulpe succulente donr on tire du miel. 
Caroubier, «• m. Aratonia, arbre d'Italie ;oa 

Carouge, de mqorenne grandeur, cimeéulée. 
Carouge, s, m, Xdntkornus, oiseau d'Amérique, 

gros comme la grive; ramaee fort doux, dos* 

noir de velours , marron foncé. 
tCaroxylon , s, m. genre de plantes de la fa- • 

mille desarrocbes. 
fCarpasnm , #. m. t. de botan. plante très^vé- 

néneuse. 
fCarpat , s. m, bonnet des Grecs de l'Arclûpel. 
Carpe, s. f. Cyprinus, poisson d'eau douce 

très-commun , du genre du cyprin ; vitd'her- . 

bes, d'insectes, St frai. 
Carpe , s, m, Carpus. partie entre le bras et la 

paume. 
Carpeau , s. m. carpillon » petite carpe; aa» 



Digitized by 



Google 



(72 ) 



C A R R 

pèce de carpe qui n'a point de parties de la 
l^énéracionj poisson d'Amérique du genre 
du saimone, bleu argenté. 
fCarpesie . i. /. Cdr^ium. genre de plantes 

voisineides tanais ies. 
Carpettes , s, /. />A gros draps ^eRd>aUage« G. 

c. V.* Carpetes. r. 
tCarphologie , #./. Crocidisme , i. m, espèce d« 
convulsion ou délire dans lequel on semble 
vouloir ôter , arracher , prendre de la laine , 
' ^e la paille. 

tCarpie , *. /. hachis de carpes, v. 
.fCatpière , j./. lieu où Ton nourrit des carpes* 
"Càrpillon , s. m. très- petite carpe. 
Carpto y 1. m. poissson du genre du salmone. 
tCarpobasalme, i. m. fruit du baumier. 
fCarpocracicns, «• m, ^/.hérétiques qui nient la 

création. 
*|*Carpotithe, s, m. fruit dans le charbon de terre ; 

fruits pétrifiés. 
fCarpologie , s, m. mtladie convuhive. 
tCarpomorph^tes , /. m.pt, nierres des fleuves 

qui ont pris la figure de fruits. 
tCarpophage , adj. % g, frugivore 
tCarpot ,*.!». fluart de la vendange du# au 

propriétaire de la vtgae. 
•J-Cirpteur , *. m. enclave à Rome chargé de cou 

per les viandes. 
Ctrquèse , i. m. t. de verrerie; le four de frite. 

▼.G. * Carquese. r. 
Carquois , i. m. Tharttrâ. étuî à flèches. 
Carrare , *. m: marbre de la côte de Gênes. 
Carre, i. /. t. de chapelier, de tailleur, de 

cordoi.nier ; haut , bout. * Cire. R. 
Carré , *. m, Quadratum, figure , forme , nom- 
bre . membre , ^ure i 4 angles droits , i 4 
cdtés carrés. * Caré. R. 
Carré, e, ëdj. Quadratus,<\m% 4 cM$ et 4Sin 
gles droits. * #./. espèce d'ardoise. •. Ciré, r 
Carreau , s, m, Lattr, pavé plat ; verre carré ; 
maladie des enfahs ; obstruction. 0/. ceintes , 
t. de mar. flèche à ((uatre pans ; toudrc , ^tc 
^ C&reau. R. 
Carrefour , i. w. Compitam, eu les rues , les 

chemins se croisent. * Carefbur. R» 
Carreger » v. i^, t. mar. louvoyer.* ou Louvier.R. 
Carréger. A. r 



C A R T 

lire la pierre ; lice ; espace de temps ; la vie ; 

tâche. * pierres dans les poires. B. * Ca- 

riere. R. 
Ctrrillon , #• mi« Cêmp^ni sonitàs, coups préci- 
pités sur les cloches; cHerie ; tapage; barre 

de fer. * Carillon, a. v. c. al. r. 
Carrillonner , r. «i . né. e , p, sonner le carril- 

l»n. *. Carillonner, a. g. v. Carilloner. r. 
Carrillonneur , #. m, qui carrillonne. * Carillon^ 

neur» a.cv. Carilloneur.R* voy . Carillonneur. 
Carriole , t. f. Minor rktia, petite charrette 

couverte et »u*pendue. * Cariote r. 
Carrosse , s. m, BJitda, voiture fermée, 4 quatre 

roues. * Caro^se^ r. 
Carrossée , /• /. les personnes que contient un 

carrosse, al. , 

Carrossier , #. «r. Rkidarmm opifur, qui fait 

des carrosses ; cheval de carrosse. * Cirossier. 
Carrousel , x. m. Ludu$ equutrU it carulit, sorte 

de tournois , sa place. * Cârousel. k. 
Carrousse , s, f. ( vioijr ) Compotatic» dé 

bauche. * Orousse. r. 
tCarroy , #. m. erand chemin. RABELAIS. 
Carrure, t, f, Quadrati spatmm, largeur du 

^os , aux épaules. * drure. R. 
Carsaîe ou Créseau, s, m. étoflTe d*Ang1eterre.RR. 
tCartager , v. a, donner la 4*. façon à la vigne. 
iCartann , s, m, manoeuvre passée dans une 

poulie au haut du mât* 
Cartime. s.m, voy. Carthame. genre de plante à 

âeurs composées, flosculeuses. * Cartamy. r. 
Cartaui , t, m. pi, cartes maritimes, g. * Car 

teauz. R« 
Cartayer , v. n, éviter les deux ornières. 
Carte » i. /. Chêfta» phisieurs cartes collées ; 

carton peint ; mémoire de dépense ; carte ; 

coussin ; fer de tailleur ; planche de Jardin -, 

lime carrée ; lame pour faire le flan ; t. d'arts 

et métiers. — - géographi<rae , s, /. co^iU 

lage univalve de la famille diies porcelaines. 

.— papillon de jour qui offre l'image* d'une 

carte géographique, ou Carde , espèce de 

peigne fixe. -» blanche, permission de se con 

duir« comme on voudra* 
Cartel , /• m. Frovoeatoria €hMrta, défi par 

écrit; traité d'échange des prisonniers. 
Caneboe , #. /. mesure pour l'arpentage* c. v. 



Carrelage, s, m, Straturs, ouvrage du carreleuru Cartelet, #• m. étoffe de laine, o. v. 



les terreaux , leur prix. * Carelage. r 
Carreler, v, a. Conclave lattrculu sHrnere. 

lé. e , p, poser des carreaux. ^ raccommoder 

de vieux souliers, g. * Careter.^ r. 
Carrelet , #. m. Quadrnta aeus. aiguille carrée; 

^et de pèche ; poisson ; sorte de châssis ; 

étoffe. * ou Carrejiu , poisson de mer du 

genre du pleuronecte en forme de losange à 

angles arrondis; on le croit le turbot des 

anciens. B. * Carelet. R. 
Carrelettes , *. /. p/. Fîmes. R. * Careletes. r 
Carreleur • s, m. qui pose les carreau^ * Ca 

releiir. r. 
fCarrelier, /. m. celui qui façonne et cuit les 

clrreaux. 
Carre liire, s,f. semelle neuve. * Carelure. r. 
Carrément , adw, Im qu^4rum, à angles droits 

* Cârément. r. 
Carrer , 9, 4. Quûirare, ré. e , ^. donner une 

figure carrée ^ trouver le carré d'une surface 

curviligne, (se), r. r. marcher d'un airjier. 

(/tfmi/.)*Cârer. R. 
fC^rret, #• m.groshl propre à faire les cor< 
- da|;e«. voy. Carer. 
Carrier, t, m, Sapieida. qui travaille d^ns les 

carrières ; le propriétaire d'une carrière, 

* Carier. R. 

Carrière^ /^ / lieu creus^ en terre à*ùà Von 



Canelette, s. f» (ardoise) fon petite, 6. v. 

♦ Cartelete. R« 
Cartelle , #• /*• t. de meunier , dé charpente 

manière de débiter le bois par planches, 
C. V, * peau préparée qui sen debrouiUon 
pour écrire et effiler «pcèi» # * Car- 
tele. RR. 

Cartero, t. m, porte- feuille, porte-lettre, c. o. 

Caneron. *. et. voy. Quarteron. 

Cartésianisme , s. m, philosophie de Descertts* 

Ortésien, s, «• partisan delà philosophie de 
Descartes. 

Carthame , t, m, C^rthémms» em safran bâtard , 

S lame annuelle , qui vient d'Egypte ; fleurs à 
eurons fibreux , rouge foncé , que Ton fait 
sécher pour en tirer le rouge végétal. 

* Cartame. V. 
Carrier , s, m. Folioru^ iusoriorum cpiftx, qui 

fait et vend les cartes. * papier d'enveloppe 

des carres. B* 
Cartilage, #. m, Carti/ago, t. d'anat. partie 

blanche du corps , dure , élastique , uniforme , 

polie , mpins c<^mpfl£te que Pos ; croquant. 
Cartilagineux, se , adj. imrtUûginosut, de la 

nature , ou composé de ^rtilages. 



CASE 

feuillet ajouté à un livM ; porte-feuille de des- 
sein en grand* * t. d*imprim. , feuille char* 
gée de hausses ; boite en carton, b. 

Cartonner, v. «. né. e, p, mettre, frire ua 
carton ; revèrir d'un carton. G. v. c. 

fCartonnerie, t. /• manufacture, art ductr- 
tonnier. 

Cartonnier , $, m. Chàrtdrum spissiorum ofifen, 
qui fait et vend le carton. G. ^Ortooier.t. 

Carton nières , «. f,pL guêpes dont le nid res- 
semble à une boite de canon. G. c. 

Caruyche , /. m. Volutm. omem^ent de peint. 
dt sculpt. * #. /. charge d'une ame à feu 1 
«congé , t. milit. R. G* C 

Cartouchien , #. m. voleur, rr* 

Cartouchier , #. m. coffret aux cartouches. R. C. 

CartulaiA, *, m. Cod^M. recueil de Chartres, 
de tirres. 

tCarude, g. aa* poisson de Norwège du genre 
du labre. 

Caru « <. m. afl^ection toporeose ; •ssoupisseoeat 
profond. 

Carvi » s, m, Carenm, Cuidln des prés , plfMe 
bisannuelle , sa f^^mt est une des ^atre se- 
mences chaudes ; l'huile pour la surt'.ité; plante 
stomachique. 

Carvbde , » mi gouffre sur les côtes de S- 
aie. A o V. 

Caryocostinum , #. ai. électuëre purgitif, 
Cfaryocostin. B. 

Caryophillata ou CariophiUata , s, f. benoîte. A. 

fCaryophillée, udj. s g. ». en oeHlet , r.de b«. 

Caryophilîoide , /. /. Caryphil/oida. pierre fi- 
gurée , calcaire , conique, striée , cellulaire ; 
analogue inconnue. G. v. 

tCaryote è fruits bri^lans , s. m, Cariot*, es- 
pèce de palmier des Indes 4 fruits très-am- 
tiques. 

Cas , J. m, Câsut. fait ; accident ; aventoft ; 
événement; conjoncture; excrément; ée- 
rinence. 

Cas que ( au) , con). %\ , en ce cas , e^o" ; /" 
tout cas ; au moins , quoiqu'il arrive. * Au- 
cas-que. c* . . % 

Cas. se , adj, ( vieux ) qui sonne le cassé (vo«). 

Casanier, ère • udj, s, DcsUioms, qui sort ra- 
rement. • pohron , fainéant. */. Casaniere.i. 

Casaque, s. /. Ugum. vèieméot àlarges manche. 

Casaquin, 1. «• 5<^ir/«w. déshabillé court de 



fCasau , f . m, maison ( vieux ). 

Cascade; a. /. Aquét Upsuê^ chute d'eau; dis- 
cours sans ordre. 

Cascanes , '^f-pf* puits sur les mines, t. wilit.c. 

Cascarille ou Chacril , s, f.iCaricaf/a.écotct 
d'une espèce de ricin aromatique ; poudre eai- 
vrante , fébrifuge ; arrête le vomissement , lei 
lochies ; le mêle au tabac ; on tire de Tathni* 
seau le plus beau noir. 

fCaichive , s, m. poisson du Nil, du genre da 

' mormyre. , 

Case, *. /. Cftavr* maîèon ; t. *e j«u; cif*, 
place. R* 

tCaséarion , #. f» caillement du lait. 

fCaséiforme , udj. \ g en (orme'de fromsge* 

Casemate , *.f. Jma crypta, lieu voftié ; * P»»» » 
rameau pour éventer les mines; pl*t-forme.O. 

Casemate , tfi(/. (bastion) avec casemates, t. 
de fortmcation. 

Caser, v. m. sé.e, f. t. de trictrac, frireune 
case. ( nottv.) mettre en ordre* ♦ (se) , v.^» 
s'établir. A . • Cftser. r. * 

Caserett», |./.ébule à fromage, c v. ^• 
Carrisane, s, f. t. da^inanuCacture , rouleaux' serei^. r* oa Cha eerette. c. 

emoptés de fi)$. Gfy. Caserne , s. /. Co/^htmfatm» logement de 

Canon, #* m. Çharta tpiftlo^, grossi carte ;j soldats^ ' 

Çsserneiteoti 



Digitized by 



Google 



(73) 



G A S S 

Ojernemeat , #. m. aaion de caserner. 

Ciserncr, v. «. «. né. e« f. loger dans des 
caienief» 

f Caseraet on Cizemet » i. m. registre pour les 
maîtres , t« de aiar. 

Cueiix. se , «<(/. de la nature du fromage, 

tCasias(|Utef , /. m, surintendant de justice turc, 

tCasier, s, m. celui qui £ût les fromages de 
Parmesan. 

fCasière » t . / où Ton conserve le prmesan, 

Ostlleox. se » «J/, t. de vitrier , très-cassant, 
(verre ). 

Citoar, s, m. CatuMrius, oiseau. L* 

Casque, s, nr. Ga/ca, armure de tête; co- 
ooille univalve de la fiamitle des murex ; t. 
flebotan. de blas. — oa Casqué, poisson du 
genre du silure. 

Casqué, e, adj. t. de blas. avec casque, c. G 

Cassade , s, /• Ludificatio. mensonge pour rire 
ou s'eicuser ( famil» ) t« de jeu « renvt. 
Boiiuerie. t* 

CassaBle , #•/• pftmière façon à la terre. 

Cassant, e, ad/, Fragilis» fragile, sujet à se 
rompre, * Cassant. R. 

Cassanon , s^J". Dûseiutio, acte juridique qui 
aafiuUe M jugement , une procédure. 

^^'^'^f *»/' pain* forine de manioc. 

Cane, «^ /. Céusia. gousse d'un ari^re exo- 
nqne qui ressemble au noyer, voy. Cassier. 
—plante à fleurs polypétalà de la nmille des 
léfpuBÎneuSes, de 45 espèces; moelle d'arbre 
■écfical ; caisse à petits carrés , t« d'arts et 
nétiers ; monnoie indienne, 1 den. i-M*. 
enoe-deux des modillons ; vase pour amner 
for; bassin pour la fonte ; t. milit. action 
de casser un officier. * Cise. r. 

Cassé, ft , adj. Confectus^ rompu ; brisé ; vieux ; 
iofinne^ al!bibli. * Cissé. R. 

Casseau , «. a. moitié de la casse , parugée 
dans sa loneueur , r« d'imp. * Câsseau. 

fCasse-bouteille , #• m* récipient de cristal pour 
faire le vide sous une bouteille , t. de phys. 

Casse-cou » s. m, endroit dangereux. * ceux qui 
Bornent les jeunes chevaux vicieux, y. échelle 
double. AL. troupes de cavaliers jntrépides, B. 
( itonveau )• 

t<^ssc-croûte , #. as. instrument pour casser les 

croates pour les vieillards. 
Cttse-cul , #• m • ( pcpul» ) chute sur le der- 
rière. ♦ Câsse-cui. R. 

^«•e^uneite, s* /. plante, roy. Bleuet. 

tCasse-motte , *. m, outil de jardinage. 
**»»• • flNBNau, s. «« choc sur le nei. * sorte 

depltiiisrie. ». * Qsse-rouseau. r. 
Casse-noisette, #. m, NutifrMgihulum» îns- 
treneni pour casser les noisettes. * oiseau 
blanc dr Amérique gros comme le tarin, t.. 
Clsse-nossette. r. 
CiBenob, *. wu instrument pour casser les 
Jpix. * oiseau dTurope gros comme I4 pie. 
Qra$mlÊU dlpinut, t. Cisse-noix. B . 
Casif-nole . s, f, noix de galle, o. v. * Çasse- 

Bofle. AU Câsse-nole. b. 
Csi io pierre , s, f, plante, saxifrage, parié- 
taire, co. 
Casser, ^ tf. Fraagere. se. e , f . briser , rom- 
pre 5 aftiiblir ; annuller ; Ifcen(:îer. ( se ) , y, 

Ptr», récif F, « Casser, r. 
^?*'*^*» '• /• P^^op^ù, ustenrile dé cui- 

aae, sprte de poêlon* ♦ asserole. r. 
*-»J«ejjn, t, m. Loiigo. poisson volant. ». y. 

*Glsseron. R. 
Cassseiée, s, f. t. dimp. plein unç casse, v. 
^^e^êie, f. m. massue de sauvage, de bois , 

*« l^à^t etc. espèce de Jade ; grand bruit ; 

^emion d'esprit ; vin fiimeui. v* C»s9e^ 



C A S T 

tète. R. 
Cassetin , #• m. t. d'impr. comparriliient de Ja 

casse. * Cisserin. R. 
Cassette, $, f. ArcuU. petit coflfre ; boite 

avec des cases ; trésor. * Câssete. R. 
Casseur, s* «. fier-à-bras; homme robuste. 

* Casseur, r. 
fCasse- vessie , #• a», récipient de cristal pour 

faire le vide sous une vessie. 
Cassi-ascher, s, m. grand prévôt chez lesTurcs.v , 
fCassican , #. m* obeau qui a le corps des cas- 

siques , la tète et le bec des toucans , noir en 

dessus , blanc en dessous. 
Casside , /. /• Cassida, insecte coléoptère i 

corselet alongé en casque , larve à une queue 

fourchue ,. nymphe en écusson d'annoirie> 

couronné. !.. 
< assidoine , s. /• MurrhM,p\itn% précieuse. 
tCassidule, g, /• CMisiit/M.radiaireéchinide, 

irrégulier. 
Cassie , s,f. arbre des Indes , naturalisé en Pro- 
vence. 
Cassier ou Çanneficîer , #. ai. arbre qui pone la 

casse. * t. d*imp. c. 
Cassjn , #. jvf. châssis au-dessus du métier, o. 
Cassine , s, f, VUla. petite maison de cam 

pagne ; plante exotique à fleurs polypétates , 

de la famille des nerpruns. 
tCassinoïde , $. f. courbe proposée par Cas 

sini , pour représenter le mouvement du so- 
leil. 
Cassiopée , s, f constellation composée de | 

étoiles en M. 
fCassipourier » #• at. Cdtsipourea, genre de 

plantes qui ont des rapporu avec les sali 

dires. 
fCassique, /. ai. CassUus, famille d'oiseaux 

d'Amérique à bec pn cône alongé , droit et 

très-pointu. 
Cassis , s. m. vo^. Cacîs. G. * espèce de gro- 
seillier i fruit noir , employé contre la mor 

sure des vipères. B. * Casis. r. 
fÇassite ou Cassute, t,f, Cassytha, genre de 

plantes incomplètes , qui ont des rapports 

avec les baselles. 
Cassolette , #. /. Authtpsë^ vase à parfum , son 

odeur. * Cassolete. r. 
fCasson, #. m. morceau de cacao brisé, t. 

de confiseur. 
Cassonade, s. f, Sacch^rum trudum, du mot 

portugais Casses pour Causes , sucre non pré- 
paré. ^ Cassonnade. r. 
fCassons^ '. m. p/. pains informes de sucre fin. 
fCassot , f • ur. t. de papet. caisse à coropar- 

ament. 
Cassure , s.f» Abruptio, fracture.» rupture i «m 

droit de & rupture. * Cassure. 11 
Castagnette, s,f, pU Cramata, instrument de 

musique ; étotfe. * Castagnete. R. 
Castagneux, s. m. Mergt^s, oiseay, petit plon- 
geon. * ou Zouchet , vit dans l'eau doucç et 

reau salée , de petits poissons. B. ^ 
Castanite , s.f. pierre ar^leuse qui imite I9 châ- 
taigne. G. v. 
Caste, s.f. tribu d'Iiidiens; tribu; classe. 
Castelane^ s, f, espèce de prune verte, o. y. 
tCastellan , f. m, grand de Pologne. 
CasteliMËne , s,f. couverture de laine fine. o. y. 
Oistîllan , sr» ait inonnoie de CiisriUe. R. 
Casrille, s. f,,Risa, démêlé, petite querelle. 

* fruit, ç.^ 
f Castillée , #../. Castii/ea. Èitnre de plantes mp 

nopétales de la Emilie <& pédioulaires. 
Caitine, s.f, Castlna.hjàiMtou Atbue , pierre 
calcaire ^n gris blanchâtre ^ mafoetue} fon- 



GATA 

Castor , 5. m. Fiber» animal amphibie qui res- 
semble un peu à la loutre ; dents trèi-tran- 
chantes , queue plate , ovale , écaiUeuse ; 
construit sa retraite , en société, sur des pi- 
loris au milieu de la livièfe ; chapeau de son 
poil. 
Castor ec Pollux, s, m, météore- igné i feu- 
5t.-£lme ; constellation , les gémeaux } pa* 
pillon de jour. g. R. . 
Castoréum , s, m. liqueur onctueuse -tirée sous 

les intesrins du castor. G. , . . 

fCastoyepient , s* 01. précepte ( vxew»). 
Castramétarion , s» f, Castramttatio, art de pla<* 

cer un camp. 
Castrat • s, m. chanteur ehfttré. * Castrât, rr^ 
Castration , s» f. Castratio, amputation des 

tesricules. 
Castrense ^couronne) adj. t. d'ant. donnée à ce- 
lui oui pénétroit le premier dans un camp, g. 
Casualité , «. /.qualité de ce qui est fonuit. 
Casuel , #. tih Fortuitus, revenu fortuit d'uo 

bénéfice, etc. 
Casuel. le, adj, FortuUus. fortuit. ^ frtnle. 

♦Casuele./. R. V. 
Casuellement , adj, ( inusité) Formito, tot^ 

tuiteroent , par hasard. * Casuélement. r. 
Casuiste, s. m. Theolpgus n^ortf/if» qui décide 

des cas de conseience. 
fCaubaptiste , s, m. 0/. ^tétîques qui nienf 

la nécessité du. baptême. 

^Catabibaaol)e, s, m.nçBud descendant de la tune. 

Carachrese , s, f, Cataehrtsis, t. de réth. mé« 

uphore. esfsmpl* ; ferré d'argent. * Cata^ 

chrèse. r. 

Cataclisme , s. m, déluge , glande inonda^ 

tion. V. 
Catacombes, s» /. pi, Catacumba* grottes; qif«. 

rières^ tombeaux. 
tCaucousrique eu Catapho.ûque , s, f, sciencf 

des sons réJEléchis. 
fCatadioptrique , s, f, science qui a pour ob)e| 
les effets de lé caioptrique et de la diopT 
trioue. 
Catadoiipe on Catadupe, <• /. Catadupa, chute 

d'un fleuve. * pi, rr. 
Catafaloue ; s, u?; Ferurum funehnm, décore* 

tion 'funèbre. 
Cataglotisme , s. m, baiser sur la bouche. R. 
Caugmatique , adj, a f . qui soude les os btl^ 

Us, G. v. RR. 
Cataire , s, f, Cataria. herbe-au-chat , t. d« 
botan. * chataire , plante à tige velue , feuillet 
lanugineuses , fleurs pourpres verticillées eii 
épis : les chats l'aiment pasrionémç nt, se rou- 
lent dessus et là mangent; hy«érique,vulnéf 
raire ,alexipharmaque , en infiision théiforme^ ^ 
tCauletre ou Çatalecrique,tf4/.(vers) imparfaite 
Catalectes, #• e?. pl^ Iragmens d'auteurs 9ny 

ciens, G. a 
Catalepsie , s, f. espèce d'apoplenie. 
Cataleptique , hdj, 2 g. ^. attaqué de la catai^ 
lepsie. * t. de botan* qui reste toujours dé^ 
tourné, e. 
Catalogue , j. m. Jndex. liste , dénombteiwçnt 

avec ordre.' 
Catalotique ; 5. ar. qui ef&ce les cicatrices, o, 
tCatamite, s, m, jevine libertin. 
Catahance ou Cupidone , $• f, plante inédîcp) 

nale , sémi-flosculeuse. 
Catapan , s» 01. officier grec. r« 
tCatapasmei ^. a?. Çntapafma. remède ei) 

pbpdre. 
Catapelte , s. f, instrument de suppltçe. R« 
fCataphbpique , s, f. ou Catacoustique. 
fCataphora , s. m. espèce de coma i sonm^ 
, prpfon4» * Casaphotf , 

?9 



Digitized by 



Google 



(74) 



C A T H 

'^Caraphoce , s, /• Caiapkora, maladie sopo- 

reuse, 
tCauphractaire » s, m. cavalier anné de toutes 

pièces. 
tCaUphracte » s» »• vaisseau de guerre long et 

ponté , t. d'antiq. 
Cataplasme , s, m. Cataplasme, remède , ero' 

plâtre adoucissant* 
Cataplexie , t,f, Cataplatis, engourdissement 

soudain, c. T 



c AT O 

fCatharmes, «.mt pL sacrifice d'hommes pour 
se délivrer de la peste* 

tCatharse , s. f, action des pur|ati£i. 

Cathartique , adj. i {mS, -putgttif. * ei Cêxu» 
tique, o. y. 

Cathédrale » adj^ s. /• CathtdralU* église prin- 
cipale d'un évêché. 

Cathédrant , «. m. Prasu» qui préside à une 
thèse , à un acte. 



iCathédratique , adj, 2 f. ( droit ) desévèques.o 
Cathédrer» v. n. {inusité) présider i une 
, ^ , ._ _r— «- F r— o -- « thèse, a» g. 



- plantes* 

Catapulte . s, f, machine de guerre , t. d*antîq. 

Cauracte « s. f, Cataracta» chute des eaux 
d'un fleuve* d'une rivière» occasionnée par 
une penie uès- brusque du sol; pluies ex- 
cessives ; oiseau marin qui tient du mouchée ; 
tache sur le cristallin , t. d'oculiste. 

Cauracter ( se ) , v* pron. SuffundL é. e , f . se 
couvrir d'une cataracte , t. d'oculiste. G. c 

tCatarmatique, adj,%g» Cathartîquef* 

Caurre» i. «• Epiphora, fluxion d'humeurs. 

* Catarrhe, v. ^ . ^ 
Catarreux* se« adj. Epiphoris elnoxius, qui 

tient du cajtarre \ sujet aux catarres. \ Ca- 

tarrheux. a. ex Catereux*T. 
Cacarrhal. e 1 adj. sujet au catarre. A. * avec 

fluxion, y. 
fCatarrhectique , adj» % g, s, pénétrant , dissol 

vant. 
Catarci(|ue. voy. Carharrique. 6« 
fCatartisme, #• m. Catartismus» rédMcûon d'un 

os luxé. 
tCatastaltiaue , adj. 1. g, t. styptique , astrin- 

gent I repercussif , qui augmente le mou- 
vement des intestins. 
fOiUStase , s, /. Catastasia, ponction de l'œil ; 

acte qui renferme le nœud de l'intrigue; 

nature , état habituel d'une chose. 
Catastrophe , s, f. Catastrophe, événement qui 

termine une tragédie. * déplacement de la 

pupille de l'œil. B. 
Catau , s»f. femme débauchée, c* 
Catéchèse, s, f, catéchisme. G» 
Catéchiser, V. a, Erudirt, sé.e, p. ticher de 

persuader ; exhorter ; endoctriner ; instruire 

des mystères. 
Catéchisme 9 s.m, Catechismus, instructions sur 

les mystères ; livre qui les contient. 
Catéchiste ^ s* m. qui enseigne le caté- 
chisme. 
Catéchisrique , ad), a g. t. de Ittur. en forme de 

catéchisme, a. G. c. 
Catéchuméiiat, s, m. temps d'instruction du ca> 

thécumène. G* 
Catéchumène , s, adj, % g, Cauehumenus, que 

l'on dispose au baptême. * Catéchumène, a. 
Catégorie , s, /. Categoria. ordre j rang. 

* sorte; quahcé. G. 
Catégorique* adj.i g. Categori€us*i projK»; 

dans l'ordre. 
Catégoriouement , adv, Pracise, avec préci 

sion , clairement. 
tCaté-indien * s, m. Lycium indicum, pite de 

l'extraîc d'un arbre , astringente , pour la 

rage , Tophulmie ^ les gencives. , 

Catéroles 1 s. f: pi, nids de lapins, v. G. * Ca- 

;e rôles, x. 
fCiaterrheux , «<$. voyez Catairheux. y» Ca- 

téreox. G* 
tCaterve • i./ troupe , .bande de gens à pied, 

de soldats. Rabelais. 
^Catesbée , s, f, Causbuta, genre de plantes de 

la ^MsiUe des rubiacées. 
tCathartf y |. /• ( sectaires ) purs. 



fCathémérine , adj, f, amphimérine. 

tCathérèse, s, f. Cathercsis, diminution par 
évacuation* 

Cathérétique » adj. a. f • s. «• qui ronge les 
chairs. 

Cathéser, 1. ai« sonde creuse et recourbée, 
instrument de chir^rg^e, * Cathéter, a. Ca- 
théter. A. c. G. CD. y. 

tCathète , s, m, petit carré sur l'angle duquel 
sont les points de la voûte conitjue ; côté 
d'un triangle recungle perpendiculaire à 
l'autre ; rayon ou ligne perpendiculaire à la 
sur&ce qui réfléchit i axe. 

Cathéterisme , s, m, opération de chirurgie. 

* Cathéterisme* a* co. al. 
Catholicisme, f. as* religion catholique* 
Catholicité , s, f» pays , opinions des catho- 
liques. * personnes catholiques, a. 

Catholicon , s. m, ( simple et double ) , remède 
électuaire purgatif. * sorte de carton. B. 

Catholiaue, t, Catholicus. qui professe le ca- 
tholicisme. tf<(/. %g. universel, répandu par 
tout. 

Catholiquement, adv, conformément au catho 
licisme. 

-(-Catholisation» 1*^ action de devenir catho- 
lique. 

tCatholiser , r, a, se ftire catholique ; fré- 
quenter les catholiques. 

Cati, #• m. apprêt des éto£fess poids à Sumatra 
a 8 onces % gros. 

Catiches ^ s. J,pUu à» chasse* a. * terriers 
de loutre, b. 

fCatilinaire . <• /• discours de Cicéron contré 
Caiilina ; faction. 

fCatillac , j. m* genre de poire en calebasse. 

tCatimaron , i. m. luvire indien. 

Catimini ( en ) adv. en cachette* {famil, ) 

Catin * s, f, prostituée, {famil, ) 

Catin , s, m. bassin de fondeur qui reçoit la 
fonte. 

fCatingue, 5*m« Catinga, genre déplantes de 
la fsmille des napthes. 

Catir, r. tf. panno nitortm imductn, tLe,f. 
donner le cati , le lustre; t. de doreur, ap 
pliquer l'or dans les filets. 

Catisseur , 1. m. qui donne le cati. c. c. 

tCatissoir, 1. i»* poêle de feu pour catir. 

* Catissoire , s,f, al. 

fCato-cathartique , ou Catotérique , adj, a g, 

' qui purge par en bas. 

Catoche , i. /* t. de médecine, a. * s, m, ca- 
talepsie. B. 

Catochite; s,f» pierre visqueuse de Corse. G. 
^ Catodon, t, m, sorte de baleine, g. y. 

Caton ,1. m, sa^e ou qui affecte de l'être.* an- 
neau pour étirer le fil de fer; pL tringles, 
t. de tbrge. B* 

Catoptrique, adj, s, f, Catoptrica. science de 
la réflexion de la luroière* 

Catoptromancie , adj» s» f. divination par le 
miroir, a. 

fCatoque , s« m* ^tanos tooi^ue et de longue 
durée* 



C A UT 

Catorchite , «* m, espèce de vin. y. 
tCatotérique * adj, a g, purgatif. 
fCatotol, s* m, espèce de tarin da Mexique, 
fCattée* s, /. monnoie de compte au Japon, 

1638 francs. 
tCatulotique» adj ^2 g. ou Cttalotique, cica- 
trisant* 
fCature , «. m. Caturus, genre de plantes de Ii 

funille des euphorbes. 
Caùcalis , s, m* Caucalier * Caucalide, plante. 
fCaucanthe , s, m, Caucanthus, genre de plantes 

à fleurs polypétales. 
Cauchemar, s, m, Noetuma supprtssio, op- 
pression en dormant. * Cochemar. a. 
fCaucher , #. as* assemblage de vélin pour bat- 
tre l'or* 
Cauchois, e , adj, de Ceux. s. ai* (gros pigeon). 
Caudataire , x* m. qui porte la queue de It 

robe du pape , etc. 
Caudé. e, adj. (étoile), comète i queue, t de 

blason* 
Caudebec , s, «.chapeau ^ laine. 
fCaudimane , s. m. adj, Caudtmanus, animât qui 

peut sabir avec sa queue comme le linge; 

t. d'histoire naturelle. 
fCaudrette, Caudelette , Chaudière, Cbau- 

drette , s. f, truble ou filet suspendu en ba- 

lan^ers. 
fCauûédoo , s. m, fracture transversale de Va.» 

trémité d'un os long. 
fCaulescente , adj, f. ( plante ) ^r forme une 

riee oui s'élève comme un arbrisseau. 
Caulicoles , s»f. pi, petites tiges en volutes, 
f Caulifère , adj, a f • ( pUcte ) qui porte une 

rige. 
fCauIinaîre , adj. % g» qui appartient à Is dge, 

qui naît sur elle. 
tCaurale , Périt Paon des roses , s. m, bel oiseau 

de la Guiane, du genre du râle, à plumage ts- 

rié et soyeux comme les ailes des phalènes. 
Cauriole , s, f, t* d'archic. a. 
Cauris , coris , s. m, Cypraea, coquille oni- 

valve du genre des porcehdnes * qui sert de 

monnoie aux Indes* 
Causai, e , adj. t. de gram. a. A. y. vojei 

Causâtif. 
CausaUté , s» f. qualité » manière d'apr d'ace 

cause. 
Causant, e, adj. (famil») qui aime â caa- 

ser. sÉviGNE. 
Causâtif. ye , «^'.^qui rentl raison de ce qui a 

été dit. * ou Causale , t. de ^m. <particttl€).B* 
fCausativement , adv, en litige | par la caaie. 
Cause, s. f» Causa» principe; motif; sujet; 

occasion; parri; raison ; intérêt; {»rocèsqui 

se plaide. 
Cause^ de (i) , prep. * JL*cause-de. c. 
Cause que (à) , prip. pour cause, adv. 
Causer , v, a. Creart. se. e , p, être causées 

V. n. s'entretenir familièrement; parier trop; 

critiquer. Garrirs. 
Causene , s. f. Garrulitas. action de caascri 

babil, (/âm.) 
Causeur* se, adj. s.GarnUus. qui cause, qui 

aime i parler; indiscret. 
fCausos ou Causus , s» nr. fièvre coRtimie et 

fCausriné* adj. (bob ) déjeté après atoir «e 

travaillé. 
Causricité , s. f. (fg. ) penchant i mordre, â 

cririquer. * qualité de ce <jui brûle. G. c. T* 
Caustique, ad/. 1 g. corrosif; br&laat» inor* 

dant. 
Caustique, s,f. t. de géom. courbe sur 1^ 

quelle se rasseanblent les rayons réfiécbiii 
Cautèle, #• f. précaution ^ finesse» (fi^) 



Digitized by 



Google 



(75) 



C A V B 

^Ciiitèlc. co.c.o.T. 

fCimclée , «4$./; ( femme ) pleine d'artifice et 
de ruse, marot. 

Cauceleusement » ady* «yec ruse» finesse. 
{ironiqut ). * Cautéleusement. y. 

Cauteleux, se, ûij. Ftrsutus,^a , rusé, (en 
mâMfoise part)^ , 

Cautère , s, m, C^uterium, ulcère artificiel , 
caustitiue pour le faire; bouton de feu* * Cau< 
tire.R. 

fCtutMîque» 4dJB %g,ê*m. qui brûle les chairs. 

Caotérisation » #• /. CausUta édujtio, action 
de €ûre un cautère. 

Cautériser , n a, Imunre €auttrio» se. e, p. 
brûler comme font les caustiques i appliquer 
on cautère ; brûler les chairs. 

tCaut&an , mi^, ( b<Hs ) qui n'a du flache que 
d'an côté. 

Caution , t,fi Causio, répondant , qui s'oblige 
pourquel^'un, 

Cnitboagr» s» m* action de cautionner. &. 

Canôoimement , s^pu Satisdatio, acte par le- 
quel on cautionne quelqu'un. * somme qui 
sert de caution, t. * Cautionemeut* E. 

Cmiofiner, v. a. Sfonderu né. e , ^. se rendre 
caution pour quelqu'un, * Cautioner., &• 

Cancnole,<« m. {eu de hasard, sorte de biiibi 

Caralage, s» m. tortues accouplées. 0. y. 

Ca?alâde , s, f, Ewêstris frocursio^ marche 
ponpeuse à cheral; course i cheval. 

Cafakadour ( écuyer ) , aij, n. qui a soin des 
cbcfanx. * te Cavalcadeur. re. 

Cafale , i. / E^ua» femelle du cheval , jument 

Catalerie , s, f. BqMUattu^ troupe de soldau à 
cheviL 

tCaralet,!. ai* U de yenerîe,couven de la lunelle. 

Cifalier, s. m. Eques, homme, soldat i che 
▼al; terre élevée pour l'artillerie; homme ; 
lorte de papier. * militaire gentilhomme^ B. 

CavaEcr.ère, aij, Libcrior. aisé, libre; 
brusque, hautain. * f. Cavalière. R. 

Cafafière ( à la ) « «iv« en cavalier ; librement , 
bnuquemcnt. * A-la-cavalière. c. A la Ca- 
valière. R. 

CaralUrement , aiv, Comiur. lestement ; avec 
hauteur , hardiesse , témérité. * Cavalière* 
renent. r. G. 

Civalot , s, m. t. d'artill. R. * monnoîe mi- 
lanmse ^argent. 

Caralquet, #. m. son de la trompette en tra- 
versant une ville, o. y. rr. 

tCavatine, s. /. air court, sans reprise ni se* 
cofide partie. 

Cave» t, au CtlU^ lieu souterrain; caisse de 
liqueurs ; mise au jeu. * flacon de toilette, b. 

Carc Cvebe), adj. s,f, t. d'anat. Vcna cava» 
le plus gros yaisseau du san| ; t. d'astron. 
(Ittce), mois lunaire de 29 jours. 

Caveau , s. bs« Crypta, petite cave j souterrain 
«f^gfise. 

(^vec4 e B adj, qui a la tète noire. A. 

^av^^ ^f, Cavatus, chemin creux. 

Civef| *« tf. Cavare* vé. e, j^. creuser, mi- 
nce |llir# fonds; t. d'escrme , retirer le 
corps ef\ avançant la tète ; ( au plus fort ) 
po^er à 1f«ztrémité. {famU.) t. de jeux, 
t« di domr , imprimer un cuivre. 

Cueraty .r» /. SpecuM, grotte, ^ntre. * lieu 
et téutton de bandits, al. 

Cav«MDu le , adj, plein de cavernes ; t« d'anat, 



C E I N 



CifemosîU , 5. y, vide d'un corps caver 

neux. 6. R. 
tCavesiioe , a./, forte de cavesson. 
Cavesson , u av. fier pour dompter les chc- 

vatui» t«dt manège, ^ Cave^on, a, on Ca- 



veçon. y. 

Cavet , i. m. t. d'archit. moulure rentrante. 

Caviar , x. m. oeufs d'esturgeon salés. * sorte 
d'esturgeon, l. 

Cavidos, j. ai. mesure de longueur en Por- 
tugal. RB. 

Cavier, s* m, t. de coutume, rb. 

Cavillation , « • f. CaviUatio, sophisme , sub- 
tilité; mauvaise chicane ; dérision , mo- 
querie. 

l'CavillementSi t. m. pL nue , finesse , détours, 
fraudes. 

Cavih , s, m. défilé ^ lieux creux, t. miliL G. 

Cavité , s. f, Caveraa» creux , vide dans un 
solide. 

fCavoIrs , t. «• pL petiu grésoin pour rogner 
le verre. 

fCayasse , «•/• barque égjrpdenne i voiles et à 
rames. 

ÎCayenne , s,f, cuisine ; caserne des nuitelots. 
C^ys • i*j*fU rochea sous Teau , peu éloi- 
gnées des cotec. 

fCayman , x. m. vov. Caïman. * poisson d'Amé- 
rique du genre de l'ésoce. b. 

Cayepollio , x. ai. PhiUnder» petit animal qui 
se rapproche beaucoup du sarigue et de la mn» 
mose , en Amérii^e , didelphe , fauve-brtin. 

tCazelle , s» f. bobme dé tireur d'or. 

tCaaier ou Casiar , a. m. espèce de nasse. 

Ce , Cet , ai. Cette , f, fronom ddmonstrstif. 
Hic ^ HétCt Hoc, qui indique, odj, s» 

Cest ]>ourquoi , conj, Quspropur. * Cest-poor^ 
quoi. c. 

Ce n'est pas que, conj. * Ce-n'est-fat-que* c 

Ce que , conj, * Ce-que. c. 

fCéariote , #. /. Ccaaothtu» genre de plantes 
polypétales , de k famille des nerpruns. 

Céans , adr. Hic intàs. ici ,. dedans» 

tCébathe , s*f, Cthûthn, genre de plantes qtii 
ont des rapports avec les ignames. 

Ceci , /roii. dmonstraùfn Hoc, cette chose ci 

fCécilies , #. /. pL serpens dépourvus d'é- 
cailles, à peau ridée sur les côtés. 

Cécité , s,f, état d'un aveugle; (figuré ) aveu* 

dglement 
dant. e, âdj, s. qui cède son droit , t. de 

pratique. 
Céider , v, a, Çcdcrc, dé. e , / . laisser , aban- 
donner; transponer àquelmi'un; s'af&isser, 

rompre. /. n, acquiescer; céder le dessus. 
Cédille, /. /. VirguU suscripuu virgule qui 

adoucit le C. (Ç). 
tCedo nulli , s, m, très-belle came à base 

ovale , régulière , marbrée par xones fiuvès , 

couleur de chair et aurore. 
Cédon , s, m, plante ; ( atborescent) arbuste, o. 
Cédrat , s, «. sorte de citronnier , son fruit. 
Cèdre , 1. m. Cedrus, arbre ; pin du liban , 

arbre conifère, toujours vert, de forme 

pyramidale, à bois rougeltre» odoriférant. 

* Cèdre, c c. 
fCédrel , s, m. CedrcU. genre de plantes de 

la famille des aaédarachs* 
Cédrie, s,/, résine du cèdre, â. * Cédria, manne 

mastichme ; baume dessiccatif, b. 
Cédrite , i, ai. vin de cèdre, y. 
Cédule, #. f. Ccdrus» petit billet, écrit. 
fCeiba ovSeiba, 1. as. arbre d'Afrique, de la 

famille des mauves^ d'une grosKur énorme. 
Ceignant, e , adj, qui ceint, b. 
Ceignante , /. /. douzième venèbre du dos. g. 
Ceindre , v. «. Cingerc. ceint, e , p, entourer, 

environner. 
Ceintes , j. f, p/, Cinctéi. cordons autour 

du navire. G. c. y. 
Ceintrsge, a, /n, cordages qui ceignent le tour, 



C E L L 

des tranches, r. de mar. c. y. G. rr. co. ' 
Ccintrer , v. a. Arcuuru tré. e , 0. t. de mar. 

faure le cetntrage. G. 
Ceinture , s, f. Cingulmm, ruban, cordon, 

lure ; bord ; partie du corps où sTattache 

ta ceinture. — d'argent, poisson du genre 

du tnchiure; t. d'archit. petit liteau. — de 

Vénus , ligne dans la main , t. d'astrologie. 
Ceinturette, x, f. sorte de petite bande de 

cuir. G. y. 
Ceinturier , s. m. Zonûrùu. qui fiût et vend 

des ceintures. 
Ceinturon, x. m. Cingulutm sorte de ceinture 

a pendant. 
Ceinturonnier , a. m. qui toec vend des ceintu* 

rons. c. 
Cela, pronom dimonctrûtif, Id, cette chose- là. 
Céladon, x. m. Color thaloccinus. vert pâle. 

♦ amant déUcat. ( dtnt PAstréc. ) t. 
Céladonisme, a. m. style de Céladon, rétîf. 
Célasire , a. m. CtUstrut, arbriseau ; genre de 

plantes polypétales , de la Emilie des ner- 

pruns. 
tCdlaie , a. /. saUde, armore de tère^ 
ce ébrant, x. m. qui officie, qui dit k messe. 
Célébrauon, a. f. Cclchraùo. action de ce- 

lébrer. 
Célèbre , ûdj. a gi Cticher. renommé , fiuneux i 

moindre fu'Ulustre. • Célèbre, r. Cé- 
lèbre. G» c. A. y. 
Célébrer, v. a. CcUhrêrc bré. e,p.Umeravec 

éclat ; exalter ; solennber. 
Célébrité, x./. CêUhrius. solennité: grande 

réputation. ^ 

Célep , X. m. breuvage oriental, rr. 
Cekr, V. a. CcUrc. M. t. p. cacher, taîrt. 

* Celer, o. 
Céleri, #.«. ^ptaa^. herbe ; ache, phmtepo* 

tagère, en parasol, sa racine est Tune des 
f grandes apéritives. * ou Sceleri. o. 

Célenn , x. m, ou Harengage, poisson de mer , 
espèce de grosse sardine. 

Célérité , x./". Ceierités, promptitude, diligence^ 

Céleste, tfif;. a g. Caiestis. qui appartient au 

ciel ; divin 5 excellent, extraordinaire. X style 

cxëgérd). 
fCélestes, x. /, p/. ( Annondades) ordre de 

reU^euses. 
Célestine (àU).if</v. à la manière tles c6* 

lestmes. r. 

^if*<^w» s* «. f/. Cmlcstini. moines deSc- 
Benoit, o. 

Céliaque, x./, Caiiacasi flux de ventre. «i/. 
« ^. du canal alimenuire (artère). * ou 
Cœliaque. A. y. 

Célibat , X. m. Vita caleh. état d'une per- 
sonne non mariée. 

Célibataire, x. m. nubileetqui vitdans le cé- 
libat. 

fCétidée , x. /. anémone i peluche céladon 
et couleur de rose. 

fCellaire , x. /. Ce/UrU, polypier dont les ar* 
aculations sont garnies de cellules. 

Celle; pronom /. Ilià. voyez Celui. 

Cellépore , x. m, CtUepora. lithophyte ; polr* 
picrà rayons. ♦ x. m. p/. l. 

Cellerage, x. m, droit seigneurial, rr.* droit 
sur le vin dans le cellier, b. 

Cellererie, x.f. emploi claustral, c. ♦ Celle- 
rerie. r. 

Cellerier. ère , x. Ctlfarûu, religieux qui a soin 
des provisions ; titre clausual. R. G. c. ♦ Cel- 
lerier. y. f. Celleriere.R. 

Cellier, #. cdU, où Ton serre le vin et les 
prorisions. 



Digitized by 



Google 



(76) 



CENS 



CENT 



C £ a A 



ordre religieux, r» 
adi. a £. ^ ' ' 
î a des cellu 



Cellite , 4. 

Cellulaire , adi. % £• C^lluUrU. ( partie ) du 

corps qui a des cellules $ t. d'anat. * \^. genre 

de zoophytes à tige brancfaue » articulée , 

cellule à ci^e pour base. b. 
Cellule , s. f. petit lo^is ; retraite ; cavîjté ; 

i loge a alvéole , séparation. 
fCelluleux » se , adj. CeUulosns. cellulaire. 
tCélototomie , s, j. opération de l'hernie. 
tCelsie, s, f, Ceisia, genre de plantes de la 

famille des solanum* 
Celtique , adj, 2 g, Celtiaua. langue des Celtes. 
Celui» Celle, pron» demontt^ s, h. Ceux, 

Celles. »/. 
Celui-ci • Celle-ci , pronom démonstratif. 



Celui-14 , Celle-là , pronom démonstratif. 
Cément, s^m. mélange de métaux, sels et 

soufre , exposé au feu pour faire l'acier. 
Cémentation , s, f. action d'exposer au feu 

• les métaux dans un mélange de sel , sou- 
fre, etc. 

Cémentât oire, «^;. % g, (cuivre) 

Cémenter , v. a. té. e , p. purifier Tor , etc. 

Cémétérial , adj. qui concerne le cimetière , qui 
y est situé, y. c. G. * f. Cémétériale. R. 

Cénacle , s. m. Ccnaculum. salle à manger, sty/c 
sacré, ^• 

fCenchris , s.f. Cenehria. serpent du\*. genre 
à Surinam , de couleur jaunâtre. 

Cenchrite , s, f. pierre composée d'un assem 
blage de grams pétrifiés. G. v. 

Onco, s. m. Ctnckoa. serpent du )*. genre, 
- au Brésil , le plus mince des serpens , brun 
avec des taches pâles. 

fCendale, s.f. étoffe pour les* bannières» 

Cendre, s, f, Cinis» poudre qui reste des ma- 
tières brûlées, pi. cendres bénites j cérémo- 
nie de leur distriburion. 

Cendré, e , adj, Cineractus. couleur de cendre. 
s. m. serpent du 3% genre , cendré en dessus, 
blanc en dessous. 

Cendrée , s. f. Pulvis plumheus. petit plomb , 

• écume de plomb. * mélange de pierre à 
chaux calcinée, et de cendres de charbon 
de pierre qui sert de ciment. — bleues, 
f, j. pi. pierre bleue , tendre , grenelée , dans 
les mines de cuivre, sert pour la peinture 
en détrempe. B. 

Cendreux, se, Cintre aspersus, couvert, plein 

de cendres. * ( Cer ) qui se polit mal. B. 
Cendrier , s. m, où tombe la cendre ; ce< 
. lui f{m en vend. 
tCeedriette ou Cinéraire , s» f. Ciatraria, 

flrenre d^ plantes à fleurs composées. 
j<>ndrures , s* f, pi, petites veines dans l*ader. 
Cène , s. f. Vltima cana, souper du Christ; 
. commuQÎQn des çalvaobtes ; communion i ce 

rémonie » t. de litur. * Cène. r. 
Céoelle , s. f, Aquifolist bacca» fruit du houx , 

petit et rouge. 
Cynisme , .f. m, vice d'éjocution en employant 

tous les dialectes. G. t. 
Cénobiarque, s, m. supérieur de monastère. 

voy. Coenotiiarque. r. 
f Cénobie , s. f. maison de retraite voleniaire. 
Cénobite , oit Cœnobite 9 s, m^ Cçtnobiia» 

moine vivant en communauté. 
Cénobitique , a^, 2 g, du cénobite. ^ Cce 

nobitique. R. 
j-Cénobicophik , s. adj, 2 g, ami des cénobites» 
f Cénoptère, t. m. Coençptiris. genr^ de fou- 

gères. 
Cénotaphe , x. nf. Ccnotaphium. tombeau ride , 

en mémoire de quelqu'un. 

tCénotique^ adj, s. 2 g. fort évacuant. j,,, ^-,. - „, 

ÇitoSi , s. m* redeyauice «o argent, t. d'Aiitiq,; s'éloigner du centre. 



déclatatton des biens. Cemrine , *. /. poisson de mer. g. v. 

C^ensal.x. m. courtier dans le Levant. R. c. Centripète, adj. a g, Ccntripetus. qui tend à 
Censé, s. /-.ferme, métairie. gagner le centre. ♦ Centripète, a. ce. 

v.ense. e , adj, Hahitus, réputé. * esrimé. O. I Centrisque , s. m, Ctntrixiu. poisson, l. • geore 
^enserie , s. f, ait mime sens que counage. c | de poissons à nageoires cartilagmeuses , ia% 
Censeur , *. m. Censor, garde des mosurs ; cri- genre , V, classe, b. 

tique ; chargé d'examiner les livres. "^Centrobarique, adj (méthode) pour mesurer une 

censier. cre. i. {adj,) qui tient une ferme à surface ou un solide. r. 

cens , t. de prat. propriétaite du cens. * /. fCentrolophe , s, m. genre de poissons à crête 

Censiere. R. , longitudinale. 

Censiuire, s. H, tenancier, qui doit cens et tCcntroporpes. /. m. ;^/. 1 14*. genre de poissons. 

^*"^*' Centroscopie , /./.traité des centres, r, c. c. v, 



Censite, adj, 2 g. sujet au cens. R. 

Censive, s. f, Vecttga/. redevance; étendue 
d*un fief. 

Censivement, aév, avec drok de cens. r. 

Censuel. le. adj, qui a rapport au cens. * f. 
Censuele. r. 

Censurable , adj, 2 g. Reprehendendus. qui mé- 
rice la censure. 

Censure, s. f. Censura, v. «.dignité de censeur; 
blâme , correction.* répréhension; excommu- 
nication ; înterdicrion, suspension, jagemeiu 
3ui la prononce ; examen d'un livre ; acrion 
e censurer. 

Censurer , v. a, Reprekendere, ré. e , p. re- 
prendre , blâmer ; déclarer erroné. 

Cent , adj. s, Centum. dix fois dix ; une cer- 
taine. pL cents. * pL Cens. r. 

Centaine, s, f, nombre de 100 ; brin de fil ou 
de soie qui lie l'écheveau. 

Centaure, s, m, Centaurus. monstre fabuleux 
constellation méridionale. 

Centaurée, s.f, Centaurium» plante médicinale ; 
eenre de plantes composées , flosculeuset. 
Petite^ Centaurée , plante vulnéraire. 

Centenaire., adj, a g. Cenunarius, qi^i a cent 
ans. * qui contient cent ans. co. 

Centene , s. /• charge de centenier. c. * Cen- 
tène.G. 

Centenier , #• m. Centurio, capitaine de cent 
hommes. 

fCentenille , «. /• Centuneulus, genre de plantes 
de la (amflle des gentianes. 

Centi, nom générique qui signifie la 100*. partie, 

Centiare , s, m. loo*. partie de l'are ; 9 pouces 
carrés 8306a*. 

Centième , adj, 2 g, s» Centesimus, nombre or- 
dinal de loo. * Centième, r. 

Centigramme , #• m. 100*. partie du gramme ; 
o ^rain 18841*. 

Centilitre, s, m, 100*. pardedu litre; 871 lignes 
cubes 987646*. 

Centime , /. a». loo*. partie du franc. 

Cenrimètre. #. m. loo^. partie d^ mètre ; 4 lignes 

4Î44I9Ï»*' 
Centinode, /. m. plante 4 noeuds, vey. Renouée., 
Centistère, s,m, 100*. partie du Stère. 
Centon , s, m. Cento. rapsodie de poésie ; frag- 

mens de poètes. * ouvrage plein de morceaux 

pillés. B. 
tCentoniser , v, a, sé.^ , p, composer un chant 

de traits recueillis; 
Cent-piedt , s, »< serpent de Siam ^ très-veni- 

meux. ▼. c. 
Cent-Suisse , s, m, soldat de la garde du roi. A. r. 
Central, e , adj, Centralis, qui est dans le centre. 
Centralisarion , s,f. réunion au centre, cco. v. 
Centraliser ^^.a^sé, e, p. réunir au centre, c. v. 
Centre , #. m. Ceutrum. point du^ milieu d'un 

cercle , d^in globe , d'une figure ; milieu ; 

point de tenmnce. 
^Centrer , y, a, travailler un verre de lunettes 

de manière qu'il soit plus épais au centre. 
Centrifuge , adj. 2 g. CentrifitguSf cpû tend i 



Centumvir , s, m, Centumvir, magistrat romain. 

pi. Ccntùmrirs. 
Centumviral, adj, qui vient des centumvirs. c. 

G. * f, Centumvirale. A. r. 
Centumvirar, s, m. dignité du centumvir; les 

centumvirs. 
Centuple , adj, t g, s, m, Centuplieath, cent 

fois autant. 
Centupler , v. a, plé. e , p, répéter cent fois. A» 

c. * rendre cent fois pins grand, c. 
Cemuriateur ^ Sé m, historien qui divise son 

ouvrage par siècles. "*" pi. g. c. r. 
Centurie , s, f. Centurie, centaine ; t. d'antiq. 

cent Romains d'une même classe. *pU pré- 
dictions de Nostradamus. b. 
Centurion, s, m, Centurio. commandant de cent 

hommes. 
Centusse , s.f. cent sous de tnonnoîe romaine, c 
Cep , s, m, Vitis. pied de vigne, pi. Ceps , 

CompedeSf chaîne. 
Cépiea , *./. espèce de joubarbe, c. * Cépopa. r. 
Cépeau, s, m. souche de bois pour frapper, 

t. de monnoie. g. v. rr. 
Cépée, *, /. touffe de bois sortant d*nne souche. 

* cette souche ; terrain qui en est couvert , 
ou de buissons, b. 

Cependant , adv. Inurim, pendant cela, pendant 

ce temps-là, néanmoins, toutefois, nonobsuot 

cela. 
Céphalalgie , s, f, douleur de tète. G.CO.v. 
Céphalalogie , s.f. traité du cerveau. G. c.r. 
tCéphalante, s, f. Cephalanthus. genre de 

plantes de la famille des rubiacées. 
Cephalatomie , s. f. description des patdes de 

la tête. V. G. 
tCéphale , s, f, petit papillon de jour qui nt 

marche que sur quatre pattes. 
Céphalée, s. f. douleur de tête invétérée. C 

* adj, ( mollusque ) qui a une tête. B. 
CéphaHque , adj, 2 g, Cephalica, qui appatdent 

à la tête ; pour le mal de tête. 
fCéphalocle , «. m. Ctphaloculus, cfustaçéeses* 

siiiocle, monocle, aquatique. 
fCéphalopodes, s. m, vU mollusques à manteau 

en forme de sac , tête couronnée de grandes 

tentacules. 
fCéphalopome , s.f, Cephaloponia. douleur, 

vice , mal de tête. 
fCéphalotte , s. f. espèce de chamre-fottris ; 

espèce de fourmi. 
Céphée , *. m. t. d'astron. constellation sep- 
tentrionale, composée de trois étoiles en ligne 

droite. 
Cépole , s. m, Cepola. poisson du i*'. genf* » 

4*. classe, l. ♦ nom d^un genre de poissons 

épineux , pectoraux. B. 
tCéracée, s.f. voyez Brocotte. 
fCéraiste , Céreste , s, /. Cerettium. oreîfle de 

souris , plante. 
Cerambyx, s, m, insecte, voyei Capricorne. f« 
Céramique , s. m. lieu ét$ funérailles pubKques 

à Athènes. 
tCérancoline, -. /. voyex Brèche, Coralîne. 
Cér»sie, #•»• Çerêtus. lerpent du s'» g*»**» 



Digitized by 



Google 



(77) 



CERF 

i dent saillante au-dessus de chaque œil ; 

plante. U 
Qrai, /. m, Ceratum* onguent» pommade de 

dre, etc. 
Cération , s, f, préparation i la fusion. G. v, 
fCératocarpe , /. m, Ceratocarpos, genre de 

plantes de la Emilie des arroches. 
fCératocèle , s, f, hernie de la cornée ; espèce 

de sraphjrlôme. 
Cératoglosse , s, m* Ctratoglossus, muscle de 

la ian^e. G. ▼. 
ÎCératoide , ad/, ^ g, Ceratoîdts, qui ressemble 

k une corne. 



fCcRtophy tes , *. f. pL Koophytes ou polypes 

dont Paie est solide. 
fCératosperme , #• m. Ctratàsptrmum^ genre de 

plantes de la femillf des algues. 
tC^to$taphy]in,#.«n. Ctrato ttaphylintts,musc\e 

qai tient à !*os hyoïde et à la kiette. 

fCératotoree, s, m. scapel pour inciser la cornée. 

tCéfionias , #. m» pierre de foudre , pierre de 

tonnerre. #. f, pyrite pyramidale très-dure , 

dont les anciens earnissoient leurs piques. 

Cerbère , /. m, Ctrïerus, chien des enfers ; 

poitier bmtaL * salpêtre , t. de chimie. G. 

Cerbère, s. 

Cercairc , s, m. Ter infusoire ; zoophyte mi- 

a#fcopiqtie , ovale , i queue. M. 
tCerce , «. /. courbe d'une voussure ; t. de 

■enms. archure. 
Cerceau , f. m. Cireuias, cercle de bois » de 

(<r, etc.; filet de chasse. 
Cerceatiz, s, m» pL plumes du bout de l'aile 

d'an oiseau de proie. 
Cerftlle , /. /. Querqueduia, oiseau aquatique. 
*Cercele.it. on Cercerelle.G. vov. Sarcelle. A. 
Cercbe, s, f, trait de quelque ngurc tracée 
ptr des points. * Cerce. c. Cherche, r. ou 
Cherclie, o. A. 
Cerde, r. «i. Circalus, suhe de points à égale 
distance d'un seul centre ; cerceau ; assem- 
blée; états d'Allemai^e. * ou Anneau ma 
gique , trace circulaire de gazon pelé , soit 
par r^fet du tonnerre , soit par les fourmis, b. 
Cercler , r. a, dé. e » p» mettre des cercles 

* entourer. ( y'uux ). A. 
Cerclier , /. m, qui fait des cercles. R. G. c. 
tCtrooëée, «, m. Ctnoita, genre de plantes 

de h famille des onagres. 
Cercopithèque , s* m. Ctrcopidueus, r. * singe à 

longue queue non prenante. B. 
Cercôsis, #. /, t. de méd. excroissance poly- 

peuse.R. 
Circueil, #. at. Sandapiia. bière. * {fguri) 

le toutou , la mort. G. 
«Téalef , #./, pL lêtes de Cérès. m. * adj,f. 

(gnine ) nrinettse. b* 
Croral. e , a^. qui appartient au ceryeau. 
tCérftrite, #./. inéandrite fossile. 
Céréoumial , s, m, Riiualis iiber, livre, usage 

dei cérérnooief. 
C^é«^i»t e , adj, qui concerne les cérémonies. 
Céréaiapip, *./. Citremonia. acte mystérieux, 
<• àê tioir. fbrmalitéf ; fiiçons civiles. Affitc- 
<u« Ménittts. (en) , avec appareil. * diffi- 
^^^^Jt ironique ) . 
CaénoiliuC' y., adj. In urbanitatem ejfusior, 

^^It^trop de cérémonies. 
wèB|#.^ déesse de l'agriculture» a. (po'éti^,). 

Cerf, 1, m^ Ctrvus, quadrupède fauve, pron.cer, 
Cffftttil, », m, Cmrtfolium, plante potagère, 
•amicUe, fleurs en ombelle, feuilles comme 
cdltsdp persil ; apéritif, rafraîchissant, anti- 
*€oibittiqiie , son sue bon contre l'hydropisie. 
f- musqué, vivact, odeor agréable, refftmble 
f<?m> /. Diction^. i/niVf 



C E R T 

à la fougère; carminacif, désopiiatif. * voyez 
Myrrhis. r, 

fCerf cochon , «. m, quadrupède d'Afrique qui 
approchcrdu cerf, prononce^ cer. 

Cerf-volant , s, m, Searabtus tucanus, insecte 
coléoptère , le plus grand de France , qui a 
deux grandes cornes mobiles et branchues , 
noir-rougcâtre. * ou Escarbot. A. machine 
de papier tendu sur des baguettes; cuir 
tanné à fort , sans ventre. G. prononce^ cer. 

Cériaca , i. nu arbre à fleurs blanches. * Ce- 
riaca. r. 

fCéries , #. /. p/, Certa. espèce de mouches à 
antennes en fuseau. 

Cerinthée ou Mélinet , #./. plante vulnéraire. A. 

tCéri({tie , ^. m. espèce de crabe de l'Amérique. 

Cerisaie , s» /. lieu planté de cerisiers. * Ce- 
risaie R. 

Cerise , s, f, Cerasum, fruit rouge i noyau ; 
couleur de ce fruit. * u de marémaux^ mal 
à la fourchette. G. 

i||Cérisette , s. fi petite prune rouge. 

CeAier, s, m. Cerasum. arbre qui porte la 
cerise. * — capitaine ou Bois capitaine , ar- 
brisseau dont les feuilles ont des aiguillons , 
à baie rouge , i Saint-Domingue, b. 

fCérithes, i. m. pi, murex i coquille turriculée; 
canal court. 

Cerne, #. m. Cireuluf, cercle tracé sur le 
sable ; t. de méd. rond livide autour d'une 
plaie , autour des yeux. 

Cerné, e , adj, des yeux battus, c. G. 

Cerneau , /. m, Juglandium nucleus, moitié de 
noix verte sans la coque. 

Cerner , v» n, EnucUare, né. e , p» couper en 
rond , entourer» * détacher de ce qui en- 
vironne. A. 

tCernuateur , /. iv. espèce de sauteur chez les 
Romains. 

fCérocome, s,m, Cero'eoma. insecte coléoptère , 
rare, ressemble à la cantharide , aux lyttes, 
antennes ait anneaux en S. 

fCéroène , s» m. emplâtre résolutif , forti6ant. 
* Cerouène , Cirouène. al. Céroéne. B. 

Céroféraire, j. m. celui qui porte un cierge, ce. 

Céromance , Çéromancie , /. f, divination par 
des figures de cire. R. c. g. v. 

tCéromel , s, m. ong^ent de miel et de cire. 

Ceron , Suron , s, m. sorte de ballot de marchan- 
dises couvert de peau de boeuf fraiche.R.G.c.v. 

fCéropège, i.m. Ceropcgia, genre de plantes 
monopétales, de la famille des apocins, 

Céropisse , /. /. emplâtre de poix et de cire. 
c. G. * Céropiste. v. 

Cerquemanage , s, m, office de cerauemaneur. c 

Cerquemanement , s, m, action de cerquema- 

• ner, t. de coutume, c. G. 

Cerquemaner, v. a. né. e» p. régler l'arpen- 
tag«, t. de coutume, c. G. 

Cerquemaneur , s. m. juré arpenteur, c. r.v. 

Ccrre , #. «. espèce de chêne, g. v. 

Certain, e , adj, Ccrtus, sûr, vrai , indubitable ; 
quelque. 

Certain , s^ m, chose cemine , que l'on possède. 

Certainement 2 adv^ Cert^* en vérité, assuré- 

• ment. 

fCertainer, v. a, faire savoir i quelqu'un, yoy. 
Acertener. 

Certeau , s, m, sorte de poire. R. G. 

Certes , adv, Sanè, certainement $ sans mentir ; 
en vérité. 

Certificat , s,m, Testifcano^ écrit faisant foi de 
quelque chose. 

Certificateur, /. m. Consposor, qui certifie unp 
caution, Un billet , une promeis^. (d^ crt(Ses)> 
<|ui atteste l^ur légalitéf . 



C E T B 

Certification, *,/. assurance par écrit, t, d# 

pratique. 
Certifier, y, a, Jffirmarc, fié. e , p, assurer qu'uot 

chose est vraîe. 
Certitude , s» f, assurance pleine et entière t 

stabilité. 
Cérumen, s, w. l'humeur jaune des oreilles. 
Cérumineux. se , adj. qui tient de la cire. 
CéruSe, s, f. Cerussa, blanc, chaux ou oxida 

blanc de plomb , plomb dissous par la vapeut 

du vinaigre. * (fg,) faux brillant. latinisme,G^ 
Cervaison , s.f, temps où le cerf est bon à 

chasser. 
Ceiteau , s, m, Ctrcbrum, substance moUe danf 

le crâne ; esprit ; entendement ; partie d'une 

cloche. * — de mer , fongipore compacte qn! 

ressemble au cerveau. 
Cervelas , s, m. HUla, petit saucisson. * instru* 

ment à vent. G. 
Cervelet , s, m, CerèhtUum, partie postérieure 

du cerveau. 
tCervelière, s.f, espèce de casque. 
Cervelle . s, f, Cerebrum, partie blanche et 

molle du cerveau; esprit ; erttendemeiir ; ju« 

Sèment ; panie supérieure d'une cloche. * — • 
e palmier , moelle de son tronc. * Cervele* r« 
Cervical, e, ^dj, qui appartient au cou. 
Cervicr, adj, ». ( loup j. R. • lynx. b. 
Cervoise, s, f. Çcrvisia. boisson faite avec du 

grain et des herbes ; bobson des anciens. 
Cervoisier , Cervisiçr , *, m, marchand de cer<* 

voise ; brasseur, v. 
César , s, m. C^tsar* «mpereur ; titre ; hommt 

très-brave, c. v. 
Césarienne, adj.f Cttsare^ incû/o. (opératlonj^ 

accouchement artificiel par incision. 
Cessant, e, adj. qui cesse. ( toute afi.ire). ad^ 

vcrbial. 
Cessation , s. f, Cessatio, discontinuation , in^ 

ter mission. 
Cesse ( sans ) , adv. Sine ullâ intermiss ion 9% 

continuellement. * sans-ces&e. c. * s,f. discooit 

tinuaiion. v. 
Cesser, v. a, n, Cessare, sé.e , f». discontinuer^ 

interrompra. 
Cessible , adj, i g, cjni peut être cédé. 
Cession t s, f, Cessio, démission ; abandon | 

transport. 
Cessionnaire , adj, i g, celui à qui on cède | 

celui qui accepte la cession. * celui qui cède« 

G. Cessionaire. r. 
Cessite , s. f, pierre qui représente des feuilleg 

de lierre, v. 
Ccst fait , C'en e$t fait , adv, la chosp est finie | 

la chose est faite! le malheur çst arrivé 1 il est 

perdu ! il est mort ! A. G. v. 
C'est pourquoi , conj, ainsi. * C'est-pourquoî. c» 
Ceste , s, f. Ccstus. gantelet ; ceinture de Vénus, 

t. d'antiq. 
Cestiphorçs, /. m. pi, combattans ^vec le ceste. r,' 
tCescreau , s, m. Ctstrum, genre de pUntet 

exotiques, monopéulef, de la famiïïe de« 

solanum. 
Césure, s,f, Casura, repos dans un vers, t* 

de pocsie. 
Cet. v>tte , adj, pronom démonstratif, Hiç , 

HitCf Hoe, voyez Ce. 
Cetacée , adj, i g, s, Cetacei, ^ les grand!; ani« 

maux plagiures , vivipares , pisciformes , à un* 

geoires , sans écailles , à mamelles , ( U h%m 

leine, etc. ) * Cétacée. c. R. Cétacé, e. A, 
Ceterac , s, m, DpradUla , Scolopendre irale » 

Poradille vulg^irçi espèce de capillaire, bonn^ 

pour les maladies de la rate, facilité l^txpef • 

toration; l'infiision des feuilles, excellent 

di^réd^^ * Cétéraç. A. Cétéraçh. |i<<^fHv 
9Q 



Digitized by 



Google 



(78) 



tÊBÊBSt 



CHAI 



rach. o. c. 
f Cétoines , #• m» pi* Cttonia, însettct coléop- 

tèi9s qui virent sur les fleurs. 
Cetté-c! ( vieux ) . celle-ci . g. c« 
Cettut-ci ( vieux ). celui-ci, o. <:• 
Cettuy ( vieux J» ce. G. c. 
Cevaciille , u /• CtvadilU, plante du Sénégal , 

t»etite orge caustique | brûlante, fait mourir 
es poux et les punaiies; mange les chairs 

baveuses. c« * ou Sibadille. 6. y. 
tCeylanitet s* m, pléonaste , schorl, grenat; 

pierre de Ceylan , espèce de grenat brun. 
Cha , s, m. étoffe de soie de la Chine, c G* y. 
tChabasie, s,f. zéolithe cubique. 
Chabec ou Chébec , s, m. bâtiment de guerre 

dans la Méditerrannée. 
tChabin » «. m. espèce de chèvre. 
Chablage, t, m. travail du chableur. G. c 

♦ Chablage. E. 
Châbleau« s, m. corde. R. 

Chabler, v^ tf. blé. e, p, attacher un câble "^ 
une pièce de bois pour l'élever. 6. c. y. 

• Chibicr, R. 

Chableur , x. m, qui aide les voiturierspar eau. C. 

Cé ▼. * Chableur. r. 
Chablis » j. on bots abattu par le vent. * Cbâ- 

blis. R, 
Chabnam , #• m. ou Rosée ^ #• f, mousseline 

très-fine du Beoeale. r. 
Chabot , s. m. Goïius. poisson d'eau douce , 

du genre du cotte. 
Chabots , s, m» pL menus cordages , t. de ma 

çonnerie. G. 
tChabrillon , #• m. fromage de lait de chèvre , 

en Auvergne. 
Chacal , s, m. Lupus aureus, animal qui tient le 

ir.ilieu entre le chien et le loup i en Afrique 

carnassier 9 très-vorace. r. 
Cbacamel , s» m. oiseau des Antilles , vit dans 

les montagnes , a le cri de la poule. * marail 

des montagnes. B. 
Chacart , i. m, toile de coton des Indes, rr. 
Chaconne » s, f, air , danse à mesure modérée 

et mouvement bien Riarqué. * ruban. G, 

Chacone. r. 
Chacril, /. m. écorce du ricinoidc» voy.Cas- 

carille. c. 
Chacun, chacune , pronom distributif, sans pi, 

Quis^ut, chaque personne , chaque chose» 
Chacunière , #. Jf. ( vieux ) maison, y. 
Chadec, s. m, citronnier de la Barbade. 6. c. y, 
Chafaudrter , s, m. t. de mar. r» 
Chafée » «• j^ écorce du grain , c. d*amidon« 

nier. o. y. 
Chaferconées ,s f,pL toiles peintes des Indes, r . 
Chafouin, e , ai^, s. ( famil, ) qui est maigre, 

petit et a la mine basse. 
Chafourer , v. «. ré. e « f . défigurer , bar^ 

bouiller. R. 
Chafoureur, #. m. grifonneur. r. 
Chagrin, s. m, Mœror, peine ; déplaisir ; dépit ; 

cuir de cheval pris sur la croupe , préparé 

en Perse ; étoffe de soie qui a des grains. 
Chagrin, e, udj. Atastus, triste» mélancolique, 

f^heuz. 
Chagrinant, e, a^.Moiutus. qui afflige» donne 

du chagrin. 
Chagrinement , adv. avec chagrin. R« 
Chagriner, v. a, Marorem afftrre» né. e, p. 

causer du chagrin , anrister. (se), r. r. prendre 

du chagrin , s'affliger. 

fChahi , «• M. monnoie de Peçie , 6 s. 

Çhaia« • *' A Cauna, lien composé d'anneaux ; 

. continuité ; (fg, ) servitude; enchaînement ; 

suite : mesure ; les galères , les galériens ; 
^ If aduf ', pUt de picrrts, * serpenc du 



C H A L 

js genre, noir - bleuâtre , avec des lignes 
jaunes. B. 

fdhainé. e , ddj, t. de boc. formé de parties atu* 
chées bout-à-bout. 

Chaîneau , #. m. canal de plomb ou de bois. r. 

Chaînetier , u m. qui fait des chaînes, c. R* G. ^ 

Chaînette , s. /. Catella, petite chaîne , petit 
tissu ; courbe décrite par une chaîne sus- 
pendue par ses extrémités. * Chaînetre. r. 

Chaînon , s, m, Oaumi annulus* anneau ou 
boucle de chaîne. 

Chair, s. f, Caro. substance molle du corps 
organique ; viande ; la peau ; concupiscence ; 
Thumanité , les sens ; t. d'écriture. — fossile , 
espèce d'amiante à feuillets épais et solides. B. 

Chaire , #. /. Suggeetum, tribune » siège ^«eharge 
de professeur. 

Chaise , s.f. Seiia. siège â dos ; voiture ; stalle. 
* p£. ancienne monnoie. R. 

fChalamiSe, «./. pièce qui soutient le mât d'une 
galère. 

Cluland. e , #. acheteur ; pratique. 



C H A M 

Chalumeau » m, m. Calamus, tuyau de palile • 
tuyau creux; flûte, flageolet, iastrunic&i â 
vent; tige. 

Chalumer , v. tf. boire, r. 

Chalumet, s» m, bout de pipe. R. 

fChalut , g. Ht. filet ou chausto-de pêcheur. 

Chamade , s,f, Signum tympani^ son du tambour 
pour parlementer. 

Chamailler, v. «• Confiigerem (se) , v» r, $% 
battre pêle-mêle ; disputer avec bruit. 

Chamailhs, i.m.Confitetatio {fémiL) mêlée, 
combat avec bruit. ^ 

Chamarier , i. m, dignité ecclésiastique à Lyon.G. 

Chamarré, e , adjh SegmetUûUt vestes. ( habit } 
orné de broderie, g. 

Chamarrer , v, a» Vestem segmentis vûriaru 
ré. e , f . orner , garnir de passeroens , de bro« 
de ries. * Chamarer et su diriv. Richelet* 

Chamarrure^ «./. Segmentum, passemens; ga- 
lons prodigués; manière de chamaner. 

Chambellage, «. m. droit en argent, tenuét 
féodalité. 



Chaland, *. m. bateau plat. * Chalan. r.« ^ Chambellan, # • m. Cuhieulo régie prmpositu. 



Chaland , adj, ( pain ) gros , blanc et massif. 
* ou Chalant. G. 

Chala'ndise , s» f. Emptorum frequentia» ha- 
bitude d'acheter; cluland. * concours de 
chalands. R. T. 

Chalasie » #. /. relâchement des flbres de la 
cornée. G. y. pronon» ka. 

Chalastisque , udj. ^ g. ( remède ) relâchant, 
A. R. * voy. Calasdque. G. G.vronon, ka. 

fChalazes , s, m, pi, Chalû\4i. glaires de l'œuf. 

tChalcas , #. m. genre de plantes de la Cunille 
des citronniers. 

IChalcide , x. m. Ckaleis, lézard du 4*. genre , 
à jambes très-courtes , vert , venimeux : in- 
secte Imnénoptère , petit , à aiguillon -, es* 
pèce d'ichnenmon. 

Chalcite, s, m, minéral, voy. Colcotar fossile, 
sulfate de cuivre. * voy. Calcite. G. c. pr. kal 

Chalcographe , s, m, graveur sur méuux. * Cal- 
cographe. G. G. pron, kal. 

Chalcographie, s. m. art de graver sur les mé- 
taux. * Calcographie. G. c. imprimerie du 
pape. pron. kal. 

Chalda'taue, adj. 1 g, Ckaldaicus* des Chaldéens. 

-froa.kal. 

Chaldéen, s, m. langue chaldaïoue. R. pr, kal< 

fChale , s» f, pile de bois , t< Je salines. 

Châle , j, m. vêtement de femme , grand flchn.c. 

fChalef, /• m. Elmagnusn genre de plantes i 
fleurs incomplètes , aiiUaires , ooorantes , 
fruit ou noix ovale. 

Chalémie, #./• cbaluineau de berger, corne- 
muse, hautbois, y. 

Châlet , s, ffv. sorte de hutte en Suisse. G. cy.. 

Chaleur, j./. Calor. qualité de ce qui est chaud ; 
erande afiection ; vive ardeur ; feu ; véhé< 
némence; amour des animaux; calorioue. 

Chaleureux, se, «<//'• Fcrvidus, {inusité) quia 
beaucoup de chaleur naturelle. 

Chalibé. e, adj, Chalybeatus, t. de médecine, 
préparation avec l'acier. ** Calibé. G. c. 
Pron, ka. • 

fChalingue , s, f, petit bâriment de mer indien; 

Challir , v. «. écorcer ( vieux ). y. 

Châlit , /. m. Lectus, ( vieux ) bois de lie 

Challula , «. m, poisson sans écailles du Pérou. 

fChalmer , v. «. danser au son de U flûte. 

Chaloir, v, ii. impers, ( inusité) importer.il ne 
m'en chaut , peu m'importe. 

Chalon , s. m. grand fltet de pêche. * Châlon. R. 

Chaloupe-, «. m. Seapku, petit bâtiment de mer 
fon léger. 

tChaîoureuRt st j édj. chaud | chaleortus. 



officier de la chambre. * sa cable. G. 

Chambourin , 1. m. pierre dont on fiiit le fius 
cristal; verre vert commun. 

Chambranle , 1. m. Anupagmenea, ornement 
d'architecture autour des portes , des fe* 
nêtres , des cheminées. 

Chambre, s,/. Conclave, pièce d'une naisoii^ 
bureau; tribunal; t. de métiers; creux; vide; 
fente ; boîte ; piège ; lieu de repos du cerf. 

Chambre obscure , s, f, dans laquelle les ebjets 
extérieurs sont réfléchis ; t. d'optiden. 

Chambrée , #./. Contuhemium, soldats, eu^liers 
qui logent ensemble ; t. de théâtre , les spec- 
tateurs.* produit de la recette du spectacle, v. 

Chambrelan , 1. jr. ( popul, ) ouvrier en chambre; 
celui qui occupe une seule chambre. 

Chambrer, v. a, Eodem contuhermio utù bté. e, 
», être dans la même chambre, v, a, teott en- 
fermé , à l'écart , à part. 

Chambrerie, «./. office dechambrier. 

Chambrette, 1. /. Celiuia. petite chambre. 
* Chambrete. R. 

Chambrier , f. m. Camerarius, oflicter clanstnl; 
(grand^ officier de U cour. 

Chambii^re , s, f, AneiUa cuhicularia^wetnnit \ 
fouet ; suppon d'une charrette ; meuble it 
charron; ruban qui tient la qutnoiuUe.* Cbam* 
briere. R.' 

tChambrillon , #. at. AïkilluU. petite boone 
d'enfonr. 

Chame, s, f. coquille, moule. * ou Oune, R.G. 
pron, kame. 

Chameau , a. m. Camelus, quadrupède plus grsfl^ 
que le cheval, à long col , et à deux bout» 
sur le dos ; son poil. * caisse vide , espèce 
de bâtiment hollandoîs en ponton , dont on 
se sert pour mettre un vaisseau i flot» et 
pour soulever un vaisseau submergé* 

tCharoecisse , 1./. sorte de lierre tenestre, 
bonne pour le foie et la sciatique. 

Chainélée , #./. plante. L« a. 

Chaméléon , «. m, coquille % plante ; cdnstella* 

i tion. L. R. 

fChameleucée, «./.plante dotales fleun oot 
la forme de la rose. 

Chamelier, s, m, Cama/mrius» qui conduit et 
soigne les chameaux. 

fChamire, s, /• Chamira» plante crucifère qui 
tient de la giroflée. 

ÎChamites , s,f. pi. cames pétrifiées, prou, ks. 
hamois , /. m, Rupieapra, quadrupède ; s> 
peau. * ysard , chèvre des Alpes, quadrapède ] 
ruminant, du genre des cbèyrfSi^yiK dans )m 



Digitized by 



Google 



i 



(79) 



C H A N, 

braies montagnes ; couleur nuance du iaone. 
Cbamoiscne , i. /. où Ton prépare le chamois. G. 
CbaAoiseur, «• m. ijd prépare la peau du 

chamois. 
Cbijnp, s, m. A fer. pièce de terre ; lieu; es- 
pace; occasion; matière; étendue; fond; 

sujet. //• la campagne. 
Champ ( sur le ) , ûd¥. Extemplh, sur rheure 

Bêaie« sans délai. * Sur-Ie*Qiamp. ▲. c. G. 
Cbanp ( à todl bout de ) » adp, Auiduè, à 

chaque 1>out, atout propos. A4 C.B. Champ 

(i), «in à la Tolée. G. 
fQunpac o* Champé, #• m. MUhelia» plantes 

4t la famille des anonoes. 
tChiaipacam , #• «1. arbre des Indes. 
tChampadai «• m» espèce de châtaignier de 



Cbampape » «• aa. TÎn ; eerde de ftr pour sou- 
tenir Tétofie dans la cuve du teinturier. * t.f, 
an Plaise* t« de blas» G* * ou Cbampan , vais- 
leaa du Japon. B. 

fCbasipan , /. m, rojti Champacne. 

QttB^ait, #. at. Jms ûgrarii tolûrii iegtndi. 
àoit d*âUever <ks gerbes. 

tChaoïpartcl. eUe » «<//. sujet au cbampart. 

Chaapartery y. «. té. e , /^. exercer le cham« 
part. 

Ch jM p an er es se , «./• grange pour le champart. 

(Junparteur, s, m» commis ou fermier du cha<n 
part. 

Qiaapé, é^. t. de bbs. champ ou fond de 
féÔL. c * o» Cbampac. voyez Champac b. 

Qttflipcaax, «. as. 0/. prairies , prés. G. 

tChûpcr, n s, t. e, u de salines, }eter le 



ia grille 

Qunpètfc, aJf. s g. Cëmpester. 6t$ chvn^t ^ 
Soigné des vtlles. s. m. pays champêtre. 

tChaapeur, s, mm eovrier qui entreuent le feu , 
t. de safines. 

tOampfrain, #• «. arme défensive; pièce de 
Pacmare de tète du cheval. 

Chaiipi* , s, ai. sorte de papier pour les châssis. 

Champion , «. m. Fnngus» genre de phntes 
ipoogieuses en chapiteau , poisons pour la 
phipart, uns branches ni feuilles; les bons 
peofent devenir poison , sont indigestes, t. 
ée médec. bouton ; excroissance spongieuse ; 
U dfychkect. coupe renversée :^ bouton de 
I feu à une mèche. * — marin , animal marin, 
; ^^%*t xoopbyte ou anémone de mer : po- 
lypier de la nature des madréporfk, kmel- 
! ^^t pierreux» conique. 
I Uumpignonnière « «• / couche où croissent les 

champignons, c. 6. v. * Champignoniere. R. 
I Ounpion , «. w. BtlUtor, combatunt en 

^i»p clos; défiinseur; brave, vaillant. 

^«pioane, #• /. femme de courage; femme 
ée aïoyenne vertu. Moui^B. 

Khiw p lever * y. a. vé. e , f . faire une rainure 
dus la plpque à émailler . t. de grav. creuser 
et décMMsiif an burin , t. tf orfév. surbaisser. 

t^^hsBpennîer e* Chaponnier , 1. m» cheval qui 
a les paturons longs, effilés et trop pleins. 

Chiace, #. /. Fortuns% hasard; fortune ; heu- 
[Ase fiMine; événénens probables; nel- 
h«î aventures {fg.)i jeu de dés. ^ eu 

^med^ngl^er. b. 

Q yj 0» Chanceau , 1. 01. t. d'archît. m. 

^■■"'■da» «./. congrégation. R. 

TVJuncdague , /. m. ChanceiaguA. espèce de 
pctitecemaoréeduChili, apénrive, emména- 
lûpe, excellent fébrifuge, antî-vermineuse. 

^i»ce»atti. e , ^. Timhans. qui chancelle , 
«jnfedlle ; irrésolu. 

™cehr, n a. Titubâru VBCîUer, n'être pas 



CHAN CHAP 

' — -* 

Chantant, e, adj. propre au chant; bcile à 
chanter. 

Chameau, #. at. Frustom iteUuum. mor* 
ceau de pain, d*étoffe.*t. de tonn. pièce du 
fond, pi, jantes du rouet. B. 

Chanteplcure, 1. /; Infundibulum. fente dans 
un mur pour l'écoulement des eaux; encon» 
noir. ♦ Arrosoir, r. 

Chanteplure, *. /. chantepleure. y. 

Chanter , v, «. Canert, té. e , p. former des 
sons variés et modulés ; célébrer ; louer t 
publier ; dire. 

Chanterelle , s. f. Corda eantatriM, corde la 
p% déliée, la plus aiguë; oiseau qui sen 
o appelant. * Aampignon jaunâtre , bon 4 
manger en juillet et août, dans les bois es 
les prés secs ; bouteille de verre à fond ou- 
vert et très- mince , dont on tire des sons 
agréables } petite bobine, b. * cheville, g. 
*^Chanterele. r. 

Chanteur, se . 1. Cantétor. qui chante. ♦ oa 
Pouillot , oiseau. G. 
nent|Cbantier ; j. ai. Tignum, magasin de bois ea^ 
pile ; atelier ; pièce de bois servant de base. 
* remise, o. 



Chancelier, ère, #. CaucèUarius, officier, chef 

de la justice ; celui qui t le sceau i f. ol 

femme. * Qianceliere. r. 
Chancelière , #•/. sorte de meuble fourré pour 

mettre sous les pieds; nombreuse variété du< ' 

pécher. * Chancelière. R. 
Chancdlement, 1. le. Tituhatio. ( ûsm.} action 

de dianceler. g. * Chancélement. r • 
Chancellerie , #. /• CancdUrii pmtorium» tri- 
bunal» maison du chancelien* Chancélerie.R. 
Chanceux, se , «Jf* ^^^* 9Û est en chance , 

en bonheur. * heureux ou malheureux, t. 
fChanci , #. m. fumier blanchi où se forme les 

iilamens des champignons; t. de salines 

charbon éteint» ad/* moiri. 
-{Chancilpie , #• fi langue parlée dans la Frise 

orientale. 
Chancir, r. n, cl. e, p, adj* commencer à 

moisir, (se), v. r. loisir. 
Chancissure, i./. moisissure. ' 

Chancre • s» m, Canar, ulcère malin ; pustule ^ 

crasse des dents. * maladie des arbres, a. ^ 
Cnanereux. se , adj» Cancro torroêus» qui ti( 

du chancre. C'jreÎModes» 
Chandeleur, s, /. fêtes des catholiques, de la 

présentarion. 
Chandelier , #. ni. Camdelarum opifest, qui Sût 

et vend la chandelle ; ustensile pour la fnettre; 

* machine pour couvrir contre la mous* 

queterie; }et d'eau élevé, b./. Qiandellere. fu 
Chandelle , s» fi Candtla, mèche recouverte'de 

suif. * Chandele. R. * bob janne des Antilles; 

poteau debout. B. 
fChanfrain, 1. m. irroe défensive; pièce de 

l'armure de tête du cheval. 
Chanfrein , #• m. creux en cône , t. d'hoilog. 

face du cheval , des salières à l'os du nez ; 

coiffure en plumes ; biseau ; chanfrein. 
Chanfreindre , v. «• faire un trou en cône; 

ébiseler. o. r. 
Chanfreiner , v. tf. né. e , f • faire un chan- 
frein ; t. de memnsier , couper de biais, c. g. 
fChanfrer, v. tf. é. e, p, voy* Chanfreiner. 
Change * /.m. Cawtmuutio. troc , ruse ; banque ; 

lieu d'escompte ; prix de Tescompte; intérêts 

d'argent; assemblée de banquiers , son local. 
Chançeanc e , adfi MohilU. muabte , qui change, 

variable. 
Changement , 1. as. Mutatio* action de* changer ; 

mutation. 
Changeotter, v. e. té. e, p, (popal.) chan 

gec souvent, c. 



Chantignole , *. f, pièce de bois carré par un 
bout» en a|||^ de l'autre. * brique pour les 



Changer, y. «. Mmtarê* gé« e, p, adf, quitter 
un lieu , une chose pour en prendre d'autres ; 



transmuer • métamorphoser, ( se ) , v.r.y.n. 

quitter pour un autre* 
Changeur , s» m. Minsâttus» qui fait le change 

des monnoies. 
Chanlatte , s, fi chevron refendu, o. y. * Chan 

late. R. 
tChanne , #. /. Channa» poisson , variété de 

l'hépate. 
Chanoine, stm , 1. Canonicus, qui a un cano- 

nicat,^ une prébende. 
Chanoihie» #./. canonicift. 
Ip^nson, f • f. CmatiUna. yen que Ten chante ; 

sornette. 
Chansonner , y. a, né. e , p, frire dt% chansons 

contre quelqu'un. * Chansoner. R. 
Chansonnette, «•/• CantùmciUa. petite chanson. 

* Chansonete. r. 
Chansonnier, ère , s. fiûseur de chansons, ai. 

recueil de chansons. * Chansonier. ère. r. 
Chant , f .^ m. Caatus. inflexion de voix avec 

modulation ; ramage ; division d^un poème 

asodcme; ahr de chanson ; nuaûèie déchanter. 



tChanionné, «rfy. (papier) défectueux. 

Chantourné , #. m. pièce de lit entre le chevet 
et le dossier. 

tChantournement, r, as. ^nuosité du ceinti», 
t. de menuisier. 

Chantourner , v. e. né. e , p* couper en sui- 
vant un dessein, un profil, t. d'arts. 

Chantre , 1. m, Cantor» qui chante à l'église ; 
qui chante i poète; oiseau ou pouillot, vov. 
ce mot. 

Chantrerie, s. fi. CÊori pr^ecmra» dignité du 
chantre, t. de lîturg. g. c. 

Chanvre, *. m. Cannabis, plante annuelle de 
deux espaces, mile et femelle ; sa tige donne 
les filaraens dont on fait le fil ; sa graine 
ou chenevis donne une huile spécifique 
contre la gonorrhée ; filasse. * — bâtard » 
'. ai. plante. B. 

Chanvrier , *. m. oui habille le cfbnvte. O. 

Chaomancie, «./.divination par Tair. G. 

Chaos , #. m. Chaos, confusion de toutes choseri 
état de ténèbres ; mêUnge confus de parti* 
cules de la matière « sans ordre ni régularitéé 
pron. kao. ♦ zoophite. l. 

Chape, r. /. Sacra trahea. vêtement; con« 
vercle ; pièce de boucle ; moule ; t. de mé^ 
bouton creux pour l'^guille de la boussole ; 
filet ; terre , fiente et bourre pour les moules 
de fondeur; terme de monnoie, dessous dn 
fourneau. * double baril i poudre, b. 
Chape, R. Chape-chute , s, fi mécompte, b. 

Chape , adj. t. de blw. ( écu ) en chape, c. v» 

Chapeau , », m, Ptiasus» coiffure ; bouquet i 
liaison , trait; t. d'arts et métiers ; — d'évêque ' 
Epimedium, plante vivace , croît dans les 
forêts des montagnes; humectante, rafraî- 
chissante, {fig.fimil.) homme; cardinalat» 
* filet , bobine, b. 

Chapelain , 1. m, SacelU prapotimutivi dessert 
une chapelle. 

Cha|>eler , y. a» Crustat iuaurt, lé. e , «. ( du 
pain ) , en ôter la superficie de la croûte. 

Chapelet , #• ta, Glohuiorum séria, graiûs en» 
filés ; pustules ; machine hydraulique ; t. de 
manège, étrier avec ses étrivières ; d'archit* 
tecture , baguette en grains ronds ; sorte de 
papier. 

Chapelier, ère » /« Peiaiortm opifit», qui £ùl^ 



Digitized by 



Google 



(Bo) 



CHAR 

et vend des chapeaux. * /• Chapeliere. r, 

ChapelUde , t»L coup de chapeau , saluution.v 

Chapelle , s, /T Saedlum, petite église » partie 
é'église ; bénéfice ; argenterie d'une chapelle ; 
corps des chantres , des musiciens. * concoursà 
d'ouvriers imprimeurs j t. de met. voûte de 
four. o. 

Chapellenie , s. /. bénéfice d'un chapelain. 

Chapelure , j. /• CrustuU decussa, croûte ^u 
pain haché en chapelant. 

Chaperon , s» m» Capitium, vêtement ; orne- 
ment ; couverture ; coiffe ; camails ; dessus 
de mur ; femme qui accompagne une demoi- 
selle i dessus de potence ; feuilles d« casse , 
t. d'imprimerie ; partie de lîescache y t/ d'arts 
«t met. 

Chaperonné , p» pass, adj, couvjert de chape- 
ron. G. • 

Chaperonner » y. «. né. e , p» couvrir d*un 
chaperon. ♦ Chaperoner. r. 

Chaperonnier , s, m, u4fi lauconn. oiseau qui 
porte aisément le chaperon. G. r« * Chape- 
rooier. R. ^ < 

Chapier, s. m, Trabeagus sacerdos, qui porte 
chape; armoire pour les chapes, etc. * Chi 
f pier. R. 

Chapin, s, m, chaussure espagnole, rr. 

Chapiteau , s, m. Capimlum, hatt de colonne ; 
ornement , t.* d'archit. t. d'artilU ais sur la lu 
inière ; t. de chimie y vaisseau sur la cu< 
. curbite. 

Chapitre , s, m, Caput. partie d'un livre; sujet ; 
assemblée, corps de chanoines; t. de liturg< 

* réprimande. G. 
Chapitrer, v. <x. Reprehtndere, tré. e, f. répri- 
mander, taiicer. 

Chapon, s, m, Caput. jeune coq coupé; sar- 
ment de l'année. * morceau de pain bouilli 
dans le pot, ou frotté d'^1 ; ( vol du ) terres 
autour de la seigneurie. G. v« 

Chaponneau , #• nu jeune chapon» * Chapo- 
neau. R. 

Chaponner, v. «• Castrare, né. e» f» châtrer 
un coc^. * Chaponer. r. 

Chaponmère, «• /• vase dé cuisine. G« C. v 

* Chaponière» R. 
'^Chapoter, v» tf. té.e , f. dégrossir avec une 

plane. 
fChappe , «• f» poignée du moule. 
jrChappetonade , '. /• vomissement cruel , à 

Carthagène d'Amérique. 
tChaput , #. m. billot pour tailler l'ardoise. 
Chaque , Quisque* pronom dUtributif^ adj, i g. 
Char, s. m* Currus» sorte de voiture; chariot; 

beau carrosse. 
tChar-à*banc. s» m. voiture à quatre roues, 

i bancs eh long ou en travers * Charabas. 

( populaire . ) 
Chara , s. /. constellation sous la queue de 

l'ourse. V. G. 
tCharacher, $, m, Charachera. plante d'Egypte 

de la famille des verveines. 
tCharacins, s, m. pL poissons abdominaux , à 

<)uatre rayons aux membranes de l'ouïe, 
pharade, /./. sone de logogryphe. ^{popul. ) 

mensonge, c. secte indienne, y. 
Charadrios , 1. m. oiseau de fauconnerie. R. 
Charag^ /• m. tribut payé aux Turcs par les 

chrétiens. R. v. c. 
'l'Charagne , t, m, Çharagna^ plante de la famille 

des nayades. 
fCharamais ou Charamei , #• m. Ambeia. arbre 

des Indes , à racine purgative. 
Charançon, /. m. Curculio, Scarabée. * Calandre, 

Chate^peleuse , Cosson , petit coléoptëre à 

^toi, ovipare, à bec pointu ; U larve vit 4^s 



CHAR 

le blé qu'elle ronge, b. * ou Charençon. c. 

Charbon , «• m, Carbo, bois pénétré de feu et 
éteint, ou sans flammes j furoncle. * carie et 
nielle, t. d'agricult. a. * maladie contagieuse 
des plantes, dans le genre de la nielle , causée 
par des nids d'animalcules, b. 

Charbon de terre , s, m, minéral fossile formé 
par la décomposition des végétaux mêlés au 
bitume ; noir foncé , feuilleté. * Charbon-de- 
terre. A . 

Charbonnée , t. /. grillade de boeuf ou de porc ; 
petit aloyau ou côte de bœuf rôtie. * couche 
de charbon dans un four. B. Cbarbonée. r. 

Charbonner, v. a» Carbone denigrareé né. e , 
p. noircir , 4crire avec du charbon. * Char 
boner. r. «• 

Charbonneux, se , adj. oui tient du furoncle , 
t. de méd. c. q. v. * Charboneux. R. 

Charbonnier, ère , s. C^gjbonariui, qui fait ou 
vendhle charbon, m. où on le met. /. où il 
se fait. — Anthraeodes* rossignol de mu- 
raille. — 021 Serpent nageur ou à collier , 
du 3*. genre , non venimeux , et se prive ailé- 
ment ; t. de met. celui qui conduit le four- 
neau. /• four pour bf ûler la houille. /• t. de 
chasse; terre rou^e^a. ^Chaibonier. ère. k. 

fCharbonnière ; i. f, four pour retirer le soufre 
de la houille. 

fCharbouglion , s, m. espèce de fluxion catarrale. 

Charbouiller, v.tf. lé. e, p» se dit de l'eiTet de 
la nielle sur le blé. 

Charbucle, s^/i nielle qui gâte le blé. G. 

Charcanas, s,f, étoffe des Indes de soie et coton 

Cbarciiter, y. a, té. c , p* uiller, couper mal 
proprement ; découper de la chair (inusité). 

Charcuterie , ». f, état du charcutier, a. v. 

Charcutier, ère, #. Porcinarius» qui vend la 
chair du porc. * f. Charcutière* * Chaircu- 
Uer ( vieux )• 

Chardon, #. m. Carduus. genre de plantes à 
fleurs composées. * pointe de fer. v. G. 

* poisson du genre de la raie. b. — bénit , 
/• m. bon sudorifique, puissant alexitère 
et fébrifuge. — -deN.-D. Chardon - marie 
ou Marbré , a les caractères du carume, bon 
sudorifique et fébrifuge. — étoile ou Chaus- 
sft'trape, son calice fleuri ressemble aux chaus- 
se-trapes , sudorifi(|ue, fébrifuge , anti- néphré- 
tique. — à bonneuer , %^ têtes hérissées ou 
cardères , servent à peigner les draps, anti- 
putride , diurétique, r- échinope , diffère des 
chardons. — à foulon. -* roland ou Panicaut. 
— à cent t£tes» i fleurs blanches, racines 
diurétiques, antinéphrétiques, excite les règles 
et l'amour ; en confiture contre l'impuissance. 

* crochet aux balustra^s. b. 
Chardonerete ou Cardoaéreie , /•/. sauce. R. 
Cbardonner, y. a. né. e , p. caidcr le drap avec 

le chardon G. cv. 

Chardonneret, «• m. Cardutlis, très- joli petit 
oiseau qui a du rouge autour du bec ec les 
pennes jaunes ; très^if , d'un chant très- 
agréable , se prive aisément et s'accouple avec 
le serin. * Qiardoneret. r. 

fChardonnet , i. m. W^t montant de bois aux 
portes. . 

Chardonnette ou Cardonnette , #. /. Cinaria, 
artichaut sauvage ; cardon d'Espagne. * Char- 
donete ou Cardonete. r. 

Chardonnière , s, f» champ plein de chardons. 

* Chardoniere. R. 
tCharetin » «. m. espèce de charrette sans ri- 
delle. 

Charge, ». f. Onus» fardeau; emploi; impo- 
sition; dépense; obligation; condition; of- 
fice ; ordre ; soin ; choc* — d'arme à feu ; 



CHAR 

preuve ; camcature ; cataplasme ; mesure- 
base de l'aire. 

Charge de ou que ( à la ) , conj, à condition. 

Chargé, e , adj, Onustus. qui a uop , enflé ; t. 
de blas. 

Chargeant, e , adj. Gravis, qui charge, v. 

Chargement , s, m. cargaison , acte qui la cons- 
tate. 

Chargeoir , #. m. instrument d'artillerie, ^e 

i'ardinage; selle i trois pieds pour poser U 
lotte. G. V. RB. 

Charger , v. a. Onerare, gé. e , p, mettre une 
charge ; peser sur ; mettre trop ; imposer'; 
attacjuer; accuser; donner ordre; donner U 
conduite de; enregistrer; exaaérer. (se), 
V. r. se mettre un fardeau; s'obliger à 

Chargeur , s, m. celui qui charge le canon ; 
qui entretient le fourneau de fontes; pro- 
priétaire de la cargaison. 

Chargeure , s. /. t. de blas. pièces sur d'autres. 

* Chargeuse. co. 
Chariage, s. m, Veetura, action de charier, 

d'entraîner; salaire du ▼oiturier.*CharriagerA. 

tCharientisme , s, m. espèce dironie agréable 
et délicate. 

Charier , v. tf . Carro vehere, rié. e , p. voiturer ; 
entraîner. * Charrier, a. v. 

Chariot , s. m. Carrus» sorte de voiture à quatre 
roues ; mesure pour les pierres ; planche 
montée pour le cordîer; char; constellation; 
petite ourse. * Chariot, u. Charriot. A. 

fCharisticaire, s, m. commendataire qaijouis- 
soit Ats revenus des hôpitaux. 

Charitable , adj, 2 g» Bencficut^a^i a de la cha- 
rité; qui part de la chanté. ^ 

Charitablement, adr. Officiosè, avec ou par 
charhé. 

Charitatif , adj» t. de droit eanon. n.pron.b. 

Clurité , s, f. Charitas, amour de Dieu , de 
son prochain ; vertu ; aumône ; société , as- 
semblée de personnes , de religieux qui font 
ou distribuent les aumônes , qui soignent les 
malades ; hôpital. 

Charivari, x. m. Noetumtt voeiferaticues.hv^ 
confus, tumultueux de poêles, etc. crierie. 

* mauvaise musiciue. r. 
Charlatan , #. m. Agyrta. vendeur de drogues ; 

médecin hâbleur ; imposteur. * j* Cbatla- 

tane. R. G. 
Cbarlataner , y. a, Insidiote ea^ere, né. e , f . 

(fam, ) amadouer ; mentir ; eniolcr ; tromper. 
Charlatanerie , s,f, Callida asuntatiç, hâblerie; 

flatterie pour tromper. 
Charlatanesque , adf. i g. de charlatan. R. 
Charlatanisme , /. m. Fraus. caractère du char* 

latan. * action de charlatan, b. 
Charmant, e , adj. Jueundus^ qui plaît , qui 

ravit; agréable. « 
Charme, s. m, Cantiù. sortilège ; êncb.inte- 

ment^ pi, appas. Carpinus. arbre dont le bois 

est très-dur , et dont le feuillage se prête à 

toutes les formes par la tonte. 
Charmer, v. a, Incantare. mé. e, p. user de 

charme; plaire beaucoup ; ravir; entraîner; 

suspendre le sentiment de la douleur. 
Charmeur, se , i. qui charme ; sorcier, c. c 

* m. R. 
Charmille , s. f. Carpinea virgulu. pend 

charmes. * palissades, o. * pi, alléfs en char-» 

mille. AL. , 
Charmoie , s, f, plantation de charmes. 
tCharmuth , /. m. poisson du genre du silure» 
Char nage , /. m. t?mps où l'on mange de la 

viande. 
Charnaigre, s,m. chien courant ou métif. c.v.»* 
Charnel, le , adj. Folupuarius. sensuel , vflr 

Iwptucwj 



Digitized by 



Google 



(8i) 



CHAR 

luptucaz ; de la choir. * f» Qiarnele* R. 
CharoeUenient » tf</r. Libidimosè» selon U chair. 

* Chamélement. b. 
CharneiuL se , Mdj» Carmomu. composé de chair ; 

looc en chair. 
Charnier, s. «• Oumarù^ cimetière ; amas d'os 

de morts; galerie autour d'une église. * garde* 

fungerpour les viandes salées ; botte d^écha- 

las. G. barrique pour l'eau, B. échaUs. r» o. 
Charnière t #. /. Cotfumissmra» pièces enclaTées 

et mobiles ; outil de graveur sur pierres ; t. 

de buconn. place du leurre. * Charnière, b . 
tChamon , s. m. anneau d'une charnière -, an- 

aeau soudé à la boîte* t. d'horlog. 
Charnu, e , adj, Carnomu, bien fourni de chatfc 
Chamure, s. f. Cûto. la chair; qualité de la 

chair; la chair de l'homme. 
Charogne, s. /*. CAdavtr, cadavre de béte cor* 

rompu. 
TCbaroi, s. m. bateau armé pour la pêche de 

la morue. 
Charpente, x.^ Ma uriatio. passes pièces de 

hou assemblées. * assemblage des os, struc- 
ture da cotps. b. 
Charpenter, v. a, té. e, p, tailler, équarrir; 

couper grossièrement. 
Chaipêaterie , «. J, Matuiatura» art du char 

pender ; charpente. 
Qârpeotier, «. m. MaurUrius. qui travaille 

«n charpente. * espèce de capncorne. B. 
tCharpi , i, m. billot de tonnelier. 
ChtfMe, «. f. Linamentum. Alameoi de linge 

Ourrée, s,f. Llxîvius cinu, cendre lessivée. 

• Fégaoe ou Phrygane, s. f. Phrygamum. 
losecte aquatique , qui se fait un tuyau avec 
des brins dlierbes ou des petites pierres unies 
par un fil mucUagineux ; donne la mouche 
papilionacée. B. * Chàrée. R. o, 

Qttrretée, *. f. K<A«. plein une charrette. 

• Charetée. b. Çhâretée. o. 
Ourretier , Carri dmctor. s, m, qui conduit une 

charrette, une charrue. * Charretière , adj.f. 

(porte)où passent les chaxrettes.Charetier. ère. 

LChàreder. G. constellation, voy. le Cocher. 
Q»ffette, s,f, Carrmu chariot à deux roues, 

JMelIes et tuoons. * Châre^e. g. Chirete. r. 
wtîtr, s* m. grosse toilt pour les cendres 
jnni le envier. * Cbârier. r, ©. 
Qttffot . s. m. chariage ; action de charrier, son 

«ilaire ; voiture , charrette. • Châroi. r. g. 
^*«wn , #. m. Currutm fahtr. qui &it les cha- 

nots, etc. * Cbâron. r. g. 
Charronnage, s. m. travail du charron. * Chi- 

roonage. g. Chârooage. r. Charronage. c. 
Jw^er, 9. m.jé.%^ p. charrier, c. v. 
J«îoyeor, #• m. qui charrie, c. 



CHAT 

— - — — 

Chartulaire , x. m. recueiljde Chartres, r. p.kar. 
Chas, a.M.troud'ai^lle.* colle.d'amidon. g.v. 
Chaseret , i. «r. petit châssis à fromage, r. 
Chasse , j. /. Vtnatio, poursuite ; équipage de 

chasse , les chasseurs , la meute ; poursuite 

du gibier ; air de chasse ; t. de jeu de paume ; 

marteau. 
Châsse , /. f^ Thicd, sorte de coffre pour tes 

reliques ; tout ce qui tient enchâssé ; t. d'ans 

et métiers. 
Chassé , f • M. pas de danse. 
Chasse-avant , /. m. chef d'atelier. 
tChasse-bondieu , s, m. bois pour enfoncer le 

coin ou bondien des scie'urs de long. 
Chasse-bosse » s, f. Lysimachim, Lysimachie , 

Perce - bosse , Corneille ; plante renommée 

pour l'hémorragie ; elle teint en jaune. 
fChasse-carrés, s. f. marteau à tètes carrées. 
Chasse<hien, s. m. portier, c. 
Chasse-coquin-, j. as. bedeau qui chasse les 

mendions, y. o. 
Chasse-cousin , «• m, méchant vin. * t. d'escrime, 

fleuret qui ne fléchit pas. o. r. 
fChasse-fleurée , s. f. planche pour écumer la 

teinture. 
Chasse-marée, #. m, navire, voicurier qui ap- 
porte la marée. 
Chasse-morte , s. /. coup perdu ; affaire qui 

ne finit pas. y. 
Chasse-mouche , s. m. petit balai, filet pour 

chasser les mouches. A. 
Chasse-mulet , i< ai. valet d# meunier. G. 
Chasse-poignée , s, m. outil de fourbisseur , ou 

Chasse-pommeau, ou Boule, c. g. y. rr. 
tChasse-pointe , s, f, broche en équerre pour 

chasser les doux. 



CHAT 

du genre du silure, —de rocher, espèce de 
chien de mer. — * tigre , voy. Serval. — cer- 



vier , îynx, 
tChat-bizaam 



J^nage, s. m, t. decoutume» c, ^Charuage. r. 
wme, i. / Arstrum» instrument aratoire ; 

citodue de terre Ubourée par elle en un an ; 

•■ôjjjîprdinier.* «rChârue, o. Charue. r. 
TUttrMe y s. /, retiancheaient caché dans 

îttbcSi. 
^^«'«ipartîe, s./.aae d'affrètement, de no 

«sèment, d'association de commerce me< 

'""•t. eai Cbartrorpartie, 
Qaml , X. m. grande charrette ; remise ; corps 

ttchanette. G.c.T. 
^^wtre 0a Charte , /, f. Fêtera membranit, an 

cieos titres ; prison. ♦ maladie d# langueur 

dei eoCuu. ( Uatiié) 6. v. r. Tabès. 
^^**'*'*»w«4 «•/• CarthmsU. couvent de cbaa- 

«««; maison isolée dans hi campagne. 
^^?««M. se , #. Cartiuiauas. religieux d« 

&u-Braao. 
v»nrier, I. as. gardien, dépôt de Chartres, 

fartiê L dcsionn, U/iiv. 



fChasse-punaise , s. / Cimifuga, plante de la 
famille des renoncules, au 
portable , en Sibérie. 



fChasse-rivet , e. m. fer creux pour river, t. 
de chaudronnier. 

Chasselas , s. m. sorte de raisin. * Chacelas. G. r. 

Chasser , y. tf . PcUerê* se. e , f • forcer de sortir , 
mettre dehors par force ; congédier ; ren- 
voyer; 6ter; éloigner; faire marcher devant 
sot ; pousser en avant ; poursuivre, v. n. t. 
dlmprim. occuper de la place ; t. de mar. ne 
pas tenir à l'ancre. 

Chasseur, se , s. Veuator» celui ou celle qui 
chasse , cpii aime â chasser ; soldat armé à la 
légère: domestique qui chasse pour son maître. 
*/, Chasseresse. ( en poésie, ) 

Chassie , j,/. Lema. humeur gluante ou séchée 
des yeux. 

fChassieusetéi^ s. /. eut du chassieux. 

Chassieux, se , ad}, Hffut» qui a de la chassie 
aux yeux. 

Châsris , j. m. Repùtm» ce qui enchâsse , en 
ferme ; châsse ; papier découpé pour ub 
^ chiffre ; cadre , t. de mériers. 

Chassoir , #. m. ouril de tonnelier pour enfoncer 
les cerceaux. G. y. 

Chassoire , s.f, baguette , t. de fauc. G. y. c 

Chaste, adj, a g^Castus. pur, modeste; qui 
s'absrient des pbdsirs de la chair. ^ 

Chastement, adv. CastL d'une manière chaste. 

Chasteté , s, f. Castiias, vertu de celui qui est 
chaste ; ccmtinence perpétuelle* 

Chasuble , #• /. Casula, omemeot de prêtre. ^ 

Chasublier , s. as. Casu/arum éwtifis, qui fiiit 
et vend des chasubles. 

Chat, ce , /. FeUs eatus, animal domestique ; 
vaisseau à un pont. * crochets pour découvrir 
les chambres ; terme d'arts et métiers , de 
blasoft; gpranee de Coromandel. --«haretoa 
sauvage y tige primitif f i%% çbatl; p^>po^ 



B. pL folles fleurs. •/ Chare. r. 
, s» m. joli quadrupède d'Afrique p 
du çenre du chat , gris-cendré. 

Chat-huané. e ,^. t. deblas. qui a le pennage du 
chat-huant. C« G. 

Chat-huant, s* m. Strix triduta. sorte de hi* 
hou à bec couleur de chair et plumage roux , 
rayé transversalement de Hgnes en ondes 
brunes et étroites, ongles noirs ; il vit d'oi- 
seaux. 

Chat-pard , /. m. Catus pardus» quadrupède fé- 
T0U d'Afrique ; la peau du corps est t^rchetée 
de plaques noires et longues. 

Châtaigne, s,f, Cattanea, fruic du châtaignier, 

* — • de mer , oursin ; fruit du liane à bœuf, t. 
Châtaigne deau , s.f. Tribule aquatique , plante 

aquatique. 
Châtaigne, e , adj, châtain. B . 
Châtaigneraie , s,f. Céutanetum. lieu planté de 

châtai^nieia. 
Châtaignier , s. m, Pagus cassanea, grand arbrQ 

oui donne les châtaignea. " 

Châtain , adj, m. Ex rutilo nigrescens, couleuc 

de châtaigne. 
fChataire oaXIauire , s, f, Nepeia. herbe z\x% 

chats. 
Château, /. m. Castel/um, forteresse ; matfon 

de seigneur. * — * d'avant , logement sur la 

proue. <— d'arrière, logement sur la poupe. B#- 
Chatée , s. /. portée d'une chatte, r. 
Châtehiin , s, m, Casnllanus, seigneur proprié- 
taire ou commandant d'un cnâteau, t. de 

féodalité. 
Châtelé. e, adj. chargé de châteaux, t. de 

blason. 
Châtelet , #• m, CasuUana euria. juridiction k 

Paris, sa prison ( pUux ) ; petit château ; t^ 

de rubanier. 
ChâteHenie , s./. CatulUui dieio, terre. sei« 

gneurie , juridiction d'un châtelain. * Châ^ 

télenie. R. 
Chatepeleuse , s, f, Ctntipeda, charençon. y^ 

RR. * Chate-pelcuse. B. 
Châtiable , adj. x^. qui doit être châtié, r. o. 
Châtier, v. a, Castigart, tié. e. p, corriger^ 

punir les ^utes; polir, retoucher. * Cha« 

rier. BR. 
Chatière, s, f, passage, piège pour les chats,. 

* Chatière. R. 
Châtiment I s. m. Casfigatio. punition, eor« 

rection. 
Chaton , s. as. petit chat ; t. d'orfév. panlf 
de la bague qui enchâsse le diamant. Ps/a^ 

* t, d'agnc. ce qui renferme la coquille du cland^ 
de U noix , et la graint dç tulippe. Juius} 

* et Chatton. R. 
Chatons , #. m. pi, Juii. fleurs d'arbres comm^ 

le noyer , le saule et le noisetier. ^ 
Chatouillement, s. m. Titillatio, acrion de cha<«* 

touiller , ses effets ; imprfssion agréable que 

Fon sent quelquefois. 
Chatouiller , v. «. Titiliare, lé. e, ^.; causer pat 

le toucher un tressaillement qui excite i rire & 

flatter. 
Chatouilleux, se, adj, TUUlatianis impatiens^ 

sensible au chatouillement ; susceptible ; dév 

licate, critiquée chose). .. 
Chatoyant, e , adj, dont la couleur varie ; r, de 

Ivtholof^ste , dont les rayons coforés paneni * 

d'un point et s'étendent, c. c. 
Chatoyer, v. 4. yé. ^^ p* t. de lapic^rei 

rayonner, c. G. 
Châtré, adj.Sém^ Çaiftsm^ pnvé de $t$ tc|ti« 

çules, çtç^ 

«I 



Digitized by 



Google 



(82) 



C H A U 



Clûtrer , v» a, Castrart. tré. e » p. tiw les 
testicules ; retrancher le superflu • le mauvais ^ 
tailler les melons; lever du plant. 
Ghàtreur , «• m. oui châtre les animaux. 
Chats , s, 1^. j>L toiles fleurs des coudriers. 
fChatte , 4. /l espèce de gabare pour charger 

les vaisseaux. 
fChattemeot , adr, k la manière des petits 

chats. 
Chattemite, s, f, hypoctÎM, qui a Tair doux 

pour uomper. * ChatemKe. r. 
Cbatter , v« n, faire des petits , en parlant de la 
. chatte. * Chater. R« 
tChatton » 1. m. ( de Thumeur vitrée ) c^rité 

creuse dans laquelle est le crysullin. 
tChatxolzeroth , s, m. trompette juive. 
Oauche-branche, «./. levier. &. 
Xhaud. e , adj, Calidus^ qui a » qui procure de 

la chaleur \ prompt , ardent ; récent^ (femelle; 

en amour. 
Chaud , *, m» J^stus. chaleur, adv, étant chaud. 
Chaud ( tout ) , adv, tout de suite. * tout- 
chaud, c. 
Chaude , s. f, feu violent » chaleur vive , t. d*arts i 

degré de feu. G. c. 
Chaude ( à la ) , adv. de premier abord , sur 

l'heure ( famil, ) A. R. v. * trop, vivement. R. 
Chaude-chasse, «./. poursuite d'un prisonnier.R. 
fChaude-coUe , s,f. action faite en colère ( vi.), 
fChaudc-hoie , ^./. houille grasse. 
fChaude-pisse , j. j^. gonorrhée» maladie causée 

par une matière virulente qui attaque les 

parties de la génération. 
Chaude- suante , #. /• t. de serrurier, degré de 

feu. R. 
Chaudeau , m, m. sorte de bouillon , de brouet 
Chaudement, ik/i*. Wr^<^nMr. avec chaleur , pour 

conserver la chaleur i {fg, ) avec ardeur , 

promptement. 
tChauderet , s. m. t. de batteur d'or , }% moule^ 
Chaudier, v. n. en parlant des chiennes qui 

entrent en chaleur , t. de chasse. R. c. G. 
Chaudière , s» /. Cortina» grand vase pour faire 

chauffer ou cuire ; Âlet de pèche. * Chau- 
dière R. 
jCbaudrer , 4. ai. livre de feuilles de vélin pour 

battre l'or. 
Chaudron , i, m. Lthês» petite chaudière 
Chbudronnée, «. /• contenu d'un chaudron. 

* Chaudronée. R. 
Chaudronnerie, i./l marchandise de chaudron 

nier. * Chaudronerie. r« 
Chaudronnier, ère , s, Lcbaam faher» qui faii 

et vend des chaudrons. * ChaudronJer. ère. R. 
ChauC, Chouf| s. m. chaufete. u /• soie de 

Perse b» 
Chtu&ge , #. ai, Ugnûtio, provision de bois ; 

droit de coupe pour cette provision. * Chau- 

fage. R. 
Qiauffe, 1./. Focus, Heu où se place le bots dans 

'les fourneaux j cheminée , t. de fonderie* 

* Chaufe. r. Cnauffé » t. m. b. 
Chauffe-chemise , i. m. machine d'osier pour 

faire chauffer une chcmist* G. c. * Chaufe- 

chemise. R. 
Chauffe-cire , «. m, employé i U chancellerie 

pouK 'chauffer la cire 4es Keaux. * Chsufe- 

cire. R. . ^ - 
Chauffe-Ht, i, m, ce qui chauffe le lit. G. 

* Chaufe4it. R. 
Chauffe*pied, i. as. chaufferette. G. * Chaufe- 

pied. R, ^ 

Chautfbr> r,'-*. Calefdctrt, fé. e , pi donner de 
la chaleur, ». «. recevoir de la chaleur, (se), 
V. r. être auprès du feu pour recevoir de la 
chaleur. ^ Cbaufer, &• i 



C H A U 

Chaufferette , '. nu foculus^ ustensile en bois 
doublé de tôle pour chauffer les pieds. * Chau- 
ferete. r« 



Chaufferie , /./. forge ; vo&te d*un four * Chau< 
ferie. r. 

Chauffeur , «• m. t. de forge % qui souffle le 
feu. * brigand qui brûle les pieds pour faire 
déclarer ou est l'or, {jioui^*) * Chauteur. r. 

Chauffoir , i. m. lieu de réunion pour se chauf- 
fer • poêle pour faire sécher le linge ; linge 
de propreté ou pour essuyer. * Qiaufoir, r. 

Chauffure, i. f, défaut du fer qui s'écaille, t. 
de forge. G. c. * Chaufure. R. 

Chaufour , i. m. Fomax, grand four à chaux. 
( vieuM )• 

Chaufournier, «.m. CaUarius. faiseur de chaux. 

Chaulage , i» m. action de chauler le blé. A. v. 

Chauler , r, «. lé. e , p, passer le blé à Teau de 
chaux. 

Chaulier » s, m, chaufournier. R. 

Chaumage , s, m, action , temps de couper 4e 
chaume. A. 

Chaume , ^. «• Cuimus» tuyau de blé; champ 
couvert de chaume; paiile du toit. 

Chaumer, y* a, Culmum atelUrt, mé. e, p. 
couper le chftume , Tarracher , le ramasser. 

* V. «. G, 
tChaumier , #• m. monticule de chaume. 
Chaumière , t. /. Casa» petite maison couverte 

de chaume. * Chaumière, r. 
Chaun line , s, /. petite chaumière. 
Chaussage, s, m. entretien de la chaussure, (rs.) 

* droit de péage, r. 
Chaussant, e , ad), quise chausse aisément (bas). 
Chausse, s,f. Tihialcu de collège, étoffe que 

portent les docteurs; filet de pêche ; chausses. 

Chausse • pied , s, m. morceau de cuir pour 
mettre les souliers « t»de cordonnier ; moyen 
de succès. 

Chausse-trape , s. /. Murex, pointes de fer qui 
se tiennent debout par terre ; cheval de frise ; 
piège ; chardon étoile. * coquillage de mer 
d'un blanc sale , couvert de rides , de bos* 
sages , univalve , de la famille des pourpres, b. 

Chaussé, e , adj. Ca/aaius, t. de blason, rop- 
posé de chape, 

Cnausséage, s, m. droit de péage. G. * Chaus- 
sage.R. 

Chaussée , /, /• Molts, chemin élevé ; levée ; 
digue; pièce de la cadrature ; sac dans la 
huche du mouKn, 

Chausser , v. «• n, CaUeare, se. e , p. revêtir les 
Jambes ; fiire la chaussure pour. ( se ) , r. r. 
mettre ses bas , ses souliers. 

Chausses , s. /. pL vêtement; tuyau de latrines ; 
poche de drap pour «Uriner. * sin$, v. 

Chaussetier ^ s, m, Tihialium sarcmAtor, qui 
fait et vend des bas , etc. 

Chaussette , #. /. Tibiale interius, sorte de bas 
sans pied , bas étricr. * Chaussete. R. 

Chausson, #• m. Udo. chaussure de feutre , de 
linçe ; soulier plat i semelles de feutre , etc. 
patuserie de pommes. 

Chaussure , «. /• Calaamtn. ce qui chausse le 
pied. 

Chauve , adj, i g, Calvus, qui a peu ou point 
de cheveux. 

Chauve-souris, s, f, Vespenilio» animal qua- 
drupède , dont le corps e%t couvert de poils 
et qui a des membranes pour voler, vivi- 
pare. * poisson du genre de la baudroie ; 
putain qui court le soir dans les rues: B. 

Chauveté» s; /. CalritUé état d'une tête 
cliauve. G, c. ' 

Chauvir, r, is, dresscr les oreilles, t. de ma- 
nège. 



C H E M 

Chaux » s. /. Caix. métaux , piertei calcaires 
calcinées ; terre primitive ; terre alcaline. 

Chaveri , «. m, halle aux Indes, v. 

Chavirer, y. «. ré. e% p, renverser , mettre le 
dessus dessous, c. v. * ou Trévirer. b.g, 

Chavonis , ^. m. mousseline des Indes, r. 

tChayque , 4, m. (le ) serpent d'Amérique , du 
$\ genre , venimeux , à deux bandes blanches 
sur un fond gris. 

fChê, x« f». instrument chinois i 15 cordes, 

Chéance , 1. / ( vieux ) utilité. T. 

Cheaus , «. m. pi. t, de chasse, pron, chaux, a. 

't'Chebec ou Chabec , s, «. bâtiment de guerre 
à voile et à rame sur la Méditerranée* 

Chef , 1. m. Caput, tête d'homme ; qui est i 
la tête de ; général ; article ; point ; bandage ; 
t. de blas. pièce au haut. 

Chef ( de son ) , adv, de sa tête ; de son auto- 
rité ; de son côté , t. de pratique. * de-son- 
chef, c. 

Chef-d'œuvre , 5. m. Spécimen, ouvrage qai fait 



preuve de U capacité de l'ouvrier. f/fO ou- 
vrage parfait. pL Chefs-d'ocuvres. ♦ f A Chef. 
d'auvres. b. Chefs-d'œuvre. Ct G. y. pftu 
noneei ché. 

Chef- lieu , s, m. lieu principal. 

Chefecier. /. m. voy. Chevecier. * Chéfeder 
ou Chevecier. RR. 

Chégroi, s, JR. bouts de filet , t. de bourre* 
lier. R. 

Cheik ou Cheick , s, m. chef arabe. A. * Cheq.R. 

fCheilion , u m, genre de poissons très-longs. 

fCheiroptères , s,f, pi, mammifères camasstert 
volans. 

Chelidoine, J./. Chelidonia, genre de plai#spo- 
lypétalées , de la famille &s pavots ; ont un 
suc très<oloré.— grande, diuietique,contrela 
jaunisse , suc très-âcre , pobon violent ; U 
racine fraîche , frottée sur les verrues , le* 
détruit, — petite , antiscprbutique ; pilée , ap" 
pliquée sur les bémorroides , les éaoueljes , 
les verrues , a un effet salutaire. — pi5rres 
rondes, aplaties 1 dans l'estomac des nffon* 
délies. Toy. Eclaire. "* Chélidoine. B. 

Chelin , #• jr; monnoie angloise. R. 

Chelingue , «. /.bâtiment sur la côte de Co» 
mandel. * ou Chalingue. AL. 

fChellen , *. /. toile de coton à cerresux w 
Indes. 

Chélonite , s. /• pierre d'hirondelle, R. 

Chémage , #. nr. t. de coutume, R. 

Chembalis , $• m* cuir du Levant. R. 

Chêmer (se) , r. pronom* maigrir beaucoup 1 
tomber en chartre ; se dit des enfios. 

Chemin , #. «1. Via, rouu , voie, moy«« * 
parvenir; moyen, conduite qui mène à une 
fin. — couvert. — des rondes , t. milit. * t* 
de tonnelier , solives pour débarquer le vie 
— de St. -Jaques, la voix lactée, b. 

Chemin - couvert , r. m. t. de fortification. »*• 

Chemin-des-rondes, s, m, t. dé fortifîc|Mn.K&* 

tCheminaux , s. f, pi. cheminée portRite ea 
terre cuite. 

Cheminée, s, f, Caminus, le foyer et le tuyw 
pour la fumée. 

Cheminer , y. n. Inctdere. marcher , aller; fW 
("u chemin. 

tChemineux. euse, adj. , qui fait beaucotip « 
chemin. 

Chemise , *. /. SuhueuU. vêtement de toile , 
t. de fortification, revêtement,* feuille de pa- 
pier qui en renferme d'autres ; moule sur un 
autre , parois de fourneau. B, 

Chemisette , *. f. InducuU. vêtement qui se «« 
sur. la chemise. 

Chémoisîe, a./. CA<iro<mw maladtedercu**' 



Digitized by 



Google 



(83) 



CHER 



C H E V 



C H E V 



▼. * Chémotsîe. al. 
Cbèiaie, j./. QturcetMm, lieu planté de chênes 

'Chênaie, t. 
Cbeul» /.»• courant d'eau; canal qui peut re^ 

cerotr un vaisseau. * Cbèneau. a 



accueil , réception * qualité » quantité , ap- 
prêt des mets. b. * Chère. R. 

Ctaèreoienc , adv. Carè, tendrement , avec af- 
fection i à haut prix. * Chèrement. R. 

Chérer , v .4. {vieux) traiter avec bonté, y. 

r»u i_:f - _ j j._*, j_ ka-i 



. Lsseau. '*^ Uieneau. A. vénérer , v .4. (vxeujr; traiter avec bonté, y. 

Chenaler , v. «. t. de mar. chercher un pas- Chérif, s, m. descendant de Mahomet ; prince 
fi-r., arabe ou maure. 

Chértk , 1. m. Petit figuier de Madagascar , 
oiseau, l. 

Chérir, v. a» DUigtri. ri. e, /• aimer ten- 
drement. 

Chérissable , adj. % g, digne d*être aimé , chéri. 
miiux , aimable, g. c. 

f-Cherlerie , i. /l C/urleria, petite plante de 
la £imiUe des sablines , qui vient en gazon dan& 
les monugnes. 

Cherlesker » s» m. lieutenant - général des ar- 
mées ottomanes. * ou Cherlesquier. r. 

Cherme , *. m. insecte, l. 

tCherquemole , #. f, étoffe des Indes. 

Chersonèse , inf, t. de géogr. presqu'île, a.g.v. 

Chené, s. f, Amnon^ caritas, prix excessif 
des choses. 

Chérubin , s. m, CAentè.ange du second ordre. 

tCherubique , s. f, hymne grecque en l'hon- 
neur des Chérubins, 

Chervis 011 Gyrole , #. m.Siser. plante potagère, 
racine vivace en tubercules , bonne i manger, 
vuhnéraire , remède contre le pis^ement et 
le crachement de sang ; on en retire du sucre. 
* ou Chiroui. a. y. oa Chervi.o. 

fChesnée , s, /• mesure à la chaîne. 

Chétif. ve, adj. Vilis. mauvais; malade; vil, 
méprisable. 

Cbétivement , adv» Mistrè, d'une manière ché- 
tire. 

fChérireté , s. /. eut , qualité de ce qui est ché- 
tif, misérable. 

fChétodiptère , s. m, eenre de poissons 



sage. y. r.c.c. 
CbeMpan, s»m. yaurien^ bandit, {mot alU 

mûMd). 
Cbèoe , 1. «. Çlncrcus, grand arbre qui porte le 

Sland.— Jlobre ou Rouvre , 4 feuilles garnies 
e duvet. — vert» à feuilles de houx; genre 
de plante à fleurs incomplètes. 

Chéne-vert, j.m. yeuse, espèce de chêne. 

Cbèoean, s. m, Qutrcusjunion'jtunt chêne. 

Qiéneau , 5. m.ColUquim, conduit de plomb 
ou de bob pourles eaux du toit ; canal , t. de 
mar. 

Chenet , i. jb. Fulcimentum, ustensile de che- 
minée qui porte le bois. 

Qèoeteau, u m, jeune chêne en baliveau. G. 

fCheoette , <. f, Drias oetmpela, plante vivace , 
astrineente. 

Chenev&re, 1. f, champ semé de chenevis. 

* Chènevière. a. Chêne viere. R. 
Chenevis, j. m. Cénnabis, graine de chanvre. 

* Cfaènevis, A. r. Chenevis. R. 
Chénevotte, s*f, C^muéhinus caUmus, tuyau du 

chanvre ; parcelle de ce tuyau. * Chénevote 

t. Chènerotte. A, 
Cheoevotter , y. m, pousser du bob foible comme 

DM chénevotte. * Chénevoter. R. Chène- 

vetier. A. 
tCheng, 1, m» instrument chinob À vent. 
Cheoil, iw m* Stahutum, logement des chiens ; 

lo^efflent sale et vilain. * Chenil, b. 
Chcfiille , «./• Eruca, insecte dont le corps est 

partagé en douze anneaux , non compris la 

tête, et qui n'a que de 8 4 16 pattes. — ar- fv^neroaiptere , j. m. genre de poissons. 

peoteuie. — cloçofte.— épineuse. — ma- fChétodon, x. m. Ckittodon, genre de poîs- 

ÇMUie.— processionnaire. -* sphinx , etc. — sons épineux , de la famille des pectoraux , à 

»lante. ou Cheniltette , plante rampante dont longues dents effilées ; 34t. espèce, 4t. genre 

les fruits ont la forme d'une chenille roulée, 8** classe. 

scorpioïdes ou scorpioïde ; méchant , impof- Chétolier, x. m. qui prend des bestiaux 4 chep 

tuo; tissu de soie. tel. G. v. r. 

tCheoillette,*.y. Seoroiurus, genre de plante Chétron , si m, t. de bahutier, tiroir d'un 

iégumineuse. voyez 5corpioide. coffre. R. 



iégumîneuse. voyez Scorpîok 

tChénolit», ». f, soy, Brontias. 

Chènon , /. m. t. de vitrier. R. 

Oi^m, e , adj. Canus^ blanc de vieillesse ; cou- 
vert de neige. 

(^cl ou Qiepteil , #• m. bail de bestiaux 
*Cbetel. K. 

Chepu, s. m. t. de tonnelier. R. 

Cher, ère , adj, Charus, tendrement aimé j qui 
coûte beaucoup ; qui vend 4 haut prix. */. 
Cheie. ■. 

Cher, adv, Cark, 4 haut prix. 

tOierançoir , *. m, voy. Maque. 

Cherche ou Cerche , s, f, t. d'archit. trait d'un 
arc suritaissé; pourtour du dessus d^une botce 
▼oy.Cerce^ l'itaiien Cerehio, 

Cherthe, 1. /. action de chercher (iniu/r/). r. 

Cherche-fiche ^ *./. outil pour placer les fiches , 
t. de serruner. r. 

tCherche-pointe, s, m. espèce de poinçon de 
Jerrurier. 

Chercher, v, a, Quartre, cht e, p, se don- 
ner du mouvement , de la peine pour trou- 
ver ; — 4 , tâcher de. 

Cherchetir.se , *. m. Invtstigator, qui cherche, 
(a mauraUepart, ) * lunette attachée au té- 
l«wope. 1. 

Cherconée, 1. /. étoffe des Indes. G. ♦ Cher- 
colée. R. 

^*^i *•/"• Fiaus, régal, bto repis, mets; 



Chevage , #, m. droit sur les éirangers.G.y 

Cheval , s, m. Equus, pi. Chevaux , quadru< 
pède du genre des solipèdes , domestique 
nomme dur, robuste, grossier, brutal. 

Cheval de bob , s, m, figure en bois oour le 
voltige; tréteau pour le supplice, ^dheval 
de-bob. R. c. 

Cheval de frise', #. w. pièce de bois hérisse'e 
de pointes ; coquille, voy. Chausse-trape. 
* CnevaUde- frise. R.c. 

Cheval fondu , /, m. jeu d'en fans. ♦ Cheval- 
fondu. R. 

Cheval marin , *. m, animal fabuleux. * voyez 
Hippocampe, poisson du lî*. genre , de la 
1'*. classe, 4 corps compose d'articulations, 
ouvenure de l'ouie sur la nuque, s. * Cheval- 
marin. R. c. 

Chevalement, s, m, sorte d'étaie pour re- 
prendre en sous-œuvre. G. c. 

Chevaler , v. «. Tibicine fui cire, se servir du 
chevalet ; étayer ; aller et venir ( vieux) ; croi- 
ser, t. découvreur. 

Chevaleresque, adj. 1 g, de la chevalerie, a. 

Chevalerie, /./ Equitum ordo, dignité , grade, 
ordre des chevaliers. 

Chevalet , 1. m. EquuUus. supplice sur le che- 
val de bois ; support ; étaie , t. d*arts et mé- 
tiers. * constelLatîon septentrionale, b. 

Chevalier , #. «s, Eque$. dignité , titre ; membre 



dun ordre roiliuire; défenseur, protecteur 
d'une femme ; t. de Jeux. * oiseau aquatique 
tiu genre du bécasseau, de passage; vit da 
vers , dlnseaes , etc. 1. ^ 5 . ^k uo 
Chevalier d'industrie, t. wu escroc qui vît dV 

dresse. ^ 

Chevaliers , i. m, p/. insectes. 
Chevalme (bête ) , adi.f. cheval ou Jument, 
v^nevalis, *. «.t. de navigat. passage prat^ 

que dans une rivifti^ r. "- » r* 

Cherance , 4. /. ( ri^x ) le hieaqu'on 1. 
TUïevanne ou Chevesne, t.f, peisfon du eenre 

du cyprin, voy. Meunier. 
Chevauchable, a^, % g, nubile, y. ♦ sur qui 

I on peut chevaucher . r. - 

tChevauchantes , adj.f.pL ( feuilles) en goulH 

tières .appuyées les unes sur les autres. 
Chevauchée, 1. /. Equitatio. tournée 4 che- 
val des officiers de justice. 
Chevaucher. ». n. Equitart. ché. c , p. aller 
4 cheval ; aller , être de travers ; t de cou* 
vreur, se crober. 
Cheiraucheur, *. J». cavaHer; maître de poste *rf. 
Oevauchons f 4 ) adv. 4 califourchons , ïambe 

de.ç4. jambe de-U. • À-Chevauchons. c. 
Chevau-legers , s. m. pi, compagnie Aîlitairt. 

*^ng, Chevau-Ieeer. Uvis eques. 
Chevaux , #. m. pU soldats 4 cheval. 
fChevecaiile, /.m, monture; cheval, Ine. ro- 
man DE LA ROSE. 
aéveceric , 1. /. dignité de cbevecier. r. 

' Cnevécene. RR* 
tChevêche, *./. oiseau, voyez Chouette. 
Cheveaer »«.«». dignité ecclésiastique, t. de 
hturgie. * Ojëvecier. R. c. 01. Chéfecier. o. 
Chcveré. e . adj, t. de blas. qui a les cheveux 
d un autre émail ; t. de jard. qui a des ra- 
cines chevelues. • Chévelé. r. 
Chevelu, e , adj. Comatu», qui a de longs che* 
veux , des petites racines; t. d'astron. qui 
répand beaucoup de rayons. * Chevelu, r. 
Chevelu , a, m, filamens anachés aux racines. 
Chevelure, s, m. CapUlus, ensemble àt% che- 
veux; rayons des comètes; feuilles , racines. 
— de Bérénice , constellation septentrionale . 
amas de petites étoiles entne la queue de l'ourse 
et celle du lion. * Chevelure, r. 
Cbever, v.a.vi. e, p, creuser une pierre en 
dessous, t. de joaillier, o, y.* polir sur une 
roue convexe ; attacher avec des chevilles, r. 
Chevet, V. m. Pulvinus, traversin; parrie d'é- 
glise derrière le maître-autel ; billot qui sou- 
tient la culasse. ^ 

tCheveiaine , s, m, capitaine , connéuble. (vi.) 
Chéveteau , s, m partie de moulin, 
Chevêtre, #. m. Capistum, (vitux ) licou ; pièco 

de bois autour de litre; bandage. 
Cheveu,/, m. Capiilus. poil de la tête do 

"homme. 
fChevillage , t, m. art de cheviller les vais* 

seaux. 
tÇhevetsier, *. m. support du tourillon. 
Cheville, s,f, Clavus, morceau pointu de fer 
ou de bois ; mot inutile dans un vers. n/. 
andouillers ; bois, etc. pour tendre les cordes; 
saillie pour suspendre quelque chose, t, de 
jeu. ' 

Chevillé. e, adj. Ciavatus, t. de blas. des ra- 
mures du bois du Cerf; ( cheval ) 4 jambes 
serrées; (vers) plein de chevilles. 
Cheviller , v, a, Clavit affigeru lé. e , p. mettrai 
des chevilles ; attacher avec des chevilles. 
* V, «. t. de feint, c. 
iTievillette , ». f. t. de relieur , petite cheville; 
cuivre sous le cousoir. o. rr. Chevillete. r. 
Chevilion » /• m, bâton ru dot d'une chaise ; bâ- 



Digitized by 



Google 



(84) 



CHIC 

ton et ferrandinier ; t. de marine , bois pour 
lancer les manceuvre>. C G. v. rr. 

Chevitlots , s. m, p/. t. de mar. r. 

Chevillure ( d'un daim ) /• /. c. de véne* 
rie. R. • 

Chevir , v. n. ( vieu» ) t. de prat. venir à bout 
de quelqu'un ; composer, traiter. * tran- 
siger. G. V. 

Chevissance , s,f. accord, c. v. * traité, c. 

Chevissement , s, m, t. de prac. chcvissance. 
V. c. * conTention. a. G. 

Chèrre , s. f. Ccpra. femelle du bouc ; ma- 
chine pour lever ''des fardeaux ; table ; ou- 
til ; constellation septentrionale ; étoile du 
cocher. ( prendre la ) se ficher , se dépiter, 

* — bleu. — dansante , matière lumineuse 
composée d'ondes, accident de l'aurore bo- 

' réale. b. Chèvre* r. 

Chèvre-feuille , *• m, CaprifoHum» arbrisseau 
du genre des plantes monopétales , à feuilles 
simples, opposées , fleurs en bouqueu termi- 
naux , souvent d'une odeur exquise. * Chè- 
vrefeuille. R, 

Chèvre-pied , adj, Capripes, i. satyre , (aune , 
à pied de chèvre , t. de my thol. * Chévre- 
pied. R. 

Chevreau, s, m. Hadut. petit de la chèvre, 
cabri. 

Chevrette,, i. /• Ctf/yr<4. femelle du chevreuil ; 
petit chenet ; ou Crevette, ou Salicoque, 
SquiiU, petit crustacée de mer , armé d une 
mnde corne ; insecte aquatique. * pot d'apo- 
. tnicaire ; machine pour soulever; outil de 
cirier; chenet, a. Cnevrete. r. 

Chevreuil , s, m. Capnolus» bête fnuve , qua- 
drupède sauvage, ruminant, de l'ordre des 
cerfs , à pelage brun ou roux , à bois garni de 
cinq andouillers au plus. 

Chevreuse , u f. pêche , fruit, r. 

Chevrier , », m, Caprarius. pitre des chèvres. 

* Chevrié. G. 

Chevrillard , s, m. petit chevreuil , faon de che- 
vrette , t. de blas. 

JChevrolle, s.f.Cuprtlla. espèce de cancre. 

(hevron, /. m. Canurius, bois équarri. * laine 
noire de Perse, b. 

Chevroné. e , adj» avec des chevrons , t. de 
blason. 

Chevrotage , i. m. droit sur les chèvres, c. c 

'f ChévrotaiiT, #. m, joli petit animal des Indes 
qui ressemble en petit au cerf. 

Chevrotement , adv, cadence formée en trem- 
blottant. AU 

Chevroter, y. n. faire des chevreaux, en 
parlant des chèvres ; perdre patience. Stoma- 
fkari, aller par sauts et par bonds ; chan- 
ter en tremblottant. *! Chevroté, e, />..r, 

Cbevrotin , s, m. PtUicuid hadina, peau de 
chevreau corroyée. 

Chevrotine , s. f. plomb pour tirer le chevreuil 

Chez , prop» VbL en la maison de ; parmi. * s 
domicile* 

tChezanance » #• /. chose qui ceuse tine né- 
cessité pressante d'aller à ta selle. 

Cliiantzolu , #, /. herbe rafraîchissante d'Amé- 
riqne. G* 

Chiaoux , 1. m, huissier turc. 

Chiasse, s,f, écume des métaux; excrémens 
d'insecte. 

Chibout , s, ai* sorte de résine résolutive d'A- 
mérique* G. y* 

jrChic , j* m* nom de plusieurs espèces d'oi- 
seaux» 

Chicambault , «• m* t* de mar. éperon ou pou- 
kiin.O* *QU Chicabaut. R. Chicambaut. G. v* 

,£ïûcaiit» #•/; Ltgum Uq^m. lubtilicé («p* 



C H 1 F 

tieuse ; contestation mal fondée. * t. de jeu. a. 

Chicaner , v, a. Frauda lenter litigarc. né. e ,/>. 
faire un procès, v. /x. user de chicane ; cri- 
tiquer , reprendre; chagriner. 

Chicanerie , s. f, mauvaise diàiculté ; tour de 
chicane. 

Chicaneur, se , /. FrauduUntus /itigator, qui 
chicane, {familitr ) 

Chicanier, ère , /, Vitillgator. qui chicane ; 
vétilleux, qui vétille, adj» * f. Chicanière, r. 

fChicar ou Talent, , s, m, ancienne mon- 
noie. 

Chiche , adj. i g, Parcus. trop ménager , 
avare \ chétif. * i. m. Ciar, plante légumi- 
neuse , sorte de pois. B. 

Chiche-face, /. m. maigre et chagrin, r. 

Chichement , adv* Parce» avec avarice. 

Chicheté , /. f. {inusité) avarice, u. 

Chicon , /. iR. laitue romaine , plante pota- 
gère. 

Chicoracée, adj. i g, qui tientfjde la chico- 
rée. * Chicoracé. m. cée. /. a. 

Chicorée, s.f, Intubus, herbe rafraîchissante, 
de la famille des endives , de plusieurs es- 
pèces. 

Chicorée de mer , #* /. coquille, l* 

Chicot , s, m* . ( populaire, ) Colieulus, reste 
d'un arbre , d'une chose rompue* * arbre du 
Canada, à fleurs légumineuses, fruit en 
pousses. B* * maladie ou cheval. G. 

Chicoter, v. n. contester sur des bagatelles* 
( populaire ) 

Chicotin , i* m. herbe ^ tue , poudre très- 
amers. 

Chien, ne, /. Canis, quadrupède domestique 
très-docile , très-intelligent ; il y en a de 
beaucoup d'espèces. — des bois ou Raton , 
quadrupède de la Guiane. — crabe ou Cra- 
bier , quadrupède de la Guiape , qui vit de 
crabes ; il ressemble au basset* — de mer, 
famille de poissons vivipares , cétacées. •— 
volant , espèce de grosse chauve • souris ; 
terme injurieux ; t. d'art, pièce de fusil; 
constellation; * /. Chiene. r. 

fChien-célcfte , s» m. constellation. 

Chien-marin , s. m. poisson de mer , )e. cenre , 
1'*. classe ; sa peau , qui sen è polir \t bois. 

Chiendent, /.m. Gramen, herbe de la famille 
des graminées , vivace , i racines apéritives ; 
les chiens se purgent en la mangeant. •— 
fossile , amiante. — marin , espèce de fu- 
cus qui ressemble i la barbe de baleine. 

Chienner , v. n. Catuios edere, fûre des chiens. 
*Chiéner. R. 

Chier , v. «• Cacar% chié. e , p* rendre les 
Çros excrémens. 

Chiermée , s, f» colchique. ▼• 

Chieur. se, x. quichie, * f, Chîeuze. G* 

Chtf!e, s^, étoffe mauvaise et foible; chif- 
fon. * Chife. R. 

Chiffler , v. tf ( vieux ) siffler* G. c ♦ boire 
largement {populaire ), G. 

ChifFon , -#• m. Panniculus, mauvais morceau 
d'étofle , de papier fans valeur. * pi, petiu 
ajustemens. G. Œifon. r. 

ChitTonner, v, a, Deterere, né. e, p. bou- 
chonner ; froisser. * inquiéter ; badiner brus- 
quement, c. c. Chifoner. r. 

Chiffonnier, ère, *. qui ramasse des chiffons ; 
conteur ; vétilleux ; meuble pour serrer les 
chiffons. * Chifonier. foniere. r. 

Chifl^e, t, m. Nota, caractère qui marque un 
nombre; écriture, langage secret ; lettres 
des noms entrelacées. * Chîfre. u. 

Chiffrer , v. a, Computare, fré. e , p. exprî 
mer i écrire i compter par des cbiffres, vt n. 



C H I Q 

compter. * Chifrer. r. 
Chiftreur , s, m, qui chiffre bien avec la plume* 
Chifon. ne , adJ, ( branche ) inutile. G. G. 
tChignolle ,>m, f* 'dévidoir de passementier à 

f ailes, 
j Chignon, s, m, Ctrpix, le derrière du cou, 

des cheveux. 
tChigomier,«. m* Combretum, genre déplantes 

de la famille des myrtes. 
Chiliade , s, f choses réunies mille par mille, c. 
I G. r» pronon, kt. 

jChiliârque, s, m, chef de mille hommes, td'aiw 
i ti(|uité. G. c. y. pronon. ki. 
tChiliombei s, m, sacrifice de mitleboaufs./r,kl 
Chilias , t. m, toile de coton, r. 
Chiiler , ». a, lé. e , p. t. de fauc. R. 
fChilones , f. adj i g, qui a de grosses lèvres. 
fChim , s. m, ind d'oiseau de la Chine, d'ua 

guAt excellent. 
Chiinè-^e , s, f. Chimtre» monstre fabuleui; 

imaginations vaines. * ou Roi des haieogf, 

poivvon. L. * Chimère, r. 
Chimérique, adj. i g. visionnaire; sans ton* 

dément ; plein de chinnères. G. 
( himériquement , adv, d'une manière chimé- 
rique, c* G. 
Chimériser , v. a. se repaître de chimères.Jt« 
fCbimiatrie ^ s. f. chimie médicale. 
Chimie, s.f. Chymia. art de décomposer , pu* 

rifler et recomposer les corps. 
Chimique , adj, ^ t. de h chimie. 
Chimiste , s, m, qui sait et exerce la chimie. 
fChimpansé, j. m. Troglodyus, jotko, singe 

à poil brun. 
tChina , s,f, plante. • 

fChinage , s, m, t. de coutume. ^ 
Chincapin , s, m, sorte de châtaignier. R* 
fChincne , s, m, Mephitis» animal , moufette , 

bUnche en dessus , noire en dessous. 
Chincilla , Chincille ou Chinvbille , i. ai. w* 

mal du Pérou. * Chinche. b. 
fCbine , s, m. Serpentin ,.bois dur , rougeitre, 

à taches noires. 
fChiner , v. 4. né* e , p. disposer les fils de 

manière à former un dessein » t. de manuf. 
Chinfreneau , i. m* ( popul, ) coup d'épée, é« 

bâton i travers le visage. 
fChinois. e , adj. â. de la Chine* 
Chinquer, v. a. {popul. ) boire avec excès* ^ 
Chinquis , /• «. Paon du Thibet , très-bel oi- 
seau de la grosseur d'une pinude, cendré 

avec des yeux changeant en violet et or sur 

les plumes. * Paon de Xunon. B* 
fChint , #* /• toile indienne. 
tChinte-seronge , s,f, toile de coton des lades. 
tChio, t, m, ouverture du fourneau pour les 

scories. 
fChiocoqué , s, /. Chiocoeca, plante rubiacee 

qui tient des caféyers* 
fChionante , i* m. CAtoiî^iim*. genre de plaa- 

tes monopéules de U famille oes jasmins, 
Chiourme , «• /. Rémiges, les forçau d'une ga- 
lère. 
Chipage , #* m* apprêt des peaex. Rm* 
fChipeau ou Ridenne , #. m, Strepora, espèce 

de canard de l'Amérique septentrionale. 
Chiper, v.a. pé. e, p. t* de tanneur. R**v<»^ 

1er, dérober (pofulaire). w. 
fChîpo'.in , s. m, détrempe vcmîe , polie de 

Cipolla. 
Chipoter, V. «. té. e, p. barguigner; "»'« 

peu à peu ; chicaner , vétiller.^ {famiL ) 
Qiipotier. ère, s, vétilleur, qui chipote*/. 

Cbipotiere. R, 
Chique . s.f. Pulea. Ciron , espèce (te labK a 

mâcher ; i'ou de Phaîtgn, qui se loge dj<.^ » 
^ ' peau 



Digitized by 



Google 



(85) 



CHOC 

p«aa des hommes et des animaux, venimeux , 

nié par le tabac y cocon défectueux ; petite 

tisse; petite boulé de marbre pour jouer. 
Chi({uenaude , s. /. Ta/itrum, coup ou doigr 

replié , roidt et détendu. 
tChi(|aenauder, r. a, donner des chiquenaudes 
Chiquer, v. «. que. e, p, mkherda tabac, c. 
Chiqttet f 1. ne. petite parcelle, (famii. ) 
Cbiqueter , r. a. té. e , ^. t. de cardeur , 

démêler la laine ; t. de pâtissier , faire des raies 

sur la pite. r. 
Chtragre , s. m. Chiragm» ( inusité) attaqué de 

la goutte aux mains, s, f, goutte aux mains 

{inasité). prononceiku 
Ouriie , s, f, stalactite , pierre qui représente 

une main. G. y, pronon, ki. 
Chjrographaire , x» m. Chirographariut, créan 

cier en vertu d'un billet, pronon, kî. 
tChirole ou Balon , s, /. petit dôme au milieu 

du balon ou bateau. 
Chirologie , s, /. art de s'exprimer par des 

signes, pronon, ki. G. 
Onromande , s,f. Chiromantia, divination par 

nnspection des mains, pronon. ki. 
ChironaRÔen. ne , *. Chiromantii» qui exerce 

Il dnromancie. 
tChiron , s, m, ver des olives. 
fOnrone , s.f, Chironia, genre de plantes de 

la famille des gentianes. 
*tChironien , adj, m» ( ulcère ) malin et invétéré. 
fChironemie , s, /, espèce de pantomime ; 

an de Cure les gestes , t. d'antiquité, pro. ki. 
fCjiirotome , i. /. imposition des mains, pr. ki. 
CNnirpcal. e, adj. de la chirurgie. 
Chirurgie , s.f, Chirurgia, art d'opérer sur le 

corps de l'homme. 
Oâmpeo , t, m, Chirurgus, qui exerce la chi- 
«irgie. ♦ poisson de mer qui a près des ouïes 
deux arêtes en lancettes tranchantes, b. 
Cl^gwpie , ad/, 2 g, de la chirurgie, 
tgiise, f. f, poivre du Mexique. 
Chiite , s, m, capsule membraneuse, ♦ KIste. G. 

ffoaoncei ^*' 
tChitarrone , s. f, espèce de théorbe. 
tOwteme , s. f, guitare à j rangs de cordes. 

ClHtoree , s, 01. chef de la religion des nègres. 

* M Chîtoiiibe. R. 
Ctîiron , #. flc coquille, t. 
tOûtoDisqae , s, m, tunique de laine des Grecs 

Çt 4e$ Romains. 

CWûre , s,f, Excrtmtntum, excrémens de mou- 
ches, • Chiure. R. 

Chiamyde, #, /. manteau des anciens. * Chla- 
mide. G . prononce^ kla« 

jChleuasme , /. m. espèce dironîe par laquelle 
on paroit se charger de ce qui doit retomber 
*OT ^adversaire, prononet^ kleu. 

tChlore, s, f, Chlora.gtnrt de plantes mono- 
pétales de la famille des gentianes, /rro. klore. 

Chforii, s, m, oiseau, sorte de pinson, a^v. 
B. prononcer klo. 

tChlortte ou Terre^verte , /. /. substance pul- 
vérulente. * adj, s, ( talc ). pronon, klo. 

tChloropbane , *, / substance violette qui ré- 
pand une lumière verte , en Sibérie. 

Colorose, s,f. Chioris. jaunisse , pâles couleurs. 

* Chlorose. r« proaoace[ klo. 
Choc , s, m, Conjiictus, heurt de deux corps ; 

rencontre avec heurt; malheur; combat ; 

* on Choque » outil de chapellier. b. 
Chocaillcr, v. n, s'enivrer au tonneau. C. 

o.ihas). 
Lhocaitlon , g. f, ivrognesse, o. c. (bas a pop,) 
tChocard , s, m, Pyrrhocorax, corbeau noirj 

des Alpe«, i bec et pieds jaunes. 

fartie /• Dîçtionn^ Univ. 



C H O R 

Chocolat , s, nu Choeolatum, cacao , canelle , 
sucre, etc. en pâte. 

Chocolatier , /. m. qui fait et vend du choco- 
lat, c. G. */. Chocolatière, r. 

Chocolatière , s, f, vase k faire le chocolat. 
* Chocolatière. R. 

Choeur , s, m. Chorus, troupe de musiciens , 
d'acteurs , de prêtres , d'anges ; morceau de 
musique ; partie d'une église, pronon, keur. 

"I^jhogramme , s. m. serrure mécanique ï com- 
binaison, prononctr ko. 

Choin , /. m. pierre dure. r. * Schanus. genre 
de plantes à fleurs incomplètes , de la fe 
mille de) graminées. B. 

Chotr. V. n, Cadert. chu. e, p. (vieux) 
tomber. 

Choisir , y a, E/igere. si. e , p. é'îre ; faire un 
choix ; préférer une chose a une autre après 
l'examen. 

Choix, s, m. Optio,9ctlon de choisir, préfé 
rence , élection. 

Cholagogue • f. m. remède qui ffiit couler la 
bile par bas. * s, adj, i g. Choblogue. al. 
prononce^ ko. 

C*ho!édologie , /./.traité delà Bile. pronon.Vo. 



CHOU 



Cholédoque , ad), i g. Cho/edoeus, capal de la 
bile. G. * Cholidoque. a. pron, ko. 

Chôn-.able , adj, i,g, Fatus dits, (flte ) qui doit 
se chômer. 

Chômage , s, m, repos , temps d'oisiveté. 

tChomar , s, m, cep de drisse. 

Chômer, y. a. n, Cessare, mé, e, p. se re- 
poser faute de travail; manquer de quelque 
chose; solenniser. 

Chomet , /. m. oiseau fort gras , en Normandie. 

Choncar ou Chungar , s, m, oiseau de proie qui 
tient du héron et du butor, g. y. 

Chondrille , s, f, plante apéritive , rafraîchi» 
santé, c. * Chondrille. co. pronon. kon. 

fChendrographie , s, /. Chondrographia, des- 
cription des cartilages. ffronoA. kon. 

Chondrologie , x./. traite des cartilages, pro- 
nonee\, kon. 

fChondroptérygiens • s, m, i*^. genre de pois- 
sons i squelettes cartilagineux ou saq^ arêtes , 
ouïes fixes, pronon. kon. 

fChondrotomie , #. f, Chomdrotomia. dissec- 
tion des cartilages, pronon, kon. 

Chopine | #. /• mesure de liquides , son con- 
tenu. 

Chopiner, v. n, Poiitare, (familiar)hweù 
la chopine ; boire souvent. 

Chopinette , s, f. cylindre de pompe. G, v. 
♦ Chopinete, contenu d'une chopine. r. 

Choppement , s, m. Offensif* action de chop- 
per. c. G, * Chopement. B« 

Chopper , v. n, OfftmUre, ( vieux ) fiire un 
faux pas en heurtant lep|ed ; faire une grande 
faute. * Choper. r. 

Choquant, e, adj, Coniumeiiosvt* offensant, 
désagréable. 

Choquer, v. a, Offendere, que. e, p. donner 
un choc ; déplaire ; heurter; offenser ; bles- 
ser ; être contraire à. * larguer une ma 
noeuvre en filant un peu. b. 

Choraïque , adj, 2 g, ( vers ) grec ou latin. 
G,v,prpn6nce[ko, 

Choraux , s, m, pi, enfans de choeur, r. pro' 
nonee[ ko. 

Chordapse , s. m. tension de l'intestin. G . v. 
^ononcei Jno, 

Chorée, s, m. pied de vers, t. de poésie en* 
cienne. G. r, profipncf[ko, 

Chorége , s. ni. qui présidoit aux frais des spec- 
tacles. G. * Chorege. a. g. v. pronon, ko. 
I Chorégraphie » s,^. art d^ spfer les pas, * çu 



Choréographie. a, v. pronon, ko. 
Chorévêque , «. m, ( vieux ) prélat , doyea 

rural, pronon, ko. 
Choriambe, *. m, pied de vers , t. de poésie. 

R. g. c. ^roRoA.ko. 
Cborion, /. m. membrane du foetus. G. pr. ko. 
Choriste, /. m. Chorista. chantre de choeur» 

ou dans les chœurs, pronon, ko. 
Chorobate , s. m. niveau des anciens fait en T. 

G. V. prononce^ ko. 
Chorographie , /./. Chorographia^ description 

d'un pays, prononce\Vo, 
Chorographique , adj. ChorograpBicus. de la 

chorographie. prononce^ ko. 
Choroïde, s,f, tunique de loeil, portion de 
l'uvée. ♦ adj, i g. qui ressemble au cho- 
rion. B. pronon. ko. 
Chorus , /. m. choeur : ( faire ) , chanter en^* 
semble. ♦ instrument à vent. b. pronon, ko. 
Chose, s. f,Res. ce qui est ; être en général • 
possession ; bien ; affaire. * s. m, chose (quel* 
que). 
tChoser , v, a. se. e , p, se divertir avec una 

femme. Cabinet s attriqve. 
Chotef , V, «. té. e , p. du blé , chauler, r. 
Chou , X. tHf Brassiea. plante potagère , po1y« 
pétale , de la famille des cruafères. — broco* 
lis. voy. Chou-fleurs. — cabu ou pommé» 
— caraïbe, répond à la colocasie d'Egypte. -^ 
cavalier, chou vert en arbre.— coha. voy» 
Colsa. «^ fleur , à tige en masse , man>éIon^ 
née, granulée, charnue, tendre; elle s'a^ 
longe et fleurit ; formée par surabondance 6m 
sève. — coquillage bivalve de la famille def 
cœurs, pi. Choux» 
Chou, s, m. (petit) sorte de pâti|ierie ou d^ * 

gâteau. 
Chou cabus , s, m, plante. ♦ Chou-cabus. A.c, 
tChou-croute , s.f. (abusivement,) voy. Soufw 

crout, Souer-kraute. 
Chou de chien , s, m. Cinoeramhe, Mercu* 
riale sauvage ; plante purgative. * cynch 
crambé. a. 
Chou fleur, s. m. Cauli-^ra, plante dans la« 
quelle la surabondance de sève transforme l« 
tige en protubérance mamelonnée. * Chou<* 
fleur. A. c. G. R. 
Chou - là ! Chou-pille ! enfer/, pour exciter uf| 

chien. 
Chou navet, 4, m, Napo'hrassica.pUntt, es^ 
pèce de chou qui tient de la nature des na» 
vêts. * Chou* navet. A. c. g. r. 
Chou-palmiste , s, m* moelle , fruit d'une sorta 

de palmier. 
Chou - rave ou Chou de Siam , s, m. planta 

potagère. 
tCbouan , s, m, semence inconnue du Levant , 
ressemble au semen- contra , entre dans le 
carmin ; nom donné aux insurgés des déV 
parremens de POuest de la France ; hibou 
en Bre^gne. 
tChoucan , s. m. espèce de choucas de la Nou« 

velle Guinée. 
Choucas , s, m. Graculus, corneille grise k 
pieds rouges , de passage , de plusieurs es<« 
pèces. 
Chouette , s, f. Noetua saxafUis, oiseau da 
nuit , du genre du chat- huant. * ( faire ) U 
chouette , t. de jeu » tenir contre plusieurs, 
• Chouete. r. 
fChouguet, #. m. hillQt pour rabattre les fiv 

Itères de latréfilerie. 
tChoupille, s, m, chien pour la chasse au vol. 
Chonquet, 4, m. t. de mar. billot de bois pour 
emboîter les ro|ts. * pour cquper la têtç. 0« 
Chpussçi ^ s. m. |>oissop turque, g, T» 
9t% 



Digitized by 



Google 



(86) 



C H R O 

Choyer , r. «. Tractart cauik. yé. e^ p con 
fer?er , ménagtr avec gcand soin {familier), 
< se ) y. u se ménager. 
'JChoyné, #• m. arbre 4u Brésil qui ressemble 
au làuritr* 

Chrême» s. m, Chrisma» t« de litur^e» huile 
sacrée, proaoneti krème. 

Chrémeau , i. m, ChritmAtis fcueia, u de li- 
cureie , petit bonnet sur la tète de l'enfant 
après fonction. * Chrémeau* r. pronon, kré. 

j'Cresmeler , n a. oindre du saint chrême. 
prononce^ kré« 

Chrétien ( bon ) ,^. m, poir«. prcnonci^ kré. 

Chrétien, ne » adj. Ckristianus. qui adore le 
Christ ; qui professe la religion catholique ; 
qui lui appanient. * /. Chrétiene^ n. pro- 
nonee\ kré. 

Chrétiennement, adr» Christiano more, d'une 
manière chrétienne. * Chretiénement. R. pr, 
kré. 

Chrétienté » s* /• Orhis christianus. les chré- 
tiens, leurs pays, pron, kré. 

Chrie , /• /• narration , amplification , t* de 
collège, pran, krie. 

Chrismation , s, f. action d'imposer le chrême. 
. G. v.fron. kris. 

Christ» s, m. Jésus, Christi effigies, oint; le 
Messie ; sa figure, pron, kriste« 

Christennarine » s,f, Salicot » Bacile « Fenouil- 
marin. *Chrisce* marine, cpron, kri. 

Christianiser , v. tf. se. e , rendre , supposer 
chrétien, r. g. c. pron» kris. 

Christianisme » s, m. Ckrisiiana religio, religion 
• du Christ, pron, kri. 

tChrisriaque , tf^/. ^ §• chrétien. Voltaire. 
pro«.. kri, 

"tChristicoIe , «<(/. i ^, adorateur du Christ. 
- Voltaire, fr. kri. 

Christodin , s,4m, calviniste; nouveau chrétien ; 
pauvre chrétien ; simple chrétien, y. pron, 
kris, 

tChristolîtes , /, m, pi, hérétiques qui séparent 
la divinité de Jésus de son humanité, pron, 
kris. ^ 

tChrokiel , #• m» grande ^ille. de Pologne, pr, 
kro. 

tChromate , s, m. combinaison de l'acide chrô- 
mique avec différentes substances.fr. kro. 

Chromatique , adj. i g, 'g, m, Croma, qui pro- 
cède par semi-tons , t. de musique ; t. d'opt. 
- colore* pron, kro, 

tChroroe , /, m. raison snécieuse, pr. kro. 

tC1ir6me, #• m, métal très* fragile, înfusible, 

fixe , qui se cristallise en aiguilles ; substance 

métallique qui colore vivement les substances 

avec lesquelles on le combine; qui donne au 

. rubis • à l'émeraude , leur couleur, pr, kro. 

tChrômique , adj, i g, du chrome, pr. kro. 

Chronique , s, f. Annales, histoire selon Tordre 
des temps, adj. i f • ( maladie ) de lonj^ue 
durée. ( — scandaleuse } , mauvais bruits , 
médisances, b. prom, kro. 

Chroniqueur, /• m, {pieux) auteur de chro- 
nique, prom, kro. 

tChroniser, y. tf. écrire des chroniques. (W.) 
pron, kro. 

Chronogramme , s, m. inscription en chiffres , 
où dont les lettres initiales font la date. * (ahu- 
sivtment) Chronographe , selon r. pronon, 
kro, 

Chronograpbe, s, m, écrivain sur Ir-chrono- 
logic. R. Dr, kro, 

Chronographie » s,f, description qui caractérise 
répoque. G,c** Chronologie, r. pron, kro. 

tChronoguinée » s, /. règle des femmes, pron, 
kro. 



C H U N 

Chronologie , s, f, Chronoiogia, science , doc- 
trine des temps, pron, kro. 
Chronologique , adj, 2 g, Ckronologieus» de la 

chronologie, pron, kro, 
Chronologiste , /, m. Chronographus, qui sait 

la chronologie, pron, kro. 
Chronologue , s, m, chronologiste, pr, kro. 
Chronomètre , s, m. instrument pour mesurer 
les temps dans la musique , les tierces en 
astronomie. *- Chronomètre. R. pr, kro. 
tChronoscope , s, m, Chronoseopium, chrono 
mètre ; pendule pour mesurer le temps, pr, 
kro. 
Chrysalide » s, f, Chry salis, état de la chenille 
qui passe du ver au papillon ; . cette chenille 
ressemblant à une fève, pron, kry. 
tChrysalider (se) , r, n, se changer en chry- 
salide, pron, kry. 
Chrysanthemum , /. m, plante k très - belles 
âeurs Jaune-doré , etc. * Chrysanthemum, r. 
G, cou Chrysanthème. G. profi, kry, 
tCbrysantin , s, m, bourre de $t>f'e. pr, kry. 
Chrysis , i, m, Chrysides, guêpe dorée, l. pr, 

kry. 
fChrysites , s, m, nom ancien de la pierre de 

touche ; litharge d'or, pr, kry. ^ 
fChrysobate,, /• /. dendriie artiticielle , formée 
par une véglution d'or entre deux crystaux 
soudés, pron, kry. 
|Chrysobéril , /. m, Chrysoheryllus, pierre 

Ï précieuse, un p^i chatoyante , d'une teinte 
ormée de jaune , de vert et de bleu, pron, 

kry, 
fChrysobolan » s, m, arbrisseau, pr, krv. 
Chrysocolle » #• f, ChrysocoUa, matière que 

l'eau détache des mines de cuivre, d'or, etc. 

Bleu » Vert de montagne. * pierre précieuse. 

R, et borax. A. pron, kry, 
fChrvsocome, s, m, nom de plantes exotiques , 

à fleurs composéei, flosculeuses , ayant des 

rapports avec les conises. pron, kry. 
tChrysoçraphe , s, m, écrivain en lettres d'or, 

t. d'antiq. pron, kry. 
Chrysolite , s, f, CkrysoUthus, pierre précieuse 

jaune , mêlée d'un peu de vert ; cristal- to- 
paze ; chez les anciens , topaze orienule. 

* Chrysolithe. r. pron, kry. 
Chrysomèle, s, m, Chrysomela, insecte CO' 

léoptère , à antennes en collier , articles glo' 

bufeux. L. fron, kry, 
Chrysopéi, s, f, Chrysopaa, science de faire 

de l'or. R. G. V. cpron, kry. 
Chrysophrase, s,f,Chrysophrasitts, éméraude 

vert de poireau, qui contient des paillettes 

d'or, * er Chrysoptères. B. Chrysoprase. A, r. 

T. pron, krysopraze. 
fChrysophylle , s, m, ail>risseau« pr, kry. 
Chrysoprasin , s, m. pierre précieuse verdàtre 

c. R. pron, kry. 
fChrysopière , s, f, voy. Chrysophrase, 
f Chrysostrome , s, m, genre de poissons i corps 

comprimé, pron, kry. 
tChrysotose , s, m. genre de poissons, pron, 

kry. 
Chrysulée , s, /, eau régale qui dissout l'or. G. 

pron, kry, 
Chucheter , v. ». crier comme le moineau, g. c. 
Chuchotement , s, m, chuchoterie. v. 
Chuchoter , ». n. Insusurrare, parler tout bas 

k l'oreille. * ou Chucheter. a. v. ^ 
Chuchoterie I s, f, {familier) action de cMi- 

choter. 
Chuchoteur, se, s, qui chuchote. * ou Chu< 

cheteur, A. 
fChungar , s, m, oiseau de proie qui tient 

héron et du butor, voyez Choncar* 



dul 



C ID R 

fChuquelas, s, /, étoffe de soie et coton des 
Indes, 

fChurge , *. m. Ouurde moyenne des Indes. 

Chut ! ineen,p9Îx ! silence ! {fam, ) 

Chute , s, f, CaSus, mouvement , action de ce 
qui tombe ; malheur; faute ; cadence finale; 
mauvais succès ; fin ; ce qui termine Une 
^ fable » une épisramme. 

Chyle, /. m, Chylus, t, d'anat, suc blanc, 
extrait des atimens, 

Chyleux , adj, Chylosus, du chyle. ▼• 

Chylifère, adj, 2 g, Chylifer,r^\»€ZWk dn chyle. 
• Chylifcre, r. 

Chylificarion , s, f, formadon du chyle, 

Chylôse , s, f, chylificarion. r. pron, ky. 

tChymie , s, f. et ses dériyés. voy. Chintie, 

Chymose, #./. inflammation des paupières, t. 
d'oculiste, * Chymôse. R. Chémose. co. 
pr, ky. 

fChytre , s, m, espèce de marmite antique. 

fChytropode , s, m, grande marmite zm^t 
avec des pieds. 

Ci, ci-joint, ci-après, ci-contre, ci-devsnt, 
ci-derrière, ci-dessus, ci-dessous, adverht 
de lieu , de temps qui indique la proximité, 

Ciacale , s, m, animal qui tient du loup et du 
renard, c. c. y. 

Cibage, /. m, sorte de pin des Indes. G. c. y. 

tCibation , s, f Cibatio, t. de chimie , mi- 
nière de consolider une substance molle. 

tCibaudière , s, f, espèce de filet. • pi, ku 

tCibe ou Cible , s, f, planche ou but contre 
lequel on tire. 

Ciboire , s, m, Pixis sacra, yase sacré pou 
les hosries. 

Ciboule , s, f, Cepula, petit oignon. 

Ciboulette , s, /. Cepitium, petite ciboule. * G- 
houlete, r. 

fCicadelIes , s, f, pi, Cicada, insectes hémip- 
tères , semblables en petit aux cigales. 

Cicatrice , s, f, Cicatriz, marque des plaies et 
des ulcères, 

Cicatricule , /. /. Cicatricula, petite cicatrice. 
R. G. c. * pedte tache blanche sur le jauoe 
de l'œuf. B. 

Cicatrisant, e , adj, s, Cicatrisans, cicatrisatif. 
tive, adj, qui cicatrise. G. c. 

Cicatrisatif. ive , adj, rr. qui opère la cica- 
trisation, B. 

Cicatriser , v. 41 . Cicatricare, se. e , f^, faire des 
cicatrices, (se), v, r. se former en cio- 
trice, 

Ciccus , s, m, sauterelle ; oie sauvage. G. 

fCicendèle ou Cicindelle , s, f, Cicendela, in- 
secte , le plus beau des coléoptères , du genre 
du ver luisant, à antennes cétacées , appen- 
dices rouges qui s'enflent. 

Cicero , i. w, caractère dimprimerie. * Ci» 
céro. G. c. 

Ciccrole , *, /. Cicercula, pois-cl)îche. 

tCicérone , s, m, guide des étrangers eo lu- 
lie. G. V, 

Cicéronien. ne , adj, ( style ) riche et pathé- 
tique. G. y. 

fCiche , s, m, Cicer. genre de plantes légu- 
mineuses. 

Ciclamen , /. m, plante odoriférante, voy. P^io 
de pourceau. * Cyclamen, r, 

Ciclamor» s, m, t, de jardin, hordure, orle.G* 
Cyclamor, r, 

Cicutaire , s, f, plante , ciguë aouatique. 

Cid , s, m, chef arabe ; commandant. 

tCidare, s,f riare des rois de Perse. 

tCidaris , s, m, tiare du grand - prêtre det 
Hébreux. 

tCidrailler, y, tf. boire souvent et long-teiept 



Digitized by 



Google 



( «7 ) 



C I M I 

du cidre ( vUux )• 
Oàn, f, m, botssoo faite de jus de pommes. 
tCie, /./ comme de la Chine. 



c I N T 



C 1 R C 



jv-ic, *. /. Kunmic uç la \«aine. t, oc ooucncr. fubiicées r»""»»» 

Gd. i.«.C«/«in. deux, p/. l'espace ouï con- fCimniënque , «4/. (ténèbre) profonde, per-Cion. s. m. t. d'anat. luene enfl4# . «.i.M. 

oeftt les istres ; les astres , leur induence ; pétuelle. ' | ^n^^ i„ ii^vedahw . •""*.!.«*' ^ whde 

"atmosphère , Tair , les nues ; séjour de Dieu ; CimoUe ou Cimolis , #. f CimoUû. sorte d*ar. 

:IiiDat; dais, haut du Ul eile : terre bolaire . hfanrMrM •» ..~.««4—« 



climat; dais, haut du lit. 
Ciels , 1. n, f /. t* de peint, la représenution 

de fait; t. de tapissier, le haut d'un lit. 
Cierge, t. «s. Ccrtus. grande chandelle de cire. 

— pascal , coquille univalve , du genre des 
cornets, blanche» pointe violette; onix. 

Cierge du Pérou , i. m, plante , t. de botan. 

— épineux, Caciite, Cactus, plante sans 
feuilles y i tige cannelée par côtes renflées, 
obtuses, terminées par une épine. * Cierge- 
do-Pérou, c 

Oergier, i. m. qui fût et rend des cierges. 

Cipie, *. /. Cicada. insecte, mouche hémip- 
tère à quatre ailes et à scie , chant aigu. — 
de mer , squille ciselée , semblable à la cl 
pie; elle est bonne à manger, b. 

tCigiler, If, n, chanter comme la cigale. 

Ciçtre, /. /. tabac de Cuba; feuil& de tabac 
roulée , propre à fumer, g. y. 

^'g^^S^i '/ J» Cicouia, oiseau de passage à 
longues jambes , au rang des scolopaces , 
blaoc, plumes scapulaires noires. * Cicogne.R. 

G^ogneau, s, m. petit de la cigogne. O. ♦ Ci- 
co|0eau et Cicognat. R. 

Ciguë . «. /. CUuta, plante froide et vénéneuse ; 
«on suc Grande — Petite— elles ressemblent 
au persil: le vinaigre est l'antidote; feuilles 
adoucissantes » résolutives à l'extérieur pour 
U sciatique. — aquatique ou Cicutaire ; plus 
venimeuse que la cisuë. b. 

Ctl, «. au CUiumn poil des paupières. pL dis, 
(plus usité), 

Ciliaire ,<^. i g. t. d'oculiste , (partie) qui sou- 
tient le cristallin, c, G. v. 

Cilice, s, m.Ciluium, tissu de crin» de poil 
rude et piquant* 

tGGée (la), #. /. poisson du genre du per- 
ségue. êij. t. de bounique , garni de poils 
comme les cils. 

fCilier, #. m* CUiris, poisson du genre du 
chétodon. 

C'Uement, i. m. Nictatio, action de ciller. 

Cilier, V. a, Nictart, fermer les yeux et les 
rouvrir, v. a. se dit des thevaux donc le 
sourdi blanchit. * t. de fauconn. coudre les 
paupières, g. 

tCinaise , /. /. membre de corniche. 

Ctmbalaire , s, f, CimbaUrU. espèce de linaire 
à âeur purpurine , en maffle ; elle arrête les 
pertes de sang. * yoy. Cymbalaire. R. 

tCitnbalée, i. /Tpartie du plein jeu de l'orgue. 

tCtobre , «• m, Cimbrino* poisson du genre du 
gade: peuple. 

Cime, #,/. fÇfirtex, sommet d'un arbre, d'une 
plante, d'un rocher , d'une montagne. * voy. 
Cyroe, r, 

Ci««it, s» or. Armatum, sorte de mortier; 
Ken d'amitié. 

Cimenter , ' v. a, Firmare, té. e , p, joindre 
avec du ciment; lier ; confirmer ; affermir. 

Cimentier , ». m. faiseur de ciment. G. c. 

Cimeterre , m, m. Aeinaces, grand coutelas re- 
courbé. * Cîmetere. n. 

Umetjère , #. m. Camturium, lieu destiné k !a 
sépulture; lieu dont l'air est mortel. * Ci- 
metière. R. 

TCimeux.euse, adj. U de bounique, disposé 
en dme. 

tCimicaîre , s. f. Cimicifugâ. plante exotique 
de h funiUe des renoncules. 



Cimier, j. m. Lumbus, ornement du casque,, bâtir en dntre. 



«ntre les amygdales ; excroissance à la ma* 

"VT" —---«- , — /. w»rMv»»«« «Vira ««r-i trice. 

^ ! ' i^'ÎS.^^^j^'it ; ^»*«5^^^'« « rougeâtre , Cioutet , /. m. raisin , espèce de chasi^bc 
tirée de I1le de l'ArMntière. adj. dépôt des Cipolli» Cinolin m « !«lk7 *^*^**'«;v ^ 
meules à aiguiser..^ dmolée. v. SmoL.B t bC . dŒ <J. % ' "^^'' ^^^ ^**^ ^* 
tCinjosse , ,. /. luicre en gros -de-tour des Qporème , s. f. arbre du Brésil. * Ciporeme 

espèce d'ail, r. Gporéme. v. * 

Cippe, 1. m. demi-colonne sans chapiteau. ♦ t 

d'ant. instrument de supplice, c. ' 

tCipure ou Cipti, s.J. Cipura. plante her- 

bacée, de la famiUe des iris, des savanes de 

M GuMne. 

Cirage, *. m. action de cirer, sts effets; mé- 

lange de dre , etc. t. de pdnture , tableau 

en camateu et en jaune. 

tCircateur, i. m. sorte dinspeaeur dans les 

couvens. , 

Circée , /. /. Cireaa, herbe de St.Etierne ré- 
solutive, vulnéraire, très-tenace. ' 
tÇircio , j. «. oiseau babillard des Indes. 
Circompolaire , adf. i g, qui entoure le pôle. a. 

• LtrconpoUire. B. 
tCirconcelUons , s. m. pi. fanatiques errant 

carthaginois. 
Circondre, v. s, Circumcidire, couper la neau 

du prépuce. ^ *^ 

Circoncis, #. adj, Circumcisus, qui a le pré* 

puce coupé. * 

Circonciseur , s. m, celui qiû circoncît, c. o. 
Circoncision , s./. CircunuUio. action de dr« 

concire; fête des catholiques; tableau de U 

circondsion de J. C 

rconférence , #. /. CircumdMCtU. enceinte ; 
Ctcourbe ; tour d'un cercle. 
Circonflexe , adj. i g. Cireum/Ustus, accent ( * î. 

* Circonflexe. C.R.O. ^ ' 
Circonlocution , i. /* CiraUtio, circuit de oa« 

rôles ; périphrase. "^ 

tCirconscuse , adj. % g. t. de bot. qui s'oovrt 

transversalement. 
Circonscription, #. / Cirtameriptio. ce qui 

hmite la circonférence. ^ 

Circonscrire , r. a. Circupiscribtre, crir. e , p. 

mettre des limites ; tracer dans un cerclef 
Circonspect. e, adj. Prudtnt. prudent, discret. 

retenu* 
Circonspection , s. /. Circumsptctio. prudence . 

retenue, discrétion. ' 

Circonstance , s,f, Adjunctum. particularité d'un 

fait; occasion; occurrence; conjoncture; t. 

de prat. ce qui est autour. 
Circonstanciel , adj, m. qui indique les modî* 

fications du verbe , t. de grammairien. G. v. 
Circonstander, v. a. dé. e, p. dire, marquer 

les circonstances. ^ 

Circonvallation ( ligne de ) , #./ Circummuni^ 

tto. fossé autour d'un camp , t. de foniH- 

cation. j[ singulier usité ) . 
Circonvenir, v. j. Cireumwenire. venu, e, p. 

rromper artificieusement par des détours. 
Circonvention, *. /. Cireumrtnùo. trompent 

Circonvo»în.e, a^. {pluriel usité) VUinuu 
environnant* 

Circonvolant, adj. s. qui vole autour, v. 

Circonvolution , s. f, tours faiu autour d'un 
centre* 

tCircuire , v, a, tourner tout au tour. ( ri. ) 

Circuit , #. m. Circuitus. enceinte , tour . préam- 
bule. '^ 

Circulaire, tf^/. ^g. Rotundus. qui va en rond. 
s. /. lettre par laquelle oo informe plusieurs 



Génois. 

Cinabre» a. w. Cinabarit. minéral rouge , com- 
posé de soufre et de mercure. • voy. Cin- 
nabre. R. 

tCinanchine , s, f, petite garance* 

f Cinaroccphales , *. /. pi. famille des arti- 
chauts ; section de plantes composées , fleurs 
flosculeuses. 

tCtaat, s. m. flûte indienne. 

Cincenèle , s. f. corde de batelier. G. c* v 

* Cincenèle. r. Cincenelle. ai.. 
fCinçle , #* m. Cinclos. oiseau de passage, 

alouette de mer à collier. 

Cindre ,s. m. instrument de charpenrier. r* 

Cinéfiction, t.f. action de réduire en cendres.T. 

Cinéfier , v. a. Cinrfaare, fié* e » /». réduire en 
cendres, t. 

Cinéraire, adj. t g, ( urne ) ^ renferme les 
cendres. * s. f. Cineraria. genre de plantes 
cor^inbifères. B. 

Cinération , *./. réduction en cendres* 

Cinglage, /. m. chemin d'un vaisseau en vingt- 
quatre heures. ♦ loyer de gens de mer. c. y. 

Cingleau , #. m* cordeau pour mesurer les co- 
lonnes, g. v* 

Cingler , v, a. glé. e , p. voguer à pldnes 
voiles. V. a. C^ett. frapper avec quelque 
chose qui plie. • t. de forge , forger , éUrer. 

* sangler, g. 
tCinips ou Cynips , #. m. genre d'insectes in- 

téressans par leurs mœurs, leur instinct , et 
qui forment des excroissances sur les feuilles. 

Cinnamome , i* m. Cinnamum. aromate , la 
cannelle. » voy. CanneUier. a. Cinnamôme.a. 

Cinq, adj.ig, Quinque, nombre ordinal* #. m* 
carte, dés, chiffre (5). 

tCinq-énines , s, m. poisson du genre du labre. 

tCmq-lignes (la), #,/, poisson du genre du 
persègue. 

fCinq-taches, t. 
ryphène* 

Cinquain , s. m. ordre de cinq bataillons, c. c. 

Cinquantaine, s. f. Quinquagenarius numerus 
nombre de cinquante* 

Cinquante, adj. ^ g, Quinquaginta. Cinq dî 
xaines. 

Cinquantcnier, s. m. qui comnuinde cinquante 
hommes. 

Cinquantième, adject, a g, Quinquagesimus. 
nombre ordinal, s. 50». parue. * Cinquan- 
tième. R. 

Cinquenelle , g. f. t. d'anillerie. r* * voy. Cin- 
cenèle. 

Cinquième , adj. 1 g, Quintus, nombre ordinal ; 
écolier de la cinquième classe* /. cette classe. 
,/• "*• 5** partie. * Cinquième, r. 

Cinquièmement , adr. en 5». lieu. * Cinquième- 
ment. R. Cinquièmement, c* 

tCintrage , *. m. toutes les cordes qui ceignent 
quelque chose , t. de mar. 

Cintre , /. p. courbure d'une voûte ; arcade 
de bois pour soutenir une voûte; règle pour 
cintrer. 

ItCintré. e, adj. entouré d'un demi-cercle, t. 

de blas* 
[Cintrer , v. a Areuare* tté. e , p. faire un cintre ; 



m. poisson du genre du co* 



Digitized by 



Google 



(88) 



c I s o 

personnes (1*Mne même chose. 
Circulairemenc , adv. In ùfbtm. en rond. 
CircuUnt. e , adj, verbal, ( billet ) qui cir- 
cule. V. O. 
fCirculateur , 1. m, bateleur , charlatan (vieux) 
Circulation , «./. CircuUtio. mouvement de ce 

qui circule ; dittillation réitérée. 
Circulatoire » adj. % f, ( vaisseau ) pour la cir- 
culation , t. de chimie. R. G. c. v. 
Circuler , r. n, Cireulare, se mouvoir en rond^ 

passer de main en mais. * v« a, lé. e, p, 

distiller plusieurs fois. g. c 
fCircumambiant. e, adj, environoanc, ambiant , 

qui entoure. 
Circumincessîon , t, f. existence commune de 

la Trinité , t. de théologie. G. v. ^ 
tCircus , 1. m, oiseau de proie qui vole en 

rond. G. 
Cire , f ./. Cera, matière produite par lesabeilles ; 

bougie ; sceau ; humeur des oreilles ; lumi- 
naire , son prix. 
Cirer, r. a. Ineerare, ré. e, p, enduire de cire; 

appliquer le cirage. G. 
' Cirier , s, m, Ccrarius, ouviier en cire. * /. Cî- 

riere. R. arbrisseau d' Amérique, septenuio- 

nale. L. 
Ctroëne » #• m* emplâtre pour les contusions. 

* Ciroène. co. 
Ciron, s, nu Aearus, genre dinsecte apt^e , sans 

ailes , très-petit , a corps rond « tête pointue ; 

s*insinue dans la peau des animaux , attaque les) 

végétaux ; l'anpoule qu'il occasionne \ chose 

très-petite. 
Cirque , /. m. Circus. lieu destiné aux jeux pu< 

blics, t. d'antiquité. 
Cirquioçon , s, m» espèce de tatou dont la cui- 
rasse a dix-huit bandes, 
tCirrhe , #« m, t. de bot« ou Vrille » filament de 

la vigne, 
tCirrh£ e » adj, qui a la forme, qui fait les fonc< 

du cirrhe. 
fCirrheux. euse , adj, t. de botan. terminé en 

cirrhe. 
tCirrhifère, adj.f, ( feuille ) vrillée, 
Cirsakas , #. m, étoffe de soie et coton des 

Indes. G. Y. 
fCirse y i« m, plante rangée parmi les char< 

dons. 
Cirsion ou Cirse, j. m, Cirsium, chardon qui 

calme la douleur des varices. G, y, 
Cirsocele , s, f, dilaution des veines sperma* 

tiques. * Cirsocele. G. c. co. v, 
fCirsophulmie , *,f» Cirsophtalmia, opthalmie 

visqueuse. 
Cirure , s, f, Ceraiura, enduit de cire préparée 
Cisailler, v. a, Forfice iuçidere, lé. e, p. couper 

avec des cisailles. 
Cisailles , s,f, pi, Forfices, t. de monnoie , gros 

ciseaux à longues branches/ jûi^. rognures de 

métal. G. 
CHalpin. e , adj, s* Cisalpinus, qui esc en deçà 

des Alpes. 
Ciseau, s, m, Scalprum, instrument d'arts et 

métiers. * pL ciseaux , instrument à deux 

branches. 
Ciseler, v, a, Cétlare, lé e , p, faire des orne- 

mens au métal , aux étoffes. 
Ciseler, s, m. Calum, petit outil pour ciseler 

les métaux. 
Ciseleur , s, m. C^latou ouvrier qui cisèle. 
Ciselure . s, f, Céeiatura, ouvrage du ciseleur ; 

chose ciselée \ trait du ciseau, 
Cismontain , adj, d'en deçà les monts, r. 
Cisoir , 4, m, espèce de çros ciseaux montés en 

pied. G. V. pL ou Cisoires. s,f, vL, al. 
Çisoirç, /. /. outl! pour gravçc 1^ poinçons » 



CIVE 

couper les doux. o. y. 
Cissite , #. /. pierre qui représente des feuilles 

de lierre. G. v. 
Cissoïdal. e , adj» qui appartient à la cissoïde. 

RR. G. y. 
Cissotde , s,f, ligne courbe imitant la feuille de 

lierre , t. de géométrie. G. y. rr. 
Cissotomies , /./. pL fêtes de Cérès. v. 
Ciste , s, m, Cistus, arbrisseau qui donne le 

laudanum. * arbrisseau. G. c. 
fCistele, s,f, Cistela, genre d'insectes coléop- 
tères , à antennes grossissantes de la base , 

à corselet conique sans rebord. 
Cistercien , /. m, moine de Cireaux, B. 
Cistophore, s, m, médailles où l'on voit des 

corbeilles, t. d'antiquité, c.y.* Cistephore. co. 
fCistre , s, m» instrument à cordes, voyez 

Sistre. 
Citadelle , t, f, Arx, forteresse qui commande 

une ville. * Cindele. r. 
Citadin, e , t, Civis, bourgeob , habitant d'une 

cité. 
Citation , $, /. Prolaiio, allégation d'un passage ; 

ajournement. 



C L A I 



Ciuioire , adj. i g, qui concerne la citation. 

Cité , /. /*. Civitas, ville murée ; principale 
partie d'une ville ; collection des citoyens. 

Citer , V, a, Oiem dieere, té. e , p, ajourner -, 
nommer; alléguer. 

Citérieur. e, adj. Citer ior, en deçà, de notre 
côté. 

Citerne^ i, /. Citterna* réservoir d'eau de 
pluie. 

Citerneau , s, m., petite citerne où l'eau s'épure. 

fCithare , e»f,\yte à 7 ou 9 cordes. 

fCitharistique ,' /. f, genre de musique et de 
poésie approprié à U cithare, 

tCithéréique , adj» de Ciihère, 

Citise , #, m, Citîsus» arbrisseau à fleurs légu- 
mineuses , fruits en cosse , feuilles en trèfle 
de trois folioles ; fleurs et semences apéritives, 
r^olutives. * Cytise^, a. R. y. 

Citole , X. m. instrument de musique. G. y. 

Citoyen, ne , adj. s, Civism habitant d'une cité. 
*^Citoyene. R. 

Citragon, s, m, mélisse, G. 

fCitrate , i» m, sel d'acide de citron, 

fCitre, 1. m, instrument i cordes. voy. Sistre, 

Citrin. e , adj. Çitrinus, couleur de citron. 

tCitrique, adj» ( acide > extrait du citron. 

CTitron , « « m, Citreum. fruit du citronnier , d'une 
grande utilité, alexipharmaque , antiscorbu- 
tique , fébrifuge , antiputride , rafraîchissant , 
fortifiant , écorce vermifuge , cordiale ; son 
)us. * papillon de jour , couleur citrioe ver- 
dâtre ; couleur de citron. B. 

Gtronnat , s, m, confiture d'écorces de citron 
* Citronat. R. 

Citronné, e , adj» qui sent le citron, * Ci- 
tron é. e. R. 

Citronnelle , s,f, sorte de liqueur ; plantt. voy. 
Mélisse.* Citronellc. r. 

Citronner, v. a. né. e, p, imbiber de citron, y. 

fCitronnien , adj. ( acide ) de citron. 

Citronnier, s, m. Citrus» petit arbre toujours 
vert qui porte le citron , bois blanc et dur , 
fleur en rose et en bouquet , fruit jaune , 
ovale. * Citronier. r. 

Citrouille, 1. f. Cucmrhita, plante rampante, 
son fruit ; classe particulière de plantes 
cucurbitacées. - 

Civade, t,f. poisson, espèce de petite squille, 
sans cornes, à chair fade. g. v. 

Civadière , s, f. voile du mât de beaupré. * Ci- 
vadiere. R, 

Ciyç ou Qv«tte I #./• P'ptf . pUotf potagère à 



fleurs purpurines , en paquet , racines ea 
bulbes.* petites pièces de verre assigmblées. 1, 
Civet , 5. m. ragoût de lièvre. 
Civette , s. /. iibetta, ou Cive , plante poti- 
gère ; Chat musqué , animal odorant , res- 
semble au renard ; la robe est marquée de 
bandes et de taches ; liqueur tirée de cet ani- 
mal , er contenue dans une poche. Zibcthicm, 
* Civete. R. 
Civière , #. /. Brachiata craies, sorte de bran* 

card à bras. * Civière. R. 
Civil, e , adj, Cif Uis, qui concerne les citoyens ; 
honnête , poli ; l'opposé de criminel , t de 
pratique. 
Civilement , adv, Urbanl, en matière civile ; 

avec civilité. 
Civilisation , /. /*. action de civiliser, ses effets. 

A. y. c. * t. de jurisprudence. R. 
Civiliser, v. a.sé. e, p. rendre civil; polir les 
moeurs ; rendre sociable ; rendre civile une 
affaire criminelle. 
Civilité, s, f, Humanitas, manière honnête; 
compliment ; honnêteté ; courtoisie ; paroles, 
actions honnêtes , livre cpii les prescrit. 
Civique , adj. 2 g, Civicus, ( couronne ) pour 
avoir sauvé la vie à un citoyen. * qui con- 
cerne le citoyen. 6. 
Civisme , s» m» zèle dont le citoyen Ht anioé* 
^ RR. c.y, 

Clabaud , s» m. chien de chasse criard ; homiM 

stupide et bavard ; chapeau à bords pendant. 

Clabaudage , s, m. criaillerie ; bruit des chiens. 

Ctabauder, y, n, Allatrart» aboyer souvent; 

crier sans sujet. 
Clabauderie ,«./. Vociferaùo» criaillerie ilnpo^ 

tune et sans sujet. 
Clabaudeur. se , f. Oblatrator» qui crie beau^ 

coup, qui clabande. 
Cladentéries ou Cladeutéries , s,f, pi. fêtes de 

Bacchus. y. 
Claie, /./. Craus. tissu plat, large, d'osier, 
de branchages. * plancner sous l'éubli des 
orfèvres, b. 
f Ctaimer , v. a, se plaindre , demander et 

appeler. 
fCiain , s. m. t, de coutume; t. de tonnelier; 

biseau. 
Clair, e , adj. Clarus, éclatant , lumineux ; lui- 
sant ; transparent ; foible , peu foncé ; pur 
et serein; sonore; intelligible; évident; net 
et aigu, s, m, clarté , lumière, adv» disûnc* 
tement , nettement, pi. t, de peinture , les 
jours , les patries éclairées. . 
Clair (à, au ), tf<fv,sans rien de trouble.* à* 

clair, c. 
Clair-obscur, 5. m. science de distribuer le jour 

et les ombres , t. de peinture. G. v • 
Clair-semé. e, adj, Rarus» qui n'est pas pris* ' 

à-près. * pi» clair-semés. b. 
Clair-soudure, s» /. sorte d'étain.jt. 
Clair^oie, j. /. t. d'archit. espace trop large 
des solives ; t. de jardin, ouverture dans le 
mur. 
j'Clairvoir , s, jr, sculpture à jour aux buffets 

d'orgue. 
Clair- voyance , s. f. Perepicaeitas, pénétration 
d'espnt dans les afiBsires ; sagacité {vieuM)* 
* Clairvoyance, a. 
Clair-voyant, e, adj, PerspieaM. éclairé; quit 
l'esprit fin , pénétrant. * Clairvoyant, t. a.t. 
tClairap, s, m. voyez Clarine. 
tClairce ou Clairée , s. f, sucre clarifié pouf 

être cuit. 
Claire . s, f. t» d'aflSneor , cendres lavées ; 01 

calcinés. 
Claire-voiç ( à ) , adv» loin l'un de l'autre. 



Digitized by 



Google 1 



(8î)> 



C L A V 



ift t. Il fi I ■ •■> 



C L A Q 

^UW« , 1. /. réscTTOir det wartU laUnj; 

sucre raffiné, voy. Clairce. 
CUirement, tfiv. CUri, d'une manière claire; 

évidemment. 
Clairet, te. adj. #. Ruhellum, ( vm ) ronge ; 

( eau ) , liqueur. */. CUireie. R . 
Clairet, i. «. Ctaretum, lorte de TÎn ; pierre 

d'une couleur trop foible. * t. de joaillter -, 

flutlle de filet, t. 
fCUirettes, s. /. f/. religieuses de Tordre de 

C!icaux« 
tCUtrier , «• «. leriin couvert de mousse , t. de 

brasseur. 
Qairîère , s. /I FaeiiuM, espace dégarni d'arbres ; 

t.de lingère , endroit plus clair, * Clairière, r. 
Clairon , s. m. Litmms, trompette , feu de Torgue. 

* genre d*insecte coléopière qui sessemble au 

bostriche, d'une très-belle couleur; il attaque 

les abeilles maçonnes. Cltrus, 
Oiner, ». 4. appeler, nommer. (Weesp). t. 
Clamesi , «. ut. sorte d'acier du Limousin. G. rr. 
Oameur , «./. Clamor, cri public ; grand cri. 
Qainease , ûij. ( chasse ) a grand bruit. G. y. 
Qanoar , .f./ clameur. V. 
Clamp , f. m, t. de marine, pièce de bois pour 

étayer. G, v. 
Qamponter ou Gaponier , dd), #. m, ( cheval ) 

lôog^ointé , à paturons longs. G. y. rr. 
Qaa , a, m, tribu en Ecosse , en Irlande. * t. de 

charpenterie , pièces assemblées dans les 

fiûres.B. 
fClanculatres » #• as. pL anabaptistes qui s^at- 

scnblent secrètement. 
Qandestin. e, aij, OiaadHtinus* secret ; comte 

les lots. 
Oandestioe, i. / Ciandestinâ, Herbe cachée . 

Herbe à la matrice , à fleur monopétale, en 

■lasqoe , pourpre bleuâtre , parasite , suc 

apéritif , tonique ; détruit, prise en substance, 

les causes de la stérilité* 
Çajidesrinement , adv, Clàm* d'une manière 

daadescine. 
Clandestinité , s,f. Quod at clàm. yice de ce 

qui est clandestin. 
tOanpin. e , s, boiteux ( vieux )• 
Clans , g, m, pi, t. de charp. bouu des pièces de 

liûrés.G. r.y, 
^pet, 1. m. sorte de soupape à charnières, o. 
Qipier , s. fls. Latibulum, lapin ; cabanes de 

lapins. 
Qipir , V. ft. parlant du cri du lapin, c. G. y. 

( ^ ) I r. pron» pi. e , p. se cacher dans un 

tfoa de bpîn. 
tOapottge , 4. m. effet de la mer chipoteuse. 
Oanoceux. te , adj. t. de mar« honlleux. c. voy. 

Qopoteux. 
Qaqviade , s, j, coups répétés. T. 
C^ue, s,f. Manut percussio, coup du plat de 

la iDaln ; tone de sandale, * s. m, oiseau de la 

pDSsenrdumauyis. G. l 

Oaque^eille , /. m, sorte de chapeau à bords fClavarule 

pendaos; ceUit qui le porte {kas), phalée, 

C%iebob , #• iB. instrument de musique à Claveau , #. «« Pusuia* maladie conugieuse des 

brebis. ** pièces du milieu d'une arcade en 
menuuerie. s. 
Claveaux , i. m. pU pierres qui ferment les 

voûtes. G. V, 
Clavecin , #. m. instrument de musique. * tt Cla- 

vessin. R, 
Claveciniste , s, m, qui touche du clavecin. G. 
tClavé. e , ûdj, fait en massue \ claviforme , 

massetté , t. de boun. 
tClavel , 1. m. soude inférieure. 
Clavelé. e , adj. qui a le claveau; atteint 
d'une maladie contagieuse» 



C L I E 



quet. R. G. itClavellaire, f./. CUvtlUrU^ insecte h/mé* 

Claqueter , y. n. se dit du cri de la cigale. R. | noptère , espèce de tenthrède. 
tClarcétaire,«.«i. paquet de dcfi attachées avec Clavette, f, f. Ciavieuia, sorte dedou;pe« 

tite cheville. * Clavete. 
fClavicorde , s, m. espèce de clavecin. 
CUvicule, #. /. C^s»ffe^<r.4initt clef; os d« 

la poitrine. 
Clavier, s, m. Pintui» t. de musique, rang de 
touches ; chaîne pour tenir Itê clefs; c de 
métiers. 



queur» 

Clarifier , v, «. Diluere. fié. e , p. rendre clair et 
net ce qui est trouble. * (se) , v. r. c. 

Clarine , «• /. Tintianûhuium. clochette pendue 
au cou des animaux. 

Clarine, e , adj. t. de blas. portant une clo- 
chette. 

Clarinette , /./. instrument de musique, sorte 
de hautbois ; celui qui en ioue. * Cb»! 
nete. r. 

Clarissime , s, as, titre d'honneur. R. 

Clarté , s, f CUritas. lumière; transparence ; 
netteté de fesprit , du style ; splendeur. 

Clàs , s, m, son de cloche apiès la mort. G. 
c. * Qas. R. €t Glas. G. 

Classe , #. f, ClûssU, ordre , ftng ; salle de 
collège ; temps de U leçon ; nombre d'éco- 
liers sous un maître ; nombre d'individus du 
même ordre., * Qâssea R, 

Cassement , /. m. distribution par ordre, y. 
état de ce qui a été, est, ou doit être classé, rr. 

* action de classer, b. 
Classer, v.tf. se. e, p, ranger, distribuer par 

classes (ee»yMif ). * Classer, r. 
Classification , «. /. ( des lois ) , ordre » distri 

bution par cUsses. c y. 
Classique , adj, i g, C/assieus, auteur , livre 

oui fait autorité. ^ qui a rapport aux classes 

des collèges, b. 
^Clathre , s. m, Clathras, genre de champignon 

i tissu fin , réticulé , poreux. 
Ciadr, y. n. CUmUartn U de chasse ^ aboyer 

en poursuivant. 
Claude, s. adj.m, sot, imbécille. y. 
Claudication , i. /. action de boiter, 
tC(8ttdien , adf. ( papier ) d'£gypte. 
Clause , #• /. Clausulm, disposition , 

d'une convention. 
tClausion , *, f, âppointement , t. de^risprud 
fClausoir , #. m, t. de maç. petit carreau ou 

boutisse. 
Claustral, e, ûd}» CflMeK<»cif#. appartenant au 

cloitre. 
Clavaire , /. /. CUvarU. plante , genre de 

champignons sans chapeau ni chapiteau. -L. 

* s. m, gardien de titres, r, 
tÇlavalier , #. m. Zantho»ylum. genre de 

* plantes à fleurs incomplètes , de là famille des 
j>btachiers. 

#• /. Cidvatula, aftoUusque eé- 



une chaîne (vieux) 
fClarencicux, /• ai. second héraut d*armesen 

Angleterre. 
fClarequet « i. m. pâte transparente de pom* 

mes , coins , etc. 
fClaricorde , Manicorde , Manîchordion , a. m. 

instrument à cordes et 4 touches. 
Clarification f t. fi action de clarifier une H* 4^1avière , s» f, poisson du genre du labre. * 



article 



Clavier, o. v^ 
Qaquedent , #. m. gueux qui tremble de froid ; 

braîNard , babillanl (familier). 
Claquement, s, m, Crtpitus, bruit des dents, 

(les mabs qui s'entre choquent. 
Oaqucmurer, v. a. Includên, ré. e, p. ren- 

Krmer, resserrer dans une prison étroite. 

{f*miL)(%t)r.r. 
Claquer, v. x, Crepitarchttt nn bruit aigu et 

éclatant. ( faire claquer son fouet ), faire va- 
loir son autorité , son crédit , etc. 
Cia<pet , f. s. Crepité^uimm, petite latte oui 

bat sur la meule du moulin. * voyex Cli- Ctavtlée » a. /• cUveM»- 

Punie L Dictionn. Univ. 



tClaydas, #. «i. barrières ou portes ueillisaées. 

Clayer , #. m. grosse claie, o. c. 

Clajen , i. as. perite claie ; claie ronde. 

Clayonnage , «. m, t. de jard. pieux et branchet 
entrelacées. * Oayona|e. r. a. 

fClaytone , s, /. CUytonia. genre de plantée 
exotsquea, de U Eamiile dea pourpiers. 

Cleché. e , adj* t. de blas. ouvert à iour. 
Cléché. RR. co. 

tCledomance ou Cledomantîe, #./divinattoii 
par des cle£i. * Clidomande. a. 

Cledonisme , s, aa. divinadon par les paroles. r« 

Clef, â, /*, Clapts» instrument pour ouvrir et 
fermer une serrure; t. de musique ; marque ; 
explication ; grosse cheville i pierre qui 
ferme une voûte ; place forte sur les fron- 
tières ; introduction, pL l'autorité de lE-» 
glise. o. 

Clef (à) , édp. «vec la clet * A-def. c. 

tCleisaere , i. /. Cleisdfra, goutte à f arucuU* 
don des clavicules et du sternum. 

Clémads. #. m. voy. Perveoclie. G. 

Clémadte, s, f, Clemstitia, Herbe aux gueux» 
Viorne des pamHefl , Herbe â pauvre homme » 

Slante i fleura en rose , odorante , de 
1 famille des renoncules , Rrimpante; lo 

suc cause une ulcère que guént Teau fraîche 

ou la feuille de jpoirée ; les sarmens servent 

i faire des liens. 
Clémence, #./. CUwuxtlx. vertu qui porte à 

pardonner. 
Clément, e » adj^ Cltmtxt. qui i de la dé- 
mence. 
Clémendnes , #./. pL décrétales de Cément V. 

lettres apocryphes de St. -Clément. > 

Clenche , i* /. loquet de porte, y. c, ^ Clin-* 

che. G. 
Clepsydre, $, fXUpsydrû. horloge d'eau ;m»> 

chine hydraulique. 
Cléragre, t. /• mal aux ailes , t. de fauc. G. y« 
Clerc > #. m. Clericus* tonsuré y étudiant ea 

pratique. 
Clergé , /. av. CUrus, ordre , corps d'ecdé^ 

siasnques. 
Clergeot , *. «r. ( vitux ) petit clerc r. 
tClergeresse , #. /. lingère chargée des ai&irei 

de sa communauté. 
Cler^ie, s, /. {vieux) science, doctrine. G. 
Clérical, e , ûdj. Ecclesiasticus, qui appartient 

aux clercs, 
Cléricalement , adw, d'une manière cléricale* 
Ciéricat, «. m. oifice.de clerc. 
Cléricature , «. m. état du clerc. 
Cléromancie, #./. divination par les dés, let 

osselets, a. 
fClibade , s, /. Clihadinus. genre de pUntes 

corymbifères. 
fClicher , v. 4 . é, e , ^. nrer une empreinte sans 

moule , t. de fondeur. 
Clidomande, i./. divination par tes clefs. A.^ 
Client, e , s, Cliens, celui que défend un avo^ 

cat , un procureur ; protégé. 
Clientèle , #• /. Cliêntelx, les cltenu ; pro* 

tection. * uientèk, A. G. c co« y. * Clie»* 

telle. R. 



Digitized by 



Google 



(90) 



n& 



C L O A 

Oîfbîre 9 9* f* seringue de sureau, ce. ▼• 
*tCHfibrce , i. /• CtifortU. genre de plantes 

de le famille des pimprenelTes. 
Clignemene , #. m, SUtaùo. mouvement des 

paupières. 
Qigne-muaseiM^ s, f, jeu d'enfans. * Oigne- 
musette. V. c. CUgne-mutsete ou Oimts- 
sete. R. 
Cligner, v. 4. Hietan. ffi4.e> f. ( les yeux ) , 
. remuer les paupières. 
' t^lignot » «• m. Traquée & Kinettef , oiseau d'A- 
mérique méridionale » à plumage noir , i peau 
sèche • ridée autour des yeux. 
CUijnotemeatyS. m. mouvement rapide des pau- 
pières. 
Clignoter, v. s. Ferpetuà nictam. remuer lei 

paupières coup sur coup. 
Qimat^ 1. M. €/iiiM. région j espae» entre deux 

parallèles. 
Cbmatérique,if4^. ir. Ciima€tirUu*,t,^àStTon, 
cous les sept ans de ta vie. * Climactérique. r 
Climax » s, m, figure de tliétor. f gradation. 6. 
Clin d'oiil, s, m. NUuuio^ mouvement tubit 

des pausièret. * Clki-d*oiil. c. ▼• 
Clin d*ceii ( en un ) , miv. en tto mooient. * £n- 

un<Un<^'oûU c« 
Clincart , #. ««.baieeu plat du Kerd. «. t. 
Clinche, #k/*. ptèce^ne sémite. 6. y.voj. 

Clenche. 
Clinique, ad^. i a. qui reçoit fo baptême en 
de méd» (obtenratioos ) sur un 



t. 

moribond. B^ 
ClinoïHea, ad*/./. pA apopliysea de Fosaphé 
. roîde du crine. c. T. 
Oinopodium, f. ai^ CUnopode, Faux batiKc, 

plante monopétalc de la lamille des labiées. 
Clinquant , /. m. Aurichalcum. Iiux brillant ; 

petite liiee dfor , d'argent ou de cuivre. 
Clinquanter , v. tf. té. e » p, charger de cUn 

quant; broder. R. o. cce. 
Clio » s. /. l'une des Muaes. &. * coquille^ i.. 

mollusque céphalée, n 
CUquart , «• m. pierre i bkîr ^s-ettimée. 
Clique » «. /• gens réunis pour cabaler , trom- 



C L O T 

Cloche , s, /• Tintinnahnlum» calotte profonde 
de métal , de verre j vessie , pustule ; vase ; 
calice de âeur. Campana, 

Qoche-pied, s. m, sorte d'organsin. 6. ▼. 

Cloche pied ( i } adv, sur un seul pted. * à- 
cloche-pied, c à cloche^ted. a. b. 

tQoché. e» adj» t. de )ard. garni de cloches 
de verre. 

Cfocheman , «w ai. bélier qui conduit le trou- 
peau. V. 

Qochement , s, m, action de boiter. 

Clocher , #. m. Campani turrU, bâtiment étevé 
pour les cloches ; narcisse. * ~ chinois , co> 
quillage bivalve • ae la CimiHe de» vis. B. 

Qocher, v. «..boiter en marchant * v. «• 
ché. e , p. t. de )ard. mettre sous cloche ; 
sonner, v.n. ne pas aller droit ; trébucher; 
agir sans sincérité. G. 

Clocheton, s. m. petite cloche, o. o. * voy. 
Clocher. R. 

Qochette , «. / Mimus tintimn^huiam, petite 
cloche j (leur jaune. * Clocbetes. #• /. pL 
' t. d'architecture. B. 

Cloison , s, f. Sepimatam, séparation dans 
\inechambre, etc. 

Clbisoaer , v. a, né. e , f . séparer par une 
cloison. R.' 

Cloisonnage, «• /. ouvrage de cloison. * Ooî- 
sonage. R. 

Qoisonné. e , adj» a%ec une séparation inté- 
rieure. G. * Cloisoné. e. R. 

Qoître, t,m,P€ristyUMm, galerie d'un monas- 
tère; couvent ; enceinte des maisons des 
chanotner. Cidnutrum, 

Clo&rer , v. a. la eUustrum campingeri^ tré. e , 
p,' enfermer dans un cloitre. 

Cloltrter , a. as. religieux fixé dana un cloître. 



C O A I 



tClonique ; *d}^ % g, Clonodu, t. de méd. tu 

moltueux, platn de trouble. 
îfQonisse ou Coutoir , #. m» coqoittaee bivalve 

de la lunille des cames , à coque épaisse. 
tClopeux , #. aer» battoir , t. d'^neur de sucre, 
Clopm-ctopant , aiv. {familier) en dopi- 



per. 
C'.iqiiet » a. as. CHpUatutum^ claqnet, pièce 

qui empêche une roaèdentée de retourner. 
Cliqueter , v. «. imiter le bruit d'un cliquet. 
Cliquetis , #. m, Comfiictus* bruit d'âmes qui 

se choquent. * pierre attachée au vervcux. R. 
Cliquette , s, f, Crumata, inaifument hh de 

deux os ou planchettea. * #./.f /• t. de pêche ,. 

cailloux troués. G. * Qiquete. r. 
Cliqoeur , a. tUé filou ; biéteur.. wl^ 
Clisse, X. A petite claie,, clayon; benda so- 
lide » t* de chirurgie. 
Clisse, e , ad/b garni de. disses. 
Clisser , y. tf. se. e , p. garnir déclines, r. R. 
te lis son , j. M. toile de lin de Breugne. 
fCiissu^ de nitre ^ *. m, potasse chargée d'ÏKide 

carbonique. 
fClister , f. tf. té. e, p. t. de salines , gunir le 

fourneau , les pbtines. * Ctiscre^ aju 
tCJistrer , v. a^ voy, CHster. 
iCHrie , Clytie , s, f, anémone pelucbée». 
tCUtore , «• /. CiitorÎA. genre de plantes lé- 

|;umineuses. 
Clitoris, r. m. partie proéminente et supérieure 

de la^ vuNe. 
Oitorisme , i. atb maladie, z» 
tClivage , i. ai. action de cliver. 
Cliver, V. a. vé. e,^. t de lapidaire y. fendre 

avec adresse un diamant. 
Cloaque, 1. m. Cloaea, ancien aqueduc sou 

terrain ; égoAc. s. A maison infecte; per- 
sonne puante; b d'anau 



^opinét, V. n. CUudieare» {famil,) nuvcher 
en clochant. 

Cloporte , #. m. Muliiptda» insecte aptère 
à plusieurs pieds , corps pUt , ovale , peau 
écailleuse en huit anneaux , lisse et lus- 
trée ; «EceHent remède très - usité , fondant , 
amisç^rbutique • aotiesthmafeique , contre l'hy 
dropisie, les squires, cancers, etc. en ca- 
taplasme pour resquinancie. * coquille i robe 
graveleuse , du genre des porcelaines, e. 

^^opoieux. se, adfk t. de mar. très^ agité, c 

* o« Clapoteux. c. 
Cloque , a, /. maladie du pêcher. 
tOoquetier , », m. boik pour attacher farchet 

du briquetier. 
Clorre , v. a. CUudere. clos, e , p». adf. ftr- 

mer ;. enfermer ; entonree;fefmioer.* Clore. 

R^ Qore. V. 
Clos ,. #• m. Septum, espace de Arre entouré 

de murs ; enclos. * €lès.B. Clore, a. 
Closeau , #• ai. jardinet de paysan ;, métairie. 

* CMseaa# R. 
Closetie, /./closeau.* Oôserie. r 
fClosets ou Cuhaussets , s, m. pi, filet. 
tClosoIr , #• m. planche quisoutient les hanches 
Clossement, i. m» crit de te poule. * Qousse> 

ment. A. r. 
Closser, v. n. crier, en parlant de la poule. 

* Qousier. v. a. 
CI6toîr , /• m. ouf il de vanier. G. R. * Clo- 

toir. v. 
Clâittse» s.^ Stiimamm^ eAceiatt.dt- mu-L 



railles; arrêté décomptes, etc. fin d'une séanct; 

action de dorre ; vœu de clôture rdigteuse. 
Çlêturer » v. «. ré. e , p. clorre , fermer, o. 
pôturier , s, m, vannier. G. v. 
Oou* /. ak CiM9us» clous, fA morceau de 

.méul pointu ; furoncle. 
Gou de ôrofle , a. m, Caryofhyltum. épicetit 

des Moniques. * Qou-de-girofie. c. 
Clçucourde » a. /. herbe qui vient dans les 
—\Mu G. T. 
Clouer, V. tf. Clavo fgtrtm oué. e, p. fixes 

avec ^ clous. 
Chmere , a. /. petite enclume, r. 
fClouet , a. m* petit ciseau mousse de tonne- 
lier. 
tClouière , a. /. voy. Qoutière. 
Clouter , V. «. té. e. p. garnir de clous. 
Clouterie, a. f. Ciavorum officiua» febriqne; 

commerce oe clous. 
Clotttier, a. «. Ciavorum faher. fabricant et 

marchand de clous. */. Cloutiere. R. 
Qoutière , Clouvière , Clouière, s, f. moule 

pour faire la tête des dous. * Qoutière. i. 

Clouïère. al. 
fQoyère » a. as. panier tenant s6 douzaines 

dliuitres. 
Qttb, s, av. (eoM^ee) assemblée politique, 

phHantropique , etc. e. rr. y. proaon, clob. 
Qubiste, /, m. membre d'un duh. c. bb. t. 

proHon, ch>. 
Qupea » a. ai» genre de poissons épineux et 

abdominaux du i6*. genre , 5a. classe. 

* Qupe. G. V. 

Qttse, a. /*. crtdu feuconnier , en parlant aux 

chiens. 
Quscr , ir. A, se. e» p. t. de fenc. exciter les 

chiens, s. G. 
tClusier, a. m. C/ai/a. çenre de plantes poly- 

taies de la famille des cistes. 
fQutelle, a. /. Clutia, genre déplantes de la 

famille des euphorbes. 
tQutte, a./, houille de <[ualité inférieure. 
Clymène , s, /. plante qm tient de l'épurgr* 

* Qimène. G. Qymene. r. 
tClypéasire , 5. m. Clypiasier. radiaire échi- 

nioe, irréguBer. 
tQypéiforme , éklj, % g. Cfyptiforwùs. ta 

forme de boucKer. 
fClypéole • s. f. genre de plantes crudferes. 
fQysse, j./. esprit acide tiré de l'antimoine. 
Clystère, s. f. Clysurium, lavement; remède. 

* ou Qistèrie. G. Qystere. b. 
fQystériser, r.a. é. e, p. donner deslavt- 



(Qytres ^ »* m^ pL €fyera, insectes coléop- 
tères de l'espèce des griboeris. 
Coaccusé , a. ai..accusé avec d'autres y. t. de pcat* 

* Co-accusé. e. R. 
tCeecteur ,. s» ati. commia de la douane. 
Coactif. ve , adu qui e le droit de contraindre.6. 
Coection, s,ji contrainte, violence, a. ce. 
Coadîuteur^ trice ,. a. /. Adjutou adjoint à on 

prélat; aide. 
Coad|utorerfe , a. f. Adjutoris wupuu». charge, 

dignité de coadiuteur. 
fCoadnées , ad}.f.pl, ( feoiHe») en paqpet. 
Coagis , a. m., t. de négociant , commiasionnaire 

au Levant. R. 
Coeeulation, a./, action de st coaguler, ses 

effets* 
Coaguler, r. e^ lé^ e,jr. figer, caiHer.. (te) , 

V. rdci^,^ 
Coapulum , a. at. t. dechim. coegulation. a. 
Coaille ou Quoaille , a. /. laine grossi6reé tu 
Coaillier ^ v. ». u de chasse» quêter le qnsne 

baRte.c*it* 



Digitized by 



Google 



(90 



C O C Y 

Cochtnille» s» /*• CoeciiulUu ProfaUe , insecte 
d'un bUnc sale » qui , desséché , ressemble à 
U punaise sèche , et donne une teinture d'un 
rovge YÎ^ *— de rologne, ou Kermès du Nord , 
insecte hémiptère, sur la centînode; sert 
pour la teinture» B« * graine, r. 

CocheniUer » v, j. Id. e , p. teindre arec la co- 
chenille* G. c« 

CochenilUer, u m^ afbte <pii porte la c o chenille . 
Yoy* Opuntia. 

Cocher » s. as, Âarig^m qui mène un f arr ete e , 
«n coche I t. dfastsoo. constellation sepien< 
trionale. 
Coise,i.fli. animal » première espèce de mouf {Cocher^ v. a. ché. e» f. en parlant des oi 



JSfssmm 



GOGH 

Coaîta f «. m, Panùius. Couata, Cttoata » sorte 
de Mpajou , grande espèce^ à face nue et tan- 
née , oreilles nues comme celles de l'homme ; 
vk d*buitres qu'il brise , de poissons » de 
fruits. 

fCoalesceoce , s» f, coalition , t. de phys. 

Coiliser , v. n, sd. e » /»• soulever contre, (se) , 
T. r. se réunir plusieurs pour s'opposer à. a. 

CoaHdon , s,f, reunion d'opposaos , de choses. 
A« V. * r&nion des parties séparées au|M- 
tarant; action de coaliser; état des parties 
qui ont une nourriture , une croissance com- 



C O f F 



feues. 

Coassement, #. m, CodMêtio, cri des crenouilles. 

Coasser , v. ji. Coazûre^ exprime le cris de: 
gienouillef. 

Coassocié, e, mJf, s, associé avec d^autret. c. 

Coad, #• as. quadrupède assez petit « roux , 
i ^oeue touttie, annelée , très-mobile; vit 
d*oisattx et d'oeu£k * Coati*moodi« u 

Cobalt e« Cobolt , r. m, Cohéltmm. demi-mé- 
ta! dont on tire l'arsenic ; substance miné* 
taie, dure , pesante 9 friabki éunt calciné, 
il fwunit le soufre ; dissout dans Teau re- 
fait, il donne une encre syaspathique* 

Cobe, s, f» t. de mar. bouts de cordes à la 
nfingoe. 6« y. 

fCobel, s» m, Cohtila, serpent du je. genre, 
en Amérique » brun, arec deux lignes blanches 
enloog. 

Cobee , i. m» Cohitù, poisson d'eau douce de 
h nature du goujon ; genre de poissons ab 
dominaux,du i*^ genre, 5*. classe. 

Co^ourgeois , s, m* t. de commerce de mer. R. 

tCobra-capello » j. ». poisson des Indes très- 
venimeux. 

tCobre , #• m. mesure indienne , 17 pomcet* 

tobrisso » «. m. mine d'ar£ent du Pérou, a. 

tCoca , ^. M. arbrisseau odoriférant du Pérou. 

Cocaïne* 1./. pains de pastel; mit £rotté de 
gnisse. G. c. 

Cocagne ( pajs de ) abondant en toutes choses. 
* pa]rs-de-Coca|ne ifamUi€r),e. 

Cocaote, s. f, pierre qui, éunt échiaffée, 
iaite le bruit du tonnerre. 



Cbcatée, 1. f. noeud rond de rubans au chapeau, 

Cocasse , 4ii^'. ^ ^« Ç^î* 
Cocatfix , j. m. basBic 



g. plaisant» ridicule, {pop,) g. 



Cocdadle . «./. CoecintUa, scarabée , Bète oa 
Vacbe à Dieu , insecte coléopt^e , à corps 
court , lisse , hémisphérique , lenticulaire , 
émis rouges ou blancs, avec des pointa noirs, 
antennes en gros article» noueux. 

Coccîz , s. m. os i Testrémit j dusacrunw 

tCoccoKdie » s, f. pierre à noyaux. 

Coccochiaasce , s, m. oiseau d'AlleoMgne et 
^Itafie y. bon contre Tépilepsie , excite nirine. 

Cdccqs, 1. M. kermès , chêne Tcrt qui le pro- 
éût. 

tCoccyueo. ne» «iff. (Tertèbre) du cocctx, 
près du coccis. 

Coche, s, m. RhtJa, grand cairosse 0» bateau 
de messager ; leur contenu. 

Cocbe^ <. /• Cruu^ eotaHle ; grosse femme ; 
tniit. 

^Cxnàipséj* C de peinture» (ombra) trop 
proCowlc. 

tCochée, ad^'«/. Coc€tuu (pilule) purgative 
résioeuseb 

tCochelite» 1^^ pierre figufée en cuHlesv 

tCochefiriet oa Cu)efier| #. »• alouette des 

^ocbèoe , #• «T.. sorte de cormier* 

Cochenillage, ^♦i 



seaux» couvrir sa femelle. * t. de peint, m. 
Côcher.A. 

Cochet , jw m. petit cof ; sorte de robineti 

Cochevis , <. ai. Géltrits* alouette huppée ou 
cornue, o. c* 

fCochicat , t, as. toucan à colBer du Mexique. 

Cochlearia, t. m. besbe aux cuillers» preaûer 
antbcorbutique. * Cochléarsa^ aft G. 

fCochlites , 4. /r pL coquillea untvalvts p les» 
siles , du genre des limaçons. ^ 

Cochoir , », as. outil de tosuielief pour faire 
les coches. 

Cochoû , s, m, ousH de cirier pour équarrîr. o. 

Cochon , #. m. Porctilus, porc » pourceau , ani- 
mal domestique , à pied fourcnu , qui ne ru< 
nitne pu ; sale » mal-propre } glouton » £u 
néant ; mélange de métal et de scorie. 

Cochon-d*lnde , /• m, animal domestique gros 
comme un rat , noir , iaune et Uanc. — de 
la Chine ou de Siam, ressemble enpetit au san- 
glier.*— manon , devenu sauvage^-* de mer , 
espèce de phoque, a. 

Cochonnée » <./. PorcUuu fitus, portée ^une 
truies * Cochonée. a. 

Cochonner, v. a. Fttum êdêrt, parlant de la 
truie oui rait ses petits. * faire mal » salement. 
▲• y. Cochoner. m. 

Cochonnerie » i« ^ ( pop, ) mal- propreté. * Co< 
cbonetie.R« 

(^bonnet , #• m. t. defeu ; solide à douxt faces ; 
petite boule ; but. * Cochooet.». 

Coco » #• m. Coco», fruit du cocotier » d'un 
feare de plantée de la fiimiUe des palmiers^ 
sa coque ligneuse se travaille ; cette noix 
donne une uqueur » une huile et de Ja bourre 
que l'on ûle. * Cocos, v. 

fCocombre» s, as. arbre odoriférant dé Mada- 
gascar. 

Cocon» <. m. Bomkyei» foUUàUu* coque dis 
ver à soie. 

Cocotier , », as. arbre fui produit le coco ^ de 
la hmÛte des palmiers ; le bourgeon prin< 
cipal se nomme chou , et semange ; les feuilles 
du cocotier tressées , servenc de nattes , de 
voifes » de papier ; la sciure sert à fiiïre de 
l'encra; il en découle une liqotuf ou vin de 
palmier » dont on fait de TeauMle-via ou aracfc , 
du sucre noir ; le boia sert h la construction 
des maisons et des navhes. 

fCocotab » <• m, très • petite tourtwen» du 
Mexique. 

fOcrète , j. /• Khmawtku», cenre de plantes 
pédiculairea à fleurs monopetakf » de b dW 
vision des pertonnées. 

tCoc-sigrue , s. ai . sauterelle aquatique. 

Coctîon» », f, Cocùo, dîgesûoiv des alimens ; 
cuisson ». ses effets. 

Cocu » ê* m, celui dont la femme est mlîdelle.. 

Cocuage» j.,ai. état du cocu {t.dt tOrisiom Û 

Cocuner» n a. faire quelqu'un cocu. e. 

Cocyte» s, m, fleuve des enfers. Ji. ^ dodéur 



décoction de cochcAÎlle» oJ sâuiéftgas ua-aaioalçule log^ daoi«neganioJ toéu * geiss en 4ii ;•. gfore | 4 enveloppe 



du corps. 

Codaga-paû» », m. arbre médicinal du Ma. 

labar. o. 
Code , /. m. CoiU». recueil, .cteapîlKÎon dp 

lois, d*erdonnences. 
Codécimateur , », m. qui partage let diamet 

avec un autre. ♦ Co^lécimateur. a. 
Codétenteur » ». n. détenteur avec un autre, o, 
Codljllmre » séf.t g. cornes» dans un codiciUe. 
îCodkiUant» a;^. qui a U un codscWe. 
CodiciUe , ». m CodiciUL edditiMi» disposition 

écrue ou changemem à un testament, t. de 

pratique. 
tCodie ,1./: Coiim. gem de plantes emtftoes ^ 

polypétales. ^ ' 

CodBie. s.f. t.deîe» de quadrille» (gagner ^ 

sans jouer. " 

tG)don , ».m. geve de plaatfi de la famille 

à»» solanées. 
Codonatake , ^4. % g. eeeocié daM ont dooa« 

tien. * Co-doaataire. m. 
Ccecale, aéi. (veine) qui porte le sang an 

rameau mésentérique. G. 
Caecum , a. m. le premier des gros inteftins. 
^^î?^?î!?^• *• *"• <!"«««'♦< connue qui multiplie. 
V' Coefficmnt. A.. Coefficient. A. 6. c. y. 
Coégal. e , ady. entièrea^nt égal avec un autre, 

c.6.*(>^gal.e.R. 
tCœlicole, a. ûéj. % g. qui idore le dtl et les 

astres. 
Coemptson r '. /. achat récforoque. 
Coendou , 1. m. annuel hénssé de ptqoehf , car« 

nassier, dTAflAérique. i« 
tCetnologie, t. f, consultation de médecîns. 
Coercible, a^f.ag.qui peut être contraint, a. 

CoCTciUf.ye,«<//.^iate pouvoir de contraindre. 

* Coercitif. B. 

Coercidon » s. f. pouvoir» action de contraindre. 

* Coëroaon. a. 
Coûtât» a. m. pays dont la souveraineté est 

pamgée. 
tCoète » t,f. chantiert sur lesquelt- on déposo 

la glace en sortant du four. 
Coçtenel le . edf. étemel avec un autre , t. 

de htur. */ Coéteineie. a. 
Ccrat , », m. Cor. muscle ereux qui imprime le 

mouvennent au sang ; ame; prindpe de la vie ; 

tncUnation de Pâme; estomac; courage; af* 
, fection ; aûiieus antérieur ; force, vigueur s 

( mon ), c de tendresste; étoile; carte ; co^ 

quHUgej bijou^, etc.*-.debauf . fruit du 

corossolser. — coquille, genre de coquillages 

bivalves» qfni ont la vraie forme d'un coeur. 

— unis , /. m, pi, groupe mamelonné de deux 

animauB marin» q^ ressemblent i deux coeurs 

réunis. —- ce qui a la forme d'un cœur, t. 

d'arts. K. 
Cbeur(par), «dr. ( <«^r ) de mémoire ; ( de - 

bon coeur ) volontiers; ( à contre cœur ) 

malgré S014- 
Coexssunce, », f. existence dans le même temps , 

t. de théol. G. * Co-eaistence. c. 
Co-évique , /. ai.révlque avec un autre, o. 
Coexister, y. m, exister dans le même tempe 

^•un autre, t. de théol. G. * Co-exister. c. 
Cofin » s, ». Cophimu». petit panier d'osier, c. 

V. c * Cofio. a. 
Coffine , », /. edf; ( ardobe } voûté. 6. c. y. 
Coftner ( se ) » ir. r. t. de >vdhi. se friser; r. 

do^menuisler» se courber» se voûtes. 6. c. 

* Cofiner. ». a» Cnisriner. a.- 
Cbfie» a. m. j^m, meuble à couvercle pour 

serrer; capadté d'un corps, etc. t. d'ans et 



Digitized by 



(Google 



C9^> 



C O I F 



G O L C 



osseuse , fins nageoires sous le ventre , dents s'entêter de. * ,ou Coeffer. 4. Coèffer. c, 

cylindriques. ■••Cofre.R. I Coiffer, g. Coëfer. r. 

Coffre-fort , t, w. coffre pour serrer l'argent. Coiffeur, se ,. s, Concinn^tor, celui , celle qui 

« Cofre fort. R* 1 coiffe. * ou Coefïeur. A. Coèffeur. c. Coiffeur, 

Coffrer, y. «. fré. e, p, {familier ) mettre dans' G. Coêfeur. r. 

un coffre, eiupùon. * Cofrer. r. Coiffure , *. f. Integumeneum. couverture; or- 

Cof!ret,i. m. -rfrcu /tf. petit cofïfe.*Cofret.R. I nement de tête; manière de l'orner. * on 



Çotfretier,\r. faiseur de coffres. * Cofreiier. r 
Cogitation , s,f. médication. Moktmcne. 
Cognasse , s. m. fruit , coin sauvage. 



Coeffure. ii,Coêf!ure .c.Coiffure.G.Coëfure.R . 
tCoignages , s, m, pi, portion de la maçonnerie 
dSio fourneau de forges, 



Çocnas^if c^ *. m. gros arbre qui porte les coins , fCoille , s. f, tabac en poudre tamisé* 

ou genre du poirier, tronc tortu, noueux. Coin, $• ni, angle; poction de loçis; réduit; 
" * -^- outil pour fendre ; r, d'arts et métiers. * Cy</o- 



feuiTles blaodiâtres ^ cotoneuses. * Coignas- 

sier ou Coignier. r* t. 
Cognât » s, m. parent ; allié par les femmes* 
Cogitation* ufi Cogfuuio» patentée. 
Cognatique , adj,xg, de la cognation.G. c. v. 
Cognée , s/f»Suuris» outil de fer pour fendre , 

trancher. 
Cogne-fétu, #« m» qutsc donne beaucoup de 

peine pour ne rien faire. 
Cogoer, V, «w «. Tunderc, gné. e , p* frapper 

pour enfoncer ; heurter ; battre. ( se ) , i^ r. 

se heurter o«ntre. 
Cognet , #. m. r61e de tabac en c6ne. 6. t* 
fCogneux , i. aa. outil de fondeur pour frapper 

le sable à moule* 
Cognitif. ve , adj, s. m, ( être , #• m. ) capable 

de connoître les obiets, les choses, k. 
Cognition, j./. faculté de connoître. K. 
Cogaoir , j* m, outil d'imprimeur pour mouvoir 

ies coins, c. * Coignoir. r. Décoignoir. G. y, 
tCognomer ,,v»a^ surnommer quelqu'un. 
tCograîn » «• m* gcatn arrêté à la filière , c. de 

métier* 
Cohabiution » i. /^ étac des époux vivant en< 
^ semble* 

(àohabicer , v* «• té. e , p, vivre comme époux* 
fCohercion, s. f, droit de punir. 
Cohércuimeot , Mdv* avec cohérence, v. 
Cohérence , s»f, liaison entre les parties; co 

hésion. 
fCohérent. e , adj. (pétiole) qui s'empatie sur 

la tige. * se dit des patties d'un tout lié entre 

elles. B. 
Cohéritier, ère , #. Cohgres, héritier avec un 

autre. */. Cohéritière, r. 
Cohésion , i. /. adhérence ; force qui unît les 

corps. 
Cohier , i. m, espèce de chêne* G. c. y, 
Cohobation, #./. distillation réitérée. 
Çohob^ , y* «. bé. e , f • distiller pUisteurs 

fois. G. c. 
Cohorte , s» /• Cohors» troupe de gens armés 

ou non ; corps d'infanterie romaine. * pL 

troupes B. 
Cohue , #* /• assemblée tumultueuse ; petite 

justice. 
tCoh^rne , #. m* arbre d'Amérique à feuilles de 

laurier. 
Coi. Coie , adv. tranquille « calme , paisible. 

* adj, G. c. R* RR. co. adj. Coi. Coite, v. a. 
tÇoï » ^ m* bois pour vider et nettoyer le 

marais salant. 
fCoiaux • 'f . m* pL pièces de bois au pied des 

chevrons d'un comble. 
fCoïer , s, m, pièce de bob qui va du poinçon à 

l'arbalétrier. 
Coiffe , s,f, Capiiis ugmcn, couverture de tête; 

membfane ; t. de hoc calice ; filet évasé . em- 
manché y à jurandes mailles. . * Coêre* r 

Coêffe. c. Coiffe. 6. .Coiffe ou Coeffa. a. 
Coiffer , V. «. Cômam eoncin^art, lé* e , p. 

couvrir » orner la tête ; arranger les cheveux ; 

t. de mar. se dit de la voile qui se colle contre 

ko^i C'e)i v«r«sec9UYriri s'orner la tête; 



n<um malum» fruit du coignassier » astringent ; 
on en fait le cotignac , des liqueurs , un sirop 
acide , bon pour l'hémorragie , les diarrhées. 

* voyez Coing, r. a. meuble qui remplît un 
coin de chambre ; fer gravé pour frapper 
la monnoie ; t. de manège, angle de la volte ; 
t. de maréchal, dents ; t. de fauconnier, côte de 
la queue, b. tresse de faux cheveux ; 1 1*. casse 
du trictrac", y. 

fCointer ou Coinser , v. «. é. e , p, mettre des 

coins, t. de marine. 
Coïncidence , s,f, état de choses coïncidentes. 

* Coïncidence. CO. rr. 

Coïncident, e , adj, <{m tombe au même point. 

* Coincident. e. co. rr. 

Coïncider , a. n, dé. e , p. s'ajuster l'un sur 
l'autre ; arriver en même temps* * Coïnci- 
der* co. rr. 

Coïndicans , adj, m, pL ( signes ) qui con- 
courent avec les signes de la maladie , t. de 
médecine. 

Côïndication , i. /. connoissance de signes qui 
autorisent l'indication qu'on a prise* * con- 
currence des signes coïndicans. y. 

tCoïnmiination , m, f, action de polluer^ de 
souiller , de diffamer. 

fCoïnquiné, ëdj, pollué, souillé, diffamé. 

Coint. te , adj, prévenant , aflEable. Aoman 

DS LA ROSK* 

tCointerie , s, f, afféterie ; manières élégantes 

et recherchées ( vûas )* 
fCointie, /. /. agrément; élégance; grâces ; 

coût {vieux), 
Cointise , s f, gentillesse ; mignardise ; parure 

galante, sarazin. 
fC^intiser , v,p, ( se ) s'ajuster , se parer comme 

une coquette ( vûifjr ). 
Coïon, j* m. {familier) poltron, lâche; ser- 

vilc ( bas ). 
Coïonncr , y. tf • né. e , ( familier ) traiter en 

coïon ; se mocjuer* * v. «. dire des coïon- 

neries. y. Coïoner. r. 
Cotonnerie •s,f,{ familier ) bassesse de cœur ; 

lâcheté ; sottise ; imperdnence ; badinerie ; 

raillerie. * Coïonerie. r. 
Coït, i. m. Coïtus, accouplement des sexes. 
Coite , s. m, Culcita^ ( vieus ) lit. R. * voyez 

Couette. A* 
ICoïtion , #./. jonaîon de plusieurs pour une 

même action. 
Col, *,m,Collum, ou Cou, partie qui unît la 

tête aux épaules ; canal ; passage ; goulot ; 

sorte de' cravate. 
Colachon, i. m, instrument de musique, sorte 

de luth. 
Colao • s» m, ministre d'état chinois, y. 
Colaphiser , v. a, se. e, p. souffleter* c. o. r. 
Colarin , s, m* t. d'archit. frise du chapiteau de 

la colonne toscane et dorique. 
Colaiure, s, f, filtration ; liqueur filtrée. 
fColchicon , s. m, bulbe sauvage dont le lait 

est un poison. 
Colchique» i« m, Ç^lchicum. Tue chien , pknte 



C O L L 

à oignons ; elle sort de terre sous la forme 
de quatre tuyaux blanchâtres qui s'épanouissent 
en fleurs liliacées ; la racine est un poison 
intérieurement; extérieurement, elle est spé* 
cifique contre la peste; puissant diurétique; 
guérit l'hydropisie. 

Colcotar , s, m. résidu de l'huile de vitriol. — 
fossile ou Calchites. CaUhitis. terre dure» 
rouge • styprique , vttriolique , martiale ; dé- 
composirion de* pyrites sulfureuses; astrin- 
gent , entre dans la thériaque* 

fColenicui ; i. m. espèce de tétras de la gros* 
seur d'une caille, voyei Colenicul. 

fColenicul , j. m* caille de la Louisiane. 

Coléoptères, s. m, pi, Eleutherata, classe des 
insectes â étuis , ou ailes couvertes de four- 
reaux, ovipares* 

Colera-motbus , s, m. t. de médecine , Trou}S^ 
galant ; épanchement de bile. * Choléra* 
morbus. R. 

Colère , e,f. Ira, ire ; violente émotion de l'ame 
offensée ; mouvement impétueux ; initatton 
causée par une offense , un c^up. adj, sujet 
à la colère. * Colère, r. 

Coleret , s, m. t. de mar* filet étroit par les 
bouts, y. G* 

fColerettes, e.fpL courrines volantes, t. ii 
pêche. 

fColeripe, #. m. liqueur corrosîve pour éprou- 
ver les métaux. 

Colérique , adj. i g, Irritahilis» enclin i U 
colère. * Coleriaue. rr. 

fCoIetans , s, m. /7/.iranciscains réformés. 

Colères , /./. pi, toiles de Hollande. 6. v. 

Colétite , s. m. t. de chimie , liqueur prépara* 
de la partie corrosive des métaux pour éprou- 
ver l'or. * ou Coléritum. G* 

Colia , s, m, poisson de mer qui ressemble 
beaucoup au maquereau. 

CoKart, #• m. poisson, espèce de raie cendrée 

Colibri , t, m. très-petit oiseau ; petit homme 
frivole. * Pofythmus, genre de petits oiseaui 
d'Amérique , qui ne diffèrent des oiseaux 
mouches , que par un bec courbé en axe, ei 
plus alongé; tous paroissent des pierrerîei 
vfvintes. 

Colifichet , s. m, Nutét, babiole ; omemens my 
quins ; pièce de bâris de parquet, pi* t <îe 
monnoie, instrument pour écouaner. 

Colimaçon, voyez Limaçon. A. 

Colimb, Colimbe, Colin, t, m, Çolimhus,t>h 
seau aquatique, plongeur, de France, a. 

fColin , s, m, ou Morue noire , poisson du gciie 
du gade. 

Colin-maillard , s, m. jeu les yeux bandés. 

Colin - tampon , #» m* son du tambour des 
Suisses. G. y* 

fColinil , s, m, plante d'Amérique. 

fColiou, s, m, oiseaux d'Amérique, delà grov 
seur du pinson, qui ont i « queue de-jx 
plumes plus longues «pie les autres. 

Colique , s, f, Colum, maladie qui cause des 
tranchées.* coquille do genre des porcelaines. 
adj, ^ g, du colon. B* 

Colir ou Coli , i* m. censeur universel en Chine. 

Colisée , 5* m. Amphitheatrum, amphiiéâtre k 
Rome. 

Collabcscence , s, f, affaissement. R. y. 

Collaborateur, trîce i s, qui travaille de concert 
avec un autre* 

tCollaçe, s, m, dernière préparation dupipief» 

Collataire , 5. m. à qui on a conféré. A. v. 

Collatéral, e , adj, hors de U liçne directe, s, 
parent; Cpoint) entre deux points cardinaux. 

Collateur , f, jw. ColUtor» qui a droit de con- 
fércrc 

CoJlatii'* 



Digitized by 



Google 



(93) 



C O L L 

Collatif. ve » aâj. oui se confère. 
Collaiion , s,f, Col/aùo. droïi, action de con- 
férer; repas léger, * Colation. ce. 
CoUationner , v. a, né. e, p, conférer, vérifier. 
f, n. faire collation. * CoUationer. a. G. Cola- 
tionoer, faire un repas. G. c. 
ColUu4er » v. a. dé. e , ^. louer avec. y. 
Colle, $, m, Gluun, roauère tenace pour coller, 
bourde, menterie. ipopuL) — animale ou 
végétale. • — de poisson, voyez Esturgeon, 
dessiccative » incarnative» anodine , émoi- 
liante , sert pour éclaircir les liqueurs. — à 
bpuche ou de Poisson* B. 
Collecte, s.f. Co/l<4t4t, levée de deniers ; orai 

son avant l'épitre. 
Collecteur, s, m. Coaetor, qui recueille les 
impostions. * instrument pour recueillir et 
condenser Télectricité. B. 
Collectif, ve, adj, Collutivus. qui présente 

Hdée d*un tout. 
Collection, x. /. CoUcctancû» recueil » compi- 
lation. 
Collectivement , adv. Conglohatim, dans un 

sens collectif. 
Collég^taire , s. m. qui a part aux legs. * Co 

léfataiie. A. co. Co-légataire. r. c. c. 
Collège, s, ffl. ColUgium. compagnie de per- 
sonnes de même ugnité; lieu destiné pour 
enseigner les sciences. 
ColW^.e, adj, d'un chapitre, de collège.* Col 

légwte , s.f. V. 
tColIégiat , s. m, boursier dans un collège. 
Collègue , s, m, CoUcga. confrère ; compagnon 
ea dignité, en fonction. * Collègue. A. v. 
Collègue, tu 
fCoIlemenc , s. m. des paupières , t. de mé 

decine. 

CoUer , 9, €, Glutinart. lé. • , p, faire tenir 

avec de la colle , enduire de colle \ placer 

contre. ( se ) , v. r. s'attacher par la colle ; se 

îoindve ; s*adapter« 

Coilerage , s.m, droit sur le vin. * Collérage. rr, 

tColleret , «• m. filet de pèche que deux hommes 

traînent. 
Collerette, s.f. sorte de collet de linge; t. de 
bot. enveloppe pro^ e aux fieurs en ombelle, 
• Collerete. r. 
Collet, s,m, Amictms. vêtement autour du col. 
(petit) , petit abbé; lacs ; petit filet; petite 
couronne ; t. d'arts et métiers ; t. de bot. 
pied de U plante à l'insertion de la racine. 
Colleté, e , adj, t. de blas. avec un collier. 
Colleter, v« «• Lvetari complexu. té. e, p, 
prendre ad collet. ( te ) , v,r,%t battre, v. n. 
tendre des collets. 
ColleteuT , s, m. qui tend des collets. G. 
CoHetier , s, m. faiseur de collets, g. 
Colledn, s, m. Thorax, pourpoint sans manches. 
tColIetiqae , adj. s. a g, CoUcticum, aggluti- 
nant, s, m, médicament qui réunit les plaies. 
Colleur , s. ««.qui colle , t. de métiers. G. c. v. 
ColUer, #• m* Tor^tt^. ornement ; cercle autour 
du col ; chaîne pour le col , etc. partie du 
hamois ; t. d'arts et métiers. * serpent du 
j*. genre , à trois poinu bleus sur le col. B. 
tu>lliere , s, f, perche qui sert de fondement 

aux trains et bois. 
Colliger, f. 4. Colligtre. gé. e, p, {vitux) 

faire des recueils. ^ 
fCoUinaation , s, f. ligne par laquelle on vise à 

un objet par les pinoules d'un graphométre. 
Colline , s. /. Collis, éminence de terre ordi- 

oairement labourables 
fCollxosone • s, f, CoIUnsonU, genre de plantes 

d'ornement , ae la famille des labiées. 
Colltquatif. ve, adj. qui résout ou est résout 
Panic L Dictionn. Univ. 



C O L O 

en liqueur, t. de médecine. G. C * qui indique 
la décomposition du san|. v. 

Colliquation , s.f, résolution, décomposition 
du sang. 

Collision , s.f, CoUisus. choc de deux corps. 

tCollitigants , adj, m. pi. ceux qui plaident l'un 
contre Tautre. 

fCollobe , j. /. tunique antique des moines 
d'Egypte. 

Collocasie, s.^. CoUocasia, Arum, plante. * Co- 
locasie , pied de veau. R. 

Collocation, s.f. action de ranger les créan 
ciers. 

Colloque, ». m. CoUoquium. entretien entre 
deux ou plusieurs. 

Cotloquer , v. a. CoUoquare. que. e, f • ranger 
les créanciers. 

fColludant , adj. qui prend part à une collusion, 
une fourberie. 

Colluder , v. n, Colludcrt. dé. e , p, tromper 
un tiers. 

fCollumelle , i. / t* de boU axe vertical de 
quelque fruit* 

fCollumellé. e , adj, pourvti d'une collumelle, 

Collusion , s, f, Collusio. action de colluder* 

Collusoire, adj. ig, fait par collusion. 

Collusoirement , adr. par collusion* 

fCollutoire , s, m liqueur pour laver la bouche. 

Collyre , s. m. Collyrium, remède extérieur 
pour les yeux. 

fColIyridicn , /. m« hérétique adorateur supers 
titieux de la Vierge. 

fCollytique , adj. s, a g. agjlutînatif. 

Colnud, T. m. oiseau de Cayenne , du genre 
du cotinza, la tète noir de velours, col 
nu , bec blanc , pieds noirs, plumage noir. 

'{'Colocasie , s, /. plante étrangère qui res« 
semble à l'arum ; la racine se mange* 

t Colombage y s.m, rang de solives , 4 plomb, 

Colombe, s.f, Colomba, femelle du pigeon; 
e pèce particulière de pigeon ; constellation 
méridionale. * t. de tonnelier, varlope en 
forme de banc ; t. de charp. solive placée à 
plomb. B. 

Colombeau , s. m, pigeon. R. . 

tColombclle, /. /. jeune colombe {vUux),x., 
d'imprim. filet; mollusque céphalé, gastéro- 
pode , à coquille ovale. 

Colombier, s. m, Colomhariumé pigeonnier. 
* pL t. d'imprim. trop grands espaces ; sorte 
de papier ; t. de charp. pièce pour mettre un 
navire 4 l'eau ; espèce d'sçores, t de mar. b. 

Colombin , j* m. pierre «ninérale tirée du 
plomb. 

Colombin. e, adj. couleur gorge -de-pigeon. 
G. c. V. * s, m. bassi» de la fritte , t* de 
faïencier, b. 

fColombioe, s.f. Surcus colomhlnum, fiente de 
pigeon. * adj. ( douceur , etc. ) de la co- 
lombe. CKARON. 

fColomnée , s.f. Columnea. genre de plantes 
personnées , exotiques. 

Côlon, j. m. Colon, le i*. des gros intestins. 

Colon, s. m, Colonus, cultivateur des colo- 
nies. 

Colonage , s. m. exploitation d'un colon, r. 

tColonaille, /./. montant, t. de vannier. 

Colonel , s. ai. Chilianus. qui commande un ré- 
giment. 

Colonel. le, adj. s, Primipil^s. i'*« compa- 
gnie. * /. Colonele. r. 

Colonial, e, ad/, des colonies, ittpuv^)G.c. 

Colonie, /. /. Colonia. peuplade d'émigrés, 
leur pays. 

Colonisation , s. f. action de coloniser, c* 

ColonUur, v« «• ét^bltf UAtcoIome. g» ?• 



C O M B 

Colonnade , s, /. PcrystUium. rangée de co» 

lonnes. 
Colonne , s. f. Columna. pilier rond ; appui; 

soutien* {figuré) son effigie , t. d'arts et 

métiers ; division d'une armée en ligne; 

maçse de fluide en forme de cylindre. 
Colophane , /. /. Tercbintina. sorte de résine* 

* Colophône. r* 
fColoquinelIe , s.f. fausse coloquinte. 
Coloquinte , s.f. ColocynthU. citrouille , plante 

cucuméracée , i tige rampante , fruit spbé- 

rique , purge violemment ; bonne dans l'apo« 

pléxie ; le meilleur vermi^ge. 
Colorant, e, adj. qui colore. 
Colorer , v, a, Colorart. ré. e , ^. donner de 

la couleur ; donner une belle apparence. 
Colorier, r. a. Colora inductre. rié* e, f. 

les couleurs. 
Coloris, s. m. Harmoge. mélange , fonte der 

couleurs ; manière de les employer* 
Colorisation , s, f. changement de couleurs, g. 

V. * forme de la vision. K, 
Coloriste , j. n. Peritus nccttndi colorer, qui 

entend bien le coloris. 
Colossal* e , adj. Colosseus. de grandeur dénier 

surée. 
Colosse , s. m. Colossu». homme ou statue 

gigantesque* 
fColostration , s.f, Co/oiSr^ria* indigestion de 

lait, decolostre. 
Colostre, s. m, Colountm, premier lait des 

femmes ; maladie qu'il cause. 
Colportage , /. m. emploi , fonction de coU 

Sorteur. 
porter, v. a. Qestaru té. e, f. porter 
çà et là pour vendre. 

Colponeur , *, m, Propola, qui porte de côté 
et d'autre pour vendre. * /. Colporteuse^ r. 

Colti, s, m. petit retranchement; petit cabi- 
net ; t. de mar. g. * ou Coldc. G. v. Col- 
tie. R* 

fColubrin , s. m. serpent du 4*. genre , pana- 
ché de blanc et de roux. 

tColubrine , s.f, espèce de pierre ollaire; ser- 
pentaire de Virginie. 

Columella , s. f axe intérieur d'une coquille. G. 

tColuranifère , adj. % g. malvacées. 

Colure, *. /. Co/arûr, cercle qui coupe l'équa- 
teur à angles droits. 

tColuvrine de Virginie , s.f Phtoloehia. es- 
pèce d'aristoloche ; la racine est un puissant 
alcxipharmaque. 

Colybes , s. m, pi, pâte de légume et de 
grains ; offrandes de froment et de légumes 
cuits, c. G. V. 

fColydin , /, m, ^l. Colydium. insectes coléop- 
tères , très-petits , vivant dans leboi^. 

Colza ou Colsa , *. m. pL Brassica campcstris» 
espèce de chou sauvage très-utile , cultivé 
en Flandre ; on fait de 1 huile de sa graine ; 
les graii^s dont elle a éré exprimée nour- 
rissent les bestiaux. * Colzat. c, g* 

Coma , s. m. maladie soporeuse. 

f Comandise , /./. dépôt ( vUux ). 

Comateux, se , a.ij, Comatodes. qui produit ou 
annonce le conui. 

Combat , /. m, Ctrtamen, action de combattre ; 
état d'agiution ; lutte ; opposttioa ; dis- 
pute; jeux publics» 

Combattable , adf, a g. qui peut être com- 
battu. V. 

Combattant , s. m. Pugnator, soldat à l'armée ; 
tenant d'un tournois; paon de mer.*Com- 
bataiit. R. 

Combattre , y* a, Certare, tu. e, p. attaquer ou 
se défeadre i lutter ; résister à* * C lombaire* r. 



Digitized 



^yGoogk 



(94) 



C O M I 

Combe , «• m. mesure de grains en Angleterre 

♦ s, f, vallée , grotte ( vieua ). B. 
Combien » adv. dt quantité. Quantum, 
Combien ( le) , *. m, le prix de. {famii,) 
Combien qae, conj, Quamvis, encore que 

bien que. 
Combinaison, s,f, Compositio. disposition de 

choses d'après un plan; union intime des par 

ties , t. de chimie. 
Combinatoire , s, f. art de comparer, v. 
Combiné , i. m. mélange , composition , t« de 

chimie. G, c. ^ 

Combiner, y. a, Disponen, né. e. p, dispo 

ser deux à deux ; arranger d'après un plan ; 

mélanger « t. de chimie. 
Comble , i. m. ce qui dépasse une mesure , un 

Tase plein ; fiaîte ; surcroir* 
Comble ( mesure) , adj. i g. bien remplie ; 

t. de blas. ( chet ) rétréci -, t. de manège ( sole) 

arrondie. 
Conibleau , #. m. cordage pour le canon, c. ' ou 

Comblan. G. v. 
Comblement, /• m. acnondecombler. a.y. 
Combler, v. «• Cumu/are* blé. e, p. remplir 

par- dessus les bords i remplir un creux , un 

Tide. 
Comblete , s, f. fente du pied du cerf. * Com- 

blète. A. Comblette. c, G. co. 
Comboureeois , s, m. co- propriétaire d'un na- 

vire ; dignité en Suisse. G. y. * Co-bour- 

é;eois. r. 
ombrée elle , #./. le dos qu'on tend è quel- 
qu'un pour l'aider à monter. 

Combrière , s, f, filet pour les thons. * Com- 
brîere. r. Çombiere. rr. 

Combuger , v. a, gé. e , p. ( des futailles ) 
les remplir d'eau pour les imbiber. 

Combustible • adj, 2 g. disposé à brûler. * s. 
tout ce qui sert à entretenir le feu. {now 
veau ). B. . , 

Combustion , s, f, action de brûler entièrement. 
{figuré plus usité) * Rerum perturbatio, grand 
desordre. * combinaison de l'oxigène avec 
le corps combustible, b. 

Comédie , s, f, Contéidia, pièce de théâtre qui 
peint la vie privée; pièce de théâtre ; théâtre ; 
action plaisante ; feinte i arc de composer des 
comédies. 

Comédien, ne , #• Comadus, qui joue la comé- 
die ; hypocrite qui affecte des sentimens qu'il 
n'a pas. * /. Comédiene. R. 

Comessation , s.f, débauche, v. * festin. B. 

Comestible, adj, Edulis. bon à manger. pL 
vivres. A. v. co. 

Comète , s, f. Cometa, corps sphérique . cru 
«oKde» opaque, de Ta nature des planètes, 
lumineux par réflexion , suivie d'une <{ueue 
lumineuse, et qui s'écarte de récliptique; 
étoile ; fusiée volante à queue ; jeu i ruban. 
""Comète, r* 

Cometé. e, adj» t. de blason, avec défrayons 
ondoyant. * Comété. a. rr. 

fCométites , s. f. pL astroïtes fossiles et i étoiles 
chevelues. 

fCométographie , s, f, traité sur les comètes 

Comices , #• m. pi* assemblées du peuple ro- 
main ; lieu de leur assemblée. 

Cominge, s, m. sorte de grosse bombe. 

Comique , adj. i g. Comicus, de la comédie ; 
plaisant , risible. s. m. genre ; style ; acteur 
comique. 

Comiquement , adv. Comice, d'une manière co- 
mique. 

Comirs, #. m» />/. espèce de farceurs, v. 

Comité, s, m. Rtmigum prmfccuu, officiers, 
fh'iourae des galèrett Rcmiga^ 



C O M M 

Comité , #. m. assemblée de gens commis pour.. 

Comirial. e , a^, épileptique ( mal )• r. 

Comitive, adj, f, noblesse. R. 

Comma, 1. m. deux points (: ) ; t. de mn 
sique ; petit-que , t. d'impr. oiseau d'Afrique 
4 cou vert , aile rouge, queue noire. 

Command , s, m, celui qui jk chargé un autre 
d'acheter pour lui. al. 

Commandant, e , «. Pritfectus^ qui commande 
des troupes. 

Commande , i. f. Jussut, ouvrage , chose or- 
donnée. * commission pour négocier , ache* 
ter. A. 

Commandement, 5. m, Praeeptum, ordre du 
commandant i pouvoir de commander ; loi , 
précepte; exploit. 

Commander , v. a, Imperare» dé. e , p, pres< 
cri-e , ordonner ; être chef; conduire ; avoir 
l'autorité , le pouvoir ; gouverner ; domi- 
ner sur. 

Commanderic , s» /. bénéfice affecté à un ordre 
militaiie. 

Commandeur, s, m. Commendator, chevalier 
pourvu d'un bénéfice. * oiseau de l'Amé- 
rique , du genre du troupiale , gros comme 
un merle , noir lustré , rouge , cramoisi 
sur l'aile ; vit d'insectes et de fruits ; chef 
des nègres. B. 

Commanditaire , «. m. qui a une commandite. 
' Commenditaire. r. 

Commandite , 5. f, société de commerce dans 
laquelle l'un donne son industrie , l'autre une 
somme de. * Commendite. r. 

Comme , adv, de comparaison, eonj» Ut, de 
même que ; ainsi que ; par exemple ; pres- 
que ; à cause que ; en quelque sorte ; lors- 
que; puisque. 

Commeline, s»f. Commelina, genre de plante 
exotique , unilobée , de la famille des joncs 

Commémoraison ou Commémoration ,j. f, Men- 
tio, mémoire ; mention ; souvenir de \ t. de 
liturgie. 

Commémoratif. ve. adj, qui rappelle le sou- 
venir. 

Commençant, re, s, EUmentarius, qui com< 
mence ; qui est aux premiers élémens d'un 
art. 

Commencement , s, m. Principium, première 
partie ; cause première ; premier temps ; 
principe. pL premières leçons. 

Commencement ( au ) , adv. dans le premier 
temps. 

Commencer , y. a. Ineipere, ce. e , p. don 
ner commencement à; être au commence- 
ment; faire ce qui doit être fait d'abord, 
V. impers, n. prendre commencement. 

Commendataire , adj. m. ( abbé ) qui possède 
en commende. * Çommandataire. 6. 

Commende , s. f, titre dhin bénéfice donné à 
un ecclésiastique séculier. * Commande. G. 

Commensal , adj, m. Convieton Commensaux , 
pi. qui mange à ta même table ; domestiques 
du roi nourris par lui. 

Commeosalité , s, f. droit des commensaux 

Commensurabilité , s. /. rapport entre deux 
grandeurs qui ont une mesure commune. 

Commensurable , adj» 1 g. de deux grandeurs 
en rappon, ou qui ont une mesure com- 
mune. 

tCommeniuratîon , s» /. action de mesurer deux 
choses ensemble. 

Comment , adv. interrog. Quomodè, de quelle 
sorte , de quelle manière ; pourquoi. 

Commentaire , s. m. Commentarius, interpré- 
tation ; addition ; éclaircissement, pi, bif- 
toirei mémoires hiitoriquef» 



C O M M 

Conunentateur , s» m. Inurpret, qui fait ua 
commentaire. */. commentatrice, c. G. 

Commenter, v. a. n, Explanare. té. e , p. fUrt 
un commentaire ; ajouter à un récit ; tourner 
en mauvaise part. 

Commer, v. n. {familier) foire des compa- 
raisons. 

Commérage , /. m. propos ; conduite de com 
mère. G. y. 

Commerçable, adj. qui peut être commercé. 

Commerçant, e , adj, s, m, Negociator, qui 
commerce , qui trafique en gros. 

Commerce, s, m. Commereium, négoce; tra- 
fic ; fréquentation ; corresi>ondance ; société. 

Commercer , y. n. Negotiari» ce. e , p, tnfi* 
quer, négocier. 

Commercial, e , adj, du commerce. A. 

Commère, s. f, qui tient ou a tenu sur lo 
fonts ; femme curieuse et bavarde ; ( bonne ) 
maîtresse femme ; femme hardie , rusée. 

* Commère, r. 

fCommesture, s* m. inoculation par lemoyea 
des alimens. 

tCommettage , s. m. art de réunir plusieurs 
fils en les tortillant. 

Commettant, j. m. qui a confié ses intérêts â 
quelqu'un. 

Commettre, v. a, Committere.nAs, $t,p,aàj^ 
faire ( une faute ) ; employer ; confier ; 
compromettre ; exposer ; brouiller. * réunir 
plusieurs fils en les tortillant. B. ( se ) , v. r. 
s'exposer è ; se mesurer avec. 

fCommigration , s, /. voy. Transmigration. 

Commination, s» f, figure de rhétorique, poot 
intimider, G. v. 

Comminatoire , adj» a g, qui contient une me- 
nace. 

Comminer , y. n, menacer; censurer. y. r. 

ÎComminution , s» /. action , an de concasser, 
ommis, s, m» Prmpositus, aide subalterne ; 

employé. 
Commise , s» f» confiscation d'un fief , t. de 

féodalité. 
Commisération, i« /. Commiseratio» pitié, 

compassion. 
Commissaire , s» m» Recuptraeor, commis par 

un supérieur. 
Commission , s. /. action , faute , chose com> 

mise ; action ; charge ; emploi ; commande* 

ment. Mandatum, 
Commissionnaire, s. m. Institor» qui trafique 

par conamission; qui fait des commîssieos. 

* Commissionaire. r. 

Commissoire , a^, t. de prat. dont finexécn- 
tionannulle un contrat, c.co.y. rr. 

Commissure , ^ j» jonction des parties , U 
d'anatomie, 

fCommittam. te , adj» s» ig» qui envoie des 
ministres. 

Committimus, s. m» (lettres de) , qai attri- 
buent des causes à un tribunal , t. de prat. 

Committitur ,s. m» ordonnance pour coauneare 
un ranporteuv, t. de prat. 

Commodat , s» m» prêt gratuit d'une chose qu'il 
faut rendre en nature ; prêt à usage. 

Commodataire , s,i g, qui a reçu le prêt. R. 

Commode , adj.^g» Commodus, d'un usage utik 
et facile ; trop indulgent ; relâché » sans 
gêne ; doux et aisé. 

Commode, ^./I meuble à plusieurs tiroirs. 

Commodément» adv» Commode» d'une roanièfe 
commode. 

Commodité , s, f, Commodum, chose , situa- 
tion commode ; occasion ; temps propre â ; 
voiture pour le voyage ou le transport, f /• 
aisaaces» privés d'une loaisofw 



Digitized by 



Google 



(95) 



C O MP 

CoiiMDorioa»«./. CammotU. fcconsse» ébran- 

lencnt violent* 
CoflUBuible , adg. 1. f . qui peut être chtncé. c. 
CoBOuer , v. «. C^Mmtaarê. nué* e, f • édum- 

gcr, changer. 
Connran. e » ^\ i. «• Communù, d'un usage 
ginêral ; général , universel ; ordinaire ; 

abondant ; vdggire , de peu de valeur ^ la plu- 
part; office. 
Connoo ( en ) , aiv. en société. * en-com- 
mun, c. 
ConuDunaL e , mdj, de commune, A. s. 
Coouminaliste , i. ai. membre de certaine so- 

ciàé. a. 
CosMiunauté, s. / société de personnes reli- 

gieuses ou laïques ; corps d*habitans. Com' 

muM*, biens commun entre des époui. 
Coonnnanz , s. m, pi, pâlturages communs. 
Coomune , s. f. P/eks» corps d'habitans. * leurs 

habitations. B. 
Coonunément , sdw, Vulgh. ordinairement , 

gMialeroenc. 
C9mmmts,s,f,pi, biens d'une commune ; mi- 

Iket. 
Cofonuoiaot, s, m, qui communie; en âge de 

coonamcr » t. de liturgie. 
Conmonicabilité , s.J", disposition à commu- 

tMfocr. T. 
Coniranicable ad}, a g, Coatagiosus, qui peut 

se communiquer. 
Conaonicatif. ve , adj, 2 g. FacUU édita, qui 

se communique aisément. 
Coavooication , s, f, Communicutio, action , 

noyen de communiquer , ses effets ; com- 

laerce; 6gure de rhétorique par laquelle on 

prend l'auditoire pour juge. 
Conmoaicativement , adv, v. 
Comnoaier , v* m, EuckarUtiam sumtn. ié. e, p, 

aè&inistrer. r. u. recevoir r£ucharistie. 

•a«'.o. 
Comnunion , #• /. Commumio, union dans une 

même fd; action de communier ; verset ou 

antienne. 
Commuoiquauc. e , ëdj, qui communique, c. 6 
Commoniquer » v. «• CommunUare^wé, e , f . 

rendre commun à ; faire part ne ; trans- 

■lettre ; donner communication de. v. n. avoir 

relation , commerce. ( se ) , v. r. être fa 

«nUer ; se découvrir i. 
Commutatif. ve, adj, qui peut être cbangé, 

échangé. 
ComnHKttion , «•/ Commutation changement ; 

«étaplasme. 
tConocIade » s,f. ComoeUdia, genre de plantes 

ée la (amiUe des balsamines , exotiques. 
Compacité $ s, f, qualité de ce qui est com> 

paae. 
Compact, 1. M. t. de droit; convention. G c. 
Compacte , adj» 2 g, Spissut, serré , couden- 

se ; pesant et peu poreui. 
Compagne , 1. f. Cornes, femme qui accom- 

p^ne; épouse; femelle d'oiseau. 
Compagnie , s. /. Catus. deux ou plusieurs in- 

éttiàju ; société ; corps ; troupe. 
Compagnie ( de ) , adr, ensemble. G, * de- 

conpagnle. c. 
^^oi'ipagnon , s, m. Socius, qui accompagne; 

»soaé ; égal : ( bon- ) gaillard : drôle ; ou- 

▼ricf ; fleur. 
Compagnonnage , #. m, temps que Pon est com- 
pagnon. • sociiété d'ouvriers, c. * Compa- 
gnons^. A. 
tCompau- , adj, t. de musique , ton qui en ac- 

con^ne un autre. 
Cwnpan , s, n. monnoie des Indes. O. G. v. 
Comparable « a^, 2 g, Comparahilis^ luscep- 



G O M P 



C O M P 



tible de comptiaison. 
Compara^er, v. a. (vfVssr) comparer, t. 
Comparaison , #. /. Comparatio, similitude ; 

parallèle ; action de comparer ; discours par 

lequel on compare. 
Comparaison ( en ) , adv, au prii de ; i l'égard. 

* en- comparaison, c. 

Comparant e , adj, qui comparolt. #. t de prat. 

Comparatif, ve , adj, Comparativus, de compa- 
raison. #• m, qui compare , t. de gramtnaire. 

* qui établit la comparaison » le parallèle; qui 
met en parallèle. A. al. 

Comparativement, adv. Comparative, par com- 
parauon ( didaetiaue, )• 

Comparer , v. a. jEquiparart, ré. e , p, exa- 
miner , établir les rapporu, la comparaison ; 
égaler; confronter. 

Comparoir , v. n, comparoitre en justice. 

Comparoitre » v. n. Ad judlcium adesse. se 
rendre , paroitre devant les juges. * Com- 
paraître, c. Comparu, e , p. b. 

Comparse , s, /I entrée des quadrilles ; Bgurans. 

Compartageant. e, adj, (miens) Copartagcant. r. 

Companiment ,s,m, Dimemsio. assemblage sy- 
métrique. 

Compartir, v. a, Dttcrihtre, ti.e,f. Çmus,) 
faire des compartimens. G. c. 

Compartiteur , /. m, îu|e d'avis opposé i celui 
du rapporteur , et qui partage les opinions. 

Comparuir, *, m, acte qui cenifie la compa- 
rution , t. de pratique, v. 

Comparution, «./. Ohitum tadimoniitm, action 
de comparoitre en justice. 

Compas , s, m. Cirtinus, instrument de mathé- 
matiques à deux branches mobiles ; boussole. 

Compassage , #. m« division au compas , r. de 
Cartier, co. 

Compassement , t, m, action de compassée 

Compasser , v, a, Ciniuo dtteribtn, mesurer 
au compas ( inusité ) ; bien proportionner ; 
régler, se. e , p. exact jusqu'à l'affecntion. 

* adj. o. 
Compassion , s,f, Mistratio, pitié, commisé- 
ration. 

tCompassionnaire , adj, compatissant , qui a 

compassion. 
Compauure , «. /. enclos d'une maison, «o- 

MAN DS LA ROSB. 

Compaternité, s, f, alliance spirituelle, c. * t. de 

droit , compérage. G. 
Compatibilité , #. /. Conveniemtia, qualité , 

état de ce qui est compatible } convenance ; 
, accord. 
Compatible , adj, 2 g, Sociahilis, qui peut 

compatir, convenir avec. 
Compatir, f . n. CondoUrt, être touché de com 

passion ; s'accorder avec quel^'un ; être 

compatible avec. 
Compatissant, e , adj, humain ; porté i la com- 

pa&»ion ; sensible. 
Con.patriote , s, % g, Conttrramus, qui en du 

même pays. 
fCompellcr ou Compellir, v,a, forcer, con- 
traindre ; compulser , examiner. ( vitum ), 
Compendium , s, m, abrégé. 
Compensation, â, /. Compemsatio, action de 

compenser ; dédommagement. * mécanisme 

pour remédier à l'effet de la chaleur sur le 

spiral d'une montre. B. 
Compenser , v. a, Competuan, se, t , p. adj, 

balancer ; réparer ; dédommager ; ûnt une 

compensation. 
Compéra; e, s. m, (famil,) qualité de compère. 

* compaternité. c. 
Compère, /. m. qui a tenu un enfant sur les 

iouts-, gaillard^veilU»6n,adrok.* Compercft. 



Compersonniers, t,m.pl.i, de droit , associé! 

en ménage , en biens. G. v. 
Compétent, e, adj, Computns. qui est dû, ouï 

appartient; capable; suffisant.* Compétent. 

A. R. G. CO. 

Compétemment, ad¥, d'une manière compé- 
tante; suffisamment, {inusité) * «iComoé- 
tamment. rr. *^ 

Compétence , s, f. Judicu potutas. droit d« 
connoitre, de juger de ; concurrence ; pré- 
tenuon d'égalhé. *^ 

Compéter, y. n, Pertinere, appartenir. 

Compétiteur , s. m. Competitot, concurrent, qui 
bnjjue avec un autre. ^ 

Compilateur, t. m, Etlogarius. qui compile. 

compilation, ».f,CoUtctanta,i^QMti\\ de mor- 
ceaux épars et réunis. 

Compiler, V. a, Colligtrt. lé.e, p, faire une 

. compilation. 

tCompisser , v. a, pisser par tout comme ua 
chien ( vieux ). 

Compiiales, », f. pi, fêtes en l'honneur des 
Pénates. 

Coippitalices, tf</.2^. (jeux) des fêtes com- 
pitales. 

Complaignant.e, t, Petitor, qui se plaint en 
justice. * adj, co. "^ 

Complaindre {%c),v,pers, se plaindre à quel- 
qu'un, rr, * 

Coinplainte , s, f, plainte en justice ; chanson 
plaintive, pi, lamentations. 

Complaire, v. n. Indulgere, s'accommoder, se 
conformer au goût de. (se), r.r. se plaire, 
se délecter; s'admirer. 

Complaisammeut,4i^i'. avec complaisance(iiittf .). 

Complaisance, s,f. Indulgentia. douceur d'es- 
pm ; condescendance ; satisfaction de soi- 
même, pi, amours. ♦ marques de complai- 
sance , d'affection. B. 

Complaisant, e, adj, », Indulgent, qui a de la 
complaisance. 

Complant, s, m, Plantaria, terres plantées de 
vigne ot d'arbres. 

Complanter, y. a, té.f , p, planter un com- 
plant. G. 

Complanterîe , #. /. droits sur les compbnrs. g. 

U)mpfantier, », m, t. d'agric. qui peut planter 
sur les terres d'un autre. 

Complément , /. m, Complementum, ce qui ter- 
mine , perfectionne , rend complet ; t. de 
géométrie , portion d'un arc de jo». qui 
manque i un angle. 

tComplémentaîres , adj, pi. (jours) qui com- 
plettent l'année françoise ; t. de gram. 

Complet, ète , adj, Comptetus, entier; achevé ; 
parfait ; fini. », m, complément. ♦ Complete.R, 

Compléremc^^, s, m, action de compléter. c# 
• Complèrement. T. c. C. 

Complètement , adv, d'une manière complète. 
Complètement, g. Complètement, r. 

Compléter , v, a, CompUu, té. e , p, rendre 
complet. 

Compfétif. vt , adj, qui fait ou annonce le com- 
plément; i. de grammaire. G. V. 

Complexe tf<Ç. i g, Compleetut, composé det 
1 opposé de simple. ♦ Complexe. A. c. r. 

Complexron, s, /. Constitutio, tempérament, 
consotution du corps; humeur; inclination. 
Complexion. a. g, r. 

Compléxîonné. e , adj. qui a telTe compléxfon , 
t. de méd. »Complexîoné.R. Complexion né. a. 

rCompléxionner, t.a.y, ♦former le rempé- 
rament ; donner une complexion, b. 

Complexité , *. /. qualité Ce ce qui est com- 
plexe, c. c. V. 

Complication, », f, CompUxio, coo^oofs de 



Digitized by 



Google 



( 96 ) 



C O M P 



C O N C 



choses diffërentes. comprimer, al, 

Complice , <i<//. a g. '• Conscius. qui a part au Compresse , s, /, Penicl/Ium, linge en double 

crime d'un autre. ' »ur une plaie. 

Complicité , s. /. SocUtas, participation au Compressibiliié , /./. qualité de ce qui estcom 

crime d'un autre. | pressible. 

Compliei , /././>/. Cojxrp/c/ofi««. dernière par- Compressible, Mdj, % g, qui peut être corn 

tie de l'office divin. primé. ^ 

Compliment , s, «. Gratulatio. paroles civiles , Compression , *./. Compression actiqn de com- 

obligeantes , affectueuses j éloges j cérémo-'_ pnmer, ses eftets, 



nie> i politesse. 



jComprimer , v. a. Comprimerez roé. e ,f .prcs- 



Complimcntaire , s. m, associé au nom duquel! scravec violence; resserrer 

on négocie , on opère , t. de commerce. |tComprimeur , j. i». qui comprime , oppresse. 
Complimenter, y. a. Gratuiari, té. e,p, faire Compris ( non , y ) , adv. C omprehemus, tt\U 



compliment. 
Complimenteur, se , s, qui &it trop de compli- 

mens. 
Compliqué, e , ad). Implicitus, mèl^ avec d'au 

très, embrouillé. 
Complot , i* m. Cottjuratio, mauvais dessein 

formé par plusieurs. 
Comploter , v. a, Conspirare, té. e , ^. faire 

un complot ; conspirer ; se liguer. 
Componction , s, f, Peccatorum dolor, dou- 
leurs, regrets, remords des péchés. 
Componé. e, adj, t. de blas. composé de 

carrés, o. c. v. 
Componende i./. composition sur les droits de 

Rome ; bureau pour ces droits , t. de liturgie. 
Compons, s* m. pL t. de blason, o. voyez 

Componé. 
Comportement , #. #»• conduite ; manière d'agir 

{vieux). 
Comporter » v. m. Ferre, té. e, f. permettre i 

souffrir. ( se ) r • r, %t conduire , t. de prat. 

^"®' . j ... . 

Composant, adj. t. de chimie, qui compose, v. 

Composé , i. w. Permistio. corps formé de 
parties mixtes. 

Composer, v. a, Componere. se. e, p, faire 
un tout de plusieurs parties, un ouvrage d'es- 
prit , un air ; t. d'impr, arranger les lettres ; 
V, pers, ( se ) donner un air à. son visage, r. n. 
s'accorder ; captiuler. y. récipr. prendre un air 
grave, gai, triste. 

Composeur, s. m, (ironique) qui compose, c 

Composite , adj, i g, s. Ordo mistus, ordre 
d'architecture composé de l'ionique et du co- 
rinthien ,, . . 

Compositeur , s. m. Typorum duposuor. qui 
arrange les lettres , t. d'imprimerie; qui com- 
pose en musique; (amiable — ), arbitratcur. 

Composition , *. /*. Comvontio, action de com- 
poser, ses effets ; mélange , r. d'arts et met. 
* art décomposer; thème d'écolier; arran- 
gement des lettres; exécudon de dessein; 
accommodement par des sacrifices mutuels ; 
conventions pour rendre une jûlle. ♦ jonc- 
tion de roots , comme chef-d'ocnvre, B. 

tCompost , #. «. voy. Comput. 

fComposte , *. m. science de compter les temps, 
voyez Coropuu . ^ 

Composteur , s» m, outil d'impnmeur. * com- 
positeur de manufacture de soie. b. 

Compotiteur, s. m, qui boit avec d'autres, v. 

Compote , *. /. Conditura, fruits cuits ; ra- 
goût de pigeons. * ( en—) bouilli, meunri. B. 

fCompotier , s» m. vase paur mettre les com- 
potes. 

Compréhensible , adj. i g. ComprchensibUis. 
qui peut être compris. 

Con.préhension , #. /. Comprekensio. faculté 
de comprendre; coonoissance parfaite. 

Comprendre. v.«. Complecti. pris. e,/». con- 
tenir ; renfermer en soi; faire menrion; con- 
cevoir, 

Coroprcsjif. te , adj. t. de chir. cç qui sert i 



chose à part ou non, 

Compromettre , v. a,Comprominere, mis. e, p, 
adj, exposer à des chagrins , etc. commettre. 
V. «. convenir d'arbitres. ( se ) , f. r. s'expo- 
ser inconsidérément. 

Compromis , j. m. Compromissum» soumission 
à rarbitrage. 

Compromissaire , s, m, arbitre. G. c, 

Comprotecteur,/. m. protecteur avec un autre.T. 

Comprovincial. e, adj. de la même province, r. 

Comptabilité , s, f. obligation de rendre compte 
y. * bureau dans lequel ils se reçoivent. A 
co. ordre dans les comptes. B. prononce^ 
kon. et les dérivés, 

Compuble, ad;, s. Rationarius» assujetti à 
rendre compte. 

Comptant, adj. s. m. adr^ Prasens pecunia, 
( argent ) en espèce. 

Compte, X. m. Numerus, suppuution , cal- 
cul ; profit ; rapport. * à — , en déduction, 
au bout du — , sans s'inquiéter des suites ; 

^ après tout, ady, B. 

Compte -pas, /• m, instrument.* voyez Odo- 
mètre. a. 

Compter , v. a, Numerare, té. c, p, nombrer, 
calculer ; payer ; croire , supputer ; estimer ; 
réputer; rendre compte, v. n. croire, se 
proposer ; venir à compte ; faire fonds sur. 

Compteur, «• m. qui compte , t. d'borl dé- 
tente; roue dont l'axe porte une aiguille, g. 
V. * Compteuse , s, /*. celle qui arrange les 
mains de papiers, b. 

Comptoir , s, m, Mensa. table pour compter ; 
bureau. * éublissemens européens dans les 
Indes. B. 

Compulser, r. tf. se. e, p, parcourir ua re- 
gistre, un livre. 

Compuheur, j. m, qui compulse. R. v, 

Compulsoire , s, m, ordre i un officier public 
de communiquer des pièces, t. de prat. 

fCompurgateur , s, m. témoin à décharge ; un 
de ceux qui se justifient mutuellement. 

Comput , s, m. Computum. supputation des 
temps. * ou Compost. G. 

Computiste , s, m. qui travail au compur. * of- 
ficier qui reçoit les revenus di^. sacré collège 
à Rome. B. 

Comtal. e , adj. qui appanient à un comte. G. 

Comtar, s, m, comté; ( — Vénaissin), état 
d'Avignon, y. 

Comte, sse. s. Cornes, qui possède un comté. 

Comté , s, m, Comitatus, titre d'une terre. 

fConassière; s. /• penture du gouvernail. 

Concapitaine , s. m. capitaine avec un autre. A. 

Concassé, s, m, (poivre) brisé par morceaux 

Concasser , r. a, Conurere, se. e,p, réduire 
en petits morceaux. 

Concaténation , s, f. enchaînement , liaison, 
c. c. RR. y« ** figure de rhétorique , gra- 
dation. G. 

Concave , adj, a g» Concavus, creux et rond 
en dedans. 

Concavité , s, f, Çaverna, creux rond ; cavité 



C O N C 

d'un corps ; état de ce qui est concave. 
Concéder , r. «. Concedere, dé. e . p. adj, ac- 
corder ; octroyer. 
Concélébrer, y. a, bré. e, p, célébrer coa* 

jointement. G^ 
Concentration , $, f, action de concentrer , dB 

réduire 4 un moindre volume ; ses eSiets. 
Concentrer, y. a. Ad ccatrum compeilsre, 
tré, e, p, réunir au centre, (se), v, r, 
être triste , mélancolique , méditatif. 
Concentrique , adj, ^ g. qui a le même centre. 
Concept, s, m, idée; simple vue de l'esprit. 
Conception , s, f, Comceptio, action, faculté 
de concevoir , de comprendre , ses cfiets ; 
fête des catholiques. 
Conception naire ^ s, t g. partisan de l'irnnu* 

culée conception. G. c. v. 
Concernant , prép, qui concerne ; sur; tou- 
chant. 
Concerner, v. a, Pertinere ad, né.e, p, avoir 

rapporta, regarder, appartenir. ^ 
Concert , s, m, Symphonta, harmonie de voix, 
d'instrumens ; lieu où on l'entend i union, 
bonne intelligence. 
Concert (de) , adv, unanimement* * de-con- 
cert, c. 
Concertant, e , #. qui fait sa partie dans un con- 
cert. 
Concerté, e, p, adj^ résolu ; étudié , affecté. 
Concerter, v. a. Componere, chanter, (se), 
V, r, conférer ensemble, faire un concert. 
Concerto , s, m. pièce de symphonie exécu- 
tée par un orchestre. 
Concession /./. Concessum, don , octroi ; terres 
cédées dans uae colonie % figure de rhétorioue 
par laquelle on accorde un point , pour en 
retirer un plus grand avantage. 
Concessionnaire, s, % g, qui a obtenu une con- 
cession ^ dans une colonie. * Concessio* 
naire. R. 
Concetti, s, m, pensées brillantes, mais ftusses. 
Concevable , adj, i g, qui peut se concevoir. 
fConceveibe , s,f, tonceveiba, genre de plantes 

exotiques de la famille des euphorbes. 
Concevoir, i'. a, C o nccpere, <;ii, e, p, deve- 
nir fécofrde , grosse ; entendre bien. r. o. 
comprendre . exprimer. 
Conche, s, /. réservoir des marais salans; te- 
nue ; état des vétemens. g. c. co. y. * bonne 
ou mauvaise fortune, br. 
Conchi, s, m, sorte de canelle. G. r. 
Conchile , #. adj,f, ligne courbe. G. Vmprottoa, 

conkile. 
Conchites , t, /. coquilles bivalves , fossiles , 
pétrifiées. * Conchytes. A. pronon, co^ki. 
Conchoidal. e, at^, de laconcboide. G./r^ 

nonce\ conko. 
Conchoïde, s, f, ligne courbe; pronon, conko. 
fConcholépas, s, «.mollusque céphalée, gas- 
téropoâe , à coquille univalve , ovale, pro' 
nonec\ ionko. 
Conchyle, s. m. Conehylium, poisson qui four- 
nit récarlate. G. pronon, conki. 
Conchyliologie , s, /. science qui traite des co- 
quillages, pronon, conki. 
Concierge « s, Custos, garde d'un édifice , 

d'une prison. * m, G. 
Conciergerie , s, f. Custodia, charge , loge- 
ment de concierge; prison. 
Concile , s, m, Coneilium. assemblée de pré- 
lats ; son local ; ses décrets. 
Concihable, adj, 2 g. qui peut se concilier 

avec. c. G. 
Conciliabule , s, m, ConcUiahulum, assemblée 

illéeale , ou de cens qui complotent. 
Conciliant, e, adi* propre à la conciliation. 

Conciliateur » 



Digitized by 



Google 



(97) 



C O N C 

Ceoctliateiir. trice, s, adj» Concilia tor, ^i 
concilie. 

Concnifàon , t,f, ConcUidM» action de cou-' 
cilierf concordaoce. ■ 

Concilier, y. a. CùmciliéruWi. e, p, accor- 
der ememble ce ou ceux qui étoient con-' 
mires ; acquérir \ attirer. ( se ) » p. r*%^ ga- 
gner ^ ^acouérir. 

Coocion y s, fl aisen^lée. v. 

CoDcb. e , adj, Concitus^ court , resserré* 

Concision , x. /. qualité de ce qui est concis. 

Condtoyeo. ne, s, Ciwis, citoyen d'une même 
riOc. * /. Concitoyenc. r. | 

CoDcIttutioo , #. /. appel d\in mort à grands, 
cris , et au soo de la trompette. G. ▼• 

Coocla?è , 1. m. ConcUre, assemblée de car- 
dinaux, son locaL I 

Coodaviste, s» s. qui suit un cardinal au 
condarc; 

Coiidaant. e , ûdj, Decrctorims, qui conclut , 
qui prouve. 

Coodtire, y. «• m,Concludêre. du. e. p.ter- 
aôcer; tirer une conséquence ; Caire sa de* 
iwnde $ juger. 

tCondustf. ve , Mdj» qui termine , conclut , finit. 

Çondtision , s, f. Conelusio* fin d'une afl^e . 
d'an discours ; conséquence. pL t. de prat. 
demande, mdv» enfin. 

Coocoction ou Coction , #•/. Cocdo. première 
digestion. 

Concombre , #. m'. Cueitmis, genre de plantes 
de la Cunille des cucurbitacées , rampantes , 
i nilles y fruit charnu , ^ros et long , froid , 
indigeste , donne le cornichon. — sauvage , 
la graine évacue les eaux de fhydropisie. 

Coocomitance , #• /. Concomitantia, union 
accompagnement. 

Concomitant, e» adj. Concomitant qui acoom* 
?*P^ i ( gtice ) t. dogmatique. 

CoBcordaftce, *, f, rapport; convenance; în> 
dczdela bible; accord des roots. 

Concordanciel. le , adj, qui contient des con 
cordances. c. G. * CencordantieU y. 

Concordant, e , adj. ( vers ) qui mc des mots 
communs ; t. de rhétorique, g. c. 

Concordant , #. «r. (voix ) entre la taille et la 
basse<aille, baryton , t. de musique. 

Concordat , s, m, Pacutm, transaction ; con- 
vention; accord. 

Concorde, s, fi ComcordU, union de volontés, 
de coBun ; paix. 

Koncorder, v. ». être d'accord. 

Concourir, r, s. Concurrere» ru. e, p» coo- 
pérer, agir conjointement; être en concur- 
tCDce ; se rencontrer. 

Coocotirme , s, f, drogue propre à teindre en 
ianne.G.T. 

Concours , i. m. Concursus, rencontre ; af- 
ftwnce ; actioii de concourir pour une dwre, 
un bénéfice. 

tCoacféer» v, a. faire, .créer, composer deux 
choses en même temps. ( se ) , y rie. être fait, 
^ composé en même temps ; s*umr, se congeler. 

Concret, êtê , adj, joinc ; composé ; fixé. * /*, 
Concrète, r, * 

1y>&crétation , s.f, condensation, coagulation. 

Concrétion , s. f. ConcrtUo, amas de parties en 
nasse solide. 

Concubinage , /. nn Concubinatus, commerce 
iltigidme des deux sexes. 

Coocâ>inatre , "s, m, qui a une concubine. 

Concubine , #. f. qui coBbbite avec un homipe 
nas être sa femme. * tulipe. G. 

tCoaculquer , v. « . fouler aux pieds , terrasser , 
anéantir. Rabelais. 

Concupiscence, s. f, Cupiditas, pente 9ux 
fanie L Dictions, Univ. 



C O N D 

plaisirs sensuels et illicites. 

Concupiscible, adj, i f. qui porte à désirer un 
bien. g. v. 

Concurremment , adr, Conjuncte, conjointe- 
tement , ensemble ; par concurrence. * Con< 
curemment. rr. 

Concurrence , s. f. Conttntio, prétention de 
plusieurs à la même chose. * réunion de. deux 
fêtes. B. 

Concurrent, e, s» Compctiior, qui concourt pour 

I la même chose, compétiteur. 

Concussion , t. f, Pccuiatus. exaction par lu 
supérieur ; vexation. 

Concussionnaire , m, m. Exactor, qui exerce des 
concussions.* Concussionaire. R. 

Condamnable, adj. i g, Damnanditu^minit 
d'être condamné. 

Condamnation , $. f, Damnatio» jugement qui 
condamne ; ce à quoi on est condaaané. 

Condamner , r. «• Uamnarcm né. e , p. donner 
-un jugement contre ; bUmer ; rejeter; fermer 
pour toujours. ( se ) , v, réfléchi , avouer sa 
nute. 

Condemnade , #. /• ancien jeu de cartes, r. 

tCondemnatoire , adj, qui condamne , qui en- 
traine condanmation. 

fCondensabilité, s.f, %, de phys. propriété du 
corps qui peut être condense. 

tCondensable , adj, t g, t. de phys. qui peut 
être condensé. 

tCondensateur, s, st. machine pour condenser 
l'air. 

Condensation , s, f, DmsatiQ» action de con- 
denser, son effet. 

Condenser , v, a, Dtnsarc» se. e , p. rendre 
plus, compacte. 

Condescendance , s, f, IndulÊcntia, complai- 
sance qui fait qu'on se rand aux sentimens , 
à la volonté d'autrui. 

Condescendant, e, adj. Commodiu, qui a de 
la complaisance. 

Condescendre, v. n. Concedgre, se rendre à 
la volonté, aux sentimens d'autrui; com 
patir aux foiblesses. 

Condiction , t,f, réclamation d'Ane chose volée 
ou donnée mal à propos. G. v. 

Condigne , adj. t g» ( satisfaction ) égale à la 
faute. G. ▼. 

Condf goement , ad», d'une manière condigne. o. 

Condignité , s. f, qualité de ce qui est con- 
digne. Q. T. 

Condisciple , s. m. Condiscipulus. eompagnort 
d'étude. 

Condit , s. m. confitures au miel ou au sucre, o. 

Condiaon , #. / ComdlUo. nature ou état des 
personnes , des choses ; état de vie ; dômes- 
tidté ; noblesse ; clause ; charges ; obliga- 
tions; parti; formule. 

Condition que ( i ) , conj. à la charge que , 
pourvu que. * i-condition-qut. c. 

Conditionné, e , adj, Ptokas. qui a les qua- 
lités requises, t« de commerce.* Conditioné. r. 

Conditionnel, le , adj. qui renferme une con- 
dition , une clause. * Conditionel. ele. r. 

Conditionnellement , adp, Cum conditionc, 
aveo condition, avec clause* * Condiiioné- 
lement. r. 

Conditionner , v. a, né. e , p, donner les qua- 
lités requises. G, * charger de clauses, r. g. 
Conditioner. R. 

Condoléance, ^./.t^îmoignage dedpuleur, de 
regretf, 

tCpndoma ou Copdotis , s, m, Str^psiccros^ esr 
pèce d'antilope d'Afrique , qui ressemble au 
cerf, a des cornes, très-grand , brun, mar- 
qué de |randçs lignes blai^çhef^ 



C O N F 

Condonat, s, m. espèce de moine, r. * es- 
pèce de monnoie. ur. 
Condor, Contour ou Cuntur, s, m. te plus grand 

des oiseaux ; il a quinze pieds d'envergure , 

attaque les troupeaux, enlève un mouton et 

même un homme; il habite les montagnes. 
fCondori , s. m, pi. Adcnaathcra. plantes légu* 

mineuses. 
Condormant. e , s. secuires qui couchoient eiv» 

semble sans distinction de sexe. g. y. 
Condouloir ( se ) , f'. r. ( vicuM ) panager la 

douleur. 
fCondrilIe , s,f. Chondrilla. genre de plantes 

à fieun composées, de la famille des demi<* 

flosculeuses , humectante , adoucissante, apé« 

ritive. 
Conducteur, ttice , s. Dom, qui conduit , t. d^ 

phvsiquQ. 
Conduction , s, /. action de prendre à loyer, a. 
Conduire, v, a, Ducêre. duit. e, p, mener , 

guider, accompagner; diriger, gouverner, 

régir. ( se ) , v. r. marcher , agir sans guide ; 

se comporter. 
Conduiseur, s, m. commb à la vente des bois, o^^ 
Conduit, s, m. Canalit, canal , tuyau. 
Conduite , u f. Ductus, action de conduire • 

mener, diriger, gouverner; direction; ma^ 

nière d^agir, de se gouverner ; suite de tuyaux^ 

d'aqueducs ; partie d'une horloge. 
Condyle , s. m, Condylm, éminenee ; articula- 

tion des os ; jointure des doigts. * mesura 

ancienne , i pouce | lignes, a. 
Condyloïde, adj. a g. Çondyloîdts. qui a If 

forme d'un condyle. G, y. 
tCondvIoïdian. ne i ad^ Condyloïdeus. des 

condyles. 
Condylome, ». m, Çondyloma. excrobsance de 

chair ridée , t. d'anatomie. * Condylome. r. 
Cône , f, m. Conut, pyramide ronde ; moule 

pomme de pin; t. de marine. * mollusque 

céphalé, gastéropode, à coqufNe turbinée. s, 
fConepate, #. m. Putida. monflfetto noire, è 

cinq lignes parallèles , blanches. 
Conessi , #. m, sorte d'écorce. g. y. 
Confabulateur, t. m. qui s'entretient familière* 

ment. c. g. rr. 
Confabulation , s, f, entretien familier. 
Confabuler , y. n. s'enttecenir familièrement. 
fConfarréation , a./. Confamatio. cérémonl| 

de noces dans laquelle les épo^x rnSngeoieni 

du même pain« 
fConfecteur , #. m, jeune gladiateur qui égor« 

geoit les martyrs â Rome. 
CiMifectioQ , s.f, Conftctio. t. de chimie , com- 

positifs de drogues; depr|^ action de foire 

achèvemeni. 
fConfectionner , v. a, faire , achever. 
C^fédératif. ive, àdj, de la confédération^ 

( mouveaii )• c, y. 
Confédération, s.f. Pêtdus. ligue, alliance d«| 

états , des peuples. * . 

Confédéré, e , s, adj^ Fstdsramt. uni par aU 

liance. 
Confédércr (se) , r^ f. Sançire. té. e, /». se 

liguer ensemble. 
Conférence , s. f. comparaison de deuxchoses ; 

asseoiblée ecdésiâstiq» ; entretien de plu-* 

sieufs. ÇoUoguium. • . ' 

Conférencier , si m. celui qui préside ^ uqq 

confiéreiKO. a. Ç»v. RR* 
Conférer , v. a. Çonfcrrt. ré. e , p, comparer ; 

donneR; p^voir à im b^éfiçe; raisonnéf^ 

enseq)ble; collattonner, 
Conferve , s. m. Conftrva. filets vests et ^élt/f, 

soutenus* sur l'eau par des bulles d'air, qu^ 

se ÇQ^touto^mlotsîp^o les rompt; re^vdii|' 

?5 



N*^ 



Digitized by 



Google 



(98^ 



G O NE 

» l ■ ■ ■ ■ ^ 

«ommc plante aguatique , et comme SDimal. 
Confesse , s, confession faite à un prêtre, * /*. 

ca. RA. T. 
Confesser» v. a. Confiuru se e , /». ayouer, 

déclarer ses fautes ; ouir une confession, (se) , 

Confesseur , x. m. ConscUntia drbiter, qui en- 
tend une confession ; qui confesse la foi de J.C 

. . saint ^uî n'est ni apôtre , ni martyr ; directeur. 

Confession , «./. Confcssio, aveu de sesfnces ; 
figure de rhétorique : déclaration de la foi. 

Confessionnal , s» m. Panitentia tribunal, siège 
du confesseur, t. de litur. * Confessional. r. 

Confessionniste» «. luthérien d'Ausbourg. G.c.v. 

Confiance , s, f, Fiducia, assurance , espé- 
rance en quelqu'un , en quelque chose ; li- 
berté honnête ; hardiesse ; présomption. 

Confiant, e , adj, qui a confiance ; présomp- 
tueux. 

Confidemmenc, aiv» Confdtmur* en confi- 
dence. 

Confidence , j. /. Communication communica- 
tion d'un secret i possession simulée d'un 
bénéfice. 

Confident* e , s, Consiliorum pûrtiaps» à qui 

Ton confie set secrets. 
Confidentiaire > #. a». FiduciéHus, oui pos- 
sède vn bénéfice en confidence , t. de liturg* 

* Confidenciaire. t. Confidentaire. rr. 
Confidentiel, le» adj, en confidence. À. */. Cbn- 

fidentiele. r. 

Confidentiellement » adv. d'une manière confi' 
dentiellc. A« * Confidentîélement. r. 

Confier , 9, a, Commhtere, fié. e , p. commettre 
i la garde » à la fidélité de. ( se ) , r. r. s'as- 
surer ; prendre confiance en ; faire fond |ur. 

Configuration Y #./ Figura, forme extérieure j 
ordre des suifaces. 

Configurer» n «. fé. e , p. figurer l'ensemble. A 

Confiner , v. r. Confiaem esse, né. e» p. se tou- 
cher par lel limites, r, a, reléguer dans un 
lieu. i$t) tV,r,tù retirer dans un fieu » dans 
une solitude. 

Confins , i. 8». Fines. pL Umîtet » extrémités 
d\in pays. . 

Confire » v. a, Condire, fit. e » p, adj, assaison- 
ner , faire cuire dans un suc , une liqueur. 

* accomoder hs cuirs, o. 
4^nfirmatif. ve » adj. Fidem faeiau, qui con- 
firme. 

Confirmation » s, f, Confirmatio. ce qui rend 

plus ferme» plus sûr , plut certain ; preuves ; 

sacrement de l'élise. 
Confirmer» v, «« Firmare, mé. e» p, rendre 

stable » sûr ; prouver davantage ; «onner la 

confirmation, (se) , v. r. se rendre plus assuré , 

plus ferme. 
:Confi$cable , adj. % g. Fitco addicenduf0^m 

peut être connsqu^ 
Confiscanc, adj. sur ^ui peut écheoir le con< 

fiscation , ^ de pratique. 
Confiscation , 9. f. Canfscatio, action de con- 
fisquer» ses enets. 
tConfiserie » j. / art ^ éat du confiseur. 
Confiseur, s, m. Qui concit, qui fait et vend 

des confitures. 
Confisquer , .V. a. ogaé. e» f. adj, adjager au 

fiK par condamnation. * s'emparer pour ponir» 

t. de collège (famiUtr-), b. 
Confit , s. m, t. oe pelletier ^ cuve ; excrément 

du chien, o. y. 
, Confiteor , x. au^tière. * Confitéor. e. 6. t. 
' Confiture » s./. Condiù. fruits confits , racines 

confites» 
Confiturier, ère» s. Quifructus eondit, qui fait 

«t rend des confitures. f/^Confitofe.E. 



GONG 



C O N J 



Conflagration, s. f. grand embrasement; in-lConjjélation , s,f,Congilatio, acrion du froîi 
ccndie. aui gèle les liquides, ses effets ^ eut dm 

Conflit» s, m, Conflictio, choc, combat. (wV)! fluide gelé. v 



froia 

ua 



contestation entre les juridictions sur 
droit de juger une cause. 
Confluent , s, m. Conflucns. jonction de deux 

rivières. ^ 
Confluente » adj,f, fort abondante ( petite vé- 
role ) » t. de médecine. * ( feuilles ) qui pa- 
roissent se toucher sur la tige. b. 
Confondre, i^. a. Cammiscere. du. e, p, mêler 
ensemble ; troubler ; ne pas distinguer ; con- 
vaincre en couvrant de honte. * (se) , v» r, 

se couvrir de honte. A. R. y. 
Conformalisce , adj. #. v. 
Conformation , «./. Conformâtio. manière dont 

un corps est formé ; arrangement det parties 

* réublissement des os fracturés. B. 
Conforme , adj.ig^ Constntancus. semblable , 

qui a la même forme. 
Conformément , adv, Convemienurm d'une ma- 
nière conforme. 
Conformer » y. a, Accoatmodare» mé. e » p. adj. 

rendre conforme. ( se ) » «. r. se soumettre , 

se rendre conforme. 
Conformiste, s, 2 g. sectaire de la religion 

dominante en Âneleterre. 
Conformité , s. f. Convenientia. rapport entre 

des choses conformes j soumission ( à la vo- 
lonté de Dieu ). 
Conformité ( en ) , adr» conformément à. * en> 

conformité, c. 
Confon, s. m,(rieuM) consolation, secourt. 
Conforutif , adj, s. Corroborant, qui corro* 

bore. 
Confortation , t, f. corroboration. 
Conforter , v. a, Corroborare. té. e , p. forti* 

fier, corroborer» encourager. 
Confraternité , s. f, Sodalitium, relation ou 

qualité de confrères. 
Confrère» s, m, Sodalis. d*un même état » d'une 

même compagnie. * Confrère. R* 
Confrérie » <./. Sodalitas. association religieuse, 

r» de liturgie. * et Confrairic. R. 
fConfrication , s. }, ÇonfrUatio, action de 

pulvériser, d'exprimer le jus avec les doigts. 
Confrontation » s, /. CoUaùo, action de con' 

fronter ; examen de deux écritures. 
Confronter, r. «. Conferre^xé, e, p. comparer 

les choses encre elles; opposer let témoins 

à l'accusé. 
Confus, e » adj, Confuens, confondu ; mêlé ; 

brouillé I obscur; sans ordre; honteux; in- 
certain. 
Confusément, adv» Confiné, dHine manière 

confuse. 
Confusion » s. f, Confusio, mélange confus; 

désordre ; honte ; ignorance ; grand nombre. 
Confusion (en) » adr% en abondance ; sans ordre. 

* en-confusion, c. 
Confbtation » s.f, voyez Réfutation. A. G. c y. 
Confuter » y, a, té. e , p. réfiiter. c. G. y. 
Congé , s, m. Congius, ancienne mesure de 

liquide. * panier pour transporter la mine , t. 

de forges, b. 
Congé , s, m, Lieentia, permission , ordre de s'en 

aller, de se retirer ; exemption de classe ; 

permis. * quart de rond ; moulure creuse en 

quart de cercle ; outflaui la forme, b. 
Congéable» adj, * g. { oomaine ) où l'on peut 

rentrer , t. de pratique. 
Congédier» V. a. Dimittere, dié. e , p, licencier ; 

donner congé» permission ou ordre de se 

retirer. 
tCongéer , v. a . donner congé. 
tCongéUblei j^;. %gn qui ptuc être congelé. 



le Congeler , v. a, Congelare, lé. e , p. coaguler, 
figer; convertir en glace. ( se ) , v. r, 
fCongémination , s. f. formation double et si- 
multanée. 
Congénère, adj, t. de botan. du même genre; 
t. d'anat. qui concourent au même mouve- 
ment. * Congénère, r. Congénère, a.cg. v. 
Congestion , s, f, amas d'humeurs dans une 

partie. 
Congiaire,vf. m, distribution d'argent à Rome. 

fConglaciation , t. f. Conglaeiatio'. conversion 
en glace , en gelée. 

Congiobation , s, f. réunion de preuves ; t. de 
rhétorique. 

Cong'.obé. e , adj, nlusieurs ( glandes ) réunies 
en une. * ( feuilles ) rafnassées en boule, a. 

Conglomérer, r. a, ré. e , p, adj. réunir, mettra 
ensemble ; amasser en pelotons. A. 

Congtutinatif , adj, qui rend visqueux, y. 

Conglutination , s, f. Conglùtinatio, action de 
rendre visqueux et gluant, sesefifets. 

Conglutiner » v. a, Conglutinare. né. e, p, rendte 
gluant et visqueux. 

Congratulation , s, f. Gratulatio, félicitadon. 

fCongratulatoire , âdj, a g, de la congratula- 
tion. 

Congratuler, v. a. Gratulari. lé. e , p. féliciter 
quelqu'un. 

Congre , s. m, Conger, poisson de mer , du 
genre de la nuirène , semblable à l'anguille. 

fCon^age , t. m. ligne tournée en hélice pour 
fortifier le hauban , etc. ^ 

tCortgréer» v. récipr, agréer ensemble. v.#. 
faire le congréage. 

Congréganiste , #. 1 ^. qui est membre d*uoe 
congrégation laïque. 

Con^répôon , /./. Catus. confrérie ; compa- 
gnie $ saHe; chapelle des congréganistes ; 
assemblée de prélats. 

Congrès, s. m, Congressus, assemblée d'am- 
bassadeurs ; t. de médecine , épreuve de W 
puissance ou de l'impuissance des époux.* as- 
semblée des reprêsenuns des Etats-Unis 
d'Amérique, b. 

Coneru. e, adj, Congruens, suffisant; couve* 
nable ; précis ; correct. 

Congruaitc , s, m. (curé) à portion congrue, c.v* 

Congruent. e, adj. convenable, t. de médedne. 

R. G.C V. 

Congrvisme » s, m, opinion sur la grâce efficace. 
c. y. G. 

Con^ruiste , s, m, partisan du congruisme. G. 
* singe. R. 

Congruité , #. /. convenance , efficacité de la 
grâce. 

Cooerûment» adv. Congruenter. correctement; 
suffisamment. * Congrument.RR. 

Conifère Oif StrobiUfère, adj. 1 g. Conrfcrm 
porte<ône » t. de botanique. G. * ConMere. b. 

Conille , s,f. espace aux côtés d'un^ plère. G.v. 

tConin , Conille , *. w. {vieux) lapin. * Conil 
et ConniU rr. 

Conique , adj, Turbinaeus, en forme de cône , 
du cône. 

Conjectural e , adj, Conjecturaiis» fondé sur 
des conjectures. 

Conjecturalement , adw, Em conjectura, par con- 
jecture. 

Conjecture, ». f. Conjectura, jugement pro- 
bable, conjectural. 

Conjecturer , v, a, Conjecturam capcrê, ré. e , f • 
former d^ conjectures; juger par cenjec* 
ture. 



Digitized by 



Google 



(99) 



mBBtmSA 



CoQJectvreur , s, m, qui conjecture. T» r. 
Coniaindre, r. a, Conjungtre. joint, e , p. unir , 

joi.uire ensemble. 
Ot joint, e , adjutif, uni , joint, plur, époui. 

Conjuges, 
Conjoiniemenc , ad. Conjunetim, ensemble ; 

l'un avec l'autre ; de concert. 
Coojoncnf. Te , adj. Conjunçtio, qui conjoint , 

t. de %tMU * *• m, G. V. 
Conjoncdon » s. f, Conjunetio. union ; t« de 

gram. rencoocre apparente des astres , t« d'as< 

tronomie. 
Conjonctive , s,f, ( monbnne ) le blanc de 

l'œiL 
Conjoncture, #./! Occatio, occasion; rencontre 

(TaffiireSy cîrconsunces ; disposition , état de 

plusieurs choses. 
Cooiouir ( se ) » v. r. GrdiuIarL ( tUujg ) se 

réjouir avec quelqu'un du bonheur qui lut est 

arrivé. 
Çonjouissance t './. ( vùmx ) félicitation , con- 

granilation. 
tC^^ouissement » #• m, congratulation » félici 

tation mutuelle. 
tCoojoyer, r» pers, se réjouir; (aire fête à 

<{aekiu'un. 
CoAJttgaison » s»f, Conjueatio, manière de con- 
juguer les Tei^ ; t. <ranat, conjonction des 

Dcm. 
ConjaoL e , adj* Conjugialis* qui concerne le 

nansK. 
Cofijugalemciit » ëdp, selon l'union conjugale. 
Conjugué, e, adj* (nerfs) qui ont le même eiTet, 

G. * t» de bounique , (feuille) ailée » en deux 

folioles. B. 
CoDJueuer» y. tf« Déclina re* gué e , p. marouer 

les loSe&iens et les terminaisons des verbes. 

(se), r.r. 
Conjongo, s, m* écâtures sans espaces* (/s 

milUr ). c. y. 
Cottjurateur , #• ai. ConJurationU duM» qui cons- 
pire; prétendu maucien. 
Cf njoruion » t, /. Conjuratio. conspiration , 

coinplot contre l'état ; paroles magiques. pL 

prières» insi9Qces. 
tCoQJure y uf.uàt coutume. K. 
Conjuré , i. m* Conjuratus, conspirateur* ( pi, 

seul usité)» c. G, r» 
Conjurer , r. a, Conjurare. ré. e , p, prier ins- 

taonnent; eiorciser; écvter par des conju- 

rarionsi conspirer. 
fCoonare , s. m. Connarut, genre de plantes 

ée la famille des balsamiers. 
tCoanecter* r. «• être en connexion. 
tCpnoée , adj, ( feuille ) qui embrasse la trge 

par sa base. * s» al. 
Connétable , «. m.f. Stahuli cornes» dignité mi 

litaire. * 

Coonétabfie , s, /. tribunal des maréchaux de 

France. 
Connexe I adj, Coaaexus» qui t de la liaison 

avec. 
Coottcxion . Connexité , s» /. Connexio, liaison , 

rappoR. ^anicttladon des os. B. 
Conncxicé» #• f. disposition de deux choses à 

être jointes. * rapport, b. 
tCooiuflei #./. poisson à co4|uille, bon è manger 
Connil, «. m.(vita» ) lap'ui. * ou ConiU r. 
Coonilleri y. n. ( vieux ) chercher des subter- 

fo^ , des déc<»in. c. G. * Coniller. k. 
ConnilEère, #./• subterfuge. * Conilliere. R. 
Comâvence» Mmf»Conniventia* complicité par 

tolérance et dissimulation du mal qu'on peut 



f^^^'^Àivente , adj.f. ( feuilles ) qui paroinent 
■aies f to€ ellet, * »• au 



C O N S 

Conniver, v. ft. Connivere, participer au mal en 

le dissimulant. 
Connoissable , adj, i f . qui est aisé à connoître. 

* Connaissable. C 
Connoissance , r.f. Cognitio, idée , notion de ; 

savoir ; liaison ; habitude que Ton a avec quel- 
qu'un ; personne que l'on connoic; exercice 
des (acuités de l'ame. pi, traces , t. de chasse, 

* (Connaissance, c. 
Connoissement , s, m, reconnoissance sous 

seing privé, contenant la déclaration de la 
charge d'un vtisseau , t. de commerce.* Con- 
naissement, c 
Connoisseur. s« , adj. s, Jntelligens, qui «e 
connoît à, ou en quelque chose. * Coumb 
seur. c. 
Connoître, r. «. n. Noscerê. nu. e, p. avoir 
une notion , une idée de , une habitude , up 
usage , une liaison avec ; discerner ; savoir j 
sentir ; cohabiter ; juger. ( se ) , v. r. ♦ Con- 
naître, c* 

fConnotatif , «4*. qui sert à marquer avec, 
en même temps. 

Connotation , <. /. signification confuse d'un 
mot , outre sa signification distincte. G. 

tConobe , s,j, Conobea. genre de plantes exo- 
tiques persoonées. 

tConocarpe , i. m. Conocarpus» nom d'un genre 
de plantes , de la famille des chalefs. 

Conoidal. c , a<Q. qui appartient au conoïde. G. 

Conoïde , i. m. corps en forme de cône , t. de 
médecine. 

tConops, s, m, pU genre d'insectes diptères, 
sans trompe , qui sucent les anintaux. 

fConquassation , s. f. Conquauatio» réduction 
en pulpe par le broiement. 

Conque , i. /• Concha. grande coouille concave ; 
non) donné aux coquilles bivalves , du genre 
de l'huitre. * — anatifère , qui porte un 
canard , parce que l'on croit que des oiseaux 
aquatiques pondent leurs ceuCs dedans. — 
exotique, coquille bivalve , presque sphérique, 
de la famille des coeurs. — de Vénus , co 
quille bivalve , de la famille des cames trop 
qués , représentant une vulve. * — cavité 
externe o« l'oreille. — mesure de sel, id; 
livres. B. 

Conquérant » #• m. Domitor. qui fait , a fait des 
conquêtes* 

Conquérir, v,a,In dinoiiem redigere. quis. e, p 
acquérir par les armes ; gagner les cœurs. 

Conques , *, /. pi, cavités de l'oreille. 

Conquêt , s, m, biens acquis en communauté. 
* tout ce que l'on acquiert par son travail. G. 

Conquête , r. /• action de conquérir , «es effets ; 
chose conquise. Bello parta, 

0>nquêter , r. a, té. e , ^. ( viêu» ) conquérir. 

Conquette, /./.espèces d'oeillets* o* co. * Con< 
quête, r. 

tConroi » u m, soin ; détour ( viioa ). 

Conroyer , v, a, réealer quelqu'un ; lui frire 
du bien (vMinr). Roman d'Àtts. 

Consacrant , #. m. évêque qui en sacre un autre, 

Consacrer, v. a, Coneecrare, cré. e , p, dédier^ 
dévouer; destiner; prononcer une consécra- 
rion. ( se) , v,r,t€ dévouer, se donner tout 
entier à. * employer, co. 

Consanguin, e , adj , Consanguineui, ( parent ) 
du c&é^ patemeL 

Consanguinité j #./. Consangmnitas» parenté 
du coté du père. 

Conscience, s, f, Contcientia, sentiment du 
bien et du mal; connoissance d'une vérité par 
le senriment intérieur; scrupule. 

Conscience ( en ) , adv, Profectb, en vérité ; 
t* d'impr. ( eue ) » trâfailler à taac par jour. 



C O N S 



en-consaence. c. 
Consciencieusement , adv» Bond fde. en con- 

Kience. 
Consciencieux, se , adj, Re/igiosus, qui a la 

conscience délicate. 
Conscripteur , /. m, docteur qui vérifie les 
avis. G. c. 

Conscription , *,f, enrôlement fixé par la loi. v. 

Conscriu , adj. m. pi, sénateurs, s. m. porté 
an-rôle militaire depuis lo ans jusqu'à 25* 
Conscripnts» 

Consécrateur, #, m, Coruecrator, consacrant , 
t. de liturgie. 

Consécration , a,f, Consecratio, action de con« 
sacrer. ^ 

tConseccion , t, f, action de mettre en pièces* 

Consécutif, ve , adj, Sequens, qui se suit immé- 
diatement. 

Consécution , s. f. espace de 19 jours entre les 

^ deux conjonctions de la lune et du soleil, g. v. 

Consécutivement , adv, Contincnur, tout de 
suite. 

tConseigle, s, m, mélange de froment et de 
seigle. 

Conseil , s. m, Consilium, avis ; réso!ution ; 
parti; celui qui conseille ; assemblée de gens 
qui délibèrent, son local. 

Conseiller, #. m, CoA/Z/iarûii. qui donne con* 
seil ; juge. * f. Conseillère, r. 

Conseiller» v. a. Consilio Juvare, lé. e, p^ 
donner conseil. ( se ) , v. r. ( pieux ) prendra 
des avis. 

tConséminé. e , adj. ( terre ) ensemencée de 
plusieurs choses ( vieux )• 

Consens , s, m, approbation de la résignatioa 
d'un bénéfice , t. de litur. ( jour du ). 

Consentant» e | adj, Contentiens» qui acquiesce j 
consent* 

Consentement , t. m, Consemtut, action de con* 
sentir, d'acquiescer à. 

Consentir , v, n, Assentire. acquîeuer k , trouver 
bon ; adhérer , tombet d'accord, v, a. ti* e , ^, 
c. de pratique. 

Conséquemment , adr. Igitur. d'après les prin« 
cipes admu ; par une suite naturelle. 

Conséquence , #./. Consecutio, ce qui résulte,* 
ce qui suit 4t ; importance, pron, — kance* 

Conséquence ( en ) , adv, conséquemment* * en- 
conséquence, c. 

Conséquence (sins), «^v. sans suite ; sans ira* 
porunce. * sans-conséquence, c. 

Conséquent , /. m, %*, proposision , t. de log» 
a*, terme d'un rapport, t. de mathémat. 

Conséquent ( par ) , adv* donc ; par une suite 
naturelle et nécessaire. * par-conséquent, c. 

Conséquent. •, adj, qui raisonne, agit con- 
séquemment* t, /. t. de musique , a*, partie 
de la fuçie. * pour considérable , important 
{hathartsme). 

Conservateur, trice, «. Conservator. qui con- 
serve. 

Conservation , s, f. Contervatio, action de con* 
server, ses effets. * état de ce qui est con* 
serve \ juridiction. C. 

Conservatoire , # . m. maison ou l'on élève def 
femmes; école de musique, de peinture, etc« 
adj, ( acte , cour ) qui conserve, a. o. v. 

Conserve , e.f. Conserva, confiture ; t. de mar« 
route avec un autre , vaisseau qui la fait ; t. 
d'archit. réservoir, s, f. pi. Conspicilla, lu- 
nettes planes, colorées; parallèles au bastion , 
t. de fortification* 

Conserver, v, a, Conservare, vé. e, p, garder 
avec soin ; ne pas renvoyer ; ne pas se défair» 
de. (se), V. pron, ne point vieillir ou s* 
gâter, vt r, avoir soin de soi ; se ménagera 



Digitized by 



Google 



( 100 ) 



BtseeeaBiâi 



C O N S 

Considence , s, /. Scdimentum, a^issemenc de 
choses posées les unes sur les autres, c. G, v« 

Considérable, adj, i ;. Ma^ni momentL re- 
marquable ; important i qui doit être consi- 
déré, voyez Conséquent. 

Considérablement, ady » Vaidè, htzucoup^ no- 
tablement. 

Considérant « s, m* moti£i d'un jugement, d'une 
loi. A.v. 

Considérant, e , ad), circonspect. * qui consi- 
dère, b. 

Considération , i. /* Consideratio, action de 
considérer; motif ; égard; importance; es* 
time. * pL observations, b. 

Considérément , adv. Considérât^, discrète- 
ment. R. G. c. V. 

Considérer , v. a. Considcran. ré. e , p, regarder, 
•laminer attentivement ; avoir égard ; esti- 
mer; apprécier. 

Consignataire , #. m. Sequtsteu dépositaire de 
consignation. 

Consignation , i./Z^e/^Of/rtf/n. dépôt juridique. 

* bureau qui les ïeçoit. B. 

•Consigne , s, f, ordre i une sentinelle ; celui 
qui tient registre des étrangers -, punition mi- 
litaire , défense de sortir. 

Consigne , adj, 2 g. qui a les mêmes signes, g. 

Consigner , v. a, utponere, gné. e , p. déposer 
juridiquement ; désigner quelqu'un à une sen- 
tinelle* V, n. donner une consigne ; défendre 
ou permettre que quelau*un entre. * t. dé 
commerce , remettre , adresser, b. 

j'Consimilitude , #. /. concurrence ; égalité ; 
convenance mutuelle. 

fConsire qu Consyre , i. m. consoude. 

Consistance , s,f,èoasûientia, épaississ«meiit j 
contenu; stanilité. 

Consistant, e, adj. Consuuns, qui consiste en 

* solide ; fixe. B. 

Consister , v. n. Consisterez se dit de l'état 

d'une chose considérée dans son être; être 

composé de* 
Consistoire , s, m. Sacrum consilium, assemblée 

eu pape et des cardinaux; assemblée de mi- 

nistres protestans ; teur local. 
ConsistonaU e , adj, du consistoire. 
Consistorialement y adv, en consistoire, selon 

ses formes. • 

tConsistorialité , s, /. qualité de ce qui est con- 

sistoriaU 
tConsistorîer , v. n. considérer, décider en 

consistoire. 
Consolable , adj, 2 g, ConsoUhilit, qui peut 
' être consolé. 
Consolant, e , adj, Solatio plenus, qui con 

sole. 
Consolateur, trice , s, Coruolator, celui ou celle 

qui console. 
Consolatif. ve , adj, propre à consoler. ( fa 

miUcr),i^»y, 
Consolation , s. f, Consolatio, soulagtroent 

donné à 1 affliction ; ce qui console. 
Consolatoire, a^. ^ g' ( vieux) consolant» 
Console , s, /. Prothyrif, pièce d'architecture 

en saillie i meuble. 
Consoler, v. a, Consolari, lé. e, f. adoucir 

diminuer Taffliction, ( se ) , r. perfon, avoir 

moins d'affliction» 
Consolidant, s, m, remède qui afiTermit et ci- 
catrise les plaies. * qui purifie et nourrit. G. 
Consolidation , * f, Vulneris glutinatio, t. de 

chirur. état d'une plaie qui se cicatrise; t. 

de jurisprud. réunion de l'usufruit à la pro* 

d>riété ; ét^t d'une chose consolidée, 
onsolide , s, m. consoude. 
Consolider, f.^gSçiidiéttrc^ 4^e, ^, rendre 



C O N S 

ferme, affermir; t. de droit, réunir l'usufruit 

à la propriété. * assigner un fonds au paiement 

d'une dette publique, b. 
Consommateur , s, m. celui qui consomme ; qui 

perfectionne ( la foi ). 
Consommation , /. /. Consumptio. action de 

consommer ; achèvement ; perfection ; grand 

usage; débiu 
Consommé , s, m, Consummatum, bouillon suc- 
culent. 
Consommer , v, a, PerfUere, mé. o , f • achever , 

accomplir ; détruire par l'usage. * ( mieux ) 

Consumer par l'usage, o. 
Consomptif. ve, adj, #. m» qui consume les hu- 
meurs , les chairs. 
Consomption , s.f, Consumptio, état des choses 

qui se consumenc. eu Spleen, sorte do phthisie 

en Angleterre.^ 
Consonnance, s, /. Consonantia, t, de mus. 

accord de deux sons ; ressemblance de deux 

mots. * Consonance. R. 
Consonnant. e , adj, ( accord ) formé par des 

consonnances. * Consonani. n. 
fConson'nante , s, f, instrument qui tient du 

clavecin et de la harpe. 
Consonne , t. f, Coasonaat, lettre qui n'a point 

de son sans le secours d'une vojelle» t. de 

d grammaire. * Consone. b. 
. onsort • #. m. terre yague sur les confins de 
deux pays. 

Consorts , s, m. pi, Socii, qui ont un même 
intérêt. * Consott. e, <• a ^. Boudot. 

Consoude , s, f, Sympkytum, ou Consolida , 
Oreille d'âne , Consire. L. i^y. plante de la 
famille des boraginées , très-usitée en méde- 
cine ; incrassante , vulnéraire ; bonne pour 
les hernies, les pertes de sang. 

Conspirant, e^adj, qui concourt au même tflfet, 
r. oe physique, a. G. c. v. 

Conspirateur , #• m. Conjuratus. qui conspire , 
qui a conspiré. * /. Conspiratrice, b. 

Conspiration , s, f, Conspiratio, conjuration 
contre le pouvoir légitime , ou contre quel- 
qu'un. 

Conspirer , y. n. Conspirare, ti,t^p, être unis 
pour un même dessein ; contribuer, concourir 
à; 6ûre une conspiration. 

Conspuer, v, a, pué. e, p. cracher sur; mé- 
priser. 

tConscabulâire , t, m, gottremeur d'un château ; 
châtelaro. 

Constamment, adv, Constanur, avec constance, 
fermeté ; certainement ; invariablement. 

* Constament. r. 

Constance , s, /• Constantia, persévérance ; 
fermeté d'âme. 

Constant, e, adj. Certui, oui a de la constance; 
persévérant; ferme; solide; certain; indu- 
bitable ; (quantité ) qui reste la même. 

Constater , r. a. Probare. té. e , p, établir la 
vérité d'un fait. 

Constellation , s. f, Consteliatio» assemblage 
d'étoiles; étoile représentée par une figure. 

* ou AstJérisme. c. 

Constellé, e, adj, fait sous certaine constella- 
tion. * qui a la forme d'une étoile. B. 

Conster , v. n, impers, eue certain , constant , 
r. de pratique. 

Consternation , /. / Constemmio, étonnement 
avec abattement. 

Consterner , y. tf . Consternare, né. e , p, étonner 
et abattre. 

Constipation , s, f, Alri astrittio, difficulté de 
chier. 

Constipé, e , adj, s, qui chie difficilement, c. C. 

Constiper, y. a. Mvum tstringere. pé. e . f 



C d N T 



resserrer le ventre ; empêcher de chier. 
Constituant, e , adf, qui constitue.* s, m. membrt 

de l'assemblée constituante, c. 
Constituer, v, a. Constituere. tué. e, p, eij^ 

composer un tout ; faire consister en ; nettre 1 

établir ,• créer. ( se ) , y, r. 
fConstitut , /. m, reconnoissance de l'usufruitier 

qu'il n'est pas propriétaire. 
Constitutif, ve , adj, qui constitue essentielle* 

ment. 
Constitution , t, f, Compositio, composhioo ; 

lois fondamentales ; loi ; création ; tempén* 

menti construction. 
Constitutionnaire , s, ^ g, soumis k la consti- 
tution untgemitus , à une constitution. * Coni# 

titutionaire. r. 
Constitutionnalité , s, f, qualité de ce qui est 

constitutionnel, y. 
Constitutionnel, le , adj» s, m, de la constitution ; 

conforme à la constitution. A. c. 
ConstitutionnellemeRt , adv, selon la const^ 

tution. y. c. 
Constricteur , s, m, mosde qui resserre. 
Constriction , s, /. resserrement des parties. 
Constringent , adj, s, qui lie , serre , presse. C, 
Construction , t. f, Constructio, ananKemeot 

des parties d'un tout, des mots, desngures; 

action de construire. * bâtisse* b. 
Constructeur , s, m, celui qui construit, k. ^ 
Construire ^ v, a, Construtre, truit. e , f. bât 

tir ; élever ; arranger , disposer les parties. 
tConstruprer • v, a, violer, déflorer, 
tonsubsuntialité , #./• unité et identité de subs* 

Unce , t. de théologie. * consubstaotia- 

tion. y. 
Consubsuntiel. le , adj, Consuisuntialis. ds 

même substance , t. de théolog. * Consnbi- 

tantiel. ele. r. 
Consubstantiellement , ad¥, d'une manière con* 

substantielle , t. de théologie. * Consubstan* 

tiélement. R. 
Consuétudinaire , adj, t, tg,r. 
Consul , s, m. Consul» magistrat romain ; «^ 

voyé pour le commerce ; |Uge du commerce. 

pi, les juges du commerce ; leur tribunal. 

* pL première magistrature en France, b. 
Consulaire , tidj. % g, Consularis, du consul , 

des consuls. /• m. pL ceux qui ont été con- 
suls romains. 

Consulairement , adv. k le manière des juges- 
consuls. 

Consulat , 1. m. Contmlatus, dignité , charge 
de consul , sa durée. * calais des consuls.». 

Consultant, s. adj, m, Contultor, qui donne 
des consultations. 

Consultât, t, m, conseiller du pape, c CT* 
compre du travail des conseils en Espagne, c. 

Consultation f #. /. Consultatio. conférence 
pour consulter ; avis d'un consulunt f/* 
chambre des consultans. 

Consultative, adj, /. (voix), droit de «if 
son avis. 

Consulter, ¥,a, Consulere. té.e.p. Jfww* 
avis ou instructions, v, m, délibérer. ( $« )• 
V, n. délibérer, c. G. 

Consulteur, *. «.docteur cooraûs par le pape* 

* qui conseille, f. Consultrice. T. 
Consumant, e , adj, Çonsumptor, qui cont 

sume. ., 

Consumer, r. a, Consumete, mé, e, ^- «*" 
siper ; détruire ; réduire à rien ; employer 
sans réserve, (se) , y. r. détruire sa santt, 
dépérir. . 

Contact , s, m, Contaetus» attouchement w 

deux corps. 
Contaçlin*, s, m, paysan; campagDtrd.c.Q.T. 

ConWg*w*t 



Digitized by 



Google 



C O N T 



Cior) 



C O W T 



=flnB 



Cooogîeax. te , ûdj, Canta^iûsus, qui M conwl meoc lie pliuituts parties ; titsur*» 



fflonique par contagion ; (^ gàie l'espcU , le$ 
mœurs, 
CùMÂffon « «• /. Contagio» communication 
d'axie maladie» d'un vice, dune hérésie; 

Oùtuilles , Adj. f, pL ( soies ) bourre de soit.R< 
Coniamioatibn , s, f. souillure. ( viéus )«^ 
Conuminer , v. a^ né. e ^ f« souillée. ( vieux), 
Conuoc , i. m« le de&$us dW cordon de ga- 
lère. 
Conte, s. m» Fabula» nacradoni cccifi plaisant» 

£i^leux. 
Coniemuer, v. a, mépriser, v, 
Concempl^eor. tcice.^.^oaxMy^Aiisor. qui con- 
temple. ( P4U usité }• 
Contupplatif. ve^ adj. ContangUtivuu adon* 

De 1 la contemplation. 
CoQCvsnpUcion ^ t.J\ Coaumpiaiio» ecitoa de 

coQtenpler. 
ContemplaQ^ C^n) , adv» en eoasid4i»|t«ft. 

* ^-contemplation. C. 
Contempler, v.a^jCqfU^mfiari^ p\é, e, f «con- 

liéérts a^tencivemcni», v. n. méditer. 
Contemporain, e | a^^. ^Equxvut* du même 

temps. 
Coffiteoipomnéit^y «./Ifiîttence dans le même 

temps. A. v# . i . 

Contempteur, #. m, Conttmptor, qui méprise. 
Coatcmpuble , aîd[/. i f . ( rioix ) méprisaUe. 
Conteoaitce , s, /. Capacitas, capacité ; éten- 
due i maintien. 
Contenant, e. #• m. adj, qm contient. 
Contendanc f, #• Compttitor, concurrent, 

coopétitear. * sans féminin, C. G. 
Contendre, v. a, (vxtfix). v. concourir. 
Contenir , 9.. a, Continen. nu. ft,. p* retenir ; 

comprendre ; renfermer. ( se ) , v. r. «e re- 

teair, se modérer, s'abstenir des plaisirs. 
fContenSy i. m. procès. (vi<i^). 
Content, c , adj, Conuntus,, qui e Tesprit sa< 

tis^t. 
Contentement, <• m. Deitctatio, joie, Mtis< 

Êiction , plaisir. 
Contenter , v. a, Satisfueere, té. e , p, satis' 

^ire, rendre content; apaiser, (se), v*m 

se satùfiiire ; s^en tenir î. 
Contentieasement , aév. PertiinUiter. avec 

contention ; dispute , débat. 
Contentieux, se , adj. Uti^iosus, oui esc , ou 

|»ettt être disputé; qui aûmeà disputer; li 

tigieux, 
Contentif, ad), m. Continent, (bandage) sur 

la topiques , c de chirurgie. . . 
Contention , s, f. Contcntio, disputf , déb<t ; 

râiémence dans la dispute ; applicativn. 
Contena, #• m. ce qui est renmmé, con 

pris dans ; capacité. ^^ 

Conter , V, a* Narrare, té* e « f . narrer » dire , 

raconter. 
Ceaterie, s,f, grofse verroterie de Venise, o 
Contestable , adj, 1 g, Litigiûsmt» qui peu 



tConôcinte « Sf.f.tetapt calme et doux pendant 
la nuit. ( ricux), 

Conttgnatioo, '» /.^assenibUge de bois peur 
soutenu, y. 

Contigu. ë , ad), Contiguus» touchant immé- 
diatement. 

Contigttité, t, f, Cotttinuitasn état des choses 
cootigttcs. promut, giN. 

Continence , *, /. Cantinentia, vertu de s'abs« 
tenir du pUi^ de la chair. * capacité ; éten* 
due. A. T. 

Continent, s» m, terre ferme c^î c'est pas toute 
entourée 4%mu 

Continent, e , adj. Contittens, qui e la nettu 
de la continencew 

Continue», j. f, pi, fièvres, u 

Contingence , s,Jl tventus fortuitus, casualité 
t» de géomét. (aog|e de -* ) fait par une ligne 
droite et une courbe. * l'opposé de néces- 
sité. B. 

ContingftBt , adjw FùHuittit* cafuel, éventuel. 
s. m, part de parugo^u 4» fourniture , t. 
militette. 

Continu , «. ni. t. de philosophie , ce qui est 
divisible. , - 

Continu, e , adj» Contiauut» dont les panes 
s'entre-tiennent. 

Continuateur , 1. m. auteur <|ui continue Tou- 
vrage d'un autre. * ou ceUii qui continue, b. 

Continuation , s, f, PeNcverantia, action de 
contifuier , ses effeu , sa durée ; chose con- 
tinuée. 

Continue, /. /. durée, sans interruption, co. 

Continue (A la ) , adv^ à la longae. * è^- 
continue. c* 

Continuel. le, adj. Conùnuuu qui nv ce«e 
point; qui est assidu. * f. Continuele. b. 

Continuellement ,v adv, Asaidme, sans cesse, 
toujours, saM interruption. * Continuele- 
ment. a. 

Continuement , adv% sans interruption , sans 
cesse. * Conttnùmeat* %% G. c. Continu- 
mant. rb. 

Continuer, v. e.e. Ptrgert, nué. e , p, pout' 
suivre ce qui est commencé; prolonger, 
pcrsévéser ; diùer. ( se ) , v. r« être con- 
tinué. 

Contrntiité , t, f, Con/inuatio» liaison non in- 
terrompue des paRes ; durée contintielle. 
prononce^ continuité. 

Contondant, e , adj, Contundems, qui blesse par 
conruUon. 

Contorniate , adj. /. ( médaille ) entourée d'un 
anneau continu dont le bord seiidJl iravaillé 
tu tour. * ou Contourniate, G. 

Contorsion , s, f, Distonio, mouvement vio- 
lent des membres et des 4nusctes ; grimeee ; 
geste, atdtude forcée. ' 

Contour, s, m, Circuiiusm trait qui termine; 
circuit» enceinte. 

tContournable , adj. 1 i^. qui se replie sur 



itrc ceatescé. ' ' . elle-même (ame). mont aiohe. 

^ontesrtblement, eiv.Bvec contestation. (v/.), Contourné, e , adj.F/exut» qui est de travers. 



Comtestant» e , i« m • adj, 
iustice. 

Contestation , t, f, GontentU^» débat, dispute, 

Conteste, $• fi. procès, contestation, a. 

Contester , v. a. Contendere. Ur. e t P» dispu- 
ter , ilébetcre. * Contesté, e , »4;^.( cause ) 
qutn*esc point çntamée. b. 

Conteur, se , adj, Narfanr, {familier ) qui 
cerne ,* ddm 4 conter. 

tCootexte , s, m, texte de fécrtture ; ce qui 
prfcèlb on soit un passage du texre. 



qui conteste en Contourner , v. a, Flec^rt, né. e » p, donner , 
marquer les contours, t. d'arts, et métiers. 

* scruter; chercher à deviner quelqu'un, g 
Conir«bout,-4*w. t. de coutume, r. v. *.héri 

tage d'un pren^y à cem hypothéqué au bâil- 
leur, b. ^ _ 

Contractant , adf* s, m, qui coimacte. 

Contracte , t.f. qui abrège une syllabe. G. c. 

* adj. m, t. de gram. rr. adj» 1 g. raccourci 
par la contraction. B. 

Contracter , % a» Patitci, té. e , p» *faîr« des 
Comextere . s* f, Cmtttxau, tissu, enchaine-j dettes, une convention; acquérir une habi- 
Panie L Dictionn. Uniy. 



C O N T 

tude ; former des liaisons sociales ; s'enga« 

ger, gagner, (se), f. r. se resserrer, se 

raccourcir. 
tCoDttacteur, j^m. espèce de chenet qui sett 

de tourne-broche. 
tContractif. ve, adj. Contrahtns, astringent. 
fContractilité , t. /'. Contraetilitas» faculté de 

se contracter. 
Contraction , s. /. Conttituio, t, de phys. rac^ 

4»urijssemem ; t« de gram. rédoction de deinc 

syllabes en une. extmpU, (faon ).^rofi. fan. 
Contractuel, le , adj, stipulé par contrat , t. de - 

pratique. * /. Cootraciuele. r. 
Contracture , s. /*. rétrécissement du haut des 

colonnes. 
Coniradkteur , #. m, R^agator» qui con* 

titdic. 
Contradiction , s, f, Contradictio» action de 

contrarier; opposition. 
Contradictoire , adj, 2 g, Secum pagnant, op^ 

posés <iui contredit entièrement; rendu4fcs 

parties ouïes (jugement). 
Contradictosremenc, aév. Contrario sensu, d'une 

manière contradictoire ; en présence des 

parties. 
Contraignabie » adj» t g» qui peut être coft* 

Iffrtnt. 
Contraindre, v» a, Cohere, obfîger par forcé ^ 

par justice à ; gêner ; serrer , presser. ( se ), 

V. r.se forcer. 
Contraint, e , adj» p» Coacurt» gêné , serré 9 

mis i» l'étroit. 
Contrainte , u f» VU» violence , retenue » 

gêne^ , leur eflfièt ; acte pour contraindre. 
Conttaire , adj, 1 g, Contrarius, opposé ; 

nwîpble. s, m, chose contraire, opposée. 

* f /. lieu commun , t. de rhétor. b. 
Contraire (au) adv. Contra, tout autrement ; 

bien loin de cela. * an-conuaire. c. 
Contrariant, e » adj, Repugnax, qui contrarie g 

aime à contrarier. 
Contrarier , v. a. Contradieere, ré. e , p. eon- 

tredire ; dire ou faire 4e contraire dHin autre ; 

faire obstacle, v» n, s'opposer k^ se ) , 9, r». 

être opposé ; se contredire, 
(^.tcafîété, t^, Rtpugnantia» OppOsHîon ; 

Obstaclet dtMitté. 
Contraste , #• m, Discriment opposition de 

caractère^ difiiérence. * 
Contraster , 9» tf. té. e , p, faire un contraste » 

t. de peint. C» de poésie, v. n. être en op- 
position. 
Contrat, s» m» Paetam, t. de prat. conven» 

tion notariée ; pacte ; convention. ^ Con* 

tract. R. 
Contravention, s, fi Violatio» infraction 4 

une loi ; un contrat. 
Cootrayerva, s. /«Contre-poison, plante d^Amt^ 

rtque, à fleurs sans pétales; la partie tubé- 
reuse de la racine est un sudorihque et un 

atexipharmaque puissant , excellent antidote , 

bee contre la peste. * Contra-yerva. c. o. v»--» 

Contra-ierva. r. 
Contre, s, m. Contra» ce qui est contraire. 

prép, marque F opposition ^ la proximité , la. 

contiguïté; malgré . sans avoir ^at4 ; au* 

près , çf oche. juxta. 
Centre (ci-)» adv. marque la proximité V« 
Contrc^allée, *. /. allée latérale et parallèle, 

à Pallée ^ioapâle. * Contrôlée. R. 
Contre-amiral , s, st. troisiènÉ^fficier d'unear* 

mée navale ; son vaisseau. ^ Contr'^mi- 

rai. R. 
Contre-appeV, *» m» le contraire de Tappel, {^ 

d'escrime» 
Cofiice - «pprot^ I t»fpl* travitut des as* 



Digitized by 



'Google 



C O NT 



X. 102 ) 



C O N T 



I 11 igBMiiMiiiitf* I miMÊÊm 



G O N T 



^ 



sièges opposés à ceux des asûégeans. G. le frapfiant ^s deux côtés. |Contre<«iîner , v. a, né. e , p» îûre des contre* 

Contre4)alancer , v. «• Compensarc, ce. e , p. Contre-tort , /. m^ Anteris. mur contre-boutant.l mines ; s*opposer à des menées, 



compenser, égaler. 6. . ~ ~ < * pluriel. n-R 

Cootre-bandé; e , Contrebarré. e, Contrefas- fConcre-fossé , s, m. ( vieux) avant-fossé. 

ce. e , adj. t, de blason , marquent l'oppo- fContre-fouIement , s, m. mouvement des eaux 

sition des parties. * Cootre-bandé. Contre- qui remontent dans un tuyau. 

barré. Contre*£ascé. R. tContre-fraser , v. tf. é. e , p, donner 1^*. tour 

Contre-bas , adv» Deorsàm, du bas en haut | t. à la pâte. 

de maçon. * Co Ae-bâs. r. Contre-fruit , s* m. addition faite à un mur. G 

Contre -basse, s» J. grosse basse de vlblon. Contre-fugue , i. f, fugue dont la marche est 

* la voix la plus basse, v. * Contre-basse, r. contraire à celle éubSe ; fugue renversée. 
Contre-batterie , i./*. batterie opposée à une Contre -gage, *, m.surei|^ donnée à un créan- 

autre ; moyens de résistance. * Cootre-ba-; cier. g. . 

tetie. R.^ jContre-gager , v» a, gé. e, p^J^nety prendre 

Contre-biais (à-), adv, à contre-sens. des sûretés, r. g. c. 

Î Contre-biseau « 4b ». pièce du tuyau d'orgue. Contre-garde, ^./. fortification devant un ou- 
Contré-brasser , v, a. brasser au vent des! vrage. *«. m. officier de monnoie. dK 
voiles orteiuées au plus près. Contre-hacher , v. n, ché. e^p, t. de dessinateur 

'*|Contre- calquer, v. a, tracer une seconde fois et de graveur, renforcer les ombres par des 

les traits aun dessein calqué. diagonales. 

,'^pontre-capioB , i« m. t. de mar. doublage du Contre-hachure , s.f, t. de graveur, r. 

capion. fContre-harmonique , adj, ( proportion ) comme 



Contre-carêoe » #. /. pièce opposée à la ca- 
rène, c. 6« 

"tContre-chant , s, «. contre-poinr. 

tContre-charge, s, f. pierre qui sert dit con- 
tre-poids. J^ 
X^ontre-charme , #. m. charme qui en TOruit 
un autre. 

Contre-châssis , i. m. châssis devant un autre. 

.Contre -chevron , s, m, chevron opposé à un 
autre et d*émail différénr , t. de blason, c. G. 

.Contre-chevronéy adj, qui a des contre-che- 
vrons. G. 

Contre-clêf , *• f, voussoir qui )oint la clef. G 

Contre - cœur , <. m, { de cheminée ) « où se 

met la plaque ; la plaque même. 
^Contre-cour (à ) adv, malgré soi , à regret. 

Contre-compone , adj, t. oe blas. les compons 
répondant auxfasces. c* * Contrecompone. G. 

Contre-coup , x. m. Reperékssus, répercussion 
.d*un corps sur un autre; impression d'un 
coup à Ja partie opposée; suite , effet d*un 
é^nemeèt 

Contre-danse , s, /. danse vive et légère déplu 
* sieurs personnes ensembl^ ^ ^ 

tContre-dêgattment , n ^9» <i'eicnme | ac 
tionde coi9e-dégager« 

Contre-dëgagqi , v. «. gé. e, ^. d^ger en 

^^jpême temps que l'adversaire , t. d*escrtme. G. 

^pContre-émaitler , i^. a. é. t , f . mettre de 
l'émail en dessous du métal. 

tContre-estampe , /. m. voyez Contremoule, 

Contce-extemion , «. /• action de retenir une 
partie luxée ou fracturée. G. 

Contre- fanons y s, m% pL cordes amarréet à )• 
vergue. 

Contre-fendis , s, m, division des blocs d'ar- 
doise. B. co. 

Contre- fenêtre « s. /. contrevent; double fe- 
nêtre. ^ 
^ Centre-fente, ^^ fente opposée, u de ekinir- 
' gie. G. 

IContre-fiches , s,f, pi, t. de charp. pièces d'as' 
semblages qui en tiennent d'autres.^ * tingu" 
lien Al. 

Contre-finesse , #• f. finesse opposée à une autre. 

'fContre'éssure , t. /. fracture des os du crâne 

' par an eontre-coup. 

Contre-flamb4% e , adjf qai ie^fitf^des fluinnes 
opposées. Jl 

Contre-fieuré. e, adj» ï fleurs alterne» oppo- 
sées. 

Contre-fieuronoé. e, adj, i fleurons alternes 
' opposés, t. de blason. i 

t Contre- forger^ v, a^é. n^p^ dreiic^Ukr v>l 



j , S f ^ « t. 4e motiquec 
Contre- hâtiers , #• m, pi, chenets de cmsine« 

* /. m. RR. 
Ggptre-hautj adv, de haut en bas, t. d'archi- 

^cture. 

Contre-hermine , s.f.u de bkt. champ de sable 

moucheté d'argent. G. 
Contre-herminé. e , adj, r. 
Contre-heurtoir , *, m, fer qui accompagne le 

heurtoir , t. de serrurier. 
Contre-indication, s, f. indices contraires, aux 

précédens , dans une maladie , t. de médecine. 
Contre-issant. e « adj, ( animaux ) adossés , t. de 

blason. 
Contre-jauger, v,a, gé. e, p. t» de charpent 

comparer la mortaise avec le tenon. 
fContre-jet , #• m. t. de potier d'écain. 
Contre-Jour , s, m. Adversum lumen, endroit 

opposé au jour; jour opposé à celui du ta- 
bleau. 
Contre-jouf ( i ) , adv, opposé au grand >our. 
Contre-jumelles , s, f, pi, pavés des ruisseaux.G. 
Contre- lames, /• /. pi, tringles de bois, t« de 

gazier. G. 
Contre-latte , s, /. latte qui soutient les autres. 

* Contre-Ute. r. 
Contre hnter , y. a, té^ p. tnettre des contre< 

lattes. * Contre-lateMI 
Contre-lattoir , s, m» outil pour cootre-latter. G. 

* Contre-latoir. r. , . 
Contre-lettre , s,f. Contra 'seriptum, acte secret 

qui déroge i un acte public. 
tCont^jjbaille , $,/, filet du tramatl. 
Contre- mailler, v, a, lé. e, p, doubler les 

mailles. 
CoBtre-maitre , s, m, Proreta, qui commande 

sous le maître, t. de mar. inspecteur» t. de 

manuÊicturîer* 
Conue-manché. e , adj, u et blason , â pointes 

opposées. 
tContre-mand, e, m. raison proposée pour difié' 

rer une assignation ; excuse. 
Contre-marche , s, f. Régressât, marche con- 
traire ; évolution de la tête à h queue. 
Contre-marque , f, f. Nota priori addita, se< 
nde marîme ; second billet ^^fausse marque , 

€de manège, * marque jkmtée à une mé- 
lîe. B. J^ ^ 

Contre-mai^r, v. a, que. «» p, mettre une 
contre-marque. * mettre une fausse marque 
aux dents du cheval. B. 

Contre-mine , e, f. Âdversus eunieulus, mine 
' _ ^__ * î 1-- 



Contre-mineur, «* m, qui fait des contre^iûnes. 
Contre^ment (à ) , adt. Surtùm, en haut, en 

montant. c.RR. 
fContre-mot , s, m, seconde consigne datts les 

temps d'alarme ; mot que l'on demande à cf ha 

qui vient donner le mot , t. militaire. 
fContre- moule , j. m. Contre-estampe , second 

moule en ^enx , t. de doreur. 
Contre- mur , t, m, Murus moto appositÊtt,wsa 

d'appui contre un autre. 
Contre-miB:«r , n «» ré. e , p, faire un CMtre* 

mur. 
Contre-ongle, ^#. m, erreur sur tes aHurei dSia 

cerf, t. de chasse. * Contr'ongle. r. 
Contre»ordfe , a. m, Contrarium man^aum, 

révocation d'un ordre. * Contr'ordre. r. 
Contre-ouvenore , s, f, opération de chinir- 

gie pour nettoyer les plaies. G. 
Contre- pal, i. m. pal divisé e» deux, L de 

blason. G. c. 
Contre-palé. e« ad^, avec^pafs opposés* 
Contre'partie , s,f, partie opposée i une autre; 

t. de musique , une -partie d'un duo ,'secooé 

dessus. * t. de comptabilité, registre tenu par 

le directeur, c. G. t. de marqueterie > tesct 

d'un dessin évidé. B. 
Contre-passant , adj. t. de blason, (aoimiuat) l'un 

sur Pautre , à têtes opposées. G. co. 
tContre>passation, #•/• action de passer â Pordie 

de quelqu'un. 
Contre-pente, t, f, pente qui^en coupe une 

autre ; interruption du nîveacL co. c G. 
Contre-percer , r. tf . ce. « , p, percer en stil 

contraire. 
Contre-peser i n a, Mfuart, sé,€^ p. contre* 

baiascer. 
Contre-pied, #• m, Conirarium, t, dt chasse, 

erreur sur la voie^ ifis^*^^) ^ contraire de 

quelque chose. 
Contre-pleige, t, m, certificateur pour la cau- 
tion. G. c 
Contre-pleiger, y. a, gé. e, ^. certifier pour li 

caution, t. de pratique. G. c. 
fiontre-poidft , /. m, Sacoma» poids qui en 

contre-balance d'autres ; ptrciie de d^tseur 

de «orde ; qualités qui en contre4»alinccBt 

d'autres. 
Contre-]^l , i« m. le rebours , le sens contruie 

du poiU 
Contre-poil ( â ) , adv, en sens contraire du poilt 
Contre-poinçon, s, m. empreinte du poinçon; 

poinçon ;. t. d'arts et métiers, o. c. 
fContre^inçonner , v. a, enfoncer le coocrf- 

peînçon dans le poinçon. 
Contrepoint^ s, m, point Opposé; accorda 

diflFérens|)nnts. 
Cootfecpointe , «. f^ couverture piquée, m* ele* 

sivement^ dites Courte-pointe. ■» 
Contre»pointé. e , etdj, qui a pointe conift 

pointe, G. y. 
Contre-pointer, v. a, té.e , p, piquer dBi dent 

côtés une étoffe ; opposer une batterie k vm 

autre; contredire; contrecarrer» 
Contre-poison , s, m, Antidotus, antidote qui 

détruit l'efiiet du poison. 
Contre-porte , t,J, seconde porte devant k pfe* 

mière. G. vi 
Contte-pofftcr , v^jb, té. e , p. coljpettctv c^ c 
Contre-porteur , s, m, conoyeai qol'colpoftc f* 

marchandise. G. c 
Contre-posé, e , ad/, p, posé dans «t^estf 4 

rent , t. de blason. G. c. 



patir en évente» une auue^ *^mDt sous lesjContre^oser ,. r. «. mal poser, mal ^Oifer 
btf lions» CO» l asticlesurua]ifredeaMtthand,o.«» 



Digitized by 



Google 



(io3) 



C O N T 



C O N T 



C O N T 



€aatff;;pOMiir, a «• celai qui reçoit ce place 
les pieim de la grue, t. de naçon. 6. c. 

Coati^fosidoa, j.^ £iuce en contre-posant.G* 

tCoocre-potence, <• m, petit pilier qui supporte 
le pÎTOt» L d'horloger, 

Ceotre-potencé. t^^dj. à potences opposto.G. 

fConcre-pouce, s, m, levier , t. de métiers. 

tContre-piofiltr , r. «* é. e , p. creuser des 
noolores foi entrent les unes dans les autres. 

Contre^romesse, #• f, promesse opposée, n. 

CoeCre-queue-d'aconde , /« /• c, de tonifie, ou- 
vrages de dehors. G» 

CoMii'qttîUe, #.^pièceQpposéeàk<|uiUe.G.y. 

CoQtre-nmpanL e , md), rampant face à Cace. g. 

Cotve-ftgaider, v. tf« dé. • » p* regarder du 
cdcé opposé, y. 

Ce&tifVttable, ^ m. fond de l'autel» c* d'ar- 
dûtecturew6.T. 

CoBtre-févokutim . j^f. retour â un gouverne* 
ment détruit par unerévoUmon. ▼. g. c. 

£ontii4éfohuioniiaire , ni/, conue la révolu- 
tion, t, partisan d'une contre-révolution« c. 

Contre-ronde, /, /. seconde ronde , t* miLo.v.c 
Coaoe-ruse» *. ^ iwseopposéei u^e autre, o.v. 
Ceotre-ftbord , s* m, fermeture du saborti. v.c.g*. 
tCoBtre-saisoa » s. fi pousse hofsde laiaison^ 

t. d'agriculture. 
Cootie^alat » i. «u salut rendu ^ t«d« mar. o. v. 
Coatre^nglon , iu m, bout de courroie qui tient 

ks«p^edelasclle. 
Cofl'jf-icel , #. m. Adversum sifUlum^ petit 

rcfsu à câté dn grand. 
Coatte^ceUer,' v. «. lé. e, p»»ppoatr le contre- 

icel. * ÇoQire-fcéler. b . 
^^>^^n^éti% , u m, seing à côté d'un autre ; si- 

gnatuie pourcomio^igner» 
t^We-scœpler , p, a. transporter un deseein 

tfi» sempfe sur un autre. 
Contre-sens ( à- ) , tf ifr. en sens contrairt. c 
Coetre-sens , i. m. ContraHus mum. sens con- 
traire au sens nstureL . 
Cwtr^«i|ner, r.«. gné.e, p, signer ramme 
seciéuire ; tiiettre sur une adresse le nom 
d'an woistre» etc. comme venant de lui. 
Coocre^moiation , <• f, action en recours d'«ii 

IKaoc , t. de pratîquew^« r . 
Cwtre-sommtr, v. 4* mé. e , f • dénoncer à son 

garant , t. de pratique, g. y. 
CflBtie-sommier , s, m. peau de parchenûn en 
cosse, derrière celui que l'on ratisse» t. c^b 
jarcliemiflier. G. 
tContte-taJlle. ». / t. de grareur» .seoonde 

taïue qui coupe la première. 
tCoatte-tailler, v. 4. £iirn dea contre-tailles. 
Contre-terops , 1. m* MUnum tempus, ob^Kle , 
■ «ôdcat kg^révai pas de danse qui coupe 
ta mesure, t. 'de musique. (Jk— ), adr. 
mmpative, naU à - piopoi. ♦ Contre- 
tefRs. c 
Comieeenant , *..«, champion déni un tour- 

aoi.a* 
tCwtre-ienir , v« «. nu. e » p, soutenir par der- 
nw^evec le marceeu» l'ouvrage tur lequel 
•0 frappe. 
Contretènasse , *. f. terrasse au-dessus d'une 

Mtre, t. dTarcbitea, t. de fortifie. <5. c. 
Conue-tir», r. a. Flnpaidji imitarù ré. e , p. 
twer une estampe sur une autre; calquer; 
t de desaeû» , copier trait pour trait. 
*^«««^tiancbée , s. f. u de fortifie, tranchée 

conue les assîégeans. 
Cofitre-vair, #. ai. pièoe à yaits opposés, t. 

ce blcson. c. y. 
M»Mit-vffl/é. e , edjf. t. de blason , 4 vai» oppo- 
*^*CoQBe-«aEié«c*#» 



tÇontre-verge , s./ baguette qui sert à apprêter 



les verges , t. de manufactive. 

Contre-vérité , *. f. Ironici dicta. paroles, pro- 
positions à prendre en sens contraire ; ironie. 

Contre-visite r-r,/. seconde visite, t. d'aides, c. 

Contrebande , j. «, Akrea inurdict^, chose , 
commerce de choses dont la vente est défen- 
due. • t. de blason, barre, g. ( personne de—) 
suspecte, b. * Contre-bande, r. 

Contrebandier, ère , j. qui foit la contrebande. 
* m. Contre-bandier. b« 

Contrebittes» s* / courbes qui affermissent 
les bittes, t. <ie iftar, c. G. y. * Contre- 
bittes. AU 

Contreboutant , s, m. pilier qui arcboute. c. 
c. * Contre-bontant. r. y. 

Contreboutcr^ v. a. té. e, p. mettre un pi- 
lier , une étaie. o. c. • Conrre-boucer. r. y 

Contrebretesse, /. /: c. de blas. rangée de cré- 
neaux d'émail différent, c. g. ^ Contre- 
bretesse. y. 

Contrebretesse. e, adj, t. de- blas. qui a des 
contrebretesses. 

Contrebrodé , s. m. rassade blanche et noire 
c. G, * Contre-brodé. y. 

Contrecarrer , v, a, Ohisterc ré. e , p. s'oppo- 
ser directement à. * Contre - carrer. A. C&- 
tre-c.arser. rr. 

Contredaier , r. a. té. e , p. œettte une autre 
date. y. 

Contredire, v. a. Ripugnan. dk.e,p, dire le 
contraire ; t, de prat. faire des écritures en 
réponse. ( se) , n r, dire ouécrise descon- 
tradictions. • Contre-dire, a. 

Contredisant , /. m. r. de prat. qui fournit 
des contredits, g. * Contre-disant. r. 

Contredisant* e, ad/\ Oi/oco/or. qui contredit. 
* Contre-disant. r. 

Contredit, s, m. Controversia. réponse à ce 
qui a été dit. pi, t. de prat. écritures pour 
qontredire les raisons de l'adversaire. 

Contredit (sans) , adverbial, certainement, as- 

sûrement, sans difficulté. • sans-contre dit. c. 

sans-contre-dit. rr. 

9^^f? 'f: ^' ^V*^ étendue de pays ; région. 

c.ontr écaille, *./. dessous, envers d'écaille.G. 

Contt'écan, t. m. partie d'un écu contr'écar- 

tele. 

Conir'éearteler , y. a.]L e , p. diviser en quatre 
quartiers un quartiPde l'écu, t. de blason. 

Cootr'échange , s, m. Permutatio, change mu- 
tuel. G. c. co. * Contre-échange. R. A. y. 

Contr'enquète, #. /. enquête opposée, t. de 
pratique, c. o. rr. * Contre-enquête, a. y. 

Contrespalier, s. m. ari>res en espaM|isur des 
treillages sans murs. * espaHer opposé, rr. 

Contr'étambord, s. m. pièce qui lie l*étambord, 
t. de marine. G. * Contr'étambort» r. Contr'é- 
tambot. RR. 

Contrttrave , s. f. pièce qui lie l'étrave à la 
quille , t. de mar. G. * Contre-étrave. c 

Contre£içon , *. /. fraude en contreÉûsant un 
hvre, une étoffe, etc.; le h'vre, l'étoffe 
qu'elle produit. * Contre-façon, r. g. 

CoÂtrefocteur , s. m, qui contredit un livre , 
des étoffes, ett. * Contre-facteur. G. 

Contrefs^ipn , s. f. Adulnrina tditio. ou 
Contte&çoud'unUvje. *Contrefaction.R.c. 

Contrefaire, v. ^mitarù hk. e, n. imitée, 
représenter j dIJInérer ; rendre dîftorroe ; dé- 
guiser ; faire une comrefeçon , dne contrefac- 
tion. (se) , f . /. dissimuler, ^çindre, * Contre- 
dire. R. 
C^creBiseur, #. m, qui îmîte, qui contref^ic 



Contrefait, e , adj. Aduiuratus. imité : diffiirme. 

* Contre-&it. r. ' 
Contrefasce . s.f. fiuce divisée en deux, t. de 

blason. • Contre-fasce. c. G. ' 

Contrefescû e. adj. à pièces opposées, t. de 

blason. * Cootre-faKé. c. g. » ^ «• 

Contremandemeni, s. m. Aleiii£«ri revoeatio. 

ordre contraire à un autre. G. co.c. * Contre» 

mandement, R, y. 
Contremander, y. a. JUvûeare, dé. e. ». ré- 

voquer un ordre. • Contre-mander. r. y. 
Contremarée . *./. marée opposée à la marée. G. 
tContrepenser . v. e. changer d'opinion. 
rContrepenseur, s.m. qui change d'opinion. 
Contrepese, «iv. à poids égal! y. 

rnnîî!^"*'' •'• t- f^''*f^ contrefaire, y. 
Contrépreuvc , s.f. image tirée sur une autre. 

* Contre-épreuve, a. c. y. Concr'épreuve* 

R. CO. 

Contrépreuver , v. a yé. e, p. faire une éprcujrè 
sur une autre , t. de grayeur. * Contre-éprèh* 
yer. a. c. Contr'épreuver. r, Contre-éprou- 
ver. ». ^l'tvu 

Contrescarpe, s. f. pente du mur extérieur* 
cheiçmcouvert;gIaci$.*Contr'escarpeiR.co; 

carpe , t. de fortification, c. g. 
tConrretasseau , j, m. bois qui suppone le che- 

Conireval ( à ) , adv. en descendant, y. 
Contre valhrtion, s. f.f. lignes centre les sortiea 

des assièges. * Contrevallation. r. 
Cwîtrevenant. e. x. FioUior. qui contrevient. 

* Contrevenant, r. ** 
Contrwnir, y. n. Fioiart. nu. e, p. agir contre 

une loi, un contrat, une ordonnance. ♦ Contre- 
venir, r, ^ ^ 
Contrevent , s. m. Exttrias osùum. volet en de- 
hors. * pU pièces au grand comble ; paremcnc 
du creuset, b. Contre-vent. r. 

'Îlîr^/T'' ' •!• "• '^:.? • ''• ^ ^'"^^bîtecttiw". 
mettre des pièces obbques pour résister aux 
vents, c. Ot \ 

Contnbuablo, «(,-. , g. ,. ,„i j^it wmra,u.t 

aux impositioif. 
Contribuer , v. M. Contributre^Mé. e , p, aider 

» JJ"«^^« i payer les contributions \ les ini! 

Contribution , #. /. CollatU. levée de denietti 
impôts. G. c. y. ^"«w^î 

repentit , du remorde. 

J'^'k." • '2 "• "Sle^e <>« Tarification ; registre 

rif .i*^';: ««-«'-cn.rô.ear.'sorb':! 

Contrôleur, s. m. Insptctor. officier qui coiÉ» 

Controuver, r. i. Finpre. vé. e^ p. invente^ 
une feusseté pour nufre. ^ >»>vente^ 

Controverse, *./.Caiirrov«mV. débat- disonNÙ 
contcstarion sur la foi. "«^«'3^»û»spM>^ 

Controversé, e , adj. discuté , cintesté. "^ 

Con^oversiste , ,. «. qui s-o^^pe de contro- 

Contumace , /./. ContUmaJa.T^ix,i derépondr. 
en justice. "»"«ïrop©mire 



\ 



tes paroles, les g^es, etc. a. G. • Contre- ' Contumacer . y. j eé . » ;..«., 

faiseur. R, Contrefoieur, c. . [ m^^ » ^' **' r' • » P* ï"ê«f par contin 



Digitized by 



Google 



iC »o4 ); 



c o N V 

C^imunasy s» û^* accusé qui ne comparott 
point. * Contumace y «• adj^ 6* a» A. v« *t 
ConciiQNbt.co« • 

Concumélie, i./ outrage, c. 

Cootum^Ueu^ement , adv» c. avec outrage, 

Contumélieux. se, aJ/« c. qui contient un ou- 
tiage» 

Cornus, se , «i<//. Contusu** meurtri , froissa, t. 
de chirurgie. 

Contusion , s^f, Contusio. nReurcrissure. 

Convaincant, e , adj, qui a la force de con 
vaincre. 

Convaincre , r, a, Convintire. eu. e , p. per- 
suader , réduire par des preuves évidentes. 
(se), y. r. 

Cenvàlescence , s%f^ Rutauratio, passage de la 
maladie à la santé. 

Convalescent, e, «i^f. Co a Ka/ef<«itr. qui relève 
de maladie. 

Convenable, «<(r. t ^. Aptus, propre ; sonable; 
i|iii convient ; conforme et proportionné i dé- 
cent; expédient. 

Convenablement, aivtConstntantè, d'une ma- 
nière convenable. 

Convenance, i./. ConvenUatU, rappofC, con- 
^nité ; bienséance , décence ; accord des 
parties, t. de peinture. 

tCotwenancer , f. <t. derreurer d'accord, (w*.). 

Convenant , s, m, ligue solennelle \ confession 
de fo». 

Convenant, e , ééj, ( vUax ) sortable , bien- 
sêanr. 

fConvénient , s. m. l'tïpposé d'inconvénîect 

Convenir , f. n. Convenir^, mue , p. demeurer 
d'accord 5 cire conforme ; avoir du rapport. 
«r. imp. être expédient, propre à ,- être expé- 
dient , à propos. V. r^cipr, ( se ). 

Conventicule , s^n, petite assemblét'secrète -et 
illicite ; petite assemblée. 

Convention , s. f Conventum, accord ; pacte ; 
assemblée de représentant d'une nation , son 
local ; ce dont on convient. 

fjonventionnel , s, n. membre de la conven 

. tion. c. 

Conventionnel, le , adj. de coaventton. */• Con- 
ventionele. R. 

ConventionnelkflMBC , adv. SÔus ou par con- 
vention, o. c. 

Conventualité , /. /. état d'un couvent. 

QMkventuel , s, m, moine qui peut le fixer dans 
un couvent. *p/.RB. 

Conventuel, le, û^j^ du couvent) composé de 
toute la commifnauté. * /T Conventuele. R. 

Conventuelltment , adv, en communauté , et 
selon les règles. * Conventuélement. H. Con- 
ventuelemet^t. RR. 

Convergence, /./I état de lignes qui vont en 
s'appTOcbant , t. de géométrie. 

Convergent, e^ adj. Cortgrtgatus, de^lig^es qui 
convergent. 

Converger, t^, mAdunart. se réunir au même 
point. G, C. V. 

Convers. e , adj, religieux servant ; t. de lo- 
gique , ( propoittioi}S ) <!lont les attributs de- 
viennent les sujets. 

Conversablet adj. agré4ble dans la conversa** 
tion. V. 

Conversation, s* fi, Colloquium» entretien fa- 

' milier. 

Converseact , s, m» pièces de mouHn. * plandies 
aiH^sos des «tchures. g. v^ 

Converser, v, n, CoUoqus, s'entretenir fami- 
lièrement avec, 

(^onversible , adj, ttf, qui peut être convertr. 

CpnverMon , #. /. voai^eriio. changement de 
forme, de foi, de mœurS avec amélitration ; 



C O O R 



C O Q 

fCopagin^e , i. w, pit eé^oancierd'imAêae 

héritage. 
Copahu , s» m. baume du Copaîba. 
tCopaïba , s, m, aibre du Grésil , d^ fome 

fonce , pour la teinture. 
tCopaler , s, m. Copaifira. genl% de plintei 

légumineuses, 
Copal , a iR. gomme ^i'une odeur «g^le, 

d'Amérique. 
tCopahne , j. w, styrax d'Amétiqne» 
Copaixocoti , s% «• arbr« de la noiiv^ E|« 

pagne, g. v. 
Copartagteiir, e, tf^. #• <|Uff per tiy «ne an 

autre. 
Copeau, #;»i«ili%B/b%éctetduboisarievéiniIe 

coupant. 
tCop«ck, i«iR, monM^d#«aciip«rfasCÉ| 1 1. 1 d. 
Copermutant , s, m, qui peraïuietiAMfiéftEek 
Copernic , s, m» r. d'u noumat e, «cbe dâoi 

la lune, o, 
tCopemidtn , j. ntk partiiln ài «eg^nètte 4 

Copernk. 
fCoptiose , i» /. C&p^M^.^totàké |«t «ièeéoa 

tterv«u$e. 
Copiate^ s, m, fossoyeur, «w 
Copie , /. /. Mxempàtm, écrk traimHt dSii 

dntei; I înttilCion ; t. 4{i«ipffi««c« sur quoi os 

compose. 
Copier , 1^ •U7i^tser^tre. pîé. m , p. frirt nne 

eopfe ; imner , c omt c Caiie . 
Copieusement, adv, Copio^ làpndiwnwnt, 

beeocoupf 
Copieux, se, adj. €opipsu$. cboodenei 
Coptique, en m, moimoi» de Moscovie. G* 
Copiste , s, a>. It^rdriata. c(iit«ôpi», imî«e. 
Copon, a. m. toile très-estimée de U CbiiMh o^v. 
Copreneur, s. m, qui prentt* loyer 8vetfui»eutr«i 

Q, V. * Cc^peenet». au 
fCoprotricique , adjt- 



transmutation ; mouvement. 
Converso , s, m, partie du tillac où Ton cause.G, 
Converti, e , adj, x. qui a réformé sa vie ou em- 
brassé ime religion, * s. pi, v. G. 
Convertible^ adj. 2 ^. qui peut être changé 

contre, converti en un autre; équivalent. 
Convertir , v. a, Converterc. ti. e , changer une 

chose en une autre ; faire changer de mal en 

bien, (se) » v. r. changer de mal en bien ; 

être équivalent. 
Con vertissable, adj. 2 1:. qui peut être con vcrti. v 
Convertîssement , s. m. cbangement d'une obli- 
^gation, etc., t. de commerce. 
Convertisseur, «. m, qui réunit à convertir 

les infidelles. 
Convexe , adj, 2 g. Convexut, courbé à l'exté' 

rieur. 
Convexité , *./. Convexitas, rondeur extérîetxre 

d'un corps. 
Conviction , s» f, Probada, preuve évidente , 

son effet. 
Convié , s, «. Conviva. prié â un festin. R. G. c 
Convier, v, a, Invitarc, vie, e, p. prier de, 

invirer à ; exciter. 
Con vis , s. m, pU festîos. v. 
Convive, s, % g, Conviva, quî se trouve à un 

"repas. 
Convocation , 4*f, Convocation ae(h>n de con 

voquer. 
Convoi, s. m, Funus, cortège d'une sépulture ; 

transport de provisions ; ces provisions, leur 

escorte, t. de marine; t. ntilitaire. 
Convoitablc, adj. z g. {viwm) désiraBte. 
Convoiter , v, 4, Appttcrt, tét e , p . désirer avec 

avidité. 
Convolteux. se , adj. CupiJas, (vieiraf) désireux ; 

qui convoite , qui désire ardemment. 
Convoitise, i. f. Cupiditas, désir ardent, im- 
modéré} cupidité. 
Î Convoi , 5. m. second mariage. 
Ion voler , v 

remarier. 
Convoquer , n Cottvoeare, ^uf, ^ 9 p» fiiire 

assembler par autorité juridique. 
Ctfnvoyer, v. a, ComUari. yé. e, p. éscortet, 

accompagner pour défendre , t. de marine. 
Convulsé, e, adj, Convuttusé anaqué de eon- 

vulsions, c. G. 
ConvulSif. ve, «iÇ. Spa^tiens, qui se flût at«c 

convulsion ; ^ui donne' des convulsions. 
Convulsion, j,jf . ConvuUio, mouvement violent 

efforcé. 
Convulsionifte , adj, 4 g, partisah det convul- 
sions, r, ^ * 
Convulsiônnaire , a^, %f, quî a des convulsions. 

s, pL fanat1<^ue$ qui ont des convulsions. Copulation , s, /.'union des sexes. 

* Convulsionaire. R. CopuUfive , *. /. con)«scdlin , f . è» ^tt; t,^ 

Cûnyse, s, /.Confia, Herbe aux puces, genre Copule , i. f, ce qui joint f attribut «tt sujet. 

de plantes à âeurs composées , de la divi>ion " - • • 

des floscttl^ses , corymfoifère. voyez €0 

nise. G, 
Conzélateur , s, rtt, arc^boutant d'un parti, v. 
Coobiigé , j, m. Cum atio obligatus, obligé atec 

un autre , t. de pratique. 
CoopértteuT. trice, t, Adjutor, qui coopère 

avec quelqu'un. 
Coonétation , s. f, Mutua opéra, mion de coo 

perer. 
Coopérer, v. n. Adjuvare^fé, e, p, opérer 

con)Ointei^t avec. 
Cooptation , s./, action d'agréger , d'asfocîer. g 
Coopter, V. a, té.e, p. agréger, associer, c;.v, 
t Co- ordonnées , s,f,pl, les abscisses et le* or- 
données d'une courbe, 
Go-ordonner, v, a, né. e , p, combler l^ran- 

gemeni ,. lot rapports, c. 



évacue par le* intestin». 
«, Cottvoiare, ( «n 7^, DOcey fejtCoprophofiefc» *, /♦ Copr^pkorim, évacufl^ 

par les intestins. 
Copropiiétvire , a^ ^g,s,^ posièie avet ua 

autre , t. ie prttMu». * Co^ptopiiétaice. àu 
fCoprosme, s, m. Oopresma» %mkr^ 4t plamei 
*■ de la toiflle des gentianes. 
tCoprosttsie, SwJiQofr&Éta^ia, G«iis!ipatio&* 
Copte 0» Coptbe , s, m. chréfion , lajtgDt 

d'Egypte. * Copte. Co^e^ a« o. a. 
Copv«F, V, a, té. e, p. Hue bdtirc le bittict 
' (hint cfoehe^'tmsettt cdttf. 
fOopulasse , s, f. exercice «snli%'4«i^ écolb^f 

poR obtenir le première pleee, « ■ 
Copulatif. ve , adj, Conneseivas^ t. degtammave» 

quiUe1«fm«t», «le. 



*copulatioo. AU 
Coq , s. m. GaJbit. mâle de Ufoule: — «d'Iiitie, 
^oye« DhidoQ, — « ém rt>«bKrs , oiieaudeU 
Guyenne , plus petit que ie piceo»^ à |vlu- 
fflafi d*une ooulMir d*(^asigeécfotant,hiipr( 
couleur de feu, battite ^le» rodMn ^ vfe de 
fruits. — maron 0x1 Colin, à lile de France, 
de \k grosseur du roage^gor^ , à the et 
huppe bleti - foncé ; lo dessus du corps 
canftelle, te dessous grîs»de-£er. — éti 
bruyères , voyez Tétras ; he pbis grlud e't 
de la grosseur du poon , il «st soovagf , btfc'tt 
l»e forêts, vit de feuilles ; te pc«S est pins 
gros que le faisan , il habite tes montignrî, 
se nourrît du*boolo«û etéc ses CeuiBes.-* 
canard à longue oueue , ou Pilet — poisson 
^ genre du doré. — demer, poison, çt- 
ue«den» ou le HéviMé, — . ^ jtféios ; grand 
* baune» 



Digitized by 



Google 



( to5 ) 



C O QU 



e,H«be da coa« plante à t\%% ▼•lucl 
OBAelée » CeuHlcs pédoUts , fleur» jauM; 
aknphinMçie , vermifug* » excite les mois* 

* Mcmier cbcC; pièce d'une montre » t. d'borl. 
nèce dWe semira ; ûpuB de coq au hant 
ffao clocher. B. 

Coq-irine, s. m. iaiiêl. diicours lent suite 

* toden pocae françobsans Uiîsoo. g. 
CoAufio, s.m^ quadrupède de l'Amérique mé- 

néiooile» qui ressemble un peu à l'écureuil 

* Coqoallin. T. Coqualltn. G. 
fCoqmmocotl, #. m. petit oiseau huppé, delà 

fifiiie du moineau. 

Co^, «. m. sot. benêt ; vieillard qui fait 
k coquet. */• Coquarde, toy. Cocarde, a. 
^Pkéuiéutus mhridus. Faisan bâtard, mulet 
do£wsn et de la poule coounuiie 9 tient beau- 
coup du père. B. 

Coquardeau , s. m. iQibécille. T. 

Cdifiiltre , *. m. jeune coq à demî-chitré. G. c 

Cocjoe, f. /. PmtMmum. enveloppe de ^nes 
éale; enveloppe ; faux pli , t. de mar. * ou 
tàà fetmé par dee insectes , de soie ou de 
jNNis, ou de^parties de plantes. 8. 

tCoqocHDollier, «• m. espèce de petit palmier 
d'Aaéfîque. 

Coque-plumet , <• ki» qui a des plumes au cha- 
pma. T. 

Coquefredonille, #. «. ( yUuM) railleur, y 

CaiieUcot, #. m. Papsvtr. fleuri pavot à»s 
cinmps. * Coqocliquot. B. 

Coquetioer, v. n, parlant du chant du co(^ B.G 

Coqoetourde • s, /. PuUûUiU. Pulsacille , 
P»««fieut , HeriM du vent , plante sauvage et 
cultivée, incisive , vulnéraire , feuilles scer- 
Botatoîrcs. 

Coqatkifhe, /•/• CiumUûtui morhus, Ptrustis, 
riiaaie \ capuchon ; qui est en vogue. * oi- 
staa, ortolan de roseaux de Sibérie, dont 
la tite est recouvene d'un beau coquelu* 
chonnoif. 

Coqotlacber , v. m. cbé • e , p. avoir la coque- 
luche, y. 

tCoquchichîoIes y s. f. f/. CornupU. genre 
dt plames graminées. 

Coqoduchon. «• m. CucuUus. capuchon, 

Coqoemar , /. aa. Cueuma. vase pour faire 
bouillir. 

Cofiereau, jw st. petit navire. 

Coquerelles, 4. f. pL noisettes rertes et en 
Cônrresa ; t. (£e blas. * Coquereles. R. 

CooDerct, «.m. Halicacmhum, oaAlkekengi, 
plante à fleurs monopétales, à fruits bacci- 
teres;il y en a plusieurs espèces; somni- 
ftre; on se sert des baies pour colorer le 
bevre. 

Coqoerico, <• m. chant du coq. G. c. 

Coqwfiquer, y. n. chanter, en parlant du 
coq. ce. 

fCoqueron ,/•«•• petite chambre , ou retran- 
chement à Tavant d'un bateai^. * t. de naviga- 
tion, wi. 

Coqaes, #, f, pU panîe d'une serrure. * — du 
levanc^baies grosses comme des pois^ sèches, 
brunes, fonr mourir les poux , endorment les 
poissoi». et rendent leur chair dangereuse. B. 

Coquesîgrue , #. /. oiseau aquatique \ choses 
frivoles j contes. G, c. * Cgquecîgrue. A. v. 

Coquet, i. M. petit bateau de la Seine. G. 

CocRict. te, 0dj.i. MulîtrosH*. galant qui cher- 
che à plaire , qui fait l'agréable. • /. Co- 
qnete. b. 

Çoqufter, v. «.être coquet, faire le coquet. 

* faire aller avec un aviron; faire aller un 
.^etuan vencB. 
Coquetier , $, m, marchand d'œuf^ ; va^e de 

f^îp L Diçtionn. l/n^y. 



C O R A 

table pour ounget les ceufs à la coque. 

Coquetterie » s* j^tânoUnium* afféterie de co- 
quette; manière de coquet; parure affectée. 
* Ccttuétecie. r, 

fCoquUiade, #•/• iUouette huppée de Pro. 
veoce } poisson du genre du blenne. 

Coquillage , #• m. Coacha, coquille ; amas de 
coquilles. * Conehylium* ver testacée , mou , 
tans articulatioD sensible, recouvert dTune 
écaille, b. 

Coquillarde , «. /. poisson. 

Coquillart, #• m. pierres remplies de coquil- 
lages. G. c. 

Coquille , s. /. C<meha» Teste, coque ou enve- 
loppe des tesucées, des œufs, des noix ; 
ouul , t. de métiers^ t. d'anat. limaçon de 
l'oreille. 

fCoquilIer, v. a. lé. e» f • se dit de la croûte 
qui se boursoufle. 

tCoquilleux.se ,i.tf4(/. (pierre) remplie de co- 
quilles. 

Coquillier. r. «.armoire» collection de co- 
quilles. * boite pour les coquilles à couleur, 
t. de métiers 4 boite aux couleurs, b. 

Coquillière , Mdj» i. qui renferme des coquilles. 

Coquillon , /. m* petite coquille , t. de mon- 
noie. G. 

Coquin, e , «• Nt^usm* fripon , maraut et 
Infime. * /• femme de mauvaise vie. b. 

CoquinaJlle. t, /. troupe de coquins, c. G. B. 

tCoquinbat, #. m. Jeu de dames, à qui perd 
gagne. 

Coquiner, v.ii.(vMaar) gueuser; fainéanter. 
R. G.c 

Coquinerie, s. f. Fûcinus, action de coquin. 

Coquiole , /• /. FistMva otima» sone de chien- 
dent. 

Cor , s» m. Gemursa. durillon ; instrument 
à vent. * trompe de chasse, b. 

Cor et à cri ( à) , sdv* à grand bruit; à toute 
force. 

Cor de mer , s, m* coquille. ♦ Cor* de-mer. c. 

fCoraces , s. m.pL ordre d'oiseaux qui comprend 
les corbeaux, les perroquets, etc. 

Coracite, s.f. pierre bgurée, couleur de corbeau 

fCoracias , s, m, Coracia, oiseau moins^ gros 



5u'une corneille . noir changeant , habite les 
^Ipes, a les moeurs de la pie. 

fCoracobrachiale , s, m, Coracohraçhialis, 
muscle attaché au bec coracoïde. 

fCoracohyoldien , adj* ê,m, Coracohyoidtus, 
muKle entre l*omoplate et l'hyoïde. 

Cçracoïde , s, f, Coracotd<f* apophyse en bec 
de corbeau 

fCoracoradial ad}, i,m*Coracorêdiaiis,tn\xsc\t 
de l'apophyse coracoïde. 

Coraignes ou Cors , i. m. pL petite* boules de 
pastel. 

Corail, pL Coraux, t,m. Cora/lum, forte de 
plante ou de ruche iparipe produite par le 
suintement des gorgones qui l'habitent. 

Corailler , v. s. se dit du cri du corbeau, c. 
mieux croasser. 

Corailleur, s. m. qui pêche du corail. G. c. v. 

fCoral , s, m. couleuvre amphibie d'Amérique 
méridionale, de 1% à 50 pieds de long. 

tCoralîçide , t, m, semence de corail, idj^^g, 
du corail. 

Cqraline , j./. Muscus marinus, plantes pu pro- 
ductions marines qui ont la forme de plantes 
ou de mousses , formées par les polype^ oui 
lés habitent. * coquillaée bivalve , de la u- 
mille des peignes, ou Cérancoline , brèche , 
marbre à. taches corallioes. B. Coralline. r. 
zoophite. t. 

Coralle. e , adj, 014 il en^re dq cprai} , t. ^B 



C O R D 

■ ■■ 1^ 

pharmacie, c. G. v. 

fCoralligènes , adj. m. pL ( polypes ) à corps 
fixé dans une substance dure qui transsudedo 
lui. u adf, 2 ^. (polypes) qui forment le coraiU 

Corallin. e, adj» CoraUinus, conteur de co* 
rail. * -r. m. serpent venimeux du 3*. genre 9 
en Asie , à i^ bandes rouges en lon^. B-. 

fCorallinites , *. /. pU genre de polypiers fi- 
nement branchus et ramifiés, ou coralinet 
devenus fossiles. 

fCorallites, s, f, pL cotzux devenus fossiles* 

Coralloïde, ad/, 1 g, qui ressemble au corail. 
G. y. * pi, RR, 

Coralloïde ,^ s, f, semence du corail ; produo* 
tion marine en forme d'arbrisseau. 

fCoraya , t, m. espèce de grive. 

tCorban , < . m. oblation au seigneur. 

Corbeau, /. m, oiseau à phima^enoir, omnîw 
vore , de passage , recherche les pays froids. 
— de nuit , Bihoreau , Hulotte , Crapaud vo- 
lant , voy. ces mecs : poisson , voyez Ombre 
de mer. t. d'architecture , soutien en saillie; 
croc de fer ; machine ; constellation roéridio» 
nale ; pont mobile. * pJ, ceux qui eolèveiit 
les pestiférés. A. 

Corbeille , /. /. Corbis, panier d'osier ; t. d'ar- 
chitecture , ornement. * beau coquillage bi- 
valve , de la famille des cœurs . à grosses 
stries longitudinales , larges, aplaties, borde 
intérieurs profondément découpés, b. pU t. 
d'anit, gabions pleins de terre, bb. 

Corbcillée, «./. contenu d'une corbeille, c.r»' 

fCof^eiller, #. m. officier de Téglise d'Angers. 

Corbillard , #. m, bateau ; sorte de voiture , 
de coche ; grand carosso pour les. cnterr^^ 
mens. 

Corbillat , #• m. petit corbeau. G. c. ▼• 

Corbitlon , 1. m. Corbui4» petit panier ; jeu* 
petite gamelle. B. 

Corbm . «. «.- ( vUux ) corbeau. * t* f» coe« 
bine, corbeille noire, t* 

fCorbule, #•/. CorhuU, moiIusque acéphale, 
bivalve , fossile. 

fCorcerons . t. m. pL Héges attachés aux em« 
piles, t. de pêche. > 

fCorchore potagère , i./I Çorekorus, CorvettB 
commune, Mauve des Juifs, plante d'Asie, 
fort )oIie , i feuilles alternfs , fleurs iaunei 
en rose ; elle a la propriété de la guimauve. 

Cordage , s, m. funu, cordes ; mes^re d< 
bois, corde. 

Ordager , v. e, faire du cordage, o. o. 

fCordats , s, m, pi, grosse toile d'emballagf. 

Corde , s, /. Funu, fils entortillés ; la po«* 
tence { figuré); t. d'arts et métiers. * lign^ 
drpite dont les deux bouts touchent les deux 
points d'une co\irhe; note pu ton, t. d% 
musique. B. Chorde d'instrument, t, f. r. 

Corde à violon , #. f. Periploca, plante de Sijy 
Domingue , à racine traçante , tiges cylin^ 
driques , feuilles drqites. q. 

Cordeau , i. m. Funieulus, petite CQrde. * pl^ 
hsière .de draps, b. 

Cordelat , t, m, étoffe de laine d'Albi. n. 

Cordelçr , y. a, lé, C , p. tresser en forme d^ 
corde. 

Cordelette,*./! petite corde. ♦ Cordeicte. ji, 

Cordelier. ère. *. FranwcAnut» rçligleux. • /', 
Cordelière. B. 

Cordelière , f,f, FnnUulL t. de blason ; t. d*ar« 
chitecture, petit ornement ou Ibreau; coS 
lier^ corde à nœuds; petite tresse; cadrf 
f^ vignettes. * Cordelière. i|. 

fCordehne, s, f. baguette de fer pour prendrai 
le verre fondu, povr fair^ le cordon di|. 
goulot. 

«7 



Digitized by 



Google 



C O R I 

Cordclle , #• /. petit cordeau , petite corde. 
. • Cordele. R. 

Corder, y, «. Torqiurt, dé. e, p. faire de la 
. corde; lier avec des cordes \ mesurer le 
-bois, (se), V, r. se former es corde » t. 
de jardiniet , se dit des racines. 

Corderie, i./. où on fait let cordes; art de 

• les faire. 
Cordial, e, ûdj, Cùrii uiUU% qur eoofone 1 

coeur; affectueux. 
Cordial , «. m. portion propre i fortifier. 
Cordialement , mdSK Em anime, tendrement; 

de tout son cœur. 
Cordialité, i. /. Sinttnu amor^ affection sin 

. cère et tendre. 
Cordier » «• m, RutUrius, qui fait et Tcnd la 

corde. 
fCordiforaie , «47. 1 g. r. de botan. qui a la 

forme d\u) coaur. 
Cofdillas, s. m, bure« c. c. y. * Cordilias. R. 
Cordîlte, s* m, jeune thon qui sonde l'œuf. 
. c. c. V. 
Cordon , «. m. Fumtuhts, brin d'une corde , 

corde ; tresse; ruben ; rang de pierres ; lien ; 

suite de postes ; bande ; fftte ; bord façon- 
né ; boyau adbiérent à rarrière*£ûx ; t. de 
- métierf. * — bleu, sorte de décoration; co- 

4|«ille embiliquée , de la fMiille des limaçons 

à bouebe demi-ronde ; oiseaux , l'un est le 

cotiega du Brésil, Ttutre est une espèce 

de bengali* B. 
Cordonnet, v, a. Torquere, ni. e, p, tortlh 

1er en cordon ; entourer d'un nd>an. * Cor- 

doner. R. 
Ceidonnerie , #./. Smtrbut, métier, com- 
merce , ma^in de cordonnier. * Cocdone- 

rie. R, 
Cordcmnet, #• m. petit cordon; tresse, ru< 

ban. * Cordonet. r. 
€>>r^oRmer. ère» s, Suton qui fait et Tend, des 

souliers. * Cordonier. ère. R. 
Cerdeuan , i% m. cuir tanné de Cordoue. C. G. 
Cordouanier , #. m. qui traraille le cor 

dooan» c. G. 
Cordyle , t. m, reptile , lézard d'Afrique et 
' d'Asie , du aS genre , à écailles bleues , rayées 

de cbâcain. 
fCoréal , s» m* Mâtre espagnol pour les «o 

fflédies. 
Corée, r» m. |ned de vers. * ou Chorée. r. a. 

T« ^ r. m. pi, Corcmt, insectes hémiptères 

de l'espèce des punaises. B.. * 

•fCorette , s, f, Corckorut, genre de plantes è 

fleurs polypétales, de ta famille des tilleuls. 
Corî , i. m. Corius, animal d'Amérique , * genre 

de plante de la famille des euphorbes, b. 
Coriace, adj, 1 g, Durut^ dur comme le cuir; 

difficile ; avare. 
Coriacée, adj. 1 ^» qui a la consistante du 

• cuir. A. ▼. 

fCoriaire , adj, % g, qui peut être employé à 

• la tannerie. 

Coriambe» i. ai. pied de ven. * Yoy. Cho< 
riambe. r. 

Coriandre, s, f. CorUndrum^ plante annuelle , 
originaire d'Iulie , i fleurs en ombelle , odeur 
forte , sentant fa |>una1se ; la graine est aro- 
matique , carminative , stomacnale ; on en 
fait aes liqueurs, des dragées. * et Co- 
riande. G. 

Coridale , s, f, ùu Fumeterre. * Corydale. r. 

' Coridiale. c. G. 

t Coridon , /. m. nom de deux sortes de papi